Vous êtes sur la page 1sur 7

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université Hassiba Ben Bouali de chelf UHBC


*Faculté : génie civil et d’Architecture

*Département : Hydraulique

*Niveau : 2éme année

*Module : RDM

*Groupe : 01

TP:01
Thème :
Essai de Traction par Flexion simple

Et essai de Compression

Présenter par :

RAHMANI BOUZINA lokman


DELLALI alaaeddin
RAFA djelloul
TAIR djallal

Dirigé par :
D.M.didouche

Année Universitaire : 2016/2017


Partie 01 : Essai de Traction par Flexion simple

1. Introduction :
Considérons une poutre reposant sur deux appuis soumise à une charge concentrée verticale
(figure 1).

Après déformation, cette poutre fléchit : On constate que les fibres situées dans la partie
supérieure sont sollicitées en compression tandis que celles situées en partie inférieure sont
sollicitées en traction.

kùmp
ukj
Figure 1 : Modélisation d’un essai de flexion trois points.

La contrainte normale est définie comme l’intensité de la force normale par unité de
surface et elle est exprimée en unité de force par unité de surface (N/mm²) ou en (M Pa).
La valeur de la contrainte normale dans une section droite arbitraire est de ce fait
déterminée par le rapport de l’effort longitudinal N à l’aire de la section S.

La contrainte normale maximal agit sur la fibre la plus éloignée, et développée dans
la poutre est liée à la force par la relation suivante :

Ϭ =1.5FL/a b h

2. But de l’essai :
L’objectif de cet essai est de déterminer la contrainte développée dans la poutre.
3. Matériaux utilisés :
Poutre prismatique en mortier d’une longueur a =16 cm et sa largeur b =4cm, hauteur h=4 cm

4. Matériel utilisés :
Un appareil de flexion a été utilisé pour diviser la poutre prismatique en deux demi prisme
afin de faciliter son écrasement en compression.

Machine de flexion
5. Principe de travail :
La première chose prend la distance L entre les deux appuis.
Placer la poutre dans l’appareil de flexion.
Evitez de régler le coté rugueux en haut et en bas.
S’assurer que la poutre est positionnée au centre de deux mors.
Mettre l’appareil en marche et noter la valeur de la force F qui brise la poutre en deux
moitiés.
Retirer les deux morceaux pour faire partie 2 de TP .

6. Résultats :

Ϭ=1.5FL/a b h
Ϭ : La contrainte normale (N/mm²).

F : La force de traction (N).

L : La distance entre les deux appuis (mm).

a : Longueur de la poutre (mm).

b : Largeur de la poutre (mm).

h : Hauteur de la poutre (mm).

AN :

F=715 N , L=108 mm

Ϭ = (1.5*715*108) / (160*40*40) = 0.452 N/mm²

Les résultats de la deuxième groupe :


F=605 N , L=112 mm

Ϭ = (1.5*605*112) / (160*40*40) = 0.397 N/mm²

Commenter les resultants:


On notera que plus la valeur de la longueur L compensée par une diminution de la valeur de la
force F.

Donc, il y a une proportion inverse entre la longueur et la force, et proportion directe entre la
force et la contrainte normale .
Partie 02 : Essai de Compression

1. Introduction :
Les essais mécaniques sont des expériences dont le but est de caractériser les lois de
comportement des matériaux (figure 1).

La loi de comportement établit une relation entre les contraintes (pression=force/surface)


et les déformations (allongement unitaire adimensionnel). Il ne faut pas confondre une
déformation avec un déplacement ou une dilatation. Cependant, la déformation d’une pièce
dépend de la géométrie de la pièce et de la manière dont sont exercés les efforts extérieurs
sur cette pièce.

Il faut donc normaliser les essais. Des normes définissent donc : la forme de la pièce d’essai
dont on teste le matériau, on parle alors d’éprouvette normalisée ; comment sont exercés
les efforts sur l’éprouvette, on parle alors d’essai normalisé.

Figure 2 : Schéma de l’écrasement d’un demi prisme.

On peut calculer la valeur de la contrainte de compression donnée par la formule ci-dessous.

Ϭ =Fr / b²

2. But de l’essai :
La détermination de la contrainte de compression des pièces comprimées.

3. Matériaux utilisés :
Des demis prisme de l’éprouvette 4*4*16 cmᵌ .

4. Matériel utilisés :
Les machines de compression RD sont conçues pour les essais de compression de forte
capacité de béton sous forme de cylindres, cubes ou blocs. Construites avec pour priorité la
sécurité de l'utilisateur, ces machines ultra-rigides sont parfaitement adaptées pour les essais
avancés de bétons.

Machine de compression .

Deux plaques métalliques .

5. Principe de travail :
La première chose prend la surface b² de plaque métallique .
Prenez la première moitié de poutre et le mettre entre deux pièces métalliques et
l’introduire dans la machine .
L’écrasement des éprouvettes tout doucement .
Noter la valeur de la force de rupture Fr .
Le même travail avec la deuxième poutre .

6. Résultats :

Ϭ =Fr / b²
Ϭ : La résistance à la compression (N/mm²).

Fr : La force de rupture (N).

B² : La section du prisme (mm²).

AN :

Fr=450000 N , b²=1600 mm²

Ϭ = (1.5*715*108) / (160*40*40) = 0.452 N/mm²

Les résultats de la deuxième groupe :


F=605 N , L=112 mm

Ϭ = (1.5*605*112) / (160*40*40) = 0.397 N/mm²

Commenter les resultants:


On

Vous aimerez peut-être aussi