Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Blida 1 Mécanique Analytique 2020-2021

License 3 : Génie Mécanique Solution Série 04 : Principes des travaux virtuels


Exercice 01 :
On suppose que x est positif vers la droite, le travail virtuel réalisé par P
pour un accroissement x est -Fx car F est orientée vers la gauche.
On suppose que y est positif vers le haut, le travail virtuel réalisé par la
force de gravité orientée vers le bas pour un accroissement y est -
Mgy.
Selon le PTV, Le travail virtuel total U est nul, donc :

U =-Fx -Mgy=0. (1)


De la figure on peut déduire que : x=lsin et y=0.5lcos
A cet effet, on a : x=l cos  et y=-0.5 l sin 
Ainsi en remplaçant dans (1), On trouve : F=0.5 M g tan

Exercice 02:

 On suppose que l’axe des x est positif vers la droite,


le travail virtuel réalisé par F pour un accroissement
x est -Fx car F est orientée vers la gauche.
 On suppose que l’axe des y est positif vers le haut, le
travail virtuel réalisé par la force P orientée vers le
bas pour un accroissement y est -Py.

Selon le PTV, Le travail virtuel total U est nul, donc :


U =-Fx -Py=0. (1)
De la figure on peut déduire que :
x=2.l.cos et y=l.sin
A cet effet, on a
x=-2.l.sin.  et y=l.cos 
Ainsi en remplaçant dans (1) , on obtient :
P = 2.F.tan
Exercice 3 :
Seulement Fs et P travaillent quand  réalise un déplacement virtuel positif .
Pour une position arbitraire , le ressort se déforme de : 0.3*(sin - sin30°),
alors :
xB=0.3*sin
xD=3*0.3*sin=0.9*sin
en différentiant

La force P réalise un travail positif du moment qu’elle agit dans le sens


positif du déplacement firtuel. La force du ressort Fs réalise un travail
négatif (résistant) car elle agit dans le sens inverse : ainsi le bilan des
travaux donne lieu à l’équation :

1
Université Blida 1 Mécanique Analytique 2020-2021

Du moment cos0

Pour =60°

Exercice 04 :
on considère =0° comme position de référence, alors pour tout autre valeur de
, la grande masse de poids W=Mg aura perdu de l’énergie potentielle
𝑊𝑎(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃) et, la petite masse de poids w=mg aura gagné 𝑤𝑏(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃).
L’énergie potentielle totale V du système est :
𝑉 = 𝑊𝑎(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃) + 𝑤𝑏(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃)
𝑑𝑉
Pour étudier l’équilibre on doit analyser la condition : 𝑑𝜃 = −𝑊. 𝑎. 𝑠𝑖𝑛𝜃 +
𝑤. 𝑏. 𝑠𝑖𝑛𝜃 =0
Cette condition est satisfaite si : =0° ou quand on 𝑊𝑎 = 𝑤𝑏
𝑑2 𝑉
Pour la stabilité, il faut analyser : 𝑑𝜃2 = −𝑊. 𝑎. 𝑐𝑜𝑠𝜃 + 𝑤. 𝑏. 𝑐𝑜𝑠𝜃
𝑑2 𝑉
 Pour =0°, 𝑑𝜃2 = −𝑊. 𝑎 + 𝑤. 𝑏, pour un équilibre stable il faut que cette quantité soit positive i.e. :𝑊. 𝑎. <
𝑤. 𝑏.
 L’autre cas d’équilibre aura lieu pour 𝑊. 𝑎 = 𝑤. 𝑏 quelle que soit la configuration, c’est équilibre neutre.

Exercice 05 :

on considère =0° comme position de référence. alors pour tout autre valeur de ,
1
 la barre aura perdu de l’énergie potentielle 𝑊 𝑙 (1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃)
2
1
 et le ressort aura gagné une quantité 2 𝑘𝑥 2 .

De la géométrie du système on a:

𝑥 2 = 𝑎2 + 𝑙 2 − 2𝑎. 𝑙. 𝑐𝑜𝑠𝜃,

d’où :
1 1
𝑉 = − 𝑊𝑙(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃) + 𝑘(𝑎2 + 𝑙 2 − 2𝑎. 𝑙. 𝑐𝑜𝑠𝜃)
2 2

𝑑𝑉 1
= − 𝑊. 𝑙. 𝑠𝑖𝑛𝜃 + 𝑘. 𝑎. 𝑙. 𝑠𝑖𝑛𝜃
𝑑𝜃 2
1
Cette quantité sera nulle pour =0° ou pour 𝑘 = 𝑊/𝑎.
2
En outre, on a :
𝑑2𝑉 1
2
= − 𝑊. 𝑙. 𝑐𝑜𝑠𝜃 + 𝑘. 𝑎. 𝑙. 𝑐𝑜𝑠𝜃
𝑑𝜃 2
𝑑2 𝑉 1
pour =0°, = − 𝑊. 𝑙 + 𝑘. 𝑎. 𝑙
𝑑𝜃 2 2

1 1
𝑊 𝑊
Cette quantité est positive si 𝑘 > 2 , elle nulle pour 𝑘 = 2 .
𝑎 𝑎
1
En conclusion, si on a 𝑘 = 𝑊/𝑎 le système restera dans n’importe quelle position dans laquelle on le placera.
2

2
Université Blida 1 Mécanique Analytique 2020-2021

Solution Exercice 06
Soit le système de la figure suivante. La barre a une masse de M=10kg.
Le ressort est dans une position de repos pour =0.
1) l’angle  pour avoir un équilibre
En tenant compte de la référence Ep=0, on peut dire que pour
une position  de la barre,

le ressort a une énergie potentielle correspondante à


1
l’allongement s du ressort: 𝐸𝑝1 = 2 𝑘𝑠 2

la barre a une énergie potentielle correspondante à la hauteur du


centre de gravité : 𝐸𝑝2 = 𝑊𝑦 = 𝑀𝑔𝑦

d’où l’énergie potentielle totale :


1
𝐸𝑝 = 𝐸𝑝1 + 𝐸𝑝2 = 𝑘𝑠 2 + 𝑊𝑦
2
𝑙
Or 𝑠 = 𝑙(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃), 𝑦 = 2 𝑐𝑜𝑠𝜃 donc
1 2 𝑙
𝐸𝑝 = 2 𝑘(𝑙 (1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃)) + 𝑀𝑔 2 𝑐𝑜𝑠𝜃
𝜕𝐸𝑝
On a équilibre si 𝜕𝜃
= 0,
𝜕𝐸𝑝 𝑙 1
= 𝑘𝑙 2 (1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃)𝑠𝑖𝑛𝜃 − 𝑀𝑔 𝑠𝑖𝑛𝜃 = (𝑘𝑙(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃) − 𝑀𝑔) . 𝑙. 𝑠𝑖𝑛𝜃
𝜕𝜃 2 2

𝜕𝐸𝑝
L’équation = 0 est vérifiée si
𝜕𝜃
1
1) 𝑠𝑖𝑛𝜃 = 0 ou 2) 𝑘𝑙(1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃) − 2 𝑀𝑔 = 0
 La première condition implique que 𝜃 = 0
𝑀𝑔
 La seconde condition implique que cos 𝜃 = 1 − 2𝑘𝑙 d’où 𝜃 = 53.8°
2) nature de l’équilibre.
Pour étudier la nature de l’équilibre, il faut analyser la seconde dérivée
𝜕2 𝐸𝑝 𝑀𝑔𝑙 𝑀𝑔𝑙
𝜕𝜃2
= 𝑘𝑙 2 (1 − 𝑐𝑜𝑠𝜃)𝑐𝑜𝑠𝜃 + 𝑘𝑙 2 𝑠𝑖𝑛𝜃𝑠𝑖𝑛𝜃 − 2
𝑐𝑜𝑠𝜃 = 𝑘𝑙 2 (𝑐𝑜𝑠𝜃 − 𝑐𝑜𝑠2𝜃) − 2
𝑐𝑜𝑠𝜃

En remplaçant par les valeurs : 𝜃 = 0, 𝜃 = 53.8°, on trouve que :


𝜕2 𝐸𝑝
 (𝜃 = 0) = −29.4 < 0 équilibre instable
𝜕𝜃2
𝜕2 𝐸𝑝
 (𝜃 = 53.8°) = 46.9 > 0 équilibre stable
𝜕𝜃2