Vous êtes sur la page 1sur 5

LE COUT DU CAPITAL

EXERCICES

EXERCICE 1

Une société a décidé d'acquérir une machine pour 18 000 dh amortissable sur 3 ans. L’excédent brut d’exploitation
annuel espéré lié à cet investissement est de 7 980 dh sur les trois ans.
Le volume de production restant identique, la variation du BFRE est nulle.
La valeur résiduelle est négligeable.
Le taux d'IS est de 331/3%.

1) Calculer les flux nets de trésorerie liés au projet.


2) Calculer le taux interne de rentabilité de ce projet (TIR).
3) Si le taux de rejet de l’entreprise est de 8% le projet est-il acceptable?
4) A quoi correspond ce taux de rejet ?

Pour financer son investissement, l’entreprise peut émettre :


- des actions nouvelles à 14 dh en leur distribuant un dividende annuel de 1,4 dh
- et un emprunt indivis remboursable in fine dans trois ans au taux nominal de 9,9%.

5) Trouver le coût des capitaux propres et le coût net des capitaux empruntés et la proportion
à respecter entre les deux sources de financement pour que le taux de rejet soit effectivement
égal à 8%.

EXERCICE 2

Une société s’interroge sur l’opportunité de réaliser un investissement hôtelier dans deux hypothèses opposées,
l’une favorable et l’autre défavorable. Le projet serait financé en respectant la structure financière optimale. Il
présente un risque économique comparable au risque moyen de l’entreprise.
Le taux de rentabilité du marché est aléatoire et son espérance mathématique est estimée à 10%.
La structure financière optimale de la société est la suivante :
Capitaux propres : 60 %
Dettes financières : 40 %
Le coût moyen des emprunts d’Etat est de 4,5% (il correspond également au taux d'endettement de la société).
Le coefficient ßi des actions de la société, évalué à partir des cours boursiers est :
— hypothèse favorable : 1
— hypothèse défavorable : 1,25
Le taux interne de rentabilité du projet est :
— hypothèse favorable : 15%
— hypothèse défavorable : 12%
Taux d'IS : 331/3%.

TRAVAIL A FAIRE
1. Déterminer le taux de rendement Ri exigé par les actionnaires de la société.
2. Quel est le coût du capital que l’entreprise doit retenir pour calculer la VAN
3. L’entreprise doit-elle réaliser le projet ?

EXERCICE 3

Une société envisage de diversifier sa production en fabriquant un nouveau produit au sein d’une filiale qui serait
crée à cet effet.
Pour pouvoir déterminer le coût moyen pondéré du capital et ainsi pouvoir évaluer la rentabilité du projet
d’investissement, il a été décidé de se fonder sur un échantillon de sociétés comparables et actives sur ce secteur
d’activité afin de déterminer le bêta des fonds propres (appelé bêta endetté) que la filiale pourrait retenir pour elle-
même.

1
Le bêta de la dette de la filiale de la société pouvant être considéré comme nul, le directeur financier indique que le
calcul du béta endetté est donné par la relation suivante :
D
β CP=β a [1+ ]
C
Dans laquelle,
ßCP représente le bêta des capitaux propres (bêta endetté),
ßa le bêta du secteur (bêta désendetté),
D la valeur de l’endettement,
C la valeur des capitaux propres,
Les données obtenues pour calculer le coût moyen pondéré du capital sont les suivantes :
Le bêta de l’actif économique (ou de l’activité) de l’échantillon de sociétés comparables sur ce secteur est de
1,4550.
Le taux de rentabilité des actifs non risqués est de 4% et celui du portefeuille de marché est évalué à 8%.
Le taux d’intérêt d’endettement normal pour la société est de 5%.
La structure de financement cible retenu pour cette filiale sera de 80% de fonds propres et 20% de dettes
financières.
Le taux d’IS est de 331/3%.

TRAVAIL A FAIRE
1. Calculer le bêta des fonds propres applicable à la filiale.
2. En déduire le coût des fonds propres de la filiale par la relation du MEDAF.
3. Calculer le coût moyen pondéré de la filiale.

EXERCICE 4

Une société a recensé les ressources de financement dont elle pourra disposer pour réaliser son projet de
développement :
 Augmentation de capital par émission d’actions nouvelles au prix de 200 dh. Politique de
distribution : dividendes croissants au taux de 3%. Premier dividende : 10 dh.
 Emission d’un emprunt obligation, remboursable in fine, durée : 7 ans. Prix d’émission: 990 dh, prix
de remboursement : 1050 dh, valeur nominale : 1000 dh, taux nominal : 6%, frais d’émission par obligation :
90dh. Les primes de remboursement et les frais sont amortissables linéairement sur 5 ans. Nombre
d’obligations émises : 5000.
Chacune des sources de financement représente respectivement 40% et 60% du financement total.
Son taux d’imposition est de 331/3%.

TRAVAIL A FAIRE :
Calculer le coût du capital de la société.

2
CORRECTIONS
Exercice 1

3
Exercice 2

Exercice 3

1°)
On a :
D
 CP   a [1  (1  T )]
C
Donc :
20%
 CP  1,455[1  (1  331 / 3%)]  1,6975
80%
2°)
k CP  R F  [ E ( Rm )  R F ] CP  4%  [8%  4%]  1,6975  10,79%
3°)
[k C  C ]  [k D  (1  T )  D ]
CMPC 
CD
CMPC  10,79%  80%  [5%  (1  331 / 3%)  20%)  9,30%

4
Exercice 4

Cout du capital = 0,08×40% + 0,0562×60%

Vous aimerez peut-être aussi