Vous êtes sur la page 1sur 10

DOSSIER SECU 6 : RISQUES CHIMIQUES

OBJECTIFS :
- Appréhender les notions d’anatomie et de physiologie de l’Homme au travail ;
- Appréhender les risques professionnels liés aux risques chimiques ainsi que les moyens de
prévention.

Mise en situation
Situation professionnelle 1
Un soudeur travaille sur la réparation d’un tube d’échangeur. Il reçoit une projection de soude résiduelle suite
à un mauvais nettoyage avant intervention ; il intervenait sans lunettes de sécurité et aucune solution
neutralisante n’était à proximité du poste de travail.
Le rinçage à l’eau improvisée n’a pas permis de sauver son œil

Situation professionnelle 2
Au cours d’une fusion alcaline avec un mélange de plusieurs hydroxydes portés à 250° C, l’orifice
d’introduction des produits dans le four se trouve obturé par une prise de masse. La pression, augmente dans
l’enceinte du four et un opérateur qui tentait de décolmater l’ouverture à l’aide d’une barre de fer est très
gravement brûlé par une projection de la masse réactionnelle alcaline.

Situation professionnelle 3
Pour la préparation d’un colorant dans une cuve équipée d’un agitateur à palettes et d’un évent débouchant
en partie du local , à proximité d’un ventilateur d’extraction, l’opérateur doit introduire en fin de réaction une
quantité fixée d’acide pour insolubiliser le colorant obtenu par réduction au sulfure de sodium. Le mélange
contient ce jour là un excès inhabituel de sulfure, et l’introduction de l’acide provoque un abondant
dégagement d’hydrogène sulfuré : trois opérateurs sont intoxiqués, dont ceux qui voulaient porter secours au
premier.

Observations
Les trois situations professionnelles décrites ci-dessus mettent en évidence des accidents causés s par les
projections des produits chimiques mal manipulés. Ces projections peuvent endommager les yeux, la peau (à
travers les brûlures) les poumons et même le système nerveux (à travers les intoxications.

- De quoi est constituée la peau, organe du toucher ?


- Quels sont les facteurs de risques liés à l’ambiance lumineuse ?
- Comment prévenir ces risques ?
Pour répondre à toutes ces questions, ce dossier s’articulera autour de deux parties :
1- Le toucher ;
2- L’identification des risques et les moyens de prévention.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 1/10
1ère partie : Le toucher
OBJECTIFS spécifiques de cette partie :

- Donner les fonctions de la peau ;


- Annoter la coupe de la peau .

1-1 Corpus
1-1-1 Fonctions de la peau

La peau est l’organe est l’organe du toucher. C’est par elle que nous sommes informés de la température de l’air, de la
nature des objets que nous touchons, de la pression exercée par une charge mais aussi des piqûres , des brûlures, ou des
chocs brutaux ’œil est l’organe de la vue, qui nous permet de connaitre la forme et la couleur des objets.

La peau assure aussi la protection superficielle de notre corps ; En effet, la peau dispose d’une couche cornée constituée
elle-même de cellules mortes rigides, qui forme une barrière naturelle, en évitant la déshydrations de l’organisme, et en
étant imperméable à de nombreuses substances. Le sébum, qui est une, substance graisseuse , recouvre la peau et
augmente une protection, particulièrement en s’opposant à la prolifération des microbes.

En fin , la peau est l’organe essentiel du contrôle de l’équilibre thermique : en effet, les poils emprisonnent une couche d’air
immobile qui limite les pertes de chaleur ; lorsqu’ils se dressent, l’épaisseur de cette couche augmente et améliore la
protection thermique ; la chaleur du sang se dissipe au niveau de la peau. L’organisme peut contrôler cette déperdition en
dilatant (les vaisseaux du derme (rougeur) ou en les contractant (pâleur)

La sueur, en s’évaporant, permet au corps de dissiper de la chaleur .

1-1-2 Constitution de la peau

En faisant une coupe transversale d’un morceau de peau, on observe (fig 7-1)

Fig 7-1 :Coupe transversale de la peau

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 2/10
- L’épiderme : Il est constitué d’une de nombreuses cellules à fonction protectrice. Ces cellules sont sans cesse
produites à la base de l’épiderme et sans cesse éliminées en surface (couche cornée formée de cellules mortes) Il
est recouvert de sébum, substance graisseuse élaborée par des glandes cébacées .
- Le derme ; c’est un tissus conjonctif, très fibreux, qui confère à la peau sa résistance et son élasticité . Il est
parcouru de nombreux vaisseaux sanguins, mais aussi de fibres nerveuses, qui informent le cerveau de l’état de la
peau (pression, température,, douleur...)
- L’hypoderme : c’est essentiellement un tissus conjonctif et graisseux constituant une protection thermique et
mécanique.

- 1-1- 3 Hygiène de la peau

La peau a besoin de tout type d’aliments simples :


- Les glucides qui lui apportent de l’énergie,
- Les protides qui lui permettent de se renouveler,
- Les lipides qui lui permettent e constituer ses réserves,
- Les vitamines dont plusieurs sont essentielles pour son entretien et sa protection (vitamines C et E pour l’entretien,
vitamines A pour la protection),
- Les sels minéraux qui sont nécessaires pour son fonctionnement.
La peau peut être nourrie à travers les aliments que nous consommons,, mais également à travers les substances
qu’elle absorbent . Pour l’entretien de la peau, il faut:
- Se laver régulièrement avec des mains et du savon,
- Porter des vêtements propres et adaptés,
- Bien s’alimenter ;
- Se oindre lorsqu’on a une peau sèche,
- Pratiquer régulièrement le sport.

1-2 Retenons
- La peau recouvre la totalité de l’organisme avec une superficie comprise entre 1,5 et 2 m2 , et constitue un
organe à part entière dont la fonction est protectrice ; protection physique (chaud et froid, déshydratation,
), protection chimique ( barrière pour de nombreuses substances), et protection biologique(contre le
microbes)
- Pour lui permettre de remplir ces multiples fonctions, l’on doit veiller à la bonne hygiène de la peau, à
travers une bonne alimentation, et des activités sportives appropriées.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 3/10
1 –3 Evaluation
EXERCICE -1
La figure ci-dessous représente la structure de la peau .
a) Sans reproduire , compléter les annotations ;
b) Comment l’épiderme de l’Homme se renouvelle –t-il et quel est l’intérêt de ce phénomène chez l’Homme ;
c) Quelles structures permettent à la peau d’assurer la fonction respiratoire ?

2ème partie : Identification des risques et moyens de


prévention
OBJECTIFS : A la fin de cette partie, l’élève devra être capable de :

- Donner la notion de toxicité pour l’homme et pour l’environnement ;


- Décrire le trajet des produits chimiques dans l’organisme , les organes cibles et les effets sur la santé
- Mettre en relation intoxication aigüe et accident, intoxication chronique et effets à long terme ;
- Décoder les pictogrammes ;

2-1 Corpus
2-1-1 Identification des produits chimiques
Les produits chimiques responsables des agressions diverses sur l’organisme peuvent être d’origine organique, minérale,
ou gazeuses :
2-1-1-1 Les produits chimiques d’origine organique

2-1-1-1 -a Les solvants et les colles


Les vapeurs de solvants (utilisées en peinture, par exemple) sont nocives .Leur pénétration dans le sang peut être la cause
d’anomalies sanguines ou provoquer des lésions d’organes (foie et rein) . C’est cependant sur le système nerveux
(cerveau, moelle épinière, nerfs) que les solvants ont des effets les plus graves, surtout lors d’expositions prolongées,
même à faible concentration.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 4/10
En cas d’exposition intense, ils sont responsables de troubles nets du comportement, ainsi que de perte de précision des
mouvements. Ils provoquent également des pertes de mémoire.
Quant aux colles, elles sont obtenues à partir des résines polymères, thermodurcissables, et agissent directement comme
des drogues sur le cerveau en cas d’exposition prolongée. Elles sont utilisées par certains comme des euphorisants, et à
long terme réduisent les capacités du cerveau .

2-1-1-1 -b les brouillards de peintures


Les fines particules liquides produites par la dispersion d’un produit liquide , par exemple la pulvérisation d’une peinture,
peuvent rester en suspension dans l’air et pénétrer dans les poumons avec l’air inhalé.
Ces particules perturbent le fonctionnement des poumons et peuvent entretenir des troubles pour la santé si elles
renferment des substances nocives.

2-1-1-2 Les produits chimiques d’origine minérale

2-1-1-2-a Les poussières


Un citadin inhale en moyenne 20 milliards de particules solides microscopiques par jour. Ces particules invisibles (mais
que révèle le faisceau lumineux d’une lampe la nuit) sont responsables à la longue, de la saleté qui recouvre les vitres ... et
nos poumons. On y trouve les cendres, es goudrons, des microbes ou du polen de fleurs.
Ces poussières, accumulées dans les voies respiratoires, sont dangereuses pour les poumons lorsqu’elles sont trop
nombreuses- principalement parce qu’elles encombrent les poumons et favorisent leur infection

2-1-1-3 Les produits chimiques d’origine gazeuse

2-1-1-3-a) Le monoxyde de carbone


C’est un constituant de l’air qui peut devenir dangereux pour l(organisme dès que sa proportion dépasse un certain seuil ;
par ailleurs, un air normal contient 21% d’oxygène, et il y a risque ‘asphyxie dès que cette proportion tombe en dessous de
17%, comme cela se passe dans certains milieux confinés.
.
2-1-1-3-b) les gaz toxiques
De nombreuses activités professionnelles produisent des émanations gazeuses (gaz de combustion, vapeurs de
solvants) ; les dangers de leur inhalation sont multiples.
Parvenus dans les poumons, ces gaz peuvent passer dans le sang (c’est la fonction du poumon d’être à l(oxygène) et être
nocif pour de nombreux organes (cerveau en particulier)

2-1-2 Toxicité et écotoxité des produits chimiques


La toxicité d’un produit chimique est liée à son action nocive sur l’organisme, tandis que son écotoxicité concerne son
action dégradante sur l’environnement.
En effet ces produits peuvent agresser la peau, les poumons, le sang, et même le cerveau, leur action sur l’environnement
concernent l’air, les eaux et les sols.

2-1-2-1 Les produits chimiques qui agressent la peau


Ils provoquent des maladies professionnelles de la peau (appelées affections cutanées , qui sont très répandues et
touchent en priorité les mains .
Galle du ciment, dermite du nickel, kératose de l’arsenic, pigeonneau de Chrome, boutons d’huile... ; autant de noms
évoquant qui incriminent les produits manipulés dans la survenue des maladies de peaux.
Il en existe deux grandes classes, les produits irritants et les produits corrosifs
Les produits irritants sont des produits qui, sans endommager directement la peau, l’agressent, provoquant des réactions
d’irritation (rougeur, démangeaisons, ) qui favorisent la sensibilisation à un allergène .
Certains savons ainsi que des solvants agissent directement sur la peau : ils la dégraissent et la rendent ainsi vulnérable à
d’autres substances (la graisse qui recouvre la peau est protectrice). Cela peut constituer un risque dans les métiers qui
imposent des lavages fréquents,, pour de s raisons d’hygiène en particulier (alimentation , santé) .

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 5/10
Les produits corrosifs sont des produits dont l’action chimique détruit les structures de la peau. Ils attaquent et
endommagent l’épiderme, provoquant des brûlures chimiques.
L’étendue des dommages qui leur sont dus et leur profondeur dépendent de la nature des produits (plus ou moins
agressifs), de leur concentration et de la durée de contact avec la peau . un produit peu être destructeur à court terme ,
peut avoir des effets néfastes s’il est au contact de la peau pendant un temps assez long.
Ces produits corrosifs sont principalement ;
- Des acides : acide chlorhydrique, acide sulfurique,
- Des bases : potasse, soude caustique,
- Des oxydants : peroxyde, trioxyde de chrome.

2-1-2-2 Les produits chimiques qui agressent les poumons et le cerveau


Ces produits sont surtout contenus dans l’air que nous respirons, et qui est d’abord filtrée par les par les poumons avant
d’être utilisé par l’organisme . Cependant, la capacité d’épuration de l’air par les poumons n’est pas illimitée. Même si elles
sont inoffensives à priori, des poussières de l’air en trop grand nombre peuvent déborder la capacité d’épuration des voies
respiratoires, et favoriser ainsi la pénétration des particules plus nocives (microbes par exemple)
Au rang de ces particules nocives, les poussières de silice ou d’amiante constituent de véritables poignards
microscopiques qui perforent le tissu pulmonaire ; indestructibles, elles épuisent les systèmes défense de l’organisme.
Les troubles qui en résultent peuvent mener à la mort, soit par asphyxie progressive soit par développement d’infections
surajoutées ou de cancers : le cancer de la plèvre (enveloppe du poumon) ou mésotélium peut atteindre les travailleurs
ayant été exposés à l’amiante.
2-1-2-3 Les voies de pénétration dans l’organisme
L’exposition d’un travailleur aux polluants chimiques peut être exprimée en fonction de la voie de pénétration de la
substance dans l’organisme par :

- Inhalation , due à la concentration dans l’air du polluant chimique, ce qui provoque des intoxications aigües
- Contact cutané, due à la quantité de polluant déposé ou passant à travers la peau, ce qui entraine des brûlures et
des eczémas ;
- Ingestion ,due à la quantité de substance ingérée ; ce qui provoque des nausées et des allergies

2-1-3 Mesures de prévention

2-1-3-1.La connaissance des produits chimiques

Il s’agit pour l’employé de pouvoir identifier les dangers du produit, c'est-à-dire de prendre connaissance de la
Fiche de Données de Sécurité) , dont un exemple est donnée ci-dessous :

Fig 7-2 : Exemple de fiche de données de sécurité

En clair il s’agira pour lui d’interpréter correctement les pictogrammes de sécurité apposés sur les produits
chimiques, dont quelques uns sont donnés ci-dessous :
Ces pictogrammes peuvent être des panneaux de danger :
(exemples : ‘’Matières toxiques’’ ; ‘’matières explosives’’ ; ‘’Matières corrosives’’ etc) (voir fig 7-3)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 6/10
Fig 7-3 : Exemples de panneaux de danger
Ces pictogrammes peuvent être des panneaux d’interdiction ou d’obligation :
(exemples : ‘’porter des gants de protection’’ ; ‘’éviter de respirer les vapeurs en portant un masque’’ ;
‘’ stocker dans un endroit bien ventilé’’ etc) (voir fig 7-4)

Fig 7-4 : Exemples de panneaux d’obligation

2-1-3-2 L’évaluation du risque


Dans les secteurs à risques, il s’agit de mesurer les concentrations de polluants (gaz, poussières , et autres ) et
comparer avec les valeurs admises.

2-1-3-3 L’élimination du risque


Pour ce faire, le principal moyen est , autant que possible de supprimer un produit dangereux ou une technique
de fabrication au profit d’un autre procédé moins risqué. On peut aussi supprimer la manutention lorsque le risque est lié à
celle-ci, en automatisant la production.

2-1-3-4 L’adaptation des méthodes de travail


Le but est toujours de supprimer tout contact entre l’Homme et le produit chimique dangereux, pour cela , on peut
envisager un travail en appareil clos, avec utilisation de hottes de sorbonnes, dit encore ‘’ travail en boite à gants’’ , ou
encore ‘’automatisation avec télécommande des opérations des opérations les plus risqués’’

2-1-3-5 L’assainissement de l’atmosphère


C’est l’objectif essentiel de toute protection collective , par :
- Captage à la source , c'est-à-dire au plus près possible de l’émission des polluants pour éviter leur dispersion (voir
fig 7-5)
- Ventillation générale , c'est-à-dire apport d’air neuf et élimination de l’air vicié (cette technique ne peut être utilisée
que pour des produits peu nocifs) (voir fig 7-6)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 7/10
Fig 7-5 : Captage à la source Fig 7-6 : Ventilation générale

2-1-3-6 La maîtrise du risque

Il s’agit de :

- Contrôler les opérations en s’équipant d’automatismes de verrouillages, de détection de niveau de température, de


concentration, de pression, éventuellement couplés à des systèmes d’alarme ;
- Isoler les éléments à risque dans les enceintes , les masquer à l’aide des bavettes.
Par ailleurs, les autoclaves à très hautes pressions (supérieures à 500 bars) doivent etre installés dans un local
permettant une surveillance de l’extérieur à travers une fenêtre de faible dimension équipée de verre épais
résistant au choc.
- Doubler les circuits dont le fonctionnement présenterait un danger (vannes d’arret, pompes circuit manuel en
secours d’un circuit automatique)
- Mettre en place des alarmes sonores ou visuelles dont la signification est claire pour tout le monde. Les éléments
de auxquels sont couplés les systèmes d’alarme doivent etre régulièrement entretenus, testés et étalonnés.

2-1-4.Mesures de protection
2-1-4-1. Mesures de protection collective

Les équipements de protections collectifs (EPC) sont des dispositifs, mécanismes, appareils, mesures ou
installations. Ils ont pour fonction principale de protéger les employés face à un ou plusieurs dangers. L’avantage est que la
protection est implantée dans l’environnement de travail des employés tout en leur laissant une liberté de mouvement.

Cette protection ne dépend pas de l’individu, elle est présente en permanence et s’impose à lui. Certains
équipements peuvent être directement intégrés aux moyens de production (exemple des hottes aspirantes au-dessus des
produits chimiques) ou aux postes de travails.

On peut distinguer quatre types de moyens de protection collective :

-Protection par consignation d’une fonction dangereuse lors d’interventions,


- Protection par obstacle (rambarde de sécurité, écran, …..),
- Protection par atténuation d’une nuisance (ventilation, aspiration de poussière, vapeur, …..),
- Protection par éloignement (confinement, balisage, déviation, ….).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 8/10
2-1-4-.2 Mesures de protection individuelle
Le recours à un Equipement de Protection Individuelle (EPI) ne peut être envisagé que lorsque les Equipement de
Protection Collective (EPC) sont techniquement impossibles à mettre en œuvre ou exagérément onéreux. Ils sont destinés
à protéger les employés d’un ou de plusieurs risques à un poste de travail. C’est l’employeur qui a la charge de l’entretien
des EPI. Il peut cependant le faire sous-traiter. Les conditions de port des EPI sont définies par l’employeur et avec avis du
CHSCT ou avec le délégué du personnel.
Certains EPI peuvent occasionner des gènes ou un inconfort à l’utilisateur (gènes thermique, respiratoire, auditive,
visuelle, gènes dû au poids, etc.). C’est pour cela que le port des EPI doit répondre à certaines exigences concernant le
temps d’utilisation, mais aussi sur leur fréquence de renouvèlement.
Il faut donc choisir les EPI en fonction de certaines règles :
- Les EPI doivent être adaptés à la nature du risque et aux taches à réaliser,
-Il faut associer les utilisateurs lors du choix des EPI,
- Il faut former et sensibiliser les opérateurs à leur utilisation,
- Il faut adapter le rythme de travail en prenant en compte les contraintes dues au port des EPI,
- Il faut consulter le médecin du travail pour trouver les EPI les mieux adaptés et rechercher des solutions
appropriées pour certains employés,
- Il faut tester l’efficacité des EPI au poste de travail.
2-1-4-3.Mesures d’hygiène pour la prévention des risques chimiques
Les règles d’hygiènes ont des objectifs divers comme éviter l’inhalation ou l’ingestion des produits chimiques, mais
aussi pour éviter qu’ils se répandent dans l’entreprise ou en dehors. Pour respecter ces règles, il est nécessaire de mettre
en place certaines mesures simples à appliquer. L’enjeu reste le même, c’est à dire limiter l’exposition des employés aux
produits chimiques. Pour se faire, on peut énumérer les règles suivantes :
- Ne pas manger, boire ou fumer sur les postes où un risque chimique est identifié, de plus ne pas exposer
d’aliment, boisson, tabac, médicament dans ces mêmes lieux,
- Ne pas mélanger les vêtements de travail avec les vêtements de ville,
- Ne pas porter de vêtements de travail souillés dans des lieux non exposés aux risques chimiques (bureau,
espace détente, cafétéria, etc.),
- Ne pas sortir les vêtements de travail hors de l’entreprise,
- Laver ou remplacer régulièrement les vêtements de travail,
- Se laver les mains après chaque poste de travail ou avant chaque pause, prendre une douche en fin de poste.
Ces règles permettent d’éviter les contaminations interne et/ou externe.

2-2 Retenons
Dans tous les secteurs professionnels, sont manipulés des produits chimiques , qui ne sont jamais
totalement inoffensifs. A court ou à long terme, ils sont parfois à l’origine d’affections cutanées. Les poumons
, le sang , le cœur et même le cerveau peuvent aussi être attaqués par des particules nocives contenues dans
l’air , ou par des gaz toxiques. Il s’en suit alors des brûlures, des eczémas, des intoxications aigües, , des
nausées et des allergies. Pour prévenir tous ces accidents liés aux produits chimiques une meilleure
connaissance de la Fiche de Données de Sécurité des chaque produit doit accompagner d’autres mesures de
prévention et de protections individuelles et collectives.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 9/10
2 –3 Evaluation
EXERCICE -1
Un ouvrier doit vider une tourie d’acide nitrique à 36° Baumé dans une cuve à l’aide d’une pompe . On supposera que la
protection collective est correctement assurée par des moyens de transvasement appropriés à l’opération
Sachant qu’à cette température l’acide nitrique est un produit corrosif et concentré à environ 52 ,9°% , répondez aux
questions suivantes :
1- D’après vous, quels sont les risques de cette opération. ?
2- Quel(s) équipements de protection doit porter l’ouvrier ?
EXERCICE -2
Des employés d’une entreprise de nettoyage se plaignent de ce que l’acide chlorhydrique qu’ils utilisent attaquent et
endommagent leur épiderme lorsqu’elle est en contact avec la peau de leurs mains.
1- Comment peut on qualifier l’acide chlorhydrique, au vu de son comportement sur la peau ?
2- Quelles sont les conséquences de cette action de l’acide sur la peau ?
3- Donner deux conséquences physiologiques de cet endommagement de l’épiderme
4- Proposer un pictogramme à apposer sur l’emballage de l’acide chlorhydrique
5- Proposer deux mesures de prévention à prendre pour limiter ces accidents
6- Proposer deux mesures de protection des mains pour limiter ces accidents

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cours de Qualité- Sécurité- Environnement -Risuqes chimiques Page 10/10