Vous êtes sur la page 1sur 16

Cas Voyam 2

Énoncé

▀▀▀ CAS PRATIQUE


Cas Voyam 2

Durée : 90 minutes
Difficulté de 1 à 5 (5 étant le plus difficile) : 3
Statut : Recommandé

Avertissement : le cas Voyam, va vous accompagner tout au long de ce module. Cette


étude de cas stratégique complète est découpée en plusieurs parties relatives au
diagnostic externe, interne et aux choix stratégiques. Les annexes vous seront fournies à
chaque fois, afin de simplifier votre travail. Dans l’énoncé, seul le questionnement
changera pour chaque cas.

Situation

En exploitant les renseignements figurant en annexe et en vous appuyant sur vos


connaissances ainsi que sur d’autres exemples, il vous est demandé de répondre de façon
structurée aux questions suivantes :

1.1. Procédez à l’analyse du portefeuille d’activités (ensemble des DAS de Voyageurs du


Monde).

1.2. Vous procéderez à une analyse financière du groupe.

Annexes

Annexe 1 : La présentation de Voyageurs du Monde

I - Historique du Groupe
Source partielle Wikipédia 2016

Voyageurs du Monde SA a été créé en 1979 et opérait sur les principales destinations long
courrier. Elle a lancé la première Cité des Voyageurs en 1994 à Paris, avant de faire l’objet
d’un rachat en 1996 par la Société Avantage, actuel actionnaire majoritaire du Groupe.

Actuellement, le groupe Voyageurs du Monde regroupe plusieurs marques spécialisées dans


le voyage sur mesure ou le voyage aventure, dont Terres d’Aventure, un spécialiste des

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 1 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

séjours en randonnée. Il compte près de 1 000 personnes représentant de plus de 40


nationalités et employées dans des sociétés implantées à travers plus de 15 pays.

Il accueille ses clients sur Internet et dans les « Cités des voyageurs » :

La première a été créée à Paris. C’est un vaste espace entièrement consacré au voyage et
proposant, outre le conseil de spécialistes du voyage, une offre de services complémentaires
: librairie spécialisée, boutique d’accessoires de voyage, conférences, exposition vente
d’artisanat, etc. Depuis 1998, le Groupe a installé 15 « Cités des Voyageurs » : 13 dans
différentes villes de Province, ainsi qu’une en Suisse et une en Belgique.

Les marques du groupe (dates d'acquisition) sont :

- Déserts, voyagiste spécialisé dans les déserts (1992), puis achat et fusion avec la
société Hommes et Montagnes en 2010, à la suite d'une mise en liquidation.

- Comptoir des Voyages

- Voyageurs du Monde (1996)

- Terres d'Aventure (2001), complété par l’achat de Mer et Voyages (2010)

- Nomade aventure (2005)

- Grand Nord Grand Large

- Chamina Voyages (2011)

- Allibert Trekking (2012)

- Loire Valley Travel, voyagiste spécialisé dans la randonnée à vélo dans le Val de
Loire (2015)

- Karavaniers (2016)

- Original Travel (60 % du capital), spécialiste britannique du voyage haut de gamme


et KE Adventure Travel (2017)

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 2 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

II - Données financières

Annexe 2 : extrait du rapport annuel 2016

ACTIVITE

Le Groupe Voyageurs du Monde a réalisé sur l’exercice 2016 un chiffre d’affaires de 379,3
millions d’euros, en hausse de 4,8%. Hors opération JO RIO 2016TM et acquisitions de Loire
Valley Travel et Karavaniers, le chiffre d’affaires est en hausse de 2,9%. Cette performance
s’inscrit dans un contexte instable (marché français en baisse de 2%), caractérisé notamment
par de nombreux attentats et le Brexit. L’activité individuelle représente désormais près de
95% de ses deux activités phares : le voyage sur mesure et le voyage d’aventure.
Sur le voyage sur mesure, Voyageurs du Monde poursuit la montée en puissance de ses
services à très forte valeur ajoutée qui rencontrent un succès réel auprès de sa clientèle.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 3 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Ainsi, Voyageurs du Monde a lancé sa Radio Voyageurs, une émission 100% voyage mise en
ligne deux fois par mois et déjà écoutée par plus de 400 000 auditeurs. Sa nouvelle
application mobile vient compléter un ensemble de services très large qui va, par exemple,
de la conciergerie francophone à distance unique au monde à la mise à disposition de
boîtiers Wifi pour un accès gratuit international.

Comptoir des Voyages pour sa part renforce son positionnement autour du voyage en
immersion. En effet, suite à la mise en place de son offre de greeters (hôtes) pour découvrir
une ville avec un résident local francophone, de son offre d’hébergements alternatifs et de
repas chez l’habitant, Comptoir des Voyages déploie Luciole, sa nouvelle application mobile.
Cette application unique et exclusive fonctionnant 100% hors connexion et déjà sur plus de
100 pays comprend, outre toutes les informations du carnet de voyage, une carte interactive
intégrant 25 000 points d'intérêts documentés, plus de 8 000 bonnes adresses et une
fonction guidage GPS (véhicule et piéton).

Sur le voyage d’aventure, le Groupe a conforté son positionnement sur le voyage à vélo,
activité en plein essor et complémentaire de la randonnée et du trekking. Par ailleurs, pour
répondre à une demande forte de voyages en individuel, le groupe développe des services
adaptés à ce type de voyages, comme par exemple l’assistance médicale 24h/24h et un
carnet de route électronique.

RESULTATS

Sur l’exercice 2016, l’EBITDA s’élève à 24,3 millions d’euros et l’EBIT à 20,5 millions d’euros
en progression de 18,9%.

Le résultat net avant survaleurs a enregistré une nette progression de 14,9% à 14,2 millions
d’euros. Cela s’explique principalement par la hausse de la marge brute (+9,5%) et une
bonne maîtrise des charges d’exploitation.

Après la prise en compte des survaleurs et des intérêts minoritaires, le résultat net ressort à
13,6 millions d’euros en hausse de 35,8% par rapport à l’exercice précédent.

Il est à noter que les écarts d’acquisition ne sont plus amortis depuis le 1er janvier 2016. Les
capitaux propres s’élèvent à 77,1 millions d’euros, les dettes financières à 8 millions d’euros
et la trésorerie à 98,8 millions d’euros.

PERSPECTIVES

Voyageurs du Monde a pris, début 2017, une participation de 60% dans le capital du
spécialiste anglais des voyages sur mesure haut de gamme Original Travel. Cette opération
s’inscrit dans la stratégie de développement international du Groupe qui se poursuivra en
2017 grâce au déploiement du réseau des ambassadeurs Voyageurs du Monde à l’étranger
(Monaco, Etats-Unis, Liban, Portugal, etc.) et à l’accélération des synergies entre Uniktour et
Voyageurs du Monde sur le marché canadien.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 4 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Après Bordeaux fin 2016, Comptoir des Voyages continue pour sa part de renforcer son
réseau d’agences en France avec l’ouverture de l’agence de Lille dans le courant de l’année.
Sur l’activité Aventure, le Groupe reste attentif à toute opportunité de développement à
l’international.

A la date du 23 avril 2017, les départs acquis sur l’année 2017 sont en hausse de 12,9% sur
l’activité individuelle (7,7% à périmètre constant, hors acquisition d’Original Travel) et en
baisse de 9,3% sur l’activité collectivités. Au total, ils sont en hausse de 11,3% (6,5% à
périmètre constant) et représentent 71% du chiffre d’affaires 2016.

DISTRIBUTION

Le Conseil d‘Administration proposera à l’Assemblée Générale du 15 juin prochain la


distribution d’un dividende de 1,20 € par action. La date de versement est fixée au 23 juin
2017.

Principales marques % du CA Variation % du CA % du CA


Produits commerciales 2016 CA 2014 2013
2014/2013
Voyages sur Voyageurs du monde ;
mesure Comptoir des voyages ; 56,1 +12,8 54,5 52,5
Uniktour ; Mer & Voyages
Terres d’Aventure ; Grand
Nord ; Grand Large ;
Voyage Allibert-Guides de Haute 37,5 +4,6% 37,6 39,2
d’aventure Montagne ; Nomade
Aventure ; Chamina
Sylva ; Visages ;
Destination Merveilles ;
Vélorizons
Circuits
accompagnés Voyageurs du monde 0,9 -12,4% 1,2 1,5
classiques

Voyages pour
les entreprises Voyageurs du monde 4,9 +11,9% 5,9 5,7
et les
collectivités
0,6 -23,1% 0,8 1,1
Autres produits Livres et Objets du
Monde

Total 100 % 100% 100%

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 5 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Annexe 3 : Répartition géographique des clients

La répartition du chiffre d’affaires des ventes aux particuliers du Groupe, par origine
géographique des clients, se présente comme suit, au 31 décembre 2014 :

Sur les clients français, la répartition entre Ile de France/Régions, est inchangée par rapport
à l’année 2013 et se présente comme suit :

Annexe 4 : SYLVIE AUBERT, La concurrence s'intensifie. Et alors !


Investir-Le Journal des finances, n°2281, samedi 23 septembre 2017, p. 14

Le voyage sur mesure est devenu un créneau si porteur que les voyagistes ne sont plus les
seuls à s'y intéresser : le groupe Figaro est entré en négociations exclusives pour l'acquisition
de Marco Vasco, « principal opérateur numérique concurrent
de Voyageurs du Monde (VDM) dans le voyage sur mesure », explique Gilbert Dupont. Le
groupe de presse s'est diversifié dans les voyages il y a un an, avec la reprise de Maisons du
Voyage. Les deux sociétés vont unir leurs forces pour former une entité qui pèsera 120
millions d'euros de ventes.

Voilà une compétition frontale plus importante pour VDM, qui réalise 56,1 % de son chiffre
d'affaires, soit 213 millions d'euros en 2016 (+ 8,4 %), dans le voyage sur mesure. Le groupe
domine ce créneau porteur avec une part de marché de 40 % à travers plusieurs
marques : Voyageurs du Monde, Comptoir des Voyages, Uniktour et Mer & Voyages. Depuis
quelques années, VDM n'a cessé de monter en gamme, en ajoutant des services à valeur
ajoutée.

Par exemple, une nouvelle application mobile permet aux voyageurs, grâce à un Wi-Fi
international gratuit, d'avoir accès à une conciergerie francophone. Autre exemple : les
clients de Comptoir des Voyages bénéficient d'une application qui, fonctionnant hors
connexion, donne, pour cent pays, une carte interactive (25.000 points d'intérêt documentés
et 8.000 bonnes adresses) et un guidage GPS. On le voit, la concurrence s'intensifie peut-
être, mais VDM garde une longueur d'avance. Présent dans les pays depuis très longtemps, il
y a établi des contacts humains, qui transforment le simple voyage en une expérience
unique.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 6 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Annexe 5 : Voyageurs du Monde s'attaque à la destination France


L'Echo touristique.com, vendredi 25 août 2017

Groupe multi-destination par excellence, Voyageurs du Monde développera sa production


dédiée à la France dès cet automne. C'est ce qu'annonce son patron Jean-François Rial, sur
BFM Business. "On lance, sur Voyageurs du Monde, la France en voyages sur mesure", a-t-il
indiqué.

Se positionner comme réceptif


Des exemples de destinations et de produits ? Le Cantal (qui lui est si cher, NDLR), les
Charentes, Paris en dehors des sentiers battus. "Je dirais la France de Voyageurs du Monde,
c'est-à-dire des voyages itinérants avec du contenu de charme en termes de prestations, (...)
lié à votre sensibilité personnelle." Pour l'Anglais, qui veut découvrir des artisans des
marques de luxe à Paris, par exemple. "On va essayer de ne pas toujours être dans la
gastronomie, l'oenotourisme, ou les châteaux de la Loire." "Nous voulons relancer les
voyages sur mesure en France, que nous avions tentés puis abandonnés il y a huit ans
environ faute de clientèle étrangère suffisante, nous précise Alain Capestan, directeur
général.

Aujourd'hui, suite à nos rachats, nous faisons voyager un nombre croissant de Britanniques
et de Canadiens, mais aussi des Français installés à l'étranger. Nous atteindrons 20% de
clients internationaux fin 2017". Le timing est donc meilleur... "De plus, nous disposons déjà
d'une offre France assez conséquente sur le trekking, sous nos marques de randonnée."
Sous différentes marques, pour l'instant Voyageurs se pose ainsi en réceptif de la destination
France, pour ses filiales étrangères (les anglais Original Travel et KE Aventure, le canadien
Uniktours), mais aussi pour Voyageurs du Monde et ses marques de trekking, ou encore de
cyclotourisme (Loire Valey Travel). Prudent, Alain Capestan ne donne pas de précisions sur
les objectifs visés.

De toute évidence, les ambitions évolueront en fonction des premiers résultats. A moyen ou
long terme, une marque et un site dédiés pourraient voir le jour, pour rassembler toute la
production de manière explicite. Et mettre ainsi un caillou dans la chaussure d'un Airbnb qui
mise, à sa façon, sur le sur-mesure en France ? "A partir de la
rentrée Voyageurs du Monde proposera des voyages sur mesure en France, hors des
sentiers battus".

Annexe 6 : SYLVIE AUBERT, Vous parlez anglais ? Yes I do !


Investir-Le Journal des finances, no. 2275, samedi 12 août 2017, p. 9

Leader français du voyage sur mesure, Voyageurs du Monde savait sa clientèle trop
exclusivement française (à 90 %). Il fallait l'internationaliser. C'est ce que le groupe s'efforce
de faire depuis quelque temps déjà, et il vient de marquer des points en 2017, avec deux
acquisitions britanniques qui renforcent ses positions auprès des voyageurs de langue
anglaise : début 2017, il a acquis 60 % du capital d'Original Travel, spécialiste britannique des
voyages sur mesure haut de gamme et, en juillet, il a acquis 100 % de KE Adventure Travel,

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 7 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

une entreprise anglaise qui, proposant des voyages à base de randonnées, de trekking et de
vélo à travers le monde, réalise près de 8 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Montée en gamme
La société française, qui, grâce à son positionnement sur des niches de marché, se joue des
aléas du tourisme mondial (attentats, tensions géopolitiques, etc.), vient de se confirmer à
l'international dans ses deux branches : le sur-mesure et l'aventure. En outre, KE Adventure
Travel aura un effet positif immédiat sur ses comptes, car sa marge d'Ebitda était de 7,9 %,
contre 6,4 % en ce qui le concerne.

Hors croissance externe, Voyageurs du Monde présente sa propre dynamique grâce à une
montée en gamme des services offerts, ce qui lui permet d'améliorer ses marges. Par
exemple, le groupe propose à ses voyageurs une application mobile de conciergerie
francophone avec accès Wi-Fi gratuit partout dans le monde. Ses clients ont aussi à leur
disposition une carte interactive de la zone où ils se trouvent, comprenant des bonnes
adresses et des documents sur les lieux intéressants à visiter. Une fonction guidage GPS
(véhicules et piétons), bien utile, complète le dispositif. Nous estimons que le groupe va
continuer à annoncer des résultats en croissance à deux chiffres. L'an dernier, le bénéfice
net avait grimpé de 15 %, pour un chiffre d'affaires en hausse de 4,8 %. La situation
financière très solide (trésorerie nette positive à hauteur de 91 millions) permettra une
poursuite des acquisitions à l'international.

Annexe 7 : Voyageurs du Monde : tous les signaux sont au vert en 2016


L'Echo touristique.com, jeudi 27 avril 2017

Dans un contexte pourtant tendu, le groupe spécialisé dans le voyage sur-mesure poursuit sa
croissance, en termes de ventes comme de marges. De quoi lui donner des ailes pour porter
son expansion à l'international.
En 2016, Voyageurs du Monde a enregistré un chiffre d'affaires de 379,7 millions d'euros, en
hausse de 4,8% par rapport à 2015. Les membres du Syndicat des entreprises de tour-
operating (Seto) ont pour leur part essuyé une baisse de 2% en vente de forfaits au cours de
l'exercice 2015/16.

"C'est une bonne année, notamment grâce à une hausse de 9,8% sur les marges", qui est
"une très bonne performance", note son PDG Jean-François Rial.

Sur l'exercice 2016, l'Ebitda (résultats d'exploitation avant toutes charges calculées) s'élève à
24,3 millions d'euros (+17,1%). Le résultat net plafonne à 14,2 millions d'euros, en
progression de 14,9% par rapport à 2015, notamment donc grâce à des marges plus
importantes. Voyageurs du Monde possède 77,1 millions d'euros de capitaux propres, une
trésorerie de 98,8 millions d'euros et 8 millions d'euros de dettes. Près de 180 000 clients
ont voyagé en 2016 avec l'une des 20 marques du groupe. Les destinations phares restent
les Etats-Unis (7,6% des ventes), l'Italie (5,5%) et la France (4,7%).

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 8 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

De l'importance du multi-canal
En plus de services pendant le voyage tels que la conciergerie francophone à distance ou la
mise à disposition de boîtiers wifi gratuits pour la clientèle, la marque édite toujours le
magazine semestriel Vacances et a lancé sa propre émission de radio bimensuelle, déjà
écoutée près de 500 000 fois.

"Comptoir des Voyages, c'est la carte de l'utra-local", précise le PDG. Hébergements et repas
chez l'habitant ou visite d'une ville avec un greeter (un guide non-professionnel qui vit sur
place) francophone, rythment les voyages des clients, épaulés par Luciole, l'application de la
marque lancée il y a 6 mois. L'application, qui fonctionne hors connexion, recense pas moins
de 25000 points d'intérêts et 8 000 bonnes adresses dans plus de 100 pays. Elle dispose aussi
d'un système de GPS piéton et véhicule.

"Face aux nouveaux acteurs et aux mastodontes du voyage, nous n'avons qu'une possibilité :
produire une énorme valeur ajoutée, avec nos services notamment", estime Jean-François
Rial. Dans la distribution, le groupe joue aussi la carte du multi-canal. "Il n'y a plus vraiment
de modèle. Par exemple, la part du chiffre d'affaires sur le web diminue (38% vs 42% en
2015). Il faut être sur tous les niveaux. Maintenant, les clients entrent en agence, puis
reprennent rendez-vous par Skype ou par téléphone, avant d'acheter en ligne. Il faut savoir
tout faire pour répondre à tout le monde".

Poursuivre l'expansion à l'international


Mature sur le marché français, Voyageurs du Monde s'est déjà ouvert à d'autres zones de
chalandise. En effet, le groupe possède 38 points de vente, dont trois au Canada, un en
Belgique et un en Suisse. Début 2017, VDM a racheté 60% du capital du TO anglais Original
Travel, basé à Londres, spécialiste lui aussi des voyages sur-mesure haut de gamme. "Nous
travaillons avec trois autres actionnaires avec qui nous nous inscrivons dans la durée",
précise Lionel Habasque, directeur général délégué. Pendant qu'il mutualise les moyens avec
les équipes d'Original Travel (outil de gestion, prestataires et réceptifs, techniques marketing
web, services, ...), le groupe lorgne aussi sur le rachat d'un TO anglais spécialiste des voyages
d'aventure, l'autre spécialité maison.
"La croissance du groupe sera probablement à l'étranger", concède Jean-François Rial, qui
estime aussi que les activités "circuits accompagnés" et "comité d'entreprise" sont
menacées. "Nous abandonnons aussi les opérations spéciales type Jeux Olympiques ou
Coupe du Monde de football. C'est beaucoup d'énergie et de prises de risques pour un
résultat final peu intéressant".

Sauf cas d'événements imprévisibles majeurs, en 2017, Voyageurs du Monde devrait encore
connaître une année dynamique. "75% du chiffre d'affaires 2017 est déjà enregistré", sourit
Lionel Habasque.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 9 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Annexe 8 : le tourisme en France et dans le monde


Source : le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, rapport de 2016

La consommation touristique en France et son poids dans le PIB

Les entreprises des secteurs du tourisme en 2014

Le tourisme des Français* pour motif personnel en 2016


* résidents en France métropolitaine de 15 ans ou plus.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 10 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Les voyages par type de réservation en 2015

Les voyages à l’étranger et dans les DOM

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 11 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Le tourisme international dans le monde en 2015

Annexe 9 : les prévisions


Source : Organisation mondiale du tourisme, « Faits saillants 2016 ».

Le tourisme, clé du développement, de la prospérité et du bien-être

Les destinations sont toujours plus nombreuses à travers le monde à s’ouvrir au tourisme et
à investir dans ce secteur qui s’est converti en ressort essentiel du progrès socioéconomique
de par ses retombées sous forme de création d’emplois et d’entreprises, de recettes
d’exportation et de développement des infrastructures. ¡ Au cours des soixante dernières
années, le tourisme n’a cessé de croître et de se diversifier. C’est devenu l’un des plus gros
secteurs économiques et à plus forte croissance dans le monde. Beaucoup de nouvelles
destinations se sont fait une place sur la carte du tourisme en plus des destinations de
prédilection traditionnelles d’Europe et d’Amérique du Nord.

Malgré des soubresauts sporadiques, le tourisme a connu une croissance quasiment


ininterrompue dans le temps, démontrant ainsi sa vigueur et sa résilience. Les arrivées de
touristes internationaux ont grimpé de 25 millions dans le monde en 1950 à 278 millions en
1980, puis à 674 millions en 2000, pour atteindre 1 milliard 186 millions en 2015.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 12 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

De même, les recettes du tourisme international engrangées par les destinations à travers le
monde ont connu une envolée, passant de 2 milliards de dollars des États-Unis en 1950 à
104 milliards de dollars en 1980, puis à 495 milliards de dollars en 2000, pour se situer à
1.260 milliards de dollars en 2015.

Le tourisme constitue une composante importante du commerce international de services.


Outre les recettes dans les destinations, le tourisme international a également généré 211
milliards de dollars d’exportations au titre des services de transport international de
voyageurs non-résidents en 2015, ce qui porte la valeur totale des exportations du tourisme
à 1.500 milliards de dollars, soit 4 milliards de dollars par jour en moyenne.

Le tourisme international représente aujourd’hui 7 % des exportations mondiales de biens et


de services contre 6 % en 2014, sa croissance ayant été supérieure à celle du commerce
mondial ces quatre dernières années.

En tant que catégorie d’exportation à l’échelle mondiale, le tourisme arrive en troisième


position derrière les carburants et la chimie, mais devant l’industrie alimentaire et l’industrie
automobile. Dans de nombreux pays en développement, le tourisme est le premier secteur
d’exportation

Les chiffres clés de l'OMT


Le tourisme dans le monde c'est :

- 10 % du PIB (Direct, Indirect et Induit)


- 1 emploi sur 11
- 7 % des exportations mondiales
- 1.500 milliards de dollars EU en exportations
- 30% des exportations de service

Les prévisions

Le nombre d’arrivées de touristes internationaux à l’échelle mondiale devrait croître en


moyenne de 3,3 % par an de 2010 à 2030. Avec le temps, le rythme de la croissance ralentira
peu à peu, de 3,8 % en 2012 à 2,9 % en 2030, mais les chiffres de référence iront en
augmentant.

En valeur absolue, le nombre d’arrivées de touristes internationaux devrait s´accroitre de


quelque 43 millions par an, comparativement à une progression moyenne de 28 millions par
an pendant la période de 1995 à 2010. Si le rythme de croissance prévu se confirme, le
nombre d’arrivées de touristes internationaux dans le monde atteindra 1,4 milliard en 2020
et 1,8 milliard en 2030.

Le nombre d’arrivées de touristes internationaux dans les économies émergentes de l’Asie,


de l’Amérique latine, de l’Europe centrale et orientale, de l’Europe de la Méditerranée
orientale, du Moyen-Orient et de l’Afrique augmentera deux fois plus vite (+4,4 % par an)
que dans les économies avancées (+2,2 % par an). En conséquence, on s’attend à ce que,

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 13 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

d’ici 2015, les économies émergentes accueillent plus de touristes que les économies
avancées. En 2030, 57 % des arrivées de touristes internationaux concerneront des
destinations d’économies émergentes (contre 30 % en 1980) et 43 % des destinations
d’économies avancées (contre 70 % en 1980).

Par région, l’augmentation la plus importante sera observée en Asie et Pacifique, où le


nombre d’arrivées devrait s’accroître de 331 millions pour atteindre 535 millions en 2030
(+4,9 % par an). Le Moyen-Orient et l’Afrique devraient également voir le nombre d’arrivées
plus que doubler pendant cette période, de 61 à 149 millions et de 50 à 134 millions,
respectivement. L’Europe et les Amériques connaîtront, en comparaison, des croissances
plus modestes, de 475 à 744 millions et de 150 à 248 millions, respectivement. Grâce à une
croissance plus rapide que dans les autres régions, on va assister à une augmentation de la
part du marché mondial qui sera détenue par l’Asie et Pacifique (de 22 % en 2010 à 30 % en
2030), le Moyen-Orient (de 6 % à 8 %) et l’Afrique (de 5 % à 7 %).

En conséquence, l’Europe et les Amériques verront leur part du tourisme mondial diminuer
un peu plus – respectivement de 51 % à 41 %, et de 16 % à 14 % – principalement en raison
d´une croissance plus lente dans les destinations confirmées de l’Amérique du Nord, de
l’Europe du Nord et de l’Europe occidentale.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 14 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Annexe 10 : Croissance enfin retrouvée pour les voyagistes français


Les Echos, N°. 22537, mardi 26 septembre 2017, p. 20 - CHRISTOPHE PALIERSE

La hausse du trafic est quasi généralisée pour les tour-opérateurs. Une première depuis
2011

L'ouragan Irma et le séisme au Mexique ont gâché la fête, alors que s'ouvre ce mardi le Salon
du tourisme IFTM Top Resa à Paris. Car, pour la première fois depuis 2011 et le Printemps
arabe, le monde du voyage a globalement repris des couleurs. Les tour-opérateurs en
bénéficient tout particulièrement, s'apprêtant collectivement à boucler une année complète
de croissance de trafic. Esquissé l'hiver dernier, le redémarrage s'est confirmé cet été. Ce
retour à bonne fortune n'est pas le seul fait notable pour un secteur en bouleversement.
Tour d'horizon en quatre thèmes clefs.

Reprise

Le dernier « baromètre » d'activité de l'organisation Les Entreprises du voyage (1.346


sociétés spécialistes du loisir et du voyage d'affaires) témoigne d'une croissance soutenue :
le nombre de clients partis est en hausse de 5 % en cumul sur les huit premiers mois de
l'année pour les destinations relevant du moyen-courrier, et de 9 % pour le long-courrier, le
trafic étant à l'étale pour la France. L'Europe du Sud, qui a profité d'un effet report depuis le
Printemps arabe, domine plus que jamais. L'heure est même au tassement pour la première
d'entre elles, l'Espagne, faute de capacités disponibles. Mais l'année est surtout marquée par
le retour en grâce de la Tunisie avec un trafic qui a plus que doublé, ainsi que de l'Egypte.
Ces destinations, longtemps majeures, sont toutefois encore loin de leur niveau record
d'avant 2011. Quant à la Turquie, elle demeure en déclin chez les spécialistes du voyage à
forfait. S'agissant du long-courrier, le panorama n'a pas varié au vu du succès, entre autres,
de l'Amérique du Nord, de l'Asie ou de Cuba. Le syndicat des tour-opérateurs Seto, qui
présentera ce mardi son dernier état des lieux, devrait confirmer ces tendances, ainsi que de
bonnes perspectives sur l'hiver. Irma et le séisme au Mexique pourraient toutefois affecter,
à court terme, le long-courrier.
Personnalisation

Si le club de vacances est toujours une valeur sûre, le « sur-mesure » s'installe comme une
tendance de fond. « On passe de l'ère du "package" [le forfait préfabriqué, NDLR] à une
formule hyper-personnalisée » , observe le directeur Digital d'Havas Voyages, Sébastien
Boucher. Cette tendance à la personnalisation s'est amplifiée avec le développement du
transport aérien low cost, de l'hôtellerie, et de technologies permettant d'agréer des offres
multiples. En filigrane, les agences de voyages que d'aucuns voyaient dévorées par l'ogre
Internet, retrouvent des lettres de noblesse à condition qu'elles soient dotées d'outils
modernes et de vendeurs experts. L'heure est au multicanal. Autre exemple : le tour-
opérateur spécialisé Voyageurs du Monde surfe plus que jamais sur la vague enregistrant
une croissance de son pôle sur-mesure d'au moins 10 %, selon son PDG, Jean-François Rial.

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 15 sur 16


Cas Voyam 2
Énoncé

Multicanal

Les agences de voyages n'échappent pas au phénomène du « Web to store »,


l'interpénétration du numérique et du monde physique, qui bouleverse plus largement la
distribution. « 90 % de nos clients passent par Internet et veulent une réponse rapide. Avec
notre système de "chat box", leur demande peut être transformée en échange téléphonique,
voire en déplacement à l'agence la plus proche », relate notamment le directeur Digital
d'Havas Voyages. Et le passage d'un univers à l'autre est loin d'être anecdotique avec un
panier moyen qui avoisine les 1.800 euros sur le Net, alors qu'il tourne autour des 2.400 en
agence. Explication : les « travel planners » d'Havas Voyages sont force de proposition et
enrichissent la demande...

Grande distribution

Le récent lancement de Lidl Voyages, avec une offre 100 % « on line » conforte, à son tour, la
présence de la grande distribution. Voyages E. Leclerc, son chef de file, dépassera ainsi la
barre des 500 millions d'euros de volume d'affaires cette année pour 187 points de vente.
Après avoir paru effacé pendant quelques années, Carrefour Voyages - 167 agences - fait un
retour en force, avec un bond de son activité de 30 % au premier semestre, après une
croissance de 3 % à 4 % l'an dernier (288 millions d'euros de vente). « La grande distribution
touche un autre client », observe le président de Selectour, Laurent Abitbol dont le groupe,
Marietton Développement, détient Auchan Voyages depuis fin 2014. Cette marche en avant
de la grande distribution profite à la première destination des Français, à savoir la France !

©Studi - Reproduction interdite Cas Voyam 2 Page 16 sur 16

Vous aimerez peut-être aussi