Vous êtes sur la page 1sur 42

15/06/2021

Anti-infectieux

Antibiotiques

1
15/06/2021

• Le mot antibiotique signifie: (anti=contre ) les


(biotiques=organismes vivants).
• Le mot biotique signifie ici plus précisément les bactéries.
• Les antibiotiques sont utilisés pour lutter contre les infections
bactériennes.

• Un antibiotique est caractérisé par 3 paramètres spécifiques :

• Le mode d’action

• L’activité antibactérienne

• Le spectre d’activité

Mode d’action
chaque classe d’antibiotiques à un mode d’action
spécifique.
• Un antibiotique agit à un niveau précis des structures
bactériennes
• Les principaux sites d’actions sont :
– La paroi : inhibition de sa synthèse
– La membrane cytoplasmique : inhibition de sa synthèse
– L’ADN : inhibition de la synthèse de celui-ci
– Le ribosome : inhibition de la synthèse protéique
– Autres mécanismes : action sur le métabolisme
enzymatique.

2
15/06/2021

Activité antibactérienne

Un antibiotique peut être soit :


 Bactériostatique capable d’inhiber ou de ralentir la

multiplication (reproduction )bactérienne

 Bactéricide capable de tuer les bactéries

3
15/06/2021

Spectre d’activité

Le spectre d’activité d’un ATB correspond à


l’ensemble des bactéries sensibles à cet ATB:
Un antibiotique à spectre large agit sur un grand
nombre de bactéries (sur les bacilles et coques,
gram + ou gram -).
Un antibiotique à spectre étroit agit seulement sur
les bacilles et coques gram +.

indications
Les ATB sont utilisés soit pour une effet
• Curatif: pour le traitement des infections
• Prophylactique « antibioprophylaxie » pour
prévenir les infections avant et/ou après une
intervention chirurgicales , et chez les personnes
immunodéprimés.

4
15/06/2021

Durée de traitement

• Généralement de 5 à 10 jours,
• parfois plus long lors d’une ostéite ou d’une
prostatite.
• Selon la pathologie une bi ou trithérapie peut
être mise en place .

CHOIX DE L’ANTIBIOTHERAPIE

Il est défini en fonction :


• du spectre d’action de l’ATB
• du patient (état pathologique : hypersensibilité à une
molécule, insuffisance rénale…et physiologique : âge,
grossesse, allaitement…)
• de sa voie d’élimination (hépatique, biliaire, rénale…)
• de sa résistance(antibiogramme)
• de ses effets indésirables.

5
15/06/2021

SURVEILLANCE D’UNE
ANTIBIOTHERAPIE

CLINIQUE :
• Observance du traitement et l’évaluer au bout de
48 à 72 heures
• disparition des signes cliniques initiaux
• absence de rechute à l’arrêt du traitement,
• surveiller le risque de survenue d’effets
indésirables : diarrhées,…

6
15/06/2021

CLASSIFICATION DES ANTIBIOTIQUES


SELON LEUR CIBLE D’ACTION
Les ATB peuvent agir sur :
1. Actif sur la paroi
les bêtalactamines
2. Actif sur la membrane cytoplasmique
Les polymyxines
3. Actif sur le ribosome
les aminosides, les phénicolés, les tétracyclines, les
macrolides,L’acide fusidique
4. Actif sur l’ADN
les quinolones,les imidazolés
5. Actif sur le métabolisme enzymatique
la rifampicine

ATB Agissant sur la paroi

7
15/06/2021

Bêta-lactamines
• Les bétalactamines sont des acides relativement
forts (Pka =2.7)
• les bétalactamines empêchent la formation de la
paroi bactérienne.
• On compte parmi elles:
1. les pénicillines , (pénicilline G, V, M, et A)
2. les céphalosporines,
3. les monobactames,
4. les carbapenemes

Pharmacodynamie des bétalactamines

• Les bétalactamines sont bactéricides.


• Pas d’effet post antibiotique, c’est-à-dire que dès que la
concentration est trop faible il n’y a plus d’activité.
• Il y a un effet synergique avec les aminosides, Ce qui est
intéressant dans les infections sévères ou s’il y a une
diminution de la sensibilité aux pénicillines.
• Il y a un effet antagoniste lors de l’association avec des
ATB bactériostatiques.

8
15/06/2021

Les pénicillines
Pénicilline G
Activité
• Bactéricide;
• Spectre étroit: streptocoques(angine, méningite,
pneumonie..), méningocoques, pneumocoques, )
• Il existe des bactéries productrices de
pénicillinases qui manifestent une résistance à
la pénicilline G,

9
15/06/2021

Cinétique(acido sensible)
• l'absorption digestive de la pénicilline G est
faible
• ½ vie plasmatique est courte(30 min)
• Diffusion faible à travers la barrière hémato-
méningée.
• élimination est rénale

Pénicilline G Pénicilline G* Inj 1 million UI

Pénicilline(suite)
Pénicilline A
Activité
un spectre plus large :
• BGP : streptocoques, pneumocoques,
• BGN : Escherichia coli, Salmonella,
Cinétique
• Bien absorbée par voie digestive.
• Fixation protéique = 90% pour l’amoxicilline
• Bonne diffusion même dans le LCR

Ampicilline TOTAPEN* Cp, Sirop, Gélules, Inj

Amoxicilline CLAMOXYL* Cp, Sirop, Gélules,


Sachets, Inj

10
15/06/2021

Pénicilline (suite)
Pénicilline M
Cinétique
• Mauvaise biodisponibilité=30%
• Faible diffusion et très forte liaison aux protéines
• Bonne diffusion au niveau du LCR

Oxacilline BRISTOPEN* Cp, Gélules, Sirop, Inj

Cloxacilline ORBÉNINE* Gélules, Inj

• Cloxacilline élimination rénale à 100%


• Oxacilline a élimination moitié hépatique et moitié rénale

Les Inhibiteurs de béta-lactamases

inhibent toutes les bactéries à bétalactamases


• Exemple :

Acide clavulanique + Amoxicilline = Augmentin®

Inhibiteur de
Pénicilline A
bétalactamses

11
15/06/2021

Effets indésirables
• Réactions allergiques :urticaire voire même choc
anaphylactique.
• Troubles neurologiques : risque de convulsions
• Troubles de l’agrégation plaquettaire
• diarrhée, candidose,

12
15/06/2021

• Il existe 4 générations de céphalosporine:


• C1G :céphalosporines première génération
• C2G :céphalosporines 2 éme génération
• C3G: céphalosporines 3 éme génération
• C4G: céphalosporines 4 éme génération

Pharmacocinétique
• Diffusion tissulaire : C1G<<C2G <<C3G <<C4G
• Seule les C3G qui sont indiquées dans le traitement
des méningites (diffusion à travers la barrière)
• Liaison aux protéines faible
• Élimination essentiellement rénale et biliaire
• Peu métabolisé (70% sous forme inchangé
éliminées dans le urines)

• Première génération (C1G)


• Indications: ORL, respiratoire, urinaire,
cutanées
• Utilisation préférable: voie orale
ex: céfalotine (kéflin ®) ,
céfazoline (kéfzol®),
• Deuxième génération(C2G)
• Indications :infection bronchique , ORL,
antibioprophylaxie chirurgicale
ex: cérufoxime (zinnat®),
céfamandole (kéfandol®)

13
15/06/2021

• Troisième génération(C3G)
• Bonne diffusion tissulaire y compris le LCR ++++
• Indications: infection sévère, germes résistants aux
autres bétalactamines, TTT méningite….)
Ex: Ceftriaxone : Rocéphine®,
Céfixime : oroken ®

Quatriéme génération(C4G)
• Spectre très large
• Effets indésirables: douleurs au point d’injection,
thrombophlébites
Ex Cefepine= axepim ®, cefpirom= cefrom ®

Modalités d’emploi et surveillance

• la dose doit être réduite en cas d’insuffisance


rénale et hépatique
• Certaines céphalosporines peuvent exposer à la
survenue de troubles de coagulation liés à une
baisse de TP.
• les céphalosporines passent dans le lait maternel

14
15/06/2021

• Le principe actif est l’imipenéme


• Son spectre est large
• IL résiste aux pénicillinases et aux
céphalosporinases
• L’exemple du médicament : Tienam *

Aztréonam ( Azactam ®)
• Ne sont efficaces que contre BGN et inactif sur
BGP
• Il est utilisé pour les personnes allergiques aux
bétalactamines
• utilisé surtout en urologie ( infections urinaires
sévères)

15
15/06/2021

ATB Agissant sur la membrane


cytoplasmique

Les Polymyxines

• Action sur la membrane cytoplasmique


• Bactéricide
• actives sur les bactéries Gram négatif,
• Élimination rénale (80%)
• Ex : Vancomycine

16
15/06/2021

Contre indications :
– Myasthénie
– Allergie aux polymyxines
Interactions médicamenteuses
– Avec les curares : potentialisation des
curares
– Avec les aminosides: addition des effets
néphrotoxiques

ATB Agissant sur le ribosome

17
15/06/2021

Aminosides

Mode d’action
• Action sur le ribosome
Activité
• Bactéricide rapide et puissant
• efficaces sur les BGN, BGP, les aérobies.

Pharmacocinétique
• synergiques avec les bétalactamines et les
quinolones dont ils renforcent l'action.
• Non absorbés dans le tube digestive
(l'administration ne peut être qu'intramusculaire
ou intraveineuse),
• diffusent mal dans l'organisme et s'éliminent en
grande partie par le rein.
• Leur demi-vie est d’environ 2 heures

18
15/06/2021

DCI Spécialité

Amikacine AMIKLIN* Inj 200 mg

Gentamicine GENTALLINE* Inj 40, 80, 160 mg

Netilmicine NÉTROMYCINE* Inj 100 et 150 mg

Tobramycine NEBCINE* Inj 75 mg

Streptomycine STREPTOMYCINE* Inj

Effets indésirables

• bourdonnement,
• troubles auditives
• vertiges, vomissements,…

19
15/06/2021

Phénicolés
 Mode d’action L’action bactériostatique sur le ribosome par

inhibition de la synthèse protéique bactérienne

 Activité un spectre large,

 Pharmacocinétique
– L’absorption digestive bonne

– Leur demi-vie est courte, de 2 à 4 heures

– Les phénicolés franchissent la barrière hématoencéphalique, placentaire et

passent dans le lait,

– métabolisme hépatique et élimination rénale

chloramphénicol thiamphénicol

Tifomycine® Thiophénicol®
Cébénicol® collyre Thiobactin®
Cébédaxol® collyre Thiophénicol® préparation pour
perfusion IV

20
15/06/2021

Effets indésirables
• Céphalées, paresthésies, délire
• Phénomènes allergiques
• Altération de l’hématopoïèse médullaire (principal risque)

Contre indications
Allergie aux phénicolés.
altération de l’hématopoïèse
dernier mois de grossesse, accouchement, allaitement).
Nouveau-né, nourrisson
Insuffisance hépatique sévère (chloramphénicol),
insuffisance rénale sévère (thiamphénicol).

les tétracyclines

Mode d’action
• Agissent sur le ribosome
Activité
• Spectre large : BGP,BGN ,aérobie et anaérobie
Indications
Maladies dermatologiques : acné,
antibioprophylaxie du paludisme.

21
15/06/2021

Pharmacocinétique
• ½ vie : 16 à 20h
• Bonne diffusion tissulaire
• Passe dans la barrière placentaire, non hémato
encéphalique
• élimination essentiellement rénale; sauf la
doxycycline et la tigécycline sont cependant aussi
éliminées par voie fécale

LES TETRACYCLINES

Doxycycline Doxy® - Doxypalu® -


Granudoxy® - Tolexine®
Vibramycine®

Lymécycline Tétralysal®

Métacycline Lysocline® - Physiomycine®

Minocycline Minocyne® - Mestacine®

Tigécycline Tygacil®

22
15/06/2021

Effets indésirables
• Pénétration de la tétracycline dans les os
(ralentissement réversible de la croissance
osseuse, une coloration jaune irréversible des
dents et un risque de caries).
• Photodermatose, surtout avec la doxycycline
• Hypertension intracrânienne bénigne
• Nausées , vomissement,

Contre indications
• Allergie aux cyclines
• L’utilisation des tétracyclines pendant la
grossesse et la période d’allaitement doit être
évitée
• Enfant moins de 08 ans (croissance osseuse
anormale, coloration des dents…)
Interférences médicamenteuses :
Les tétracyclines peuvent entrainer :
• Diminution de l’activité des contraceptifs oraux
• Augmente l’effet des AVK

23
15/06/2021

Macrolides

 Activité
• Bactériostatique
• Spectre étroit comparable à celui de pénicilline G
Alternative en cas d’allergie aux bétalactamines
CINETIQUE :
• Bonne diffusion
• ne passent pas dans le LCR.
• Elimination hépatique
• La demi-vie de l'érythromycine est courte.

LES MACROLIDES
Azithromycine Zithromax® 250 mg et
monodose - Azadose®
Clarithromycine Zeclar® - Monozeclar® -
Naxy® - Mononaxy®
Erythromycine Erythrocine® - Ery® -
Egery® - Abboticine®
Josamycine Josacine®
Midécamycine Mosil®
Roxithromycine Rulid®
Spiramycine Rovamycine®

24
15/06/2021

Effets indésirables
• diarrhée, nausées, vomissements
• Affections hépatiques : augmentation des
enzymes hépatiques,
• troubles du rythme cardiaque, irritation veineuse

Contre indications:
• Hypersensibilités aux macrolides
• Insuffisance hépatique sévère

Interférences médicamenteuses
• La liaison des macrolides aux protéines plasmatiques peut
déplacer d’autres médicaments (par exemple les
anticoagulants oraux)
• Les macrolides augmentent la biodisponibilité orale de la
digoxine.
• érythromycine potentialise l’effet vasoconstricteur des
autres mdts

25
15/06/2021

L’acide fusidique

• Bactériostatique à faible concentration, et a un effet bactéricide à


plus forte concentration

• inhibant la synthèse protéique de la bactérie.

• antistaphylococcique

• bonne pénétration tissulaire

• Ne diffuse pas dans le LCR.

• métabolisme hépatique

• Elimination biliaire .

ACIDE FUSIDIQUE

Acide fusidique Fucidine®

26
15/06/2021

Contre indications
• Insuffisance hépatique : du fait de son métabolisme hépatique,
l’acide fusidique est contre-indiqué en cas d’insuffisance
hépatique. En cas de traitement prolongé ou à forte dose et
chez le nouveau-né la fonction hépatique doit être surveillé.
• hypersensibilité au médicament.

ATB Agissant sur L’ADN

27
15/06/2021

les quinolones

• Bactéricide
• Spectre large
• Cible d’action est ADN
• Bonne diffusion tissulaire
• Bonne biodisponibilité orale
• Fixation aux protéines plasmatiques faibles
• Élimination variable selon la molécule( rénale et /ou
hépatique)
• demi vie variable

1ère génération Utilisé dans les


infections urinaires

LES QUINOLONES – LES FLUROQUINOLONES


Acide pipémidique Pipram® Fort

Énoxacine Enoxor®

Norfloxacine Noroxine®

28
15/06/2021

2éme génération pour utilisation systémique

LES QUINOLONES – LES FLUROQUINOLONES


Spectre large 2ème Ciflox®
génération
Ciprofloxacine
Lévofloxacine Tavanic®
Moxifloxacine Izilox®
Ofloxacine Oflocet®
Péfloxacine Peflacine®

Effets secondaires
• nausées, vomissement, brulures épigastriques…
• Convulsions, paresthésie, vertiges, troubles de
sommeil, agitation..
• prurit
• myalgies arthralgie
Contre indications:
• La femme enceinte et allaitante
• Utilisation pédiatrique chez l’enfant en pleine
croissance (atteinte du cartilage de croissance)
• Hypersensibilité aux Fluroquinolones

29
15/06/2021

Interactions médicamenteuses

 Les FLUROQUINOLONES sont aisément résorbées à pH


acide.

 L’absorption par voie orale est diminué en cas de prise


concomitante de magnésium, calcium

 Les FQ sont des inhibiteurs de cytochrome P450 peuvent, altérer


le métabolisme de certains Mdts

 La coadministration d’AINS potentialise la toxicité des FQ au


niveau du SNC.

Les Imidazolés
• Bactéricide
• Fixation protéique à 80%
• ½ vie : 7H
• Métabolisme hépatique partiel
• Élimination rénale à 80%( 10% fécale)
• Très bonne diffusion tissulaire y compris le LCR
• Spectre : anaérobie, protozoaires(amibes..)

30
15/06/2021

LES IMIDAZOLES
Métronidazole FLagyl®
Ornidazole Tiberal®
Secnidazole Secnol®
Tinidazole Fasigyne®

Effets indésirables
– nausées , diarrhée
– Hypersensibilité
– Vertige
– Hypotension orthostatique
– Coloration brun /rouge des urines
– Leucopénie , et thrombopénie(rare)
Contre indication:
grossesse, allaitement, hypersensibilité

31
15/06/2021

Action sur le métabolisme enzymatique de la


cellule bactérienne

Les sulfamides

Mode d’action

• bactériostatique

• Inhibition de la synthèse de l’acide folique (vitamine


B9) qui est impliqué dans la synthèse des acides
nucléiques du matériel génétique.

• Le spectre large couvre des bactéries Gram+et Gram -


.

32
15/06/2021

• Biodisponibilité à 90%
• ½ vie : 9-12h
• Métabolisme hépatique
• Élimination 90%rénale (10%biliaire et fécale)
• Bonne diffusion tissulaire ( LCR et franchit
facilement la barrière placentaire)

LES SULFAMIDES

Sulfadiazine Aziadine®
Sulfaméthoxazole + Bactrim® - Bactrim® forte
triméthoprime
Sulfaméthizol Rufol®
Erythromycine + Pediazole®
sulfafurazole

33
15/06/2021

effets indésirables fréquents :


– Réactions allergiques : urticaire, œdème de Quincke,
– Troubles digestifs : Nausées, vomissements, diarrhées
– Anémie par carence en acide folique
– Troubles dermatologiques : photosensibilisation
– Ictère chez nouveau né
Contre indications :
– Allergie
– Insuffisance rénale ou hépatique sévère
– Grossesse, allaitement, nouveau né
– Affection hématologique (exemple : anémie)

Antifongiques

34
15/06/2021

Définition
Les antifongiques ou antimycosiques sont des Mdts
qui agissent contre les mycoses.
Les mycoses les plus fréquentes sont les:
• Candidoses :sont dues à un champignon du genre
candida, sont localisées fréquemment au niveau de
la peau ou les muqueuses (digestives, vaginales)
• Dermatophytoses : sont dues aux dermatophytes
et sont soit au niveau :
cutanées comme l’intertrigo inter-orteils
Du cuir chevelu comme la teigne

La teigne de cuir chevelu

35
15/06/2021

Intertrigo inter-orteil

Principaux antifongiques
DCI NC INDICATION CONTRE
INDICATION
Les polyéniques: Candidoses Allergie
 Amphotéricine B -Fungisone (supp, buccales,
lotion,… digestives
 Nystatine -Mycostatine vaginales et
(sup,cp,…) cutanées.
Mycoses de la Troubles
peau et des digestifs, de
La Griséofulvine Griséo (cp, pommade) ongles de cuir sommeil et
chevelu TRT de 6 troubles
à 12 mois hépatiques
Les Antifongiques Troubles
Imidazolés Mycoses hépatiques,
cutanées, digestifs,
• Econazole Pevaryl ( ovule, crème) vaginales neurologiques
• Fluconazole Diflucan géllule Candidoses
rebelles

36
15/06/2021

Antiparasitaires

Définitions

Le parasite : est un micro-organisme qui vit aux dépens des

autres organismes, sans tjr causer de graves dommages.

Les Antiparasitaires : sont des médicaments qui agissent

contre les parasites.

37
15/06/2021

Principales parasitoses et leurs TRT


1.L’amibiase :
cette maladie est due à un protozoaire ( amibe dysentérique)présent
dans l’intestin.

Cette maladie peut se compliquer par la migration du parasite vers le


foie donnant lieu à un abcès amibien.

Les antiamibiens utilisés :

 Metronidazole ( Flagyl ) indiqué dans les amibiases hépatiques

 Tiliquinol ( Intétrix) indiqué dans les diarrhées d’origine


parasitaires.

2.Le paludisme :
cette maladie est due à la présence et multiplication dans les globules

rouges d’un protozoaire appelé plasmodium.

Cette maladie est transmise à l’homme par la piqûre d’un insecte

nommé l’anophèle.

Le Traitement utilisé est Chloroquine ( Nivaquine cp) indiqué dans le

TRt et la prévention du paludisme.

38
15/06/2021

3. Les antiparasitaires externes


la gale est une maladie contagieuse due au sarcoptes scabiei qui se
transmit par contact, elle se manifeste par des démangeaisons.

le TRt de la gale se fait par :

– Les médicaments Scabécides : Ascabiol*

– Désinfectants Scabécides: se sont des produits destinés à


lutter contre les parasites sur les locaux, lits, draps, vétements,
(exemple : A-par*, DDT*,…)

La gale avec son traitement

39
15/06/2021

4.Helminthiases :
Des maladies dues à la présence dans l’organisme de vers helminthes.
Parmi ces vers on distingue:
 Les Cestodes : Ténia ( téniasis)

 Les Nématodes : ( l’oxyure )

le TRT Utilisé les antihelminthiques :

• Contre les Cestodes ( ténia) est le Niclosamide ( Yomésane* cp)

• Contre les Nématodes ( l’oxyure) est l’Albendazole ( Azole* ) et


Mébendazole ( Vermox*).

Ténia l’oxyure

40
15/06/2021

Anti-viraux

Le virus
Les virus se composent de matériel génétique, d'une capside
protéique ainsi que d'une enveloppe .
Le virus est incapable de se multiplier tout seul , il se reproduit
à l’aide des cellules atteintes.
Pour pouvoir, à titre thérapeutique, bloquer la multiplication
virale lors d'une infection, on doit inhiber spécifiquement dans
les cellules infectées les phénomènes métaboliques qui
participent à la multiplication des particules virales.

41
15/06/2021

Traitements utilisés
Les antiviraux sont des médicaments viru-statiques : ils ne détruisent
pas les virus mais empêchent seulement leurs multiplication.

 L'aciclovir (Zovirax* pommade) agit sur les cellules infectées où il


inhibe essentiellement la synthèse d'ADN viral
Indications :
Dans les infections graves : herpès labial, herpes génital, zona
Posologie : application locale 5 fois/ jr pendant 5 jours.
Dans les cas sévères associer un traitement général ( Stavudine=
Zerit* cp)
 AzidoThymidine (AZT) ( Retrovir* cp)
Indications:
Infections à VIH

Références bibliographique
• Ribadeau Dumas,F(2007 ).Aminosides, Sulfamides, Imidazolés. DIU
Stratégies thérapeutiques. Service de Maladies Infectieuses et Tropicales
Hôpital Necker Enfants Malades.
• Chadapaud,S (2011) . Thérapeutiques anti-infectieuses Les antibiotiques.
• Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca(N.D). Service de
Pharmacologie-toxicologie. Antibiotiques : Les bêtalactamines. Cours de
3ème année de Médecine
• Loichot,C et Grima,M (2006) . Interactions médicamenteuses. Module de
Pharmacologie Générale DCEM1. Faculté de Médecine de Strasbourg
• Lechat,P (2007). Pharmacologie. Université Pierre et Marie Curie

42

Vous aimerez peut-être aussi