Vous êtes sur la page 1sur 4

Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Module : Régulation Industrielle

Faculté d’Electronique et d’Informatique


Licence : L3 Année Universitaire 2020-2021

SERIE D’EXERCICES TD1

Exercice 1 : (Réduction des blocs fonctionnels)


Simplifier les schémas fonctionnels suivants, et calculer les fonctions de transfert correspondantes :
1-

2-

3-

4-

Exercice 2 : (Régulation de température)


Régulation automatique de la température du bain de fusion dans une fonderie.
Le four est constitué d’une cuve cylindrique en matière réfractaire contenant le métal. La chaleur est produite par des
bobines créant un champ magnétique initiateur de courants induits dans la cuve.
La présente étude a pour objectif d’évaluer la réponse du système de commande à une tension v(t) donnée.
Soit  la température du bain (°C) ;

1
Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Module : Régulation Industrielle
Faculté d’Electronique et d’Informatique
Licence : L3 Année Universitaire 2020-2021

1 la température dans la masse de la cuve ;


 2 la température extérieure.
L’ensemble constitue un système S dont l’excitation est v(t) et la réponse  (t ) :
v (t )  (t )
S
Il obéit au système différentiel linéaire ci-dessous :

 d
mc dt  K1 (1   )

m c d1   K (   )  K (   )  v (t )
 1 1 dt 1 1 2 1 2

Compte tenu des fortes températures enjeu (1 500 à 1 600°), on pourra apporter les approximations
suivantes :
-Négliger  2 , rapidement très petit devant  et  1 ;
-considérer que les conditions initiales sont  (0)  0 et  (0)  0
1
Application numérique :
mc  250 , m1 c1  750 , K1  K2  1

 d
 250  (1   )
 dt

1- Soit le système différentiel obtenu:  d avec 1 (0)   (0)  0
750 1  2(1 )    v (t )

 dt
( p )
Déterminer par la transformation de Laplace le rapport (fonction de transfert)
V ( p)
En posant V ( p)  L[v(t )] , ( p)  L[ (t )] , 1 ( p)  L[1 (t )]

2-Le système est alimenté par un échelon : v(t )  Au(t ) ;


2.1-Déterminer la transformée de Laplace ( p ) ;
2.2-Exprimer en fonction de A la valeur de  (t ) en régime permanent lim  (t ) .
t 

3- Pour atteindre la température de fonctionnement du four, on l’alimente par la tension v(t )  1500u(t )
Etude de la réponse  (t ) .
( p ) G
3.1-Montrer que l’on peut mettre sous la forme ;Calculer G,  ,  .
V ( p) ( p   )( p   )
3.2-Pour v(t )  1500u(t ) , déterminer ( p ) ;en déduire la réponse  (t ) .
2
Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Module : Régulation Industrielle
Faculté d’Electronique et d’Informatique
Licence : L3 Année Universitaire 2020-2021

4- Etude du temps de réponse du système :

 
4.1. Le temps étant exprimé en secondes, calculer (1000) , ( 2000) , (3000) et ( 4000) . 
4.2. En utilisant l’interpolation linéaire, calculer le temps de réponse à 95 %, c’est-à-dire le temps qu’il faut pour
amener la température du bain à 1425°C.

Exercice 3 : (Régulation d’un système électromécanique)


Considérons le système qui, à une entrée de consigne x c ,répond par une sortie x(t) dont le relevé est schématisé
ci-dessous :

xc S
x (t )

On est amené à donner à x(t) le modèle mathématique suivant :

t 

x(t )  xc (1  e 
)u(t   )
Application numérique :
  1.5s ;   5.5s
1. Déterminer la transformée de Laplace de x(t).
2. La réponse étant jugée trop lente, on tente de l’améliorer par adjonction en cascade d’un correcteur dont la
fonction de transfert est modélisée par C ( p)  1   d p
Après avoir déterminé la fonction de transfert G(p) du système non modifié, déterminer celle du système modifié,
H(p).
3. Déterminer la transformée de Laplace de la sortie y(t) du système modifié.
4. Pour comparer y(t) et x(t) on négligera le retard, considérant la nouvelle origine des temps à t  ;ainsi on
t

posera x1 (t )  xc (1  e 5.5
)

-Déterminer y1 (t ) , en adoptant  d  3s puis comparer x1 et y1 à t  5.5s .


-En déduire que le correcteur améliore bien la rapidité de réponse du système.

Exercice 4 : (Précision et régulation)


Soit un système décrit par le schéma fonctionnel

3
Université des Sciences et de Technologie Houari Boumediene Module : Régulation Industrielle
Faculté d’Electronique et d’Informatique
Licence : L3 Année Universitaire 2020-2021

G10 G20
On donne G1 ( p )  et G2 ( p ) 
1  1 p 12 p
Nous rappelons que l’erreur statique est définie par :  s  lim p0 p. ( p )
s
1-Pour e(t )  E0 u(t ) et p(t )  0 ,déterminer l’erreur statique relative .
E0
2-Pour e(t )  0 et p(t )  P0 (t ) ,déterminer l’erreur statique
3-Pour e(t )  0 et p(t )  P0u(t ) ,déterminer l’erreur statique

Exercice 5 : (Précision et régulation- Intégration en aval)


G10 G20
Si G1 ( p )  et G2 ( p ) 
1  1 p p(1   2 p )
Reprendre la même étude et vérifier que l’intégration dans G2 ( p) n’a pas d’effet sur la réponse aux
perturbations.

Exercice 6 : (Précision et régulation-Intégration en amont)


Reprendre la même étude avec
G10 G20
G1 ( p )  et G2 ( p ) 
p(1   1 p ) 12 p

Vous aimerez peut-être aussi