Vous êtes sur la page 1sur 26



/$/,%e5$7,21
/$/,%e5$7,21
e027,211(//(
/HFKHPLQSRXUVRUWLUGHODGpSUHVVLRQ


8QHSUHVFULSWLRQSRXUODJXpULVRQGXFRUSVGH
O
kPHHWGHO
HVSULW

Dr. Grant Mullen


Médecin-psychiatre
ISBN 2-952-1164-1-5
Titre original "Emotionally Free! A Prescription for
Healing Body, Soul and Spirit "
Publié au préalable sous le titre: "Why do I feel so down
(When my faith should lift me up)?”

Publié en anglais par Sovereign World Ltd.


PO Box 777
Kent TN11 OZS
Angleterre

French translation published by permission of Sovereign


World

© 2000, 2003 by Grant Mullen

Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit


ou transmis sous une forme quelconque, que ce soit par
des moyens électroniques ou mécaniques, y compris la
photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de
données sans la permission écrite de l'éditeur.
Sauf autre indication, les citations bibliques de cette
publication sont tirées de la traduction Louis Segond
"Nouvelle Edition".
Publié par Editions l'Oasis, année 2005.
Imprimé en France

Rte d'Oupia, 34210 Olonzac, France, tél (33) (0) 468 32 93 55


fax (33) (0) 468 91 38 63, email editionsoasis@wanadoo.fr
www.editionsoasis.com
SOMMAIRE

Préface du docteur Neil T. Anderson page 7

Introduction
Ce livre pourrait-il éventuellement m'aider? Page 8

Première partie
Les causes physiques de l'esclavage émotionnel

1) Voulez-vous dire que je ne suis page 25


pas en train de devenir fou?

2) La dépression est-elle devenue une épidémie? page 29

3) Qu'est-ce que la dépression? page 33

4) Un problème médical peut perturber la société page 44

5) La manière dont la dépression affecte


les chrétiens page 53

6) Qu'y a-t-il de mal à se sentir en superforme? page 58

7) Quand la réalité semble si loin page 61

8) Je n'arrête pas de m'inquiéter.


Qu'est-ce qui ne va pas? page 64

9) Voulez-vous dire qu'il faut


que je prenne des cachets? page 67

10) Pourquoi les chrétiens sont-ils aussi


difficiles à soigner? page 74
11) Je ne parviens pas à me concentrer page 79

12) Une liste des symptômes page 87

13) Conclusion de la première partie page 95

Deuxième partie: Le harcèlement de Satan

14) L'attaque de Satan page 97

15) Suis-je vraiment dans une guerre? page 107

16) Le secret le mieux gardé dans


le monde chrétien page 115

Troisième partie: Les blessures

17) Comment trouver votre véritable Père page 128

18) Reconnecter notre tête et notre cœur page 143

19) Trouver l'acceptation de soi page 154

20) Ce qui ne fonctionnait pas dans notre mariage page 165

21) Ce qui nous est vraiment arrivé


par Kathryn Mullen page 175

22) J'aurai confiance et je n'aurai pas peur page 187

23) Surmonter le rejet page 198

24) Briser les liens malsains qui nous enchaînent page 209

Conclusion page 220


Bibliographie page 222
PRÉFACE

Selon l'Institut national de santé mentale, dix-sept millions six


cent mille Américains1 souffriraient de la dépression à un
moment ou à un autre de leur vie. Ce symptôme est tellement
répandu qu'il a été reconnu comme étant la cause la plus
fréquente de troubles psychologiques. La dépression s'installe
dans la vie de toutes sortes de gens, quels que soient leur âge,
leur sexe ou leur statut socio-économique. Il est à relever que
deux fois plus de femmes que d'hommes en souffrent.
En Amérique, le nombre de visites médicales au cours
desquelles des médicaments ont été prescrits aux patients pour
soigner les problèmes mentaux a passé de trente-deux millions
sept cent mille à quarante-cinq millions six cent mille durant la
période couvrant 1985 à 1994. Les rendez-vous au cours
desquels la dépression a été diagnostiquée ont doublé pendant
cette même période, passant de onze millions à vingt millions
quatre cent mille. Il s'agit d'une augmentation considérable,
d'autant plus qu'il est reconnu que seulement un tiers des
personnes concernées suivent un traitement.
Le nombre de personnes dont on a diagnostiqué des troubles de
l'anxiété a aussi doublé. Les problèmes causés par la peur,
l'angoisse et les crises de panique ont dépassé ceux de la
dépression et de l'alcoolisme, et ont été reconnus comme étant
les troubles psychologiques numéro un en Amérique. Nous
expérimentons une épidémie de "blues" à l'ère de l'angoisse.
C'est la raison pour laquelle je suis si intéressé par ce livre du
docteur Grant Mullen, médecin de profession. Tous les gens de
sa profession ne sont pas formés, ou même disposés, à voir au-
delà de la discipline scientifique pour chercher un traitement
holistique à leurs patients. Si tous nos problèmes
psychologiques avaient une origine physique, alors les
médicaments complétés d'une alimentation équilibrée,
d'exercice et d'un régime seraient la prescription appropriée.
Les médicaments peuvent être utiles et même, dans certains cas,

1
En France les estimations sont de dix à vingt pour cent de la
population, un chiffre plus élevé que n'importe où en Europe N.D.T.
essentiels dans le traitement de la dépression et des troubles dus
à l'angoisse. Il est très difficile d'appliquer des vérités bibliques
dans des cas extrêmes de peur et d'angoisse tant que les
symptômes physiques n'ont pas été diminués par la prise de
médicaments. Le soulagement de la souffrance humaine par le
moyen légitime des médicaments administrés dans le nom de
Jésus est en fait un acte de compassion.
Une telle façon de penser unidimensionnelle ne peut, toutefois,
apporter une réponse adéquate. Le corps médical reconnaît
ouvertement que la plupart de leurs clients sont malades pour
des raisons psychosomatiques. Vous ne serez cependant pas
encore dans l'holistique biblique si vous ne faites qu'ajouter des
thérapies cognitives et comportementales aux médicaments,
tout en ignorant le Dieu de l'univers, le dieu de ce monde et
l'aspect spirituel de l'humanité.
Le docteur Mullen offre une prescription pour le corps, l'âme et
l'esprit. Vous avez à la fois besoin de l'Eglise et de l'hôpital, du
conseil pastoral et du médecin. Nous sommes des êtres
spirituels; nous possédons des corps physiques et nous vivons
dans un monde déchu. Vous vous délecterez de lire comment le
docteur Mullen a découvert que "le monde entier est sous la
puissance du Malin" (1 Jean 5:19). Le plus important est que
vous trouverez de l'aide lorsqu'il va partager de quelle manière,
vous aussi, vous pouvez être en bonne santé physique, mentale
et émotionnelle.
Il confronte deux points de vue extrêmes qui paralysent vos
chances de guérison. L'un est de placer notre espoir dans les
médicaments pour résoudre nos problèmes émotionnels, l'autre
est de croire que d'en prendre est un manque de foi en Dieu. Je
suis personnellement impliqué à aider les gens à découvrir qui
ils sont en Christ et à vivre une vie libérée en lui. C'est pourquoi
je vous encourage à étudier ce livre qui vaut la peine d'être lu.
Vous connaîtrez peut-être la libération en Christ.

Dr Neil T. Anderson
INTRODUCTION

CE LIVRE POURRAIT-IL ÉVENTUELLEMENT


M'AIDER?

Je sais ce que vous allez penser en commençant votre lecture:


"Encore un nouveau livre chrétien sur la guérison émotionnelle!
Va-t-il pouvoir vraiment m'aider?"
Vous vous posez peut-être la question de savoir si cet ouvrage
pourrait éventuellement vous aider dans les combats
émotionnels avec lesquels vous avez vécu la plus grande partie
de votre vie et dont vous n'avez toujours pas remporté la
victoire. La plupart d'entre vous sont fatigués de tous les livres
chrétiens qui vous promettent "de vous rendre libre", mais qui
vous ont laissé inchangé. Vous avez honte d'admettre que vous
ne vous sentez pas mieux après avoir consommé tous ces
ouvrages, cassettes et séminaires. Vous vous sentez coupable,
condamné et honteux de ce que, quelque part, vous êtes
responsable de votre état de déprime.
La communauté chrétienne (et la société en général) a été
généralement réticente à s'attaquer aux problèmes émotionnels,
tellement il y a une compréhension limitée dans la nature de
l'esclavage émotionnel. Ceux ayant les compétences et
l'expérience dans ce domaine ont souvent été évités et
marginalisés par une Eglise sceptique. Ils ont été obligés de
devenir des organisations "extraéglises", nombre d'églises en
place ayant peur de faire de ce ministère une activité régulière
de leurs programmes. Par conséquent, le ministère de ceux
engagés dans la guérison émotionnelle n'était disponible qu'à
ceux qui le cherchaient en dehors de l'Eglise.
J'ai remarqué que l'Eglise préfère ne pas discuter ni même
aborder les questions émotionnelles, tant elle n'en comprend pas
les problèmes; elle n'a même absolument aucune idée de ce qu'il
faut en faire. Evidemment, l'Eglise ne peut enseigner ce qu'elle
ignore, donc elle évite le sujet. Il y a comme un consensus
général qui ferait que de ne pas discuter d'un problème le fera
éventuellement disparaître. Les questions émotionnelles sont
beaucoup trop délicates pour en parler ou en discourir à l'église
ou à la maison, aussi le dysfonctionnement émotionnel se
transmet d'une génération à l'autre. Les émotions deviennent un
sujet que nous évitons, tout comme le sont la sexualité ou même
les finances. Les conséquences de cette attitude se voient
aisément dans la rébellion antichrétienne des adolescents
provenant de familles froides, rigides et religieuses.

Les émotions sont-elles importantes?

"Un cœur joyeux rend le visage serein; mais quand


le cœur est triste, l'esprit est abattu." (Proverbe
15:13)

Les émotions forment l'un des trois fondements importants de


notre personnalité qui nous ont été donnés par Dieu. Les deux
autres sont l'intelligence et la volonté. Pour parvenir à la
plénitude que Dieu a voulue pour nous, nous devons être en
bonne santé dans ces trois domaines. Si nos émotions sont
endommagées, nous ne fonctionnerons pas au niveau que nous
le permettraient tant notre intelligence que notre volonté. Si
nous avons un fondement défectueux, nous ne pourrons pas
bâtir une vie stable.
Il n'est pas difficile de s'apercevoir que, quand une personne
extrêmement douée et intelligente a les émotions
endommagées, elle aura toute une vie de lutte et n'atteindra
jamais son potentiel. Les dons, les talents, les capacités, la
richesse, le statut, la beauté, la célébrité et même l'onction reçue
de Dieu ne peuvent recouvrir ou guérir des émotions
endommagées. Si une personne n'est pas bien au niveau de ses
émotions, cela sera son "talon d'Achille", une opportunité pour
Satan de limiter ou même de détruire l'usage de ses autres
capacités. Nous le voyons à la fois dans le monde spirituel et
séculier, puisque tous les êtres humains ont ces caractéristiques
en commun. Tous ceux qui ont travaillé dans un "service du
personnel" savent que la stabilité émotionnelle est tout aussi
importante dans le monde du travail que le sont l'intelligence et
les qualifications. Nous constatons souvent dans les médias que
des athlètes, des acteurs ou même des évangélistes talentueux
parviennent à ruiner leur carrière à cause de l'instabilité
émotionnelle.
Notre succès dans le domaine du travail, de la famille et du
ministère dépendent de notre santé émotionnelle, que nous
l'admettions ou pas.

De quelle manière je me suis intéressé à la guérison


émotionnelle

Quand j'ai commencé ma carrière en médecine, je me suis


d'abord intéressé et me suis formé dans le domaine de
l'anesthésie, même si j'étais aussi médecin généraliste. J'étais
très intéressé par le contrôle de la douleur à travers l'anesthésie
générale ou locale. En travaillant comme généraliste, j'ai été
surpris de découvrir qu'il existait plus de gens souffrant de
douleur émotionnelle que de douleur physique. J'ai également
été étonné de découvrir que les moments les plus douloureux
dans leur vie étaient dus à une souffrance émotionnelle et non
physique. Peut-être que le plus grand choc que j'ai reçu en tant
que jeune praticien a été de savoir qu'il existait tant de chrétiens
plongés dans la souffrance émotionnelle. Cette souffrance
semblait encore plus grande que celle des gens appartenant au
monde séculier, parce qu'ils ne voulaient pas admettre qu'ils
souffraient et avaient trop honte pour chercher de l'aide. Leur
"religion", qui aurait dû être une source de réconfort et d'espoir,
était devenue une barrière qui les empêchait d'être assez
honnêtes pour chercher de l'aide, par peur d'être condamnés et
blâmés par leurs amis chrétiens. Les chrétiens ne savent plus
vers qui se tourner pour obtenir de l'aide.
Bien entendu, je n'étais pas du tout préparé à soigner la
souffrance émotionnelle; j'ai cependant été attiré dans cette
direction parce qu'il existait si peu d'endroits dans lesquels les
gens pouvaient obtenir de l'aide. Je me suis donc
particulièrement intéressé à aider les chrétiens à résoudre leurs
problèmes émotionnels. Ce livre est le résultat de dix-sept
années d'observation des différentes catégories de maladies
émotionnelles et de leur guérison. C'est aussi une compilation
de ce que j'ai appris des autres enseignants chrétiens et de
divers auteurs, qui ont grandement contribué à ma
compréhension de la dimension spirituelle de l'être humain. Le
plus important est cependant le résultat qui en a découlé à
travers l'expérience personnelle dans mon propre voyage dans
la plénitude émotionnelle.
Par ce livre, j'espère que vous découvrirez une approche plus
étendue et générale de la guérison émotionnelle, et qu'il
apportera l'espoir et la guérison à ceux d'entre vous qui ont des
problèmes avec les pensées, les sentiments et les émotions.
Alors que vous lisez, Dieu vous montrera les pièces manquantes
à votre puzzle émotionnel, et votre marche vers la libération en
sera accélérée. Tout au long de cet ouvrage, j'ai cité des
témoignages anonymes de mes patients qui ont raconté avec
leurs propres mots leurs luttes émotionnelles et leurs chemins
vers la libération. J'y ai aussi inclus de courts scénarios (en
utilisant des prénoms fictifs) fondés sur des situations courantes
que j'ai pu observer.
Je ne suis pas expert dans tous les thèmes que j'ai abordés.
Beaucoup d'auteurs peuvent donner des explications infiniment
plus détaillées sur ces sujets. Mon but est de montrer comment
les divers enseignements de ces chrétiens talentueux peuvent
s'intégrer à la médecine moderne pour apporter la guérison
émotionnelle à un nombre plus grand de personnes. Dans la
bibliographie, j'ai donné une liste des livres auxquels je fais
référence. Je vous encourage, dans la mesure du possible, à les
lire vous-même.

La nature de l'homme

Parmi toutes les choses créées, l'homme est unique. Il a un


esprit qui lui est propre et qui fait qu'il doit vivre dans deux
mondes, le naturel et le spirituel. Le monde naturel est ce qu'il
voit, et le monde spirituel est ce qu'il ressent avec son esprit.
Pour être complètement humain selon le dessein voulu de Dieu
pour l'homme, nous devons être en bonne santé et fonctionner
dans les deux mondes.
J'aimerais vous démontrer que les pensées et les émotions sont
les seules parties en nous qui existent dans les deux mondes.
Afin de parvenir à la plénitude dans notre être, nous devons
obtenir la guérison à la fois dans les aspects naturels et
spirituels de nos pensées et de nos émotions. Nous ne pouvons
parvenir à une plénitude émotionnelle complète si le traitement
ne s'adresse qu'à l’aspect spirituel ou naturel de l'homme. Dieu
veut nous amener à la guérison dans les deux domaines. Ce
livre est une ébauche tant des chemins naturels que spirituels
menant à la guérison.
Selon mes observations, même si cela est controversé, il y a
trois parties dans l'être humain: le corps, l'âme et l'esprit. Le
corps est la nature physique, la partie en nous qui nous rattache
au monde naturel, ou "visible". A cause de la chute de l'homme,
ce monde est temporaire, imparfait et sujet à la défaillance, à la
dégénérescence et à la maladie. C'est le récipient temporaire de
l'esprit pendant notre séjour sur la terre.
L'esprit est la partie éternelle de l'homme. C'est le moi réel,
intérieur et invisible que Dieu place en nous à la conception. Il
est la partie en nous qui nous rattache au monde invisible, ce
qui inclut à la fois Dieu et Satan.
L'âme, selon mon observation, est la personnalité qui inclut
l'intelligence, la volonté et les émotions. Elle est la partie en
nous qui nous rattache aux autres êtres humains. Elle est
façonnée par toutes les expériences accumulées au cours de
notre vie. J'aime l'imaginer comme un immense sac dans lequel
vont tous les événements de notre vie. Ces expériences, à la fois
les bonnes et les mauvaises, façonnent notre personnalité et
déterminent la façon dont nous communiquons avec les autres.
Avant le salut, nous sommes en dehors du royaume de Dieu et
dans le domaine de Satan. Là, celui-ci nous modèle à son image
en nous blessant de toutes les manières possibles. Ces blessures
accumulées laissent de profondes cicatrices, provocant toute
une vie d'esclavage émotionnel. Plus nous vivrons longtemps
dans le royaume de Satan, plus grandes seront les blessures
accumulées et les dommages portés à notre personnalité.
Quand nous devenons chrétiens, notre esprit change
immédiatement de propriétaire pour entrer dans le royaume de
Dieu. A partir de ce moment, nous commençons à avoir une
relation avec Dieu tandis qu'il remplit notre esprit du sien. Le
Saint-Esprit commence alors le processus pour nous
transformer à l'image de Dieu.
Quand nous entrons dans le royaume de Dieu, notre corps, en
principe, ne change pas beaucoup. Je connais des personnes
ayant été miraculeusement guéries de maladies chroniques au
moment de leur conversion, mais la plupart ne connaissent
aucun changement physique. Si nous portons des lunettes avant
notre conversion, en principe nous les portons toujours après.
Cependant, une fois convertis, il nous est donné le privilège de
prier pour la guérison divine. Le corps est toujours sujet aux
conséquences de la chute, ce qui signifie qu'il est toujours sujet
à la maladie et aux mauvais fonctionnements. La transformation
éventuelle de nos corps physiques aura lieu au ciel. D'ici là,
nous devons faire avec les récipients physiques pas toujours
fiables de nos esprits éternels.

Le problème avec notre ancien mode de pensée

La question cruciale ici est de savoir ce qui survient à notre âme


ou à notre personnalité au moment de la conversion. Une
manière d'aborder cette question est de s'en poser une autre:
"Jusqu'à quel point devons-nous changer afin de devenir
chrétiens?" En fait, nous n'avons évidemment pas besoin de
changer du tout. Dieu, par le miracle de sa grâce, nous prend
tels que nous sommes, afin qu'il puisse nous purifier et nous
transformer à son image. "Mais Dieu prouve son amour envers
nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ
est mort pour nous." (Romains 5:8) Cela signifie tout
naturellement que nous entrons dans le Royaume dans un triste
état, brisé, saignant, blessé, avec une personnalité profondément
affectée par toutes ces années que nous avons passées dans le
royaume de Satan. Dieu nous accepte tels que nous sommes,
des marchandises abîmées.
Il est donc possible d'être un jeune chrétien et d'être toujours lié
par des habitudes et des attitudes de péché, avec des problèmes
relationnels, de profondes cicatrices dans notre personnalité, des
dépendances et des manies. Cet ancien mode de pensée est en
fait le sac dont j'ai fait mention plus haut et qui représente notre
âme. Avant notre conversion, Satan y a placé des souffrances et
des cicatrices, afin de nous modeler à son image. Après notre
conversion, nous le portons toujours, puisqu'il fait partie de
notre ancienne façon de penser. Ce sac va continuer à nous faire
mal et à nous paralyser jusqu'au moment où le Saint-Esprit va
tellement remplir notre vie de la nouvelle nature de Dieu que la
chaîne qui nous retient au sac de notre ancienne nature sera
coupée.

"Ne vous conformez pas au siècle présent, mais


soyez transformés par le renouvellement de
l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la
volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et
parfait." (Romains 12:2)

C'est le désir de Dieu de nous libérer de ce sac de souffrance, de


nous purifier et de nous donner sa nouvelle nature. Il veut le
vider, guérir ces blessures et ces cicatrices et nous libérer de nos
habitudes et de nos modes de pensée pécheresse. Il veut que
notre nouvelle nature en Christ contrôle notre âme et notre
personnalité, afin que l'ancienne nature pécheresse soit vaincue
et débarrassée. Ce processus de vider le sac et de guérir les
blessures s'appelle la "sanctification" et s'accomplit par l'œuvre
du Saint-Esprit.
Où est, selon vous, situé ce sac? A quel endroit pensez-vous
qu'a lieu cette bataille? Elle est située en fait entre vos oreilles.
Chose surprenante, l'espace à cet endroit est suffisamment
étendu pour que cette bataille ait lieu. Cette dernière est en fait
dans vos pensées et il s'agit de savoir qui les contrôle. Aussi
longtemps que votre ancien mode de pensée n'est pas guéri et
est toujours actif, vos pensées seront contrôlées et contaminées
par votre passé pécheur et douloureux. Quand votre passé sera
guéri et le sac enlevé, alors vos pensées seront remplies de la
nature de Dieu. Vos pensées tiennent réellement le gouvernail
de votre vie. Quelles que soient les forces spirituelles qui les
contrôlent, elles domineront aussi votre vie. Voilà pourquoi il y
a une telle bataille entre les forces de la lumière et celles des
ténèbres pour contrôler vos pensées. Satan cherche
désespérément à les influencer et à les contrôler. Dieu veut vous
libérer afin qu'elles soient libres de recevoir ses pensées et sortir
des liens de votre passé pour recevoir la nouvelle nature en
Christ.

Le sac de souffrance

Examinons ce sac de souffrance d'un peu plus près. Qu'y a-t-il à


son sujet qui le rend si dangereux et handicapant? S'il ne s'agit
que d'un enregistrement historique des péchés et des blessures,
comment se fait-il qu'il continue à nous faire souffrir une fois
que nous devenons chrétiens? La Bible ne dit-elle pas que
"toutes choses sont devenues nouvelles" (2 Corinthiens 5:17b)?
Après la conversion, ne pouvons-nous pas tout simplement
nous tourner vers une nouvelle direction, dire adieu au passé et
aller de l'avant, "oubliant ce qui est en arrière" (Philippiens
3:13b)? Si notre passé est pardonné et "couvert par le sang",
quel rapport peut-il encore y avoir avec le présent?
Telles sont les questions que je me suis posé, il y a des années,
quand j'ai commencé à m'intéresser aux maladies
émotionnelles. Des chrétiens me les posent encore, car ils ne
comprennent pas pourquoi des gens comme moi s'impliquent à
aider les autres à trouver la libération émotionnelle. Ils
présument qu'au moment de la conversion tout est arrangé et
que nous ne faisons que nous hâter vers la victoire. Tous ceux
trébuchant le long du chemin sont rejetés et considérés comme
étant des chrétiens faibles, indisciplinés, peu motivés,
désobéissants et charnels. Ces chrétiens bien-pensants ont créé
un climat de condamnation et de honte qui les empêche
d'admettre leur besoin d'aide. Leurs problèmes ne sont alors que
refoulés et "cachés sous le tapis". Cela garantit en fin de compte
le fait que les gens continueront à avoir des problèmes et ne
parviendront jamais à la liberté à laquelle Dieu les a appelés.
Satan aime cette tendance qu'ont les chrétiens à jeter la honte et
la condamnation les uns sur les autres. Il l'encourage à chaque
occasion et il est d'autant plus heureux de voir les chrétiens
faire son travail.
La raison pour laquelle le sac est si dangereux et handicapant
même une fois que nous sommes devenus chrétiens est qu'il
contient les chaînes de notre esclavage émotionnel. Notre âme a
été tellement contaminée alors que nous étions dans le royaume
de Satan que nos émotions sont endommagées et enchaînées à
un point tel que nous n'arrivons pas à jouir des bénédictions de
notre nouvelle vie en Christ. Ces chaînes très lourdes et
étouffantes doivent être brisées pour que nous puissions être
libérés de notre ancienne nature et obtenir des émotions saines.
Ces chaînes d'esclavage émotionnel qui nous retiennent à nos
bagages ne tombent pas automatiquement au moment de la
conversion. Comme je l'ai déjà souligné, nous entrons dans le
royaume de Dieu avec ce sac. C'est son intention de briser nos
chaînes et de nous libérer une fois que nous entrons dans son
royaume. Une condition peut cependant empêcher les gens de
recevoir la liberté à laquelle ils ont droit, celle que ce processus
est volontaire.
Pour parvenir à la libération de notre esclavage émotionnel,
nous devons vouloir être libres et permettre à Dieu de briser nos
chaînes. Il est possible, et même étonnamment courant, d'être
un chrétien toute sa vie et de ne jamais être libéré si nous
n'avons pas permis à Dieu de briser nos chaînes.

La ville fortifiée

J'aime penser au royaume de Dieu comme à une immense ville


fortifiée avec un seul grand portail, qui est la porte d'entrée du
salut. A un angle éloigné de la ville se trouve la salle du trône
de Dieu. C'est un lieu de grandes bénédictions, de puissance, de
paix et d'onction, et l'endroit dans lequel nous pouvons avoir la
relation avec Dieu la plus proche et intime possible. La distance
du portail à la salle du trône est le chemin de la sanctification.
C'est celui sur lequel Dieu nous conduit pour trouver la
libération de nos chaînes émotionnelles et de notre ancienne
nature. C'est son intention de permettre que chaque nouvel
arrivant au portail soit assisté tout au long du chemin par le
Saint-Esprit; ce dernier fait le travail de briser nos chaînes et de
nous libérer. Le problème est que chaque croyant a le choix de
vouloir entreprendre ou pas ce voyage vers la liberté.
J'ai remarqué que beaucoup de chrétiens s'entassent à l'intérieur,
contre le portail. Oui, ils sont sauvés et à l'intérieur des murs du
royaume, mais ils ne sont jamais allés plus loin que la porte
d'entrée. C'est comme s'ils étaient ignorants de ce chemin de
libération menant à une relation avec Dieu plus proche et plus
libératrice. Ils ne manifestent jamais l'intérêt d'aller plus loin
que la porte d'entrée. Ils restent là, entassés aussi près que
possible du portail, ne voulant pas aller trop loin du monde
qu'ils viennent juste de quitter. Ils s'accrochent soigneusement à
leurs bagages auxquels ils sont solidement enchaînés. Ils n'ont
jamais perdu leurs anciennes manières de penser, de ressentir et
de nouer des relations. Ils restent dans leurs vieilles habitudes et
attitudes de péchés. Ils restent amers, en colère, malhonnêtes,
craintifs, fonctionnant mal, avec des désirs de vengeance et
incapables d'entretenir des relations satisfaisantes avec
quiconque, y compris avec Dieu.

Mais ils sont sauvés

Dieu les appelle à quitter le portail, à se mettre en route, à


marcher avec le Saint-Esprit et à lui permettre de briser leurs
chaînes et de les libérer. La foule entassée près du portail ne
semble pas entendre l'appel de Dieu. En fait, si l'un d'entre eux
reconnaît sa voix qui l'appelle depuis la salle du trône, les autres
essaient de le détourner et de le convaincre qu'il n'a rien
entendu, et que d'oser considérer un changement de son état
présent n'est que pur fanatisme religieux. L'esclavage est
devenu une chose si familière pour ces gens qu'ils le
considèrent comme normal et craignent tout changement. Pour
eux, la perspective de la liberté n'est qu'un mythe qui ne vaut
pas la peine d’être poursuivi.
La foule est tellement habituée à être agglutinée près du portail
qu'elle en a construit de grandes villes tout autour de l'entrée.
Ces gens refusent d'admettre qu'il y a quelque chose de plus
dans le christianisme que le fait de passer le portail. Ils se
mettent en colère avec quiconque montre un chemin de
changement conduisant à une relation beaucoup plus
satisfaisante avec Dieu. Ils ne voient pas le besoin du Saint-
Esprit de faire des actes miraculeux pour libérer les captifs,
puisqu'ils sont si confortablement installés dans leur ville près
du portail.

Des bébés spirituels

Quand des croyants sont tellement liés à leurs anciens modes de


pensée et aux péchés qui s'ensuivent souvent, ils restent des
bébés spirituels. Lorsque vous avez une très grande proportion
de bébés spirituels, alors l'Eglise est paralysée dans l'enfance et
n'entrera jamais dans les œuvres auxquelles Dieu l'a appelée
tant que les membres ne se libéreront pas de leurs liens. C'est là
un état largement répandu dans le monde chrétien.
Satan se délecte de voir l'Eglise immobilisée par des bébés
spirituels tellement liés émotionnellement qu'ils ne pourront
jamais aller de l'avant avec Dieu. Le royaume de Satan n'est
jamais menacé par des chrétiens esclaves. Celui-ci résistera
activement à chaque pas que fait un croyant en tentant de briser
le lien qu'il a placé sur lui. Les bagages sont son lieu de
prédilection; là il peut atteindre le sac de souffrance et injecter
des pensées injurieuses, condamnables et perturbantes aux
chrétiens qui ne sont pas guéris. Même si un croyant est dans le
royaume de Dieu, il peut quand même être harassé par Satan, en
particulier s'il est toujours enchaîné au sac.
Quand nous sommes guéris, le sac se vide et les chaînes
tombent; nous marchons alors dans la libération émotionnelle.
Satan perd soudain de son influence sur nous, puisqu'il ne
dispose plus des munitions de notre passé pour les jeter sur
nous. Quand il tente de nous rappeler nos anciennes habitudes,
nous pouvons l'ignorer, assurés de l'amour de Dieu qui nous
entoure et nous protège. Le fruit de l'Esprit peut alors
commencer à se manifester dans notre vie alors que nous
sommes libres. Notre relation avec Dieu et avec les autres sera
transformée.
Les chaînes de l'esclavage émotionnel

Examinons d'un peu plus près les chaînes qui nous lient et nous
rendent esclaves de nos anciens modes de pensée. L'une d'elles
nous tient liés à nos émotions malades, et c'est pour cette raison
que je l'appelle "la chaîne de l'esclavage émotionnel". Il y a
trois maillons géants dans cette chaîne qui doivent être brisés si
nous voulons parvenir à la libération émotionnelle:

1. les maladies physiques du contrôle des pensées (les


déséquilibres chimiques),
2. le harcèlement de Satan (la démonisation),
3. les préjudices portés à la personnalité (les blessures).

Les maladies physiques du contrôle des pensées se réfèrent à ce


que les médecins appellent "l'humeur et les troubles
psychotiques". Les troubles les plus répandus ou les
déséquilibres chimiques sont la dépression, la psychose
maniaco-dépressive et la schizophrénie. Dans ces cas, nous
perdons la capacité de contrôler nos pensées à cause de
déficiences chimiques du cerveau. Ces états nécessitent un
traitement médical et la guérison divine.
La démonisation consiste en un harcèlement particulier d'un
individu par des forces démoniaques. Cela peut se manifester
d'une manière très générale ou très particulière, selon le degré
d'esclavage dans lequel se trouve un individu.
Les blessures se réfèrent à toutes les expériences négatives ou
préjudiciables dans la vie d'une personne, qui l'ont fait souffrir
et ont laissé des cicatrices dans sa personnalité qui ont restreint
sa libération émotionnelle.
Dans le monde séculier, l'esclavage émotionnel est soigné
principalement par la prescription de médicaments pour
améliorer le contrôle des pensées et par une "thérapie cognitive"
qui aide une personne à ajuster sa façon de penser pour éviter
des modes de réflexion douloureux et perturbants. Cette
méthode a contribué à en aider un grand nombre.
Dans le monde chrétien, nous avons accès à la puissance
surnaturelle de Dieu pour nous libérer de l'esclavage émotionnel
tout aussi bien que les méthodes disponibles dans le monde
séculier. Nous pourrions alors penser que notre niveau de
succès concernant la guérison émotionnelle devrait être plus
élevé que dans le monde séculier. Malheureusement, j'ai réalisé
que ce n'est pas le cas. Pourquoi?

Les raisons ayant conduit l'Eglise à mal comprendre le


traitement de l'esclavage émotionnel

Dans le monde chrétien, le traitement de l'esclavage émotionnel


a été un sujet fort divisé et controversé. Les conséquences ont
fait que les croyants se sont trouvés divisés et se sont polarisés
en quatre camps idéologiques principaux. Chaque camp s'est
réclamé à une période donnée être le seul chemin de la
libération émotionnelle. Ils se sont tous regardés avec suspicion
et critiques, et se sont lancés dans une compétition entre eux.
Nos écoles bibliques se sont aussi polarisées dans ces camps.
Les pasteurs diplômés ont donc enseigné et mis en pratique
cette polarisation avec leurs paroissiens. N'est-il alors pas
étonnant que peu de chrétiens soient parvenus à la libération
émotionnelle?

L'abnégation

Dans le premier camp, la méthode de traitement principal est


l'abnégation ou l'utilisation de clichés religieux. Il est
essentiellement composé d'hommes religieux et très
indépendants qui pensent que la meilleure façon de mettre de
l'ordre dans nos sentiments est d'utiliser la pensée sur la
matière. Ceux-ci croient que les sentiments devraient toujours
être contenus par notre volonté; si nous avons un problème
émotionnel, c'est donc de notre faute et nous devrions nous en
sortir et nous débrouiller dans la vie. Pour eux, les problèmes
émotionnels sont signe de faiblesse et ne devraient jamais être
tolérés. "Des vrais hommes chrétiens ne se laissent pas aller à la
dépression" pourrait être leur devise verbale. Les femmes, selon
eux, pourraient souffrir de tels problèmes, mais uniquement
parce qu'elles n'ont pas encore atteint le niveau de révélation de
leurs frères mâles. Ils pensent aussi que les médecins devraient
être évités, car ils ne font que vous rendre dépendants des
médicaments qui déforment la réalité. Les conseillers et les
thérapeutes sont aussi dangereux, puisqu'ils gaspillent votre
argent qui pourrait être utilisé pour les courses ou les missions;
selon eux, les thérapeutes vous rendent dépendants d'eux pour
pouvoir obtenir des revenus réguliers et ne font que vous faire
complaire dans votre passé. Le meilleur conseil qu'ils vous
donnent est que vous vous avanciez pour la prière et que vous
vous débrouilliez dans la vie. Puisque le passé est derrière vous,
vous êtes une nouvelle créature en Christ; agissez en
conséquence! Ils se montrent vraiment intolérants envers les
églises s'occupant de ces sentiments délicats, de ce
nombrilisme, de la guérison intérieure, de toutes ces choses du
nouvel âge. Il faut tout simplement rendre toutes pensées
captives et être un homme.
Certains d'entre eux pensent que, tout ce qu'il vous faut, c'est
plus de foi. Ils croient que, si vous en avez assez, vous n'aurez
aucun problème émotionnel ou physique. Ceux qui continuent
de lutter pensent que c'est de leur faute. Dans ce premier camp,
beaucoup de honte, d'amertume et de ressentiment sont refoulés
et ressortent de manière dysfonctionnelle. La rébellion des
adolescents est plus courante parmi ces gens. Pas un ne
parviendra à la libération émotionnelle en restant dans ce genre
d'environnement. Satan les aime, puisque leur vieille nature est
bien en vie, et il continue à les tourmenter. Personne n'admettra
le problème, et donc ne pourra jamais être aidé. Ils se méfient
de tous ceux dans l'Eglise qui abordent ces questions
émotionnelles.

Les médicaments

Dans le deuxième camp, dont j'étais un membre actif, les gens


croient que quasiment tous les liens émotionnels sont dus à des
maladies physiques ou à des déséquilibres chimiques. Le
traitement est donc essentiellement physique ou médical. C'était
mon opinion à une époque; si quelqu'un pouvait bénéficier du
bon médicament, son humeur redeviendrait normale et ses
problèmes émotionnels seraient résolus. Je pensais que chacun
pourrait résoudre ses problèmes une fois que les médicaments
auraient fait de l'effet.
Moi aussi, j'étais méfiant des conseillers en relation d'aide et de
ceux qui disaient que la prière était la seule réponse.

La délivrance

Le troisième camp est composé de croyants très sincères et


oints qui sont familiers avec les outils que Satan utilise pour
harceler les croyants et les garder liés. Les extrémistes
appartenant à ce camp pensent que les médicaments et les
conseils sont inutiles. Le traitement complet, c'est la délivrance
des attaques des esprits mauvais.
Ils sont méfiants envers les médecins dont les médicaments,
pensent-ils, ne font qu'aveugler les gens sur la réalité spirituelle
et permettent à Satan de se cacher derrière un brouillard mental
causé par la drogue. Ils sont aussi sceptiques envers les
conseillers en relation d'aide qui ne voient pas la racine des
problèmes et ne pratiquent pas la délivrance.

La guérison émotionnelle

Dans le quatrième camp se trouvent la plupart des conseillers


qui pensent que l'esclavage émotionnel est uniquement la
conséquence de blessures personnelles du passé. La guérison
intérieure de ces dernières apporterait la libération
émotionnelle. La plupart d'entre eux pensent que les
médicaments sont inutiles et que les mesures de fortune et la
délivrance ne sont pas nécessaires quand on a soigné la racine
émotionnelle.

Satan s'est amusé dans la polarisation des chrétiens sur le


traitement de l'esclavage émotionnel. Il ne fait aucun doute que
les trois derniers traitements ont beaucoup aidé. Chaque camp
comporte des cas de succès spectaculaires fondés sur des faits à
raconter. Le malheur est qu'à cause de la polarisation des
traitements, la plupart des gens ne sont pas parvenus au niveau
de libération émotionnelle que Dieu a prévu pour eux, puisqu'ils
n'ont reçu que l'un des trois traitements qu'il désirait qu'ils
utilisent pour trouver la complète libération. Une personne peut
obtenir la libération dans un domaine mais peut rester liée dans
les deux autres. Cela a provoqué beaucoup de découragement
parmi les chrétiens qui se demandent pourquoi ils ne sont pas
mieux après un certain succès dans le traitement qu'ils ont
choisi. La polarisation compétitive des traitements les a rendus
confus, aussi ils sont réticents ou honteux pour essayer les
autres traitements. Ils restent donc sans guérison et se débattent
sans savoir vers quoi se tourner.
Ce que Dieu m'a montré, au cours de ces dernières années, est
que, pour voir la guérison complète, nous devons traiter les
croyants souffrant de problèmes émotionnels aux trois niveaux
d'asservissement. Le corps de Christ doit à présent reconnaître
l'utilité des médicaments, de la délivrance et de la guérison
émotionnelle comme un traitement combiné pour tous les
croyants qui se débattent avec leurs émotions. Nous
commençons maintenant à voir ces trois camps se donner la
main pour obtenir un pourcentage plus grand de chrétiens
parvenir à la libération émotionnelle.
A mon avis, l'Eglise devrait être un espace de guérison. Elle
devrait secourir les hommes et les femmes du royaume de Satan
et les amener dans un environnement où ils peuvent être guéris
de l'esclavage et des blessures qu'ils ont accumulées pendant
qu'ils étaient dans les ténèbres. L'Eglise devrait être sur le
tranchant de la guérison émotionnelle, utilisant chaque méthode
que Dieu nous a donnée pour libérer les captifs.
D'après moi, la plus grande arme dans l'évangélisation ne
dépend pas d'une présentation attirante, des tracts, de l'orateur
ou des chants, mais de chrétiens oints, transformés dans leurs
émotions, qui atteignent les autres et offrent l'espoir et la paix
émotionnelle dans leur communauté.
Le but de ce livre est de vous aider à comprendre ce qu'est
l'esclavage émotionnel et de vous expliquer les fondements des
trois moyens de traitement que sont les médicaments, la
délivrance et la guérison émotionnelle. Vous parviendrez ainsi à
réaliser combien ils peuvent être intégrés ensemble et apporter
la guérison émotionnelle des chrétiens.
J'espère qu'à la fin de votre lecture, vous comprendrez mieux
non seulement comment commencer votre propre voyage vers
la libération émotionnelle, mais aussi comment aider les autres
dans ce même parcours.
PREMIÈRE PARTIE

LES CAUSES PHYSIQUES DE L'ESCLAVAGE


ÉMOTIONNEL

CHAPITRE UN

VOULEZ-VOUS DIRE QUE JE NE SUIS PAS EN TRAIN


DE DEVENIR FOU?

"L'esprit de l'homme le soutient dans la maladie;


mais l'esprit abattu, qui le relèvera?" (Proverbe
18:14)

Les stigmates

Alors que je grandissais dans l'église, les troubles émotionnels


ou mentaux étaient toujours mentionnés à voix basse. S'il est
compréhensible que tout problème médical personnel soit
confidentiel et que nous ne devrions en parler qu'avec
délicatesse, un autre message était transmis à travers ces
chuchotements silencieux, celui que la maladie émotionnelle
était un signe de faiblesse spirituelle et personnelle, et que les
chrétiens forts ne devraient pas en souffrir. Cela impliquait que
la maladie émotionnelle était la faute des victimes et qu'elles
devaient pouvoir s'en sortir seules. Cette opinion a provoqué
beaucoup de dégâts et est très répandue dans le monde chrétien;
elle a apporté la condamnation et la honte sur les personnes qui
sont les plus émotionnellement vulnérables dans le corps de
Christ.
Beaucoup mettent la maladie émotionnelle sur le compte du
péché conscient ou sur l'activité des démons. Il ne fait aucun
doute, comme nous le verrons plus tard, que le péché et les
démons y jouent un rôle, mais tous les troubles émotionnels ne
sont pas dus à des causes spirituelles.
Une vision et une attitude de pensée floues

Dans cette première partie, nous allons examiner les causes


physiques de la maladie émotionnelle. En posant les
fondements du diagnostique et du traitement psychiatrique,
vous serez en mesure de dire qui a besoin d'aller consulter un
médecin. J'espère pouvoir également lever tous les mystères,
incompréhensions, confusions et stigmates attachés à la
dépression, à la psychose maniaco-dépressive, à la
schizophrénie et aux troubles du comportement.
Des recherches médicales récentes ont permis aux médecins
d'avoir recours à des outils efficaces pour traiter ces troubles
courants. Ces traitements n'atteignent cependant pas toujours les
gens qui en ont besoin, à cause d'un manque de connaissance et
de malentendus sévissant dans le public en général.
La situation actuelle est similaire à celle de l'époque des
premières lunettes. Il existait un traitement vraiment efficace
pour ceux qui avaient une vision floue, mais cela n'avait pas été
très bien perçu par le public du fait que les gens ayant un
problème de vision ne le savaient pas eux-mêmes et ne
pouvaient donc pas bénéficier de l'aide apportée par le port de
lunettes. La plupart s'étaient habitués à vivre avec une vision
déficiente et ridiculisaient ceux qui portaient des lunettes. Je
suis persuadé que certains disaient: "Si Dieu avait voulu que
j'aie une meilleure vue, il me l'aurait donnée. Je ne vois pas
l'utilité de porter ces choses laides sur mon visage." A cette
époque, il était possible de se débrouiller quand même avec une
faible vue, parce que les chevaux étaient alors le mode de
transport principal et les animaux connaissaient le chemin du
retour à la maison, même si le chauffeur ne le savait pas.
Ceux qui avaient essayé de porter des lunettes n'en revenaient
pas de l'amélioration et regrettaient de ne pas les avoir portées
beaucoup plus tôt. Leur vue était redevenue normale, mais ils
ont dû vivre avec les stigmates liés au port de lunettes. Les gens
autour d'eux ne réalisaient pas combien leur vue s'était
améliorée, puisque voir flou était un handicap invisible. Il était
aisé et vraiment populaire de critiquer les horribles lunettes.
Actuellement, nous sommes en train de traiter les problèmes
dus aux attitudes de pensée "floues", ce qui est invisible pour un
observateur. Même la personne qui en souffre ignore qu'elle ne
pense pas aussi clairement qu'elle le devrait. La victime est
tellement accoutumée à ce handicap, qu'elle ne sait même pas
qu'elle a un problème. Elle est donc réticente à l'idée de se faire
aider et se moque même de ceux qui vont chercher de l'aide.
L'Eglise a été coupable d'avoir critiqué et blâmé ceux qui sont
allés chercher de l'aide psychiatrique, du fait qu'elle n'avait pas
compris l'origine biologique des attitudes de pensée floues.

Les chrétiens ont besoin de comprendre la chimie du


cerveau

Les attitudes de pensée et les visions floues sont toutes deux des
handicaps affaiblissants et devraient être soignés. Il ne devrait
pas y avoir de stigmates liés à ces états. Les troubles de la
pensée ne devraient pas être spiritualisés, pas plus que les
problèmes de vision. Pour ceux d'entre vous qui ont besoin de
porter des lunettes pour lire, comment la Bible pourra-t-elle
vous parler si vous essayez de la lire sans ce support? La Bible
restera silencieuse si vous ne pouvez pas en déchiffrer les mots.
Est-ce parce que vous êtes spirituellement mort? La Bible a-t-
elle perdu son pouvoir dans ces circonstances? Etes-vous
attaqué spirituellement si vous ne pouvez pas lire les pages des
Ecritures? Pas du tout. Avez-vous besoin de révélation
prophétique ou de délivrance pour que votre Bible puisse de
nouveau vous parler? Non. Vous devez juste porter vos lunettes.
Pour nous, c'est tout simplement du bon sens. Je voudrais que
vous considériez les déséquilibres chimiques de la même façon,
à part que, dans ce cas, les "lunettes" doivent être avalées pour
rétablir un bon fonctionnement chimique du cerveau. Si les
attitudes de pensée déséquilibrées ne sont pas soignées, il sera
difficile de lire, d'adorer, de prier ou d'avoir des relations
correctes. Le déséquilibre peut être personnel, professionnel et
spirituel, et le traitement de fond sera médical. J'espère qu'après
avoir lu ce livre, vous réaliserez qu'il est du domaine du bon
sens de reconnaître et de soigner les attitudes de pensée floues.