Vous êtes sur la page 1sur 31

Étude sur l’impact des rejets

industriels chroniques sur la santé


des populations de l’agglomération
dunkerquoise

ARIA Technologies
Alexandra FRESNEAU - Responsable Études
Coordination du projet
Collecte des données météo, topographie, pollution de fond,
Population
Simulations de la dispersion atmosphérique
Cartographies des résultats de l’ERS
Rédaction du rapport

Émissions
Collecte des données émissions

Évaluation risques sanitaires


Recensement population sensible
Évaluation des risques par inhalation et par ingestion
Objectifs visés par le projet

 Considérer l’ensemble des expositions aux rejets


chroniques des industriels du bassin dunkerquois
auxquelles sont soumises les populations environnantes

 Mettre à disposition du SPPPI / DRIRE un modèle de


dispersion complet et validé sur la zone d’étude

 Tester une méthodologie applicable à d’autres régions et


mettre en évidence les limites de la démarche

3
Démarche
Données initiales Caractéristiques du sol
Émissions Observations Population
Topographie Habitudes alimentaires
atmosphériques météorologiques Population sensible
Captages d’eau…
IGN Agence de l’Urbanisme,…
Industriel Météo-France INSEE, DDAF, DDASS

Identification des dangers Analyse météorologique Domaine d’étude et Projection des données de Paramètres pour le
Relation dose -réponse Série chronologique de relief du site population sur le maillage modèle multimedia
Choix des polluants 14600 cas du modèle de calcul d’exposition

Impact sur la qualité de l’air des émissions de


l’installation
(Modèle de dispersion ARIA) Dépôts secs et
humides au sol

Calcul d’une carte de concentration


en moyenne annuelle Transfert dans la chaîne alimentaire
(Modèle d’exposition multi-media)
Analyse des concentrations calculées par rapport à la réglementation
(décret n°2002-213 du 15 février 2002).
Détermination des concentrations risques par
inhalation » auxquelles sont exposées les populations Calcul d’une dose ingérée

Exposition par inhalation Exposition par ingestion


Évaluation des risques sanitaires pour une exposition par inhalation et par ingestion pour les toxiques
à seuil et sans seuil
Excès de Risque Individuel (ERI), Excès de Risque Collectif Annuel (ERCan), Indice de Risque (IR)

4
L’étude d’impact : Impact sur l’air et la santé


 
 





  


5
Caractérisation du site

 Domaine d’étude

•Domaine de 700 km2


(20 km x 35 km)

•Résolution du maillage :
250m

 Données
• Topographie : IGN
• Météorologie (6 ans de données tri-horaires) :
Météo-France
• Recensement des populations sensibles
6
Données d’entrée : Météorologie

Météo-France

Saint-Pol

La station retenue pour les calculs est


celle de Météo-France : meilleure
cohérence Mesures - Calculs

STATION Sain-Pol Météo-France


Vitesse moyenne
17 21,6
(km/h)
Vents faibles
Rares Rares
(<1m/s)
Vents forts
Sud Sud
(direction privilégiée)
Vitesse moyenne en
situation stable 12,5 12,2
Source : Météo-France (Aluminium Pechiney) (km/h)
Source : Saint-Pol (OPAL’AIR) Vitesse moyenne en
situation neutre 26 25,2
(km/h) 7
L’étude d’impact : Impact sur l’air et la santé
 
 
 
  
 !" #$$%

   

 
    

  
  



   


 

 




   
 
 
 
 
     
  
      



8
Caractérisation des émissions

  


  

• 25 sites industriels = 293 points  


  ! "## 
de rejets $  "## 
$%&  
  # 
• Géoréférencement des sources '$(
)*+ ) )
', 
" #
industriels '$-  "## 
. "## 
•17 substances étudiées /  
0 1# 

 "*2 3+  4 )
• Quantités rejetées en 2002 (
  3" 
.$5$ ##6 "## 
• Comparaison des émissions (.  
 $  1# 
fournies par les industriels avec
   ! 3+  4 )
l’IRE  "## 
 , ' 7)"##!)
. ")+    "
'$ "*2 3+  4 )
$# # "## 
$ + "## 
$  

)
" # ) 9
Substances définies par l’INERIS

1. Dioxyde de soufre 10. Arsenic


2. Oxydes d’azote 11. Benzene
3. Acide fluorhydrique 12. Toluene
4. Cadmium 13. Xylene
5. Mercure 14. 1,3-Butadiene
6. Plomb 15. Benzo-a-Pyrene
7. Chrome, Chrome VI 16. Dioxines et furannes
8. Manganese 17. Poussières (totales, PM10, PM2.5)
9. Nickel

10
Identification des dangers

  
  
 
 
   

 
   
   
   


      
   
  
  
   
  


  

 




    
 
   
 
  
 
 


  
  
  
 
 



   
  !  
 "
  



11
Identification des dangers

Risque avec seuil Risque sans seuil


Composés par inhalation par ingestion par inhalation par ingestion
1,3-butadiène x x
arsenic x x
benzène x x
benzo(a)pyrène x x
cadmium x x x
chrome VI x x
chrome III x
dioxines x x
dioxyde de soufre x
manganèse x
mercure * x
méthylmercure x
nickel x x x
oxydes d’azote x
plomb x x
toluène x
xylènes x
poussières x

12
Caractérisation des émissions

  
 

  

 


  
 

     


  




  

 !
 " 
 #$
%&
%' 
%
( 
 )
  "  


*   +,-  

 

   
./!0,,0 

 

 
  

    
13
Total des émissions sur la zone d’étude
Emissions totales Emissions
Polluants Unité prises en compte données par
pour les calculs l’IRE
SO2 T/an 23 750 22 970
NOx T/an 12 500 11 800
HF T/an 133 130
Métaux lourds totaux T/an 83 NC
Hg T/an 0,5 NC
Cd T/an 1,2 1,7
As T/an 1,3 NC
Métaux
Pb T/an 19,8 19,6
Lourds
Cr T/an 1,4 NC
Cr VI T/an 0,15 NC
Mn T/an 27 NC
Ni T/an 4,0 NC
COVs totaux T/an 3 860 3 741
Benzène T/an 188 NC
COV Toluène T/an 2,5 NC
Xylène T/an 10,6 NC
1-3-butadiène T/an 6,2 NC
HAPs totaux T/an 0,47 NC
HAP
BaP T/an 0,08 NC
Poussières Totales T/an 4 497 4 597
Poussières PM 10 T/an 2 511 NC
PM 2.5 T/an 1 768 NC
PCDD/F g/an 21,3 20,8 14
Caractérisation des émissions

Position des sources d’émissions


Géoréférencement précis en Lambert 2 de toutes les sources

(Fond de carte fourni par OPAL’AIR, 2004)

15
L’étude d’impact : Impact sur l’air et la santé

   
      
  !" #$$%


   

  
     
 



 
  
    
 

    
      

  

    

   


&     ' 


  ( 


        


    

     


  
  16
Estimation des concentrations dans l’air et
des dépôts au sol
Méthodologie


        
    


& *   &   + 


, )
- 

& *   &   + 
, )
- 


 
     

   )( 



 

&.  
  

 17
Concentrations maximales (1/2)

Décret du 15 février 2002


C max
Polluants calculée Objectif de Valeur limite pour la
(en µg/m3) qualité protection de la santé
(Unité : µg/m3) humaine
NOx 40,6 NO2 -40 NO2 - 56 en 2002
SO2 34,5 50 -
HF 1,9 - -
Pb 0,06 0,25 0,5
As 0,01 0,006 -
Cr 0,02 - -
Métaux
Cr VI 0,002
Lourds
Ni 0,017 0,02 -
totaux
Mn 0,5 - -
Hg 0,005 - -
Cd 0,008 0,005 -

18
Concentrations maximales (2/2)

Décret du 15 février 2002


C max
Polluants calculée Valeur limite pour la
Objectif de qualité
(en µg/m3) protection de la santé
(Unité : µg/m3) humaine
Benzène 51 2 10 en 2002
Xylène 0,8 - -
COV
Toluène 0,08 - -
1-3-Butadiène 0,33 - -
HAP B(a)P 0,0001 0,1 0,7
PM10 21,5 30 40
Poussières
PM2.5 10,8 - -
PCDD/F 310.10-9 - -

19
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
NOx

Objectif de qualité :
40 µg/m3 en moy. Annuelle (NO2)
Valeur limite:
52 µg/m3 en moy. Annuelle (NO2)
20
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
Arsenic

Objectif de qualité :
0,006 µg/m3 en moy. annuelle

21
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
Manganese

Valeur guide OMS :


0,15 µg/m3 en moy. annuelle

22
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
Cadmium

Objectif de qualité :
0,005 µg/m3 en moy. annuelle

23
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
Benzene

Objectif de qualité :
2 µg/m3 en moy. Annuelle
Valeur limite:
10 µg/m3 en moy. Annuelle
24
Estimation des concentrations dans l’air

Résultats
Poussières (PM10)

Objectif de qualité :
30µg/m3 en moy. Annuelle
Valeur limite:
40 µg/m3 en moy. Annuelle
Valeur guide O.M.S :
50 µg/m3
25
Estimation des concentrations dans l’air
et des dépôts au sol
 Les zones principales d’impact varient selon les
polluants.
• Port-Est,
• bassin de Mardyck
• bassin de l’Atlantique.
 Les concentrations maximales sont inférieures
aux valeurs réglementaires françaises sauf pour
les NOx, le benzène, l’arsenic, le cadmium et le
manganèse
 Les valeurs maximales de concentration dans
l’air au niveau du sol sont généralement
obtenues au Nord du domaine, en bordure de la
côte.

26
Estimation des concentrations dans l’air et
des dépôts au sol
Cohérence mesures/calculs
Le réseau de surveillance de la qualité de l’air
OPAL’AIR

27
Comparaison avec les mesures (SO2)

Résultats
SO2

SO2
Ratio
Nom de la station Mesuré Calculé
Calcul / Mesure
Dunkerque Centre 6.7 5.7 0.9
Port Est 11 15.2 1.4
Fort Mardyck 14.9 11.6 0.8
Saint Pol Cheminots 9.4 11 1.2
Coudekerque 7.4 3.7 0.5
Petite Synthe 6.4 4.7 0.7
Grande Synthe 8.8 9.5 1.1
Mardyck 6.5 10 1.5
Loon Plage 6.5 4.5 0.7

 La variabilité entre les mesures (OPAL’AIR) montre la sensibilité à la pollution


locale, en l’occurrence industrielle  SO2 est un bon traceur pour valider
l’impact industriel
 Bonne cohérence entre les calculs et les mesures
 En moyenne : moins de 5% de différence
28
Comparaison avec les mesures (NOx)

Résultats
NOx

3
NOx (µg/m )
Ratio
Nom de la station Mesuré Calculé
Calcul / Mesure
Dunkerque Centre 49,9 4,19 0,084
Port Est - - -
Fort Mardyck 39,9 10,2 0,256
Saint Pol Cheminots - - -
Coudekerque - - -
Petite Synthe 53,8 4,22 0,078
Grande Synthe - - -
Mardyck - - -
Loon Plage - - -
Gravelines 33,4 1,22 0,037

 Les maxima des mesures OPAL’AIR de NOx ne correspondent pas au maxima


des mesures de SO2  Industrie non dominante
 Résultats cohérents avec la connaissance du ratio des émissions entre Industrie
et les autres sources (Trafic et résidentiel notamment)
 En moyenne : les industries représentent moins de 10% des concentrations de
NOx mesurées par OPAL’AIR (25% à Fort Mardyck) 29
Comparaison avec les mesures (Poussières)

Résultats
Poussières (PM10)
Poussières (µg/m3)
Ratio Calcul /
Nom de la station Mesuré Calculé
Mesures
Dunkerque Centre 24 1,6 0,07
Port Est - - -
Fort Mardyck 27 4,9 0,18
Saint Pol 23 2,3 0,10
Coudekerque - - -
Petite Synthe 22 1,4 0,07
Grande Synthe 24 2,3 0,10
Mardyck - - -
Loon Plage - - -
Gravelines 24 0,3 0,01

 Résultats de mesures très homogènes  Un bruit de fond important


 Présence d’autres sources locales (trafic, sources naturelles, résidentiel)
résidentiel)
 Valeurs calculées très inférieures aux mesures: environ 18% à Fort
Fort--Mardyck
 Le maximum calculé à Fort-
Fort-Mardyck est cohérent avec le maximum des mesures
 La quantification des émissions et notamment la répartition par classe de granulométrie est source
d’incertitude
30
Comparaison avec les mesures (Métaux Lourds)
Résultats
Métaux
Lourds

Ratio
Résultats à Port-Est Mesuré Calculé
Calcul / Mesure
3
Arsenic (ng/m ) 1 1 1
3
Cadmium (ng/m ) 0,37 0,4 1,14
3
Plomb (ng/m ) 29 10 0,35

 Très bonne cohérence pour l’Arsenic et le Cadmium


 Pour le Plomb, un rapport 3 entre les mesures et les calculs au niveau du
capteur de Port-Est. Mais les ordres de grandeur des valeurs maximales
calculées par le modèle (58 ng/m3) sont cohérents avec les mesures

31

Vous aimerez peut-être aussi