Vous êtes sur la page 1sur 50

CQP 208

Chapitre 5
Optimisation

Olivier Godin

Université de Sherbrooke

20 novembre 2015

Optimisation 1 / 50
Plan du chapitre

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 2 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 3 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 4 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Dans certaines situations, il est essentiel de connaître les coordonnées des sommets
(point le plus haut et point le plus bas) d’une fonction. Ceux-ci correspondent à ses
optimums. Entre les sommets, la courbe sera croissante ou décroissante. Cette étude
sera faite à l’aide du signe de la dérivée.

Une fonction f (x) est croissante sur un intervalle I si f (x1 ) < f (x2 ) lorsque x1 < x2
pour x1 et x2 ∈ I.
Une fonction f (x) est décroissante sur un intervalle I si f (x1 ) > f (x2 ) lorsque x1 < x2
pour x1 et x2 ∈ I.

Optimisation 5 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Optimisation 6 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Au chapitre 2, nous avons relié la croissance et la décroissance d’une fonction au signe


de sa dérivée première. Énonçons cette relation sous la forme d’un théorème.

Optimisation 7 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Optimisation 8 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction

Selon la valeur de la variable indépendante, la dérivée d’une fonction peut être positive,
négative, nulle ou inexistante. Soit x ∈ Dom (f ). Nous dirons que x est une valeur
critique de f si f 0 (x) = 0 ou f 0 (x) n’existe pas.

Optimisation 9 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction

Extremums relatifs d’une fonction

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 10 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction

Extremums relatifs d’une fonction

Soit ue fonction f (x) et c ∈ Dom (f ).

Le point (c, f (c)) est un point de maximum relatif si, pour tout x près de c, nous
avons f (x) ≤ f (c).
Le point (c, f (c)) est un point de minimum relatif si, pour tout x près de c, nous
avons f (x) ≥ f (c).

L’énoncé pour tout x près de c signifie que l’on considère toutes les valeurs de x sur un
petit intervalle ouvert autour de c.

Les minimums relatifs et maximums relatifs d’une fonction f (x) sont appelés extremums
relatifs de la fonction f (x). Le théorème suivant nous indique où trouver ces
extremums relatifs.

Optimisation 11 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction

Extremums relatifs d’une fonction

Le théorème précédent permet donc de repérer les endroits où la fonction est susceptible
d’admettre des extremums relatifs. Il reste donc à déterminer si la fonction y atteint bel et
bien un extremum relatif.

Optimisation 12 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction

Extremums relatifs d’une fonction

Optimisation 13 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée première

Test de la dérivée première

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 14 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée première

Test de la dérivée première


Énonçons maintenant un théorème appelé test de la dérivée première qui nous
permettra de déterminer les points de maximum et de minimum relatif d’une fonction.

Optimisation 15 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée première

Test de la dérivée première

De ce théorème, on peut déduire une procédure pour déterminer les extremums relatifs
d’une fonction :

1 Calculer et factoriser f 0 (x), si c’est possible, car la factorisation aide à déterminer les
valeurs critiques.
2 Déterminer les valeurs critiques de f .
3 Construire le tableau des signes de f 0 (x).
4 Utiliser le test de la dérivée première pour déterminer les extremums relatifs de la
fonction f (x).

Optimisation 16 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée première

Test de la dérivée première

Optimisation 17 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée première

Test de la dérivée première

Optimisation 18 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 19 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé


Le cas des fonctions définies sur un intervalle fermé de la forme [a, b] est un peu
particulier. Le théorème précédent est toujours utile pour déterminer les extremums
relatifs sur l’intervalle ouvert ]a, b[, mais il faut aussi gérer les extrémités de l’intervalle.
C’est ce que propose de faire le théorème suivant :

Optimisation 20 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 21 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 22 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée seconde

Test de la dérivée seconde

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction


Intervalles de croissance et de décroissance d’une fonction
Extremums relatifs d’une fonction
Test de la dérivée première
Extremums relatifs d’une fonction sur un intervalle fermé
Test de la dérivée seconde

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 23 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée seconde

Test de la dérivée seconde

On s’attarde dans cette section à définir le lien qui existe entre les extremums relatifs
d’une fonction et le signe de la dérivée seconde de cette même fonction.

Optimisation 24 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée seconde

Test de la dérivée seconde

On peut bien entendu formaliser le résultat intuitif obtenu en observant la figure


précédente :

Optimisation 25 / 50
Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction Test de la dérivée seconde

Test de la dérivée seconde

Optimisation 26 / 50
Extremums absolus d’une fonction

Extremums absolus d’une fonction

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

2 Extremums absolus d’une fonction


Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé
Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 27 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

2 Extremums absolus d’une fonction


Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé
Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 28 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

La recherche d’une solution optimale à une fonction nous oblige à chercher plus loins que
les extremums relatifs. Nous souhaitons trouver la valeur maximale ou minimale de cette
fonction sur tout son domaine ou sur un intervalle. Cela nous amène donc à définir les
notions de maximum absolu et de minimum absolu.

Soit une fonction f (x) et c ∈ Dom (f ).

Le point (c, f (c)) est un point de maximum absolu si pour tout x ∈ Dom (f ), nous
avons f (x) ≤ f (c).
Le point (c, f (c)) est un point de minimum absolu si pour tout x ∈ Dom (f ), nous
avons f (x) ≥ f (c).

Le minimum absolu et le maximum absolu d’une fonction f (x) sont appelés extremums
absolus (ou extremums globaux) de la fonction f (x).

Optimisation 29 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 30 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 31 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Ainsi, si on trace une courbe continue sur un intervalle [a, b], c’est-à-dire sans lever la
pointe du crayon, alors cette dernière possède nécessairement un maximum absolu et un
minimum absolu.

Optimisation 32 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 33 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Comme tout à l’heure, il est possible d’établir une procédure afin de localiser les
extremums absolus d’une fonction continue f (x) sur un intervalle fermé [a, b].

1 Déterminer les candidats potentiels : x = a, x = b et toutes les valeurs critiques de


f (x).
2 Évaluer la fonction f (x) à chacune de ces positions.
3 Le maximum absolu correspond à la plus grande valeur obtenue à l’étape
précédente, et réciproquement, le minimum absolu correspond à la plus petite
valeur obtenue à l’étape précédente.

Optimisation 34 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé

Optimisation 35 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

2 Extremums absolus d’une fonction


Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle fermé
Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 36 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé


Nous savons gérer les extremums relatifs pour les intervalles ouverts et fermés, de même
que les extremums absolus pour les intervalles fermés. Il ne reste qu’à savoir comment
trouver des extremums absolus sur un intervalle ouvert.

Optimisation 37 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Optimisation 38 / 50
Extremums absolus d’une fonction Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Extremums absolus d’une fonction sur un intervalle non fermé

Optimisation 39 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

1 Croissance, décroissance et extremums relatifs d’une fonction

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 40 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 41 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 42 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 43 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 44 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 45 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 46 / 50
Problèmes d’optimisation

Problèmes d’optimisation

Optimisation 47 / 50
Références

Références

2 Extremums absolus d’une fonction

3 Problèmes d’optimisation

4 Références

Optimisation 48 / 50
Références

Réseau de concepts

Optimisation 49 / 50
Références

Références

Éric Brunelle and Marc-André Désautels.


Calcul différentiel.
Les Éditions CEC inc., 2011.

Gilles Charron and Pierre Parent.


Calcul différentiel, 6e édition.
Groupe Beauchemin - Chenelière Éducation, 2007.

Josée Hamel and Luc Amyotte.


Calcul différentiel, 2e édition.
Éditions du renouveau pédagogique, 2014.

Stéphane Beauregard and Chantal Trudel.


Calcul différentiel.
Groupe Modulo, 2013.

Optimisation 50 / 50

Vous aimerez peut-être aussi