Vous êtes sur la page 1sur 18

Rapport de stage

Année : 2022021
Rapport de stage

Branche :
chef de chantier
Maitre de stage:
Mr. Mohammed El Mansouri
Réalisé par :
Maroian Zerrouk
Annee De Formation:
2020/2021

CCTP Page 1
Rapport de stage

Contents
Remerciement :........................................................................4

I. Les avantages de chantier...................................................4

II. Qu’est-ce que un Chef de chantier......................................5

III. Les travaux effectués au sein de l’entreprise....................6

1. L’installation de chantier................................................6

2. Les terrassements...........................................................6

3. L’implantation d’une construction.................................7

4. Les travaux de fondation................................................8

IV. Différents plans utilisé dans le chantier..........................17

V. La sécurité, un sujet important au chantier......................17

CCTP Page 2
Rapport de stage

Remerciement :
Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à l'encadrant de mon rapport de stage

Monsieur Mohammed El Mansouri , Je la remercie de m’avoir encadrée, orientée, aidée et

conseillée.

J’adresse mes sincères remerciements à tous les professeurs, intervenants et toutes les

personnes qui par leurs paroles, leurs écrits, leurs conseils et leurs critiques ont guidé mes

réflexions et ont accepté de me rencontrer et de répondre à mes questions durant mes

recherches.

Je remercie mes très chers parents, qui ont toujours été là pour moi.

Je remercie mon frère pour leur encouragement.

Enfin, je remercie mes amis qui ont toujours été là pour moi. Leur soutien inconditionnel et

leurs encouragements ont été d’une grande aide.

À tous ces intervenants, je présente mes remerciements, mon respect et ma gratitude.

CCTP Page 3
Rapport de stage

I. Les avantages de chantier 


 Le chantier est un bon lieu  de formation qui permet :
 Mettre le stagiaire dans une situation de réalisation les plans sur chantier. 
 Etre en contact avec le chef chantier et les ouvriers pour prendre des informations réelles sur
le domaine.
 Suivi techniques des travaux exécuter.

CCTP Page 4
Rapport de stage

II. Qu’est-ce que un Chef de chantier

Lors d’un projet de construction de bâtiment ou de réhabilitation, le chef de chantier est le garant de
la bonne exécution des travaux.

Les principales missions d’un chef de chantier 

Du gros œuvre au second œuvre jusqu’à la fin du chantier, il a pour mission de contrôler
l’avancement des travaux de construction. En collaboration avec le conducteur de travaux qui lui
peut intervenir sur plusieurs chantiers, le chef de chantier s’assure de la réalisation des travaux tels
qu’ils ont été commandés sur le chantier dont il a la responsabilité.

- Gestion du travail des équipes : Le chef de chantier est aussi un chef d’équipe. Il organise le travail
de toutes les entreprises de bâtiment et de travaux publics ou de génie civil qui interviennent dans la
réalisation d’un chantier. Cela inclut également les bureaux d’études, les sous-traitants, les
responsables des approvisionnements ou encore les conducteurs d’engins.

- Respect des délais et des règles de sécurité : La conduite de travaux passe invariablement par le
respect du planning des exécutions et des consignes de sécurité. Pour ce faire, un chantier de travaux
publics nécessite un certain cadencement qui permet d’effectuer les contrôles nécessaires :

- Préparation installation de chantier

- Réunions préparatoires

- Réunions de chantier...

Le chef de chantier réalise de ce fait des tâches administratives de reporting au conducteur de


travaux.

III. Les travaux effectués au sein de l’entreprise


1. L’installation de chantier
Plan d’installation :

Le P.I.C est réalisé par l’entreprise de construction à parti du plan de masse qui décrit toutes les
dispositions retenues pour la bonne exécution de l’ouvrage.

On dessine sur ce plan les renseignements suivants :

- L’ouvrage à réaliser et son environnement.

- L’emprise du terrain.

- Les différentes phases de terrassements.

- Les accès et les voies existantes.

- Les installations des matériels nécessaires.

- Les installations relatives au personnel.

- Les installations réalisant l’interface avec l’extérieur (panneau de chantier, clôture, réseaux …)
Clôture du chantier :

CCTP Page 5
Rapport de stage

Pour diverses raisons de sécurité, ce chantier doit être entouré d’une clôture réalisée en plaques de
tôle nervurés de deux mètres de hauteur et six mètres de longueur, assemblées par des pointes des
cheverons de 2,50 mètres de longueur ancrés dans le sol par des socles en béton de 30x30x30 cm.

2. Les terrassements
Les fouilles pour fondations des bâtiments sont les terrassements qui ont pour objet le creusement
de l’excavation dans laquelle les bâtiments prennent appui sur le bon sol, ces fouilles comprennent
les rigoles, les tranchées, les puits.

Dans notre cas les Terrassement les plus exécuté ce son Fouille en plein masse.

Après l’exécution des fouilles on fait appel à une réception de la part du bureau de contrôle pour
donner sa confirmation de coulage du béton de propreté.

Matériels utilisé 

 Chargeuse pelleteuse
 Pelle hydraulique a chaîne ou sur pneus
 Brise-roche hydraulique
 Les camions de chantier

3. L’implantation d’une construction


Après les terrassements des fouilles en pleine masses on passe à l’implantation des semelles et des
longrines.

CCTP Page 6
Rapport de stage

L’implantation n’est pas une tâche anodine, car une erreur de cote peut entraîner des frais énorme. Il
faudra donc repérer un ou plusieurs points fixes d’après le plan de masse et baser l’implantation par
ces points. Qui peuvent être les bornes, un bâtiment existant etc. Le traçage au sol des fondations et
des murs se réalisera par rapport aux chaises D’implantation qui serviront de repères jusqu’à  la
sortie de terre de la construction. Il faudra prendre grand soin de ces chaises afin qu’elles ne soient
pas déplacées. (Surtout par les engins)

4. Les travaux de fondation


Béton de propreté :
Exécuté en béton maigre sous tous les ouvrages en fondation, maçonnerie, béton armé pour
semelles, chaînages, et longrines, épaisseur suivant plans, compris pilonnage. La largeur du béton de
propreté dépassera de 0,10 m de chaque côté de l’aplomb des ouvrages Qu’il supporte

Les semelles :
o Traçage :

Il faut effectuer le traçage quand le béton de propreté aura fait sa prise, cette étape consiste à tracer
les limites des semelles sur le béton de propreté en projetant les axes présentés dans la phase
d’implantation.

o Coffrage :

Il faut coffrer les semelles soigneusement pour qu’elles auraient des formes régulières et surtout
pour qu’il ne puisse y avoir de mélange entre le béton frais et terre.

Le coffrage sera en bois, en utilisant des panneaux posés sur l’alignement tracé, en gardant la
verticalité et l’horizontalité à l’aide du niveau à bulle d’air.

o Ferraillage :

CCTP Page 7
Rapport de stage

Les armatures des semelles sont façonnées dans l’aire de ferraillage et transportées par le grutier
vers les lieux de mise en place.

Pour l’accrochage entre les semelles et les poteaux de fondation on laisse des barres d’attentes.

Des côtes à béton seront prévues dans les faces latérales et postérieures dans des semelles pour
garder l’enrobage.

o Bétonnage :

Avant toute chose, on humidifier le coffrage, le béton des semelles réalisé en béton armé avec un
dosage exclusif pour les fondations

Le béton vibré par l’aiguille vibrante.

Fut des poteaux:


o Traçage :

On Trace les limites des poteaux sur les semelles en projetant les axes présentés dans l’implantation
au moyen de cordeau, pour les longrines, on les trace sur le béton de propreté.

o Coffrage :

On Confectionner les trois quarts du coffrage, (c’est-à-dire un coffrage constitué de trois faces).
Utiliser des panneaux de coffrage d’une longueur adéquate (suffisamment longue pour réaliser la
hauteur de poteau désiré) et deux planches de coffrage.

Tout d’abord, tracer la largeur de poteau sur le panneau de coffrage.

CCTP Page 8
Rapport de stage

On le réaliser en partie haute et basse de chaque panneau.

Ensuite, utiliser le cordeau à tracer (bleu) et tracer sur toute la longueur de panneau (deux tracés par
panneau). Clouer sur la craie déposée : deux en partie haute, deux à mi- longueur et deux en partie
basse (6 clous par panneau). Ces clous vont servir de guide, lors de l’assemblage panneau – planche.

Pour l’assemblage, on fait Maintenir fermement panneau et planche de coffrage à la verticale tout en
contrôlant, le temps du clouage, que la planche suive bien le tracé.

CCTP Page 9
Rapport de stage

N’enfoncer pas les clous à fond, ce sera plus facile au décoffrage et cela vous évitera de casser les
arêtes.

Ensuite, prendre une deuxième planche et effectuer la même opération.

La mise en place du coffrage peut commencer. Positionner le coffrage sur la fondation, bloquer- le en
partie basse sur ces trois côtés, à l’aide de planchettes et de clous.

Ferraillage :
Les armatures seront façonnées sur le chantier, insérés et attachés à l’aide d’une pince russe et du fil
de fer recuit avec les barres d’attentes de semelles et d’autre barres d’attente seront prévues pour la
liaison avec les voiles et les poteaux de RDC.

Puis, on ferme la boite avec un deuxième panneau de coffrage, en le clouant et le bloquant à sa base,
pour éviter l’éclatement des planches lors de la clouée.

Le coffrage doit être plombé correctement.

Pour assurer l’enrobage, on mettra des calles à béton entre les panneaux et les armatures.

Bétonnage :
Avant toute chose, on humidifier le coffrage, le bétonnage sera en béton transporté par des
brouettes, versé dans le moule, coulé progressivement jusqu’au niveau voulu et vibré par l’aiguille
vibrante.

Mur en fondation
Le mur de fondation est réalisé en béton armé soigneusement dosé.

Longrine, chainage et mise à la terre :


Les longrines et chainages seront réalisés en béton armé entièrement

vibré, suivant le tableau de dosage

CCTP Page 10
Rapport de stage

CCTP Page 11
Rapport de stage

Dallage :
Le dallage est destiné pour :
 Isoler de l’humidité du sol.
 Recevoir les divers revêtements.
 Supporter les ouvrages.
Et réalisé comme suit :
 Compactage de la terre.
 Arrosage et compactage du tout venant de 20 cm.
 La pose de polyane sur TV.
 mise en place d'une armature en simple quadrillage de T6 esp de 20 cm sur les cales à
béton.
 Puis on coule le béton on utilise une règle vibrante
o Les poteaux en élévation:

CCTP Page 12
Rapport de stage

On Trace les limites des poteaux sur le dallage en respectant le mode opératoire du fut
poteau définit au-dessous.

CCTP Page 13
Rapport de stage

o Planchers en dalle creuse :


 Les poutrelles et les entrevous seront transportés par une monte-charge.(une grue)
 La réalisation du plancher s’effectue en suivant les étapes suivantes :
- Pose de coffrage
- Pose des madriers, en s’appuyant sur le coffrage des poutres, selon la grande portée.
- Mise en place et réglage des échafaudages.
- Pose des poutrelles selon le sens de la petite portée.
- Pose des hourdis sur les talons des poutrelles.
- Garder les réservations pour les gaines.
- Pose des armatures des poutres et de la dalle de compression.

CCTP Page 14
Rapport de stage

- Pose des chapeaux de rives dans l’axe des poutrelles et au-dessus des armatures de la dalle
de compression ainsi que les chapeaux sur appuis intermédiaire.

CCTP Page 15
Rapport de stage

IV. Différents plans utilisé dans le chantier


Plan d’architecte :
Le plan d’architecte est très important par rapport aux autres plans grâce à la désignation
qu’il comporte :

Plan de conception 
 Les dimensions de l’ouvrage.

Il contient en général les vues en plans de chaque étage les coupes, les façades et les coupes.

Plan de coffrage :
A partir de son nom, on comprend qu’il comporte la disposition du coffrage ; le maître
d’œuvre se base sur ce plan, car il comprend toute les désignations des poutres et des
poteaux et leur emplacement avant d’accorder le plan de ferraillage, en plus il comprend les
axes qui sont très important dans le terrassement du terrain.
Il contient en général le plan de coffrage de fondations et de chaque étage.

Plan de ferraillage :
Plan complémentaire pour les anciens plans et qui comporte toutes les dimensions et les
types de ferraillage ou des armatures des poutres et des poteaux en lui conformes toutes les
cotes nécessaires.

Plan de pose :
Comporte tous les renseignements sur les poutrelles et leurs façons de positionnement ainsi
que le recouvrement de treillis soudés et chapeaux en aciers.

V. La sécurité, un sujet important au chantier


Tout au long de ce stage, je me suis rendue compte que la sécurité sur les chantiers est une
chose très importante pour les entreprises.
Avant mon stage, l’entreprise m’a donné tous les équipements de protections obligatoires
que j’ai dû porter sur le chantier.
Le port du casque n’est pas obligatoire toute la journée. Il doit être porté lorsque l’on
effectue une tâche à proximité des machines (pelle à chenille, ou entre les travaux ...). Ainsi
que lorsque on se situe dans les tranchées profondes.
La sécurité ne se résume pas à des éléments de protections individuels, pour la sécurité de
tous, le chantier doit être rangé et propre.
La sécurité est quelque chose de très important sur un chantier et est l’affaire de tous, il faut
être attentif à tout instant.

CCTP Page 16
Rapport de stage

CCTP Page 17