Vous êtes sur la page 1sur 8

Maths expertes 2020/2021

Chapitre no 3 : Nombres complexes - Aspect géométrique

Contenus du cours :
• Affixe d’un nombre complexe.
• Module d’un nombre complexe.
• Argument d’un nombre complexe.
• Forme trigonométrique d’un nombre complexe.

Compétences attendues :
• Représenter un nombre complexe par un point.
• Déterminer l’affixe d’un point.
• Déterminer le module d’un nombre complexe.
• Déterminer les arguments d’un nombre complexe.
• Mettre un nombre complexe sous forme trigonométrique.
• Passer de la forme algébrique à la forme trigonométrique et inversement.
• Utiliser les nombres complexes pour interpréter un problème géométrique.

♣ Histoire des mathématiques :


De plus en plus de résultats apparaissent avec l’utilisation des nombres complexes et il est temps
de chercher à enfin donner du sens à ce qu’on appelle les nombres imaginaires. Le premier à
présenter un article sur l’interprétation géométrique des nombres imaginaires est Caspar Wessel
(1745 - 1818) en 1797.
Quelques années plus tard, c’est le mathématicien suisse Jean-Robert Argand (1768 - 1822) qui
interprète l’ensemble des nombres complexes comme une extension à deux dimensions des
nombres réels.
Gauss viendra mettre la touche finale à cette construction proposée par Argand, les nombres
imaginaires sont alors appelés les nombres complexes et ils deviennent aussi concrets que les
nombres réels.

Plan du cours :
I - Représentation géométrique d’un nombre complexe

II - Module d’un nombre complexe


a) Définition et propriétés
b) Ensemble des nombres complexes de module 1

III - Argument d’un nombre complexe non nul

IV - Forme trigonométrique d’un nombre complexe

Nombres complexes - Aspect géométrique Page 1/8


Cours : Nombres complexes - Aspect géométrique
On munit le plan d’un repère orthonormé direct R = (O , →

u ,→

v ).

I - Représentation géométrique d’un nombre complexe

Définition : À tout nombre complexe z = a + i b (a, b ∈ R),


on associe le point M du plan de coordonnées (a ; )
dans le repère R.
On dit que M est l’image de z et que
z est l’affixe du point M .
−−→
On dit également que z est l’affixe du vecteur OM .

Vocabulaire : L’axe des abscisses est aussi appelé l’axe des réels
L’axe des ordonnées est appelé l’axe des imaginaires purs.

Propriétés : On considère deux points A et B d’affixes respectives z A et z B et les vecteurs ←


− et →
u −
v
0
d’affixes respectives z et z .
−→
(1) L’affixe du vecteur AB est z B − z A .

(2) L’affixe du vecteur →



u +→

v est z + z 0 .

(3) L’affixe du vecteur k →



u (où k est un réel) est k × z.

I Méthode : Représenter des nombres complexes dans le plan


Sur la figure ci-dessous :
• Représenter les points d’affixes z A = 3 + i et z B = −2 − i .
• Déterminer les affixes des points C et D : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
−−→ −→
• Déterminer les affixes des vecteurs AD et C B :

................................................................................................

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 2/8


Propriété :
Soit M un point du plan d’affixe z = a + i b.
Le point M 0 d’affixe z = a − i b est le symétrique
du point M par rapport à l’axe des abscisses.

II - Module d’un nombre complexe

a) Définition et propriétés

Définition : Soit z = a + i b (avec a, b réels) un nombre complexe.


On appelle module de z et on note |z| le réel positif défini par :
p
|z| = a2 + b2

Exemple : Le module de z = 3 + 2i est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Interprétation géométrique :
On considère M le point d’affixe z.
Alors, le module de z est égal
à la distance OM .
−−→ p
En effet, OM = kOM k = a 2 + b 2 .
p
Ici, M est d’affixe 3 + 2i et |z| = 13.

Théorème : Pour tout nombre complexe z, on a :

|z|2 = zz

Démonstration : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................................................................................
........................................................................................................
........................................................................................................
........................................................................................................
........................................................................................................
........................................................................................................

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 3/8


Propriétés : Soient z et z 0 deux nombres complexes, alors :

• |z| = z • Si z 6= 0, alors | 1z | = 1
|z|

|z|
• |z| = 0 ⇐⇒ z = 0 • Si z 0 6= 0, alors | zz0 | = |z 0 |

• |z × z 0 | = |z| × |z 0 | • Pour tout entier naturel n, |z n | = (|z|)n

Démonstrations : Soient z et z 0 deux nombres complexes.

• Module du conjugué .........................................................................


.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................

• Module d’un produit .........................................................................


.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................

• Module d’un inverse .........................................................................


.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................
.........................................................................

Exemples : Calculer les modules des nombres complexes suivants :

1
z1 = z 2 = (4 + 3i )(−2 + 5i ) z 3 = (1 + i )4
4−i
¯ ¯
¯1 ¯
• ¯¯ ¯ = ...............................................................................................
z 1
¯

• |z 2 | = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................................................................................
........................................................................................................

• |z 3 | = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 4/8


b) Ensemble des nombres complexes de module 1

Notation : L’ensemble des complexes de module 1 se note U.

Propriétés : Soient z et z 0 deux nombres complexes de module 1, alors :


¯ ¯
¯ 0¯
¯ ¯1¯
• z ×z = 1
¯ • ¯¯ ¯¯ = 1
z

Démonstration : En exercice (exercice 8).

Théorème : Caractérisation des éléments de U


• Tout nombre complexe de la forme cos (θ) + i sin (θ) (avec θ ∈ R) est de module 1.
• Réciproquement, tout nombre complexe de module 1 peut s’écrire sous la forme cos (θ)+i sin (θ)
où θ ∈ R

Ainsi, z ∈ U si, et seulement si, il existe un réel θ tel que z = cos (θ) + i sin (θ).

Démonstration :
• Sens direct : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................................................................................
........................................................................................................

• Sens indirect : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
........................................................................................................
........................................................................................................
........................................................................................................

III - Argument d’un nombre complexe non nul

Définition : Soit z un nombre complexe non nul.


←−−
On appelle argument de z toute mesure (en radians) de l’angle orienté (→

u ; OM ).
On le note alors arg (z).

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 5/8


Remarque : Un nombre complexe non nul possède une infinité d’arguments de la forme
arg (z) + 2kπ où k ∈ Z.
On notera arg (z) modulo 2π ou arg (z) [2π].

−−→
Remarque : 0 n’a pas d’argument car dans ce cas l’angle (→

u ; OM ) n’est pas défini.

Exemples : Donner un arguments pour chacun des nombres complexes suivants :


z1 = 2 z 2 = 3i z3 = 1 + i z4 = z3
• Un argument de z 1 est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• Un argument de z 2 est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• Un argument de z 3 est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• z4 = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Un argument de z 4 est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Propriétés : Soit z un nombre complexe non nul, alors :

(1) z est un réel si, et seulement si, arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(2) z est un imaginaire pur si, et seulement si, arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(3) arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(4) arg (−z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Démonstrations :

(1) Le point M d’affixe z appartient à l’axe des réels.


Donc, arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(2) Le point M d’affixe z appartient à l’axe


des imaginaires purs.
Donc, arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(3) Le point M d’affixe z est le symétrique de M


par rapport à l’axe des réels (axe des abscisses).
Donc, arg (z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

(4) Le point M d’affixe −z est le symétrique de M


par rapport à l’origine du repère.
Donc, arg (−z) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 6/8


IV - forme trigonométrique d’un nombre complexe

Propriété : Soit z = a + i b un nombre complexe non nul.


On pose θ = arg (z). Alors,
•a = .............................. b = ..............................

Démonstration :
On utilise les propriétés trigonométrique du
triangle rectangle :
• cos (θ) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ainsi, a = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• sin (θ) = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ainsi, b = . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Remarque : L’écriture de z devient alors :

z = a +ib

= ................................................

= ................................................

Définition : Soit z un nombre complexe non nul.


On appelle forme trigonométrique de z l’écriture :

z = |z| (cos (θ) + i sin (θ)) avec θ = arg (z)

Remarque : Puisque z admet une infinité d’arguments, la forme trigonométrique n’est pas unique
(contrairement à la forme algébrique).

I Méthode : Déterminer une forme trigonométrique


Soit z = a + i b un nombre complexe non nul.
Pour mettre z sous forme trigonométrique, voici les étapes :
p
• On calcule le module de z = |z| = a 2 + b 2
• On détermine ensuite un argument θ de z. Pour cela, on écrit :

z = a +ib
µ ¶
a b
= |z| × +i
|z| |z|

a b
On détermine alors un réel θ tel que cos (θ) = et sin (θ) = .
|z| |z|

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 7/8


p
Exemple : Écrire sous forme trigonométrique le nombre complexe z = 3+i.

• On calcule le module de z :

................................................................................................

• Ainsi : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

................................................................................................

................................................................................................

................................................................................................

................................................................................................

................................................................................................

................................................................................................

................................................................................................

I Méthode : Écrire sous forme algébrique un nombre complexe donnée sous


une forme trigonométrique

Soit z un nombre complexe donné sous forme trigonométrique |z| (cos (θ) + i sin (θ)).
Alors :

z = |z| cos (θ) + i |z| sin (θ)

Par unicité de la forme algébrique, on identifie :

Re(z) = |z| cos (θ)


I m(z) = |z| sin (θ) et
p
Exemple : Déterminer la forme algébrique du nombre complexe z = 2(cos ( π4 ) + i sin ( π4 )).

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

........................................................................................................

Maths expertes Nombres complexes - Aspect géométrique Page 8/8

Vous aimerez peut-être aussi