Vous êtes sur la page 1sur 39

OPÉRATION

Thierry Robberecht – Marco Venanzi – Michel Pierret

DRAGON ROUGE

OPERATION DRAGON ROUGE


www.adle.eu

Thierry Robberecht – Marco Venanzi – Michel Pierret


OPÉRATION
Thierry Robberecht – Marco Venanzi – Michel Pierret

DRAGON ROUGE
sur une idée originale de Yannick Laude

Dessins : Marco Venanzi – Michel Pierret


Scénario : Thierry Robberecht
Couleurs : Thierry Faymonville – Mathieu Gauthy
ISBN 978-2-203-70060-4
© Casterman 2006 - Réédition 2010
Droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est interdite. Une copie ou reproduction par quelque procédé que ce soit,
photographie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur.
Imprimé en France par Pollina s.a., Luçon. Dépôt légal : juillet 2006 ; D. 2006/0053/610.
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
En haut de l’image : le Berlaymont,
siège de la Commission européenne;
dessous : le Just Lips, siège du Conseil des ministres.
L’Alliance des démocrates et des libéraux
au Parlement européen

“L’opération Dragon Rouge” est une fiction et les


membres du Parlement européen ne mènent heureu-
sement pas une vie aussi dangereuse que celle d’Elisa
Correr*. Reste que le Parlement, depuis sa première
élection au suffrage universel direct en 1979, a peu à
peu acquis un rôle politique de premier plan: il contrôle
l’activité et la gestion de la Commission européenne, qui
a le monopole de l’initiative législative, il co-légifère avec
le Conseil de l’UE, où siègent les ministres des Vingt
Sept Etats dont les travaux sont préparés par le Comité
des représentants permanents.

La salle du Comité des représentants permanents (Coreper).

Cette double tâche s’est traduite très concrètement


ces dernières années avec d’une part en 1999 la
démission forcée de la Commission de l’époque, accu-
sée de mauvaise gestion des fonds publics, et d’autre
part l’adoption d’une série de lois européennes favo-
rables aux consommateurs et aux citoyens comme,
par exemple, des droits nouveaux pour les passagers
ferroviaires victimes de retards ou d’annulations de
trains, une amélioration de la qualité des eaux de bai-
gnade sur les plages européennes, la protection des
mineurs sur Internet, pour ne citer que des textes dont
les rapporteurs sont membres de l’Alliance des démo-
crates et des libéraux pour l’Europe.

35
Session plénière du
Parlement européen.

Progressiste des Socialistes & Démocrates


au Parlement Européen (S&D), à gauche de
l’hémicycle, et le Parti populaire européen
(PPE), qui regroupe à droite conservateurs
et chrétiens-démocrates.
Chaque groupe comprend des partis natio-
naux, représentant 19 pays concernant
l’ADLE (Allemagne, France, Royaume-Uni,
Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Luxem-
bourg, Irlande, Danemark, Suède, Finlande,
Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovaquie,
Roumanie, Bulgarie, Slovénie). Les députés
européens sont élus pour 5 ans dans chacun
de leur pays. Le personnage de Paola
Bonani* préside la délégation parlementaire
Les fonctions législatives du Parlement européen ne dont fait partie d’Elisa Correr, et siège à ce
s’exercent en effet pas de manière neutre mais partisa- titre au bureau du groupe ADLE que préside Helmut
ne: il s’agit d’une Assemblée constituée en groupes Krüger*, lequel veille à la cohérence des positionne-
politiques, qui jouent de leur influence pour imprimer ments du groupe, parfois tiraillé par les clivages natio-
leur marque sur les délibérations parlementaires. naux. L’ADLE est à ce titre parmi les plus disciplinés des
L’Alliance des démocrates et des libéraux pour groupes parlementaires. La promotion d’une démocra-
l’Europe (ADLE), troisième groupe en importance tie libérale, fondée sur la libre entreprise et la défense
numérique au sein du Parlement, se situe au centre de des droits fondamentaux, attachée à la solidarité écono-
l’échiquier politique européen, une position qui lui per- mique et sociale et respectueuse de l’environnement et
met souvent de dégager une position équilibrée entre de la diversité culturelle, constitue le socle idéologique
les deux grands groupes, le Groupe de l’Alliance de la famille démocrate et libérale.

36
Le Parlement européen à Strasbourg.

Le Parlement organise ses travaux autour de deux sites,


Strasbourg, en France, où se tient chaque mois une ses-
sion plénière hebdomadaire, et Bruxelles, en Belgique,
où se déroulent les commissions parlementaires, ainsi
que quelques sessions plénières additionnelles dans
l’année. Le secrétariat général du Parlement est installé
au Luxembourg. Les textes sont préparés par les com-
missions parlementaires, où siègent les eurodéputés
par spécialité législative, et votés en session plénière, Le Parlement européen à Bruxelles.
pendant lesquelles l’ensemble des 732 élus sont appe-
lés à se prononcer. Raison pour laquelle nous voyons lementaire des Affaires étrangères, dont est membre
nos héros sans cesse en navette entre les deux villes. Mathias Lange, est aussi amenée à prendre des réso-
lutions, dites d’urgence, sur des cas spécifiques,
comme celui de Tony Liang*.

Elisa Correr est membre de la commission du


Commerce international, une des 20 commissions
parlementaires. Elle est rapporteur pour le Traité
international conclu entre l’UE et l’Organisation mon-
diale du commerce (OMC). Ce type de traité est
négocié par la Commission européenne, sur mandat
du Conseil des ministres. Le rôle du rapporteur Salle de commission parlementaire.
consiste à faire valoir la position du Parlement, à tra-
vers une résolution. De son côté la commission par-

37
Salle de la Conférence des présidents des groupes politiques.

C’est la Conférence des présidents des groupes poli- politique. Avant les sessions plénières, les groupes
tiques qui fixe l’ordre du jour des travaux parlemen- parlementaires tiennent ainsi des réunions où s’élabo-
taires et décide donc s’il y a lieu, et quand, de débattre re la stratégie politique du groupe. C’est pendant ces
de tel rapport ou de telle résolution lors des sessions discussions que les eurodéputés ADLE décident de
plénières. C’est l’enceinte dans laquelle le président soutenir un texte ou de l’amender, c’est à dire de le
du groupe ADLE va plaider la cause de Tony Liang modifier, ou encore conviennent des manoeuvres
puis défendre l’idée d’un vote négatif à l’encontre du parlementaires ou des négociations à mener ou des
Traité UE-OMC. alliances à conclure avec les autres groupes en vue de
faire valoir la position démocrate et libérale.
En s’exprimant, les présidents de groupe s’appuient
sur les débats menés au sein de leur propre famille * Personnages fictifs

Salle de réunion du groupe ADLE.

38