Vous êtes sur la page 1sur 5

Projet 

Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO – 
Phase 2 (ECOWAS‐REAP 2) 
  Rapport de démarrage de la mission
   

Directeur Adjoint de la Protection et de +222 48 40 82 74


M. Djibril Ly la Restauration des espèces et des
mr.lydjibril@gmail.com
milieux
Ingénieur Géomaticien de la Protection
Ahmed Baba Zied et de la Restauration des espèces et +222 36 98 98 27
des milieux

8.1.3 Besoins formulés par le MPME/Somelec


Lors de la mission de collecte de données, le Ministère du pétrole, des Mines et de l’Energie et la
Somelec ont rappelé leurs besoins qu’ils proposent à prendre en compte dans la présente étude.
Il s’agit de :

Zones concernées
Selon les TDRs contractuels de la mission, les zones concernées par la présente étude se limitent
aux trois (03) projets identifiés et visant à étendre le réseau HTA, à savoir :

 Anneau Sud-Est « Boucle Sud Est » reliant Kaédi et Sélibaby : Ce projet, financé par le
Koweït, prévoit de construire un nouveau réseau HTA près de la frontière Sénégalaise,
électrifiant divers villages,

 Triangle de l’espoir, qui électrifie la région nord-est de Kaédi : Ce projet est financé par
l’OPEP et la BID et est situé au nord de Gorgol et de l’Assaba Ouest. Il vise à construire
environ 400 km de lignes électriques. Il consiste à construire une ligne 90 kV entre Selibaby
et Mbout et 215 km de lignes MT pour connecter 23 transformateurs HTA/BT et 70 km de
lignes BT,

 Projet Zone Sud : Ce projet prolonge les lignes HTA vers Sangrava et Boutelimit sur
financement du Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) et le
Gouvernement de la République islamique de Mauritanie.

Le MPME et la Somlelec ont fait savoir que les besoins ne se limitent pas seulement à ces trois
(03) zones de projets mais ils ont suggéré d’intégrer encore dans l’étude les zones situées autour
des postes sources OMVS ; il s’agit :
 des postes de Nouakchott, Rosso, Boghé, Kaédi, Sélibaby et le furture poste source
programmé de Mbout et aussi
 de raccorder au réseau HTA les réseaux séparés / « Off-Grid » de Rkiz, Madedera et
Bilkirbane.

La carte ci-dessous présente l’emplacement des différents postes sources et des centrales
thermiques au Diesel isolées.

Page 34  Mai 2021 
Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO – 
Phase 2 (ECOWAS‐REAP 2) 
  Rapport de démarrage de la mission 
 

Figure 5: Postes sources et Centrales Thermiques au Diesel proposés pour l'étude - Mauritanie

Page 35  Mai 2021 
Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO – 
Phase 2 (ECOWAS‐REAP 2) 
  Rapport de démarrage de la mission
   

Liste des localités


Le MPME et la Somlelec ont fourni en premier lieu une liste composée de 351 localités, qu’ils
identifient concernées par la présente étude. Néanmoins, une liste définitive a été communiquée
le 12 Mai 2021, faisant état d’un total de 838 localités réparties comme suit :

Tableau 5: Nombre de localités à électrifier par Wilaya - Mauritanie

N° Wilaya Nombre de localité


1 Assaba 161

2 Brakna 161

3 Gorgol 196

4 Guidimagha 149

5 Trarza 171

Total 838

L’Annexe 3-c du présent rapport dresse une liste détaillée des différentes localités avec pour
chacune les informations suivantes :
- Le découpage administratif d’insertion de chaque localité (Wilaya, Moghtaa et Commune),
- Le nom de la localité,
- La population de 2013, selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat
(RGPH) de la même année et le dernier recensement effectué à ce stade ;
- La population projetée en 2020, (projection des services de l’Institut en charge de la
statistique) ;
- Le nombre de ménages de 2013 (selon le RGPH-2013) ;
- Les coordonnées géographiques de la localité.

La figure ci-après illustre la localisation géographique des 838 localités par rapport aux différents
postes sources, aux réseaux HTA existant et projeté.

Page 36  Mai 2021 
Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO – 
Phase 2 (ECOWAS‐REAP 2) 
  Rapport de démarrage de la mission 
 

Figure 6: Emplacement des 838 localités - Mauritanie

Page 37  Mai 2021 
Projet Régional d’Accès à l’Electricité de la CEDEAO – 
Phase 2 (ECOWAS‐REAP 2) 
  Rapport de démarrage de la mission
   

On peut noter l’étalement géographique appréciable des localités suggérées pour analyse,
s’étalant sur toute la bande Sud du pays et transfrontalière avec le Sénégal et se répartissant
encore plus en profondeur vers l’intérieur du pays.

Viabilisation des zones concernées


Le MPME et la Somelec ont fait savoir qu’il est nécessaire dans le cadre de cette étude, de tenir
compte de l’aspect viabilisation des zones concernées, à savoir le pompage, les sites frigorifiques,
les projets agro-industriels, etc, en d’autres termes des besoins / projets spécifiques, sectoriels /
socio-économiques de la consommation électrique.

Lors de la visite du poste source de Rosso, l’équipe du MPME, de la Somelec et du Consultant


ont rendu visite au Gouverneur de la région de Trarza. Ce dernier, après connaissance motif de
la mission, a orienté l’équipe vers le Délégué régional du développement rural à Trarza. Ce dernier
a fait savoir que l’absence d’électricité dans plusieurs localités rurales situées dans la vallée du
fleuve Sénégal pousse les agriculteurs et en particulier les riziculteurs à recourir à l’alimentation
par des mini groupes au Diesel pour le pompage de l’eau destiné aux périmètres irrigués. Cette
solution alternative à la desserte électrique par réseaux de distribution électrique, affecte
lourdement la rentabilité du secteur agricole de la zone, en renchérissant les coûts de revient de
la production et par limitation des rendements des activités agricoles.

A cet effet, le Délégué Régional a souligné l’urgence d’électrifier ces zones, pour la modernisation
du secteur, l’amélioration des rendements de productions tout en allégeant les coûts de
production.

L’analyse des données reçues, fait ressortir un total de 1 477 périmètres irrigués nécessitant un
pompage, à électrifier en BT. La majorité des points de pompage sont situés principalement dans
la Wilaya de Trarza.

La carte ci-après illustre l’emplacement des différents points de pompage.

On peut vérifier la multitude des zones des périmètres irrigués, s’étalant sur presque toute la
bande de l’extrême Sud du pays, en frontière avec le Sénégal.

Page 38  Mai 2021