Vous êtes sur la page 1sur 21

Rapport des actions

professionnelles appliquées

 Sous le thème  :

Les dommages causés par la pandémie covid-


19 a l’individu ou à la société

Réaliser par : Encadré par :

AMINA ESSALIM SOUAD EL JAMZOUMI 


IMANE ENNAJI
Action professionnelle administrative
appliquée

Sous le thème  :

Les dommages causés par la pandémie


covid-19 a l’individu ou à la société.

Réalisée par : Ennaji Imane Encadrée par : El jamzoumi Souad

Essalim Amina
 Remerciement :

Avant de commencer notre rapport d’action professionnelle


appliquée nous à ne remercier toute personne qui a contribué
au succès de notre travail et qui nous aidés lors de la rédaction
de ce rapport
Notre encadrante Mme ELJAMZOUMI Souad qui nous a
orientés tout au long de la période d’études, et aussi pour leurs
efforts qui puisse arriver à ce stade d’abord, nous lui adressons
nos remerciements et notre gratitude
Egalement nous exprimons notre gratitude à toutes les
personnes qui nous ont conseillées en particulier nos
camarades de promotion et toute l’équipe pédagogique de
l’établissement lycée TASSAOUT et les intervenants
professionnelles responsable de notre formation.

3
Sommaire
Introduction…………………………………………………………………

I. Premier partie théorique :

1.Généralité sur covid-19…….…………………………………..…………4

2.Effet de la pandémie covid-19 sur le secteur Économique…5

3.Les dommages sur la survie de la société………………………...6

II. Deuxième partie pratique :

1 Méthodologie d’un questionnaire……………………7

1.1 définition ……………………………………………

1.2 Les composantes

1.3

Analyse de
questionnaire……………………………………………………………….8

Les mesures adoptées pour faire face à la pandémie covid-


19….….10 Conclusion générale
……………………………………………………………………..11

3
 Introduction :

Durant ces deux années de formation au sein du centre


BTS, nous sommes amenés de faire des actions
professionnelles appliquées qui comme but approfondir nos
compétences, et acquérir des nouvelles connaissances en plus
de celle acquises tout au long de la formation
D'après la situation épidémiologique de covid-19 que
nous traversons actuellement, qui a conduit des effets négatifs
sur le secteur économique
Nous avons décidé de faire une enquête sur les
dommages causés par la pandémie covid-19 sur les sociétés.

3
Premier Partie  théorique 

I- Généralité sur covid-19

Covid-19 fait référence à « Coronavirus Disease 2019 », la maladie


provoquée par un virus de la famille des Corona virus, le SARS-CoV-2. Cette
maladie infectieuse est une zoonose, dont l'origine est encore débattue, qui
a émergé en décembre 2019 dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei
en Chine. Elle s'est rapidement propagée, d'abord dans toute la Chine, puis à
l'étranger provoquant une épidémie mondiale

Le Covid-19 est une maladie respiratoire pouvant être mortelle chez les
patients fragilisés par l'âge ou une autre maladie chronique. Elle se transmet par
contact rapproché avec des personnes infectées. La maladie pourrait aussi être
transmise par des patients asymptomatiques mais les données scientifiques
manquent pour en attester avec certitude

Après la crise sanitaire que les pays vus actuellement, l’après covid -19 augure
de grandes difficultés sur les plans économique et social.

Le Maroc ne fait pas l’exception, la cartographie de la pauvreté devrait


s’élargir pour atteindre la classe moyenne qui est le moteur de la consommation
entraînant en cela une hausse du chômage et un recul des activités économiques
liées au secteur du tourisme, de loisir ou de voyage d’une façon significative.
Les partenaires historiques du Maroc (France, Espagne et les pays de l’UE) sont
fortement impactés par la crise sanitaire devenue économique. Le Royaume ne
peut compter sur eux pour assurer ses exportations, drainer des investissements
ou attirer des touristes qu’après quelques années. Les effets pervers sur
l’agriculture, l’industrie, le tourisme et les services au niveau national seront
nettement visibles.

3
II- Effet de la pandémie covid-19 sur le secteur
économique

La gravité de la pandémie du coronavirus a poussé les gouvernements de plus


de 200 pays à travers le monde à prendre des mesures préventives drastiques, au
détriment de leurs économies. L’impact de la pandémie sur l’économie
mondiale pourrait être situé entre 2.000 et 4.100 milliards de dollars, soit 2,3% à
4,8% du PIB mondial, a indiqué la Banque asiatique de développement (ADB).
Quant au FMI il qualifie cette crise comme étant la pire depuis la grande
dépression de 1929. Les bourses mondiales se sont effondrées dès le mois de
mars, le prix du baril de pétrole est tombé dans le négatif pour la première fois
de l’histoire, et le chômage grimpe en flèche partout.

Le Maroc mène des efforts pour, d’un côté, contenir la propagation du virus
sur son sol, et, de l’autre, sauver son économie nationale, dont des pans entiers
ont dû brusquement baisser le rythme ou céder complètement à l’arrêt. Les
conséquences de la pandémie sur l’économie marocaine sont très difficiles à
évaluer, car nul ne sait à quelle date elle prendra fin. Mais d’ores et déjà, le
Haut-Commissariat au plan a dévoilé le 22 avril une étude sur l’impact immédiat
de la crise :

 La croissance économique nationale serait amputée de 8,9 points, au


deuxième trimestre 2020, par rapport à son évolution d’avant crise Covid-
19, au lieu de -3,8 points prévu au 7 avril, Cette baisse représenterait une
perte globale potentielle d’environ 29,7 milliards de DH pour la première
moitié de 2020, au lieu de 15 milliards de DH prévue au 7 avril
 Près de 142 000 entreprises, soit 57 % du tissu économique, ont arrêté
définitivement ou temporairement leurs activités. Les TPE sont les plus
touchées : elles représentent 72 % des entreprises en difficulté, tandis que
26 % sont des PME et seulement 2 % des grandes entreprises.
 La croissance de la demande étrangère adressée au Maroc a été attendu
des importations des principaux partenaires commerciaux du Royaume
 L’aggravation du déficit s’explique principalement par l’augmentation des
dépenses sociales et économiques liées à Covid19 et la baisse des recettes
fiscales, en particulier de l’impôt sur les sociétés, par conséquent, la dette
de l’administration centrale pourrait culminer à 73% du PIB en 2020.

3
 L’investissement, quant à lui, poursuivrait son repli de -26,5% par rapport
au deuxième trimestre 2019,
 Un net ralentissement des exportations, des recettes touristiques et des
envois de fonds est prévu, car la pandémie perturbe le commerce et les
chaînes de valeur mondiales.
 L’incertitude globale sur le marché du travail conduit à la perte d’emplois
et de revenus, sans savoir à quel moment ils pourraient être rétablis
 27 % des entreprises ont réduit temporairement ou définitivement leurs
effectifs, ce qui représente près de 726 000 postes, soit 20% de la main
d’œuvre des entreprises organisées, hors secteur financier et agricole.

III- Les dommages sur la survie de la société

Les entreprises marocaines sont touchées de plein fouet par les effets
dévastateurs du coronavirus. Selon la confédération générale des entreprises
marocaines plus de 61% des entreprises s’attendre à une augmentation des délais
de paiement d’au moins 60 jours après la reprise. La CGEM qui a interrogé
1740 parmi ces entreprises membres constate que plus de la moitié d’entre elles
ont mis leurs activités d’été de plus de 50% durant les trois premiers mois de
l’année alors que chez d’autre le ralentissement des activités varie entre 30 et
50% en outre une baisse de plus de 50% des chiffre d’affaire et à déplorer selon
toujours l’enquête du patronat marocain notamment dans le secteur de
l’immobilier ,du tourisme ,de l’artisanat ,des industries culturelle , du textile et
des média. Les entreprises sont dit par la CGEM la perte de plus de 165000
emplois soit plus de 55% de leur effectif même si les entreprises marocaines
prévoient une reprise de travail à partir du mois de juin le chiffre d’affaire
prévisionnelle seront en baisse pour le reste de l’année en l’absence de visibilité
pour 2020. La majorité d’entre voit une reprise quand 2021. Pour sa part la
confédération marocaine des TPE et PME note un arrêt total d’activité pour 83%
des sociétés alors que 17% sont en arrêt total passer la cause de la pandémie. Les
services aux entreprises et le commerce représente le secteur les plus touchés par
la crise sanitaire. Et aussi les autoentrepreneurs ne sont pas non plus épargner
90% d’entre eux sont en arrêt de l’activité.

3
Deuxième Partie Pratique :

I. Méthodologie d’un questionnaire :


1.définition de questionnaire :
Une enquête par questionnaire est une recherche mythologique
d’information reposant sur des questions et des témoignages et, qui
une fois analysés, permettront le plus souvent, de mieux connaitre
une situation pour mettre en place ou évaluer une action.

2.Etapes d’élaboration du questionnaire :


Avant de rédiger un questionnaire, nous devions définir précisément
le champ de l’étude. Qu’est-ce qu’on souhaite étudier, qu’est-ce
qu’on souhaite savoir ?

2 .1 définition d’objectif du questionnaire :


La définition de l’objet de l’enquête est une étape importante :

Elle permettra de donner une grande unité au questionnaire en


évitant la dispersion des questions dans toutes les directions.

Dans notre cas, nous réalisant une étude portant sur les dommages
causés par la pandémie covid-19 chez les sociétés

II.2 Les composantes du questionnaire :

Nous avons établi un questionnaire qui comporte trois grands


partie ; Une concerne l’identification de l’entreprise, la
deuxième relative au dommage de covid-19, cette partie nous
a permet de découvrez ce que cette pandémie a affecté

3
exactement aux interrogées.et la dernière partie représente
un ensemble des questions qui nous a accordé les ratios
d’influence des entreprises, ainsi que les solutions qui les ont
aidées à surmonter cette crise sanitaire.

2. 3 Le Choix de l’échantillon :

Pour faire notre enquête nous avons lancé un questionnaire


en ligne qui a été envoyé à un échantillon de 34 société. Ce
Dernier composé de PME et TPE de déférents activités ;
commerciale, industrielle, libérale, artisanale et agricole.

2.4 la présentation de questionnaire :


1. Identification de votre entreprise
 L’activité :

Industrielle
I
I Commerciale

A Artisanale

Agricole
I

Libérale
I
Autre : ………………………………….
I

 La taille :

A Grande entreprise

A Petite et moyenne entreprise

Très petite entreprise


A

 Le statut juridique

3
SARL
A

A SA

Entreprise individuelle
A

A Autre : …………………………………

2. Les dommages du covid_19


 Est-ce que cette pandémie a eu un impact significatif sur votre
entreprise ?

A Oui
A Non
 Votre entreprise était-elle selon vous en bonne santé financière avant
la crise sanitaire ?

A Oui

A Non

 Quelle était vos soucis majeurs au début de la crise ?


Le démodage
Le surstockage
La mauvaise maintenance du matériel
Le désinvestissement
Mévente
Perte des clients
Diminution du chiffre d'affaire

3. A votre avis dans quelle mesure la pandémie a des effets négatifs


sur :

 L’accumulation des charges fixes

A 20%

A 40%

A 60%

3
80%
A
A 100%

 La diminution du chiffre d'affaire

A 20%

A 40%

A 60%
A 80%

A 100%

 L'augmentation des dettes

A 20%

A 40%

60%
A

100%
A

 Baisse de la clientèle

A 20%

A 40%

A 60%

A 80%

A 100%

 Quelle sont vos sources d’inquiétudes pour les semaines à venir

A Fermeture de l'entreprise

A Problème d'approvisionnement

3
Licenciement temporaire d'employés
A
A Manque de liquidité

 Qu'est-ce que vous aiderait concrètement à surmonter cette crise ?


A Vos propres ressources

A Des ressources extérieures

A Les aides accordées par l'Etat

A Mis en place des boutiques en ligne

 Qu’attendez-vous de l'Etat
A Exonération et reports d’impôts

A Exonération et report des charges sociales

A Prêts garantis par l'Etat

A Aides financières

 D’après notre analyse et L’étude de questionnaire, nous


avons constaté que la plupart des entreprises qui ont
remplis le questionnaire ils à impacté négativement par
cette crise sanitaire, cette situation aurait
particulièrement pénalisé les activités des entreprises qui
ont un arrêté d’un activité temporaire ou définitivement
ont été des très petites entreprises et des moyens
entreprises qu’il sont les plus touché à cause de cette
crise, pour cela l’Etat a pris un ensemble de mesure en

3
faveur des entreprises touchés par cette pandémie,
notamment les PME et Les TPE.

I. Analyse de questionnaire

L'activité

9%

21%
6%

9% Industrielle
commerciale
Artisanale
agricole
libérale

55%

 Plus que la moitié des interrogés leur activité est


commerciale (55%).

3
La TAILLE
6%

22%

Grande entreprise
Petite et moyenne entreprise
très Petite entreprise

72%

 75% des interviewés sont des petites et moyenne


entreprises.

Le statut juridique

25%
SARL
38% SA
ENTREPRISE Individuelle

38%

3
 4 Des enquêtés sont des SA et SARL.

3
Est ce que cette pandémie a eu un impact significatif sur
votre entreprise ?

6%

OUI
NON

94%

 A travers les réponses, il apparait que plus de 90% des


entreprises ont été impacté par cette pandémie.

votre entreprise était-elle selon vous en bonne santé


financière avant la crise sanitaire ?

3%

OUI
NON

97%

 Presque 100% Des interrogées on dit qu’ils avaient une bonne


santé financière avant la crise sanitaire.

3
Quelle était votre soucis majeur au début de la crise ?
8% 8% Le démodage

Le surstockage
17%
21% le désinvestissement

Mévente

Perte des clients


10%

Diminution du chiffre
19%
17% La mauvaise maintenance du matériel

 8 % des interviewés leur souci au début est la mauvaise maintenance


du matériel et le démodage.

L’accumulation des charges fixes

3% 6%

22% 20%
40%
60%
80%
100%
38%

31%

 3% des personnes interrogés ses charges fixe est


accumulé à un pourcentage de 100%.

3
La diminution du chiffre d'affaire

3% 6%

18% 20%
21% 40%
60%
80%
100%

52%

 Plus de la moitié des entreprises ont vu une baisse au niveau du


chiffre d’affaire a un pourcentage de 60%.

L'augmentation des dettes

6% 6%

20%
40%
60%
100%
41%
47%

 47% des enquêté avaient une accumulation des dettes de 40%.

3
Qu'attendez-vous de l'Etat

15% Exonération et reports d’impôts


Exonération et report des
charges sociales
42% Aides financières
prêts garantis par l'Etat
21%

21%

 43% Des sondés attendant de l’Etat l’exonération et report


d’impôt.

II. Les mesures adoptées pour faire face à la pandémie


covid-19.

La crise sanitaire actuelle a engendré une baisse significative de l’activité


économique susceptible de générer la défaillance de nombreuses entreprises.

Afin de limiter ces défaillances l’Etat a déjà pris plusieurs mesures en faveur
des entreprises pour leur permettre de surmonter les difficultés existantes :

1. Les mesures en faveur du chô mage partiel :


 Les salariés affiliés à la caisse nationale de sécurité sociale (cnss)
bénéficient d’une indemnité forfaitaire mensuelle de 2000 dirhams net,
des allocations familiales et des prestations de l’assurance maladie
obligatoire (AMIO).
 Les employés du secteur formel et informel impactés par cette situation
bénéficient d’une aide de substance service par le fonds spécial de
gestion du covid-19.

3
 Mesures de suspension du remboursement des crédits :
 Mise en place d’un moratoire pour le remboursement des
échéances des crédits bancaires et des leasings jusqu’au 30 juin
sans paiements de frais ni de pénalités.
 Activation d’une ligne supplémentaire de crédit de
fonctionnement octroyée par les banques et garantie par la caisse
centrale de garantie (CCG).
2. Mesure relative au prêt :
 Pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500
millions de dirhams, des prêts exceptionnels sont garantis par l’Etat à
travers Damane oxygène.
 Mesures concernant le report des déclarations fiscales :
 Pour les entreprises dont le chiffre d’affaire de l’exercice
2019est inférieur à 20 millions de dirhams, elles peuvent
bénéficier, si elles le souhaitent, du report du dépôt des
déclarations fiscales jusqu’au 30 juin 2020.
 Suspension des contrôles fiscaux et des avis à tiers détenteur
(ATD) jusqu’au 30 juin 2020.
 Mesures correspond aux aides directes :
 Mise en place de mesures d’assouplissement visant à éviter aux
entreprises bénéficiaires de contrats de marchés publics, le
paiement de pénalités de retard de livraison. Dont elles ne sont
pas responsables.
 Permettre aux sociétés anonymes de réunir, à distance, leurs
dispositifs de délibération dans les conditions de quarantaine,
notamment en ce qui concerne l’arrêt des comptes.

3
Conclusion

L’action professionnelle est l’un pratique des moyennes les plus


efficaces pour développer les connaissances pratiques des travaux
réels et pour faciliter l’insertion des étudiants dans l’environnement
de travail durant la durée de l’action

En effet cette action nous à permet d’améliorer notre s’avoir et


savoir-faire concernant la rédaction de questionnaires et puis
L’analyse des résultats obtenus dans notre travail.

Vous aimerez peut-être aussi