Vous êtes sur la page 1sur 50

3

Dès
Dès
ans
3 ans
Mill e et une

de chats
Les musiciens
de Brême
Milill t ne
M le et u

PRESSE ÉVEIL

L 19463 - 228 - F: 6,50 € - RD


 Kisa la chatte
ensorcelée

Griff
L 19463 - 223es d’o
- F: 6,50 €r
- RD

N° 228 - MAI 2020 - 6,50 € - Bel./Lux. : 7,60 € - Suisse : 11,70 CHF - DOM : 6,90 € - TOM : 540 XPF - CAN : 9,99 CAD - Tunisie : 8,50 TND - Maroc : 60 MAD
e s p lus beaux cones du monde enier Ce magazine
L appartient à :

P. 5
P. 15
La chae ensorcelée Griffes d’or
Patience et sagesse
Symbole de mystère et de grâce,
joueur, libre ou bien câlin, le chat
fascine petits et grands. Botté ou
conte
Mon à pattes de velours, il se balade
avec nonchalance dans les contes
P. 26
et légendes du monde entier,
Joue avec P. 40 Ma BD tenant souvent un rôle positif,

les musiciens de Brême Les avenures plein de malice, de sagesse


et d’initiative, à l’image de notre
de Loulou Griffes d’or. Découvrez avec
vos enfants ces trois histoires
qui nous parlent d’amitié et
de solidarité. Prenez le temps de
jouer avec eux en compagnie des
musiciens de Brême. Et surtout,
en cette période compliquée*,
n’oubliez pas le réconfort
que nous apporte à tous le plaisir
de lire.

P. 44 Cherche et trouve P. 50 Mon petit musée

La famille Les singes barbiers des chas L’équipe de

Perlimpinpin de David Téniers le Jeune


Mille e une hisoires
* À l’heure où nous bouclons ce magazine,
le confinement à la maison est imposé.
« Chaque chose en

La chatte
son temps » semble nous
dire ce conte populaire russe.
D’ordinaire agile et rusé, le chat

ensorcelée
sait aussi se montrer protecteur.
Telle la chatte ensorcelée veillant
sur une héroïne qui s’aventure trop
tôt hors du foyer et s’expose aux
mauvaises rencontres : géant,
ogre, loup ou autres pré-
dateurs...

Il était une fois une reine qui adorait les chats. Quand sa fille Ingrid était
encore un bébé, elle lui offrit une jolie chatte aux yeux bleus, qu’elle appela
Kisa. La petite princesse et la chatte devinrent très amies. Une nuit, la chatte
disparut. On la chercha partout mais on ne la retrouva pas.
5
Les années passèrent... Un jour, alors qu’Ingrid joue dans le parc du château,
elle lance sa balle si loin que celle-ci retombe dans la forêt. La princesse
court entre les arbres et aperçoit une adorable chatte noire aux yeux bleus
qui fait sa toilette au pied d’un arbre.
– Bonjour Ingrid ! lui dit la chatte.
– Tu connais mon prénom ? s’étonne la princesse.
– Bien sûr ! As-tu oublié nos câlins et nos cabrioles ? C’est moi, Kisa,
qui dormais dans tes bras quand tu étais petite.
– Vrai ? demande Ingrid, en approchant sa main pour caresser la chatte.
Mais quand la voix de sa nourrice retentit, « Ingriiiiid, où es-tuuuu ? »,
la chatte disparaît en trois bonds. Et sans se soucier de sa nourrice
qui l’appelle, Ingrid s’élance à travers bois à la poursuite de Kisa.
6
Elle perd vite la trace de la chatte. Elle marche longtemps en appelant
doucement « Kisa ! Kisa ! » Mais elle n’entend que le bruissement des feuilles...
Fatiguée, elle s’assoit près d’un ruisseau et enlève ses souliers. Alors qu’elle
baigne ses pieds dans l’eau, elle entend un fracas de branches... Un géant
à barbe noire apparaît.
– Viens avec moi ! ordonne-t-il d’une grosse voix en la saisissant par le bras.
– Et mes chaussures ? murmure Ingrid d’une toute petite voix.
– Ça m’est égal, en route ! gronde le géant.
7
Ingrid a très peur mais elle le suit.
– Aïe ! pleure-t-elle. J’ai mal aux pieds !
– Je n’aime pas les pleurnicheuses,
rugit le géant en colère. Pleure donc
pour une bonne raison ! Et vlan !
d’un coup de hache, il coupe
les pieds d’Ingrid et les fourre dans
sa poche. La pauvre petite princesse
s’évanouit, tandis que le géant
disparaît à grandes enjambées.
Quand Ingrid s’éveille, elle est seule,
sans pieds, au cœur de la forêt.
Soudain, elle voit Kisa arriver sur un
char doré tiré par un cheval blanc !
D’un bond, celle-ci attrape la
princesse et remonte dans le char.
Serrant Ingrid contre sa fourrure,
elle fouette son cheval avec sa queue
pour qu’il presse l’allure.
– Merci Kisa, souffle Ingrid avant
de s’endormir, bercée par la course.
Elle se réveille dans une maison
inconnue, allongée sur un lit douillet.
8
Kisa est tout près d’elle.
– Tu ne risques plus rien, dit-elle.
J’ai mis des pansements d’herbes
sur tes jambes. Attends-moi ici !
Vite, Kisa file à la caverne du géant
et se cache près de l’entrée.
Voici ce qu’elle entend :
– Laissons cette petite moisir un peu
dans la forêt, dit la femme du géant.
Demain, sa chair sera plus tendre !
– Pourquoi attendre ? gronde
le géant.
Tandis qu’ils discutent, la chatte
se faufile vers la cheminée et verse
un paquet de sel dans la marmite.
Bientôt, les géants se mettent
à table et engloutissent leur soupe…
Mais le sel leur donne si soif qu’ils
se précipitent dehors pour aller
boire à la rivière ! Ni une ni deux,
Kisa en profite pour récupérer
les pieds d’Ingrid dans la poche
de la veste du géant !
9
De retour chez elle, Kisa remet les petits pieds
de la princesse à leur place. Pour les soigner,
elle étale une pommade mauve et odorante
sur ses chevilles et rassure son amie :
– Tu seras bientôt rétablie. Je vais te ramener
au château maintenant.
Comme la reine est heureuse de retrouver
sa fille ! Elle reconnaît la jolie chatte noire
aux yeux bleus et lui demande :
– Merci, chère Kisa. Comment
puis-je te récompenser ?
– Nous en reparlerons, dit simplement
la chatte, en disparaissant dans la forêt.
Ingrid est bien triste du départ
de Kisa. Les jours passent...
Sa mère a beau lui offrir
des robes brodées et incrustées
de pierres précieuses, elle reste
inconsolable ! Elle refuse même
de manger et de boire.
Le roi, son père, dit alors :
– Il faut trouver un mari
à cette petite !
10
On invite donc au château les princes des royaumes voisins.
Le roi donne un bal et la princesse Ingrid danse avec chaque invité.
Mais un seul jeune homme fait battre son cœur. On les marie sans
tarder et, le soir venu, Kisa réapparaît, à la grande joie d’Ingrid !
– Je viens chercher ma récompense, lui dit-elle, malicieuse.
– Bien sûr, ma petite Kisa, que veux-tu ? demande Ingrid.
– Dormir au pied de ton lit, tout simplement, répond la chatte.
Ingrid est un peu étonnée, mais elle accepte.

11
Le lendemain, une surprise l’attend. Ce n’est plus Kisa la chatte,
mais une ravissante princesse qui dort au pied de son lit !
Elle défroisse ses beaux atours et explique à Ingrid :
– Il y a longtemps, une vilaine fée m’avait ensorcelée et changée en chatte.
Pour me libérer du sort, je devais accomplir une action extraordinaire.
En te sauvant du géant et en veillant sur toi, j’ai pu redevenir une princesse !
Ainsi les deux amies furent réunies... Peu après, Kisa trouva elle aussi
un fiancé à son goût et les princesses vécurent au château entourées
de leurs enfants et d’une ribambelle de chats !

12
Retrouve Kisa !
Aide la princesse à rejoindre
son amie Kisa.

1
2

3
4

13
PUBLICITÉ

contraires
exposition
18 février 2020
— 3 janvier 2021

exposition 2-7 ans


RÉSERVATION M > Porte de la Villette
cite-sciences.fr
RECOMMANDÉE #ExpoContraires
Doc Levin Studio / J. Triboul, L. Quetglas Photo : V. Pêcheux

exposition 2-7 ans en partenariat avec

RÉSERVATION M > Porte de la Villette


cite-sciences.fr
RECOMMANDÉE #ExpoContraires
Malicieux et rusé,
le chat de ce conte rap-

Griffes d’or
pelle le Chat botté de Perrault.
Quant à son maître, l’ours cruel,
il présente un air de famille avec
le Barbe-Bleue du même Perrault.
Voyez, page 49, en quoi cette va-
riante russe nous parle de la
curiosité et de ses consé-
quences.

Tout au fond des bois, se trouvait la demeure d’un terrible ours poilu
qui avait un petit chat aux griffes dorées.
– Griffes d’or, grogna l’ours un matin, trouve-moi une fiancée !
Le petit chat Griffes d’or, obéissant, prit ses pattes à son cou.
15
Il traversa la forêt jusqu’à une jolie chaumière en bois.
Dans cette chaumière, vivaient un vieux, une vieille et leurs trois filles.
– Regardez, père ! Le beau petit chat ! s’écria Katia, la fille aînée,
en voyant Griffes d’or approcher. Il a des griffes dorées…
Et zou ! la belle se lança dans une course folle et poursuivit le chat
jusque dans la maison de l’ours.
16
– Bravo Griffes d’or ! le félicita l’ours en dévisageant Katia, toute tremblante.
Tu as trouvé la fiancée qu’il me faut. Elle fera la cuisine, le ménage,
et je serai l’ours le plus heureux du monde !
Sur ce, il tendit trois clés à Katia en disant :
– Prépare mon repas, moi je vais chercher du bois ! Voici les clés de mes
armoires. Tu peux ouvrir les deux premières. Mais je t’interdis d’ouvrir
la troisième armoire. Gare à toi : si tu me désobéis, je te tuerai !
Aussitôt, l’ours partit dans la forêt en compagnie de Griffes d’or.

17
Katia ouvrit la première armoire et y
trouva du pain. Dans la deuxième, il y
avait de la viande et du miel. Comme
l’ours était loin, elle décida d’ouvrir la
troisième armoire. Elle vit cinq tonneaux.
Curieuse, elle ôta le couvercle du premier
et y plongea son doigt. Celui-ci en ressortit
tout doré. « Que c’est beau ! » se dit-elle.
Mais elle pensa à l’ours et alla vite laver
son doigt. Hélas, celui-ci resta doré
comme s’il était en or. Katia l’entortilla
dans son mouchoir pour le cacher, puis
elle referma l’armoire. Il était temps :
l’ours arrivait !
– Qu’as-tu au doigt ? grogna-t-il.
– Euh... je me suis coupée,
bredouilla la jeune fille.
– Montre ! ordonna l’ours .
Quand il vit le doigt doré de Katia,
il sut qu’elle avait désobéi et il entra
dans une terrible colère. Il étrangla
la jeune fille et la cacha derrière
les tonneaux de l’armoire.
18
Le lendemain, l’ours dit à Griffes
d’or de lui trouver une autre
fiancée. Le chat retourna à la
chaumière de l’autre côté du bois.
– Le chat aux griffes d’or ! s’écria
Saskia, la fille cadette, en le voyant.
Et sans se méfier plus que Katia,
elle courut après le chat, jusqu’à
la maison de l’ours.
– Bravo Griffes d’or ! le félicita l’ours.
Voilà la fiancée qu’il me faut.
Puis il tendit les clés des trois
armoires à Saskia en lui faisant
les mêmes recommandations
qu’à sa sœur. Les paroles de l’ours
résonnaient dans la tête de
la jeune fille : « Si tu ouvres la
troisième armoire, je te tuerai ! »
Pourtant, l’ours et son chat avaient
à peine mis une patte dehors,
que déjà Saskia ouvrait la troisième
armoire. Elle était trop curieuse,
elle aussi...
19
Comme sa sœur, elle trempa son doigt dans le premier tonneau et il en
ressortit tout doré. Elle n’arriva pas non plus à le laver. Alors elle enroula
son foulard autour de son doigt et referma l’armoire à clé. Mais quand
l’ours vit le foulard au doigt de Saskia, il devina qu’elle avait aussi désobéi.
Il poussa un terrible grognement, étrangla la jeune fille et la cacha
avec Katia, derrière les tonneaux.
20
Le lendemain, l’ours dit encore à Griffes d’or de lui trouver une fiancée.
– Pfff ! À quoi bon ? rétorqua le chat, tu les étrangles toutes !
– Je ne le ferai plus, promit l’ours de sa voix la plus douce.
Hop ! hop ! hop ! Griffes d’or retraversa la forêt et parvint à la chaumière.
– Oh ! revoilà le chat aux griffes dorées ! s’écria Prisca, la plus jeune
des trois sœurs. Peut-être me mènera-t-il à Katia et Saskia...

21
La belle lui courut après et se retrouva à son tour chez l’ours. Surprise
et effrayée, elle écouta tout ce qu’il lui dit. Mais, dès qu’il eut tourné les
talons, elle fila ouvrir la troisième armoire, car elle aussi était très curieuse !
Seulement, ce matin-là, Griffes d’or n’était pas parti avec son maître dans
la forêt. Il s’était caché sous la troisième armoire et, à l’instant où Prisca allait
tremper son doigt dans le tonneau d’or, il l’arrêta et lui tendit une baguette :
– Prends plutôt ceci ! miaula-t-il.
Prisca obéit et plongea la baguette dans le tonneau. Celle-ci devint dorée.
22
Du deuxième tonneau, elle ressortit argentée, et du troisième,
toute cuivrée. Le quatrième tonneau contenait de l’eau de vie,
et la baguette se mit à fleurir. Le cinquième contenait de l’eau de mort,
et la baguette devint toute sèche. Enfin, Prisca découvrit ses sœurs
derrière les tonneaux. Elle fut épouvantée car elle les croyait mortes.
Griffes d’or la rassura :
– Verse de l’eau de mort sur leurs blessures pour les guérir, puis de l’eau
de vie sur leurs cœurs, pour qu’ils se remettent à battre, conseilla le chat.
23
Prisca fit ce qu’il lui disait et, aussitôt, les joues de ses sœurs redevinrent roses.
Peu après, leurs yeux s’ouvrirent ! Bien vivantes, elles embrassèrent Prisca,
puis les trois filles rentrèrent à toute vitesse chez leurs parents.
Et le chat Griffes d’or, que devint-il ?
Comme il en avait assez de son maître, l’ours autoritaire, il le poussa
par surprise dans la troisième armoire, l’y enferma à clé et alla vivre dans
la jolie chaumière avec Katia, Saskia et Prisca. Il y fut dorloté et choyé.
Mais il garda toujours la clé de l’armoire sur lui !

24
Dans l’ordre !
Numérote ces 3 cases
pour remettre l’histoire dans l’ordre.

Le coup de cœur
d e L o ulo u !

Tous des chats


Tu aimes les chats et la musique ? Alors découvre ce
livre-disque illustré avec finesse par Charles Berberian.
Des acteurs et chanteurs t’y racontent une énigme
passionnante imaginée par Pascal Parisot. Un gros chat
gris avec des lunettes noires a pris sa place sur son
canapé… ! Pleine d’humour, de joie et de malice, cette
histoire musicale est un régal.
Tous des chats, de Pascal Parisot. Avec La Grande Sophie,
Albin de la Simone, Alexis HK, Oldelaf, Emily Loizeau,
Arthur H, Vincent Delerm... Illustré par Charles Berberian.
Éditions Le Label dans la forêt.

25
À toi
Les musiciens
Prends
tes
de jouer
pour faire
avancer
de Brême
crayons !
l’histoire !

Il était une fois un âne nommé Grison qui se faisait vieux et qui avait du mal
à porter les sacs de farine du meunier. Un jour, il se dit : « Si ça continue,
mon maître va me tuer. Je ferais mieux d’aller à Brême, je pourrais y jouer
du violon dans la fanfare. »
Aide Grison à avancer en dessinan ses 4 paes sur les poinillés.
26
Trace les ailes du moulin. Pendan que le meunier es occupé,
fais sorir Grison du pré. Aenion, il ne doi passer que par
des cases conenan une fleur !

27
Sitôt dit, sitôt fait, l’âne s’enfuit, son
violon en bandoulière. En chemin,
il croise un chien couché au milieu
de la route.
– Que fais-tu là ? demande l’âne.
– Je suis si vieux que je n’arrive plus
à courir après les lapins, répond
le chien. Alors mon maître a voulu
me tuer et je me suis enfui. Qui va
me nourrir, à présent ?
– Viens avec moi, lui suggère l’âne.
Je vais à Brême pour faire partie
de la fanfare. Tu n’as qu’à te
proposer pour jouer du tambour !
– Marché conclu ! répond le chien.
Je m’appelle Finaud.
Et il lui emboîte le pas. Peu après,
les deux compères croisent un chat
qui miaule sur un toit.
– Qu’as-tu à pleurer ainsi ? dit l’âne.

Trace en jaune le chemin qui va jusqu’au


chien, en évian les obsacles. Coninue
en rouge le chemin pour rejoindre le cha.
28
– Je me fais vieux pour la chasse à la souris, dit le chat. Du coup, ma maîtresse
a voulu me noyer. Je suis parti, mais que vais-je devenir ?
– Viens avec nous ! propose l’âne. Nous allons à Brême pour nous engager
dans la fanfare. Tu n’auras qu’à jouer de la trompette.
– Pourquoi pas ! répond le chat. Je m’appelle Moustache.
Et il saute du toit pour rejoindre l’âne et le chien.

Grison, Finaud e Mousache son en roue. Relie chaque animal à son insrumen.
Dessine un sourire à chacun en suivan les poinillés.

29
Plus loin, les trois amis croisent un coq qui s’égosille, perché sur un poulailler.
– Qu’as-tu à brailler comme ça ? s’étonne l’âne.
– Je chante mes adieux à la vie, répond le coq. Demain, c’est dimanche,
et la fermière veut me faire rôtir pour le repas de midi.
– Viens avec nous, brait l’âne. Nous allons à Brême pour nous engager
dans la fanfare. Tu ferais un bon chanteur !
– Bonne idée ! crie Kiki le coq en sautant de son perchoir pour les rejoindre.
Devine ce que chane le coq grâce au code. Trace son bec, puis colorie-le en jaune.
Colorie sa êe en ver pour effacer ses larmes.

30
À la nuit tombée, les quatre voyageurs sont encore loin de Brême…
– J’ai mal aux pattes. Où allons-nous dormir ? bâille le chien.
– Je vois une maison éclairée, dit le coq. C’est peut-être une auberge.
Colorie la maison pour la faire apparaîre dans la nui. Puis, colorie la lune e les éoiles
pour qu’elles brillen.

31
Pleins d’espoir, les animaux
se pressent vers la lumière.
Comme il est le plus grand,
l’âne regarde par la fenêtre.
– Que vois-tu ? disent les autres.
– Je vois une table couverte de
bonnes choses et trois brigands
qui se régalent, chuchote l’âne.
– Miam ! Je finirais bien le repas
à leur place, soupire le chien.

Range les animaux du plus pei au plus grand en les numéroan de 1 à 4 .

Regarde ces bonnes choses à manger ! Finis les dessins, puis relie chaque alimen à son voleur.
32
– Mais il faudrait trouver un moyen de les
faire déguerpir, murmure Moustache.
– J’ai une idée… souffle l’âne.
Psst psst ! il explique son plan. Aussitôt,
le chien grimpe sur son dos, le chat saute
sur la tête du chien et le coq se perche
sur l’échine du chat. Puis les compères
se dressent devant la fenêtre en hurlant :
« Hi Han ! Ouaf, ouaf ! Miaou ! Cocorico ! »

Colorie selon le code couleur. Pose on doig


sur chaque animal e pousse son errible cri.
Enfin, enoure ce que disen les voleurs.
Bravo !
Au secours !
À l’attaque !

33
Quand ils entendent ce tintamarre et voient ce monstre à quatre têtes,
les brigands hurlent de peur et se sauvent dans la forêt.
Nos musiciens n’ont plus qu’à se mettre à table…
Enoure en bleu ce que mange l’âne, en rouge ce que mange le chien, en noir ce que mange
le cha e en ver ce que mange le coq ! E oi, que préfères-u ?

Après s’être régalé, chacun se couche dans un coin et s’endort.


34
À minuit, voyant que les lumières de la maison sont éteintes, le chef
des brigands dit à ses hommes :
– On dirait que le monstre est parti. Attendez-moi les gars, je vais aller jeter
un coup d’œil…
Finis de décorer la maison. Vois-u où son cachés les voleurs ?
35
Sans bruit, il entre dans la maison Affolé, l’homme se précipite vers
et s’approche de la cheminée. la porte, mais il bute sur le chien,
Mais, pfffttt !, le chat lui saute qui lui mord la jambe !
au visage et le griffe en sifflant !

Trace la queue du cha e colorie Colorie l’habi e le chapeau du voleur.


le chapeau du voleur. Trace les dens du chien e crie ‘‘Grrr’’ !
36
Hurlant de douleur, le brigand … pendant que le coq se met
se jette dehors, où l’âne lui décoche à crier à tue-tête !
un bon coup de sabots…

Colorie l’âne en gris, puis crie :


« Ouille, ouille, ouille ! » Trace les leres de COCORICO.
37
Quand le brigand retrouve ses hommes, il leur dit en tremblant :
– C’est affreux ! Une sorcière aux ongles crochus a failli me crever les yeux.
Il y a aussi un ogre derrière la porte qui m’a croqué la jambe. Dehors,
il y a un diable qui m’a assommé. Et sur le toit, un gendarme a crié :
« Au voleur ! » quand je m’enfuyais. Je m’en suis sorti par miracle !

Relie chaque créaure imaginée par le voleur à l’animal qui lui correspond.
Trace sur les poinillés les griffes de la sorcière, les dens de l’ogre, le bâon du diable
e la bouche du gendarme. Colorie-les.
Effrayés par ce terrible récit, les voleurs filèrent et abandonnèrent la maison !
38
Quant aux quatre animaux musiciens, ils s’y trouvèrent si bien qu’ils s’y
installèrent pour toujours. Et le dimanche, ils allaient ensemble joyeusement
jouer dans la fanfare du village (qui valait bien celle de la ville de Brême !).

Complèe les fleurs. Colorie les insrumens de musique. Trace les sourires des enfans,
les mousaches du cha e la queue du chien. Enfin, race les noes de musique !

39
Tombé
du ciel !

Loulou, Gudule, Rocco et Jean Édouard ramassent du muguet en forêt.


Soudain, Jean Édouard appelle ses amis : « Hé, venez voir ! J’ai trouvé quelque chose ! »

« Un œuf géant ! », s’exclame Rocco. « C’est peut-être « Je ne crois pas, il est beaucoup trop gros »,
un œuf d’autruche », suggère Gudule. dit Loulou.
40
Puis il ajoute : « Je vais chercher mon papa, il aura Quand Loulou revient avec Papalou, celui-ci
sûrement une explication. » s’écrie : « Incroyable, vous l’avez trouvé ! »

Et il explique : « J’ai entendu à la radio qu’il y avait eu une tornade sur l’île aux dinosaures.
Un œuf a été emporté par le vent et tout le monde le recherche pour le rendre à sa famille. »

« Mais c’est mon œuf, bougonne Jean Édouard. « Il faut le rapporter à sa maman », dit Papalou.
C’est moi qui l’ai trouvé ! » « J’veux pas ! », proteste Jean Édouard.
41
coeur ds la bulle de JED Le petit dino = bulle avec un cœur

JED : Oh !
Loulou : Il éclôt !

Et il serre le gros œuf très fort … Crac ! La coquille se fend et une petite tête de dinosaure apparaît !
dans ses bras quand soudain… « Ma… ma ! », piaille le bébé.

Gudule : Qu’il est mignon ! JED : Pourtant ils sont au chocolat !

Rocco lève les yeux au ciel

« Oh ! s’écrie Jean Édouard. Il me prend pour « J’ai des biscuits », dit Jean Édouard.
sa maman ! » « Il a sûrement faim », dit Loulou. Mais le petit dinosaure les recrache.

Papalou : Il est herbivore !

Papalou : Je l’emmène

JED : Pas sans moi !

« Il a besoin de sa vraie maman Et il ajoute : « Je vais le ramener au plus vite sur son île. »
pour se nourrir », dit Papalou. « Je viens avec vous ! », dit Jean Édouard.
42
Papalou : OK JED au petit : Viens mon chou…

Les amis : Youpi ! Le petit = couic !

« On y va tous ! », lancent les amis. « D’accord, dit Papalou, suivez-moi jusqu’à la caserne des pompiers. »
Jean Édouard prend le petit dino par la main et… en avant !

Loulou : Allez papa ! JED : Déjà ?

JED au petit : Accroche-toi…

Rocco : Waouh !

Les amis embarquent dans l’hélicoptère de la brigade des pompiers Quel voyage ! « Je vois l’île »,
et s’envolent en direction de l’île aux dinosaures. annonce soudain Papalou.

La maman : Mon bébé !

Le papa : Merci !

Le petit : A… mi

Papa et Maman Dinosaure sont tout émus de découvrir leur bébé. Ils remercient les amis pour leur aide
avant que l’hélicoptère reparte. Et le petit dino fait un gros câlin à Jean Édouard !
43
Papy Mamie Papa Maman Perlin Princesse Bébé Dragounet
Fantôme Sorcière Ogre Fée Mimi Diabolo

La fête des chats


Au soleil couchant, tous les de Paris sont de sortie !

« Allons-y, on va bien s’amuser avec le », s’écrie .

« Préparons un pique-nique et en avant la musique, dit ,

moi j’ai envie de danser ! » « Moi aussi, dit , j’ai rendez-vous

avec mon ami le Mistigri. » Alors, enfourche

son balai et s’exclame : « 1, 2, 3, suivez-moi à la grande fête


sur les toits ! »

44
Pliez les p. 45 et
p. 48 sur les pointillés.
Débutez la lecture du texte
à voix haute et laissez votre
enfant nommer les dessins.
Puis, ouvrez la porte pour
retrouver dans l’image toute
la famille Perlimpinpin !

Ouvre
vite !
e
Mamie Sorcièr
Papy Fantôme
sur les toits
Miaou, miaou ! Quel monde ! Retrouve la famille Perlimpinpin
cachée dans l’image (et aussi quelques chats célèbres !).
Papa Ogre

Maman Fée

Perlin

esse Mimi
Princ

Bébé Diabolo

Dragounet
Cherche et trouve !
Tu as retrouvé
les Perlimpinpin ?
Alors cherche aussi :

1 Superchat

1 tigre

3 Aristochats

4 chats endormis

Parmi les invités, il y a

quelques célèbres matous.

Les as-tu reconnus ?

Miaou miaou miaou !


RELATIONS ABONNÉS (9h-18h)
De France : tél. 03 20 12 11 10
De l’étranger : tél. +(33) 3 20 12 11 10
Mail : relation.abo@fleuruspresse.com

Griffes d’or
FLEURUS PRESSE, TSA 37505, 59782 LILLE CEDEX 9
SUISSE : Edigroup, tél. 022 860 84 01
Mail : abonne@edigroup.ch
BELGIQUE : Edigroup, tél. 070 233 304
Mail : abonne@edigroup.be
TARIF FRANCE : 1 an (11 nos), 60 €
Abonnez-vous sur www.fleuruspresse.com Cette variante russe de « Barbe-Bleue » paraît terrifiante.
RÉDACTION Pourtant, elle nous dit que tout est question de temps et de
Directrice des rédactions : Juliette Salin
Directrice adjointe des rédactions : maturation... L’éclairage de Dominique Naeger, psychologue.
Solène Chardronnet-Setton
Rédactrice en chef : Valérie Chevereau
Première rédactrice graphique : Julie Haffner Ce conte comporte des passages assez sont à entendre et à accompagner. Alors,
ONT PARTICIPÉ À CE NUMÉRO terribles pour les héroïnes, avec cet ours oui, l’ours fait peur, mais le chat tempère
ADAPTATIONS DES HISTOIRES brutal qui rappelle Barbe-Bleue… ce côté sombre…
Kisa, la chatte ensorcelée : Sophie Bolo
Griffes d’or : Karine-Marie Amiot Oui, comme Barbe-Bleue, l’ours évoque la
Les musiciens de Brême : V. Chevereau, France Sengel
Ma famille Perlimpinpin
représentation terrifiante du fiancé à qui En effet, il semble qu’il ait un double
et Mon petit musée : Valérie Chevereau on ne peut se lier par amour. Si l’ours – ou rôle : initiatique et libérateur…
Une histoire qui fait du bien : Dominique Naeger
Révision : Vincent Béclin l’homme  – inspire la crainte, les jeunes Oui, c’est lui qui fait « sortir » les jeunes
Iconographie : Béatrice Bon filles restent, elles, dans une position filles du giron familial. Il montre aussi aux
ILLUSTRATIONS d’immaturité. Ici, il n’y aura pas de baiser enfants que les plus faibles ou les plus
Kisa, la chatte ensorcelée : Aline Bureau magique ou de métamorphose pour trans- petits peuvent réussir car c’est lui qui, par
Griffes d’or : Magali Clavelet
Les musiciens de Brême : France Sengel former leurs penchants (agressivité et la ruse, donne l’assurance de la victoire
Les aventures de Loulou : scénario, Laurence Gay ; égoïsme pour l’ours, désobéissance et sur le « méchant » ! Il symbolise l’aide ma-
illustrations, Christel Desmoinaux
Ma famille Perlimpinpin : Appoline Harel mensonge pour les sœurs). C’est en eux- gique, celle que l’enfant espère en s’aven-
CRÉDITS : P. 3 : Shutterstock - P. 45-48 : Shutterstock, Freepik - P. 49 : mêmes que se trouvera le changement. turant dans le monde, celle qui lui permet
Magali Clavelet - P. 50-51 : Ph. Ali Meyer/Artephot, Kunsthistorisches
Museum Vienne, Autriche. Ce conte nous parle donc, entre autres, d’accéder au savoir (représenté par l’eau
d’un processus de maturation. de vie et l’eau de mort) et de magnifier ses
MILLE ET UNE HISTOIRES est un mensuel édité par FLEURUS PRESSE, SAS, société
par actions simplifiée au capital de 500 000 €. ACTIONNAIRE : Unique Heritage
Media. 2, villa de Lourcine, 75014 Paris, www.fleuruspresse.com – COMITÉ
actes en affrontant les épreuves. Le plus
DE DIRECTION : Emmanuel Mounier (Président et directeur de la publication),
Christophe Ruet (Directeur général), Alexandrine de Charon (Directrice
Le côté violent de l’ours n’effraie-t-il pas petit passe ainsi au premier plan !
administrative et financière), Juliette Salin (Directrice des rédactions) et Albin
Quéru (Directeur marketing). RELATIONS ABONNÉS : FLEURUS PRESSE – TSA les enfants ? En quoi cette peur est-elle
37505 – 59782 Lille Cedex 9, tél. : 03 20 12 11 10 (lun.-vend. 9h-18h).
Depuis l’étranger : (33) 3 20 12 11 10, relation.abo@fleuruspresse.com – nécessaire ? Au fond, que nous dit ce conte ?
Depuis la Belgique : Edigroup, tél. : 070 233 304, abonne@edigroup.be –
Depuis la Suisse : Edigroup, tél. : 022 860 84 01, abonne@edigroup.ch –
Pour le Canada : Express Mag, expressmag@expressmag.com. Tarif d’abonnement
La peur est l’un des ingrédients essentiels On peut le lire comme l’histoire d’une trans-
1 an (11 numéros) : 60 €. GESTION DES VENTES AU NUMÉRO (réservé aux
dépositaires et aux marchands de journaux) : Isabelle Alliaume (Directrice
des contes, qui abordent par le biais du formation personnelle. L’enfant comprend
diffusion et réseau), tél. : 01 56 79 36 94, diffusionmdj@fleuruspresse.com.
DISTRIBUTION : MLP. PUBLICITÉ : 01 87 15 42 39, Marion Stastny (Directrice monde imaginaire les émotions et les que pour combattre le persécuteur, il faut
marketing, partenariats et business development),
Patricia Danan (Directrice de publicité), Barbara conflits intérieurs des enfants, comme la utiliser son intelligence, écouter, poser des
Valdes (Directrice de clientèle). Mail : prenom.
nom@uniqueheritage.fr. FABRICATION : Creatoprint,
tél. : 06 71 72 43 16 – IMPRESSION : Artigrafiche
peur d’être abandonné, de ne plus être questions, utiliser ses capacités ; en d’autres
Boccia – 84131 Salerno, Italie – Papier origine Suède,
taux de fibres recyclées 0 %. Certification PEFC.
aimé, de grandir… Avoir peur fait partie du termes, observer et agir. Faire vivre sa curio-
Eutrophisation Ptot 0,003 kg/t – Commission paritaire
n° 1220 K 79002. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 développement de l’enfant. Comprendre sité permet de saisir les réponses à des
sur les publications destinées à la jeunesse. Mai 2020 –
ISSN : 1297-0662 – Dépôt à date de parution. Tous ses peurs –  qui sont partagées par les questions profondes. Et il réalisera qu’il a
droits de reproduction réservés sauf autorisation écrite
préalable. © Mille et une histoires. Les coordonnées
de nos abonnés sont communiquées à nos services et aux
autres  – et apprendre à les surmonter est ses propres forces pour affronter la vérité,
organismes liés contractuellement à Mille et une histoires,
sauf opposition écrite. Les informations pourront faire
une grande victoire ! Cela ne va pas de soi. tout comme la petite sœur du conte…  ■
l’objet d’un droit d’accès et de rectification dans le cadre
légal. Ce numéro comporte une offre de réabonnement. Aussi, toutes les peurs, petites ou grandes, PROPOS RECUEILLIS PAR VALÉRIE CHEVEREAU

49
Les singes coiffeurs
Voici un drôle de salon de beauté, où les chats se font coiffer
par des singes ! Il y a des objets bizarres aussi…
Découvre à quoi ils servent et retrouve-les dans le tableau.

Des ciseaux
pour couper Un soufflet
les poils pour ranimer le feu,
des oreilles. où l’on fait chauffer
le fer à friser.
Un miroir
Un fer à friser pour que
pour les le client
moustaches. se regarde.

Du savon pour Un étui


laver la barbe pour avoir
et une cuvette ses outils
d’eau pour sous Un petit
le rinçage. la main. peigne
pour lisser
Au XVIIe siècle, des les poils.
peintres se sont amusés
à « pasticher » les tableaux des
maîtres en remplaçant les person-
nages humains par des animaux. C’était
l’une des spécialités des frères Téniers,
qui ont signé de nombreuses toiles
montrant des singes cordonniers, pâ- Une bassine bouillante,
tissiers, menuisiers, peintres, sculp-
teurs... Celle-ci est l’une de leurs
pour faire chauffer
plus célèbres. les serviettes.
Les singes barbiers des chats,
David Téniers le Jeune, 1648

Observe bien
le tableau. As-tu
vu le bébé singe ?

Vous aimerez peut-être aussi