Vous êtes sur la page 1sur 42

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene

Faculté d’Electronique et d’Informatique


Département Electrotechnique

Domaine Sciences et Technologie


Filière Electrotechnique

Mémoire de Licence
Electrotechnique

Thème

ETUDE D’UN POSTE ELECTRIQUE THT/HT

Présenté par :
SAOUDI Hiba
TCHAMAKDJI Chaima

JUIN 2020
Dédicace

Je dédie ce modeste travail :


Aux personnes les plus chères à mon cœur

A mes chers parents Elhacene et Samia pour leur présence dans ma vie
et l’amour infini qu’on me donne jour et nuit j’espère les rendre fiers.
A mes frères et sœurs Afaf, Jorge, Rania et Lotfi
A toutes mes familles Namoune Bouzekri et Fethi
A mon meilleur ami Anis pour son soutien et sa présence dans ma vie
pour sa bienveillance et sa disponibilité toute au long du chemin.
A mes amis (e) : Hanadi et Reda
Sans oublier mes collèges de la Faculté d’électronique et d’informatique
de l’USTHB

Hiba
Dédicace

Je dédie ce modeste travail à ceux qui, quels que soient les termes embrassés, je
n’arriverais jamais à leur exprimer mon amour sincère.

A l’homme, mon précieux offre du dieu, qui doit ma vie, ma réussite et tout mon
respect : mon cher père MALEK

A la femme qui a souffert sans me laisser souffrir, qui n’a jamais dit non âmes
exigences et qui n’a épargné aucun effort pour me rendre heureuse: mon adorable mère
RABIAA.

A ma chère sœur ROUFAIDA

A mes chers frères, OMAR ElFAROUK .. MOUHAMED ALI &


AHMED YACINE pour leur appui et leur encouragement, Je

tiens à remercier ma Chère copine RAWIA

Et Mon Frère RIYADH MEDKOUR pour ses aides et pour me soutenir et


m’encourager.

A toute ma famille pour leur soutien tout au long de mon parcours universitaire,

Sans oublier ma chère binôme SAOUDI Hiba Pour sa entente et sa sympathie A

tous mes collègues de la promotion de l’électrotechnique

Merci d’être toujours là pour moi.

Que ce travail soit l’accomplissement de vos vœux tant allégués, et le fuit de votre
soutien infaillible

Chaima
Remerciements

Avant tout, On remercie Dieu, le tout puissant, le miséricordieux qui nous a


donné la santé, le courage, la patience et la volonté et qui nous a éclairé le chemin
pour accomplir ce modeste travail.

En second lieu, nous tenons à remercier notre encadreur pour ses précieux
conseils, ses orientations, sa disponibilité et son aide durant toute la période du
travail.

Nous remercions aussi tous les enseignants qui ont participé à notre formation,
ainsi toute l’équipe pédagogique.

Enfin, nous tenons également à remercier toutes les personnes qui ont
participé de près ou de loi à la réalisation de ce travail.
Sommaire
Introduction générale........................................................................................................... 1

Chapitre I : Généralité sur le réseau électrique ..................................................................... 2

I.1 Introduction 2
I.2 Le réseau électrique 2
I.3 Classification des réseaux électriques 2
I.4 Structure des réseaux électriques 3
I.5 Constitution des réseaux électriques 4
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT............................................................................... 12

Ⅱ.1 Introduction 12
Ⅱ.2 Poste THT/HT 12
Ⅱ.3 Structure et constitution d’un poste électrique 12
Ⅱ.3.1 Equipements de haute tension 13
Ⅱ.3.2 Equipements de basse tension 22
Ⅱ.4 Les jeux de barres 25
Ⅱ.5 Système Contrôle Commande Numérique 25
Ⅱ.6 Matériel d’installation 27
Ⅱ.7 Réseau général de terre 27
Ⅱ.8 Implantation 28
Ⅱ.9 Génie civil 28
Ⅱ.10 Conclusion 28

Conclusion générale ............................................................................................................. 29


Abréviation

Les abréviations motionné ci-dessus selon les normes international CEI 27-1 :
Commission Electrotechnique Internationale (C.E.I)
Indice Mot Clé Unité
A Ampère A
V Volt V
kV Kilo Volt kV
AC Courant Alternatif A
DC Courant Continu A
TC Transformateur de mesure de Courant kV
TT Transformateur de mesure de Tension kV
THT Très Haute Tension V
HT/HTB Haute Tension V
MT/HTA Moyenne Tension V
BT Basse Tension V
Icc Courant de court-circuit A

n Neutre
D Couplage triangle
Y Couplage Etoile
AIS
Air Insulated Switchgear

GIS Gas Insulated Switchgear


MALT Mise à la terre
CPL Courant porteur de ligne

TSA Transformateur de services auxiliaires

TGBT Tableau Général Basse Tension

AGM Absorbed Glass Mat


Introduction Générale

Introduction générale

A force de faire toujours mieux et faciliter son mode de vie, l’homme d’aujourd’hui vit
constamment sous le signe du changement et du développement, ce dernier comprend l’avance et la
maîtrise de beaucoup de domaines dont l’industrie fait partie.

En conséquent la demande en électricité a connu une évolution importante et particulièrement


en période estivale, atteignant des pics de consommation importants. Cette forte augmentation de la
demande est une conséquence directe du changement des habitudes du consommateur et
l’amélioration de sa qualité de vie, ainsi que la pulsion donnée au secteur économique et industrie
[1]..

Pour répondre au besoin en électricité, sans cesse croissant, SONELGAZ l'opérateur historique
dans le domaine de la fourniture des énergies électrique et gazière en Algérie s’est fixé comme
priorité de développer et renforcer le parc de production électrique et les infrastructures de transport
et de distribution de l’électricité et du gaz.

La stratégie d’exécution de ce programme de production de l’électricité conventionnelle


consiste avant tout, à développer une industrie nationale, à même d’assurer la fourniture des
équipements destinés au secteur de l’énergie électrique [1].

Notons que le programme de développement établi par SONELGAZ et approuvé par le


ministère de l’énergie et mine est accompagné du renforcement du réseau électrique par la
construction des nouvelle lignes électrique et nouveaux postes, afin d’assurer la fiabilité de
l'approvisionnement et de la distribution de l'énergie électrique et de garantir une meilleure qualité
de service pour les consommateurs.

Les postes électriques sont des éléments cruciaux dans le réseau électrique, ils reçoivent l'énergie
électrique produite par les différents moyens de production, la transportent en passant d'un niveau de
tension à un autre et la répartissent.

De plus, les postes garantissent la liaison entre les différents réseaux électriques pour pouvoir
conduire et achemine l'énergie du lieu de production vers le lieu de consommation.

Notre travail consiste à étudier le poste de transformation THT/HT qui est un élément clé dans
le domaine des réseaux électriques.

Pour ce faire, nous subdivisons le travail en deux parties:


Dans le premier chapitre, nous décrivons le réseau électrique ainsi que le poste électrique et ses
différents types, architecture et constitution
Dans le chapitre deux, nous analysons les éléments et les infrastructures d’un poste électrique
ainsi que les dispositifs de protection nécessaire pour lutter contre les différentes anomalies que
puisse rencontrer le poste électrique.
Nous terminons, ce manuscrit, par une conclusion générale qui englobe tous ce qu’on a assimilés
durant la rédaction du PFE
Chapitre I

Généralités sur le
réseau électrique
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Ⅰ.1 Introduction
L'énergie électrique produite par les différentes centrales électriques ne se stocke pas, la totalité de
la puissance demandée par les consommateurs doit être disponible à chaque instant grâce à l'ensemble
des moyens de production, transport et distribution de l'énergie électrique.

Depuis le site de production jusqu’aux zones de consommation, l'énergie électrique parcourt des
centaines de km et traverse de nombreuses équipements différentes.

A la sortie de la centrale, l’énergie électrique emprunte un réseau de transport composé de postes


et lignes à haute tension dont le rôle est de conduire (achemine) et injecter cette énergie dans le réseau
électrique qui est maillé chez SONELGAZ en augmentant la tension jusqu’à 200-400KV et en réduisant
le courant à 3 KA (minimiser les pertes par effet joule)

Au cours de son voyage vers les clients, SONELGAZ doit progressivement diminuer la tension,
elle passe dans des postes électriques avant d’emprunter des lignes à moyenne tension puis d’autres
postes abaissent la tension à 230-400 Volts.

Ⅰ.2 Le Réseau électrique


Un réseau électrique est un ensemble d'infrastructures permettant d'acheminer l'énergie électrique
des centres de production vers les consommateurs d'électricité.
Il est constitué de lignes électriques exploitées à différents niveaux de tension, connectées entre
elles dans des postes électriques.[2]

Ⅰ.3 Classification des réseaux [3]


Le réseau électrique (Figure I.1) peut être facilement comparé à un réseau routier, il a ses
autoroutes, ses voies nationales et départementales. Une fois produite, l’électricité doit être transportée
et distribuée jusqu’au consommateur. Pour cela, On distingue, suivant les fonctions qu’ils assurent,
plusieurs types de réseaux : le réseau de transport, le réseau de distribution…etc

 Réseaux d’interconnexion : consiste à collecter l'électricité produite par les centrales


importantes et de l'acheminer par un grand flux vers les zones de consommation (fonction transport)
- Permettre une exploitation économique et sûre des moyens de production en assurant une
compensation des différents aléas (fonction interconnexion)
Notre réseau électrique est également interconnecté avec les pays frontaliers (la Tunisie et le Maroc)
dont le but est d’assurer les échanges d'énergies
 Réseaux de répartition : Ils fournissent la puissance aux réseaux de distribution mais ne
peuvent la transiter que sur des distances limitées à quelques dizaines de kilomètres.
- Pratiquement ils n’alimentent pas directement les usagers.
- Ils sont alimentés soit par des centrales hydrauliques ou à gaz, soit par des postes du réseau de
transport (HT/MT)
 Réseaux de transport : Ils assurent l’alimentation de l’ensemble du territoire grâce à des
transits de puissance importante sur plusieurs centaines de kilomètres.
- Ils sont constitués de lignes dont la capacité de transit du même ordre que la puissance dans les
plus grands groupes générateurs.

2
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

- Les tensions utilisées pour ces réseaux sont de 60KV -90KV-150KV-220KV-400KV.


 Réseaux de distribution : Ils fournissent aux abonnés la puissance dont ils ont besoins.
Notons que pour passer d'un réseau à un autre, les postes de transformation jouent le rôle de connexions.

Figure I.1 : vue d'ensemble d'un réseau électrique [4]

Ⅰ.4 Structure des réseaux électriques [3]

Chaque type de structure (figure Ⅰ.2) possède des spécifications et des modes d’exploitations
différents.

Dans les niveaux de tension les plus élevées (220-400kv), on utilise la structure maillée : c’est le
réseau de transport.

Dans les niveaux de tension inferieures (60kv), la structure bouclée est utilisée en parallèle à la
structure maillée : ce sont les réseaux de répartition.

Enfin, pour les plus bas niveaux de tension (10 ou 30kv), la structure arborescente est quasiment
exclusive : c’est le réseau de distribution.

3
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Structure maillée Structure radiale ou bouclée

Structure arborescente
Figure Ⅰ.2 : structure d’un réseau [3]

Ⅰ.5 Constitution des réseaux électriques


L’énergie électrique est disponible en Algérie et cela grâce à une infrastructure vitale (figure Ⅰ.3
Tab I.1).

La consistance du réseau national de transport de l’électricité en 2013 :

 23 6285 km de lignes THT/HT dont 2 478 km en 400 kV,

 255 postes THT/HT/MT dotés d’une capacité de transformation de 43 721 MVA (dont 11
postes 400kV et 244 postes 220-60kV)

 Un réseau de télécommunication de fibre optique de 12 432km.

 La production totale d'électricité durant l’année 2017 a atteint 71 470 GWh [1]

 La longueur globale du réseau de transport de l’électricité à réaliser sur la période 2018-


2028 est de l’ordre de 29 682 km, dont 22 526 km déjà décidés. A l’horizon 2028, la longueur totale du
réseau de transport d'électricité atteindra les 52 207 km, dont 21 647 km en 220 kV et 9 827 km en 400
kV, pour une puissance de 107 660 MVA. [1]

Année 2000 2010 2021


Nombre de poste de 147 227 456
transformation
Longueur du réseau 13 722 km 21 639 km 41 286 km
Puissance de 16 842 MVA 35 111 MVA 74 851 MVA
transformation

Tab I.1 : Développement du réseau de transport d’électricité entre la période 2000 et 2021 [1]

4
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Figure Ⅰ.3 : Carte du réseau national du transport de l’électricité

La production et l'acheminement de l’énergie électrique reposent sur des équipements capable de la


produire, transporter, de moduler sa tension et de l'aiguiller en fonction des besoins.

Ⅰ.5.1 Les centrales électriques [3]:


Il existe cinq principaux types de centrales électriques :

- les centrales à combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) dites centrales thermiques
classiques.

- les centrales nucléaires qui sont également des centrales que l’on peut qualifier de thermiques.

- les centrales hydroélectriques exploitent l’énergie potentielle des flux d’eau (fleuves, rivières,
chutes d’eau, courants marins, etc.).

- les centrales solaires ou photovoltaïques produit l'électricité par transformation d'une partie du
rayonnement solaire au moyen d’une cellule photovoltaïque.

- les centrales éoliennes consistent à exploiter l’énergie cinétique du vent couplées à un


générateur électrique pour fabriquer du courant continu ou alternatif.

Ⅰ.5.2 Les lignes électriques


Une ligne électrique est un ensemble de conducteurs, d’isolants, des pylônes et d’éléments
accessoires destinés au transport de l’énergie électrique (figure Ⅰ.4)

5
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Une ligne aérienne haute tension compte en général 3 câbles électriques les uns à côté des autres.
Notons, qu’un câble supplémentaire, appelé câble de garde est généralement disposé au-dessus de la
ligne de transport et la protège de la foudre.

Figure Ⅰ.4: ligne électrique [5]

Le réseau électrique Algérien se compose de près de 100 268 km de lignes électriques, la majorité
d’entre elles étant aériennes. La façon la plus aisée de distinguer ces différentes lignes est d’observer
leurs supports et le nombre d’isolateurs qui changent en fonction de la tension du courant transporté
(Figure Ⅰ.5).

On distingue schématiquement :

 les lignes à très haute tension (400kV et 220 kV) et à haute tension (principalement 60 kV)
qui acheminent l’électricité des grandes unités de production jusqu’à des transformateurs, elles sont
soutenues par des pylônes dont la forme et la largeur varient en fonction de l’environnement. Ces
pylônes en acier sont souvent en « treillis » (assemblage formant une triangulation), plus la tension de
la ligne est élevée, plus les pylônes sont hauts. Un pylône soutenant une ligne de 400 kV peut atteindre
90 m de haut.
Le courant est transporté au sein des câbles qui forment des « conducteurs électriques ». Ils sont nus
(non isolés) pour en limiter le poids et accrochés aux pylônes ou aux poteaux via des chaînes
d’isolateurs.

 Les lignes à moyenne tension et basse tension (entre 20kV et 230 V) acheminent l’électricité
depuis des transformateurs jusqu’aux consommateurs finaux. Elles sont soutenues par des poteaux
électriques généralement en bois ou en béton, ceux-ci ne mesurent que 10 à 14 m de haut.

- Les isolateurs sont généralement des galettes en verre ou en porcelaine. On en dénombre


jusqu’à 19 par chaîne sur les lignes à très haute tension du réseau de transport et jusqu’à 3 par chaîne
sur les lignes à moyenne et basse tension du réseau de distribution. (Figure Ⅰ.6) [6]

6
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Figure Ⅰ.5 : Aspect des différents pylônes électriques [6]

Figure Ⅰ.6 : les isolateurs

Ⅰ.5.3 Poste Electrique

Selon la définition de la Commission Electrotechnique Internationale(CEI), un poste


électrique est la « partie d'un réseau électrique, située en un même lieu, comprenant principalement
les extrémités des lignes de transport ou de distribution, de l'appareillage électrique, des bâtiments,
et, éventuellement, des transformateurs [7]

Le poste constitue une pièce majeure dans la mesure où c'est le lieu (le nœud) où le réseau est

 organisé (configuration de la topologie)


 surveillé (fonction de monitoring)
 protégé (action des protections)

Ⅰ.5.3.1 Les types de poste


On distingue, plusieurs types de postes électriques :

Selon les fonctions qu’ils assurent


 Les postes a fonction d’interconnexion qui constituent les nœuds du réseau de transport
national (réseaux 220KV, 400KV et 60KV).

7
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

 Les postes de transformation effectuent la liaison entre le réseau de transport national


(220KV, 400KV) et le transport régional (60KV, 90KV) alimentant les réseaux moyenne tension
de la distribution (10KV ou 30KV).
 Les postes mixtes assurent une fonction dans le réseau d’interconnexion et qui comportent
en outre un ou plusieurs étages de transformation.
 Les postes de sortie de centrale : le but de ces postes est de raccorder une centrale de
production de l'énergie au réseau.
Selon le niveau de tension (Réseau Algérien)
 50<BT≤ 500v
 0.5<MT≤50kv
 50kv<HT≤220kv
 220<THT≤400kv
Selon la Technologie
Il existe deux technologies principales pour les postes électriques de haute tension :
 Poste ouvert (AIS) air insulated switchgear utilisent « l’air » comme diélectrique pour
l’isolation phase-phase, et phase terre (figure Ⅰ.7), il est :
• Utilisé en extérieur
• Monté à l'air libre

Figure Ⅰ.7: Poste AIS

 Poste blindé (GIS) gaz insulated switchgear ce sont des postes électriques dont l'isolation
phase-phase et phase-terre est réalisée par un gaz qui joue le rôle de diélectrique [8] (figure Ⅰ.8), il
possède les caractéristiques suivantes :
• Cellules blindées
• L'installation peut aussi être réalisée en intérieur qu'en extérieur

8
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

• L'utilisation du gaz SF6

Figure Ⅰ.8:poste GIS [9]

Selon L'Architecture
 Poste à couplage de disjoncteur (figure Ⅰ.9)
 Poste à couplage de barre (figure Ⅰ.10)

Figure Ⅰ.9: couplage de disjoncteur [10]

Figure Ⅰ.10: jeu de barre[11]


9
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Comparatif entre les GIS et les AIS [12]

La principale différence (Tab Ⅰ.2) est que les postes ouverts sont constitués de composants
reliés entre eux par des liaisons et des jeux de barres à l’air libre. La distance entre ces composants
doit donc respecter les distances d’isolement dans l’air et rend ces installations particulièrement
encombrantes.

Critères : AIS (postes "ouverts") : GIS (postes "blindés") :

Coût initial Faible Elevé

Encombrement au sol Important Réduit

Maintenance Maintenance régulière sur Peu de maintenance mais


les parties à l'air libre. nécessite le support du
constructeur en cas
Possibilité de facilement
d'intervention (souvent critique).
remplacer un composant.

Flexibilité Facile à étendre et à Extensions et modifications


modifier (sous réserve de réalisables mais cout élevé.
place au sol disponible). Forte dépendance vis-à-vis du
constructeur de l’équipement

Fiabilité Selon les composants Excellente (durée de vie de 30


ans)

Pollutions : Sensible au niveau des Très résistant aux conditions


environnement salin, parties à l’air libre. extrêmes.
pollution chimique,
conditions climatiques
extrêmes

Installation Réalisable par une société Nécessite le support du


de services. constructeur.

Gestion des déchets SF6 dans les chambres de Gros volumes de SF6 dans les
industriels coupure des disjoncteurs, cuves
volume limité

Tab Ⅰ.2 : la différence entre la technologie AIS et GIS

Les deux types de postes réalisent exactement la même fonction et le choix de l’un et de l’autre
dépend de différents facteurs.

10
Chapitre Ⅰ: Généralités sur le réseau électrique

Ⅰ.6 Conclusion :
Ce chapitre nous a permis de bien comprendre et assimiler les notions théoriques principales
relatives au réseau électrique ainsi que les différents types, architecture et constitution. L’étape
suivante sera de faire une étude d’un poste THT/HT et vue l’importance et la sensibilité de ses
architectures une protection bien déterminés est nécessaire pour lutter contre les différents types
d’anomalies telles que les court-circuit, les surtensions, les surintensités en se basant sur les notions
acquissent pendant nos cursus universitaire et le projet de fin d’étude.

11
Chapitre II

Etude d’un Poste


THT/HT
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Ⅱ.1 INTRODUCTION
Le monde moderne ne serait rien si la fabrication, la distribution et l'approvisionnement en énergie
n'étaient ni prévisibles, ni fiables [13].
Dans sa politique énergétique, l’Algérie a opté, dès son indépendance, pour le développement des
infrastructures électriques et gazières, et l'accès de la population à l'électricité et au gaz naturel ; ces deux
vecteurs constituant une priorité qui vise l’amélioration de la qualité de vie du citoyen d’une part, et de la
situation économique du pays, d’autre part [1].
Parmi les installations fixées comme priorité par le programme de renforcement établie par
SONELGAZ, on rencontre les postes de transformation. Plusieurs postes destinés au transport de l’énergie,
à l’interconnexion et aux différents stades d’une distribution sont réalisées. Les différents types de postes
ont des aspects variés suivant leurs fonctions, leurs puissances de fonctionnement et suivant les tensions
transformées. Dans chaque poste électrique on retrouve : transformateur de puissance, des systèmes de
protection, des systèmes d’isolement, des systèmes de mesure et de comptage, système contrôle
commande, génie civil…etc

Ⅱ.2 Poste THT/HT


C’est un poste dédié au transport de l’énergie et à l’interconnexion. Il interconnecte les centrales et
les postes de distribution HT/MT
Ces postes possèdent par rapport aux postes HT/MT et aux postes MT/BT quelques caractéristiques
spécifiques :
-une architecture spéciale est organisée pour assurer une bonne disponibilité (poste à couplage de
disjoncteur ou à couplage de barres avec 2 ou 3 jeux de barres)
-Le neutre des transformateurs THT de sorties de centrales ou auto transfo d'interconnexion (en
400/220kV par exemple) sont mis rigidement à la terre pour contrôler de façon certaine le potentiel des
neutres.

Ⅱ.3 Structure et constitution d’un poste électrique :

Un poste électrique (Figure Ⅱ.1) est composé d’un certain nombre d’éléments appelés travées
regroupées en fonction d’un schéma bien déterminé (schéma unifilaire) [3]
L’ensemble des travées (les travées lignes et la travée réserve, les travées transformateurs et la travée
couplage) assure la connexion entre les postes, le transport de l’énergie électrique et la transformation des
niveaux de tensions pour l’utilisation.
Il faut noter que chaque poste doit avoir un schéma technique bien détaillé ce qui permet au cadre
intervenant :
- d’approcher la fonction recherchée.
- Avoir une accessibilité pour l’entretien du matériel
- Garantir la sécurité du personnel d’intervention.
12
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Figure Ⅱ.1 : Schéma unifilaire avec bloc protection et mesure d’une travée ligne [3]

Dans le poste de la présente étude, Il y a deux tensions différentes, d’où deux zones géographiquement
distincts, chacune d’elles ayant ses jeux de barres. Les liaisons entre jeux de barres, à travers des
transformateurs, permettent les échanges d’énergie entre les réseaux à tensions différentes. A cet effet,
des transformateurs 220/60 kV permettent la jonction entre les réseaux 220 et 60 kV et assurent en même
temps les besoins en énergie des services auxiliaires du poste.
Le poste électrique suscité est constitué de :
 Equipements de haute tension: Ils concernent les transformateurs électriques, les
disjoncteurs, les sectionneurs, les parafoudres et les transformateurs de mesure.

 Equipements de basse tension: Ils concernent les relais de protection, les équipements
de surveillance, les équipements de contrôle, le comptage d'énergie, les alimentations
auxiliaires, les équipements de télécommunication et les batteries de condensateurs.

Ⅱ.3.1-Equipements de haute tension

L'appareillage électrique à haute tension est l'ensemble des appareils électriques qui permettent la
mise sous ou hors tension de portions d'un réseau électrique à haute tension. C’est un élément
13
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

essentiel qui permet d’obtenir la protection et une exploitation sûre et sans interruption d’un réseau à
haute tension. [14]
Les appareils haute tension des postes sont généralement regroupés par travées (tranche), reliées entre
elles par des jeux de barres (barres omnibus).
La surface au sol occupée dépend de plusieurs paramètres dont :

 l'échelon de tension
 la technologie
Un poste ouvert occupe une surface importante (0.5 à 2 hectares). La technologie blindée réduit cette
surface dans un rapport de 3 à 4. [15]

Ⅱ.3.1.1 Le Transformateur de Puissance


Un transformateur de puissance (Figure Ⅱ.2) est une machine statique à induction électromagnétique
servant à réaliser l’interface entre deux réseaux, entre un réseau et une installation ou entre un réseau et
une machine. Il transmet une puissance électrique sous une tension de service spécifiée. Il est à l’origine
du régime de neutre du réseau. Par ses propriétés, il est un composant essentiel de la qualité de service
apporté aux usagers et aux processus industriels. Par sa présence il contribue à la maîtrise des courants de
court-circuit.

Figure Ⅱ.2: Transformateur de puissance THT

Les transformateurs THT/HTB sont installés dans les postes de répartition des réseaux de transport
ou à l’interface entre le réseau de transport et un réseau industriel de forte puissance
-Les enroulements primaires sont couplés en étoile.
-le réseau de transport THT est exploité avec un neutre direct à la terre, le primaire peut comporter un
régleur en charge triphasé et un isolement réduit au voisinage du neutre des enroulements.
-les secondaires 60 kV des transformateurs sont couplés en triangle, les secondaires 90 kV sont quant
à eux, couplés en étoile. Le neutre 60 kV est créé et relié à la terre par un transformateur de point neutre
dédié à cette fonction. Le neutre 90 kV d’un transformateur est, quant à lui, relié directement à la terre ou
par l’intermédiaire d’une inductance monophasée.
-La gestion du facteur de mise à la terre du réseau peut être commandée, sur place, à distance ou d’une
manière automatique.
- Les transformateurs THT/HTB dont les enroulements secondaires sont couplés en étoile
disposent d’un tertiaire 10 ou 20 kV, couplés en triangle, appelé « enroulement de compensation » ou «
enroulement de stabilisation » qui leur permet de cumuler les propriétés des transformateurs Yn.yn et
Yn.d.

14
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

-Ce tertiaire est souvent dédié à l’alimentation d’un transformateur des services auxiliaires et parfois
à la gestion de la puissance réactive du réseau. [16]
-Cet enroulement étant l’élément faible de l’ouvrage, le concepteur doit faire en sorte que les matériels
et accessoires qui y sont raccordés ne puissent être à l’origine d’un court-circuit polyphasé.
-Pour réduire les surtensions provenant du couplage électrostatique entre les enroulements, le tertiaire
est mis à la terre par une liaison directe entre un sommet du triangle et la terre. Lorsque le tertiaire est
exploité sans mise à la terre directe, il doit être protégé par des parafoudres afin d’éviter que l’élévation
de potentiel en mode commun soit supérieure à la tenue diélectrique des enroulements.
Ⅱ.3.1.1.2 Prix d’un transformateur
Le transformateur de puissance est un élément essentiel dans l’installation d’un poste électrique c’est
la pièce la plus couteuse dans le poste ce qui impose une très bonne protection pour éviter la destruction
accidentelle d’équipement couteau.
Les transformateurs ont, d'une manière générale, un très bon rendement. Ce rendement est souvent
supérieur à 99.7 % pour les transformateurs de puissance.
Le prix d'un transformateur augmente lorsque les pertes diminuent. Par exemple, si on utilise les
meilleures tôles scratchées disponibles, les pertes à vide du transformateur diminueront fortement par
rapport à une version avec tôles hipersil conventionnelles, mais le prix du transformateur augmentera.
-Prenons un exemple d’un Transformateur triphasé à bain d'huile, avec refroidissement naturel, de
400 kVa de puissance, de 24 kV de tension assignée, 20 kV de tension du primaire et 420 V de tension du
secondaire à vide, de 50 Hz de fréquence, et groupe de connexion Dyn11 coutera 9.202,67€ [17]

Ⅱ.3.1.2 Les réducteurs de mesure (TC et TP)


Les transformateurs (réducteur) de mesure ont pour double but de ramener une grandeur primaire
(courant ou tension) à une grandeur secondaire normalisée facile à enregistrer ou à utiliser, et de supprimer
les dangers ou les inconvénients que comporterait la manipulation de cette grandeur. On leur demande donc
avant tout les deux qualités suivantes : la sécurité et la précision. [12] Notons que la précision de
fonctionnement des appareils de mesure ou de protection dépend directement de la précision du TC et du
TP.

Ⅱ.3.1.2.1 Les transformateurs de courant (TC)

Selon la C.E.I, un transformateur de courant est un transformateur de mesure dans lequel le courant
secondaire est dans les conditions normales d’emploi ,pratiquement proportionnel au courant primaire et
déphasé par rapport à celui-ci d’un angle approximativement nul pour un sens approprié des connexions"(
Figure Ⅱ.3 )

15
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Figure Ⅱ.3 : Transformateur de courant

- Les transformateurs de courant ont deux fonctions essentielles :


 Adapter la valeur du courant du primaire aux caractéristiques des appareils de mesure ou
de protection en fournissant un courant secondaire d’intensité proportionnelle réduite
 Isoler les circuits de puissance du circuit de mesure et/ou de protection.
La fonction d’un transformateur de courant phase est de fournir à son secondaire (Is) un courant
proportionnel au courant primaire (Ip) mesuré. L’utilisation concerne autant la mesure (comptage) que la
protection.

Ⅱ.3.1.2.2 Transformateur de tension (TP) : [18]

Selon la définition donnée par la (C.E.I) un transformateur de tension ou potentiel (Figure Ⅱ.4) est un
« transformateur de mesure dans lequel la tension secondaire est, dans les conditions normales d'emploi,
pratiquement proportionnelle à la tension primaire et déphasée par rapport à celle-ci d'un angle voisin de
zéro, pour un sens approprié des connexions ». On utilise aussi le terme transformateur de potentiel (TP).
Il s'agit donc d'un appareil utilisé pour la mesure de fortes tensions électriques. Il sert à faire
l'adaptation entre la tension élevée d'un réseau électrique HTA ou HTB (jusqu'à quelques centaines de
kilovolts) et l'appareil de mesure (voltmètre, ou wattmètre par exemple) ou le relais de protection, qui eux
sont prévus pour mesurer des tensions de l'ordre de la centaine de volts.

16
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Un transformateur de tension sert principalement à isoler les appareils de mesure pour permettre la
lecture de tension des lignes à haute tension.
Le transformateur de tension TP se branche en dérivation sur le circuit à mesurer.

Figure Ⅱ.4: Transformateur de tension [18]

17
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

 Précautions importantes :
Ne jamais court-circuiter les circuits secondaires d'un transformateur de tension alimenté au primaire,
car celui-ci serait détruit en quelques secondes.

Ⅱ.3.1.3 Disjoncteur haute tension :


Selon la définition de la (C.E.I), un disjoncteur à HTA (Figure Ⅱ.5) est destiné à établir, supporter et
interrompre des courants sous sa tension assignée (la tension maximale du réseau électrique qu’il protège)
à la fois :
- Dans des conditions normales de service, par exemple pour connecter ou déconnecter une ligne
dans un réseau électrique,
- Dans des conditions anormales spécifiées, en particulier pour éliminer un court-circuit, et les
conséquences de la foudre. [19]
- un disjoncteur est l’appareil de protection essentiel des réseaux électrique HTA, car il est seul
capable d’interrompe un courant de court-circuit et donc éviter que le matériel soit endommagé par ce
court- circuit.
Le disjoncteur THT/HT est composé principalement d’une chambre de coupure et d’une commande
mécanique à ressort motorisé.

Figure Ⅱ.5: disjoncteur THT

Ⅱ.3.1.3.1 Principe de fonctionnement [20]


La coupure d’un courant électrique par un disjoncteur est obtenue en séparant des courants dans un
gaz (air, SF6, etc.) ou dans un milieu isolant (par exemple à vide). Après la séparation des contacts, le
courant continue de circuit à travers un arc électrique qui s’est établi entre les contacts du disjoncteur.
L’énergie est emmagasinée dans les ressorts de la commande et libérée sur commande pour la séparation
des contacts. L’arc entre les contacts est éteint par projection d’huile sous pression ou par SF6, cas le plus
courant aujourd’hui, même sur les AIS.

18
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Ⅱ.3.1.3.2Essais : [20]

Les essais de type ont pour but de vérifier les caractéristiques du disjoncteur HTA, de ses dispositifs
de commande et des équipements auxiliaires. En principe, chaque essai de type doit être effectué sur un
disjoncteur à l’état neuf et propre et les divers essais de type peuvent être effectués à des époques
différentes et en des lieux différents.

-Essais type : Les essais de type obligatoires suivant la norme CEI-56 sont :
 Les essais diélectriques :
- Essai de choc de foudre,
- Essai de tenue à la fréquence industrielle du circuit principal, des auxiliaires.
 Les essais d’échauffement et de mesure de la résistance du circuit principal
 Les essais de courant admissible de courte durée
 Les essais de courant de crête admissible
 Les essais mécaniques et climatiques :
- Essais de fonctionnement mécaniques à la température de l’air ambiant
- Essais à haute et basse température.
 Les essais d’établissement et de coupure de courants de court-circuit
 Les essais d’établissement et de coupure de courants capacitifs
 Les essais d’établissement et de coupure de faibles courants inductifs.
-Essais routine :
Les essais de routine ont pour but de vérifier les caractéristiques du disjoncteur HTA, ses dispositifs
de commande et ses équipements auxiliaires. Ils sont réalisés par le constructeur, en usine pour chaque
appareil. Les essais de routine sont :
 Le fonctionnement mécanique
 La mesure des durées de manœuvre des auxiliaires,
 La chute de tension maximale du circuit principal,
 Le control d’étanchéité
 Le temps de fermeture en cycle rapide
 Les essais diélectriques à la fréquence industrielle
 La vérification de la chaîne de déclenchement pour les disjoncteurs à protection intégrée.

Ⅱ.3.1.4 Les sectionneurs


Un sectionneur de haute tension (Figure Ⅱ.6) permet d'isoler physiquement des parties du poste. Il n'a
aucun pouvoir de coupure et est donc utilisé pour isoler des sections qui ont été mises hors tension grâce
à un ou plusieurs disjoncteur(s). Il ne doit être manipulé qu’en hors charge.
En position ouverte, sa distance de sectionnement est visible. Il est commandé par un mécanisme de
manœuvre motorisé. [12]

19
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Figure Ⅱ.6: sectionneur THT [21]

Pour éviter la manœuvre accidentelle d'un sectionneur lorsque les travées sont sous tension, on trouve des
systèmes dits d'interlocks, il s'agit de dispositifs mécaniques et/ou électriques.
En fonction de sa localisation et de son rôle dans le schéma du poste, on parle de sectionneur
d'aiguillage et de sectionneur de mise à la terre.

 Le sectionneur d'aiguillage : Il permet de sélectionner à quelle barre une travée est reliée.
 Le sectionneur de mise à la terre : Un sectionneur de mise à la terre (MALT), est un sectionneur
particulier dont une des extrémités est relié au circuit de terre du poste.
Il permet la mise à la terre des parties de réseaux hors tension pour pouvoir travailler dessus (lignes,
câbles et jeux de barres). Le sectionneur de mise à la terre (MALT) peut être à commande manuelle ou
motorisée. Il est également équipé de système de verrouillage avec l’appareil sur lequel il est monté. [12]
Ⅱ.3.1.5 Le parafoudre [22]

Les parafoudres sont des appareils destinés à limiter les surtensions imposées aux transformateurs,
instruments et machines électriques par la foudre et par les manœuvres de commutation. La partie
supérieure du parafoudre est reliée à des fils de la ligne à protéger et la partie inférieure est connectée au
sol par une mise à la terre de faible résistance, généralement de moins d’un ohm. (Figure Ⅱ.7)
Il est nécessaire d'utiliser des parafoudres dès que l'on veut réduire l'isolement des matériels
et renforcer leur protection vis-à-vis des surtensions ou améliorer la qualité du service. Ces
dispositifs présentent de meilleures caractéristiques de protection, moyennant toutefois un coût plus
élevé.

20
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Figure Ⅱ.7 : Parafoudre

Il existe deux types principaux de parafoudres :


-l'un, dont la partie active est constituée d'éclateurs et de varistances au carbure de silicium (SiC), est
appelé dans la suite du texte parafoudre au carbure de silicium et à éclateurs
-l'autre, dont la partie active est constituée uniquement de varistances à base d'oxyde de zinc (ZnO), est
dénommé parafoudre à oxyde de zinc
Ⅱ.3.1.6 Le circuit bouchon [23]
Le circuit bouchon est un élément essentiel des équipements de transmission par courants porteurs sur
les lignes (CPL) d’énergie électrique haute et très haute tension. (Figure Ⅱ.8)
Les courants porteurs sur ligne d’énergie haute et très haute tension – CPL – sont un moyen propre au
réseau de transmission de sécurité du Service du Transport d’énergie.
Ce réseau sert de support aux échanges d’informations entre Dispatchings, sites de production et de
transport (téléphone, télémesures, télécommandes…).
Les liaisons CPL permettent d’établir des liaisons basses fréquences offrant une bande passante de
300 Hz à un peu plus de 3000Hz.

Figure Ⅱ.8:un circuit bouchon [23]

21
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT
Ⅱ.3.2 Equipements de basse tension
Ⅱ.3.2.1 Les relais de protection [20]
Les relais de protection sont des appareils qui reçoivent un ou plusieurs informations (signaux) à
caractère analogique ou numérique (courant, tension, puissance, fréquence, température, …etc.) et le
transmettent à un ordre binaire (fermeture ou ouverture d’un circuit de commande) lorsque ces informations
reçues atteignent les valeurs supérieures ou inférieures à certaines limites qui sont fixées à l’avance.
-Ils serrent à détecter tout phénomène anormal pouvant se produire sur un réseau électrique tel que le
court-circuit, variation de tension. …etc.
-Un relais de protection détecte l’existence de conditions anormales par la surveillance continue, il
détermine aussi quels disjoncteurs ouvrir et alimente les circuits de déclenchement.

Ⅱ.3.2.1.1 Les types [20] :


Un relais de protection électrique, elle partagé en trois types :
- Les relais électromécaniques : basés sur le principe d'un disque d'induction actionné par des bobines
alimentées par des variables électriques du réseau via des transformateurs de courant et de tension. Un
ressort de rappel réglable détermine la limite de l'action du disque sur un déclencheur (points de réglage)
-Les Relais statique: basées sur le principe de la transformation de variables électriques du réseau,
fournies par des transformateurs de courant et de tension, en signaux électriques de faible voltage qui sont
comparés à des valeurs de référence (points de réglage).
Les circuits de comparaison fournissent des signaux temporisations qui actionnent des relais de
sortie à déclencheurs. Ces dispositifs nécessitent en général une source d'alimentation auxiliaire continue
:
- Ils procurent une bonne précision et permettent la détection des faibles courants de court-circuit.
-Chaque unité opère comme une fonction unitaire et plusieurs fonctions sont nécessaires pour réaliser
une fonction de protection complète.
-Les Relais numériques: basées sur le principe de la transformation de variables électriques du réseau,
fournies par des transformateurs de mesure, en signaux numériques de faible voltage.
L'utilisation de techniques numériques de traitement du signal permet de décomposer le signal en
vecteurs, ce qui autorise un traitement de données via des algorithmes de protection en fonction de la
protection désirée. En outre, ils sont équipés d'un écran d'affichage à cristaux liquides sur la face avant pour
le fonctionnement local.
Ces dispositifs nécessitant une source auxiliaire, offrent un excellent niveau de précision et un haut
niveau de sensibilité.

Ⅱ.3.2.2 Les services auxiliaires


L’exploitation d’un poste nécessite de disposer de différentes formes d’énergie en vue d’assurer des
fonctions diverses (commandes, signalisations, transmissions, force motrice, éclairage, chauffage, etc.).
Les services auxiliaires regroupent les installations de production et de distribution de ces différentes
formes d’énergie et permettent de fournir :
 du courant alternatif à basse tension
 du courant continu à basse tension
 de l’huile sous pression pour assurer l’isolement des câbles HT. [24]
22
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Ⅱ.3.2.2.1 Les services auxiliaires à courant alternatif


Ils alimentent :
 Les circuits d’éclairage et de chauffage
 Les pompes et les aéroréfrigérants des transformateurs
 Les redresseurs.
 Les moteurs des pompes des commandes oléopneumatique des disjoncteurs, les compresseurs.
-L’alimentation des équipements essentiels peut éventuellement être secourue par un groupe
électrogène. [25]

Ⅱ.3.2.2.1.1 Les transformateurs des services auxiliaires

Ce type de transformateur (Figure Ⅱ.9) permet d’obtenir un approvisionnement d’énergie basse tension
de plusieurs kVa directement depuis une ligne haute tension. Il combine les avantages d’un transformateur
de potentiel avec des applications d’un transformateur de distribution. [26]
Il est connecté :
 Aux grilles HTA des transformateurs HTB/HTA,
 Aux départs HTA,
 Aux tertiaires des transformateurs

Figure Ⅱ.9: Transformateur TSA [27]

Ⅱ.3.2.2.1.2 Les Alimentation de secours [25]


-Les postes ayant une valeur stratégique pour l’exploitation du réseau (poste d’interconnexion par
exemple) sont équipés d’un TGBT doté d’un jeu de barres en deux parties et d’un inverseur normal/secours.
- Le Jeu de barres est secouru par un groupe électrogène.

Ⅱ.3.2.2.1.2.1 Le TGBT
C’est le lien entre l’arrivée du courant électrique et la distribution de celui-ci. Il constitue le point
central de la distribution électrique d’un bâtiment.

23
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Le TGBT (Figure Ⅱ.10) est représenté par un système de coffrets et d’armoires de distribution
entièrement composables. Ces systèmes de coffrets et armoires "prêt à l’emploi" sont équipables ou
entièrement composables afin de réaliser des tableaux de distribution allant jusqu’à 4 kA.

-Ils servent bien à protéger les lignes de la distribution électrique, qu’à assurer la protection des
personnes.
- Le Tableau Général Basse Tension, doit respecter la norme IEC 60 439-1[28]

Figure Ⅱ.10:TGBT [29]

Ⅱ.3.2.2.2 Les services auxiliaires à courant continu [25]


Ils alimentent les équipements indispensables pour la conduite et l’exploitation du réseau:
 Les équipements essentiels au bon fonctionnement du poste :( régleurs, sectionneurs,
disjoncteurs)
 Les protections et les automatismes;
 Le contrôle commande;
 Les télécommunications.
 Distribution en antenne (Tranche)
-Ces services sont constitués de Batterie stationnaire de type Cadmium Nickel et Plomb

Ⅱ.3.2.2.2.1 La batterie stationnaire


C’est une batterie plomb étanche (Figure Ⅱ.11), très souvent de technologie AGM (Absorbed Glass Mat),
en 6 ou 12V. Elle a peu de puissance mais une durée de vie importante et une autodécharge très faible. [30]
 La batterie stationnaire est connectée en permanence au redresseur.
 La charge de la batterie est du type floating
 En cas de panne d’auxiliaire alternatif ou de panne de redresseur, c’est la batterie qui fournit
l’énergie aux équipements. [25]
24
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Figure Ⅱ.11: batterie stationnaire

Ⅱ.4 Les jeux de barres


Les jeux de barres (Figure Ⅱ.12) sont des installations électriques qui jouent un rôle très important
puisqu’ ils servent à établir des connexions des travées lignes et les travées transfos.
- Ils doivent êtres dimensionnés convenablement pour supporter des intensités thermiques et
électrodynamiques au quels ils sont soumis lors des défauts et ce dans conditions de fonctionnement les
plus critiques.
- On peut avoir une seule barre : on faisant fermer la travée de couplage.

Figure Ⅱ.12 : Jeu de barres

Ⅱ.5 Système Contrôle Commande Numérique


Un système numérique de contrôle-commande est un système de contrôle d'un procédé industriel doté
d'une interface homme-machine pour la supervision et d'un réseau de communication numérique [31]
Il acquiert des informations de différentes origines, les traite et les retransmet vers différents destinataires.
Il reçoit également des informations pour la conduite du poste, qui sont issues :
- Soit des postes opérateurs
- Soit des niveaux supérieurs de conduite (PCG, CRC ou CNC) [3]
Les CCN permettent une réduction de coûts (achat, opération et maintenance) par rapport aux
systèmes conventionnels.

25
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT
En Algérie :
- Le premier poste numérique a été mis en service en 1994 à BENI MERAD (poste 220/60kV)
en utilisant le système CCN type centralisé en parallèle du synoptique conventionnel de marque
SIEMENS type SINAULT LSA
- Ainsi que le poste Blindé (220kV) de HASSI MESSAOUD ou le système CCN type décentralisé
a été utilisé en parallèle du synoptique conventionnel de marque ABB type SCS 100

Ⅱ.5.1 Constitution du système CCN [3] :

Le système de contrôle commande numérique comprend des équipements numériques capables de


dialoguer entre eux, configurables sur site et à distance.
Le système comprend :

- Une Unité Centrale (doublée avec redondance pour les niveaux de tension 220kVet 400kV)
- Un système de passerelle RTU pour la télé conduite
- Unité de Travée.
- Une Tranche Générale
- Une horloge GPS
- 02 postes operateurs (PC industriel)
- Une imprimante.

Ⅱ.5.2 Description du système CCN [3]


- Le système de Contrôle commande est composé de deux niveaux : Un niveau HT (220,60kV) et un
niveau MT (30kV ou 10kV).
- Les deux niveaux sont munis d’une intercommunication fibre optique permettant l’échange
d’information entre les deux niveaux.
- Le Poste HT est capable de commander toutes les cellules MT.
- Deux Unités Centrales assurent les fonctions de communication, de mise à jour de la base de
données, et de la Supervision des équipements.
- Le système CCN est connecté au Niveau Supérieur (Poste Commandeur) par deux liaisons Séries.
- La communication est selon le protocole IEC60870-5-101 et 104
- Deux horloges GPS, connectées à une antenne externe, assurent la synchronisation temporelle de
tous les relais et équipements.
- Deux imprimantes matricielles assurent l’impression ‘Hard Copie’ instantanée, en mode ‘fil de
l’eau’, des événements du système de l’Unité Centrale HT et MT.

26
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

- Deux Postes de Travail pour le niveau HT/MT sont connectés au réseau pour permettre la connexion
‘Bureau à Distance’ avec les deux Unités Centrales.
- Un Poste d’Ingénierie pour le niveau HT/MT est connecté au réseau pour permettre la connexion
au relais et le paramétrage des équipements.
- Des Commutateurs Industriels « SWITCH » relient les différents composants des deux systèmes.
- Le CCN doit supporter plusieurs topologies de communications réseau et plusieurs protocoles
(Ethernet/ICPIP, RS 485, RS 232, IEC 61850.103.104)

Ⅱ.6 Matériel d'installation [3] :


- Charpentes, supports métalliques des appareils HT, isolateurs posés.
- Câbles nus aériens et câbles isolés multiconducteurs
- Raccords THT/HT/MT, armements (isolateurs de lignes)

Ⅱ.7 Réseau général de terre [32]


La mise à la terre d’une installation électrique consiste à relier les masses ou le neutre de l’installation
à une prise de terre par l’intermédiaire d’un ou plusieurs conducteurs de terre. (Figure Ⅱ.13)
Dans les postes du réseau de transport cette mise à la terre des masses et du neutre est commune.
La prise de terre, appelée réseau de terre pour des installations importantes telles que les postes, est
constituée d’un ensemble de conducteurs enterrés en contact direct avec le sol et reliés électriquement entre
eux.

Figure Ⅱ.13: différentes installation de mise à terre

Son rôle est de permettre l’écoulement, à l’intérieur du sol, de courants de défaut de toutes origines.
Lors de tels écoulements par le réseau de terre, des différences de potentiel peuvent apparaître entre
certains points, par exemple entre deux masses métalliques, entre une masse métallique et le sol, ou entre
deux points du sol.
La conception du réseau de terre doit permettre même dans ces conditions, d’assurer le maintien
— de la sécurité des personnes
— de la protection des installations de puissance
— de la protection des équipements sensibles
— d’un potentiel de référence.
27
Chapitre Ⅱ : Etude d’un Poste THT/HT

Ⅱ.8 Implantation [32]


La décision de construire un nouveau poste est avant tout dictée par des besoins essentiellement
techniques. Une fois cette décision prise, le problème qui se pose alors est de trouver, le plus près possible
du point électrique idéal, un terrain suffisamment grand pour y construire le poste, et permettre l’arrivée et
le départ des lignes.

Ⅱ.9 Génie civil [32]


Avant tous travaux, les terrains doivent être étudiés, aménagés et préparés. L’équipement électrique
des postes nécessite une infrastructure composée d’une plate-forme, de routes, pistes, aires de
manutention, de fondations supports de charpentes et de matériels électriques, de bâtiments, de clôtures et
d’ouvrages divers : l’ensemble constituant le génie civil de ces postes.

Ⅱ.10 Conclusion
Partant du principe que le rôle des postes électrique est de fournir l’énergie de façon continue y
compris les tolérances admises, Les dispositifs de protection surveillent en permanence l’état électrique
des éléments d’un poste et provoquent leur mise hors tension (par exemple l’ouverture d’un disjoncteur),
lorsque ces éléments sont le siège d’une perturbation indésirable: court-circuit, défaut d’isolement,
surtension,…etc.
Il est primordial de s’assurer durant la phase d’étude qu’il y’a aucune erreur, aussi de se garantir
pendant le processus de contrôle et de vérification du bon fonctionnement du matériel acquis. D’où vient
l’importance du bon choix de dispositif de protection.
A partir de l’analyse du comportement des matériels électriques (moteurs, transformateurs, Câbles,
…etc.) On choisit les dispositifs de protection les mieux adaptés.

28
Conclusion générale
Conclusion générale

Conclusion générale

Notre projet de fin d’étude PFE nous a permis d’enrichir nos connaissances dans le domaine de Réseau
électrique

Ce travail nous a permis de nous familiariser avec les termes techniques utilisé dans ce domaine.

Nous avons découvert les différents équipements et techniques de protection en haute tension, ainsi
que l’étude et la mise en service de poste électrique

La protection des installations électriques désigne l’ensemble des solutions de surveillance et de


protection assurant la stabilité d’un réseau électrique contre les incidents ou les dysfonctionnements
enregistrés.

Une protection est nécessaire pour éviter la destruction accidentelle des équipements couteux et
garantir également la stabilité des réseaux électriques.

Nous avons également appris à mettre en pratique nos connaissances et mener au bien notre étude
suivis par des ingénieurs qualifiés dans le domaine, et de se rapprocher de groupe SONELGAZ.

Ainsi, nous avons constaté l’importance capitale de poste électrique en réseaux électrique.

Nous espérons et souhaitons que ce modeste travail puisse ajouter un plus à la documentation pour
les futures promotions.

29
Références
bibliographiques
Références bibliographique

Références bibliographique
[1]https://www.energy.gov.dz/?rubrique=electricite-et-gaz consulté le 26/05/2020 11 :22
[2]https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_%C3%A9lectrique consulté le 21/07/2020 22 :13
[3]A.Fouzia,"Etude D’un poste Electrique HT/MT", Mémoire de master, Département d’électrotechnique
,Faculté des sciences de l’ingénieur, Université de Mentouri Constantine, juin 2017
[4]https://www.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fwww.blog.guidenr.fr%2Fimages%2Fprod
uction-distribution-fourniture-
electricite.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.blog.guidenr.fr%2Fproduction-distribution-
fourniture-electricite.php&docid=f0OA5lU1I5mICM&tbnid=ceYyh9-
skjkP9M&vet=1&w=1156&h=656&itg=1&hl=fr&bih=600&biw=1384&ved=2ahUKEwiU7_LWj97q
AhUGqxoKHVDSAnwQxiAoA3oECAEQHA&iact=c&ictx=1 consulté le 21/07/2020 22 :05
[5]https://fr.dreamstime.com/photo-libre-droits-lignes-%C3%A9lectriques-%C3%A9lectriques-
image5172055 Consulté le 14/07/2020 21:45
[6]https://www.connaissancedesenergies.org/comment-distinguer-les-differentes-lignes-electriques-
130626 Consulté le 14/07/2020 21 :50
[7]https://fr.wikipedia.org/wiki/Poste_%C3%A9lectrique#:~:text=Selon%20la%20d%C3%A9finition
%20de%20la,des%20b%C3%A2timents%20et%2C%20%C3%A9ventuellement%2C%20des consulté
le 21/07/2020 23 :01

[8]K.Yao Ange, "Etude de faisabilité sur l’intégration des postes sources à enveloppe Métallique dans
le réseau Ivoirien", Mémoire de master, Faculté génie électrique et énergétique, côte D’ivoire Juillet
2018
[9]https://fr.wikipedia.org/wiki/Poste_%C3%A9lectrique_sous_enveloppe_m%C3%A9tallique
Consulté le 21/04/2020/18.20
[10]http://www.infos-reseaux.com/photos/image/239-disjoncteur-sectionneur-couplage-
225/ Consulté le 21/04/2020/20:02
[11]https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_barres#/media/Fichier:UW_Ebingen_Sammelschienen.jpg/21/
04/2020/20:04 consulté le 21/07/2020 19 :00
[12] M.Nadia et T.Hadjer "Généralités sur les postes électriques ", Mémoire de Master, Département
d’électrotechnique, Faculté d’électronique et d’informatique, Université des sciences et de la technologie
Houari Boumediene.
[13]https://www.sgs-algeria.com/fr-fr/energy consulté le 21/07/2020 21 :55
[14] https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareillage_%C3%A9lectrique_%C3%A0_haute_tension consulté le
21/07/2020 21 :14
[15] M.A. Jean Pierre, "Systèmes d’énergies électriques guide de référence les postes THT/HT" Elec
International Symposium, 1998
[16] Michel Lambert, "Les transformateurs électriques", Fonctionnement mise en œuvre et
exploitation ", Dunod, Paris2016
[17]http://www.prixconstruction.info/espaces_urbains/Reseaux_divers/Electricite/Postes_de_transform
ation/Transformateur_a_bain_d_huile_0_5.html Consulté le 19/07/2020/22:06
[18]https://fr.wikipedia.org/wiki/Transformateur_de_tension#:~:text=Selon%20la%20d%C3%A9finiti
on%20donn%C3%A9e%20par,celle%2Dci%20d'un%20angle Consulté le 18/06/2020 15 :16
Références bibliographique

[19]https://fr.wikipedia.org/wiki/Disjoncteur_%C3%A0_haute_tension#Principe_de_fonctionnement
consulté le 18/06/2020 15 :30
[20]M.Zellagui, "Etude des protections des réseaux électriques MT (30 et 10 kV) "Thèse de magister
Département d’électrotechnique, Faculté des sciences de L’ingénieur, Université des Frères Mentouri,
Constantine, Juillet 2010
[21]https://www.sdcem.com/hv-mv-equipment/disconnector-switches-ds/?lang=fr 19/07/2020/19:44
[22]https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/archives-th12/archives-reseaux-et-
applications-tiadc/archive-1/parafoudres-a-moyenne-tension-hta-et-a-haute-tension-htb- d4755/
Consulté le 19/07/2020 10:13
[23]https://www.conservatoire.estelenerg.org/?p=3949 Consulté le 19/07/2020/20:13
[24]https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/energies-th4/reseaux-electriques-de-
transport-et-de-repartition-42263210/postes-a-haute-et-tres-haute-tensions-d4576/services-auxiliaires-
d4576v2niv10004.html Consulté le 24/07/2020 20 :15
[25] https://studylibfr.com/doc/2021165/les-services-auxiliaires Consulté le 24/07/2020 20:30
[26]https://www.arteche.com/fr/produits/transformateurs-de-tension-pour-services-auxiliaires
consulté le 24/07/2020 20 :18
[27]https://www.groupe-cahors.com/fr-france/transformateur-tsa-alimentation-des-services-
auxiliaires.html
[28] http://tgbt.over-blog.com/pages/Le_TGBT-4256153.html Consulté le 24/07/2020 20:45
[29] https://www.ediel.net/Armoire-TGBT.html Consulté le 24/07/2020
[30] https://www.batteriesconseil.fr/batteries/batteries-stationnaires/ Consulté le 24/07/2020
[31]https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_num%C3%A9rique_de_contr%C3%B4le-
commande Consulté le 24/07/2020
[32] C.Denis et C.Gerard, "Postes à haute et très haute tension-Construction et équipements", technique de
l’ingénieur D-4574
Références bibliographique

Vous aimerez peut-être aussi