Vous êtes sur la page 1sur 2

CHAPITRE PRELIMINIRE : INTRODUCTION A LA GESTION BUDGETAIRE

I-Définition et objectif de la gestion budgétaire :


La gestion budgétaire est un mode de gestion prévisionnel qui consiste en la traduction des objectifs de
l’entreprise en un ensemble de programmes et de budgets. Elle consiste à partir d’une prévision objective des
conditions internes et externes d’exploitation, de fixer à l’entreprise pour une période définie un objectif, ainsi
que les moyens nécessaires pour l’atteindre.
La gestion budgétaire implique :
- Eclatement des objectifs de l’entreprise.
- Constitution des programmes d’action pour atteindre ces objectifs.
- Attribution des moyens nécessaires à la réalisation de ces programmes.
- L’expression des programmes en budgets.

II-Le budget et le contrôle budgétaire :


Le budget est l’expression quantitative et financière d’un programme d’action envisagé pour une période
donnée. La gestion budgétaire va fonctionner selon le schéma suivant :

Budgétisation Réalisation
(mise en place (connaissance des
de budget) résultats réels)

Confrontation périodique

Contrôle budgétaire
(mise en évidence des Action corrective
écarts) (contrôle budgétaire)

Le rapprochement des données prévues et des données réelles, ainsi que l’analyse des écarts qui en résultent
constituent ce qu’on appelé le contrôle budgétaire.

Le contrôle budgétaire est la confrontation à postériori entre prévisions et réalisations, qui permet de calculer
les écarts afin de :

- Chercher la, ou les causes des écarts.


- D’informer les différents niveaux hiérarchiques.
- Prendre des mesures correctives.
- D’apprécier l’activité des responsables.

III- Les étapes de la gestion budgétaire :


- La prévision : Par l’utilisation des méthodes statistiques et de recherche opérationnelle. La prévision se
base sur des données historiques pour fournir un plan global du budget dans le futur.
- La budgétisation : Il s’agit de l’inscription dans les budgets des données résultant des prévisions. Les
budgets sont établis pour une période d’une année, cependant, ces budgets annuels sont ventilés par mois
ou par trimestres.
- Le contrôle budgétaire : il s’agit de la confrontation à postériori entre prévisions et réalisations. Cette
confrontation permet de calculer les écarts.

1
IV-Importance de la gestion budgétaire :
La gestion budgétaire permet de préparer l'avenir de l'entreprise par:
- Une meilleure connaissance de ses potentiels et de son environnement.
- Une volonté de déterminer la place qu'elle occupera dans les années futures en définissant ses objectifs et
les différents moyens de les atteindre.
- Une planification et une coordination des actions à mener pour atteindre ces objectifs.
- L'implication de tous les responsables opérationnels qu'elle engage.
-
V-Hiérarchie et interdépendance des budgets :
Le découpage des budgets dépend de l’organisation de l’entreprise et il est souhaitable de le faire coïncider
avec les centres de responsabilité. Ils correspondent aux fonctions : Ventes, production et approvisionnement.

Les budgets sont dépendant les uns des autres. C’est le budget des ventes notamment qui conditionne les
autres. C’est de la prévision des ventes que dépendront la production à fournir, l’investissement à prévoir et le
mouvement de trésorerie à envisager. L’ensemble permet ensuite d’établir un budget général.

Il peut apparaitre des contraintes au niveau des budgets résultants dont il faudra tenir compte pour le budget
des ventes. Exemple : Une insuffisance des investissements engendre une insuffisance de la production et donc
une réduction des ventes. De même des difficultés au niveau des approvisionnements peuvent avoir des
conséquences pour les autres budgets.