Vous êtes sur la page 1sur 3

FICHE 13 Rapporter des paroles

FICHES 3e profdelettres 24 janvier 2011, 8:47

Discours direct, indirect et indirect libre :

rapporter des paroles.

1) Le discours direct.

Au discours direct, on rapporte directement les paroles d’un personnage, telles


qu’elles ont été prononcées.

On utilise la ponctuation du dialogue : les deux points, guillemets et tirets.

On conserve les temps verbaux utilisés par les personnages. On garde également les
pronoms, les marques de lieu et de temps. On conserve enfin toutes les
caractéristiques du langage oral : ponctuation, interjections…

Ex : Le professeur m’a dit : « Oh ! C’est un travail bâclé, je ne suis pas satisfait de


toi ! Que comptes-tu faire ?

-Je m’en excuse, Monsieur, je vais le refaire », ai-je répondu.

2) Le discours indirect.

On intègre les paroles du personnage dans une proposition subordonnée. Ces paroles
sont transformées pour être intégrées au récit.

La ponctuation du discours direct (guillemets, tirets, points d’exclamation ou


d’interrogation) disparaît donc.

Les temps verbaux deviennent ceux du récit, en respectant la règle de la concordance


des temps.

Les marques de personnes (adjectifs et pronoms possessifs, et personnels) dépendent


de celui qui rapporte les paroles et elles sont souvent modifiées ainsi que les marques
de temps et de lieu.

Les caractéristiques du langage oral disparaissent.

Ex : Le professeur m’a dit que c’était un travail bâclé, qu’il n’était pas satisfait. Il
m’a demandé ce que je comptais faire. Je lui ai répondu que je m’en excusais et que
j’allais le refaire.

3) Le discours indirect libre

Dans le discours indirect libre, la voix du personnage et celle du narrateur sont


mêlées, enchevêtrées, on ne sait jamais parfaitement si c’est le narrateur ou le
personnage qui parle ou qui pense. C’est un mélange de discours direct et indirect,
sans verbe introducteur de parole.

Exemples : Le professeur se mit alors en colère. Il ne supportait plus la paresse de


son élève. Il finirait par ne plus s’en occuper si celui-ci trouvait sans arrêt des
excuses pour ne pas faire ses devoirs…
Le discours indirect libre modifie donc les paroles pour les intégrer au récit mais
conserver leur expressivité.

• Comme au discours direct, il n’y a pas de subordination au récit et la


ponctuation suit l’intonation
• Comme au discours indirect, on modifie les pronoms, le temps et les
connecteurs après un récit au passé.

4) La concordance des temps.

Si le verbe de parole est au passé (passé composé, passé simple, imparfait, plus-que-
parfait, passé antérieur), la concordance des temps doit être appliquée.

DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT


Présent : Imparfait :

Elle disait : « Je suis contente ». Elle disait qu’elle était contente.


Passé composé : Plus-que-parfait :

Elle disait : « J’ai été contente ». Elle disait qu’elle avait été contente.
Futur simple : Conditionnel présent :

Elle disait : « Je serai contente ». Elle disait qu’elle serait contente.

5) Les marques de lieu et de temps.

DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT


Ici A cet endroit

Aujourd’hui Ce jour-là

Hier La veille

Avant-hier L’avant-veille

Il y a trois jours Trois jours auparavant

Demain Le lendemain

Après-demain Le surlendemain
Dans trois jours Trois jours plus tard

L’année dernière L’année précédente

L’année prochaine L’année suivante


Signaler comme indésirable