Vous êtes sur la page 1sur 15

9.

CALCUL DES MOMENTS DE TORSION 95

Dans cette formule, comme précédemment:


. mnx , ..
Pm est l'intensité du chargement p(x) = Pm sm - - reparu smu-
1
9. Calcul des moments de torsion soïdalement sur la parallèle à l'axe du pont d'excentricité e:
Tarn est le coefficient sans dimensions qui dépend du paramètre de
torsion Ct., du paramètre d'entretoisement fJ, de l'excentricité de la charge e
et de l'ordonnée y du point cherché et qui vaut

Tam = 0'. V-(!P(}E m3/Zbprn


n3fJ [ v - 2
+
1 -- Ct. (
AmM<pm + v Bm
1-0'.
-2-
N•") +
+ V 1 - 0'. ( A N
--2- - m <pm +v Bm
1 2 0'.
M )
<pm -

9.5
En calculant les moments de torsion, il faut faire une distinction entre
le grillage et la plaque orthotrope réelle (réalisée, par exemple, par un pont- - T-~(C 0
V --2- m <pm
+v Dm
1 2 0'. P<pm. )+
dalle ou pont en éléments préfabriqués et précontraints transversalement).

9.1 Moments de torsion dans le grillage

Dans les poutres et entretoises il naît des moments de torsion unitaires


azw azw ou' 1es symb 0 les M <pm, N <pm, 0 <pm, P <pm, P !QJ-~1111! C-m ont les mêmes valeurs
Mxy(x, y) = yp àx ày , Myx(x, Y) = -yE àx ày 9.1 que précédemment (6.45 et 8.2).
Connaissant la différence des moments de torsion dans les poutres
La différence de ces moments vaut et entretoises, nous pouvons calculer n'importe lequel de ces moments par
les formules
9.2
Mxy = YP (Mxy- Myx), Myx = - ~ . (Mxy -- Myx), 9.6
En introduisant les relations 5.24 et 6.2, YP + YE YP YE .

YP + YE = 20'. V-- et w(x,y) = W(y) sin-- ,


(}P(}E
1
TI:X azw
que nous obtenons en éliminant àx ày entre les relations 9.1 et 9.2. En
dans l'équation précédente, nous obtiendrons la différence des moments de remplaçant dans ces formules (Mxy- Myx) par sa valeur 9.4, il vient
torsion dans les poutres et entretoises sous forme
2yp l mnx
V-- + YE
n dW(y) nx Mxym = Tam --Pm COS - -, 9.7a
Mxy- Myx = 20'. (}P(}E T dy - .COS - 9.3 yp nm 1
1
2yE l mnx
Pour l'emploi pratique, il est avantageux d'exprimer la différence des mo- Myxm =-
yp
+ YE Tam --Pm
nm
COS -
1
-. 9.7b
ments parffla relation
l mnx Comme dans les cas précédents, il est possible de se servir, pour
(Mx y- Myx)m = 2 Tam --Pm COS - -. 9.4
nm 1 calculer T1 pour Ct. = 1, de l'expression établie par Guyon [42] pour les
96 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 9. CALCUL DES MOMENTS DE TORSION 97

plaques isotropes. Si nous modifions cette dernière et que nous exprimons, et, si nous employons 5.24, il vient
à nouveau, la différence des moments de torsion par la relation YP + )'E = 2(/_ 1/eP/?E = 2(exy + 2y)
l mnx ou bien
(Mxy- Myx)m = 2ilmPm - COS - - , (}xy + 2y = (J. 1/I?PI?E . 9.11
. nm 1
il vient Si, conformément à l'hypothèse déjà introduite (paragraphe 5.3), on pose
le coefficient de Poisson des constructions en béton égal à zéro, le terme
1 1
il = 4 sh 2a lJ =f (a ch a sh fJx- fJx sh a ch fJx) +
. /?xy dans la dernière équation s'annule; il vient
- - o2w
M xy = - Myx = (J. l1ePI?E ax oy . 9.12
[(a ch a - 2 sh a) sh ·fJrp - -fJrp sh a ch fJrp](a ch Œ- sh a) ch{) 1p -
La différence de ces moments peut s'écrire, de façon analogue au cas pré-
+----------------~,-{J~~-s,h_a_s_h_-fJ~~]~---------
3 sha cha - a cédent,
[(sh a +a ch a) ch ·fJrp- fJrp sh a sh -fJrp][2 sh Œ + 1 9.8 f
(Mxy- Myx)m = 2iwn - - Pm COS - -- ,
nm
11'/iCX
1
9.4
+ a ch a) sh {)~ - -{)~ sh a ch fJ·1p] ~
+ 3sh a ch Π+ Π1 '
où iam est la même fonction i(&, (/_' e,y) que ci-dessus. Par rapport à 9.12,
on a de même
où rp, ~' a et 7. sont donnés par les formules 6.33 et 6.55. Le signe positif l mnx
du premier terme de l'équation 9.8 correJpond au cas où 1p > rp, celui M xym = - Mvxm = iam - - Pm COS - -- . 9.13
nm 1
négatif au cas où ~ < rp. ilm s'obtient de l'équation 9.8 en remplaçant {}
Les expressions 9.8 et 9.9 ont naturellement ici la même validité qu'au
par mfJ· et a par ma respectivement.
paragraphe précédent.
Massonnet [91] a trouvé, en calculant ces coefficients pour différentes
Par la formule 9.8, Bard a calculé et consigné dans les tableaux III/ 1
valeurs de (/_ entre 0 et 1, que pour déterminer l'expression générale de ia
à 30 les valeurs des lignes d'influence du coefficient i1((/_ = 1) aux points
on pouvait employer la relation simple
ia = il v; 9.9
y = 0, ~, ~, ! b, b pour l'excentricité de la chargee = - b, - ! b, - ~,
b b b 3 .
selon laquelle ia dépend du produit de i 1 par la fonction (/., -4,0'4' 2 ' 6, b pour&vanantdeO,lO en 0,10 entre 0,10 et 1,0 et de
4
0,20 en 0,20 entre 1,0 et ·s,o.
Par lignes d'influence des moments de torsion, on entend les lignes
9.2 Moments de torsion dans la plaque orthotrope
représentant, pour des valeurs déterminées des paramètres d'entretoisement
Les relations établies au chapitre précédent sont valables pour les {) et de torsion (/_ et pour une certaine valeur de y, la variation de i en tant
grillages dont les rigidités sont distribuées continf1ment sur la largeur et la que fonction de l'excentricité de la chargee. Le coefficient i est, au facteur
longueur. Par contre, il est recommandé de considérer les constructions -/- pres,
' 1e moment parue . 1 que pro d mrart
. . une charge part1e
. 11e P1 sm
. -iCX-
à dalles comme des plaques orthotropes. nm 1
Dans ce cas les moments de torsion sont égaux dans les deux sens et disposée à l'excentricité e, P1 étant égal à l'unité.
valent Exemple 6
o2w Soit à déterminer, pour la construction et la charge citées à l'exemple 1,
M xv = - Mvx = 2y oxoy . 9.10

De la comparaison des expressions 5.8 et 5.14, il résulte que


les moments de torsion aux droits y = !, 0 de section transversale x = ~
l
2H = 2(exv + 2y) = YP + YE et x = dans le cas d'une dalle orthotrope.
4
98 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES

Par interpolation linéaire des tableaux III/7 et III/8 pour {} = 0, 70


et 1J = 0,80, on trouve les valeurs correspondantes du coefficient r1 pour
1J = 0, 72. Dans la colonne e = b , nous 1"tsons pour y = b et pour y = 0:
4 4 10. Calcul des efforts tranchants et réactions dans les
y= b/4 y=O poutres

rf. = 1 f} = 0,70 0,022478 0,090727


rf. = 1 f} = 0,80 0,017620 0,092490
~ 0,004858 0,001763
rf. = 1 f} = 0,72 0,021507 0,091079

Par la formule d'interpolation 9.9, on trouve pour a = 0,49:


y= b/4 y=O

Ta =vez 't'l 0,01503 0,06375 De ce qui précède, il résulte que les charges transmises aux poutres
par les entretoises sont proportionnelles aux déformées w. Il s'ensuit que le
Les moments de torsion se déterminent successivement selon la formule coefficient de répartition transversale K a aussi pour valeur
. 1 l . K = p(x) 10.1
9.13 pour m = 1dans 1a sectton x = et x = respectivement:
2 4 Po(x) '
où po(x) est la valeur de la charge p(x, y) uniformément répartie sur toute
x y= b/4 y=O
la largeur du pont, p(x) étant la partie de charge que transmet une poutre
10 10 isolée. Cette formule montre comment la charge extérieure et sinusoïdale
l/2 0,01503 . - . 1. 0 0 0,06375 . - . 1. 0 = 0
n
=
n dans le sens X, se répartit transversalement entre les différentes poutres.
10 10
0,06375.-. 1. 0,707 =
Pour les constructions pas trop grandes ou celles qui sont peu char-
Mxy = -Myx l/4 0,01503 . - . 1 . 0,707 =
n 7t
gées, on peut déterminer, de manière approchée, l'effort tranchant existant
= 0,0338 tm/m' = 0,1435 tm/m'
dans une poutre isolée, par la relation
. mrr:x
d sm
_ dMx _ d(KmMom(x)) m2rr;2
Q xm- ~- dx = 1\.mWom - -2 - (!p
1 dx
m3rr: 3 mrr:x Pm l mrr:x 10.2
= 1\.rnWom - -3 - (!P COS - - K rn 2i) mrr: COS-~·····.
1 1

s1· nous d,estgnons


. Pm
par 2b
l mrr:x
mrr: cos - -
1
Qxom l'effort tranchant moyen
pour un pont soumis à une charge linéaire et sinusoïdalement répartie dans
le sens X, on a, de nouveau,
10.3

On peut donc, même pour déterminer approximativement l'effort tranchant


100 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 1Û. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES l01

dans les poutres, se servir du coefficient de répartition transversale K déjà A condition que ct. soit nul, l'effort tranchant peut s'exprimer, de
calculé. façon analogue, par l'équation
Une détermination rigoureuse des efforts tranchants oblige cependant, l mnx
en raison de l'influence de la torsion, à faire une distinction entre le grillage Qxm = b Pm<om COS -
1
-, 10.5b
et la dalle comme dans le calcul des moments de torsion.
où le coefficient Eom est donné par l'expression

v~
1
10.1 Efforts tranchants et réactions dans le sens longitudinal de la Eo = sh2 2}.b sin2 2Àb ( 2 Ch J{b +y) COS },(b +y) (sh 2 Àb cosJ.(b +
dalle + e) ch }.(b-e)- sin 2?.b ch },(b + e) cos },(b-e)]
L'effort tranchant dans le sens X par unité de largeur est donné par + [ch J,(b y) sin ?,(b +y)+ sh À(b +y) cos },(b +y)] . ..
l'expression
... {[sh 2J,b[sin },(b + e) sh ?{b-e)] +
e) ch },(b-e)- cos },(b 10.7
iJ3w à3w _ àMx + oMyx _ sin 2Àb[sh ?c(b + e) cos },(b-e)- ch ?,(b + e) sin Â(b- e)]} )
Qx = - fJP àx3 - 2 y àx oy 2 - ~ --ax -
10.4
on a comme précédemment

En introduisant à nouveau 2y = xl/ f!PQE-, il vient, après modification,


1 , ,_ ) Pour les sections faites à droite de la charge, il faut changer, dans la formule
Qxm =Pm bl ( -2nm f(m -r x8-~emttm
rmrx
cos - 1- 10.5
ci-dessus, les signes des termes y et e entre parenthèses. Eom s'obtient en
remplaçant dans l'équation 10.7 fJ par m8 et  par m respectivement.
Pour l'emploi pratique, l'équation ci-dessus peut s'écrire simplement
Afin de calculer le coefficient El pour le cas où ct. = 1, on fera de
l mnx
10.5a nouveau usage de la formule précitée de Guyon. Si nous exprimons l'effort
Q:rm = b Pm.Eam COS -
1
- ,
tranchant sous sa forme 10.5a et que nous remplaçons l'indice 0 du coefficient
où on a, à l'aide des formules 6.28 et 8.5, E par 1, ce dernier aura pour valeur

El = 4 s~ 2a )2 sh a ch Hx

2 sh a ch fJcp [(a ch a - sh a) ch 81p - 81p sh a sh 81p]


+ 3 sh a ch a - a
+ 10.8

+ 2 sh a sh {}cp [(2 sh a a ch a) sh f}ll;- 81p sh a ch f}1p]


- 3 sh a ch a + a
Les coefficients cp, 1p, a et x gardent la même signification que pré-
cédemment. Elm s'obtient en remplaçant dans l'équation 10.8 {} par m8 et
a par ma respectivement.
Les efforts tranchants (réactions) seront cependant, sur les bords, de
forme différente en raison du remplacement des moments de torsion par les
efforts supplémentaires (voir paragraphe 5.4).
Les valeurs M, N, 0, P, C ont la même signification que dans les cas pré- Selon la relation 5.17a, il vient, dès lors, de façon analogue à l'équa-
cédents (6.45 et 8.2). tion 10.6
102 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 103

~ ,! b, b pour l'excentricité de la charge e = -b,- ! b, - ~, -! ,


0,
b b 3
, , b, b pour {} =. 0,10-5,0 variant de 0,10 en 0,10 entre 0,10 et
4 2 4
1,0 et de 0,20 en 0,20 entre 1,0 et 5,0.
Par lignes d'influence des efforts tranchants longitudinaux, on entend
des lignes représentant, pour des valeurs déterminées des paramètres
d'entretoisement {}et de torsion tf. et pour une certaine valeur de y, la varia-
tion de E en fonction de l'excentricité de la charge e. Le coefficient E est
l'effort tranchant longitudinal partiel que produirait une charge partielle
P1 sin ~x disposée à l'excentricité e, P1 étant égal à l'unité.
Les valeurs des coefficients Eo, El et ;1 sont consignées dans les
à condition que la réaction aux bords x = 0, l soit donnée par la relation tableaux IV/1 à 30.
- l - m11.x Pour les besoins d'un projet préliminaire et pour mettre en lumière
Qxm = b PmEam COS -
1
-. 10.9
leur allure, on a construit encore aux figures 10-1 à 10-15 les lignes d'influ-
De manière analogue, pour tf.= 1 l'équation 10.9 prendra la forme ence des coefficients Eo, El, i'1 sous forme de diagrammes.

- {} J
El =
4 sh 2 cr j (3 sh cr- cr ch cr) ch ex &x sh cr sh fJx

[(5 sh cr- cr ch cr) ch {}rp + fJrp sh cr sh fJrp][cr ch cr- sh cr) ch {)If'-


+ - 01p sh cr sh fJlf'] _+
3sh cr ch cr - cr
[(2 sh cr cr ch cr) sh fJrp + fJrp sh cr ch fJrp[[2 sh cr
+ cr ch cr) sh fJijJ
+------------~~~--~------~-
01p sh cr ch fJ1p]
3 sh cr ch cr + cr
la valeur de Eo restant, même sur les bords x = 0, l, équivalente.
Sur la base de calculs de ces coefficients pour les différentes valeurs
l' 10.8a

de tf. entre 0 et 1, Bares [6] a établi deux formules d'interpolation dans le but
de déterminer l'expression générale de Ea à l'aide de Eo et El en fonction de
la position de la charge et de la section dans laquelle on recherche l'effet.
On a trouvé que
pour y + e
1 1 1 1 ::::=; ~ b on avait Ea = Eo + (El - Eo) tf.

3
etpourlyl+lel>4h Ea=Eo+(El-Eo) v-
tf.. 10.10

Par les formules 10.7 et 10.8 on a calculé [4, 5] les valeurs des lignes
d'influence des coefficients Eo et El (tf.= 0, (/. = 1) aux points y= 0, !,
104 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 105

(0

axm--t~- -flm- iétem


-
cos _ml_xx_ ,1
-·--'---~..,f----.l'.+-~-~-1
1,7
1

- --~~- - -
1
-- --;- r __ j§ 1
0,71--~~--~---~--~--4--~0~-----+~L_+
1

1 1

0,8 1,5 ;-----·-~-!--- --~···;---{~


1 1
----
0,7 !,If "..l"' 0,5-t--·----l···--·--L- J_____L___l _ _Q

~
__JI .
D,6

0,5

0,4
1 i
tif~:,--~r----f----"'~--+-----'---~."- +·--L-~
'"

Figure 10-2

Figure 10-1
106 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROP ES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 107

Eo 1 If="12 {0
Eo 1
1
1 I.B
w·.J%
1,0 i t!J

-,-
1 1 1
/ l mr.r 1 1
l mxx (J%m = yflm éâm co. 1
0, g
a.fm 7i flm EttmCO. -~-

/
/
1
il
1
/ a,§
/
1.7
1
1

/ 1 1
1 /
0, B / !,If / (J,B

t/
1 !tf
/
1 1 1
/ 1 1
0, 7 1,5 / (J,7 1 15
~~. Jfi
1

~
1

0, ô
/
/
1
1,4
1
1
e·bh a,ô
1
/ /
1
!; /
1,4
1
i
/ --

\
/
/ / / 1
/

5 / 1,3 /
1
0, 5
P:!_/
/r IJ 1
1

\
/

/
/
/ ___
J/J/t, ..... /
/
/
1
1 0, 4 12 1
0, 4 P•-!J..______ 1,2 1 1 1

\
1

0, 3
_!!!fj_ \LI ~~= ==:::::::- ,, If /
/
/
3
bh
-·-·- ----- ·---·- ------ f,f 1
1
1

1
1

0, 2
..::iL.-

-- -
bf4 :~
~
"' >...
""::,...
"'\-.... 10
0, 2
bfi,
-------- '

"' ',.........._
\' \
-,_
.......
'-

~'
~ ''
'~ ""
!!__
r--,, 1\
_bf4 0, f l" "
,
0, f
-~ "-....

'~""' \ ' ""


--- '~ ~""-,
~
_bf2
' ', ...,.. ~

--
....

·--.. tf 0 ~" "t-.....,

~71
~ ~---=- '--~
==~ ---
0
--xo;;,-- ---- r~ s::<.:::: r-_:_~ f- - -
- 7
"'--
"'~--
-bh - -~
'-..
·---. ......_
-a,f h
0,5
/
tfl
\
f5~ ~()
2,5

/
. y
/
. .{5 Tfl f.5 f,fl
-o, f

-o,2
-JOfi, -q5

/
v tO 1,5 :;o 2,5 3,0
\45 9,fl 4,5 .f,O

-o, 2
- -a 3
-!J
\
\
-o.,3 ·'

Figure 10- 3 -o, • ~ ..........._

-0, 5 1

Figure 10-4
108 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 109

ag 1,2

0,fl 1/ ~0 lo ;;: [Y'·D f


éf !l•fJ
~
m;7 1/ 1
l
l a%m - Jï flm tfm COS l
1 a.fm 7JPm tfm CtJ.

v.
0,7 0 f,7 P.5

ey}o 111 " "" -~ 1


~

-~
/

0,ô 0,0 e·o/ 0, IJ

~l
---
Jb/'1 /
l/
1/ JI 1,5 li
/ 23 1
a,5
-7 1 0,9
- -
1/ 1/
0, 4 bh
·- .....
0
1 't 50 1 0.7 1 1.4 / 2,2 1

1 "\
\
\
1
1
:
1/ Il Il
v\
1
0,3-f-bA \ 1 \ 0,ô 13 lt

2~ 0 \
v /
/P ·O
/e.o
\ - -- -'~;:- 1- 40 1 0, 5 1,2 1 l,O l

!
0

\
\
\
\
\

'\ 1
! 0,4 /
P·O /
l.f !' I,IJ /
~ ~-- \
Il
1 \ , \~
1

0
-%
~
\
\
- - r---
1

- --i " 0,3


Il 1.0 / 1,8
-----\
.~. / ~1/
/
% l/
-a,[
.bi;
- ----
\
_/
/
/

1 2 1- - c-----..........__ 1,1
-----------

~ -!/2
-u,5 / - , ---.--~.,\ ,0 ;:5 3,0 \/3,5 ~0 4,5 5,01 ....... ,........__
./\
____ / / \ ------- ~, ..______

-o,_2 _3% / / -- --- " - ~-


\
\
1 0, f 3/Ji,"-
.....
r----_
\
\
·-·-·- -·-·-. -----.
~ ~- ----
----- ~

~jr-J I- \
-0,3
"' '
"
0
0,5 1,0 1,5 ;:o ?,5 J,O 3,5 f/J ~5 fO "
-o4 -- " ..... _ -o,1
---
----
-0,5 -a,2
Figure 10-5 Figure 10-6
110 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 111

12 12
r -

~=%[
1 '

Et! 1

''
'
i
,f
(J
..rm -- Jb, flm é I /lJ,?T..r
m cos -y-·-
1 1

1 1
1
1 !

,0 r 1 1 1,1! 1
2,5 1

1 :
/~
'
0, g
1

1
i
i ; i
1

/
/2~
i1
1
1 0,§+---le-. ----1-------
17~-
/ 1
1

i
0,8
-Y' 1 1/ 23

y
-~~
1 1
1,5 i
1

~-~_ti
7 1
c-- 1 2,2 /1

,/1
·-·

0o_
1

1
1

!
1 1

-- _/,}__ ,/ 2,1 ! 1

'j
1

1/ 1,2 l 2,0 VI l
/i
1

9 :P=%,1 1 l,f .1/,L~_!' /


/
/1
1

0,3
1

1
1
1
10
1

1 i
.

/,8
Il i
i

1 10 1
v 1
1

u~r~ r=----
1
t='-=
li -~
1
0,2 1,1 1 1

,__ ______
~---
1

~-
1
1 '
------------
0,1 ~ ~--:_- --... c- __ l
"
-----
-...cc
-~ :~
~-~~
~-

(}
~""- ~------ --
~-------
1
tf-
0,5 1,0 1,5J J;OI .J,OI J5! -901 -95
0,5 1,0 1,5 ;;o ;;5 J,O J,5 10 13 5,0 ' 1
)ji
, 1 '1 1 , .f,tJ

::c---- __ ti
f

1 1 1 1

-0,2

Figure 10-7 Figure 10-8


112
10. CA LCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 113
LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES

'

l ..3b4
1

(2
éf 1
1
1
f
' 1

f,f
l
t14'm = Tflm âm CO.
mr.x
1
1
1
1
1
1
1
i
1
1
1
1
l' 1

1
1
1
1
1,')
1/.J,O
1,0 /1 J,O 1
1

(j§ 1
1
/ [
i
;

1
0,§ 1 v
1
1 1
'
/ 1 --- ---
_.../

1~
0,8 1 2,0 1 ---"' 0,8 20
1 ------"/ ------

o,7 ---1
1
1
1
' /
j, ------
J.--ê:~ i
' 1
47 17
1
1
1
/ ---------
i ~
0,6 1 1,0
(}6 (0 1

p.3% / 0,5
(},5 ï

(},4
1
1
1
1

i
1 1

0,9 1
T
1
1
1
1

0, 3
1
/ . ~b
4'?7 --- '· "::.::::
---- "-
~ Î'-----
1

0, 2 1 ..f '--

i
tt::- -~
~
.3-%~
~
'--!! ' ,'-....
l'--,"
""-.
""-.
::-:t-----·- t--..
1--- _=
~
-~
~ ~~ t--- ~"--- - f -
~-
(}

-{( f
0,5
b -..:
!,tl 1,5 l,O l,_5 .f,fl .1,5
-
1fl 45 .f,tl
" -{},1

Figure 10- 10
Figure 10- 9
114 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TR ANCHA NTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 115

,3 1,3
-
1.2
Ef f=IJ 2 éf w;%
~m = l_ r-- pm ~ mCOS[?!~
- l
f
a,m= 'b lflmtam lros.!!!f
f

1,0 1 0 /
g / 0

v/ g
1
/ 0

0,8 / /
/ .9 /
~/
/
/"/
0 //
~0
./
0,7 1 7 1
v
/
_//
/R-0 1 _;/:.;
1~
0,o

0,5
B·i 0
/
v/ 0
B·~
1
/
l,O
/
v//

O,q i/ /
/
0, 9
1 1
//
/

1
'()
!0
0,3 1 bh 3

/~ -------
1

-~
2 //: ~ -----'-...__
0,2
y ~ 1/ -~

~ '· ~
~:-·-- ,!Jh
.,. '~ --- J#
OJ
\
~"4 .., '-,'----
o. 1
.J~ ~%~ "' ~"'----~--------- --
'
'- ........... ............
b' ' , ~--- 1-- tf ~·, ""'~ ~
0
IJ,5 1,0 1,5
r----.
?,0 .?,5
. =·
-fO .3,5 4,0 4,5
:---
5,0
0

·Il,f
-b

0,5
"'
1,0
~.

- 1,5 l,O
-=
.?,5 3,0 3,5 ~0 -~5 t-- 5,0
tf

·0,1

Figure 10-11 Figure 10-12


116 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES
1Û. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 117

1,3
/3
y~%
'

lt - ~,.3%
1,2
.2
é,
i m:trx
f,f
!I.xm ~ Tl Pm1-é ttm ro. -~-
1
l f!l!'%

1 1,f 1 1l_rm 7JPm rrmros l


1 1
1,0 1 ,0 1 1
1
1
0 1 0
i // 1
1 1
1
. 0, g /
/

0, !l 1 /
//
i /
1 /
i 0 /
/
1 /
O. B 1 /
/
// IJ /
/ /
1 /p·% 1 /
/

0, 7 i /
1 1---/
1 0,7 1 /
.//
1"-.J' i /

0, 0
R·/;f; j 1 /
/
R·J%/ /
/p.Jbj4

1 y 0 1 0 /
/

0,5
1
i \///1 1
1
~///r
i /
/ 1 5 !
1
i 1 1 ~/·
/
1
4 1 1
j 4 - -jv
1
1 1 1
0, 3 1 1 1 1
llh
l /
1 ~--
1 :3
i / /4nl: ~' 1
1 .
/ '-
''
O. 2 ·//
/~
""""' ,,
"'~
2 // b ' .,_
~ ~'"
~ ",, !
1
~'
f
' " '~
~~
~
--~~ '
.
1'~ 1 r--"'~ 0/ l' ' c
-Ô~ ~~
r----+- ~~-~- ~ '-.,
tf _J<% :\
0 -b ''· ~ -------
'o
-bQ ~~;_':::--~
r~ ~
" ·- ·--..._ ·-.
-o, 1
0,5 1,0 1,5
---- l,O l,5 -JO ],5 9,0 4,5 5,0 -b

0,5 f,O 1,5 ::o ),5 ~~ 10 4,5


·-·c-:
5,0 "
0,1
Figure 10- 13
Figure 10-14
118 LE CALCUL DES GRILLAG ES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES
10. CALCUL DES EFFORTS TRA NCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 119

10.2 Efforts tranchants et réactions dans les poutres du grillage


1.3
L'effort tranchant dans le sens X par unité de largeur est donné par
-
E, l'expression ·
1,2 t !J"D 3
w = àMx + oMyx =
3
Q·x = - (! p o()3xw - YE àxo ày2
,1 1 ~0 ii.rm=
il
FfiPmé
-
m
cos fPJ[ .(
Il
= --:l M x + -
0 ( YE
àx

)
ày
10.11

1,0 Il /
uX (!E
Mv .

1 J,O v En remplaçant dans cette équation M x et M v par leurs valeurs 7.6 et 8.4,
il vient
0,9 / l YE mrrb ) mrrx
Qxm = P·m. ( 2brrm Kam + e"i - - ilam COS - - . 10.12
a,8 1 /V! 1 1
Les coefficients K et ,u sont donnés par les formules précitées 6.46 et 8.5.

P,l 1 l,O

v /
/a 1

i
1
1
Si a = 0, l'effort tranchant est donné par la même expression 10.5b
que dans le cas précédent en raison du fait que les moments de torsion sont

~
: 1

v nuls. Pour CJ. = 1, on obtient une formule analogue à celle 10.12, les indices
1

'
6 1 1

1
des coefficients se changeant de u. en 1. Les coefficients K1 et ft 1 sont donnés
{0
1
1 par les formules 6.53 et 8. 7. Pour u. général, les coefficients Ka et fla se
e·b/
i 1
calculent de façon ordinaire par les formules d'interpolation 6.10 et 8.8
/1,5
- --- à l'aide de Ka, po et K1, fll.

1
/ 1
/
-l',
0,9
/
/
'' i ·1 Sur les bords (x = 0, l) la réaction est donnée par l'expression
/ ' ..... .....
Il /Jb/4
/ - ( l
0,3 1
1
.....
.....,
..... ..... Qxm = Pm 2bmrr Kam + 2yE mrrb ) mrrx
(!E -~- flam cos - / - . 10.12a
..... ,

0,2 f ~
v ....--- · --.. .......
......
.....
' '--..
'--..
Pour u. = 1, on obtient une formule analogue, l'indice des coefficients étant
1 au lieu de u..

~1'-....._o-~ ......
....... 1 Pour déterminer les valeurs maximales des efforts tranchants longi-
1
Il.,1 ~~. r-............
....................
..... 1 1 tudinaux, il est nécessaire de trouver la position la plus efficace de la charge
-JOt~~
-bh ' . ... ~
.............__
..........___ L~- l'-- t- ._
·-r --
dans le sens transversal selon les lignes d'influence de s (éventuellement de
K et fl pour grillages) et, dans le sens longitudinal, suivant les règles de la stabi-
~---1,5
-%--- -b '<:::. ·-·-· ·-·-· rf
0 lité de constructions au moyen des lignes d'influence d'une poutre simple
0,51 1,0 ?,0 ~5 J,O J,5 ~() 9,5 .f,O

P,f Exemple 7
Figure 10-15 Pour la construction et la charge données dans l'exemple 2 (figure
7-14), il faut déterminer l'allure des efforts tranchants longitudinaux sur
la largeur de la construction et définir l'effort tranchant longitudinal
maximum dans la section x = ! (à condition qu'il s'agisse d'une dalle

orthotrope). Puis il faut déterminer l'allure de l'effort tranchant longitu-


120 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 121

dinal dans le sens X et la réaction relative à la section de la coupe tran-


versale pour laquelle on trouverait en x = ~ la valeur maximale. ~1 - 3/4b - b/2 b/4 b/2 b

Au tableau IV /7 on lit les valeurs des coefficients eo et e1 pour les - b - 0,28034 - 0,08525 + 0,13364 + 0,13459 +0,11959
.. d onnees
' delah 3 b - 3/4b - 0,04863 - 0,05169 + 0,05403 + 0,07537 + 0,11173
pos1t10ns c arge e = -
4 ., - 2b, b b
4 , 2 , b et pour y entre - b/2 - 0,07661 + 0,08471 - 0,00478 + 0,02775 + 0,10619
- b et + b.
1 - 0,04411 -0,01881 - 0,03679 - 0,01054 + 0,09139
- b/4
0 - 0,00065 1 - 0,03358 -0,01896 - 0,03358 + 0,05092
êQ
b/ 4 + 0,03614 - 0,01054 + 0,09989 -0,01881 -0,03298
- b/2 b/4 b/2 b
b/2 + 0,06535 + 0,02775 -0,01069 + 0,08471 - 0,17161
3/4b + 0,09322 + 0,07537 - 0,01536 - 0,05169 - 0,35490
- b + 0,62520 + 0,32815 - 0,05712 - 0,08140 - 0,09124
b + 0,12718 + 0,13459 + 0,04221 - 0,08525 - 0,52632
- 3/4b +0,48150 + 0,32713 + 0,01742 -0,02795 - 0,08872 1
- b/2 + 0,32713 +0,30864 + 0,09330 + 0,02861 -0,08140
·-b/4 + 0,18993 + 0,24745 + 0,16982 + 0,09330 - 0,05712 r:t.(t:l - eo) resp. lf;;(el - t:o)

0 + 0,08696 + 0,16839 + 0,23774 + 0,16839 + 0,00344 - b/2 b/4 b/2 b


b/4 + 0,01742 + 0,09330 + 0,27244 + 0,24745 + 0,12428
b/2 - 0,02795 + 0,02861 +0,24745 +0,30864 + 0,32815 - b - 0,1254 - 0,0381 +0,0597 + 0,0601 + 0,0535
3/4b - 0,06038 - 0,02795 +0, 18993 + 0,32713 + 0,62520 - 3/4b - 0,0218 - 0,0231 + 0,0242 + 0,0337 + 0,0499
b - 0,08872 - 0,08140 +0,12428 + 0,32815 + 0,99415 - b/2 - 0,0343 + 0,0379 - 0,0010 + 0,0124 + 0,0475
- b/4 - 0,0197 - 0,0038 - 0,0073 - 0,0021 + 0,0408
0 -0,0001 - 0,0067 - 0,0038 - 0,0067 + 0,0227
1
b/4 + 0,0161 - 0,0021 + 0,0200 - 0,0038 - 0,0147
b/2 + 0,0292 + 0,0124 -0,0021 + 0,0379 - 0,0769
~1 - 3/4b - b/2 b/4 b/2 b
3/4b + 0,0417 + 0,0337 - 0,0069 - 0,0231 - 0,1586
b + 0,0569 + 0,0601 + 0,0189 - 0,0381 - 0,2358
- b + 0,34486 + 0,24290 + 0,07652 + 0,05319 + 0,02835
- 3/4b + 0,43287 +0,27544 + 0,07145 +0,04742 + 0,02301
êa
- b/2 +0,25052 + 0,39335 + 0,08852 +0,05636 + 0,02479
- b/4 + 0,14582 + 0,22864 + 0,13303 + 0,08276 + 0,03427 ~1 - 3/4b - b/2 b/4 b/2 b
0 + 0,08631 + 0,13481 + 0,21878 + 0,13481 + 0,05436
+ 0,05356 + 0,08276 + 0,37233 + 0,22864 + 0,09130 - b + 0,49980 + 0,29005 + 0,00258 - 0,02130 -0,03774
b/4 1
1
+ 0,03740 + 0,05636 + 0,23676 + 0,39335 + 0,15654 - 3f4b + 0,45970 + 0,30403 + 0,04162 + 0,00575 - 0,03882
b/2
+0,03284 +0,04742 + 0,17457 + 0,27544 + 0,27030 - b/2 + 0,29283 + 0,34654 + 0,09230 + 0,04101 - 0,03390
3/4b
b + 0,03846 +0,05319 +0, 16649 + 0,24290 + 0,46783 - b/4 + 0,17013 + 0,24365 + 0,16252 +0,09120 -0,01632
0 + 0,08686 + 0,16169 + 0,23394 + 0,16169 + 0,02614
b/4 + 0,03352 + 0,09120 + 0,29244 + 0,24365 +0,10958
Aux valeurs en caractères gras s'applique la formule ea = eo + (e1 - eo) et.,
aux autres valeurs la formule ea = eo + (el- eo) v;.
Puis nous calculerons la différence (e1- eo), et.( el - eo), soit v; (e1- eo) et,
b/2
3/4b
+ 0,00125
- 0,01868
+ 0,04101
+ 0,00575
+ 0,24535
+ 0,18303
+ 0,34654
+ 0,30403
+ 0,25125
+ 0,46660
b - 0,03182 -0,02130 + 0,14318 + 0,29005 +0,75835
enfin, ea. 1 1
122 LE CALCUL DES GRILLAGES DE POUTRES ET DALLES ORTHOTROPES 10. CALCUL DES EFFORTS TRANCHANTS ET RÉACTIONS DANS LES POUTRES 123

Suivant la formule 10.5a, nous multiplierons, ensuite, le coefficient sa par les


valeurs correspondantes de Pt, d'où il vient: x cos -l-
TCX
bl 2:,
ëuPi 1 f cos ~x 'Le0 p;(t/m')

ëaPi 0 2,690 2,690


1
"
bcos 4~ 'aP i l/8 0,925 2,690 2,490
~1 - 3/4b
1 - b/2
1
b/4
1 b/2
1
b 'LeaPi
l/4 0,707 2,690 1,904
'
3/81 0,383 2,690 1,030
-b + 0,7490 + 0,1450 + 0,0026 - 0,0426 - 0,0188 + 0,8352 1,478
1 5/8/ - 0,383 2,690 - 1,030
- 3/4b + 0,6890 + 0,1520 + 0,0416 + 0,0115 - 0,0194 1 + 0,8747 1,548 3/4/ - 0,707 2,690 -1,904
- b/2 + 0,4390 + 0,1732 + 0,0923 + 0,0820 - 0,0169 1 + 0,7696 1,360 7/8/ - 0,925 2,690 - 2,490
- 1 2,690 - 2,690
-b/4 + 0,2551 + 0,1218 + 0,1625 + 0,1824 .- 0,0082 + 0,7136 1,261

0 + 0,1302 + 0,0809 + 0,2339 + 0,3233 + 0,0131 + 0,7814 1,383

b/4 + 0,0502 + 0,0456 + 0,2924 + 0,4873 + 0,0548 + 0,9303 1,645 Les réactions Qxexistant au droit y = ~ se trouvent à l'aide des valeurs des
b/2 + 0,0019 + 0,0205 + 0,2453 + 0,6930 + 0,1256 + 1,0763 1,904 coefficients eo et ~1 comme le montre le tableau IV/7.
3/4b - 0,0280 + 0,0029 1 + 0,1 830 + 0,6080 + 0,2333 + 0,9992 1,768
- b/2 b/4 b/2 b
b - 0,0427 - 0,0106 + 0,1432 + 0,5801 + 0,3792 + 1,0492 1,855

s o (y = b/2) - 0,02795 + 0,02861 + 0,24745 + 0,30864 + 0,32815


1
6;: (y = b/2) + 0,00713 + 0,02463 + 0,26943 + 0,54582 + 0,07018
L'effort tranchant longitudinal maximum dans la section transversale
x= ! vaut (Qx)max = 1,904 t/m ' au point y = ~ . Eallure de l'effort tran-
('ë;_- eo)
.<4- eo)v;
+ 0,03508
+ 0,01680
- 0,00398
- 0,00178
+ 0,02198
-
+ 0,23718
+ 0,10610
- 0,25797
- 0,11520

chant longitudinal Qx dans le sens X sera obtenu aux points x = 0, ~ , !,~, (ë"; -

-
eo)
·-ëa
r/. -
- 0,01115
-
+ 0,02683
+ 0~00439
+ 0,25184
-
+ 0,41474
-
+ 0,21295
5l 3l b êap; -0,01673 + 0,01341 + 0,25184 + 0,82948 + 0,10647
, , 7!8, let y= (figure 10- 16).
8 8 2
2: Ë: aPi = 1,18447,
- 10
b b (Qx)Y =~ = 4 1,18447 = ± 2,96 t/m '.

Figure 10-16

Vous aimerez peut-être aussi