Vous êtes sur la page 1sur 2

Contrôle de gestion et système d’information

Introduction :
Avec l’ère informatique, la firme a connu une rapide évolution de ses systèmes d’information, et son
contrôle de gestion qui se nourrit d'informations n’a cessé d’en être influencé.
L'ensemble des modules du système d'information sont d'égale importance, et même si le CRM « Customer
RelationShip Management » et le SCM « Supply Chain Management » sont essentiels dans la chaîne
informationnelle et décisionnelle, l'ERP « Enterprise Ressources Program » reste encore le progiciel
privilégié car il peut affecter et traiter l’ensemble des fonctions de l’entreprise. C’est pour cette raison qu’on
va se focaliser dans ce travail sur les ERP, et répondre à la question suivante :
Dans quelle mesure les ERP impactent le contrôle de gestion ?
Plan :
Axe 1 : Utilité des ERP et leurs pour le CDG :
 Section 1 : Définition d’un ERP et l’utilité de son implantation dans les entreprises
 Section 2 : Apports des ERP pour le contrôle de gestion
Axe 2 : L’impact des ERP sur le CDG
 Section 1 : Problème d'intégration des ERP
 Section 2 : L’impact limité des ERP sur la fonction CDG

Axe 1 : Utilité des ERP et leurs apports pour le CDG :


 Section 1 : Définition d’un ERP et l’utilité de son d'implantation dans les entreprises
ERP est un logiciel permettant de gérer, relier et automatiser l’ensemble des processus opérationnel d’une
entreprise, que ce soit la gestion comptable et financière, la gestion des ressources humaines, mais aussi la
vente, la distribution, l’approvisionnement ainsi que les nouveaux besoins comme le commerce électronique
Parmi les motifs derrière le choix d’un ERP :
 La simplification et la standardisation des systèmes
 L’amélioration des interactions et de la communication grâce à son langage commun
 L’acquisition d’un avantage stratégique
 Il offre un support potentiel à l’amélioration des décisions de gestion

 Section 2 : Apports des ERP pour le contrôle de gestion


L’ERP, comme tout système d'information de gestion, doit contenir un certain nombre de qualités
incontournables qui doivent permettre au contrôleur de gestion de faire un travail plus efficace :
 Etre adaptables, évolutifs
 Posséder des modules spécifiques aux caractéristiques de l'entreprise
 Fournir les indicateurs de performance
 Présenter une information multiple, mais triée, organisée, hiérarchisée et adaptée au destinataire
Ainsi les ERP aident le contrôleur de gestion à bien mener ses fonctions à travers :
o L’automatisation de nombreux calculs, ce qui fait gagner du temps pour bien mener ses missions de
calcul des couts et de reporting.
o La rapidité de traitement de l’information offre la possibilité au contrôleur de gestion de travailler en
temps réel
o Avoir un accès à l’information de gestion uniforme pour une meilleure prise des décisions
Axe 2 : L’impact des ERP sur le CDG
 Section 1 : Problème d'intégration des ERP
Même si les ERP constituent un formidable outil au service du contrôle de gestion, la complexité de leur
l’intégration soulève toutefois une multitude de problèmes organisationnels :
 La mise en place d‘un ERP nécessitent des investissements Coûteux
 Ce n’est pas l’outil qui s’adapte à l’organisation mais l’organisation qui doit se transformer
pour accueillir l’outil dans les meilleures conditions
 L’erreur lors de la saisie de base, peut se propager et contaminer l’ensemble des processus,
des fonctions
 En terme des RH, la difficulté réside dans le risque d’obtenir les bons profils expérimentés et
stables, ceux-ci qui doivent assurer la maintenance et la bonne intégration de L’ERP.
L’incompréhension, l’incompétence, la grande mobilité de ces ressources humaines peut
engendrer un rejet de cet ERP
 Section 2 : L’impact limité des ERP sur la fonction CDG
 Absence de lien entre l’innovation en CDG et innovation technologique en SI : il n’y a pas de lien
entre la mise en place d’un ERP dans l’entreprise et les innovations conceptuelles en matière de
contrôle de gestion
 La complexité des ERP peut occulter certains aspects novateurs des développements en matière de
contrôle de gestion

Conclusion :
Il est à noter que l’ERP peut être une source de dévouement pour le CDG car il renforce sa position au sein
de l’entreprise et permet un bon développement de ses pratiques.
Or, l’ERP semble être un obstacle qui limite l’intervention du CDG et qui peut le remettre en cause.
C’est pour cette raison, Il reste assez difficile d’établir une conclusion sur la réalité et la nature de l’impact
des nouveaux systèmes d’information sur le contrôleur de gestion, la relation entre les deux restent
discutable et révisable à tout moment

Vous aimerez peut-être aussi