Vous êtes sur la page 1sur 2

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L'EDUCATION
Association Tunisienne Des Sciences Mathématiques
Bureau Régional De Zaghouan
THEMES ABORDES : Suites réelles & similitudes & Etudes de fonctions
EXERCICE 1 Répondre par vrai ou faux en justifiant la réponse.
1) Soit n un entier naturel. ( 3 +i) n est réel si et seulement si , n est un multiple de 6
1 (-1)n
2) Soit U et V deux suites définies sur IN*, par : Un = et Vn = .
n n
Les suites U et V sont adjacentes.
3) Le rapport d’une similitude directe qui admet un seul point invariant est toujours différent de 1
1
4) La composée d’une similitude directe de rapport 2 et d’une similitude indirecte de rapport
2
est un déplacement
EXERCICE 2 On donne les suites (Un) nIN * et (Vn) nIN * définies par :
1 1 1 1 1 2n 1(-1)k 1
Un = 1-    ....     et Vn = Un + .
2 3 4 2n - 1 2n k  0 k  1 2n  1
1) Montrer que pour tout n  IN* on a Un < Vn.
2) a- Montrer que (Un) nIN * est croissante et que (Vn) nIN * est décroissante.
b- Déduire que les suites (Un) nIN * et (Vn) nIN * sont adjacentes.
EXERCICE 3
1) Le plan est rapporté à un repère orthonormé direct (O, U; V ). On considère l’application f
qui à tout point M d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel que : z’ = (1+i)z
a- Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de f
b- Soit M un point du plan distinct de O et soit M’ son image par f. Montrer que le triangle
OMM’ est rectangle isocèle et en déduire un procédé de construction du point M’
2) On considère les points An définis par :
A0 le point d’affixe (-1+i) et pour tout entier naturel n , An+1 = f(An)
a- Placer les points : A0, A1 , A2 , A3 et A4.
b- Pour quelles valeurs de n , les points O, A0 et An sont alignés
EXERCICE 4

Dans un plan orienté , on considère le carré ABCD de centre O tel que ( AB, AD)  [ 2 ] .
2
On désigne par I et J les milieux respectifs des segments [AB] et [AD].
1) On note S la similitude directe qui transforme D en O et C en I
a- Déterminer le rapport et l’angle de S
b- Trouver une construction géométrique du centre  de S
2) a- Préciser les images respectives des droites (BD) et (BC) par S
b- Déterminer alors S(B) et S(A)
c- Montrer que  est le barycentre des points pondérés (B,1) et (J,4)

3) Soit R la rotation de centre O et d’angle . On pose h = RoS
2
a- Préciser h(B) puis caractériser h
b- Soit  ’ le milieu de [  B]. Justifier que le triangle O   ’ est rectangle et isocèle
4) Soit  la similitude indirecte qui envoie D en O et C en I

ATSM : Bureau Régional de Zaghouan Janvier 2017


a- Vérifier que  = S(OI)oS, puis déterminer  (B)
b- Donner alors la forme réduite de la similitude indirecte 
EXERCICE 5
Le plan est rapporté à un repère orthonormé direct (O, U; V ). Soit la similitude indirecte qui à
tout point m d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel que z’ = -2i z + 2i +1.
1) Déterminer le rapport de f.
2) a- Déterminer l’affixe du point I centre de f.
b- Déterminer l’ensemble des points M d’affixes z tels que IM'  2IM . En déduire une
équation de l’axe  de f.
3) On pose M0 le point d’affixe 2 et on pose pour tout n de IN, Mn+1 = f(Mn).
On désigne par zn l’affixe de Mn.
a- Caractériser fof.
b- Montrer que pour tout n de IN on a : z2n = 4n + 1 et z2n+1 = 1 – 2i4n.
EXERCICE 6
3x
A/ Soit la fonction f définie sur IR par : f(x) = + 2 et (C) sa courbe représentative dans un
1  x²
repère orthonormé (O , i , j ).
1) a- Justifier que f est dérivable sur IR et calculer f ‘(x).
b- Dresser le tableau de variation de f.
c- Etudier la position de (C) par rapport à sa tangente T au point A(0,2).
d- Construire (C) et T.
1
2) Montrer que pour tout x [ 2 ,   [, on a : 0  f ' (x)  .
3
b- Montrer que l’équation f(x) = x admet dans [ 2 ,   [ une solution unique  .
3) Soit la suite réelle (Un) définie sur IN par : U0 = 2 , Un+1 = f(Un) pour tout n de IN
a- Montrer que pour tout n de IN on a : Un  2.
1
b- Montrer que pour tout n de IN on a : U n 1 -   Un - 
3
c- En déduire que la suite U est convergente et calculer sa limite.
B/ 1) a- Montrer que f réalise une bijection de IR sur un intervalle I que l’on précisera.
On note g la fonction réciproque de f
b- Tracer la courbe (C’) de g dans (O, i , j ).
x-2
c- Montrer que pour tout x  ] -1 , 5[ on a : g(x) =
- x²  4x  5

2) Soit la fonction h définie sur [0, [ par h(x) = 1  g(2  3sinx)
2

a- Montrer que pour tout x  [0, [ on a : h(x) = 1 tanx
2

b- Montrer que h réalise une bijection de [0, [sur un intervalle J que l’on déterminera.
2
-1
c- Montrer que h est dérivable sur J et déterminer sa fonction dérivée.
1 
3) Soit  la fonction définie sur [0, +  [ par  (x) = h-1(1+ ) si x > 0 et  (0) =
x 2
Montrer que  est dérivable sur ]0, +  [ et calculer  ‘(x) pour tout x > 0.

ATSM : Bureau Régional de Zaghouan Janvier 2017

Vous aimerez peut-être aussi