Vous êtes sur la page 1sur 5

Réaliser une bouture de figuier | Gamm vert https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-ja...

Réaliser une bouture de figuier

Beau fruitier très courant autour de la


Méditerranée, le figuier est un arbre facile
à multiplier. La bouture du figuier est
particulièrement facile à mener, d’où le
nombre de méthodes existantes ! Il n’est
même pas exigeant en terme de période
de bouture, puisqu’il reprendra tout aussi
bien en hiver qu’en automne ou en été.
Bien sur, toutes les méthodes ne marchent
pas partout, il vous faudra choisir celles qui correspondent le mieux à votre climat !

Comment réaliser une bouture de figuier ?


Le bouturage est la méthode la plus simple pour multiplier un figuier, et qui est
également très facile à réussir. Pour autant, selon l’environnement, notamment le climat,
certaines de ces méthodes offriront moins de réussites, et il est de toute façon rare que
100% des boutures réalisées donnent un plant. C’est pourquoi il est conseillé non
seulement de faire de nombreuses boutures, mais également de multiplier les méthodes.
Il n’y a pas de date précise pour bouturer un figuier, les rameaux peuvent développer
des racines presque tout au long de l’année, mais les méthodes varient selon la bouture
soit prélevée en plein hiver, au printemps ou en été.

La bouture simple
En février
1. Sélectionnez, sur des rameaux de l’année, de jeunes pousses portant entre 3 et 5 yeux.
2. Ôtez le bourgeon terminal.
3. Enterrez ces boutures à mi-hauteur en terre ou en pot après les avoir trempées dans
de l’hormone de bouturage.

Au printemps
Entre avril et juin :

1. Prélevez un rameau de l’année, comportant plusieurs paires de feuilles, et taillez juste


au-dessous d’un œil.

1 sur 5 07/07/2020 à 17:05


Réaliser une bouture de figuier | Gamm vert https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-ja...

2. Supprimez les feuilles.


3. Trempez la base dans de l’hormone de bouturage.
4. Placez les boutures dans un contenant profond, rempli d’un substrat composé de
terreau, de compost et de sable. Tassez bien et arrosez.
5. Gardez les boutures à l’abri du soleil et du vent, et veillez à ce que le substrat reste
humide.

Les jeunes plants de figuier seront installés à l’automne, ou bien seulement rempotés en
attendant le printemps, à condition de les abriter du gel durant l’hiver.

En septembre
Taillez des rameaux de l’année de 5 mm de diamètre et d’une vingtaine de centimètres
de long. Coupez en biais sous une feuille, puis étêtez en faisant une coupe droite (pour
reconnaître haut et bas). 2 possibilités de plantation :

Enterrez-les de ⅔, un peu penchées (pour obtenir plus de racines), dans une petite
tranchée, dans un endroit assez protégé, et recouvrez de terre. Dans le cas d’une terre
lourde, mélangez un peu de sable et de terreau pour l’alléger. Tassez et humidifiez
légèrement. À l’automne suivant, il sera temps de les installer en pot pour qu’ils se
développent durant 1 à 3 ans avant leur plantation définitive. Cette méthode convient
aux régions à climat océanique ou en tout cas où les hivers sont doux.
En pot sous serre (dans les régions plus froides), dans du compost très décomposé ou
dans un mélange de sable + compost.

La bouture à crossette
C’est à l’automne, dès novembre, ou en hiver que l’on bouture le figuier en tout cas
après la chute des feuilles qui signale la descente de la sève.

1. Sélectionnez dans votre figuier des branches âgées de 2 ans et récupérez sur ces
branches des rameaux de l’année d’au moins une vingtaine de centimètres. Veillez à
conserver une crosse de la branche porteuse, 1 cm de chaque côté du rameau.
Réalisez une coupe très nette, sans abîmer l’écorce.
2. Supprimez le bourgeon terminal et ne conservez que 3 bourgeons latéraux.
3. Il sera nécessaire de faire stratifier ces boutures afin qu’elles développent des racines :
installez-les dans un récipient plein de sable, avec un extrémité exposée à l’air. Arrosez
légèrement et installez le récipient à l’extérieur, durant tout l’hiver. Ce traitement va
permettre au bois de se ramollir pour laisser percer les racines.
4. Au printemps, plantez vos boutures (à ce moment là on ne peut pas voir encore si la

2 sur 5 07/07/2020 à 17:05


Réaliser une bouture de figuier | Gamm vert https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-ja...

bouture a fonctionné) en pépinière ou en pot individuel, dans un mélange de sable et


de terreau à part égale. Vous arroserez régulièrement afin que le substrat reste
légèrement humide jusqu’à la plantation définitive, l’hiver suivant.

La bouture dans un verre d’eau


1. Prélevez durant l’hiver des pousses sur des rameaux du printemps et placez-les dans
un verre d’eau. Renouvelez celle-ci dès qu’elle devient moins claire.
2. Lorsque les boutures mesurent 5 cm, placez-les dans leur pot individuel, dans un
mélange léger.
3. Quand le temps se radoucit (au moins 13° la nuit), il est temps de sortir les pots, que
vous installerez à l’abri du vent et du soleil. Les plants de figuiers seront plantés à leur
emplacement définitif à l’automne, ou au printemps suivant. Pensez à les protéger du
froid leur premier hiver, surtout s’ils sont toujours en pot.

L’astuce : pour garder l’eau propre plus longtemps, mettez-y un morceau de


charbon de bois.

La bouture à l’étouffée

3 sur 5 07/07/2020 à 17:05


Réaliser une bouture de figuier | Gamm vert https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-ja...

Cette méthode de bouture du figuier se réalise en mars pour éviter les rigueurs de l’hiver
dans les régions froides.

1. Repérez les pousses de l’année précédente et prélevez des rameaux qui en sont issus
en réalisant une coupe en biseau. Ces rameaux d’une vingtaine de centimètres portent
au moins 3 yeux, vous en garderez jusqu’à 5.
2. Pour de meilleures chances de reprise, trempez le bas de vos boutures dans de
l’hormone de bouturage.
3. Vous placerez vos boutures de figuier en pot, enterrées à mi-hauteur (au moins la
moitié des yeux doit être enterrée), dans un mélange de terreau de semis et de sable.
Choisissez un pot large et profond, pour y placer toutes vos boutures, ou bien de petits
pots individuels. Tassez et arrosez.
4. Plantez au milieu de votre contenant un petit tuteur plus long que les boutures. Placez
tout autour du pot ou de la bouteille un sac en plastique transparent que vous
maintiendrez en place grâce à un élastique. Le tuteur empêchera le plastique de
toucher les boutures.
5. Installez l’ensemble dans une zone lumineuse, à une température d’au moins 16°.
6. Dès que vous voyez apparaître le feuillage, percez quelques trous dans le sac, celui-ci
pourra être enlevé quand le système racinaire sera bien développé.
7. Il faudra ensuite acclimater le jeune figuier à l’extérieur : sortez-le lorsque les
températures dépassent 13° durant la nuit, et installez-le à l’abri du soleil, et protégé du
vent.
8. Il pourra y rester jusqu'au printemps suivant, où il sera mis en terre, s’il est protégé
durant l’hiver sous un châssis. Mais mis à part dans les régions aux hivers rigoureux, ou
en altitude, il pourra être planté durant l’hiver.

L’astuce : si vous n’avez pas de pot disponible, installez vos boutures de figuier dans une
bouteille en plastique, dont vous aurez gardé le fond et les ⅔ de la hauteur. Percez la
bouteille pour le drainage et utilisez-en une par bouture. Vous pourrez utiliser le haut de la
bouteille, maintenu par du scotch, pour enfermer les boutures. Vous enlèverez d’abord le
bouchon, lorsque pousseront les jeunes feuilles, puis le haut de la bouteille lorsque les
racines seront bien développées. Un gros avantage de l’utilisation d’une bouteille est que
l’on voit ce qu’il se passe dans le substrat, notamment un éventuel manque d’eau et le
développement des racines.
Il est possible que, durant le confinement, des racines aériennes se développent. Dès que
la bouteille sera ouverte, il faudra recouvrir ces racines de terre.

4 sur 5 07/07/2020 à 17:05


Réaliser une bouture de figuier | Gamm vert https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-ja...

La bouture longue
Il est aussi possible de prélever des boutures de figuier en août. Cette méthode ne sera
pas réalisable dans les régions aux hivers trop froids.

1. Il s’agit ici de tailler un long rameau, au moins 1m, dont l’extrémité est encore verte.
2. Une fois effeuillé, excepté la paire de feuilles terminale, installez-le dans un contenant
rempli d’eau de pluie. Il est nécessaire qu’au moins 50 cm du rameau soit immergé.
3. Quelques semaines plus tard, des radicelles blanches commencent à se développer.
4. Placez votre bouture en pot (ou en jauge) au mois de novembre dans un endroit
protégé du froid.
5. Réalisez la plantation définitive au printemps.

Le saviez-vous ? Il est possible de créer un bonsaï à partir d’une bouture de figuier. Une
fois la bouture bien racinée et pourvue de plusieurs feuilles, au printemps ou en fin d’été
début d’automne, installez-la dans un petit contenant empli d’un substrat pour bonsaï,
léger et bien drainant. Le processus de formation consiste en un pincement annuel, au
printemps, de tous les bourgeons apicaux afin de provoquer la densification et de
ligatures progressives.

5 sur 5 07/07/2020 à 17:05