Vous êtes sur la page 1sur 25

Université Hassan 1er – Settat

Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales

Rapport de stage

Travail réalisé par :

 TABRI Chaimaa

Filière :

 Techniques de banque et assurance

Période :

Du 15/07/2015 Au 15/08/2015
REMERCIEMENT

Je présente tout d’abord mes remerciements et mes expressions de gratitude à


mes très chers parents qui m’ont apporté, encore une fois, le soutien et l’attention
nécessaires en vue de concrétiser mes objectifs.

J’exprime aussi ma reconnaissance à la société «Attijariwafa Bank» qui m’a


accueilli pendant toute la période de mon stage.
Je cite à cet effet, M. MANSOURI BOUAZA pour sa coopération, sa compréhension,
aussi M. BOUNAGA MOHAMMED pour ses orientations et conseils pertinents que je
prendrais en compte au-delà de mon stage pour m’en souvenir dans mes prochaines
expériences.

Sans oublier d’adresser l’expression de mes sentiments les plus sincères à tous les
professeurs au sein de FSJES SETTAT, qui veillent à mon implication et m’incitent à
être à la hauteur.

Enfin, je remercie l’ensemble du personnel pour les conseils qu’ils ont pu me


prodiguer au cours de mon stage.

2
Sommaire
REMERCIEMENT..................................................................................................2
INTRODUCTION:..................................................................................................4
Chapitre I : Présentation de Attijariwafa bank du Maroc...............................................5
Fiche signalétique :..................................................................................................5
Historique :..............................................................................................................6
3-filiales du groupe :.....................................................................................................7
4-Missions :.................................................................................................................13
Chapitre II : Déroulement du stage :.............................................................................14
1-Organigramme de l’agence :...................................................................................14
2-Les différentes responsabilités au sein de l’agence :..............................................14
 CHARGE DE COMPTE..............................................................................................14
 CHARGE DE CLIENTÈLE............................................................................................15
 RESPONSIBLE D’AGENCE :........................................................................................15
3-Présentation des Services :.....................................................................................15
LES OPERATIONS DE GUICHET:...............................................................................15
LES COMPTES DE BANQUE:.....................................................................................19
Chapitre III : Tâches effectuées :...................................................................................20
CONCLUSION.....................................................................................................23

3
INTRODUCTION:

Le stage est une occasion qui nous permet d'être en contact direct avec
l'environnement professionnel dans lequel nous entamerons notre future vie. En
partant de cette participation, le stagiaire apprend des leçons pratiques en essayant de
briser les barrières de timidité, d'adapter et d'améliorer ses connaissances théoriques et
de confronter la théorie à la pratique .

Le secteur bancaire à toujours été considéré comme un univers fermé, une activité
obscure et complexe. Et pourtant, il est au cœur de l’économie. Il joue de plus en plus
un rôle décisif. Gérant les dépôts et l’épargne, distribuant le crédit, animant les
marchés financiers, organisant les paiements et le change, les établissements bancaires
participent à une fonction essentielle : la création monétaire.

Pour un banquier, les premiers qui décèlent les prémices d’une mauvaise conjoncture
économique, c’est bel et bien les banques. Elles sont en effet les premières à constater
le rallongement anormal des paiements interentreprises, celui des échéances des effets
de commerce ou encore la multiplication des demandes de crédits de trésorerie. Pour
autant, les banques ne ferment pas les vannes des crédits, même si elles durcissent les
critères de distribution. Elles continuent de distribuer des crédits pour ne pas aggraver
la conjoncture, jouant ainsi le rôle indispensable de relais entre les cycles conjoncturels
de l’économie.

4
Chapitre I : Présentation de Attijariwafa bank du Maroc

Fiche signalétique :

Date de création : 2003

Forme juridique : Société anonyme

Siege social : 20000 Casablanca 2 ; Bd Moulay Youssef

Activité : Finance et assurance

Tel : 0522356985

Fax  : 0522356666

Capital : 1 929 960

Email : www.Attijariwafabank.

5
Historique :

La Banque Commerciale du Maroc (BCM) a été fondée en 1911, par Ayoub et Wahib
Zack, elle était considérée comme la première banque privée au Maroc, jusqu'à sa
fusion en 2003 avec Wafabank pour former Attijariwafa Bank.

L’histoire de Wafabank commence à Tanger où, en 1904, la Compagnie française de


crédit et de banque crée, à travers sa filiale algérienne, la CACB (Compagnie
algérienne de crédit et de banque). La CACB tisse, au fil des années, son réseau
d’agences, premier et seul réseau bancaire du Maroc au lendemain de l'indépendance,
il comptait 38 agences.
En 1964, la CACB est marocanisée et devient ainsi la CMCB (Compagnie
marocaine de crédit et de banque). Quatre ans plus tard, en 1968, la famille Kettani en
devient actionnaire majoritaire.
À la fin des années 1970, le top management se rend compte que la dénomination
CMCB est un facteur qui entrave le développement de la notoriété de la banque.
En 1985, celle-ci prend alors le nom de Wafabank.
Entre 1985 et 1991,Wafabank entame une politique agressive axée sur la filialisation
des métiers. En 1993, elle s'introduit en Bourse de Casablanca.
En 2003, sous la tutelle de Mounir el Majidi 1, la BCM prend le contrôle
d'Attijariwafa Bank en faisant d'OGM, qui possède 70,4 % de Wafa Assurance, le
propriétaire de 19,71 % du capital de Wafabank. OGM possède en parallèle également
15,54 % de Wafa Bank. Cette opération représente donc pour BCM une prise de
capital de 35,25 % et le double de ce nombre en droit de vote

 


6
3-filiales du groupe :

WAFASALAF 

Leader sur le marché du crédit à la consommation au Maroc, Wafasalaf dispose de la


gamme de produits la plus diversifiée et la plus complète du marché : prêts
personnels, crédits renouvelables, cartes de crédits revolving, crédit automobile,
location avec option d’achat (LOA), crédits d’équipement des ménages et crédits
voyages.

WAFAASSURANCE
2ème compagnie d’assurance de la place, Wafa assurance développe notamment les
métiers de bancassurance au profit de la clientèle d’Attijariwafa Bank et de plusieurs
autres réseaux. Une stratégie qui lui assure une proximité optimale et des
perspectives de croissances intéressantes.

WAFACASH

Wafacash offre aux clients bancarisés ou non bancarisés de leur faciliter toutes les
opérations liées à l’argent : le transfert international (en partenariat avec Western
Union), le transfert local (Cash express) et le change manuel.

WAFABAIL

L’offre de Wafabail, destinée aux professionnels et aux entreprises, couvre le


financement des locaux professionnels, véhicules utilitaires, équipement
industriel, matériel informatique, voitures de tourisme,…

7
WAFAIMMOBILIER

Spécialisée dans la distribution de crédits pour l’acquisition, la construction et


l’aménagement de logements, Wafa Immobilier intervient également dans le
financement de la promotion immobilière.

WAFALLD

Wafa LLD est spécialisée dans la location longue durée de véhicule. Son activité
consiste à mettre à la disposition des entreprises un ou plusieurs véhicules neufs
pour un kilométrage et une durée convenus à l’avance (de 12 à 60 mois), moyennant
une redevance mensuelle nette.

ATTIJARIFACTORING

Attijari Factoring propose à sa clientèle une technique de gestion et de financement à


travers laquelle elle s’engage par contrat à couvrir le risque d’impayés de leurs
clients marocains et étrangers, prendre en charge la gestion des comptes clients et le
recouvrement des créances et assurer le financement des factures.

ATTIJARI INTERMEDIATION

Attijari Intermédiation gère l’investissement en actions et l’intermédiation en Bourse.

8
ATTIJARI FINANCES CORP

Leader dans le domaine des fusions acquisitions, d’organisation de dette privée


ainsi que d’introduction en bourse et de marché primaire Actions.

50 opérations ont été traitées en 2006 dont 38 stratégiques.

WAFAGESTION

Leader dans la gestion d’actifs, Wafa Gestion a pour objectif la gestion et la


valorisation de l’épargne, grâce à l’offre d’une gamme complète de produits et
services financiers, SICAV et FCP, apportant de la valeur ajoutée au client.

ATTIJARI INVEST

Attijari Invest gère les prises de participations en capital-risque, la création et la


gestion de fonds d’investissements ainsi que le conseil en restructuration et mise à
niveau.

LES PARTENARIATS DE REFERENCE :

Attijariwafa bank compte parmi ses actionnaires des entreprises d’envergure


internationale, avec lesquelles elle développe des synergies multiples, notamment en
termes d’expertise et de création de valeur.

9
 Groupe ONA

Actionnaire de référence et premier groupe privé marocain, le groupe ONA


opère dans plusieurs secteurs d’activité, notamment les mines & matériaux de
construction, l’agroalimentaire, la distribution et les activités financières, et bénéficie
d’alliances avec des multinationales telles que Danone, Lafarge.

 Groupe Santander

Second actionnaire de référence d’Attijariwafa bank et première capitalisation


boursière bancaire au niveau européen, Groupe Santander jouit d’une forte
présence en Amérique Latine et détient des participations dans plusieurs groupes
industriels internationaux.

 Crédit Agricole SA

Groupe bancaire de dimension mondiale, Crédit Agricole SA est également présent


dans le capital d’Attijariwafa bank avec laquelle il développe une stratégie de
partenariat multi- métiers notamment dans le crédit à la consommation à travers
Sofinco et dans la gestion d’actifs via Crédit Agricole Asset Management. Ce
partenariat se traduit également par les multiples synergies développées autour du
Crédit du Maroc, filiales marocaine du Crédit Agricole SA dans laquelle Attijariwafa
bank détient une part de 35%.

10
Les valeurs d’Attijariwafa Bank :

Cinq valeurs partagées définissent le socle de la culture d’entreprise


d’Attijariwafa Bank. Elles inspirent leur démarche stratégique, imprègnent les
principes déontologiques et d’éthiques régissant leur quotidien et donnent son
identité à la banque.

Ces valeurs fédèrent les équipes de la banque. Elles encouragent les femmes et les
hommes d’Attijariwafa Bank à faire le maximum pour que leur entreprise soit « le
champion national » de la banque et de la finance. On peut citer les valeurs
d’Attijariwafa Bank qui sont comme suit :

 Ethique ;

 Leadership ;

 Engagement ;

 Solidarité ;

 Citoyenneté ;

11
Les principes fondamentaux d’attijariwafabank sont :

• Œuvrer pour la satisfaction de client impliquant un niveau élevé d’exigence


dans la qualité du service rendu au client.

• Participer au développement du pays exprimant la volonté de faire reconnaître


l’institution comme un acteur dynamique dans le développement économique et
social du Maroc.

• Cultiver l’esprit d’équipe traduisant le désir d’optimiser les apports et les


compétences de tous dans le travail commun et de garantir à chacun son propre
épanouissement dans son parcours professionnel.

• Agir dans le respect de règles éthiques recouvrant la volonté de faire


prévaloir, dans les comportements des collaborateurs et dans les pratiques de
l’entreprise, des principes garantissant le caractère irréprochable du service dû au
client et la réputation de notre institution.

• Etre ouverts à l’innovation et créer la différence en soutenant la


performance de l’entreprise par l’intégration de toutes les formes possibles de
progrès et par l’exaltation de l’esprit de créativité.

• Exprimer la volonté de gagner à travers les performances et les résultats


réalisés par l’institution, visant à répondre aux attentes des clients, des collaborateurs,
des actionnaires et du pays.

12
4-Missions :

Afin de mener à bien cette mission, Attijariwafa Bank propose des solutions et des
services innovants à la communauté marocaine résidant au Maroc et en Europe.

 La tenue des comptes et collecte de fonds : La banque fournit aux


détenteurs de comptes une comptabilité des mouvements de fonds. Elle peut
procéder pour certains clients qui manient des volumes importants de fonds
(commerçants et grands distributeurs) la collecte des espèces, leur comptage
et leur comptabilisation.

 La sécurité : la banque est un lieu sécurisé où l'argent est en temps normal


plus protégé qu'au domicile des particuliers. Elle fournit des coffres pour
conserver des valeurs.

 Les moyens de paiement pour les échanges internationaux :


Conversion en devises étrangères
Gestion de transferts des fonds à l'étranger selon des modalités et
conditions acceptées par les banques correspondantes.

13
Chapitre II : Déroulement du stage :

1-Organigramme de l’agence :

Responsable Agence

2-Les différentes responsabilités au Charge de Client 


Charge de Compte  sein de l’agence :

Lors de mon stage j ai pu observer le niveau de responsabilité,


les activités qu’effectue chaque employé durant une journée bancaires*

 CHARGE DE COMPTE

Le charge de compte ou comme on l’appelle le caissier a pour fonction le


traitement de toutes les opérations intervenant au niveau de la caisse ; le débit et le

14
crédit des comptes ; la réception des fonts ; l’encaissement des cheque, les virements et
le règlement des factures.
Il se charge également d’effectuer les arrêtes de la caisse, achat et vente, il assure l
accueil des clients.
Le métier de charge de compte est entouré de risques :
 Régler la différence de la caisse par ces propres moyens
 Accepter des chèques si la signature n’est pas valide

 CHARGE DE CLIENTÈLE

Le chargé de clientèle a un rôle commercial puisqu’ il gère les ouvertures des


comptes pour les clients et veille a ce qu’ils soient satisfaits, accompagner ces
ouvertures par offrir plusieurs produits et services comme les cartes guichets, les packs
exemple :pack ambition pour les jeunes)
Le charge clientèle utilise l application commercial et différents registres lui
permettant de conserver les taches de quelques opérations effectues.
En somme, l’essentiel dans le poste e charge de clientèle réside dans le fait
d’avoirs réponses toutes les questions, n’importe les quelles.

 RESPONSIBLE D’AGENCE :

On peut qualifier le responsable d agence comme le régulateur et le contrôleur de


l’agence ; La responsabilité est lourde puisqu’ il est engage pour effectuée au sien de
l’agence.
En outre, le responsable s’occupe de la clientèle dite privilégiée, une clientèle qui
rapporte beaucoup a l’agence, il se charge de tout ce qui concerne cette clientèle.
C’est aussi le représentant de l’agence devant la direction du groupe et le siège.

3-Présentation des Services :

LES OPERATIONS DE GUICHET:

 LE CHEQUE :
Le chèque fait intervenir trois parties :

-Le tireur (émetteur du chèque) ;

15
- Le tiré (la banque) ;

- Le bénéficiaire ;

Chèque certifié :

Il a pour effets : De certifier sous la responsabilité du banquier l’existence de la


provision, de la bloquer au profit du porteur jusqu’au terme du délai de présentation,
soit vingt jours.
Chèque de banque :

Même chose que chèque certifié sauf que ce chèque est un chèque de la banque
payable à tout Guichet (// (barré) : remis en compte, N E (non endossable) :
bénéficiaire).
Chèques effet :

Chèque remise par la banque à un fournisseur au notaire en cas d’octroi d’un crédit par
le client de la banque.

 VERSEMENT :

Un versement en espèces nécessaire l’établissement d’un reçu signé par le déposant


son nom et son numéro de compte, ainsi que le délai des sommes versées. Les
versements peuvent être effectués par des tiers. Le reçu est, dans ce cas établi au nom
de la personne qui verse, mais il fait mention du bénéficiaire et du compte à créditer.

On peut distinguer deux cas de versements en espèces

-Versement clients agence.

16
-Versements déplacés.

 MISE Á DISPOSITION

C’est le moyen, par lequel un client de la banque met à disposition une provision
pour une autre personne.

Emission d’une mise à disposition :

Il s’agit d’un virement ordonné par un déposant, en faveur d’un tiers, déposant
ou non, auprès d’une agence Attijariwafa bank. L’émission d’une mise à disposition
peut être téléphonique ou par courrier. Dans le premier cas, il y a lieu de calculer la clé
communiquée à l’agence destinataire.
Il faut également indiquer sur l’avis destiné à ce dernier, s’il s’agit d’une
confirmation d’un ordre téléphonique ou d’une mise à disposition par courrier

Dans les deux cas, le compte du donneur d’ordre est débité par le crédit du
compte « virements déplacées ».

 LA LETTRE DE CHANGE

La lettre de change ou traite est un écrit, par lequel le tireur (le créancier)
ordonne à un tiré (le débiteur) de payer une certaine somme à une datte déterminée, le
tireur peut être lui – même le bénéficiaire.

Remis de traite :

Ce sont des traites d’autres banques, remis a Attijariwafa bank par ses client,
pour les encaisser (ils peuvent être envoyé par courrier avec un avis de débit).

 COMPENSATION :

17
Chaque banque reçoit de sa clientèle ou de ses correspondants, des chèques et
des effets sur les confrères de la place. Leur présentation bilatérale offrait de multiples
inconvénients, surtout lorsqu’il y a beaucoup de banques.

Avant le nouveau système, les banques se réunissaient chaque jour (sur les
places bancables), dans un local de Bank al Maghreb sous la direction d’un agent de
cette dernière, pour échanger toutes les valeurs qu’elles possèdent les unes sur les
autres.

La compensation se fait entre les valeurs remises et les valeurs reçues, le solde
se traduisant par un débit ou un crédit du compte de la banque, sur les livres de Bank al
Maghreb. Compensation étaient ainsi échangés : Les effets et Les chèques.

 RETRAIT :

Le retrait est le moyen par lequel, un client de la banque souscrit son banquier,
de prélever une somme d’argent de son compte, soit pour lui même ou à une tierce
personne. Le client doit avoir un compte auprès de l’agence ou d’autre agence de
Attijariwafa bank, et doit avoir une provision supérieure au montant du chèque, ce
pendant, il y a deux cas qui peuvent se présenter en cas de retrait :
Retrait client d’agence.

Retrait client d’agence déplacé.

18
LES COMPTES DE BANQUE:

Un compte est un tableau intitulé au nom d’une personne, dans lequel sont
enregistrées chronologiquement par le tenant du compte qui est le banquier toutes les
opérations effectuées par le titulaire du compte (client).

 On peut distinguer 6 catégories de compte :


1-Le compte chèque 4-compte en dhs convertible
2-Le compte courant. 5-compte sur carnet
3-compte en devises 6-compte a terme

 MONÉTIQUE

Carte bancaire : Instrument de retrait et de paiement, qui met en jeu plusieurs acteurs ;

- Porteur de la carte

- Emetteur de la carte : la banque

-Guichet automatique bancaire (GAB), commerçant agence (cash, avance), organisme


qui réglemente l’échange interbancaire, centre monétique interbancaire (C.M.I.)

19
Chapitre III : Tâches effectuées :

Guichet et arriè re guichet :

L’IMPRESSION DES EXTRAITS DE COMPTE.

CERTIFICATION DES CHÈQUES : le client présente des chèques pour certification,

accompagnés par une demande de certification établie, signée et cachetée par la société
donnant d’ordre. Puis j’effectue l’opération de certification, en débitant le compte
client de la somme mentionné sur le chèque et la bloquée dans un compte spécial.
Enfin j’imprime le bordereau en trois exemplaires en donnant un pour client, et les
deux autres restes dans l’archive.

LA REMISE DES CHÈQUES ET DES LETTRES DE CHANGE : Au niveau de ce poste, j’ai
pris en charge, la remise des chèques et des lettres de change. Après la réception de ces
derniers, auprès des clients en accusant le bordereau de leur remise, je procède à leur
enregistrement sur le SIOB (Système d’Information des Opérations Bancaire) de
l’agence, soit pour encaissement ou pour escompte.

POINTAGE : cette opération de vérification sert à détecter toute anomalie et faute


de saisie, commis l’hors de la remise des chèques et lettres de change.

20
ARRÊT DES ÉCRITURES : à la fin de la journée, et après l’arrêt de saisie des chèques
et des lettres de changes remises, je procède l’impression des états de traitement de la
journée, et les comparées avec le réel existant des chèques et traites, puis je passe au
portefeuille des traites, pour classer les traites qui ont un échéancier futur et je retire
celles d’échéances échu.

ENVOIE DES CHÈQUES ET TRAITES AU CENTRALE PORTEFEUILLE : dans cette étapes, je


scanne tous les chèques et traites de la journée, pour envoyer leurs images au centrale
portefeuille, pour les dispatchées sur les banques confrères, et les envoyer à leurs
désignations pour le règlement.

COMPENSATION : Dans ce poste, j’ai travaillé sur la réception des chèques et


lettres de change de Attijariwafa bank, reçus par les banques confrères pour les valider
sur l’application, pour payer ceux qui ont un solde créditeur et laisser ceux qui ont un
solde débiteur, en attendant une autorisation de dépassement ou un versement en
compte.

TRAITEMENT DES IMPAYÉS : Après 48h, je reçois les chèques et lettres de


changes, qui ont retourné impayés accompagner par le motif de rejet, puis je les
enregistrés sur le registre des impayés, après avoir les classés selon le client et je les
garde jusqu'à l’arriver du client.

21
Force :
 Positivisme ;
 Ponctualité ;
 Empathie avec le client 
 Bonne notoriété, bon positionnement géographique
 Maturité de l’agence
 Assise financière solide
 Un large réseau de clientèle
 Un portefeuille diversifie
 La qualité relationnelle l ensemble de l’équipe

Faiblesse  :
 Qualité de service à améliorer davantage ;
 Une gestion des réclamations dont le processus demeure relativement lente.
 Manque d expériences criant ;
 Pas de plaisir à vendre a cause d une timidité forte ;

Opportunités  :

 Développement de plusieurs secteurs d’activité

Menace  :
 Existence d’une rude concurrence
 Montée des risques ;
 tension sur la liquidité bancaire

22
 Évolution proportionnelle entre le taux d’inflation et le pouvoir d’achat et de
consommation.

CONCLUSION

Mon stage au sein de cette agence, m’a permis de constater l'importance du crédit, et
l'ampleur de l'analyse des risques dans une banque. Aussi pour moi le risque existe et
existera toujours. Il ne doit pas pour autant figer les banques dans l'attentisme. Car il
n'y a pas de développement sans entreprise et il n'y a pas d'entreprise sans crédit. Mais
il faut que la culture du risque acquière une portée plus générale en touchant
l'ensemble du personnel, il doit y avoir, à tout niveau et en permanence un reflexe sur
ce plan, une très forte capacité de réaction face à l'incertitude et ses conséquences
défavorables.

Nous sommes conscients de n'avoir pas cerné tous les paramètres, en matière de
l'analyse des risques, dans l'octroi des crédits en si peu de temps. Mais nous estimons,
qu'il n'y a pas de modèle unique, chaque établissement bancaire doit rechercher lui-
même une très marge gamme de possibilité, les solutions les mieux adaptés à son
activité, ses structures, ses ressources, sa culture tout en tenant compte de son
environnement étant donné que nous sommes dans une société où la plus grande partie
des entreprises n'ont pas d'état financier. Il faut également savoir partager les risques
avec d'autres établissements et nouer des partenaires.

23
Ainsi, on peut estimer que les établissements qui recherchent l'excellence dans cette
voie, qui acceptera les contraintes de discipline et de rigueur, qui résultent de la
montée des risques, seront capables d'affronter avec moins d'angoisse un monde
devenu bien plus dangereux pour l'activité bancaire.

BIBLIOGRAPHIE
 Documentation interne d’Attijariwafa Bank
 Guide Crédits;
 Guide PME;
 Guide produits d’Attijariwafa Bank.

WEBOGRAPHIE
 www.attijariwafabank.com

24
25

Vous aimerez peut-être aussi