Vous êtes sur la page 1sur 19

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDEELLAH FACULTES

DES SCIENCES JURIDIQUES, ECONOMIQUES


ET SOCIALES

LP BACK OFFICE BANCAIRE

Présentation d’exposée sous le thème  :

LES MOYENS DE PAIEMENT

Encadré par  : Réalisé par  :

Mme haoudi Ennaji Amine

Darrazi Younes

Hamlili Jilali

Année universitaire 2015-2016

Page 1
Plan

Introduction

1-Le chèque

Les caractéristiques du chèque

Les Formes du chèque

La transmission du chèque

L’endossement du chèque

Le barrement, la certification, l’Aval

Le paiement du chèque

2-Le prélèvement

3-Le Virement

4- la Mise à Disposition

5- La carte bancaire

Page 2
INTRODUCTION
Le système de paiement au Maroc
Le système de paiement regroupe l’ensemble des instruments et des
procédures qui permettent le règlement des créances et des dettes, ainsi
que les transferts de fonds entre agents économiques.
Le système de paiement marocain englobe :

-Les règlements en monnaie fiduciaire ;

-Les règlements en monnaie scripturale qui concernent, en particulier les


opérations d’échanges de valeurs au niveau de la compensation, les
supports électroniques et les opérations de titres.

Les acteurs du système de paiement au Maroc sont :


Le cadre institutionnel des systèmes de paiement est caractérisé par la
diversité des acteurs et le rôle central de Bank Al-Maghrib, en tant
qu’autorité légalement chargée de veiller au bon fonctionnement et à la
sécurité des systèmes et moyens de paiement. 
Les acteurs des systèmes de paiement sont principalement, Bank Al-
Maghrib, les banques, les sociétés de financement, le Trésor Public, les
sociétés exerçant l’activité d’intermédiation en matière de transfert de
fonds, Barid Al-Maghrib, l’Association pour un Système Interbancaire
Marocain de Télécompensation, le Centre Monétique Interbancaire et
Maroclear.
Bank Al-Maghrib
Conformément aux dispositions de l’article 10 de la loi n° 76-03 portant
statut de Bank Al-Maghrib.

« La Banque prend toutes mesures visant à faciliter le transfert des fonds


et veille au bon fonctionnement et à la sécurité des systèmes de
paiement.
Dans ce cadre, elle veille à la sécurité des systèmes de compensation et
de règlement - livraison des instruments financiers et s’assure de la

Page 3
sécurité des moyens de paiement et de la pertinence des normes qui leur
sont applicables ».

En tant qu’autorité de supervision et acteur des systèmes de paiement, les


missions et les objectifs assignés à la Banque sont principalement de : 
• prendre toute mesure visant à faciliter les transferts de fonds et veiller à
la sécurité des systèmes et moyens de paiement et à la pertinence des
normes qui leur sont applicables ;
• scripturaliser les opérations de règlement et dématérialiser les échanges
de valeurs ;
• fluidifier les opérations de règlement, raccourcir les délais de paiement
des transactions et réduire leur coût ;
• mettre en place les règles de bonne gouvernance dans la gestion et le
fonctionnement des systèmes de paiement ;
• et prévenir le déclenchement ou la propagation du risque systémique.

Les banques

Les banques assurent en tant qu’acteur des systèmes de paiement,


l’ouverture des comptes bancaires et l’exécution, pour leur propre compte
ou pour le compte de la clientèle, des ordres de paiement quel qu’en soit
le support ou le procédé technique.

Les sociétés de financement

Dans le domaine des systèmes de paiement, il s’agit des sociétés agréées


par Bank Al-Maghrib pour la mise à la disposition de la clientèle de tout
moyen de paiement ou leur gestion.

Le Trésor Public

Le Trésor Public, qui assure l’exécution des opérations budgétaires et


financières publiques, est habilité à collecter des dépôts à vue, à ouvrir

Page 4
des comptes et à mettre des moyens de paiement à la disposition de leurs
titulaires.

Les sociétés exerçant l’activité d’intermédiation en


matière de transfert de fonds

Il s’agit des sociétés qui effectuent, à titre de profession habituelle, les


opérations d’intermédiation en matière de transfert de fonds consistant en
la réception ou l’envoi, par tous moyens, de fonds à l’intérieur du territoire
marocain ou à l’étranger.
Un arrêté du Ministre chargé des Finances relatif aux conditions
spécifiques d’application des dispositions de la loi bancaire précitée aux
sociétés exerçant l’activité d’intermédiation en matière de transfert de
fonds, pris en application de l’article 15 de la loi bancaire, est en cours de
publication au Bulletin officiel.

Barid Al-Maghrib

Conformément aux dispositions de l’article 49 de la loi n°24-96 relative à


la Poste et aux tél écommunications, promulguée par le dahir n°1-97-162
du 7 août 1997, Barid Al-Maghrib, assure le service des mandats-poste et
gère le service des comptes courants de chèques postaux.

Association pour un Système Interbancaire Marocain de


Télécompensation (ASIMT)

L’association qui est chargée de l’administration et de la gestion technique


du système de la Télécompensation des valeurs, a notamment pour
attributions :
• la détermination des instruments de paiement admis aux opérations de
compensation ;
• la fixation des modalités administratives, techniques et financières
d’organisation de la compensation des valeurs ;

Page 5
• la définition des manquements et les sanctions pécuniaires qui leur sont
applicables ainsi que les modalités de leur mise en œuvre.

Centre Monétique Interbancaire (CMI)

Agréé en tant que société de gestion des moyens de paiement, par l’arrêté
du Ministre des Finances et de la Privatisation n° 732-02 du 25 avril 2002,
le Centre Monétique Interbancaire centralise, au profit du système
bancaire, le traitement de toutes les opérations monétiques
interbancaires, tant au niveau national qu’avec l’étranger.

Maroclear
Ayant la forme juridique d’une société anonyme, dont le capital est détenu
par l’Etat, les banques, Bank Al-Maghrib, les compagnies d’assurance, la
Caisse de Dépôt et de Gestion et la Bourse des Valeurs de Casablanca.
Maroclear est le dépositaire central des valeurs mobilières, qui en vertu
des dispositions de la loi n°35-96 relative à la création d’un dépositaire
central et à l’institution d’un régime général de l’inscription en compte de
certaines valeurs, promulguée par le dahir n°1-96-246, est seul habilité à
assurer la conservation des valeurs mobilières admises à ses opérations, à
en faciliter la circulation et à en simplifier l’administration pour le compte
de ses affiliés.

1-Le chèque
Définition:

Page 6
 Le chèque est un moyen de paiement scriptural utilisant le circuit
bancaire. Il est généralement utilisé pour faire transiter de la monnaie
d'un compte bancaire à un autre .

 Moyen de paiement, présenté sous forme de carnet de chèques, avec


lequel le titulaire (tireur) d’un compte donne l’ordre à son banquier
(tiré). De payer au bénéficiaire du chèque la somme inscrite sur celui-
ci. La provision doit toujours être disponible lors de l’émission du
chèque et maintenue jusqu’à sa présentation (par la banque du
bénéficiaire à la banque du tireur).

La validité d’un chèque est de 1 an et 20 jours. Dès la remise ou


l’envoi du chèque au bénéficiaire, celui-ci peut le remettre à
l’encaissement.

 Écrit par lequel le titulaire ou procureur d'un compte donne l'ordre


de payer à lui-même ou à un tiers, une somme déterminée,
relevable immédiatement sur les fonds portés au crédit de ce
compte.

 LE CHEQUE AU MAROC EST REGI PAR LE CODE DE COMMERCE

(loi n° 15_95 1er aout 1996).

 il est également réglemente par les circulaires de BAM.

 Les caractéristiques du chèque


Le chèque est un écrit(ou un titre de propriété monétaire) par lequel le
client d’une banque(tireur) donne l’ordre à celle-ci(tiré) de payer une
certaine somme à son profit ou au profit d’une tierce
personne(bénéficiaire).

2  : Dans ce cadre on distingue:

Page 7
 Le tireur : l’émetteur du chèque.

 Le tiré : la banque.

 Le tiers : le bénéficiaire.

Le tireur  :

_ Personne émettant un chèque au profit d’une autre personne, le


bénéficiaire, et par lequel elle donne l’ordre à sa banque (le tiré) de payer
une certaine somme indiquée sur le chèque.

_ Le tireur est aussi celui qui émet une lettre de change (appelée aussi
traite) en demandant à son débiteur, le tiré, de bien vouloir régler à un
bénéficiaire désigné (tireur ou tierce personne) une somme déterminée à
une échéance donnée.

Le tiré  :

Banque sur laquelle un chèque a été émis.

Le tiers  :

C’est les personnes qui profit de la somme indiqueé sur le chèque. Il est
appelé aussi bénéficiaire.

 Les Formes du Chèque :


La terminologie bancaire différencie les chèques par rapport à leurs lieux
de paiement ou par rapport à leurs caractéristiques propres:

a- par rapport à leurs lieux de paiement :

Chèque sur place  :

Pour designer les chèques payables sur la même ville ou le même centre
défini par BAM,

Page 8
Chèque hors place ou déplacé  :

Pour les chèques payables sur les autres villes,

b- par rapport à leurs caractéristiques propres:

 Chèque guichet, de dépannage ou omnibus:

Instrument de paiement, permettant de déplacer des fonds grâce à l'accord écrit du


souscripteur.

 Les chèques de voyage ou« travels check » :

(Ou en anglais traveler's cheque) est un chèque pré-imprimé, au montant


fixé, conçu pour permettre à la personne qui les signe de payer un tiers
sans condition aucune, après avoir lui-même payé l'émetteur du chèque
pour obtenir ce privilège.
 Chèque certifié :

Un chèque certifié est un chèque émis par une banque ou une caisse
d'épargne. Celle-ci assure qu’il y a assez d’argent sur le compte pour
couvrir le montant du chèque. Pendant 20 jours l'argent est bloqué pour
le bénéficiaire.

 Chèque de banque :

Le chèque de banque est un chèque bancaire particulier, dont le principal


avantage est d'assurer au créancier, sous certaines réserves, le paiement
de la somme due. Concrètement, tout client souhaitant un chèque de
banque peut en faire la demande à son établissement bancaire.

L’EMISSION DU CHEQUE  :

- les conditions de forme  :

Page 9
1- La dénomination de « chèque » insérée dans le texte,

2- Le mandat pur et simple pour payer une somme déterminée(en chiffres


et en lettres),

3- Le nom du tiré (banque),

4- L’indication du lieu où le paiement doit s’effectuer,

5- l’indication de la date et du lieu où le chèque est créé,

6- La signature de celui qui émet le chèque (le tireur);

- les conditions de fond  :


La provision: correspond au montant indiqué sur le chèque qui doit
exister au moment de l’émission du chèque;
La provision doit être préalable, disponible et suffisante
_ Le chèque ne peut être tiré que sur un établissement bancaire, l’art 241
du code de commerce précise que l’établissement bancaire est tout
établissement de crédit et tout organisme légalement habilité à tenir des
comptes sur lesquels des chèques peuvent être tirés; il s’agit:
Des différentes banques.
De la trésorerie générale,
Des receveurs des finances et du trésor,
Et des services des chèques postaux;
De BAM.

-la normalisation du chèque  :

Le circulaire n° 12/G/2006 de BAM relative à la normalisation de la


formule de chèque précise les caractéristiques techniques:
La formule de chèque doit être établi en 2 langues: arabe et français;
Format du chèque: hauteur:80 mm, longueur:175mm,

Page 10
forme de la formule normalisé du chèque  :

La formule du chèque comprend 2 parties:

- la 1ere partie doit contenir, outre les mentions obligatoires prévues


par l’article 239 du code de commerce, les références normalisées du
compte client: la mention DH suivi d’un trait continu, le numéro du
compte du client, la mention « la signature ne doit pas atteindre la zone
ci-dessous »,le numéro du chèque,
-la 2eme partie est située en bas de la formule, elle comporte 2 bandes:
- une bande de sécurité de 16 mm de hauteur à partir du bas de la
formule et sur toute sa longueur,
- une bande de marquage intérieure à la bande de sécurité nette de
- toute impression et réservée aux caractères magnétiques;

 La transmission du chèque :

Le chèque peut être :

 Au porteur (ou sans indication du bénéficiaire) 


 À ordre ou à personne dénommée 
 Non à ordre: la clause non à ordre ou non endossable ou non
transmissible, fait obstacle à la transmission du chèque par voie
d’endossement :

Page 11
 L’endossement du chèque:
Définition : L’endossement consiste à apposer sa signature au verso
du chèque en faveur du nouveau bénéficiaire.

Les différentes formes d’endossement sont:

1-l’endossement en blanc :

Lorsque la signature de l’endosseur n’est pas accompagnée de la


désignation du bénéficiaire ou lorsque l’endossement est au porteur.

2-l’endossement à ordre :

C’est à dire en faveur d’une personne nommément désignée.

Les formes particulières de L’utilisation du chèque  :

1. Le barrement:

Le barrement est effectué au moyen de 2 barres parallèles apposés au


recto du chèque, il peut être général ou spécial .

Type du barrement:

 Barrement général :

Le chèque ne comporte aucune désignation entre les deux barres.

Conséquence sur le paiement du Chèque :

Le chèque ne peut être payé que par un établissement bancaire.

 Barrement spécial :

Le nom d’un établissement bancaire est inscrit entre les deux barres.

Conséquence sur le paiement du Chèque :

Le chèque ne peut être payé que par la banque désignée.

Page 12
2. La certification:

Définition : elle consiste de demander au banquier de constater


l’existence de la provision sur le compte par la signature de la banque au
recto du chèque; ainsi la somme correspondante au chèque est bloquée
dans un compte indisponible jusqu’à réception du chèque pour paiement
par le bénéficiaire;
La durée de validité de la certification du chèque est de 20 jours. Passé ce
délai, le chèque devient normal.

3. L’Aval :

Le paiement d’un chèque peut être garanti pour tout ou partie de son
montant par un aval; cette garantie est fournie par un tiers, sauf le tiré,
ou même par un signataire du chèque;
L’aval est donné soit sur le chèque ou sur une allonge soit par un acte
séparé indiquant le lieu où il est intervenu;
Il est exprimé par les mots « bon pour aval » ou par toute autre forme
équivalente; il est signé par le donneur d’aval;

 Le paiement du chèque  :

Un chèque émis et payable au Maroc, doit être présenté au paiement dans


un délai de 20 jours.

Un chèque émis hors du Maroc et payable au Maroc, doit être présenté au


paiement dans un délai de 60 jours. Le point de départ est la date
d’émission il sera quand même payé si la provision est disponible et s’il
n’est pas prescrit (un chèque est prescrit un an et 20 jours après
l’expiration du délai d'émission).

Délai de validité du chèque :

Le délai de validité du chèque est d’un an à partir de l’expiration du délai


de présentation .Au delà de ce délai, la banque peut refuser le paiement
du chèque.
Mais, dans ce cas, la créance n’est pas éteinte et le porteur conserve un
recours contre le signataire Le chèque sera alors considéré comme une
Page 13
reconnaissance de dette pouvant être utilisé comme moyen de preuve
pour engager une action en paiement.

Opposition au paiement d’un chèque :

Il n’est possible de faire opposition au paiement d'un chèque que dans les
4 conditions suivantes :

 la perte,

 le vol,

 le redressement ou liquidation judiciaire du porteur,

 l'utilisation frauduleuse.

Le tireur doit immédiatement confirmer son opposition au paiement par


écrit (quel que soit le support de cet écrit) et appuyer cette opposition
(par tout document utile).

Conclusion :

 Le chèque est un moyen de paiement scriptural utilisant le circuit

 bancaire. Il est généralement utilisé pour faire transiter de la


monnaie d'un compte bancaire à un autre.

 Le chèque est un document écrit, il a une durée de validité selon les


lois du pays de l'émetteur. Celui-ci est un moyen par lequel, le «
tireur » (celui qui signe le chèque) donne l'ordre au tiré (une
banque) de payer sur présentation et sans délai (paiement à vue)
un montant donné au bénéficiaire.

2-Le prélèvement automatique


Le prélèvement automatique permet à des tiers de demander à une
banque un virement en leur faveur (par exemple : facture de téléphone).
Cette opération vérifie que l’accord a bien été donné par un avis de
prélèvement.

Page 14
Le prélèvement diffère de virement permanent parce que le première est
établi par le créancier et nécessaire un seul compte alors que le deuxième
est établi par le donneur d’ordre te nécessite de deux compte.

Différance entre le virement et le prélèvement

Virement Prélèvement

Mode de paiement Transfert de compte à Transfert de compte à


compte compte
Fréquence Le transfert peut être Le transfert peut être
régulier et automatique régulier et automatique

Personne à Ordonné par la personne Ordonné par la personne qui


l'initiative qui verse l'argent reçoit l'argent

Contrôle et Par la personne qui Par la personne qui est


constat de bénéficie du versement débitée
l'opération

3- Le Virement
Définition

Le virement est le mécanisme permettant le transfert d’une somme


d’argent d’un compte vers un autre compte via une écriture comptable

Page 15
La réalisation de l’opération nécessite 2 conditions:

 Un ordre écrit et signé émanent du titulaire du compte;


 L’existence de 2 comptes: celui du donneur d’ordre et celui du
bénéficiaire.

Le virement peut être :

 Un virement interne: lorsque les 2 comptes sont ouverts chez la


même agence,
 Un virement externe: lorsque les 2 comptes sont ouverts chez 2
banques différentes;

Dans ce cas le passage par la compensation est obligatoire;

Les Formes du Virement

Le virement est un écrit qui comporte entre autres:

 Le nom du donneur d’ordre,


 Le relevé d’identité bancaire(le RIB) du donneur d’ordre,
 Le montant à virer,
 Le nom du bénéficiaire,
 La domiciliation du bénéficiaire,
 Le relevé d’identité bancaire(le RIB) du bénéficiaire,
 La date et la signature du donneur d’ordre.

NB: L’exécution d’un virement nécessite une très grande vigilance de la


part de la banque du donneur d’ordre qui doit s’assurer de :

è La conformité de la signature du client

è L’existence de la provision

è Le respect de la date d’exécution proposée

Page 16
La banque du bénéficiaire doit s’assurer que:

è La somme reçue a bien été inscrite dans le compte du


bénéficiaire aussi la somme a été crédité sous bonne date de valeur

On distingue les formes suivantes du virement:

 Le virement ordinaire,
 Le virement permanent,
 Le virement express,
 Le virement automatique.

A- Le virement ordinaire,

C’est un virement simple qu’un client peut ordonner à sa banque à


n’importe quel moment, par le débit de son compte en faveur d’une autre
personne (client ou non de la même banque).

B- Le virement permanent,

C’est un écrit par lequel le client ordonne à sa banque de virer une somme
déterminée à une date déterminée au profit d’un bénéficiaire nommément
désigné (exemple: paiement du loyer,…).

Cet ordre est exécuté sous réserve de l’existence de la provision et ne


peut être révoqué que par le donneur d’ordre.

NB: l’exécution d’un ordre de virement par la banque engendre le


prélèvement des frais sur le compte du donneur d’ordre.

C- Le virement express,

C’est un virement ordinaire qui a la particularité d’être exécuté d’une


manière très rapide.

D- Le virement automatique.

Page 17
Certains organismes préfèrent des prélèvements automatiques sur les
comptes clients et exigent qu’un ordre de virement automatique soit signé
par le client et complété par la banque(exemple: IAM,RADEEF,…);

4- La Mise à disposition
Elle consiste pour un client à donner l’ordre à sa banque de mettre à sa
disposition ou à celle d’une tierce personne une somme déterminée dans
une autre localité que celle ou le compte est ouvert.

Pour cela le donneur d’ordre doit indiquer sur l’ordre donné à sa banque:

 Le nom et prénom exacte ainsi que le numéro de la CIN du


bénéficiaire,
 La somme,
 Et le lieu;

La banque va immédiatement débiter le compte de son client et aviser


l’agence du lieu indiqué de l’opération

Une fois sur place, le bénéficiaire a la possibilité de retirer une partie ou la


totalité de la somme mise à sa disposition sur simple justification de son
identité

5- Les Cartes Bancaires

Au MAROC les cartes bancaires ont connu un développement


considérable; leur introduction date du début des années 80.

Ils ont connu une diversification dans leur utilisation: ils permettent des
retraits d’argent auprès des guichets automatiques bancaires, des achats
auprès des commerçants;

Elles sont principalement de deux types :


Page 18
Les Cartes de Retrait

Elles permettent exclusivement le retrait d’espèces auprès des


distributeurs automatiques et guichets automatiques;

Elles permettent des retraits sur solde c-à-d si la provision existe dans le
compte.

Les Cartes de Paiement

En plus du retrait d’argent, ces cartes permettent des achats auprès des
commerçants;

Nb: pour les 2 types de cartes précités, et vu que l’ensemble des


automates au MAROC fonctionnent on-line, les retraits et achats auprès
des fournisseurs, sont systématiquement rejetés en cas de non provision
dans le compte.

Page 19

Vous aimerez peut-être aussi