Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre I

Transformation de Fourier
I Dénition et exemples
On note par L1 (R) l'ensemble des fonctions f dénies de R dans C, continues par morceaux
et telles que :

I
converge.
Z +∞

−∞
ID |f (x)| dx
HM
Dénition 1. Considérons une fonction f ∈ L1 (R). On appelle transformée de Fourier de
f la fonction F [f (t)] : R → C dénie par :
Z +∞
F [f (t)](s) = e−2iπst f (t) dt.
LA

−∞

Remarque 1. On a :
Z +∞ Z +∞ Z +∞
−2iπst
e f (t) dt = cos(2πst)f (t) dt − i sin(2πst)f (t) dt.
−∞ −∞ −∞

Et puisque |e−2iπst f (t)| ≤ |f (t)|, alors F [f (t)] est dénie et bornée sur R.
Proposition 1. La fonction F [f (t)] est continue sur R et on a s→±∞
lim |F [f (t)](s)| = 0.

Proposition 2.
1. Si f est paire, alors F [f (t)] l'est aussi et on a
Z +∞
F [f (t)](s) = 2 f (t) cos(2πst) dt.
0

2. Si f est impaire, alors F [f (t)] l'est aussi et on a


Z +∞
F [f (t)](s) = −2i f (t) sin(2πst) dt.
0

1
Exemples de transformées :
1. Soit la fonction porte Π dénie sur R par :
1 si t ∈ [− 21 , 12 ],
(
Π(t) =
0 si t 6∈ [− 12 , 12 ].
La fonction Π est paire et sa transformée de Fourier est :

 sin(πs) si s 6= 0,
F [Π(t)](s) = πs
1 si s = 0.

2. Considérons la fonction triangle :


(
1 − |t|, −1 ≤ t ≤ 1,
Λ(t) =
0, t 6∈ [−1, 1].
La fonction Λ est paire et sa transformée de Fourier est :

I
2

 sin (πs)
ID si s 6= 0,
F [Λ(t)](s) = (πs)2
1 si s = 0.

HM
3. Soit f (t) = e−α|t| , α > 0. La fonction f est paire et

F [f (t)](s) = .
α2 + 4π 2 s2
LA

4. Considérons la fonction
sin t si |t| ≤ π2 ,
(
g(t) =
0 si |t| > π2 .
Alors g est impaire et on a
cos(π 2 s) cos(π 2 s)
  
1

 i + si s 6= ± ,
2πs − 1 2πs + 1 2π





π 1

F [g(t)](s) = −i si s= ,


 2 2π

 π
 1
 i si s = −

2 2π

II Propriétés de la transformation de Fourier


1. Linéarité
Si f, g ∈ L1 (R), alors ∀α, β ∈ C, on a
F [αf (t) + βg(t)](s) = αF [f (t)](s) + βF [g(t)](s).

2
2. Translation de l'image
Si f ∈ L1 (R), alors ∀a ∈ R, on a

F [e2iπat f (t)](s) = F [f (t)](s − a).

3. Image d'une translatée (formule du retard)


Si f ∈ L1 (R), alors ∀a ∈ R, on a

F [f (t − a)](s) = e−2iπas F [f (t)](s).

Exemple 1. Considérons la fonction




 1, 0 < t ≤ 1,

f (t) = −1, −1 ≤ t < 0,

ailleurs.


0,

On a alors f (t) = Π(t − 21 ) − Π(t + 21 ) et donc

I
sin2 (πs)

ID
F [f (t)](s) = (e−iπs − eiπs )F [Π(t)](s) =


−2i
0
πs
si s 6= 0,
si s = 0.
HM
4. Changement d'échelle
Si f ∈ L1 (R), alors ∀a ∈ R∗ , on a
1 s
F [f (at)](s) = F [f (t)]( ).
LA

|a| a
Exemple 2. Soit a > 0 et
1, − a2 ≤ t ≤ a2 ,
(
Πa (t) =
0, t 6∈ [− a2 , a2 ].

On a alors 
t  sin(πas) si s 6= 0,
F [Πa (t)](s) = F [Π( )](s) = πs
a
a si s = 0.

5. Transformée d'une dérivée


Si f, f 0 ∈ L1 (R), alors on a

F [f 0 (t)](s) = 2iπsF [f (t)](s).

Plus généralement, on a, pour tous n ∈ N,

F [f (n) (t)](s) = (2iπs)n F [f (t)](s).

3
6. Multiplication par t (dérivée de la transformée)
Si f ∈ L1 (R) et tf ∈ L1 (R) alors on a
d
F [f (t)](s) = −2iπF [tf (t)](s).
ds
Plus généralement, on a, pour tous n ∈ N,
dn
F [f (t)](s) = (−2iπ)n F [tn f (t)](s).
dsn
Exemple 3. Considérons la fonction :
(
t, −1 ≤ t ≤ 1,
f (t) =
0, t 6∈ [−1, 1].

On a alors f (t) = tΠ2 (t) et donc


  
cos(2πs) sin(2πs)
1 d  i − si s 6= 0,
F [f (t)](s) = − F [Π2 (t)](s) = πs 2π 2 s2

I
2iπ ds
si s = 0.
7. Produit de convolution
ID

0

Le produit de convolutions de deux fonctions f et g est déni par :


HM
Z +∞ Z +∞
(f ∗ g)(t) = f (u)g(t − u) du = f (t − u)g(u) du.
−∞ −∞

Si f, g ∈ L1 (R), alors f ∗ g ∈ L1 (R) et on a


LA

F [(f ∗ g)(t)](s) = F [f (t)](s).F [g(t)](s)

et
F [(f (t).g(t))](s) = (F [f (t)] ∗ F [g(t)])(s).
sin2 (πs)
Exemple 4. On a (Π ∗ Π)(t) = Λ(t) et donc F [Λ(t)](s) = .
(πs)2

III La transformée de Fourier inverse


Dénition 2. Soit f une fonction de L1 (R). On appelle transformée de Fourier inverse de
f la fonction : Z +∞
−1
F [f (s)](t) = e2iπst f (s) ds.
−∞

Remarque 2 (Formule de réciprocité). On a


F −1 [f (s)](t) = F [f (s)](−t).

4
Théorème 1 (Formule d'inversion). Si f et F [f ] sont dans L1 (R), alors
1
F −1 [F [f ]](t) = (f (t+ ) + f (t− )),
2
où f (t+ ) et f (t− ) représentent la limite à droite et à gauche en t.
Z +∞
cos t
Exemple 5. Calculons dt.
0 1 + t2
2
Soit f (t) = e−|t| . On sait que F [f (t)](s) = . On a alors
1 + 4π 2 s2
Z +∞ Z +∞
−1 cos(2πst)
F [F [f ]](t) = 2 cos(2πst)F [f (t)](s) ds = 4 2 s2
ds = f (t) = e−|t| .
0 0 1 + 4π
Par suite Z +∞
cos(2πs) 1
2 2
ds = .
0 1 + 4π s 4e
Par le changement de variable t = 2πs, on obtient

I
Théorème 2
0
Z +∞
cos t
1 + t2
ID
dt =

(Plancherel). Si f ∈ L1 (R) L2 (R), alors


π
2e
.
HM
T

Z +∞ Z +∞
2
|f (t)| dt = |F [f (t)](s)|2 ds.
−∞ −∞
LA

Vous aimerez peut-être aussi