Vous êtes sur la page 1sur 1

École Polytechnique Mécanique des milieux continus

de Tunisie TD N◦ 4 : Loi de comportement élastique

Exercice 1:
Pour un matériau élastique isotrope, montrer que les directions principales des contraintes et déforma-
tions coïncident. Trouver une relation entre les valeurs propres en contrainte et déformation

Exercice 2:
Pour un matériau élastique isotrope, trouver une relation entre le premier invariant des contraintes et
celui des déformations. Utiliser le résultat de la première question pour inverser la loi de Hooke (i.e.
donner ε = f (σ))

Exercice 3:
1. Déterminer le tenseur des contrainte au point considéré pour un alliage d’aluminium 7075-T6 ayant
les caractéristiques suivantes (E = 72GP a ; G = 27GP a) et supposé élastique linéaire et isotrope,
sachant qu’en ce point le tenseur des déformations est :
 
200 100 0
[ε] = 100 300 400 × 10−6
0 400 0

2. Déterminer les invariants des deux tenseurs (contraintes et déformations).


3. Déterminer la variation de volume relative δv
v dans ce cadre de petites déformations.

Exercice 4:
Un matériau est dit incompressible s’il n’admet pas de changement de volume pour tout état de
contrainte.
Montrer que pour un matériau incompressible élastique linéaire et isotrope ayant un module d’Young
E:
1. que le coefficient de poisson ν = 21
2. le module de cisaillement µ = E3
3. Le module d’élasticité isostatique (en anglais : bulk modulus) est la constante qui relie la contrainte
au taux de déformation d’un matériau isotrope soumis à une compression isostatique.
Généralement noté K, il permet d’exprimer la relation de proportionnalité entre le premier invariant
du tenseur des contraintes et le premier invariant du tenseur des déformations :
σii δv
s= = Kεii = K
3 v
Montrer, toujours dans le cas du matériau incompressible, que le coefficient de compression K → ∞,
λ → ∞ et K − λ = 2µ 3

1 M. SAHRAOUI, F. NAJAR & K. MRABET