Vous êtes sur la page 1sur 40

École

Na)onale Polytechnique
1ère année Classes Préparatoires
Année 2020/2021

Ma)ère
Informa)que 1

Chapitre II
Représenta/on des nombres

Préparé et présenté par Dr. Meziane Tani I.


Sommaire

•  Systèmes de numéra)on

•  Conversions entre systèmes de numéra)on

•  Arithmé)que binaire

2
Systèmes de numéra/on

3
Introduc/on
•  Les informa)ons de base manipulées en
informa)que sont de 3 différentes natures:

=> Codage de l’informa)on

Moyen de formaliser l'informa)on afin de pouvoir la


manipuler : stocker, transmeQre, extraire, visualiser,
etc.
4
Codage numérique
•  Dans un codage numérique, on associe des nombres (ou des données
discrètes en général) aux composantes de l’objet que l’on veut
représenter.

•  Le système de numéra)on le plus courant est le système décimal (base


10) composé de chiffres de 0 à 9.

•  En général, nous pouvons imaginer n’importe quel système de


numéra)on dans une base quelconque « B ».

•  En informa)que, l’unité de base du codage numérique est le Bit


(BInary digiT) : 0 ou 1 formant ainsi le système binaire

Toute informa/on est traitée comme une suite de 0 et de 1.

5
Unités binaires

•  1 octet = 8 bits
•  1 ko = 210 octets = 1024 octets
•  1 Mo (Méga octet) = 210 Ko
•  1 Go (Giga octet) = 210 Mo
•  1 To (Téra octet) = 210 Go
•  1 Po (Péta octet) = 210 To.

6
Représenta/on des nombres
•  Dans une Base B quelconque où B > 1, les symboles :
0, 1, 2, …, B-1 sont appelés chiffres
•  Soit un nombre :
N = D7 D6 D5 D4 D3 D2 D1 D0 en base B Exemple : 1789 en base 10

•  On peut aussi écrire :

N = D7*B7 + D6*B6 + D5*B5 + D4*B4 + D3*B3 + D2*B2 + D1*B1 + D0*B0

•  Exemple: La base 10 est composée des chiffres de 0 jusqu’à 9


N = (1789)10
N = 1*103 + 7*102 + 8*101+ 9*100

7
Représenta/on des nombres en
informa/que

Système de numéra/on Base Symboles


Binaire 2 0, 1
Octal 8 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Hexadécimal 16 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, A, B, C, D, E, F

8
Table de conversion
Décimal Binaire Octal Hexadécimal
0 0 0 0
1 1 1 1
2 10 2 2
3 11 3 3
4 100 4 4
5 101 5 5
6 110 6 6
7 111 7 7
8 1000 10 8
9 1001 11 9
10 1010 12 A
11 1011 13 B
12 1100 14 C
13 1101 15 D
14 1110 16 E
15 1111 17 F
16 10000 20 10 9
Conversion entre systèmes de
numéra/on

10
Codage des nombres
•  Il existe 3 types de nombres à coder :

–  En/er non signé => code binaire simple

–  En/er signé => complément à 2

–  Réel => Virgule fixe, Format IEEE

11
En)ers non signés

12
Conversion Décimal-Binaire
•  Restes successifs de la division euclidienne par 2
173 2
13

1 86 2
06 43 2
0 3
(173)10 = 101011012
21 2
1
1 10 2
0 5 2
1 2 2
0 1 2
1 0

1 0 1 0 1 1 0 1 Arrêter lorsque le quo/ent


est nul.
13
Conversion Binaire-Décimal
•  Addi)on des puissances de 2 correspondant
aux bits de valeur 1.

1 0 1 0 1 1 0 1
× × × × × × × ×
27 26 25 24 23 22 21 20
128 64 32 16 8 4 2 1
128 + 0 + 32 + 0 + 8 + 4 + 0 + 1 173

(10101101)2 = (173)10

14
Conversion Décimal-Hexadécimal
•  Restes successifs de la division euclidienne par 16.

15775 16
1577510 = 3D9F16
15 985 16
9 61 16
13 3 16
3 0 Arrêter lorsque le quo)ent est nul.

3 D 9 F

15
Conversion Hexadécimal-Décimal
•  Mul)plier les chiffres hexadécimaux par les
puissances de 16 correspondantes.

3 D 9 F 1577510 = 3D9F16
× × × ×
163 162 161 160
4096 256 16 1
(4096 × 3) + (256 × 13) + (16 × 9) + (1 × 15) 15775

16
Conversion Binaire-Hexadécimal
•  Découper le nombre binaire en tranches de 4 bits à par)r du bit de
poids le plus faible et remplacer chaque quartet (ensemble de 4
bits) par son code hexadécimal correspondant.

•  Pourquoi 4 bits ?
–  Les 16 symboles (0 à F) du système hexadécimal sont représentés sur
4 bits.

•  Exemple :
MSB : Bit de poids LSB : Bit de poids
le plus fort le plus faible

Binaire 1101 0110 1110 1001 0001 1011 0101 0111

Hexa D 6 E 9 1 B 5 7
17
Conversion Hexadécimal-Binaire
•  Remplacer chaque symbole hexadécimal par
le quartet correspondant.

•  Exemple :
Hexa 3 F B 0 1
Binaire 0011 1111 1011 0000 0001

18
Conversion Binaire-Octal
•  Découper le nombre binaire en tranches de 3 bits à par)r
du bit de poids le plus faible et remplacer chaque ensemble
de 3 bits par son code octal correspondant.

•  Pourquoi 3 bits ?
–  Les 8 (0 à 7) symboles du système octal sont représentés par 3
bits.

•  Exemple :

Binaire 101 100 110 001

Octal 5 4 6 1

19
Conversion Octal-Binaire
•  Remplacer chaque symbole octal par les 3 bits
qui lui correspondent en binaire.

•  Exemple :
Octal 3 2 7 0
Binaire 011 010 111 000

20
En)ers signés

21
En/ers signés
•  Un en)er signé est un en)er qui porte un signe posi)f (+)
ou néga)f (-).

•  Coder les en)ers signés consiste à trouver une façon de


représenter le signe en binaire.

Un nombre posi)f est représenté par un « 0 » sur le bit du


poids le plus fort (MSB).
Exemple : 00011101

Un nombre néga)f est le complément à deux du même
nombre en signe posi)f. Ce nombre doit comporter un « 1 »
sur le MSB.
Exemple : 10101100
22
Complément à 2
•  Le complément à 2 (CA2) d’un nombre
s’ob)ent en ajoutant 1 (addi)on) au
complément à 1.

•  Le complément à 1 (CA1) s’ob)ent en inversant
les 0 en 1 et les 1 en 0.

23
Exemple
•  Coder (-34) en binaire complément à deux

(34)10=(00100010)2 => Code du nombre posi)f


CA1(00100010) = 11011101 => CA1
(-34)10 = CA2(00100010)
= 11011101+ 1
= (11011110)2 => CA2
Bit du signe
24
Nombres réels

25
Nombres réels
Il existe deux formats de codage des réels :

•  Représenta)on en virgule fixe
• 

•  Représenta)on en virgule flo-ante (ne sera
pas vu dans ce cours)

26
La virgule fixe
•  Le Format « m.n » est définit comme suit :
–  m : nombre de bits de la par)e en)ère
–  n : nombre de bits de la par)e frac)onnaire.
–  Le bit le plus à gauche de la par)e en)ère est le bit du
signe.

•  Remarque : On peut trouver d’autres nota)ons :


–  Sm.n : le bit de signe n’est pas compté dans m.
–  um.n : pour un réel non signé (unsigned). 27
Conversion
- Réel non signé -
•  La par)e en)ère subit une conversion en)er-> binaire.
•  La par)e frac)onnaire subit des mul)plica)ons
successives par 2 en gardant à chaque fois le bit de la
par)e en)ère du résultat. S’arrêter lorsque le résultat est
égale exactement à « 1 ».

•  Exemple : conver)r le nombre (2,25)10 au format « 3.3 ».


–  Par)e en)ère : (2)10 = (10)2
–  Par)e frac)onnaire : (0,25)10 = (01)2
=> (2,25)10 = (010.010)2 0,25 x 2 = 0,5
0,5 x 2 = 1
Compléter par des « 0 » afin d’obtenir le format 3.3.
28
Conversion
- Réel signé -
•  Si la par)e en)ère est posi)ve => réel non signé.

•  Si la par)e en)ère est néga)ve :


–  Par)e en)ère => Conversion de la valeur absolue.
–  Par)e frac)onnaire => même conversion que les réels
non signés.
–  Appliquer le complément à deux au résultat (par)e
en)ère + par)e frac)onnaire).

29
Conversion
- Réel signé -
•  Exemple : Conver)r le nombre (-4,625)10 au
format « 4.3 »
–  Valeur absolue de la Par)e en)ère (4)10 = (0100) 2.
–  Par)e frac)onnaire : (0,625)10 = (101)2
=> (4,625)10 = (0100.101)2 0,625 x 2 = 1,25
0,25 x 2 = 0,5
0,5 x 2 = 1
•  Complément à 2 :
–  CA2(0100.101) = CA1(0100.101) + 1
= 1011.010 + 1
= (1011.011)2

(-4,625)10 = (1011.011)2
30
Arithmé/que binaire

31
Arithmé/que binaire
•  L’arithmé)que étudie les nombres (en)ers, rela)fs,
etc.) et les propriétés des opéra)ons effectuées sur ces
nombres.

•  L’arithmé)que binaire s’intéresse par)culièrement aux


opéra)ons effectuées sur les nombres binaires.

•  Ici nous verrons comment sont effectuées les


o p é r a ) o n s d ’ a d d i ) o n , d e s o u s t r a c ) o n , d e
mul)plica)on ainsi que de la division en)ère et ce, sur
les binaires signés et non signés.
32
Addi/on

1 1 1 Retenues intermédiaires A B A+B Retenue


1 0 1 1 0 Opérande 1 0 0 0 0
+
1 1 0 1 1 Opérande 2 0 1 1 0
1 0 1 0
1 10 0 0 1 Résultat 1 1 0 1

Table de vérité
Retenue => dépassement de capacité

33
Soustrac/on

A B A-B Retenue
1 0 1 1 0 Opérande 1 0 0 0 0
- 0 1 1 1
1 1 0 1 1 Opérande 2
1 0 1 0
1 1 1 Retenues intermédiaires
1 1 0 0
1 1 1 0 1 1 Résultat
Table de vérité

34
Mul/plica/on

1 0 1 1 Opérande 1 A B AxB
X
1 1 0 1 Opérande 2 0 0 0
1 0 1 1 0 1 0
+
1 0 1 1 . . 1 0 0
+
1 0 1 1 .
1 1 1 Retenues intermédiaires 1 1 1

1 0 0 0 1 1 1 1 Résultat Table de vérité

35
Division en/ère
Diviseur
Dividende 1 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1
-
1 0 1
1 0 1 0 1 0
0 0 1 1 0
- 1 0 1
Quo/ent
0 0 1 1 1
- 1 0 1
0 1 0 0

Reste

36
Arithmé/que sur les en/ers signés
•  Les opéra)ons sur les en)ers signés se font
comme pour les en)ers non signés.

•  La soustrac)on peut être obtenue en


addi)onnant le complément à deux du
nombre à soustraire.

37
Exemples
Remplacer (-) par (+)
•  (63)10 – (28)10 = (35)10 63 00111111
-
28 00011100
11100011 +
+ 1
11100100 11100100
CA2(28)
35 00100011

Remplacer (-) par (+)


•  (28)10 – (63)10 = (-35)10 28 00011100
-
63 00111111
11000000 +
+ 1
11000001 11000001
CA2(63)
-35 11011101
38
Codage des caractères
alphanumériques

39
Références
•  Codage, Apprendre en ligne,
hQps://www.apprendre-en-ligne.net/info/codage/codage.pdf

•  Codage de l’informa)on, 2013-2014,


hQp://www.fil.univ-lille1.fr/~wegrzyno/portail/Codage/Doc/Cours/
poly.pdf

•  Laurent Bloch, Les systèmes d'exploita)on des ordinateurs :histoire,


fonc)onnement, enjeux, Édi)ons Vuibert et Laurent Bloch, 2003,
hQps://www.laurentbloch.org/Data/Livre-Systeme/livre015.html

•  Bajard, J., Calcul et arithmé)que des ordinateurs, Hermes Sciences


publica)ons, 2004.

•  hQp://yoda.guillaume.pagesperso-orange.fr/index.htm

40