Vous êtes sur la page 1sur 2

Réseaux d’accès sans fil

Niveau : STIC L2 (RST + SR)


Travaux dirigés 2

Exercice 1
Une zone géographique, donnée par la Figure 1, est couverte par un système cellulaire, dont la forme des cellules est
hexagonale. Au milieu de chaque cellule se trouve un émetteur muni d’une antenne omnidirectionnelle de gain 5dB
émettant une puissance de 2 W. On suppose que R est la distance séparant le centre du sommet d’un hexagone.
1. Compléter la planification fréquentielle de chaque cellule sachant que la distance minimale entre deux centres
de cellules ayant la même fréquence est de √21𝑅. (attribution de fréquence de chaque cellule)

f1
A f1

Figure 1
2. On suppose qu’on a deux récepteurs identiques de gain unitaire pouvant détecter une puissance seuil de -
80dBm placés aux deux points A et B et que le signal utile provient toujours de la source, émettant sur la
fréquence 𝑓1 = 900𝑀𝐻𝑧1 , la plus proche.
a. Calculer, en fonction de R, la puissance totale des interférences (générées dans toute la zone
géographique) détectée par les deux récepteurs en utilisant le modèle de propagation en espace libre.
b. Calculer R et déduire la puissance des interférences détectée par les deux récepteurs en dBm en
utilisant le modèle de propagation en espace libre.
Exercice 2
Une zone géographique, donnée par la Figure 2, est couverte par un système cellulaire. 28 cellules hexagonales
couvrent cette zone. Au milieu de chaque cellule se trouve un émetteur muni d’une antenne omnidirectionnelle de gain
unitaire émettant une puissance de 0.5 W. On suppose que R est la distance séparant le centre du sommet d’un
hexagone.

1. Compléter la planification fréquentielle de chaque cellule sachant que la distance minimale entre deux centres
de cellules ayant la même fréquence est de √27 𝑅. (attribution de fréquence de chaque cellule)
2. On suppose qu’on a deux récepteurs identiques de gain égal à 4.77dB pouvant détecter une puissance seuil de
-98.63 dBW placés aux deux points A et B et que le signal utile provient toujours de la source, émettant sur la
fréquence 𝑓1 = 1000 𝑀𝐻𝑧 , la plus proche. En utilisant le modèle de propagation en espace libre :
a. Calculer la superficie de cette zone géographique.
b. Calculer la puissance des interférences (générés dans toute la zone géographique) détectées par
chaque récepteur.
c. Calculer le rapport signal-à-interférence pour les deux récepteurs A et B.

f1 B

Figure 2
Exercice 3
Un opérateur a 12 fréquences numérotées de 1 à 12 (f1 à f12), on vous demande d’affecter à chaque cellule une ou
plusieurs fréquences avec un motif à 3, puis avec un motif à 4.

Exercice 4
Considérons un système cellulaire dont le nombre total des canaux vocaux disponibles pour gérer le trafic est 960.
L’aire de chaque cellule est de 6 km² et la zone de couverture totale du système est de 2000 km².
Calculer
1. Combien de fois un cluster de taille 4 doit être reproduit pour couvrir toute la zone ?
2. Le nombre de canaux par cellule ?
3. La capacité totale du système si la taille de cluster, N est 4
4. La capacité du système si la taille de cluster est 7.
5. Interpréter alors l’impact de l’augmentation de la taille du cluster N sur la capacité du système?

Exercice 5
Soit un système de télécommunication cellulaire imposant un SIR minimal de 27 dB, pour un exposant de perte de
trajet égal à 4.
1. Déterminer sous ces conditions :
o La valeur nécessaire de la taille d’un cluster
o La valeur du taux de réutilisation co-canal correspondante Q
o La distance de réutilisation si le rayon de cellule est égal à 1Km
o La capacité du système pour une zone de couverture totale de 988 km² avec l’allocation 3 canaux par
cellule.
2. Recalculer la capacité du système et le SIR dans le cas du fractionnement d’une cellule en 3 cellules égales
3. Recalculer le SIR et en déduire le gain en capacité dans le cas de :
o Ajout de la sectorisation à 120 degrés
o Ajout de la sectorisation à 60 degrés