Vous êtes sur la page 1sur 2

Le cout de rupture de stock 

La rupture de stock désigne le fait qu'un stock est épuisé toutes les unités de matière première,
ce qui nécessite l'arrêt des opérations. L'arrêt des opérations limite l'exécution des
commandes, ce qui réduit les ventes et le chiffre d'affaires moyens. Cette perte de revenus
peut en fin de compte avoir une incidence sur les bénéfices et les résultats.

Calcul des stocks :

 Les stocks ont des effets variables sur les entreprises en termes de cout. Pour calculer le cout
d'une rupture de stock, l’entreprise peut d'abord identifier :

 Nombre de jours de rupture de stock (D)


 Moyen d'unités vendues par jour (S)
 Prix par unité (P)
 Cout de conséquence (C)

Une fois ces valeurs identifiées, le cout total d'un stock peut être calcule à l'aide de la formule
suivant :

Cout de stock = (D x A x P) + C

Comment éviter les ruptures de stock :

Les entreprises cherchent à limiter leur stock pour économiser sur les couts de stockage tout
en répondant à la demande des clients et en évitant les ruptures de stock. Les conseils pour
prévenir les ruptures de stock sont les suivants :

1. Comprendre l'inventaire : Les entreprises doivent avoir une bonne


compréhension de tout ce qui concerne leur stock, y compris le cout des matières
premières, le temps moyen d'expédition des fournisseurs, les couts de traitement,
les couts de conservation, la durée de conservation des stocks, la demande
moyenne et les délais de livraison pour chaque produit. Comprendre tous les
aspects du stock évite tout problème lors de la commande, de la production et de
l'expédition des produits.
2. Mettre en œuvre des processus automatises : Les systèmes automatises
facilitent les opérations en limitant les erreurs humaines et en rationalisant la
production en surveillant continuellement les niveaux d'inventaire dans la chaine
de production. Ces systèmes provisionnent également les taux de demande
lorsqu'ils sont intègres au logiciel de prévision, peuvent automatiquement
réorganiser les matériaux et estimer les délais de livraison.

3. Déterminer les points de retordre : Les points de retordre font référence au


seuil minimal de quantité de stock qui justifie une nouvelle commande. Sans un
point de retordre approprie mis en œuvre, la production peut complètement
appauvrir les matériaux, ce qui entraine une rupture de stock. Les points de
retordre peuvent être entres dans des processus automatises, de sorte que lorsque
les niveaux de stock atteignent le point de retordre, une nouvelle commande est
automatiquement placée.

4. Mettre en place un système de gestion des stocks : Les systèmes de


contrôle des stocks peuvent être intègres aux systèmes de point de vente (PDV) et
aux scanners de codes à barres pour signaler les niveaux de stock en temps réel. En
surveillant chaque transaction, commande et expédition, le logiciel d'inventaire
alerte la gestion lorsque le stock atteint le niveau de danger. Ces systèmes génèrent
également des rapports détails sur l'utilisation, la demande et les taux de vente afin
que la gestion puisse garantir l'optimisation des niveaux de stock et des
performances opérationnelles.

Le cout des ruptures de stocks pénètre profondément dans les opérations


commerciales. Les entreprises qui connaissent des pénuries de stocks doivent
plonger dans leurs bénéfices pour des couts de stock et de production
supplémentaires tout en planifiant des initiatives de satisfaction client pour le
contrôle des dommages. Par conséquent, il est essentiel que les entreprises mettent
en œuvre des précautions pour éviter les ruptures de stocks et maximiser les ventes
la première fois.