Vous êtes sur la page 1sur 4

LA CESSATION DE TRAVAIL DE

CONTRAT
Le plan
I - La cessation
II - Les modalités de rupture de contrat de travail selon type de contrat
III - Les modalités de rupture de contrat de travail
1- La Démission
2- Le Licenciement
3- la résiliation judiciaire

4-Le départ à la retraite

I : La Cessation
Définition :
La cessation du contrat de travail résulte toujours de l'initiative de l'employeur ou
salarié, sauf en cas de résiliation judiciaire.

Dans la plupart des cas, la relation contractuelle de travail s'achève comme elle a
commencé : par une manifestation de la volonté mais visant, cette fois, à la faire
cesser. Cette volonté peut être celle :
• de l'employeur ;
• ou du salarie.

II - Modalités de rupture de contrat de


travail : selon le type de contrat
Les modalités de rupture du contrat de travail ne sont pas les mêmes selon le type de
contrat de travail :
• CDI : chaque partie a le droit de le rompre unilatéralement et à tout moment ;
• CDD : les parties au contrat doivent attendre la fin du contrat telle que fixée dans le
contenu du contrat (terme précis ou imprécis) et ne peuvent le rompre avant terme
que dans un nombre très restreint d'hypothèses
III : la modalité de rupture du contrat
de travail
Définition :

1) La démission :

La démission est un mode de rupture du contrat de travail à l’initiative du


salarié. En principe, chaque salarié a le droit de démissionner, c’est-à-dire de
prendre formellement la décision de quitter son emploi. En pratique, les conditions de
la démission dépendent du contrat de travail qui lie le salarié à l’employeur.

2) Licenciement :

Rupture d´un contrat Rupture à l´initiative de l´employeur.

Les causes en sont économiques, personnelles ou disciplinaires, avec des règles


d´action différentes selon les cas.

L´employeur peut invoquer différents motifs pour licencier un salarié : la faute


(sérieuse, grave ou lourde), l´incompétence professionnelle, la perte de confiance
(insuffisante à elle seule), la maladie, l´inaptitude physique ou la raison économique.
de travail à l´initiative de l´employeur.

1.1 Les types de licenciement :

Licenciements justifiés après épuisement des


sanctions disciplinaires pour faute non grave :
• L'employeur applique les sanctions disciplinaires graduellement lorsque les
sanctions disciplinaires sont puisées dans I ‘année l'employeur peut procéder au
licenciement du salarié. Dans ce cas le licenciement est considéré comme justifie

Licenciement pour faute grave :


• En cas de faute grave, le salarié peut être licencié sans préavis ni indemnité ni
versement de dommages- intérêts

Licenciement pour motifs technologiques, structurels


ou économiques
Licenciement abusif :
• Pour être fondé un licenciement doit reposer sur une cause réelle et sérieuse. A
défaut il sera jugé abusif (ou sans cause réelle et sérieuse)

1-2 Calcule Des Indemnité de


licenciement :

3 - Résiliation judiciaire du contrat de


travail
• La résiliation judiciaire consiste à demander au juge de prononcer la rupture du
contrat de travail aux torts de l'autre partie.

3.1 - Les personnes concernées


Tout salarié estimant que son employeur manque gravement à ses obligations
contractuelles peut demander la résiliation judiciaire de son contrat de travail.

3.2- Les Situations concernées


Le manquement grave de l'employeur à ses obligations contractuelles est retenu par
le juge dans certains cas, notamment :
• discrédit jeté sur un salarié, l'affectant personnellement et portant atteinte à son
image, sa fonction et son autorité,
• suppression d'un véhicule professionnel mettant le salarié dans l'impossibilité de
travailler,
• propos dégradants tenus à l'encontre d'un salarié et portant atteinte à sa dignité,
• discrimination.

3.3 - Les conséquences


La Résiliation judiciaire prononcée par le conseil de prud'hommes :
• Si le conseil de prud'hommes résilie le contrat de travail, cette résiliation prend effet
à la date du jugement.
• Elle produit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse (ou d'un
licenciement nul si le salarié est protégé).
4) Le départ à la retraite :
Le départ volontaire à la retraite est un mode de rupture du contrat de travail à durée
indéterminée (CDI) qui permet au salarié de quitter son entreprise pour prendre sa retraite.
La rupture du contrat de travail n’est donc possible qu’à la condition que le salarié ait atteint
l’âge lui permettant de faire valoir ses droits à la retraite.