Vous êtes sur la page 1sur 11

Table des matières

Table des matières .................................................................................................................... 1


Table des figures ....................................................................................................................... 2
Introduction .............................................................................................................................. 3
I. Etude théorique ...................................................................................................... 3
1) Hacheur dévolteur (BUCK) ...................................................................................... 3
2) Hacheur quatre quadrants ......................................................................................... 4
II. Etude pratique: Manipulation .............................................................................. 5
1) Description de la maquette ....................................................................................... 5
2) Hacheur dévolteur .................................................................................................... 7
3) Hacheur quatres quadrants ....................................................................................... 4
3.1) Charge purement résistive ................................................................................. 9
3.2) Pilotage d’un moteur à courant continue ....................................................... 10
III. Conclusion....................................................................................................................... 11

TP HACHEUR 1
Table des figures

Figure 1 : Schéma d’un hacheur ............................................................................................. 3


Figure 2 : Hacheur dévolteur .................................................................................................. 4
Figure 3 : Schéma équivalent au principe du hacheur quatre quadrants .......................... 5
Figure 4 : Maquette d’un hacheur .......................................................................................... 6
Figure 5 : Schéma de principe ................................................................................................. 7
Figure 6 : Montage hacheur dévolteur ................................................................................... 7
Figure 7 : Visualisation du hacheur dévolteur sur l’oscilloscope ........................................ 8
Figure 8 : Montage de la charge résistive .............................................................................. 9
Figure 9 : Visualisation de la charge par l’oscilloscope ........................................................ 9
Figure 10 : Pilotage d’un moteur à courant continue ......................................................... 10
Figure 11 : Visualisation du moteur à courant continue .................................................... 10

TP HACHEUR 2
Introduction

Les hacheurs sont des convertisseurs statiques continu-continu. Ils permettent, à partir d'une
tension continue fixe, d'obtenir une tension continue de valeur différente.
Il existe différents types de hacheur : Si la tension délivrée en sortie est inférieure à la tension
appliquée en entrée, le hacheur est dit dévolteur, abaisseur ou Buck. Dans le cas contraire, il est
dit survolteur (ou élévateur ou Boost).
Il existe aussi des hacheurs capables de travailler des deux manières (Boost-Buck).
Certains hacheurs sont réversibles : ils peuvent alors fournir de l'énergie à la charge,
généralement une machine à courant continu dans ce type d'application, ou bien en prélever ce
qui permet de freiner la machine.
Les hacheurs de puissance sont utilisés, par exemple, pour la variation de vitesse des moteurs à
courant continu. Ils sont aussi un élément essentiel des alimentations à découpage.

Figure 1 : Schéma d’un hacheur

I. Etude théorique
1) Hacheur dévolteur (Buck)
Un hacheur est constitué au minimum d’un interrupteur électronique commandé C (type
transistor) et d’une diode D, placés entre une source de tension E et un récepteur de
type source de courant CH (par exemple une charge RL, un moteur à courant continu,
un filtre LC). La tension aux bornes du récepteur est notée Vch. On rappelle que le transistor
est utilisé en mode interrupteur de puissance : fermé pendant la durée TON, ouvert pendant la
durée TOFF. La commande de l’interrupteur est caractérisée par deux paramètres : le rapport
cyclique de conduction αet la période de découpage Tdec.

Il existe deux phases principales de fonctionnement :

TP HACHEUR 3
 Phase 1 : 0 < t < α.Tdec, T est fermé, c’est la phase active VT ≈0, VD≈- E (la diode est
bloquée), d’où : iD= 0, iT= ichet Vch≈E. La source E alimente le récepteur de courant. Il y a
transfert d’énergie de la source à la charge.
 Phase 2 : αTdec ≤t < Tdec; T est ouvert, c’est une phase de roue-libre VD ≈0, VT ≈E (la diode
est passante), d’où : iD= ich, iT = 0 et Vch ≈0. La source E est déconnectée du récepteur de
courant.

Figure 2 : Hacheur dévolteur

La tension moyenne aux bornes de la charge est égale à : UCH = αE


Dans le cas d’un récepteur RL (avec ou sans f.c.e.m) :

Avec : τ= L/R, constante de temps du régime libre.


Dans le cas très fréquent où τ>>Tdec, le récepteur peut être assimilé à une véritable source de
courant :

Avec : Fdec = 1/Tdec, la fréquence de découpage.

2) Hacheur quatre quadrants


Un hacheur quatre quadrants est un convertisseur réversible en courant et en tension; l’énergie
est transférée de la source de tension continue vers la source de courant continu si P SMoy> 0, et
réciproquement si PSMoy< 0. L’alimentation (UE> 0) doit être réversible en courant.

TP HACHEUR 4
Figure 3 : Schéma équivalent au principe du hacheur quatre quadrants

On effectue une commande complémentaire des interrupteurs électroniques de telle manière


que l’on ait :
 De t = 0 à t = αTdec, T1et T3 sont fermés, T2 et T4 ouverts. On a: uS= UE et iE= IS.
 De t = αTdec à t = Tdec, T1et T3 sont ouverts, T2 et T4 fermés. On a : uS= −UE et iE= −IS.
La tension moyenne aux bornes de la charge est égale à : USMoy= (2α-1) UE
Dans le cas d’un récepteur RL (avec ou sans f.c.e.m) :

Avec : τ= L/R, constante de temps du régime libre.


Dans le cas très fréquent où τ>>Tdec, le récepteur peut être assimilé à une véritable source de
courant :

Avec : Fdec = 1/Tdec, la fréquence de découpage.

II. Etude pratique : Manipulation


1) Description de la maquette

TP HACHEUR 5
Figure 4 : Maquette d’un hacheur

TP HACHEUR 6
2) Hacheur dévolteur

Figure 5 : Schéma de principe

Le principe de fonctionnement est décrit par le tableau suivant ci-dessous.


Transistor ou Diode en conduction Sens du courant dans la charge
T1 A vers B
A vers B à condition que la charge soit
D2
selfique

Figure 6 : Montage hacheur dévolteur

On garde la diode D1 pour la protection de transistor T1. On branche la bobine secondaire de


transformateur entre les points A et C. La Résistance de 100Ωest branchée entre le point D et
la borne - de l’alimentation du Pont.

TP HACHEUR 7
Figure 7 : Visualisation du hacheur dévolteur sur l’oscilloscope

On fixe la fréquence de découpage à Fdec= 100 Hz et L=0.8, on fait varier le rapport


cyclique α.
α 0 0.2 0.4 0.5 0.6 0.8 1
VABMoy 38 36 38 38 36 38 38
ΔIs 0 0.072 0.108 0.1125 0.108 0.072 0

VABMoy
40

35
0 0.2 0.4 0.5 0.6 0.8

VABMoy

ΔIs *100
15
10
5
0
0 0.2 0.4 0.5 0.6 0.8 1

ΔIs

TP HACHEUR 8
3) Hacheur quatre quadrants
3.1) Charge purement résistive

Figure 8 : Montage de la charge résistive

Figure 9 : Visualisation de la charge par l’oscilloscope

Le principe de fonctionnement est décrit par le tableau suivant ci-dessous.


Transistors en conduction Sens du courant dans la charge
T1 et T4 A vers B
T2 et T3 B vers A

TP HACHEUR 9
Pour une fréquence de 500 Hz, on fait varier le rapport cyclique α :
α 0 0.2 0.4 0.5 0.6 0.8 1
VABMoy 38 38 38 38 38 38 38

3.2) Pilotage d’un moteur à courant continue

Figure 10 : Pilotage d’un moteur à courant continue

Figure 11 : Visualisation du moteur à courant continue

TP HACHEUR 10
III. Conclusion

Les hacheurs que nous avons étudiés sont utilisés dans de multiples applications. Ils présentent
l’avantage de fournir une tension de sortie variable rapidement (si la fréquence de découpage
le permet).
Les versions à deux et quatre quadrants, dérivées de la structure HDV sont compatibles à 100 %
avec les moteurs à courant continu, dont elles assurent instantanément la récupération de
l’énergie cinétique. Elles seront donc très intéressantes dans toutes les applications de
robotique, où une très grande dynamique est exigée.
Elles ont d’ailleurs supplanté dans ce domaine les redresseurs à thyristors, chaque fois que la
puissance appelée restait modeste.

TP HACHEUR 11

Vous aimerez peut-être aussi