Vous êtes sur la page 1sur 14

Epreuve E5

MOTORISATION DES SYSTEMES INDUSTRIELS

‫ا‬ ‫دة ا‬
Brevet de Technicien Supérieur

‫ت‬ ‫و‬ ‫ا‬ ‫وا‬ ‫ا‬


Electromécanique et
Systèmes Automatisés

Durée : 3 heures

Le sujet comporte 3 parties indépendantes:


Le dossier réponse est à joindre aux feuilles de copie.

THEME :
Eclairage et force motrice d’une salle de théâtre

2011/2012

1
La distribution électrique d’une salle de Théâtre a été modifiée à la faveur de la rénovation
récente de cette salle. Une nouvelle étude de l’installation est devenue nécessaire à cause
notamment de l’augmentation du nombre de projecteurs de la scène.
Mais surtout, l’emploi généralisé de gradateurs de lumière électroniques aurait pu conduire à la
surcharge du transformateur d’alimentation et du conducteur neutre. Le but de ce projet est de
mettre en évidence les principaux écueils rencontrés par les techniciens d’étude de l’installation.

Première partie

I. Etude en courant monophasé d’un projecteur alimenté par un gradateur de tension.


On décide d’étudier la puissance absorbée par un projecteur. On commande le gradateur par une
tension variant de 0 à 10 volts pour obtenir un angle de retard à la conduction α0 de 180° à 0°.
Cette commande se nomme « par angle de phase ». Le gradateur est composé de deux thyristors
T et T’ supposés parfaits. La tension v(t) est sinusoïdale et a pour expression :
. √2. sin 2. . . . La fréquence du réseau est de 50 hertz. On admettra que la lampe
halogène a les propriétés d’une résistance pure indépendante de la température.

I.1. La charge est une résistance pure.


• Tension d’alimentation V = 230 V ; 50 Hz
• Lampe halogène OSRAM CP 29 ; tension 230 V ; puissance 5 kW.
I.1.1. Valeur efficace du courant et puissance électrique.
Le montage est présenté sur la figure 1

Figure 1
I.1.1.1 Calculer la valeur de R
I.1.1.2 En déduire la valeur maximale Imax du i(t).
I.1.1.3 Sur le Doc rép :1, donner les formes d’ondes des grandeurs électriques i(t) et u(t)
pour α0 = 90°.
I.1.1.4 Exprimer le courant efficace Ieff en fonction de la valeur maximale Vmax de la tension
v(t), de R et de l’angle d’allumage α0.
I.1.1.5 Calculer la valeur efficace du courant traversant la lampe halogène et la puissance
électrique absorbée par la lampe halogène pour α0 {0°, 90°,180°}. Doc rép :1
I.1.2 Décomposition en série de Fourier du signal i(t).
L’expression du courant instantané est sous la forme :

i(a ) = å A n × cos(n.a ) + Bn × sin(n.a ) avec a =w t et w T = 2p
n =1

Vmax cos(2a 0 ) - 1 V a sin(2a 0 )


On donne A1 × ; B1 = max × (1 - 0 + )
R 2p R p 2p

2
ì 0 : pour n pairs ì 0 : pour n pairs
ïï ïï
A n = í Vmax écos((n + 1)a 0 ) - 1 1 - cos((n - 1)a 0 ) ù Bn = í Vmax ésin((n + 1)a 0 ) sin((n - 1)a 0 ) ù
ï ×ê - ú : pour n impairs et ï ×ê - ú : pour n impairs
îï p R êë n +1 n -1 úû îï p R ëê n +1 n -1 ûú
I.1.2.1 Calculer la valeur efficace des harmoniques du courant i(t) du fondamental jusqu’au
rang 5 pour α0= 90°. Doc. rép 1
p
I.1.2.2 On définit la puissance réactive instantanée : q A (t) = V. 2.sin(w t - ).i(t)
2
V .A
Démontrer que Q A = - max 1
2
I.1.2.3 Calculer la puissance réactive QA fournie par l’alimentation pour les valeurs α0 {0°,
90°,180°}. Doc. rép 1
I.1.2.4 Déterminer la valeur de α0 pour laquelle la puissance réactive moyenne est
maximale. justifier

I.2. La charge est inductive.


En réalité, la lampe halogène apparaît au gradateur comme un récepteur inductif à cause
de son câble d’alimentation (longueur 50 m). Sur la figure 2 la lampe est symbolisée par une
résistance R en série avec une inductance L. En régime sinusoïdal à 50 Hz, l’ensemble câble et
p
lampe halogène a un facteur de puissance cos(j ) = cos
12

Figure 2
I.2.1Etablir l'équation différentielle vérifiée par i(t) quand T est amorcé.
I.2.2On rappelle que la solution de cette équation différentielle est la somme d'un terme
exponentiel Ι1.e-t/τ, et d'un terme sinusoïdal V 2 ⋅ sin(ωt − φ ) où Z = R 2 + L2 ω 2 est l'impédance de la
Z
charge à la pulsation ω et ϕ est défini par tan ϕ =
Lω . Donner l'expression de τ.
R

I.2.3 En utilisant la condition i = 0 au moment où on amorce T, c'est-à-dire pour : ωt0 = α0,


exprimer Ι1 en fonction de V, Z, α0, ω, τ et ϕ.
I.2.4 En déduire l'expression de i en fonction du temps.
I.2.5 Pour la résolution de cette question, on prendra α0 = π rad. Montrer que i se réduit au
12
terme sinusoïdal dont on calculera la valeur efficace.

3
Deuxième partie

Etude du poste de distribution TC dans le théâtre ‘ figure 6 ‘


La configuration du réseau de distribution du théâtre est conforme à la figure 6 page 6.
Le transformateur triphasé de distribution noté TC porte sur sa plaque signalétique les
indications nominales suivantes :

S=800 kVA 20000/400V 50 Hz Dyn11

Le circuit magnétique est formé de trois noyaux coplanaires, la section nette par noyau est de 360
cm² et l’induction maximale Bmax vaut 1.7 tesla.

Les essais effectués sur TC ont donnés les résultats suivants :

Essai à vide : U1=20 kV; U20 = 410 V; P0 = 1920 W;Q0 = 16670 Var
Où U1 ; U20 ; P0 et Q0 désignent respectivement les tensions au primaire et au secondaire, les
puissances active et réactive absorbées.

Essai en court-circuit sous une tension primaire réduite U1CC=600 V : PCC= 3.85 kW ;
I2= I2nom
On adopte le schéma monophasé de la figure 3 comme modèle équivalent à Tc.

Hypothèses de travail : on suppose que le courant à vide est sinusoïdal, et le système


parfaitement équilibré.

II.1. Que signifie l’indication Dyn11

II.2. Compléter le couplage des enroulements primaires et secondaire et le diagramme vectoriel


sur Doc. rép 2

II.3. Calculer la valeur I0 du courant en ligne à vide


II.4. Calculer le facteur de puissance à vide cos (φ0) ;
II.5. Tracer le diagramme vectoriel des tensions et courants v et I0, puis interpréter φ0 Doc.
rép.2
II.6. Déterminer les éléments R0 et X0 du schéma équivalent.
II.7. calculer le nombre de spires N1 au primaire et N2 au secondaire.
II.8. Exprimer le rapport de transformation du transformateur.
II.8.1) à partir des valeurs de U1 et U20
II.8.2) à partir des valeurs de N1 et N2.
II.9. Calculer la valeur efficace des courants nominaux en ligne au primaire puis vérifier que
celle du courant nominal au secondaire est I2nom= 1126.34 A.

4
II.10. Rappeler les hypothèses nécessaires à l’établissement du schéma équivalent proposé à
la figure 3.
II.11. Quelle est la signification de chacun des éléments qui y figurent (R0 , X0 , RS et XS) ?
II.12. Calculer les valeurs de RS et XS.
II.13. le transformateur TC débite un courant dont l’intensité est I2n sur un récepteur inductif dont
le facteur de puissance est cos (φ2)=0.8. on adoptera les valeurs suivantes pour les
éléments du modèle équivalent : RS= 1 mΩ ; XS = 6.2 mΩ.Représenter le diagramme de
Fresnel des tensions secondaires en faisant apparaître la chute de tension secondaire
∆V2.
II.14. Déterminer en la justifiant, l’expression simplifiée de cette chute de tension.
II.15. Calculer cette chute de tension ∆U2

Figure 3

5
Figure 3

6
Troisième partie

Etude de la ventilation
La direction du théâtre décide en accord avec l’agence de la maîtrise de l’énergie de
rénover la ventilation de la salle de spectacle du théâtre. Dans un appel d’offre elle demande le
remplacement des moteurs et des modulateurs de puissance dans l’hypothèse d’un gain
d’énergie. Les moteurs de l’ancienne installation sont couplés directement sur le réseau. Le choix
des modulateurs se porte sur un procédé par gradateurs triphasés. Les moteurs de type
asynchrone triphasé à rotor en court-circuit seront couplés en étoile. On demande dans cette
partie de justifier les choix technologiques.
On admettra dans toute la troisième partie que le modèle d’un moteur asynchrone triphasé par
phase est celui de la figure 4 et que les pertes mécaniques et dans le fer sont nulles.

I2

Figure 4

III.1. Etude d’un moteur de ventilation en régime sinusoïdal

Notation
Va Tension d’alimentation du moteur, réglable
VR Tension fixe du réseau ; VR=230 V
ω S, f Pulsation et fréquence du réseau ; f=50 Hz
X Réactance de l’inductance magnétisante
l2 Inductance de fuite due au rotor et ramenée au stator
X2=l2.ωS Réactance de fuite due au rotor et ramenée au stator
R2 Résistance du rotor ramenée au stator
g, gMAX Glissement, glissement pour le couple maximum
2p Nombre de pôles du moteur
T, TMAX Couple moteur, couple moteur maximum sous la tension VR
Tr Couple résistant du ventilateur ramené sur le moteur
n Fréquence de rotation du moteur en tr/min
ωS Vitesse angulaire du champ tournant du moteur
PJR Pertes par effet Joule rotoriques du moteur

III.1.1 Exprimer I2 en fonction de Va,R2,X2 et g


III.1.2 Donner l’expression de la puissance transmise PTr en fonction de Va, R2,X2 et g
III.1.3 Donner la relation qui relie la puissance transmise au couple électromagnétique T
3.p.Va2 g.R 2
III.1.4 Démontrer alors que T = × 2
ws R 2 + (g.X 2 ) 2
III.1.5 On étudie la fonction T = f(g). Exprimer la valeur du glissement (notée gmax) du moteur
correspondant au couple maximal en fonction de R2 et de X2.
III.1.6 Exprimer Tmax en fonction de Va, p,X2 et ωs. Tmax est la valeur du couple maximal lorsque le
moteur est alimenté sous la pleine tension VR.

7
T V g
Donner l’expression de = f ( a × u) , en posant u = .
Tmax VR g max
T g
III.1.7 Tracer les courbes = f( ) pour Vaégal à VR et pour Vaégal à VR/2 sur le document
Tmax g max
réponse Doc. Rép 2.

III.2) Etude de la vitesse de ventilation avec un moteur alimenté par un gradateur triphasé.

Caractéristiques du moteur.
Tmax
Puissance : 11 kW ; fréquence de rotation 1445 tr/min ; = 1.6
Tno min al
Caractéristique mécanique du ventilateur.
Le couple résistant est donné par l’équation suivante. Tr = 4.6 ´10-5 ´ n 2 + 2.16 où Tr s’exprime en
Nm et n en tr/min.

Caractéristiques du variateur de vitesse.


Les constructeurs fournissent un réseau de courbes relatives au gradateur lié aux moteurs,
représentées sur le document réponse Doc.rép 2. Sur ce graphique chacune des courbes
correspond à un angle de commande des semi-conducteurs.

III.2.1 Calculer le nombre de paire de pole p et le glissement nominal gn.


III.2.2 Calculer Tnominal.
III.2.3 On admettra que le modèle électrique du moteur est celui défini au paragraphe III.1.
Calculer les valeurs numériques de Tmax et de gmax.

III.2.4 Donner le rapport Tr /Tmax relative au couple résistant du ventilateur en fonction de g

8
Doc rép 1
I.1.1.3

I.1.1.5

Imax=………… Angle de retard α0


0° 90° 180°
Intensité efficace de i(t) Ieff (A) ………… ………… …………
Puissance active P(W) ………… ………… …………

I.1.2.1

Imax(A)=…. α0=90°
n=1 n=3 n=5
An ………… ………… …………
Bn ………… ………… …………
Ihn (A) ………… ………… …………

I.1.2.3
α0 0° 90° 180°
A1 (A) ………… ………… …………
QA (VAR) ………… ………… …………
II.2

9
Doc rép 2
II.5

II.13

III.1.7

Figure b
Figure a

10
Barème

sur 40 points

I.1.1.1 …0.5 point II.1 …0.5 point III.1.1 …1 point

I.1.1.2 …0.5 point II.2 …1 point III.1.2 …1 point

I.1.1.3 …1 point II.3 …1 point III.1.3 …1 point

I.1.1.4 …2 points II.4 …0.5 point III.1.4 ..2 points

I.1.1.5 …2 points II.5 …1 point III.1.5 …1 point

II.6 …2 points III.1.6 …1 point

II.7 …1 point III.1.7 …1 point

I.1.2.1 …1 point II.8 …1 point

I.1.2.2 …1 point II.9 …1 point III.2.1 …0.5 point

I.1.2.3 …1 point II.10 …1 point III.2.2 …0.5 point

I.1.2.4 …1 point II.11 …0.5 point III.2.3 …1 point

II.12 …2 point III.2.4 …1 point

I.2.1 …1 point II.13 …1 point

I.2.2 0.5 point II.14 …1 point

I.2.3 …1 point II.15 …0.5 point

I.2.4 0.5 point

I.2.5 …1 point

11
Eléments de corrigé

Première partie
2
I.1.1.1 . R = V = 10.58 W
P
Vmax
I.1.1.2 . I m ax = = 30.744 A
R
I.1.1.3 .voir Doc.rép 1
V 2p - 2a 0 + sin(2a 0 )
I.1.1.4 . Ieff = max
2.R 2p
I.1.1.5 .
Imax=30.744 A Angle de retard α0
0° 90° 180°
Intensité efficace de i(t) Ieff (A) 21.74 15.37 0
Puissance active P(W) 5000 2500 0

I.1.2 Décomposition en série de Fourier du signal i(t).


I.1.2.1 . C n = A n 2 + Bn 2 Þ Ihn = C n
2
Imax(A)= 30.744 α0=90°
n=1 n=3 n=5
An -9.79 9.79 -3.26
Bn 15.37 0 0
Ihn (A) 12.89 6.92 2.31

. Q A = 1 .òVmax .sin(a - p ).i(a ).da = - Vmax . 1 òi(a ).cos(a ).da = - Vmax .A1
2p 2p
I.1.2.2
2p 0 2 2 p 0 2
I.1.2.3 .
α0 0° 90° 180°
A1 (A) 0 -9.79 0
QA (VAR) 0 1591.55 0
I.1.2.4 . a 0 = 90° ( dQA = 0 )
da

I.2. La charge est inductive.

I.2.1 . R.i(t) + L. di(t) = Vmax .sin(w .t)


dt
L
I.2.2 .t=
R
a0
I.2.3 . I1 = V . 2.sin(j - a 0 ).e wt
Z
é - w t -a 0 ù
I.2.4 . i(t) = V . 2. êsin(j - a 0 ).e wt + sin(w t - j ) ú
Z êë úû

I.2.5 . a 0 = j = p Þ i(t) = V . 2.sin(w t - j ) ; I= V = V


=
V
.
1
= 21 A
12 Z Z R + Lw
2 2 R 1 + tan 2 (j )

12
Deuxième partie

Etude du poste de distribution TC dans le théâtre ‘ figure 6 ‘ :


II.1. .
II.2. .
II.3. I0 = 0.4844 A
II.4. . cos(j 0 ) = 0.1144
II.5. .
v
φ0
I0
II.6. . R 0 = 2.73 kW ; X 0 =23.68 kW
U 20
II.7. . V1 = U1 = 4.44.Bmax .N1.f.S Þ N1 = 1472 spires; V20 = 3
= 4.44.Bmax .N 2 .f .S Þ N2 = 17 spires

U N
M = 20 = 20.5´10 -3 ; M= 2 . 3 = 20.5´10 -3
II.8. . U1 N1
S I
II.9. . I1n
= = 23.09 A; I 2n = 1n = 1126.3 A
3.U1n M
II.10. .Grandeurs électriques sinusoïdales (tensions et courants)
Hypothèse de Kapp
Modèle équivalent par colonne.
II.11. .voir cours
P M.U1CC
R S = CC 2 = 1.012 mW; = R S2 + XS2 .I 2CC Þ XS = 6.22 mW
II.12. . 3.I2CC 3
II.13. .
V20
∆V2

φ V2 RS.I2 XS.I2
I2

DV = V20 - V2 = R S .I2 .cos j2 + X 2 I 2 .sin j 2


II.14. . 2
II.15. DV2 = 5.1 V Þ DU 2 = 3.DV2 = 8.82 V

13
Troisième partie

Etude de la ventilation
III.1. Etude d’un moteur de ventilation en régime sinusoïdal

Va
III.1.1 . I 2 =
R2
( )2 + X 2 )
g
R2
g
III.1.2 . Ptr = 3.( R 2 ).I 22 = 3.Va2 . =
g R
( 2 ) 2 + X 22
g
III.1.3 . Ptr = T ´Ws
Ptr 3.p.Va2 g.R 2
III.1.4 T = = × 2
Ws ws R 2 + (g.X 2 ) 2
III.1.5 . g max = R 2
X2
3 p.VR2 1
III.1.6 . Tmax = ×
2 ws X2
T æ V ö 2 2.u
= çç a ÷÷ ×
Tmax è VR ø 1 + u 2
III.1.7 .voir Doc.rép 2

III.2) Etude de la vitesse de ventilation avec un moteur alimenté par un gradateur triphasé.

III.2.1 . p = 2 et g n = 3.6667%
11OOO
III.2.2 . Tno min al = = 72.6936 Nm
2p
1445.
60
R2 3 p.VR2 1
III.2.3 . Tmax = 1.6´ Tno min al = 116.31 Nm ; g max = avec X 2 = × = 4.343 W
X2 2 w s Tmax
3.p.Va2 g n .R 2 R
Tno min al = × Þ R 2 = 0.4537 W alors g max = 2 = 10.45 %
ws R + (g n .X 2 )
2
2
2
X2
Tr 4.6´10-5 (1500(1 - g)) 2 + 2.16
III.2.4 . =
Tmax 116.31

14

Vous aimerez peut-être aussi