Vous êtes sur la page 1sur 8

EXERCICE DE TYPE DEVOIR

Groupe SML
Pré-consolidation des comptes d’une filiale
Conversion des comptes d’une entité étrangère
(méthode du cours historique)
Consolidation : élimination des résultats de cessions internes

Le groupe français SML est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de


produits de luxe.
Le président du directoire de la société anonyme SML, M. Khaldeï, d’origine russe, a réussi à implanter
son groupe en Russie en participant à la création de la société SBU au début de l’année 2006.
Au 31 décembre 2007, l’organigramme du groupe se présente ainsi :

SML

70 % 30 % 80 %

SFI SCC 40 % SBU


10 %
50 % 55 %

60 %
STN SPE

Dans cet organigramme, les pourcentages représentent la part détenue dans le capital de chaque entité.
Les filiales SFI, SPE et SCC sont des sociétés françaises créées en 1991.
La filiale russe SBU est une société qui a son siège social à Moscou. La société consolidante SML
intervient de manière prépondérante dans le financement de cette entité.
La société STN est une entité sous le contrôle conjoint de la SML et d’une société allemande. Elle est
intégrée selon la méthode de l’intégration proportionnelle.
Vous effectuez un stage en qualité d’expert-comptable stagiaire. On vous demande de réaliser des travaux
de consolidation au sein du service comptable de la société SML. Au moment de votre intervention, les
comptes des sociétés françaises intégrées ont été reportés dans le journal de consolidation, conformément
aux dispositions du règlement n° 99-02 du CRC. La conversion des comptes de la filiale russe n’a pas
encore été effectuée.
Trois dossiers indépendants vous sont proposés.

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


DOSSIER 1 – PRE-CONSOLIDATION
Retraitement des comptes de la filiale SPE (12 points)

Les comptes de bilan et de gestion de la filiale SPE ont été reportés dans le journal de consolidation de la
SML. Il vous est demandé de continuer les travaux de pré-consolidation qui concernent cette entité.
Vous disposez des annexes 1 et 2 pour traiter ce dossier.

Travail à faire

1. Calculer le pourcentage d’intérêts de la société consolidante dans la SPE.


2. Dans le bilan non retraité de la société SPE, la provision pour perte de change est inférieure à
l’écart de conversion – Actif. Dire, en justifiant votre avis, si cette situation vous semble régulière
au regard du règlement n° 99-03 du CRC.
3. Rappeler quelles sont les dispositions prévues dans le règlement n° 99-02 du CRC en matière de
prise en compte des actifs d’impôts différés.
4. Présenter les écritures de retraitement des comptes de bilan et des comptes de gestion intégrés de
la SPE.

DOSSIER 2 – PRE-CONSOLIDATION
Conversion des comptes de la filiale russe SBU (4 points)

Les comptes individuels de la filiale russe SBU n’ont pas été convertis en euros. La tâche qui vous est
confiée se limite à la conversion de ses comptes en euros et à leur report dans le journal de consolidation
de la SML.
Vous disposez des annexes 1 et 3 pour traiter ce dossier.

Travail à faire

1. Justifier le choix de la méthode du cours historique pour convertir les comptes de la société SBU.
2. Présenter, dans deux tableaux distincts, la conversion des comptes de bilan et des comptes de
gestion de SBU.
3. Présenter les écritures de report des comptes de SBU dans le journal de consolidation.

DOSSIER 3 – CONSOLIDATION
Elimination des résultats de cessions internes (4 points)

Dans le cadre des opérations de consolidation proprement dite, on vous demande d’intervenir en limitant
votre travail à l’élimination des résultats de cessions internes.
Vous disposez des annexes 1 et 4 pour traiter ce dossier.

Travail à faire

1. Analyser chacune des cessions internes et expliquer quels sont les retraitements à effectuer.
2. Présenter les écritures de retraitement correspondantes pour les comptes de bilan et pour les
comptes de gestion.

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


ANNEXE 1 : Extrait du manuel des normes de consolidation du groupe SML

Les états financiers du groupe SML sont établis conformément aux dispositions du règlement n° 99-02
du CRC.

Organisation des travaux de consolidation


1. Les comptes annuels des entités consolidées sont envoyés au service de consolidation de la société
mère avant le 15 février de chaque année.
2. Les travaux de consolidation commencent avec le report des comptes individuels des sociétés
françaises intégrées. A cet effet, un journal spécifique de consolidation est ouvert chez la société
consolidante SML. Les travaux préalables à la consolidation sont donc réalisés par la société
consolidante elle-même.
Des écritures distinctes sont enregistrées pour les comptes de bilan et pour les comptes de gestion.
Le compte « Résultat global » est utilisé dans les écritures relatives aux charges et aux produits. Ce
compte fonctionne en sens inverse par rapport au compte de bilan « Résultat ».
3. L’intitulé des comptes de « Capitaux propres » est adapté aux contraintes de la consolidation :
- pour la société consolidante : l’intitulé des comptes n’est pas modifié, sauf pour les comptes
« Réserves » et « Résultat » dont l’intitulé devient respectivement « Réserves groupe » et
« Résultat groupe » ;
- pour les autres entités intégrées : le nom de la société est ajouté à l’intitulé du compte.
4. Les comptes individuels reportés des entités françaises sont ensuite retraités. Les retraitements
suivants sont effectués pour les comptes de bilan et les comptes de gestion :
- les retraitements d’homogénéité et les retraitements correspondants de l’imposition différée ;
- les retraitements pour éliminer l’incidence sur les comptes des écritures passées pour la seule
application des législations fiscales ;
- les autres retraitements relatifs à l’imposition différée.
5. Les comptes individuels reclassés de la filiale russe SBU sont préalablement convertis selon la
méthode du cours historique avant d’être reportés dans le journal de consolidation.

Imposition différée : Le taux de calcul des impôts différés est égal à 33 1/3 %.
Poste « Impôts sur les résultats » du compte de résultat consolidé
Le poste « Impôts sur les résultats » représente la somme algébrique des charges d’impôts exigibles
(« Impôts sur les bénéfices ») et des charges d’impôts différés (un compte spécifique est utilisé dans
les comptes consolidés : « Impôts sur les bénéfices différés »).
Passifs d’impôts différés
Les passifs d’impôts différés sont inclus dans les « Provisions » au bilan. Un compte spécifique
« Impôts différés – Passif » est utilisé dans les comptes consolidés.
Actifs d’impôts différés
Les actifs d’impôts différés sont pris en compte lorsque la société consolidante estime que les
conditions prévues par le règlement n° 99-02 du CRC sont remplies. Un compte spécifique « Impôts
différés – Actif » est utilisé dans les comptes consolidés.
Il est établi qu’aucun actif d’impôt différé n’est constaté dans le cas d’une plus-value de cession
interne sur immobilisation non amortissable.

Méthodes préférentielles : Les méthodes considérées comme préférentielles sont toujours appliquées
dans les comptes consolidés du groupe.

Frais d’établissement : Les frais d’établissement sont enregistrés dans les charges de l’exercice au
cours duquel ils ont été engagés. En conséquence, ils ne doivent pas être maintenus dans le bilan
consolidé.

Eliminations des opérations internes : Les résultats internes compris dans les stocks, les
immobilisations et autres actifs provenant d’opérations réalisées entre les entreprises consolidées sont
éliminés.

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


ANNEXE 2 : Informations relatives aux comptes annuels de la société SPE

Bilan de SPE au 31/12/07, avant retraitements de pré-consolidation


(en milliers d’euros)
Actif immobilisé Capitaux propres
Frais d’établissement (1) (2) 30 Capital (5) 6 000
Immobilisations corporelles (1) (2) 7 000 Réserves 250
Immobilisations financières 250 Report à nouveau − 220
Actif circulant Résultat 1 500
Stocks et en-cours (3) 1 600 Provisions réglementées (6) 153
Autres actifs 3 080 Provisions (6) 165
Dettes 4 100

Ecarts de conversion - Actif (4) 40 Ecarts de conversion - Passif (4) 52


12 000 12 000

(1) Tableau des immobilisations


Valeur brute Mouvements de l’exercice Valeur brute
au 1/01/07 Augmentations Diminutions au 31/12/07
Frais d’établissement 75 75
Constructions 2 500 500 3 000
Matériel industriel 5 500 1 400 400 6 500
8 075 1 900 400 9 575

(2) Tableau des amortissements


Amortissements Mouvements de l’exercice Amortissements
au 1/01/07 Dotations Diminutions au 31/12/07
Frais d’établissement 30 15 45
Constructions 400 100 500
Matériel industriel 1 800 200 2 000
2 230 315 2 545
Les amortissements des immobilisations corporelles peuvent être analysés ainsi :
Comptes individuels Valeur selon les normes
(avant retraitements) du groupe SML
au 1/01/07 au 31/12/07 au 1/01/07 au 31/12/07
Constructions 400 500 520 650
Matériel industriel 1 800 2 000 2 010 2 360
2 200 2 500 2 530 3 010

(3) Stocks et en-cours


Stocks et en-cours Valeur selon les normes
(comptes individuels) du groupe SML
au 1/01/07 au 31/12/07 au 1/01/07 au 31/12/07
Matières premières 550 630 568 585
Produits finis 840 812 882 932
Produits en cours (CLT C1) 88
Etudes en cours (CLT C2) 70
1 390 1 600 1 450 1 517

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


Il n’y avait pas de contrat à long terme en cours à la clôture de l’exercice précédent. La production
des contrats C1 et C2 a donc commencé en 2007. Ces contrats ont été comptabilisés dans les comptes
individuels selon la méthode de l’achèvement. Dans les comptes consolidés, c’est la méthode
préférentielle qui doit être appliquée. Le résultat à terminaison a pu être estimé avec une fiabilité
suffisante, compte tenu des données suivantes (en milliers d’euros) :
CLT C1 CLT C2
Coût de production engagé au 31/12/07 88 70
Pourcentage d’avancement au 31/12/07 60 % 80 %
Prix de vente ferme 140 150
Coût de production global prévisionnel 120 100
Bénéfice global prévisionnel 20 50
Le contrat C2 a été signé avec une société du groupe SML intégrée globalement : la société SFI. Dans
les écritures de pré-consolidation, les règles suivantes doivent être appliquées pour la méthode de
l’avancement :
- par simplification, il n’y a pas de TVA à régulariser dans le produit à recevoir à inscrire à l’actif ;
- les résultats internes entre sociétés du groupe doivent être éliminés.

(4) Ecarts de conversion


Valeurs au bilan
31/12/06 31/12/07
Différences de conversion - Actif 45 40
Différences de conversion - Passif 35 52

(5) Capital social : Le capital social est divisé en 60 000 actions de 100 € nominal. En 1991, lors de
la constitution de la société SPE, 40 000 actions de numéraire ont été émises. En 2005, la situation
financière de la société s’étant dégradée, une augmentation de capital en numéraire a été réalisée au
prix d’émission de 100 €.

(6) Tableau des provisions


Provisions Mouvements de l’exercice Provisions
au 1/01/07 Dotations Reprises au 31/12/07
Provisions pour investissement 60 12 48
Amortissements dérogatoires 90 19 4 105
Provisions pour pertes de change 20 18 13 25
Autres provisions 150 40 50 140
320 77 79 318
La provision pour investissement (participation des salariés) constituée fin 2002 a été normalement
reprise.

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


Informations complémentaires
• Imputation du déficit fiscal de 2006 : A la clôture de l’exercice 2006, le déficit fiscal de 240 000 € a
été reporté en avant. Ce déficit a pu s’imputer sur le bénéfice fiscal de l’exercice 2007.
• Participation des salariés aux résultats : Il n’y a pas eu de participation au titre de l’exercice 2006.
En revanche, la participation des salariés au titre de 2007 a été enregistrée pour un montant de 360 000 €.
• Matériel industriel pris en crédit-bail en 2006 : Le contrat de crédit-bail a les caractéristiques
suivantes :
- date du contrat : 1/07/06 ;
- valeur du matériel à la date du contrat : 730 000 € ;
- durée du contrat : 5 ans ;
- loyer semestriel payable à terme échu, le 30 juin et le 31 décembre de chaque année : 90 000 € ;
- prix d’acquisition contractuel : non significatif (quasi nul) ;
- taux actuariel brut semestriel du contrat : 4 % ;
- durée d’utilisation prévue : 5 ans.
Immobilisations en crédit-bail au 31/12/07 (en milliers d’euros)
Coût Amortissements théoriques Valeur nette
Postes du bilan D'entrée de l'exercice cumulés théorique
Matériel industriel 730 146 219 511
Engagements de crédit-bail au 31/12/07 (en milliers d’euros)
Redevances payées Redevances restant à payer
Postes du bilan de > 1 an
l'exercice cumulées Total ≤ 1 an ≤ 5 ans > 5 ans
Matériel industriel 180 270 630 180 450
La méthode préférentielle prévue au § 300 du règlement n° 99-02 du CRC est appliquée. Les
contrats de location-financement doivent être comptabilisés ainsi chez le preneur :
- au bilan : sous forme d’une immobilisation corporelle et d’un emprunt correspondant ;
- au compte de résultat, sous forme d’une dotation aux amortissements et d’une charge financière.
• Engagements en matière de prestations de retraites et de prestations assimilées (en milliers d’euros)
31/12/06 31/12/07
Engagements inscrits dans l’annexe 120 141
Dans l’annexe de ses comptes individuels, la société SPE indique le montant de ses engagements en
matière de pensions, de compléments de retraite, d’indemnités et allocations en raison du départ à la
retraite de ses salariés. Elle n’applique donc pas la méthode préférentielle prévue par le règlement n°
99-03 du CRC.
La méthode préférentielle prévue au § 300 du règlement n° 99-02 du CRC doit être appliquée dans
les comptes consolidés du groupe SML. Les coûts des prestations de retraites et des prestations
assimilées doivent être provisionnés et systématiquement pris en compte dans le résultat consolidé.

ANNEXE 3 : Informations relatives aux comptes annuels de la société SBU


Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM
Bilan de SBU au 31/12/07 (en milliers de roubles)
Immobilisations corporelles (1) (2) 93 000 Capital (4) 100 000
Stocks (3) 30 000 Réserves 12 000
Créances et disponibilités 117 000 Résultat 18 000
Dettes 110 000
240 000 240 000

Compte de résultat de SBU au 31/12/07 (en milliers de roubles)


Dotations aux amortissements (2) 7 000 Produits divers 288 000
Autres charges 275 000 Variation des stocks 12 000
Résultat (bénéfice) 18 000
300 000 300 000

(1) Tableau des immobilisations


Valeur brute Mouvements de l’exercice Valeur brute
au 1/01/07 Augmentations Diminutions au 31/12/07
Terrains 15 000 15 000
Constructions 20 000 20 000
Matériel industriel 30 000 30 000
Outillage industriel 40 000 40 000
65 000 40 000 105 000
Les terrains, les constructions et le matériel industriel ont été acquis le 1/01/06, lors de la
constitution de la société SBU. L’outillage industriel a été acquis le 1/07/07.

(2) Tableau des amortissements


Amortissements Mouvements de l’exercice Amortissements
au 1/01/07 Dotations Diminutions au 31/12/07
Constructions 2 000 2 000 4 000
Matériel industriel 3 000 3 000 6 000
Outillage industriel 2 000 2 000
5 000 7 000 12 000
Les immobilisations corporelles ont été amorties selon les normes de consolidation du groupe, en
mode linéaire, pour les durées d’utilisation suivantes :
- constructions : 20 ans ;
- matériel industriel et outillage industriel : 10 ans.

(3) Stocks : Les stocks sont évalués selon les normes de consolidation du groupe.

(4) Capital social : Le capital social est divisé en 100 000 actions de 1 000 roubles nominal. La
société consolidante SML a souscrit à 80 % du capital, le 1/01/06.

Tableau récapitulatif des cours du rouble russe (RUB) en euros


1/01/06 31/12/06 1/07/07 31/12/07
Cours en euros 0,032 0,028 0,035 0,026
Par simplification, les normes de consolidation du groupe prévoient les règles suivantes :
- le cours moyen de la période est la moyenne des cours de début et de fin d’exercice ;
- pour les stocks, le cours historique est le cours moyen de la période ;
- pour les réserves, le cours historique est le cours moyen de l’exercice au cours duquel le résultat
correspondant a été réalisé.
ANNEXE 4 : Informations relatives aux cessions internes

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM


Immobilisations cédées à l’intérieur du périmètre de consolidation
Société cédante Société SFI Société SML Société SML
Nature de l’immobilisation Terrain Construction Matériel
industriel
Conditions d’acquisition à l’origine :
- date d’acquisition 1/01/02 1/01/1991 1/10/03
- coût d’acquisition (en milliers d’euros) 40 480 60
- durée d’utilisation prévue 20 ans 5 ans
- mode d’amortissement comptable linéaire linéaire
- cumul des amortissements jusqu’à la cession 396 27
Date de cession 30/06/07 30/06/07 31/12/05
Valeur nette comptable à la date de cession 40 84 33
Prix de cession HT (en milliers d’euros) 70 120 36
Produit net exceptionnel de cession 30 36 3
Société cessionnaire Société STN Société SFI Société SFI
Modalités d’amortissement chez le cessionnaire :
- durée d’utilisation prévue 20 ans 4 ans
- mode d’amortissement comptable linéaire linéaire
Les plus-values de cessions internes sont retraitées pour ramener les immobilisations à leur coût
historique dans le groupe.

Exercice repris du devoir 4 - année 2007-08 Auteur : Chérif-Jacques ALLALI– INTEC-CNAM

Vous aimerez peut-être aussi