Vous êtes sur la page 1sur 15

1

I. INTRODUCTION

Tout finaliste de premier cycle de la faculté de Droit ne peut prétendre


avoir reçu une formation complète de son niveau sans qu’il soit passé dans une
quelconque institution judiciaire de la place en vue de concilier les
enseignements théoriques reçus à l’Université, à la pratique sur le terrain ; Et
aussi se conformer à la volonté du Ministère de l’Enseignement Supérieur et
Universitaire (E.S.U).

C’est dans cette optique que notre choix avait porté sur le Parquet de
Grande Instance de N’djili, où nous avons débuté notre Stage académique le
Lundi 24 Août 2020 pour l’achever le Mardi 25 Septembre 2020 sous
l’encadrement du premier substitut du Procureur de la République, Madame
Tcheusi SHINDANO LYDIA.

Le présent rapport est scindé en trois parties, à savoir :

I. Introduction
II. La Présentation du PGI de Kinshasa/N’djili
III. Le Déroulement du Stage

Enfin, une conclusion et quelques suggestions viendront mettre un


terme à ce travail.
2

II. PRESENTATION DU PGI DE KINSHASA/N’JILI

Section première : Situation géographique


Le Parquet de Grande Instance de Kinshasa/N’djili est situé sur
l’avenue Marechal N˚7, Quartier 7, dans la commune de N’djili. Il est borné au
Nord par la maison communale de N’djili et le boulevard Luemba, au Sud par
l’avenue Mwana-Nkosi, à l’Est par le marché 7 situé dans la place des
handicapés et le bureau de la SONAS, à l’Ouest par l’avenue de l’hôpital et
l’école primaire KINGOYI. Telle est la localisation du Parquet de Grande
Instance de N’djili.

Section deuxième : De l’Organisation


Des Services généraux au sein du Parquet
Le secrétaire de parquet est un fonctionnaire de l’Etat qui œuvre dans
l’ordre judiciaire et dont le rôle est d’assister les magistrats de parquet dans tous
les travaux administratifs relatifs à la mission de dire le droit.

Le secrétariat d’un parquet de grande instance, précisément celui de


N’djili comprend six services :

- Services généraux et du personnel


- Services de l’action publique
- Services judiciaires
- Services d’exécution des jugements ou décisions de justice
- Service des biens saisis et confisqués
- Service des archives et Bibliothèque

Le chef de division assure la coordination et la supervision des


services administratifs ainsi que la discipline de tous les agents de l’office.

- Secrétariat chargé du registre d’entrée ou indicateur d’entrée


- Secrétariat chargé du registre de sortie ou indicateur de sortie
- Secrétariat qui détient le cahier de transmission
3

1. Services généraux et du personnel


Un chef de bureau chargé de la coordination, de gestion du personnel
et la tenue des dossiers du personnel administratif. Il tient aussi le registre
disciplinaire des magistrats.

2. Services de l’action publique


Un chef de bureau qui assure la coordination des activités des services
se rapportant au contrôle de l’action publique.

Le secrétaire du parquet « SDP » établit le relevé de condamnation et


la liste des prévenus en détention. Il s’occupe aussi de la tenue des dossiers de
proposition de libération conditionnelle « Pro lico », les recours en grâce et
réhabilitation.

3. Services judiciaires
Un chef de bureau qui s’occupe de la coordination des activités
relatives à l’institution judiciaire et au contrôle de détention d’où on trouve :

 Le Registre du ministère public (R.M.P)


 Le Registre d’information (R.I)
 Le Registre d’autres parquets (R.A.P)
 Le Registre des amendes (R.A)
 Le Registre de tutelle (R.T)
 Le Registre des faits non-infractionnels (R.F.NI)

4. Services d’exécution des jugements ou décisions de justice


Un chef de bureau qui assure la coordination des activités relatives à
l’exécution des jugements ou décisions de justice appelé « audiencier ». Une
fois, la décision prise par le tribunal, le secrétaire établit une réquisition enfin
d’emprisonnement du prévenu qui devient détenu.
4

5. Service des biens saisis et confisqués


Un chef de bureau qui gère les biens saisis et confisqués. Et à ce titre,
ces objets sont appelés « R.O.S ».

 Les biens saisis : objets utilisés pendant la commission de l’infraction.


 Les biens confisqués : objets appartenant au prévenu pour qu’après
détention, on rembourse.

6. Service des archives et Bibliothèque


Un chef de bureau qui tient les archives judiciaires et administratifs
(dossiers judiciaires détenus provisoirement ou définitivement). Il s’occupe
aussi de la documentation de la diffusion des textes légaux et règlementaires.

Section troisième : Du Fonctionnement

1. Les Magistrats
Ils sont chargés de représenter la société et défendre les principes de la
société, ils font le réquisitoire au nom de tous les citoyens.

2. Les Inspecteurs
Ce sont les premiers gardes des officiers de police ; ils exercent
différentes missions, interrogatoires, filatures, enquêtes et renseignements.

3. Les Agents de Police Judiciaire (A.P.J)


Ils ont le pouvoir de constater les crimes, délits et contraventions.
Leur mission consiste à seconder les officiers de police judiciaire (O.P.J) par un
procès-verbal ou d’un rapport après des actes d’interpellation, constatations,
auditions, confrontation et enquêtes.

4. Les policiers
Ils ont comme fonction de faire respecter la loi, de maintenir l’ordre et
d’assumer la sécurité publique.
5

III. DEROULEMENT PROPREMENT DIT DU STAGE

Section première : Le Ministère Public dans son cabinet


Chaque Ministère public a un registre dans son cabinet

1. Registre du Ministère Public (R.M.P)


Dans ce registre, on trouve tous les dossiers répressifs ou inscrits, tous
les dossiers pénaux qui arrivent dans le cabinet de O.M.P.

Numéro R.M.P :
Numéro d’ordre :
Nom et identité du prévenu :
Prévention :
Détention :
Suite du dossier :

2. Registre des amendes transactionnelles (R.A.T)


Ex : Article 46 du code pénal.

1. On instruit tous les dossiers auxquels le magistrat a terminé par une


amende transactionnelle.
 L’infraction qui finit par une amende transactionnelle est une infraction
transigible.

3. Registre d’enfants en conflits avec la loi (R.E.C.L)


On instruit le dossier au départ est R.M.P, on le transforme en
R.E.C.L, c’est ce qu’on inscrit dans ce registre.

4. Registre des affaires communiquées aux juridictions


On instruit tous les dossiers provenant des tribunaux à la juridiction
pour donner son avis dans un délai de 30 jours légaux.
6

5. Registre d’autres Parquets


Tout dossier venant d’un autre parquet est directement instruit par le
magistrat l’ayant reçu.

6. Registre de tutelle
Ex : Article 215 du code de la famille

Le Ministère Public représente toute personne incompétente dans tout


acte juridictionnel.

7. Registre d’information
On inscrit le nom des personnes bénéficiaires de privilège (en
attendant les informations légales) pour après transformer en R.M.P.

Section deuxième : Mode de saisine du Parquet


1. Saisine d’office (M.P) qui se saisit du dossier
2. Saisine de plainte « lettre plainte »
3. Dénonciation
4. Pv de l’O.P.J
5. Dénonciation calomnieuse
Section troisième : L’instruction
L’instruction est en masse la procédure pour arriver à la vérité des
faits. Dans l’instruction on trouve :

1. L’audition
Il y en a deux :

o L’interrogatoire des deux partis : l’inculpé ou l’accusé et le


plaignant.
o La confrontation : il y a confrontation quand l’accusé nie les faits.

2. Les actes de procédure


Ce sont tous les actes qu’on pose pour atteindre la vérité ou
rassembler tous les éléments de l’infraction.
7

 Les invitations
 L’instruction à charge et à décharge
o Elle est à charge lorsqu’on réussit à rassembler les éléments qui
inculpent l’accusé.
o Elle est à décharge lorsqu’un élément constitutif de l’infraction
manque.

3. Envoi des invitations


- Envoi de réquisition à l’expert
- Mandat de comparution
- Mandat d’amener
L’infraction

On parle de l’infraction quand il y a violation de la loi pénale.

 L’infraction est tout comme l’homme, elle naît, vit et meurt.

Il y a des infractions qui meurent après un délai déterminé par la loi


« extinction de l’infraction ».

Section quatrième : La suite réservée à un dossier judiciaire

Un dossier qui entre dans le bureau de M.P a deux suites :

 Le classement sans suite


 L’envoi en fixation devant le tribunal compétent

1. Le classement sans suite

Les motifs du classement sans suite sont :

a) L’inopportunité de poursuite

Ce motif englobe tous les autres motifs, on peut aussi lorsque la


victime a été désintéressée au cas où le prévenu paye le dommage causé.
8

b) La difficulté d’atteindre le prévenu


Ici, c’est quand l’inculpé est inconnu ou prend fuite (cas d’un accident
routier).

c) L’insuffisance de charge à l’égard de l’inculpé


C’est quand les éléments n’inculpent pas l’accusé.

d) La prescription de l’action publique


C’est quand le délai de vie de l’infraction est achevé.

e) La cause de non-imputabilité
C’est le cas d’une personne incapable qui commet l’infraction.
Ex : Un fou (incapable mental)

f) L’extinction de l’action publique


Ici, c’est quand l’application de la peine s’éteint par la mort du
prévenu ou par la prescription.

g) Le fait non établi

Le fait non établi est ce que la loi pénale ne reconnaît pas, ce qui n’est
pas établi par la loi. C’est aussi quand il y a manque d’éléments constitutifs de
l’infraction.

h) Le fait bénin

C’est lorsque le fait pour lequel on poursuit l’inculpé est de moindre


gravité. Ex : Le vol d’un stylo (On ne tient pas compte du montant ou de la
petitesse de la chose).

i) Le double emploi

C’est lorsque les deux partis saisissent deux différents M.P pour le
même fait, le « même motif ».
9

j) Le défaut d’intérêt de la victime

C’est lorsque la victime désiste, est désintéressé et retire la plainte. Le


fait pour le plaignant de ne pas se présenter bloque le M.P, il ne sait pas évoluer
avec un dossier dont le plaignant ne se présente pas.

k) L’amende transactionnelle

Article 46 du code pénal, c’est pour les infractions transigibles. Ici, le


M.P fait le choix. C’est soit la prison ou l’amende. Celle-ci met fin au litige.

l) Pour la vétusté des faits

C’est quand le fait n’a plus d’actualités, il est vieux.

m) Le fait non-infractionnel

C’est lorsque le fait ne viole pas la loi pénale.

n) Le décès du prévenu

C’est lorsque l’inculpé décède.

2. L’envoi en fixation du dossier devant le tribunal compétent

On envoie le dossier au tribunal compétent selon l’infraction ou « le


tôt de l’infraction » la peine à purger.

Si l’infraction est de plus de 5 ans, le dossier sera envoyé au T.G.I. Si


elle est de moins de 5ans, le dossier sera envoyé au T.P.

Pour envoyer le dossier en fixation, il faut avoir tout rassemblé, réunir


tous les éléments constitutifs de l’infraction commise.
10

Section cinquième : Le sous-fardage et la détention préventive

1. Le sous-fardage
Les différentes sous-fardes ont des noms.
S/F1 : Lettre plainte → Ouverture du dossier
S/F2 : Pv de l’O.P.J → Audition des deux parties faite par l’O.P.J
S/F3 : Pv de l’O.M.P → Audition des deux parties faite par l’O.M.P au moment
et à l’endroit précis.
S/F4 : Pièces de détention →M.A.P, O.D.P, O.C, O.M.L.P, O.M.L.D
S/F5 : Pièces de procédure : Invitation, M.C, M.A, M.E, les réquisitions
d’information, réquisition à expert, à un médecin.
S/F6 : Pièce à conviction : Ordonnance médicale, photos, certificat ; rapport
médical, reçu…
D.A : Document Administratif : c’est tout ce qui est en copie, tout ce qui est
repris en carbone et le rapport fait par le M.P au procureur.
Le sous-fardage sert à coter et parapher.
Ex : 11§ pour authentifier le dossier

2. La détention préventive
C’est une mesure exceptionnelle de privation de liberté ordonnée par
l’O.M.P ou l’autorité judiciaire compétent à l’égard d’une personne présumée
innocente.
Pourquoi place-t-on l’inculpé sous une détention préventive ?

 L’inculpé est placé sous une détention préventive si son identité est
douteuse, si sa fuite est à craindre et pour le protéger contre la vindicte
populaire.

Le magistrat du parquet est la détention préventive.

Pour signifier que l’inculpé est en détention préventive, on doit trouver les
pièces ci-dessous dans le dossier :
11

 M.A.P : délai de 5 jours


 O.D.P : délai de 15 jours
 O.C : délai de 30 jours, il est 3 fois renouvelable, cette ordonnance est
reçue du tribunal.

Section sixième : Le Ministère Public en dehors de son cabinet

1. Les audiences (Foren ou au tribunal)


Pour les audiences en matière pénale, le ministère public fait son
réquisitoire. Ici, c’est lui le maître de l’action publique.

Pour les audiences en matière civile, il ne donne que son avis parce
qu’il n’est qu’une partie.

2. Les descentes
Le ministère public fait la descente sur terrain :

 Soit pour auditionner : si la victime est hospitalisée ;


 Soit pour constater la scène de crime et pour mesure d’enquête.
12

CONCLUSION ET SUGGESTIONS

Ce travail, réalisé dans le cadre du stage académique de la fin de notre


premier cycle a eu lieu du 24 Août au 15 Septembre 2020 au PGI/N’djili.

Au cours de ce stage, nous avions eu à : (1) connaître et comprendre


l’organisation et le fonctionnement du PGI/N’djili, (2) connaître le rôle du
Ministère Public dans son cabinet et (3) connaître son rôle en dehors de son
cabinet.

Sur ce, malgré les diverses difficultés auxquelles nous nous sommes
confrontés, cette période de stage a convenablement complété notre formation
en Droit en atteignant notre objectif assigné au début de ce stage ; celui de
parcourir les activités pratiques dans le PGI/N’djili.

Sur ce, nous suggérons aux responsables du PGI/N’djili :

 D’agrandir les cabinets des magistrats ;


 De penser à une grande salle pour les auditions et confrontations ;
 D’assurer convenablement l’entretien des amigos ;
 De veiller aux soins des toilettes et si possible de les réhabiliter pour une
hygiène meilleure.
13

TABLE DES MATIERES

I. INTRODUCTION ......................................................................................................................... 1
II. PRESENTATION DU PGI DE KINSHASA/N’JILI ............................................................. 2
Section première : Situation géographique ......................................................................................... 2
Section deuxième : De l’Organisation.................................................................................................. 2
Des Services généraux au sein du Parquet .......................................................................................... 2
1. Services généraux et du personnel ............................................................................................... 3
2. Services de l’action publique ........................................................................................................ 3
3. Services judiciaires ........................................................................................................................ 3
4. Services d’exécution des jugements ou décisions de justice ....................................................... 3
5. Service des biens saisis et confisqués ........................................................................................... 4
6. Service des archives et Bibliothèque ............................................................................................ 4
Section troisième : Du Fonctionnement ............................................................................................... 4
1. Les Magistrats................................................................................................................................ 4
2. Les Inspecteurs .............................................................................................................................. 4
3. Les Agents de Police Judiciaire (A.P.J) ....................................................................................... 4
4. Les policiers.................................................................................................................................... 4
III. DEROULEMENT PROPREMENT DIT DU STAGE........................................................... 5
Section première : Le Ministère Public dans son cabinet .............................................................. 5
1. Registre du Ministère Public (R.M.P) ..................................................................................... 5
2. Registre des amendes transactionnelles (R.A.T)..................................................................... 5
3. Registre d’enfants en conflits avec la loi (R.E.C.L) ................................................................ 5
4. Registre des affaires communiquées aux juridictions ............................................................ 5
5. Registre d’autres Parquets ....................................................................................................... 6
6. Registre de tutelle ...................................................................................................................... 6
7. Registre d’information .............................................................................................................. 6
Section deuxième : Mode de saisine du Parquet ............................................................................. 6
1. Saisine d’office (M.P) qui se saisit du dossier............................................................................. 6
2. Saisine de plainte « lettre plainte » .............................................................................................. 6
3. Dénonciation ............................................................................................................................... 6
4. Pv de l’O.P.J ................................................................................................................................ 6
5. Dénonciation calomnieuse........................................................................................................... 6
Section troisième : L’instruction ...................................................................................................... 6
1. L’audition ................................................................................................................................... 6
2. Les actes de procédure .............................................................................................................. 6
14

3. Envoi des invitations ................................................................................................................. 7


Section quatrième : La suite réservée à un dossier judiciaire ....................................................... 7
1. Le classement sans suite ............................................................................................................ 7
2. L’envoi en fixation du dossier devant le tribunal compétent ................................................ 9
Section cinquième : Le sous-fardage et la détention préventive.................................................. 10
1. Le sous-fardage ........................................................................................................................ 10
2. La détention préventive .......................................................................................................... 10
Section sixième : Le Ministère Public en dehors de son cabinet ................................................. 11
1. Les audiences (Foren ou au tribunal) ....................................................................................... 11
2. Les descentes ............................................................................................................................ 11
ORDRE HIERARCHIQUE DES MAGISTRATS AU PARQUET................................................ 15
15

ORDRE HIERARCHIQUE DES MAGISTRATS AU PARQUET


1. Le Procureur de la République
2. Le premier substitut du Procureur de la République
3. Les substituts

Vous aimerez peut-être aussi