Vous êtes sur la page 1sur 3

Rechercher 


Français | ‫عربي‬ | English

Accueil > Le Noble Coran > Le Miracle du Coran > Tome I > L’éloquence dans le Noble Coran > Nous
pourvoyons pour vous / pour eux...

Informations sur l'auteur


 Présentation de l'auteur
 L’Imâm Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî
 Sommaire
o Tome I
 Qu’est-ce qu’un miracle ?
 Le miracle du Coran et en quoi il diffère
 Le miracle linguistique du Noble Coran
 L’éloquence dans le Noble Coran
 L’éloquence dans le Noble Coran
 Deux sortes de patience
 L’interpellation des facultés humaines
 C’est Lui Qui me nourrit et me donne à boire
 Nous pourvoyons pour vous / pour eux...
 Une lumière et des ténèbres
 Les contradictions du Noble Coran
Informations sur le ou les traducteurs
 Traducteur(s)
 Mohammad
LE MIRACLE DU CORAN

SECTION : TOME I

SECTION : L’ÉLOQUENCE DANS LE NOBLE CORAN

Nous pourvoyons pour vous / pour eux...


vendredi 2 janvier 2004
Passons maintenant à un autre point témoignant de l’éloquence du Noble Coran et de la
précision de ses énoncés. Certains versets dans le Noble Coran, examinés de manière
superficielle, semblent véhiculer le même sens. On s’interrogerait sur la raison pour laquelle
Dieu - Exalté soit-Il - a substitué un vocable à un autre. Un examen plus attentif du Noble
Coran conclut que le choix des mots n’est pas le fruit du hasard, et qu’il sagit là d’un choix
minutieux des termes.
Illustrons notre propos par la question de l’enterrement des jeunes filles de leur vivant du
temps de la jâhiliyyah [1]. L’islam vint interdire cette pratique. A cette fin, Dieu - Exalté soit-Il
- dit :
Et ne tuez point vos enfants par pauvreté : Nous pourvoyons pour vous et pour eux. [2] On
traite ici de la pauvreté et du meurtre des enfants. On trouve ensuite ce second verset : Et
ne tuez point vos enfants par crainte de pauvreté, Nous pourvoyons pour eux et pour
vous. [3]
Dans le premier verset, on lit Nous pourvoyons pour vous et pour eux et, dans le
second, Nous pourvoyons pour eux et pour vous. Quelle est la différence ?
Dans le premier verset, la pauvreté est déjà installée. C’est pourquoi Dieu - Exalté soit-Il -
dit "Nous pourvoyons pour vous et pour eux". Lorsque la pauvreté se fait sentir, l’individu est
d’abord soucieux de sa propre subsistance. Il cherche sa nourriture en premier lieu, puis il
songe à la nourriture de ses futurs enfants. Son souci à ce stade c’est de pourvoir pour lui-
même et pour son épouse. C’est pourquoi Dieu le rassure d’abord quant à sa subsistance
propre, qui constitue son premier souci, puis Il le rassure quant à la subsistance de ses
enfants à venir comme pour dire : "Tu es pauvre et ne possèdes rien. Tu crains d’avoir des
enfants car tu n’as pas les moyens de les nourrir. C’est Moi qui pourvoie pour toi et pour
eux. J’ai prévu ta subsistance et Je leur ai prévu une subsistance qui ne retranchera rien à
ton lot."
"Et ne tuez point vos enfants par crainte de pauvreté, Nous pourvoyons pour eux et pour
vous." Dans ce contexte, l’individu ne connait pas de souci quant à sa propre subsistance et
ne souffre pas de la pauvreté. Il a suffisamment de ressources mais il craint d’être sujet à la
pauvreté par la venue au monde d’un enfant. Il redoute que cet enfant ponctionne une partie
de sa subsistance qui ne suffira plus désormais à ses besoins ni à ceux de son enfant.
L’individu peut donc être réticent à faire des enfants qui réduiront d’autant sa propre
subsistance. Dieu lui répond : "Nous pourvoyons pour eux et pour vous."
Dans le premier verset, l’individu se soucie d’abord pour lui-même et Dieu - Exalté soit-Il - le
rassure : "Nous pourvoyons pour vous." Puis, lorsque dans le contexte du second verset, la
subsistance est disponible pour l’individu mais la venue de futurs enfants fait planer le
spectre de la pauvreté, Dieu le rassure en rappelant que les enfants ne vont point amoindrir
sa subsistance : "Nous pourvoyons pour eux et pour vous."
Le changement de la formulation s’imposait donc pour traduire des situations différentes.
P.-S.
Traduit et adapté de l’arabe, du livre de Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî, Mu`jizat Al-
Qur’ân, éditions Akhbâr Al-Yawm, 1993, disponible en ligne sur le site Mohdy.com.
Notes
[1] La jâhiliyyah, "temps de l’ignorance", renvoie à l’ère anté-islamique.
[2] Sourate 6, Al-An`âm, Les bestiaux, verset 151.
[3] Sourate 17, Al-Isrâ’, Le voyage nocturne, verset 31.

Répondre à cet article

Navigation
 Rubriques
 Architecture islamique
 Audiothèque
 Banque de Fatwâ
 Bibliothèque islamique
 Grandes Figures de l’Islam
 Histoire
 Institutions islamiques
 Le Noble Coran
 Le Prophète Muhammad
 Le site et vous
 Liens web

Mots-clés associés à l'article


 Sur le(s) même(s) thème(s)

Le Saint Coran
o Sheikh `Ezzat Al-`Anânî
o Sheikh Helmi Al-Jamal
o Le miracle du Coran se poursuit
o La sunnah prophétique

Miracles et prodiges

o La multiplication de la nourriture
o Ils dirent "C’est un sorcier" et ils dirent "C’est un imposteur"
o Le miracle du Coran se poursuit
o L’incident de l’Eléphant

Recevez notre lettre d'information mensuelle :


abonnement
désabonnement
 
(Obtenir de l'aide)

 RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé |   | 

© islamophile.org 1998 - 2021. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues
étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins
d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.