Vous êtes sur la page 1sur 2

Genre fiction. Guillaume Musso - "Et après...

"

1. Une fiction est un espace plus souvent imaginaire que réaliste qui peut
servir de cadre pour le récit d'une histoire. Les personnages qui y sont décrits sont
dits «personnages fictifs». Une œuvre de fiction peut être orale ou écrite, du
domaine de la littérature, du cinéma, du théâtre ou de l'audiovisuel (la radio, la
télévision, le jeu vidéo et voire d'autres formes qui se développent sur internet).

2. Né en 1974 à Antibes, il se prend de passion pour la littérature très jeune,


consacrant tout son temps libre à dévorer des livres dans la bibliothèque
municipale où travaille sa mère. C’est grâce à un concours de nouvelles proposé
par son professeur de français qu’il découvre le bonheur de l’écriture. À compter
de ce jour, et jusqu’à aujourd’hui, il ne cessera plus de noircir des carnets.
Ses études, son long voyage aux États-Unis, ses rencontres, tout vient
enrichir son imagination et ses projets de roman. Diplômé de sciences
économiques, il devient professeur dans l’est puis le sud de la France.
En 2001, il publie son premier roman, Skidamarink, mais c’est le suivant, Et
Après… qui consacre sa rencontre avec le public. Cette histoire d’amour et de
suspense soulignée de surnaturel lui vaut un succès fulgurant qui ne se démentira
plus.
Traduits en quarante langues, plusieurs fois adaptés au cinéma, tous ses
livres connaissent un immense succès en France et dans le monde. Pour les
lecteurs, chaque nouveau roman de Guillaume Musso est désormais un événement
et un rendez-vous.

3. J'aime beaucoup le style et l'écriture de Guillaume Musso.


Ici, ses personnages sont vraiment touchants, on se sent proche d'eux et on
s'attache à leur devenir.
Nathan tout d'abord qui est au départ juste le fils de la femme de ménage
d'un brillant avocat va évoluer au fil de l'histoire. Il va gravir les échelons d'une
société qui en demande toujours plus. Il va aussi vouloir devenir un homme
important pour la femme qu'il aime, Mallory. Mais sa réussite interfère sur sa vie
de couple car à vouloir aller trop haut on passe à côté de l'essentiel...
Dans cette histoire on a beaucoup d'amour «Sans une main pour
l'accompagner, il ne voulait plus aller nulle part ; sans une voix pour lui répondre,
il n'était que silence ; sans un visage en face du sien, il n'existait plus», une
réflexion sur la vie et une remise en cause de son existence «l'homme n'est qu'un
amas de cellules. Son corps se décompose dans la terre ou brûle dans le four d'un
crématorium et c'est fini. Basta. Tout le reste n'est qu'une vaste fumisterie».
«Y a-t-il un endroit où nous allons tous ?» On se le demande. À chacun son
interprétation et son point de vue sur la question.
Сe beau livre m'a beaucoup touché.