Vous êtes sur la page 1sur 26

Actions et Descente de Charges

Généralités

Les différentes étapes d'un projet de béton armé sont les suivantes:

1. Analyse de la structure, modélisation

2. Détermination des actions ou bilan des charges

3. Descente de charges et combinaisons d'actions

4. Sollicitations (N, V et M)

5. Dimensionnement

6. Plans de coffrage et plans de ferraillage


Actions et Descente de Charges
Généralités

On appelle « descente de charges » l’opération qui consiste à


calculer, pour tous les éléments porteurs de la construction, les
charges qu’ils supportent au niveau de chaque étage jusque sur la
fondation.

Ainsi, la descente de charges a pour but l’évaluation des actions


de pesanteur permanentes et variables permettant le calcul:
Des poteaux ou des appuis.
De leurs fondations.

Pour cela, il faut donc d’abord considérer la nature et


l’importance des forces agissant sur les bâtiments.
Actions et Descente de Charges
Généralités

On distingue:
Les actions permanentes: poids des éléments et ouvrages
Les actions variables:
•Charges d’exploitation
•Charges climatiques (règles Neige et Vent: NV)
•Températures et retrait

Les actions accidentelles: séismes (règles parasismiques) et


incendies

Les charges à prendre en compte dans les calculs sont les charges
« caractéristiques ». Elles sont égales aux charges « nominales », à
l’exception des charges de vent normal des règles NV 65 qui sont
à majorer de 20% en ELU.
Actions et Descente de Charges

Charges permanentes

Les charges permanentes sont obtenues à partir des dimensions


géométriques des éléments et des ouvrages, déduites des plans de
coffrage et du poids volumique des matériaux les constituant.

Valeurs réglementaires:

La norme propose à titre de renseignement, des valeurs de charges


permanentes dues aux forces de pesanteur de quelques matériaux
de construction et des éléments constitutifs d’une construction tels
que maçonnerie, enduits, planchers, revêtements, etc.
Actions et Descente de Charges
Charges permanentes
Cloisons de distribution

• Elles sont assimilables à une charge répartie de 1 KN/m2 pour les


cloisons légères de poids inférieur à 2,50 KN/m ( cas des
bâtiments à usage d’habitation ou de bureaux). La valeur de la
charge est ramenée à 0,40 KN/m2 pour les cloisons très légères,
dont le poids linéique est inférieur à 1 KN/m.

• Dans les autres cas, les cloisons sont à compter telles que
prévues sur les plans ou telles que définies dans les documents
particuliers du marché (DPM).
Actions et Descente de Charges
Charges permanentes
Etanchéité

À titre d’exemple, l’étanchéité peut se composer de :


- Une forme de pente: 7 à 8 cm d’épaisseur, avec une charge
volumique de 2100 à 2200 kg/m3
-Un complexe étanche: 3 feutres bitumineux, avec une charge
surfacique de 8 à 10 kg/m2
-Une protection lourde: dallots en béton de 4 cm d’épaisseur, avec une
charge volumique de 2400 kg/m3
A titre de
renseignements,
nous donnons les
valeurs de
charges
permanentes
extraites
de la norme NF
P 06-004
Actions et Descente de Charges
Planchers
Actions et Descente de Charges
Planchers
Actions et Descente de Charges
Planchers
Actions et Descente de Charges
Planchers
Actions et Descente de Charges

Actions variables
Les actions variables sont généralement définies par les pièces du
marché en fonction de l’utilisation future des locaux. On est
appelé à faire attention aux changements de destination des
locaux durant la phase d’exploitation.

Charges d’exploitation

Les charges d’exploitation sont appliquées sur les planchers, leurs


valeurs sont fonction :
-Des surfaces auxquelles elles sont appliquées
-Des dégressions horizontales ou verticales retenues, liées aux
types et caractères des charges en cause
-De leur mode de prise en compte, etc.
Actions et Descente de Charges

Actions variables

Charges d’exploitation

Les valeurs de ces charges sont définies par la norme française NF


P06-001 en fonction de la nature des locaux et en fonction du type
d’utilisation.

Pour une surface de moins 1m2, c’est la valeur de la charge répartie


sur un mètre carré qui est à prendre en compte à moins qu’une
charge concentrée ne soit plus défavorable.
Actions et Descente de Charges
Actions variables
Charges d’exploitation en fonction de la nature des locaux
Actions et Descente de Charges
Actions variables

Charges d’exploitation en fonction de la nature des locaux


Actions et Descente de Charges
Actions variables
Charges d’exploitation en fonction du type d’utilisation
Actions et Descente de Charges
Actions variables
Charges d’exploitation en fonction du type d’utilisation
Actions et Descente de Charges
Actions variables
Charges d’exploitation en fonction du type d’utilisation
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression horizontale des charges d’exploitation

Dans certains cas, la valeur de base est susceptible d'un coefficient de


dégression horizontal (réduction pour grandes surfaces ou majoration
pour faibles surfaces). Ainsi, la norme NFP06-001 permet une
dégression de 1 à 0,8 des charges pour les locaux de 15 à 50 m2 et une
augmentation éventuelle pour des locaux de 0 à 15 m2.
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression verticale des charges d’exploitation
Pour le bâtiment à étages, il n’est pas à prévoir que les surcharges
soient appliquées simultanément avec l’intensité maximale.

Ainsi, cette loi de dégression ne s’applique qu’aux charges


d’exploitation, et aux bâtiments à grand nombre de niveaux
(normalement comportant plus de cinq étages) où les occupations
peuvent être considérées comme indépendantes. Cette dégression
n’est pas commuable avec celle de grandes surfaces (dégression
horizontale).

Cette réduction n’est applicable que pour les locaux autres que
commerciaux et industriels. Pour les bureaux, la dégression ne
s’applique que sur la part de charge d’exploitation au-delà de
1KN/m2.
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression verticale des charges d’exploitation
D’autre part, cette loi n’est pas applicable pour les hôpitaux,
locaux scolaires, archives, boutiques, magasins, salles de
spectacle, lieux publics, entrepôts, ateliers et garages.
Loi de dégression de base
Soit:
Qo : la valeur de référence pour le toit ou la terrasse couvrant le
bâtiment.

Qi :la valeur de référence pour le plancher de l'étage «i», la


numérotation étant effectué à partir du sommet.

Qri: la fraction de la charge de l'étage « i » à laquelle on n'applique pas


la loi de dégression. Elle est égale à 1 KN/m2 pour les locaux de
bureaux et à 0 pour les autres.
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression verticale des charges d’exploitation

Au fait, à partir de i=5 on a la même


dégression de coefficient (3+i)/2i
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression verticale des charges d’exploitation

Lorsque la charge d'exploitation de référence est la même pour tous


les étages, cette loi revient à prendre :

- sous le toit ou la terrasse : Qo


- sous le premier étage à partir du haut : Qo + Q1
- sous le deuxième étage à partir du haut : Qo+ 1,9 Q + 0,1 Qr
- sous le troisième étage à partir du haut : Qo + 2,7 Q + 0,3 Qr
- sous le quatrième étage à partir du haut : Qo + 3,4 Q + 0,6 Qr
- sous le cinquième étage à partir du haut : Qo + 4,0 Q + 1,0 Qr
- sous le sixième étage à partir du haut : Qo + 4,5 Q + 1,5 Qr
-sous le septième étage à partir du haut : Qo + 5 Q + 2 Qr
3+ n n n
Et pour tous les étages suivants: Q0 + ∑ (Qi − Qri ) + ∑ Qri
2n i =1 i =1
Actions et Descente de Charges
Prise en compte des charges d’exploitation
Dégression verticale des charges d’exploitation
Le cas des Immeubles à usage de logement
Actions et Descente de Charges
Surface de chargement à prendre en compte
Sur une dalle
Pour les charges permanentes, on prend en compte la charge sur la
totalité de la surface de la dalle. Il en est de même pour les charges
d’exploitation, sauf application éventuelle de la dégression
horizontale.

Sur une poutre

On répartit les charges des dalles en dessinant des lignes de partage


situées à leur mi-portée. Pour des dalles dites sur 4 appuis, on
dessine des lignes à 45° à partir des angles.
Actions et Descente de Charges
Surface de chargement à prendre en compte
Sur une poutre

Appuis des panneaux:


•ABCD sur deux côtés
•DLNM sur deux côtés
•CGFE sur quatre côtés
•IFGH sur quatre côtés
•IJKF sur trois côtés

Vous aimerez peut-être aussi