Vous êtes sur la page 1sur 5

Lycée qualifiant Moulay Ismail Meknès

Module 4 : Fiabilité disponibilité et maintenabilité Résumé du cours N° 1


Centre de préparation au brevet de technicien
Brevet de technicien supérieur
Chapitre 2 : Analyse statistique de la fiabilité Document élève
Filière : Maintenance automobile Résumé du cours N° 1 Prof. : Rachid Document :
Niveau : 2ème Année ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE OUCHEIKH 1/6

Résumé du cours N° 1
ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE
1. Intérêt de l'étude de la fiabilité
L'analyse de la fiabilité d'un système permet de modéliser et de prévoir sa durée de vie (dans le cas
d'un système non réparable) ou son temps de bon fonctionnement (dans le cas d'un système
réparable).

La connaissance de la durée de vie d'un système ou d'un composant permet de déterminer par
exemple les périodicités dans le cas d'une maintenance préventive systématique.

2. Cas d’utilisations de la loi exponentielle :


Une loi exponentielle modélise la durée de vie d’un phénomène sans mémoire, ou sans vieillissement,
ou sans usure.
En d’autres termes, le fait que le phénomène ait duré pendant un temps t ne change rien à son espérance
de vie à partir du temps t. Elle permet entre autres de modéliser la durée de vie d’un composant
électronique, de décrire le temps écoulé entre deux incidents. . .

On constate que durant la période de maturité d’un équipement, λ(t) est constant ou sensiblement
constant. C’est le champ d’application de la loi exponentielle qui repose sur l’hypothèse λ = constante.
Les défaillances émergent sous l’action de causes diverses et indépendantes.
 Si λ=cte, alors MTBF = 1/ λ en fiabilité
 Si µ=cte (taux de réparation), alors MTTR = 1/ µ en maintenabilité
Remarque : On peut être amené à utiliser aussi la fonction de répartition F(t) qui est la fonction de
R(t) : F(t)+R(t) = 1
Lycée qualifiant Moulay Ismail Meknès
Module 4 : Fiabilité disponibilité et maintenabilité Résumé du cours N° 1
Centre de préparation au brevet de technicien
Brevet de technicien supérieur
Chapitre 2 : Analyse statistique de la fiabilité Document élève
Filière : Maintenance automobile Résumé du cours N° 1 Prof. : Rachid Document :
Niveau : 2ème Année ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE OUCHEIKH 2/6

3. Indicateurs de fiabilité  et MTBF :

 et la MTBF sont les deux principaux indicateurs de la fiabilité utilisés industriellement.


1.1. Taux de défaillance  :

Définition :  représente le taux de défaillance ou le taux d’avarie.


Il caractérise la vitesse de variation de la fiabilité au cours du temps.
Pour une période de travail donnée, durée totale en service actif :

= Nombre total de défaillances pendant le service


Durée total de bon fonctionnement

1.2. La MTBF ou moyenne des temps de bon fonctionnement :

Définition : La MTBF ( qui vient de l’anglais Mean Time Before Failure ) représente la moyenne des
temps de bon fonctionnement entre deux défaillances d’un système réparable ou le temps moyen
entre défaillances.

MTBF = Somme des temps de bon fonctionnement entre les n défaillances


Nombre des temps de bon fonctionnement

4. Relations fondamentales :
4.1. Fonction de fiabilité : R(t)

𝑹(𝒕) = 𝒆−𝝀.𝒕

4.2. Densité de probabilité : 𝒇(𝒕)

𝒇(𝒕) = 𝝀. 𝑹(𝒕) = 𝛌. 𝒆−𝝀.𝒕

4.3. Fonction de répartition : F(t)

𝑭(𝒕) = 𝑷(𝑻 ≤ 𝒕) = 𝟏 − 𝑹(𝒕) = 𝟏 − 𝒆−𝝀.𝒕

4.4. Espérance mathématique : E(t) (Durée de vie moyenne ou MTBF)

𝟏
𝑬 ( 𝒕) = = 𝑴𝑻𝑩𝑭
𝝀
Lycée qualifiant Moulay Ismail Meknès
Module 4 : Fiabilité disponibilité et maintenabilité Résumé du cours N° 1
Centre de préparation au brevet de technicien
Brevet de technicien supérieur
Chapitre 2 : Analyse statistique de la fiabilité Document élève
Filière : Maintenance automobile Résumé du cours N° 1 Prof. : Rachid Document :
Niveau : 2ème Année ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE OUCHEIKH 3/6

5. Durée de vie associée à un seuil de fiabilité :


𝟏 𝟏 𝟏
𝑹(𝒕) = 𝒆−𝝀.𝒕 ⟹ 𝒍𝒏𝑹(𝒕) = −𝝀. 𝒕 ⟹ 𝒕 = . 𝒍𝒏(𝑹𝒕) ⟹ 𝒕 = . 𝒍𝒏
𝝀 𝝀 𝑹(𝒕)

6. Théorèmes :

𝑷(𝑿 ≤ 𝒂) = 𝟏 − 𝒆−𝝀.𝒂

𝑷(𝒂 ≤ 𝑿 ≤ 𝒃) = 𝒆−𝝀.𝒂 − 𝒆−𝝀.𝒃

𝑷(𝑿 ≥ 𝒂) = 𝒆−𝝀.𝒂

Pour tout 𝒕 ≥ 𝟎 et tout 𝒂 ≥ 𝑶 on a : 𝑷𝑿≥ (𝑿 ≥ 𝒂 + 𝒕) = 𝑷(𝑿 ≥ 𝒕)

7. Propriétés algébriques de l'exponentielle


Pour tous réels x, y et n on a les propriétés suivantes :

 𝑒0 = 1

 𝑒1 = 0

 𝑒𝑥 > 0

1
 𝑒 −𝑥 =
𝑒𝑥

 𝑒 (𝑥+𝑦) = 𝑒 𝑥 . 𝑒 𝑦

𝑒𝑥
 𝑒 (𝑥−𝑦) =
𝑒𝑦

 (𝑒 𝑥 )𝑛 = 𝑒 (𝑛.𝑥)

 𝑒 (𝑛.𝑥) = (𝑒 𝑥 )𝑛

 𝑒 𝑥 > 𝑒𝑦 ⇔ 𝑥 > 𝑦

 𝑒 𝑥 = 𝑒𝑦 ⇔ 𝑥 = 𝑦
Lycée qualifiant Moulay Ismail Meknès
Module 4 : Fiabilité disponibilité et maintenabilité Résumé du cours N° 1
Centre de préparation au brevet de technicien
Brevet de technicien supérieur
Chapitre 2 : Analyse statistique de la fiabilité Document élève
Filière : Maintenance automobile Résumé du cours N° 1 Prof. : Rachid Document :
Niveau : 2ème Année ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE OUCHEIKH 4/6

8. Propriétés graphiques :

Fonction de fiabilité Fonction de répartition Densité de probabilité

𝑹(𝒕) = 𝒆−𝝀.𝒕 𝑭(𝒕) = 𝟏 − 𝑹(𝒕) = 𝟏 − 𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝛌. 𝒆−𝝀.𝒕

𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕

t t
L’aire bleue correspond à : L’aire bleue correspond à :
𝑹(𝒕) 𝑭(𝒕)

Pour lire λ graphiquement Espérance mathématique Ecart type


𝟏 𝟏
𝒇(0) = 𝛌 𝑬 ( 𝒕) = = 𝑴𝑻𝑩𝑭 𝝈(𝒕) = = 𝑴𝑻𝑩𝑭
𝝀 𝝀

On lit λ là

𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕

1/λ 1/λ
0

𝑷(𝑿 ≤ 𝒂) 𝑷(𝒂 ≤ 𝑿 ≤ 𝒃) 𝑷(𝑿 ≥ 𝒂)

𝑷(𝑿 ≤ 𝒂) = 𝟏 − 𝒆−𝝀.𝒂 𝑷(𝒂 ≤ 𝑿 ≤ 𝒃) = 𝒆−𝝀.𝒂 − 𝒆−𝝀.𝒃 𝑷(𝑿 ≥ 𝒂) = 𝒆−𝝀.𝒂

𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕 𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕

a a b a
L’aire bleue correspond à : L’aire bleue correspond à : L’aire bleue correspond à :
𝑷(𝑿 ≤ 𝒂) 𝑷(𝒂 ≤ 𝑿 ≤ 𝒃) 𝑷(𝑿 ≥ 𝒂)
Lycée qualifiant Moulay Ismail Meknès
Module 4 : Fiabilité disponibilité et maintenabilité Résumé du cours N° 1
Centre de préparation au brevet de technicien
Brevet de technicien supérieur
Chapitre 2 : Analyse statistique de la fiabilité Document élève
Filière : Maintenance automobile Résumé du cours N° 1 Prof. : Rachid Document :
Niveau : 2ème Année ANALYSE DE LA FIABILITE PAR LA LOI EXPONENTIELLE OUCHEIKH 5/6

9. Représentation graphique de la loi exponentielle :

Loi exponentielle sur échelle Loi exponentielle sur papier


Linéaire Semi-logarithmique
𝟏 Si 𝑹(𝒕) = 𝒆−𝝀.𝒕 , alors 𝒍𝒏𝑹(𝒕) = −𝝀. 𝒕 en logarithmes
𝑷𝒐𝒖𝒓 𝒕 = = 𝑴𝑻𝑩𝑭, 𝒐𝒏 𝒂 𝑹(𝒕) ≈ 𝟎, 𝟑𝟔𝟖 −𝝀.𝒕
𝝀 népériens, et 𝒍𝒐𝒈𝑹(𝒕) = 𝟐,𝟑 en logarithmes décimaux

LogR(t)

𝒇(𝒕) = 𝝀𝒆−𝝀.𝒕

1/e=0,368

Estimation du taux de défaillance :

 Porter sur papier semi logarithmique les N points formés des couples (ti, Ri)
 Tracer la courbe de régression des N points
 Si les N points sont sensiblement alignés, alors la loi de fiabilité est exponentielle
 Déterminer λ par la pente de la courbe
 En déduire MTBF = 1/ λ
 En déduire 𝑹(𝒕) = 𝒆−𝝀.𝒕
Ce qui signifie que l’aire sous la courbe de 𝑓(t) sur [0 ; + ∞ [ est égale à 1 :

𝒇(𝒕) = 𝝀. 𝑹(𝒕)

L’aire vert correspond à : L’aire orange correspond à :


t
𝑹(𝒕) 𝑭(𝒕)

L’aire total correspond à :


𝑹(𝒕) + 𝑭(𝒕) = 𝟏

Vous aimerez peut-être aussi