Vous êtes sur la page 1sur 6

2- Historique du secteur bancaire Marocain 

:
Les premiers guichets bancaires au Maroc apparaissent en 1912, date du protectorat Français, la
banque du Maroc a vu le jour en 1907 instituée par l’acte d’Aljasiras à Tanger signé en 1906 et avait
pour mission d’émettre de la monnaie fiduciaire sur tout le territoire du Royaume Marocain et assurer le
rôle d’agent financier du gouvernement Chérifien. A partir de 1987 la banque du Maroc est devenue
banque Al Maghrib. En 1920 le rial hassani a été remplacé par le « Franc Marocain »

Depuis, le secteur bancaire n’a cessé d’évoluer à l’instar des banques Européennes et à partir de
Juillet 1993, une importante réforme relative à l’exercice de l’activité a été introduite inspirée de
l’expérience internationale à savoir la banque universelle.

En vertu de cette réforme les banques peuvent exercer et commercialiser l’ensemble des produits et
services bancaires (bancassurance, crédits, bourse, etc.…).

A- La Banque.
1- Définition :
La banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l’épargne des clients, accorde des crédits
et offre des services financiers. La banque pilote également des instruments de paiement (chèques,
cartes de retraits et de règlements, virements etc.).

Enfin retenons que le système bancaire est piloté par une banque particulière appelée Banque Al
Maghrib en remplacement de la banque du Maroc depuis 1987.

Ou

Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l'épargne des
clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue
cette activité en générale grâce à un réseau d'agence, elle utilise de plus
en plus d'autres canaux de distribution : opérations par internet, accords
avec les commerçant pour des crédits à la consommation, le paiement par
carte guichets automatique dans des liens public, centre d'appel...etc.

Et selon l'article 11 de la loi bancaire 2006, les banques sont autorisées à :

Recevoir du public des fonds à vue ou d'un terme inférieur ou égal à 2ans.
L'article 11 précise qu'elles sont les seules à y être habilitées. Parmi les
dépôts à vue on peut citer 3(*):

· Les comptes de chèque ouverts par les particuliers, les entreprises


disposant de la personnalité morale.

· Les comptes courants sont ouverts aux personnes physiques ou morales


appartenant à divers secteurs d'activité pour leurs opérations
professionnelles.
· Les comptes sur carnet qui sont des comptes ouverts par des particuliers
et qui offrent une rémunération fonction d'un taux d'intérêt et des montants
déposés.

· Les comptes d'épargne à caractère spéciale permettent aux particulier de


constituer une épargne avec comme finalité d'obtention d'un crédit.

Distribuer des crédits

Gérer et mettre à la disposition de leur clientèle tous moyens de paiement.

Réaliser des opérations d'assurance, intermédiation dans les transferts de


fond.

Prendre des participations des entreprises existantes ou en création sous


réserves qu'elles respectent, pour cela, les limites réglementaires fixées par
banque Al-Maghreb.

Paragraphe 2: les types de la banque :

 Les banques répondant aux critères énumérés dans l'article 11 de la loi


bancaire 2006 sont au nombre de 20 établissements, et qui sont classifiées
comme suit :

2-1 : Les établissements bancaires à caractère public ou semi-public :

Crées par l'Etat pour accomplir des missions spécifiques en matière de


financement. Ces établissements sont :

ð Bank Al Amal.

ð Banque centrale populaire (BCP).

ð CDG capital4(*)

ð Crédit Agricole du Maroc (CAM), initialement Caisse National de Crédit


Agricole (CNCA).

ð Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH).

ð Fond d'Equipement Communal (FEC).

2-2 : Les banques privées :


Sont des banques dont leur capital est pratiquement en participation
étrangère. Elles sont au nombre de 10 et reprisent comme suit :

ð Arab Bank Maroc.

ð Attijari wafa Bank.

ð Banque Marocaine du commerce extérieur (BMCE)5(*).

ð Banque Marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI).

ð Casablanca Finance Markets (CFM).

ð Citibank Maghreb (Citibank).

ð Crédit du Maroc (CDM).

ð Média Finance (MDF).

ð Société Générale (SG)6(*)

ð Union Marocaine de Banque (UMB).

2-3 : Les banques offshores7(*) :

Sont les banques engagées à collecter des ressources en monnaie


étrangères convertible, opération de placement financier....

Ces banques doivent obtenir un agrément auprès de BAM. Installées toutes


à Tanger, les banques offshores sont actuellement au nombre de 6 :

ð Attijari international Bank (Attijari I.B-BOS).

ð Banque International de Tanger (BIT-BOS).

ð BMCI-Groupe BNP (BMCI-BOS).

ð Chaâbi International Bank.

ð Société Générale Tanger Offshore (SGT-OS).

ð Succursale Offshore de la BMCE (SUCC.OS.BMCE).

Les activités bancaires


Il existe aujourd'hui de nombreuses activités dans "l'industrie bancaire",
mais si l'on tient compte des types de clientèle et des natures d'activité, on
peut distinguer les grandes catégories suivantes :

 les activités de la banque de détail


 les activités de la banque de financement et d'investissement (BFI)
 les "autres activités", qui rassemblent principalement les activités centrales
communes aux deux précédentes.

Les activités de la banque de détail :

Activités :

Collecte de dépôts, distribution de crédits et gestion de moyens de paiement sont les principales
activités de la banque de détail. Des services et produits d'une autre nature (assurance,
téléphonie, services à la personne, immobilier...) sont de plus en plus souvent proposés.

Clientèle :

Les activités de la banque de détail sont orientées vers la clientèle de particuliers, de professions
libérales et d'entreprises de petite taille (commerçants, artisans...).

Organisation :

Les banques de détail s'appuient sur des réseaux d'agences bancaires. Mais ces dernières sont
complétées par les services de banque à distance : banque en ligne (centres de relation clients) et
banque internet.

Métiers :

Au titre des métiers de la banque de détail, on retrouve principalement les métiers suivants :

 Chargé d'accueil et services à la clientèle  


 Chargé de clientèle particuliers
 Chargé de clientèle professionnels
 Conseiller en patrimoine
 Chargé de clientèle entreprises
 Responsable / animateur d’unité commerciale
 Analyste risques
 Gestionnaire de back office
 Spécialiste des opérations bancaires
 Responsable / animateur d’unité  ou d’activités de traitement bancaire
 Responsable informatique / organisation / qualité
 Informaticien / chargé de qualité
 Analyste risques

Les activités de la BFI (Banque de financement et d'investissement):

Activités :

Les opérations financières comme les introductions en Bourse, les fusions acquisitions des sociétés,
les émissions de titres ou de produits financiers et les opérations de vente et de trading sur les
marchés constituent les activités spécifiques à la BFI.

Clientèle :

Les principaux clients de la banque de financement et d'investissement sont les grandes


entreprises, les investisseurs institutionnels, les gestionnaires de fonds, les Etats.

Organisation :

Les BFI font parties de grands groupes bancaires universels mais elles ont leur organisation et
leurs personnels propres.

Métiers :

La BFI est principalement représentée par les métiers suivants : 

 Chargé de clientèle entreprises


 Opérateurs de marché
 Concepteur et conseiller en opérations et produits financiers
 Autres métiers (les BFI ont leur propre état-major, DRH etc...)
 Gestionnaire de back office
 Spécialiste des opérations bancaires
 Responsable / animateur d’unité  ou d’activités de traitement bancaire
 Responsable informatique / organisation / qualité
 Informaticien / chargé de qualité
 Analyste risques

Les "autres activités" :

Activités :

Dans cette catégorie résiduelle, on trouve d'abord une série d'activités propre à la direction des
établissements : aussi bien le management central proprement dit que des fonctions centralisées
(trésorerie, contrôle de gestion, etc.) On trouve également des fonctions communes aux grandes
familles précédentes (banque de détail et BFI) : directions centrales des ressources humaines,
marketing, communication, etc.

Métiers :

On retrouve donc essentiellement des métiers correspondants aux "fonctions de siège" :

 Gestionnaire administratif, secrétaire


 Métiers de ressources humaines
 Technicien immobilier logistique
 Métiers du marketing / communication
 Responsable / animateur logistique
 Contrôle périodique / permanent
 Métiers de la comptabilité
 Contrôleur de gestion
 Juriste, fiscaliste

Vous aimerez peut-être aussi