Vous êtes sur la page 1sur 116

> Bâtiments d'habitation

> Parcs de stationnement


> Logements - foyers

CSTB
ÉDITIONS
https://www.GCAlgerie.com/

Réglementation
et mise en sécurité incendie
des bâtiments d'habitation

Pour plus de documents


cliquer ci-dessous
www.GCAlgerie.com
CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

Établissement publ ic au service de l'innovation dans le bâtiment, le CSTB, Centre Scientifique et


Technique du Bâtiment, exerce quatre activités clés : la recherche, l'expertise, l'évaluation, et la
diffusion des connaissances, organ isées pour répond re aux enjeux de la t ransition écologique et
énergétique dans le monde de la construction. Son champ de compétences couvre les produ its
de construction, les bâtiments et leur intégration dans les quartiers et les vil les.

Avec plus de 900 collaborateu rs, ses fi liales et ses réseaux de partenaires nationaux, européens
et internationaux, le groupe CSTB est au service de l'ensemble des part ies prena ntes de la
construction pour fa ire progresser la qualité et la sécurité des bâtiments.

Le présent guide ne se substitue en aucun cas aux t extes de référence. qu'ils soient réglement aires
(lois. décrets. arrêt és .. .). normatifs (normes. DTU ou règles de calcul) ou codificatifs
(Avis Techniques. « CPT » .. .) qui doivent être consultés.
Le CSTB décline tout e responsabilité quant aux conséq uences directes ou indirectes de toute nature
qui pourraient résulter de toute interprétation erronée du conten u du présent guide.

Ce guide a été réalisé d'après les documents de référence déjà publiés à la date du 3 août 2075.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::
>-
a. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages p ubliées dans le présent
0 o uvrage, faite sans l'autorisation de l'éditeur ou du Centre Français d'Exploitation du droit de copie (3, rue Hautefeuille, 75006 Paris),
u
est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage du copist e
et non destinées à une ut ilisation collective et, d 'autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou
d'information de l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (Loi du 1" juillet 1992 - art. L 122-4 et L 122-5 et Code Péna l art. 425).

© CSTB Septembre 2015 ISBN 978-2-86891-641 -9

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

SÉCURITÉ INCENDIE

Réglementation
et mise en sécurité incendie
des bâtiments d'habitation
• Bâtiments d'habitation
• Parcs de stationnement
• Logements-foyers

Pour plus de documents


cliquer ci-dessous
www.GCAlgerie.com
CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
Société Casso et Associés
©
...... Stéphane Hameury (CSTB)
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

CSTB
ÉDITIONS

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

Couverture : Jean-Marc LAUBY

Illustrations : Bernard SULLEROT

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurit é incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 5
Sommaire

Sommaire
Présentation des auteurs .. .. .. ... .. ....... ... ......... .. ..... 7 6.4 Isolation des parois par l'intérieur ... ........ .... 40
7. Locaux à risques ... ........ .. ........... ....... ........ .. . 40
Partie 1 7 .1 Celliers ou caves .... .. .................................... 40
Principes de sécurité .............................. .............. 9
7 .2 Vide-ordures ... ....... ......... ............ .. .... .......... . 42
1. Les bâtiments d'habitation : définition .. .... .. 11 7.3 Parcs de stationnement ..... ............... ........ ... 43
2. Les principes de sécurité ................ ....... ...... 12 8. Conduits et gaines ....... ....... ....... .............. .... 43
3. Obligations des propriétaires ...................... 12 8.1 Règles générales ... ....... ....... ....... .............. .... 44
4. Détecteur avertisseur autonome 8.2 Gaines gaz ................... ... ........... .............. ... . 45
de fumée (DAAF) ....... ............................ ... .. . 13
9. Dégagements .............................................. 47
4.1 Emplacement des détecteurs ...... ... ............ . 13
9.1 Escaliers .. ......... ... .. ....... ....................... ..... .... 47
4.2 Caractéristiques des détecteurs .................. 14
9 .2 Circulations horizontales protégées .. ....... ... 53
4.3 Oui installe et e ntretient les détecte urs ? ... 15
4.4 Consignes de sécurité en cas d'incendie .... 15 Partie IV
5. Dispositifs ou dispositions constructives Désenfumage ........ ............. ............... ......... ........ 59
non prévus par la réglementation ..... .. ....... . 16 1. Les conduits ... ....... ....... ....... .. ... .. ....... .. ......... 61
2. Ré partition et emplacement d es bouches .. 64
Partie Il
Classement des bâtiments ................... .. ............ 17 3. Désenfumage naturel avec bouches
équipées de grilles ou de volets ....... ....... .... 65
1. Première famil le ......................... .. ................ 19
4. Désenfumage mécanique ........ .. ....... ....... .... 66
2. Deuxième famille ....... ...... .. ........... ............... 20
3. Troisiè me famille .... ............................ .......... 21 Partie V
3.1 Troisième famille A ...................................... 21 Règles d'aménagement ........ ......... ... ..... .. .......... 67
3.2 Troisième famille B ...................................... 22
Partie VI
4. Quatrième famille .... ....... ... .... ....... ..... .. ....... . 23
Installations techniques ..................... ................. 71
Partie Ill 1. Électricité ........................ ..... ...... ....... .......... . 73
Dispositions constructives ............. ......... ......... ... 25 2. Éclairage .......... ...... ...................................... 73
1. Implantation - Desserte ........ ....... .. ..... ....... . 27 3. Chauffage - Climatisation - VMC ..... ....... .... 73
1.1 La voie engins ..... ....... ........... .......... ....... ...... 27 3.1 Locaux exclusivement réservés
1.2 La voie échelles ...................... ....... ............... 28 à l'installation d'appareils à gaz
pour le chauffage et la production
1.3 Synthèse voie engins et voie échelles ......... 31
d'eau chaude : alvéoles t e chniques ... ...... .... 73
1.4 Cas des façades en retrait ........................... 31
3.2 Conduits et circuits de ventilation .... ........... 74
1.5 Circulation des piétons à l'extérie ur...... ...... 31
3.3 VMC .. .................... ...................... ...... ........... 74
2. Isolement par rapport a ux tiers
3.4 VMC inversée ....... ...................... ...... ........... 77
CO et aux autres volumes ..................... ....... ...... 32
I- 3.5 VMC à double flu x ......... ..... ......... .... .. ........ . 77
l/) 3. Stabilité a u feu ................. ......... ..... ........ ...... 33
u 3.6 Conduits spécifiques ..... ..... ......... .... .. ........ . 78
~ 4. Couverture ... .... ...... .. .. ..... .. ..... ............ .. .. ... .. . 33
...... 4. Ascenseurs ...... ............. .. .......................... .. . 79
0 5. Façades ...... .. .... ...... .. .. ..... .. ..... ............ .. .. ... .. . 35
N 4.1 Dispositions générales ....... ...... .. ..... .. ....... .... 79
5.1 Revêtements des façades ............... ............. 35
© 4.2 Ascenseurs prioritaires .................... ... ...... .. . 80
...... 5.2 Résistance à la propagation verticale
~
Ol du feu par les façades autres 4.3 Ascenseurs destinés aux ha ndicapés
ï:::: circulant en fauteuil roulant ....... ........ ...... ... . 81
>- que les façades d'escaliers ........... .. ............. 36
a. 5. Présence de gaz ...... ...... ....... ....... ...... ........ ... 82
0 6. Distribution intérieure ..................... ...... ....... 38
u
6.1 Recoupe ment vertical des bâtiments ... ....... 38
6.2 Pa rois séparatives des loge me nts ............... 39
6.3 Les locaux collectifs résidentiels (LCR) ........ 39

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
6 https://www.GCAlgerie.com/
Sommaire

Partie VII 12. Moyens de secours .................................... 104


Moyens de secours ..... ........ ... ......... ................... 83 12.1 Détection et alarme .... ........................... .... 104
1. Colonnes sèches .. .............. .............. ........... 85 12.2 Moyens de lutte contre l'incendie ............. 104
2. Extincteurs ..... ....... ....... ..................... ....... .... 85 12.3 Moyens d'alerte ..................... ........ ............ 104
3. Moyens favorisant l'action
des sapeurs-pompiers ................................. 86 Partie X
Mise en sécurité
4. Moyens d'alerte ........................................... 86
dans les bâtiments d ' habitation .. ..... .. .. ..... ....... 105
Partie VIII 1. Dispositions sur lesquelles portera
Dispositions particulières applicables en général la mise en sécurité ................... 107
aux logements-foyers ......................................... 87 1.1 L'isolement de l'habitation
1. Généralités .... ..... ..... ..................................... 89 par rapport aux tiers ... ............. ....... ....... .... 107
2. Logements-foyers pour étudiants 1.2 La distribution intérieure ... ........................ 108
ou jeunes travailleurs ................................... 89 1.3 Les locaux à risque ...... ...... .............. ........... 108
2.1 Définitions .................................................... 89 1.4 Les conduits et les gaines .......................... 108
2.2 Les principes de sécurité ............................. 90 1.5 Les vide-ordures ........................................ 109
3. Dispositions applicables 1.6 Les dégagements ...................................... 109
aux logements-foyers pour 1.7 Les sorties, les portes, les escaliers ........... 110
handicapés physiques
1.8 Le désenfumage .................... .................... 110
ayant leur autonomie ....................... ............ 92
2. Analyse des risques réels
Partie IX dans un bâtiment d'habitation ................. 111
Dispositions applicables 2.1 Les dangers d'incendie ..... ..................... .... 111
aux parcs de stationnement .. .. ................ ... ........ 93 2.2 La conformité des lieux ............................. 112
1. Généralités - Définitions ..... .. ....................... 95 2.3 Les possibilités d'évacuation .. .............. .. ... 112
2. Éléments porteurs - Planchers - Dalles ...... 95 2.4 Les moyens de secours existants ... ...... ..... 113
3. Isolement ................ ....... .............. .............. .. 96 3. Étude des solutions techniques
4. Façades ........................................................ 96 de mise en sécurité .................. .................. 113
5. Cloisonnement ............................................. 97 3.1 Mesures basées
sur les textes réglementaires ..................... 113
6. Couvertures .......... ....... ....... .............. ....... .... 98
3.2 Recherche de solutions compensatoires ... 114
7. Communications intérieures et issues .... ..... 99
4. Exemples de mise en sécurité ....... ....... ..... 114
7.1 Circulation des véhicules ............................. 99
7.2 Circulation des piétons ................................ 99 Partie XI
7 .3 Distance maximale à parcourir Annexe ... ............................ ......... ..................... 123
pour la circulation des personnes .... ......... 1 OO
7 .4 Escaliers ..................................................... 1 OO
8. Conduits et gaines ..................................... 101
CO 8.1 Conduits dans le parc ................................ 101
I-
l/)
8 .2 Conduits de ventilation du parc .. .............. 101
u
~ 9. Ventilation ...... ...... ........ ....... ....... .. ............ .. 102
......
0 9.1 Types de ventilation ..................... .............. 102
N
9.2 Ventilateurs ........... ............................ ......... 102
©
...... 9.3 Commande de ventilation ......................... 102
~
Ol
ï:::: 10. Sols .......... ....... ..................... ....... ................ 103
>-
a. 11. Installations électriques - Éclairage ........ .. 103
0
u 11.1 Installations électriques ............................. 103
11.2 Éclairage (naturel ou artificiel) ................... 103
11.3 Éclairage de sécurité ............................ ..... 103

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 7
Présentation des auteurs

Présentation des auteurs


Société Casso et associés
Fondé en 1975 par le Général A.R Casso, premier Général commandant la
Brigade de Sapeurs-Pompie rs de Paris, la société Casso et Associés est le
premier et le p lus ancien bureau d'études techniques et de conseils spécia-
lisé en sécurité incendie.
Aujourd'hui dirigé par J ean-M arc Casso, les activités de la société Casso et
Associés sont réparties en trois département s principaux :
• le conseil en sécurité incendie, la coordination SSI et l'accessibilité des
personnes handicapées ;
• la format ion en sécurité incendie et sécurité du travail ;
• l'assistance technique sécurité incendie dans les sociétés en exploitation
et pour les organisateurs de salons et manifest ations évènementielles.
L'équ ipe est constituée de spécial istes et d'experts, issus pour la p lupart de
la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, qui participent à la réalisation de
nombreux ouvrages sur l'ensemble du territoire national.

Stéphane Hameury (CSTB)


Ingénieur chargé de l'évaluation des produits de structures au départe-
ment Sécurité, Structure et Feu (DSSF) du Centre Scientifique et Techn ique
du Bâtiment (CSTB), Stéphane Hameury est d iplômé de l'Ecole Nationale
Supérieure d'Arts et Métiers (EN SAM) et titulaire d'un doctorat en physique
du bâtiment à l'Ecole Royale de Technologie (KTH) de Stockholm, en
Suède. Il est expert en physique du matériau bois et en structures bois et
préside les Comités de marques ACERBOIS GLU LAM et ACERBOIS BMR.
Au sein de la SSF, Stéphane Hameury dirige la Division Expertise,
Avis Réglementaires, Recherche (EA2R), chargée sur le p lan national et
int ernational :
• de recherche, tant par la modélisation en mécanique des
structures, mécanique des fluides et des comportements humains que
par l'expérimentation ;
• d'expertise, qui peut prendre la voie de la modélisation ou des essais,
et qui peut se réaliser au profit de la puissance publ ique ou d'acteurs
du monde concurrentie l ;
• d'évaluation du comportement au feu des procédés, structures et
CO
I- ouvrages, cette évaluation se traduisant par la formu lat ion d' Avis
l/)
u réglementaires feu pour lesquels la di rection SSF est agréée en tant
~ que laboratoire-pilote de résistance et de réaction au f eu à l'appui
......
0 des pouvoirs publics (arrêt é du 5 février 1959 portant agrément des
N
laboratoi res d'essais sur le comportement au feu des matériaux);
©
...... • de diffusion des connaissances, par la contribution des experts de la
~
Ol Division aux act ions p ilotées par les équipes spécialisées d u CSTB
ï:::: (ex : formation, suivi de la normalisation, publ ications, ... ).
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Principes de sécMmfê

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 11
Principes de sécurité

Les grands principes concernant la sécurité contre l' incendie dans les
bâtiments d'habit ation sont rég is par le Code de l'urbanisme, le Code de
la construction et de l'habitation et l'arrêté interministériel du 31 janvier
1986 modifié par l'arrêté du 18 août 1986 et l'arrêté du 19 juin 2015.
Contrai rement aux établissements recevant du public (ERP) et aux
immeu bles de grande hauteur (IGH), les bâtiments d'habitation, un e fois
construits et occupés, ne sont soumis ni à un contrô le périodique, ni à la
présence d'un service de sécurité. Les prescripteurs demandent donc aux
propriétaires de vei ller à ce que les transformations apportées aux bâti-
ments ne diminuent pas le niveau de sécurité et imposent l'entretien et la
vérifi cation des équipements concourant à la sécurité .
L'arrêté du 31 janvier 1986 modifié contient ainsi toutes les prescri ptions
destinées à assurer la sauvegarde des occupants en cas d'incendie.
Il s'applique :
- aux bâtiments d'habitation, y compris les logements-foye rs dont
le plancher bas du logement le pl us haut est situ é au p lus à 50 m
au-dessus du sol utilement accessible aux engins des services de secours
et de lutte cont re l'incendie ;
Remarque - aux parcs de stationnement couvert s annexes des bâtiments ci-dessus,
Un texte concernant les parcs de ayant une surface de plus d e 100 m2.
stationnement recevant du public
(arrêté du 9 mai 20061 a été publié au Les règles particulières concernant les immeubles d'habitation dont
JO du 8 juillet 2006. Il ne concerne le plancher bas du logement le plus haut est situé à plus de 50 m
pas les parcs liés exclusivement à un au-dessus du sol font l'objet des articles R. 122-1 à R. 122-29 du
bâtiment d'habitation qui sont exclus
Code de la construction et de l' habitation et de l'arrêté portant
de son champ d 'application.
Règlement de sécurité pour la const ruction des immeubles de gra nde
hauteur (IG H) et leu r prot ection contre les risques d'incendie et
de p an ique. El les ne fig urent pas dans ce guide.

1. Les bâtiments d'habitation : définition

Les bâtiments d'habitatio n au sens du Règlement de sécurité comprennent


les bâtiments o u p art ies de b âti ment abritant un ou plusieurs logements,
y compris les foye rs, (foye rs de jeu nes travai ll eurs et foyers p our p ersonnes
hand icap ées ayant leur autonomie). Sont exclus les locaux destinés à la
vie professionnelle lorsque celle-ci ne s'exerce pas au m o ins partielle-
ment dans le m ême ensemble de pièces que la vie fam iliale et des locaux
recevant du public.
CO Sont considérés co mme foyers pour pe rson nes âgées autono mes
I-
l/) les établissements accueill ant des personnes âgées dont le niveau de
u dépendance moyen o u g roupe iso-ressources moyen pondéré (GMP) est
~
...... inférieur ou égale à 300 ou si l'effectif de personnes héb ergées re levant des
0
N groupes iso-ressources 1 et 2 est inférieur o u égale à 10 %.
© Un logement o u une habitation comprend, d'une part, d es pièces princi-
......
~ pales destinées au séjour ou au sommeil , éventuellement des chambres
Ol
ï:::: isolées et, d'autre p art, des pièces de service, telles que cuisines, sa lles
>-
a. d'eau, cabinets d'a isance, buanderies, déb arras, séchoirs, ainsi que, le cas
0
u échéant, des dégagements et des dépendances.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
12 https://www.GCAlgerie.com/
Principes de sécurité

2. Les principes de sécurité


Les principes de sécurité incontournables imposés par le Code de l 'urba-
nisme et le Code de la construction et de l'habitation (R.1 11 -13) sont les
suivants :
- on doit pouvoir porter dans un logement, ou l'en faire sortir, une
personne couchée sur un brancard ;
- l'installation d'un ascenseur desservant chaque ét age est obli gatoire
dans les bâtiments d'habitation collectifs comportant plus de trois
étages au-d essus du rez-de-chaussée ;
- la dispositi on des locaux, les structures, les matériaux et l'équipement
des b âtiments d'habitation doivent perm ettre la protection des habi-
t ant s contre l'incendie ;
- les logements doivent être isolés des locaux qui, par leur nature ou leur
destination, peuvent constituer un danger d'incendie ou d'asphyxie;
- la construction doit permettre aux occupants, en cas d'incendie, soit de
quitter l'immeuble sans secours extérieur, soit de recevoir un tel secours ;
- les installations, aménagements et dispositif s mécaniques, automatiques
ou non, mis en place pour permett re la protection des habitants des
immeubles, doivent être entretenus et vérifiés de tell e manière que le
maintien de leurs caractéristiques et leur parfait fonctionnement soient
assurés jusqu'à destruction des immeubles;
- les propriétaires sont tenus d'assurer l'exécution de ces obligations
d'entretien et de vérification . Ils doivent pouvoir en justifier, notamment
par la tenue d'un registre de sécurité.
Le Règlement de sécurité contre l'incendie des bâtiments d'habitation est
élaboré sur les bases de ces principes.

3. Obligations des propriétaires


Le propriétaire ou le cas échéant, la personne responsable désignée par
ses soins, est tenu d'afficher dans les halls d'entrée, près des accès aux
escaliers et aux ascenseurs :
- les consignes à respecter en cas d'incendie ;
- les plans des sous-sols et du rez-de-chaussée.
Les consignes particulières à chaque type d'immeuble à respecter
CO en cas d'incendie doivent être également affichées dans les parcs de
I-
l/)
stationnement, s'il en existe, et à proximité des accès aux escaliers et
u
~
aux ascenseurs.
......
0 A minima, les élément s suivants f igurent sur les plans d'intervention :
N
© • l'emplacement des cloisonnements principaux et des cheminements
...... des sous-sols ;
~
Ol
ï:::: • l'indication des dégagement s, voies intérieures ou cours permettant
>-
a. d'atteindre l 'extérieur du bâtiment;
0
u • l'emplacement des ascenseurs et monte-charge, avec leurs accès;
• l'emplacement des locaux poubel les et réceptacle s'il existe un
vide-ordures ;

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 13
Principes de sécurité

• l'emplacement des moyens de secours, notamment les prises de


colonnes sèches et les commandes de désenfumage.
Le p ropriétaire ou, le cas échéant , la personne responsable désignée par
ses soins, est tenu de fa ire effectuer, au moins une fois par an, les vérifi-
cations des installations de détection, de désenfumage, de ventilation,
ainsi que de toutes les installations fonctionnant automatiquement et les
colonnes sèches.
Il doit s'assurer, en particulier, du bon fonctionnement des portes coupe-feu,
des ferme-portes ainsi que des dispositifs de manœuvre des ouvertures en
partie haut e des escaliers.
Il doit également assurer l'entretien de toutes les installations concourant à
la sécurité et doit pouvoir le justifier par la tenue d'un registre de sécurité.
Le registre défini à l'article R. 111-13 du code de la construction et de
l'habitat ion comprend a m inima :
• les rapports des vérifications précisées ci-avant;
• les rapports d' intervention d'entretien;
• les opérations de ma intenance.

4. Détecteur avertisseur autonome


de fumée (DAAF)

Att ention (Arrêté du 5 février 2013, JO du 14 mars 2013 relatif à l'application des
Il est interdit d 'installer articles R.129-12 à R.129-15 du Code de la construction et de l'habitation).
des DAAF dans les parties communes
des immeubles collectifs d'habitation. Cet arrêté précise les conditions d'installation des détecteurs avertisseurs
autonomes de fumée qui équiperont obligatoirement tous les logements
au plus tard le 8 mars 2015.

4.1 Emplacement des détecteurs


Au moins un détecteur de fumée normalisé doit être installé dans les
parties p rivatives de chaque logement , de préférence dans les couloirs
desservant les chambres .
Le détecteur doit être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du
point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de
vapeur (cuisine, salle de bains).

CO 0
I- Cuisine Salle d'eau Chambre
l/)
u
~ ' \

...... )
0 •
N
~.
©
......
~
Salle à manger
0 •
Ol Chambre
ï:::: fumeur
>-
a.
u
0
/>,
Entree
• Prot ection de base
o Protection renforcée

Figure 1 : Exemple d 'un appartement

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
14 https://www.GCAlgerie.com/
Principes de sécurité

4 .2 Caractéristiques des détecteurs


Le détecteur avertisseurs autonomes de fumée doit :
- comporter un indicateur de mise sous tension ;
- être alimenté par p iles, batteries incorporées ou sur secteur ; dans le
cas où la batterie est remplaçable par l'utilisateur, sa durée m inimale de
fonctionnement est de un an ;
- comporter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d'une
source d'a limentation, indiquant l'absence de batteries ou piles;
- émettre un signal d'a larme d'un niveau sonore d'au moins 85 dB(A) à
3 mètres;
- émettre un signal de défaut sonore, d ifférent de la tonalité de l'alarme,
signalant la perte de capacité d'alimentation du détecteur;
- comporter les informations suivantes, marquées de manière indélébile :
- nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur;
- le numéro et la dat e de la norme à laquelle se conforme le détecteur ;
- la date de fabrication ou le numéro du lot ;
- le type de batterie à utiliser;
- disposer d'informations fournies avec le détecteur, comprenant le mode
d'emploi pour l'installation, l'entretien et le contrôle du détecteur,
particulièrement les instructions concernant les éléments devant être
régulièrement remp lacés.
L'arrêté précise également les exigences auxquelles doit répondre le
détecteur de fumée norma lisé insta llé dans chaque logement
Les détecteurs de fumée sont munis du marquage CE conformément à
l'arrêté du 24 avril 2006 portant application à certains systèmes f ixes
de lutt e contre l'incendie du décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 modifié
concernant l'aptitude à l'usage des produits de construction.
L'évaluation de la conformit é du détecteur à la norme qui lui est applicable
conformément à l'arrêt é du 24 avril 2006 susvisé ne peut être attestée
que par un organisme certificateur tierce partie accrédité selon la norme
NF EN 45011 par un organisme d'accréditation signataire de l 'accord
européen multilatéral pris dans le cadre de la coordination européenne des
organismes d'accréditation .
Cette évaluation de la conformité doit prévoir un essai de type et un audit
du site de fabrication par l'organisme certificateur accrédité ainsi qu'un
suivi de la production s'articulant autour d'essais et d'audits par l'organisme
certificateur accrédité .
CO
I-
l/) Les essais tierce partie doivent être réalisés dans un laboratoire accrédité
u selon la norme NF EN ISO/CEi 17 025 par un organisme d'accrédita-
~
...... tion signataire de l'accord européen mu lt ilatéral p ris dans le cadre de la
0
N coordination européenne des organismes d'accréditation.
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 15
Principes de sécurité

4.3 Qui installe et entretient les détecteurs ?


La responsab ilité de l'installat ion et de l'entretien du détecteur de fumée
normal isé incombe à l'occupant du logement, qu'i l soit locataire ou
propriétaire. Cependant, elle incombe :
- au propriétaire pour les logements à caractère sa isonnier, les
logements-foyers dont la gestion est assurée par le propriétaire ou par
un organisme, les résidences hôtelières à vocation sociale, les logements
attribués ou loués en raison de l'exercice d'une fonction ou d'un emploi
et les locations meublées ;
- aux organismes agréés exerçant les activités d'intermédiation locat ive
et de gestion locative socia le pour les logements-foyers et logements
fam iliaux gérés par ces organismes.
L'occupant du logement ou le propriétaire ou l'organisme exerçant les acti-
vités d'int ermédiation locative et de gestion locative sociale devra notifier
cette installation par la remise d'une attestation à son assureur

4.4 Consignes de sécurité en cas d'incendie

Consignes de sécurité en cas d'incendie

En prévention, n'encombrez pas les paliers et les circulations.


Appelez ou faites appe ler les sapeurs-pompiers (le 18 ou le 112).
N'entrez jamais dans la fumée. Toutefois, si vous êtes dans la fumée, mettez-
vous un mouchoir devant le nez, baissez-vous, l'air frais est près du sol;
Ne prenez j ama is l'ascenseur, prenez les esca liers.
Adaptez votre comportement à la situation :
1. Si l'incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l'éteindre
immédiatement :
• évacuez les lieux;
• fermez la porte de votre appartement;
• sortez par l'issue la plus proche.
2. Si l'incendie est au-dessous ou sur votre pa lier :
• restez chez vous ;
• fermez la porte de votre appartement et mouillez-la;
• manifestez-vous à la fenêtre.
3. Si l'incendie est au-dessus:
CO • sortez par l'issue la plus proche.
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
16 https://www.GCAlgerie.com/
Principes de sécurité

5. Dispositifs ou dispositions constructives


non prévus par la réglementation

Les dispositifs ou les disposit ions constructives non décrits dans le


Règlement de sécurité incendie relatif à la protection contre l'incendie des
bâtiments d'habitation mais qui permettent de satisfaire aux exigences du
règlement doivent être agréés conjointement par le ministre en charge de
la construction et par le minist re de l'intérieur.
La demande d'agrément est directement et conjointement adressée au
ministre en charge de la construction et au ministre de l' intérieur, ainsi qu'à
leurs administrations centrales.
Le dossier nécessaire à la délivrance de l'agrément interministériel présente
les mesures et les éléments techniques permettant d'assurer le respect des
objectifs de sécurité du présent arrêté.
Le dossier comporte :
• soit une appréciation de laboratoire b asée sur un essai de résistance ou
de réaction au feu et réa lisée par un laboratoire agréé ;
• soit , selon les cas, une étude d'ingénierie de sécurité incendie en
résistance au feu réalisée par un bureau d'étude et validée par un avis
sur étude d'un laboratoire agréé, ou une étude d'ingénierie de sécurité
incendie en réaction au feu réalisée par un laboratoire agréé et validée
par un avis sur étude d'un laboratoire agréé, ou une étude d'ingé-
nierie de sécurité incendie en désenfumage, réalisée par un organisme
reconn u compétent. Avant la réa lisation de l 'étude d'ingénierie, les
objectifs à atteindre doivent être validés par les ministères chargés de
délivrer l'agrément;
• soit une combinaison des deux précédents point s.
À défaut de réponse par l'autorité compétente dans un délai de quatre
mois à compter du dép ôt du dossier complet, l'agrément est accordé.

Pour plus de documents


CO
I-
l/)
u
~
......
cliquer ci-dessous
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
www.GCAlgerie.com
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Classement des bâtirnên1i

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 19
Classement des bâtiments

1. Première famille

Elle comprend :
- les habitations individuelles isolées ou jumelées à un étage sur rez-de-
chaussée, au plus ;
- les habitations individuelles à rez-de-chaussée groupées en bande ;
- les habitations individuell es à un étage sur rez-de-chaussée, groupées en
bande, lorsque les structures de chaque habitation concourant à la stabi-
lité du bâtiment sont indépendantes de celles de l'habitation contiguë.

Isolées Jumelées

En bande

AAAAA Figure 1 : Bâtiments de 1" famille

CO
Pour plus de documents
cliquer ci-dessous
I-
l/)
u
~
......
0
N

www.GCAlgerie.com
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
20 https://www.GCAlgerie.com/
Classement des bâtiments

2. Deuxième famille

Elle comprend :
les habitations individuelles de plus d'un étage sur rez-de-chaussée, Remarque
Sont considérés comme
isolées ou jumelées ;
maisons individuelles les bâtiments
les habitations individuelles à un étage sur rez-de-chaussée seu lement, d'habitation ne comportant pas de
groupées en bande, lorsque les struct ures de chaque habitation concou - logements superposés.
rant à la stabilité du bâtiment ne sont pas indépendantes des structures Les escaliers des bâtiments
de l'habitation contiguë ; d'habitation collectifs de trois étages
sur rez-de-chaussée dont le plancher
les habitations individuelles de plus d'un étage sur rez-de-chaussée, bas du logement le plus haut
groupées en bande ; est à plus de 8 m du sol doivent
être encloisonnés, sauf s'ils sont
les habitations collectives comportant au plus trois étages sur rez-de-
extérieurs tels que définis
chaussée. au chapitre 9.1.1.
Dans ce cas, si le plancher bas du logement le plus haut est à plus de 8 m
du sol, les esca liers doivent être encloisonnés, sauf s'ils sont extérieurs.

Isolées Jumelées

4e étage duplex admis


si une pièce principale Si plancher bas
et accès au 3° étage du logement
le plus haut> 8 m :

J
escalier encloisonné,
sauf s'il est extérieur
En bande à structures non indépendantes
3
2
l
î
arro En bande

a) habitations individuel/es b) habitations collectives


RDC
Maxi 8 m

Figure 2 : Bâtiments de 2• famille

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 21
Classement des bâtiments

3. Troisième famille
Elle comprend les habit ations dont le plancher bas du logement le plus
haut est situé à 28 m au plus au-dessus du sol utilement accessible aux
engins des services de secours et de lutte contre l'incendie.
Dans cette fami ll e, on distingue deux groupes : 3· A et 3· B.

3.1 Troisième famille A


Ce groupe comprend les habitations répondant à l'ensemble des prescrip-
tion s suivantes :
- comporter au plus sept étages sur rez-de-chaussée ;
- comporter des circulations horizontales telles que la distance entre
la porte palière de logement la plus éloignée et l'accès de l'escalier
encloisonné soit au plus égale à 10 m ;
Remarque - être implantées de te lle sorte qu'au rez-de-chaussée les accès aux
Le bâtiment doit en conséquence escal iers soient atteints par la voie échelles. Ces accès doivent être situés
posséder une longueur de façade soit d irectement à l'e ndro it désigné par l'adresse postale, soit être
satisfaisante pouvant être atteinte
par les échelles aériennes
en vue directe de cet endroit.
des sapeurs-pompiers. Logement s en duplex
et triplex admis
si une pièce principale
et accès au 7e étage H ~ 28 m
+
3 conditions

R + 7 maximum

D = distance entre la porte


de l'appartement le p lus éloigné
et la porte de la cage d'escalier

Accès escalier atteint


par voie échelles
(perpendiculaire ou parallèle)
H

CO RDC
I-
l/)
u 1m
.,E J
,E
~ ·- 1à8m
......
0

N
Figure 3 : Bâtiments de 3• famille A
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
22 https://www.GCAlgerie.com/
Classement des bâtiments

3.2 Troisième famille B Remarq ue


Dans les communes dont les services
Ce groupe comprend les habitations ne satisfaisant pas à l'une des de secours et de lutte contre l'incendie
conditions précédentes. sont dotés d'échelles aériennes
de hauteur suffisante, le maire peut
Toutefois, les d ispositions ci-après doivent être respectées: décider que les bâtiments classés
les accès aux escaliers doivent être situés à moins de 50 m d' une voie en 39 famille 8, situés dans le secteur
d'intervention desdites échelles,
ouverte à la circul ation répondant aux caractéristiques définies ci-après
peuvent être soumis aux seules
(voie engins) ; prescriptions fixées pour les bâtiments
les circulations horizont ales (distances entre la porte de l'appartement classés en 38 famille A. Dans ce cas :
- la hauteur du plancher bas
le p lus éloigné et la cage d'escaliers) ne doivent pas excéder 15 m et
du logement le plus haut du bâtiment
doivent être soit désenf umées, soit à l'ai r libre (une circulation à l'a ir libre projeté doit correspondre à la hauteur
étant limitée à 25 m). susceptible d'être atteinte
par ces échelles ;
Le classement en 3• famille B obl ige à respecter en tous points les disposi-
- chaque logement doit pouvoir être
t ions applicables à ce groupe. atteint soit directement, soit par un
parcours sûr (balcon s, passerelles,
Duplex coursives ...) ;
-, H s; 28 m
et triplex idem - les bâtiments comportant plus de
' 7 étages sur rez-de-chaussée doivent
+
une seule être équipés de colonnes sèches.
n• des conditions
de la famille A
non satisfaite

n
> R+7
ou
- H D > 10 m
ou
accès escal ier
ze non atteint
par voie échelles
1er

RDC
//!\
L ,,(/
1- Dist ance voie engin s; 50 m r
Figure 4 : Bâtiments de 3• famille B

CO
I-
l/)
u
~
......
0
Pour plus de documents
cliquer ci-dessous
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.

www.GCAlgerie.com
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 23
Classement des bâtiments

Logements en duplex 4. Quatrième famille


ou triplex admis
si une pièce principa le
et accès au p lancher 50 m
Elle comprend les habitations dont le plancher bas
du logement le plus haut est situé à plus de 28 m
et à 50 m au plus au-dessus du niveau du sol utile-
ment accessible aux engins des services publics de
secours et de lutte contre l'incendie.
Ces habitations doivent être implantées de telle
sorte que les accès aux escaliers protégés soient
situés à moins de 50 m d' une voie ouverte à la
circulation répondant aux caractéristiques définies
pour les voies engins.
Lo rsqu 'un immeuble de la 4• famille contient des
locaux à usage autre que d 'habitation, il d o it être
> 28 m rangé dans la catégorie des im meubles de gra nde
~ Som
haut eur (IGH). Il subit donc le classement GHZ (IGH
à usage mixte).
Cependant, le bât iment demeure en 4e famil le
lorsque les locaux contenus répondent à l'une des
condition s suivantes (figu re 6) :
• les locaux affectés à une activité professionnelle
font partie du même e nsemble de pièces que
celles où se déroule la vie fa mi lia le ;
• les locaux affectés à une activité professionne lle,
de bureaux ou constitu ant un étab lissement
recevant du publ ic (ER P) dépendent d'une
même personne physique ou m orale et :
- forment un seul ensemble de locaux contigus
d'une surface de 200 m 2 au p lus, pouvant
!. Distance voie engin ~ 50 m
.1 accueil lir 20 personnes au plus à un même
niveau,
Figure 5 : Bât iments de 4• fam ille
- sont isolés des autres part ies du bâtiment par
des p arois CF 1 h et des blocs-portes PF Y2 h ;
- les locaux affectés à des activités p rof ession -
nelles, de b ureaux, ou constitua nt des ERP
de s• catégorie répondent à l'ensemble des
con ditions suivantes :
- le plancher bas d u niveau le plus haut occupé
CO par ces locaux est toujours situé à 8 m au
I-
l/) plus au-dessus du niveau du sol exté rieur
u accessible aux piétons,
~
...... - chaque niveau occupé par ces locaux a au
0
N m o ins une façade en bord ure d'une voie
© engins,
......
~
Ol
- ces locaux et leurs dégagements sont isolés
ï:::: de la partie du bâtiment réservée à l'habi-
>-
a. tation par des parois CF 2 h sans aucune
0
u intercommunication ;

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
24 https://www.GCAlgerie.com/
Classement des bâtiments

• les ERP sont du type N (restaurants, débits de boissons) et répondent


aux conditions suivantes :
- être implantés aux deux niveaux les plus é levés,
- accuei llir un effectif de 500 personnes au maximum,
- n'avoir aucune communicat ion d irecte avec l'immeuble,
- être desservis par deux escaliers protégés de deux unités de
passage (UP).

ERP de type N si :
- sur 2 derniers niveaux
aucune communication
avec l'immeuble
- 2 escaliers protégés
- de 2 unités de passage
- 500 personnes
maximum

Activité prof essionnelle si :


intégrée au logement

Activité de bureaux,
ERP si locaux :
- à une seu le personne
- dans un seul ensemble
s 200 m2
- s 20 p ersonnes
isolés de l'immeuble
- parois CF 1 h
- portes PF Y2 h

Bureaux ou ERP
se cat égorie si :
- planchers
CO
I- à 8 m maximum
l/) - au moins une façade
u sur voie engins
~
...... - locaux isolés par :
0 - pa rois CF 2 h
N
- aucune
© communication
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u
Figure 6 : 4• famille non classable en IGH

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Dispositions construe8vêi

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 27
Dispositions constructives

1. Implantation - Desserte

Tous les bâtiments d'habitation doivent être desservis par des voiries desti-
nées à la circulation et à l'uti lisation des engins des sapeurs-pompiers.
Ces voiries sont de deux sortes :
- les voies engins ;
- les voies échelles.
Remarque Les bâtiments de la 3· famille A doivent être atteints par une voie échelles
Les définitions des voies engins afin d'offrir une façade ou partie de façade accessible en fonction de la
ou voies échelles
géométrie de la construction. Les bâtiments de la 3· famille B et de la
qui sont données ici sont celles
prévues pour les ERP, 4· famille ne doivent pas être distants de plus de 50 m d'une voie engins
notamment pour ce qui concerne (distance mesurée entre la voie et la cage d'escalier).
la force portante
et la résis tance
Cette distance de 50 m pourra être réduite à la demande des services de
au poinçonnement. secours dans le cas où la géométrie du terrain présente des difficultés
d'intervention.

1.1 La voie engins


C'est une voie uti lisable par les engins
des services de secours et de lutte
contre l'incendie. La cha ussée répond
aux caractéristi ques suivantes quel que
soit le sens de la circulation suivant
- Permet aux engins
_____..,....,.,,,,,.., d'accéder depuis lequel el le est abordée à part ir de la
la voie publique voie publique :
sous condition :
largeur (€) : 3 m, bandes réservées
au stationnement exclues ;
force portante calcu lée pour
' - - - - - - - - - - - surcharge : 160 kN un véhicule de 160 kN (avec un
90 kN maxi par essieu maximum de 90 kN par essieu,
- H ;'! 3,50 m ceux-ci étant distants de 3,60 m au
- p ~ 15 %
minimum);
résistance au poinçonnement :
80 N/cm 2 sur une surface minimale
de 0,20 m 2 ;

rayon intérieur minimal R : 11 m ;


surlargeur S = 15/R dans les
virages de rayon inférieur à 50 m
Su rlargeu r _ / (;'! 3m
CO (S et R ét ant exprimés en mètres) ;
I- S =12 si R < 50 m
l/) R hauteur libre (H) autori sant le
u passage d'un véhicule de 3,50 m
~
...... de ha uteur;
0 Figure 1 : Caractéristiques des voies engins
N
pente (P) inférieu re à 15 %.
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
28 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

Attention
1.2 La voie échelles
Conformément aux dispositions
C'est une voie utilisable pour la m ise en station des échelles. En réa lité, réglementaires, dans le cas où le maire
c'est une partie de la« voie engins» dont les caractéristiques sont complé- décide que les bâtiments classés
tées et modifiées comme suit : en 3" famille 8 peuvent être
soumis aux seules prescriptions fixées
- la longueur minimale est de 10 m ; pour les bâtiments classés en
- la largeur (C), bandes réservées au stationnement exclues, est portée à 3" famille A, ne sont considérés
comme accessibles que les logements
4m; dont un point d'accès (bord de la
- la pente maximum est ramenée à 10 %. fenêtre ou du châssis) est situé, en
projection horizontale, à moins de 6 m
Si cette section de voie n'est pas sur la voie publique elle doit lui être du bord de la voie pour l'emploi des
raccordée par une voie utilisable par les engins de secours (voie engins) échelles de 30 m. Cette distance est
(figure 4). réduite à 2 m pour les échelles de
24 m et nulle pour les échelles de
Les voies échelles peuvent soit être parallèles, soit perpendiculaires à la 18 m. Toutefois sont également
façade desservie (figure 3). considérés comme accessibles les
logements dont le point d'accès, bien
que situé au-delà des distances fixées
1.2.1 Voies parallèles ci-dessus, permet néanmoins de les
Leur bord le plus proche doit être à moins de 8 m et à plus de 1 m de la atteindre par un parcours sûr
(balcon filant, passerelle, terrasse).
projection horizonta le de la partie la plus saillante de la façade pour l'em-
p loi des échel les de 30 m.
La distance est réduite à 6 m pour les échelles de 24 m et à 3 m pour les
échelles de 18 m.

1.2.2 Voies perpendiculaires


Leur extrémité doit être à moins de 1 m de la façade et el les doivent avoir
une longueur minimale de 10 m.

CO
I-
l/)
u
~
.-1
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 29
Dispositions constructives

Figure 2 : Caractéristiques des voies échelles

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol Voie engins
ï:::: Voie échelle
>-
a. perpendiculaire
0 à la façade
u
Voie publique

Figure 3 : Voies échelles parallèles ou perpendiculaires

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
30 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

1m<d<8m

Voie engins Voie publique

Io

3.50 rn ID 1..,,.. ~,,,,....,,,......


71 7.
Stationnement

Voie
3 rn j~_____________,
Chaussée
Largeur
utilisable

Trottoir
La hauteur libre min imale est de 3,50 m imposée
dans les sections d'accès en terrain plat. Par contre,
Profil en travers d'une voie la hauteur libre nécessaire doit êt re calculée ou
vérifiée dans le cas où le sol change de pente dans
un passage couvert.

Figure 4 : Caractéristiques des voies engins et voies échelles

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 31
Dispositions constructives

1.3 Synthèse voie engins et voie échelles


Remarque Le tableau 1 résume les obligations de desserte des bâtiments d'habitat ion .
La réglementation ne fixe pas
de norme concernant la desserte des Tableau 1 : Obligations de desserte des bâtiments d'habitation
bâtiments de la 1• et de la 2' famille.
Type de bâtiment Définition de la voie de desserte
Néanmoins, dans son article R. 111-5, le
Code de /'urbanisme précise que 1· fam ille
le projet peut être refusé
2· fam ille
sur des terrains qui ne seraient pas
desservis par des voies publiques 3· fa m ille A Voie échelles
ou privées dans des conditions Voie engi ns situ ée au maxim um à 50 m de l'accès
répondant à son importance 3· famille B
à la cage d'esca liers
ou à la destination des constructions
Voie engins situ ée au maximum à 50 m de l'accès
ou des aménagements envisagés, 4· fam ille
à la cage d'esca liers
et notamment si les caractéristiques
de ces voies renden t difficile
la circulation ou /'utilisation des engins Tout efois, dans les communes dont les services de secours et de lutte
de lutte contre /'incendie. contre l'incendie sont dotés d'échelles aériennes de hauteur suffisante, le
maire peut décider que les bâtiments classés en 3• fami lle B, situés dans
le secteur d'intervention desdites échelles, peuvent être soumis aux seules
prescriptions fixées pour les bâtiments classés en 3• fam ille A. Dans ce cas,
la hauteur du plancher bas du logement le plus haut du bâtiment projeté
doit correspondre à la hauteur susceptible d'être atteinte par les échelles
et chaque logement doit pouvoir être atteint soit directement, soit par un
parcours sûr.

1.4 Cas des façades en retrait


Le cas spécifique des fa çades en retrait n'est pas pris en compte par le
Règlement de sécurité. En principe un seul niveau en retrait n'empêche
pas les sap eurs-pompiers de l'aborde r par un parcours en t errasse, alors
que l 'existence de deux niveaux successifs en retrait nécess ite la mise en
place d'un dispositif spécifique tel qu'u ne échel le à crinoline par exemple,
pour atteindre le deuxième ret rait.
En tout état de cause, l'avis d es services d e secours et de lutte co ntre
l'incend ie doit systé mat iquement être sollicit é pour tout projet comport ant
des façades accessibles en retrait.

1.5 Circulation des piétons à l'extérieur


Les aires réservées à la circu latio n des piétons entre la voirie générale et les
accès principaux aux immeubles doivent être nettement distinctes de celles
réservées à la circulation automobile.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
32 https://www.GCAlgerie.com/
Disposit ions constructives

2. Isolement par rapport aux tiers


et aux autres volumes

Les tiers peuvent être accolés, en vis-à-vis, ou sup erposés.


L'isolem ent devra être le plus pénalisant des règles de construction concer-
nees.
Pour cet isoleme nt, les bât iments d'habitat ion sont considérés comme
étant à risques coura nts.
Tableau 2 : Isolement par rapport aux tiers et aux autres volumes

Isolement de l'habitation
Conditions d'isolement Observations
par rapport à :

Selon que le tiers


Parois CF 2 ou 3 h
est à risques ou non
Un ERP du 1•• groupe
Selon que le tiers
Planchers CF 1 à 3 h
est à risques ou non

Un ERP de 5• catégorie Parois et planchers CF 1 h

Parois et planchers CF 2 h CF ramené à 1 h si 2° famille


Un parc de stationnement
couvert Communications par sas avec deux portes PF 1/2 h
s'ouvrant vers l'intérie ur du sas

Parois CF 1 h, portes CF 112 h 3• et 4• fam illes

• Interdit d'ouvrir sur les esca liers encloisonnés en bâtiment


Aux caves ou celliers collectif
Distance maximum 20 m
• Volume de caves desservi par un escalier propre
pour atteindre la sortie
sans passer par un autre volume, ma is co mmunication
possible avec le pa rc

• Au ROC, dissociation des cages d' escaliers vena nt du sou s-


sol de celles menant aux étages
Au sous-sol et au ROC • Esca lier venant du sous-so l : porte CF 1/2 h avec FP
(possibilité de fermeture à clé mais avec dispositif
d'ouverture sans clé depuis l'inté ri eur)

Valeurs doublées
• Parois CF 1 h, porte CF 112 h pour le loca l réceptacle
si emplacement dans un parc
Aux locaux vide-ordures • Co nduits PF de traversée 30 min (3• famille)
ou 60 min (4• famil le)
• Vidoirs PF '.4 h ou 1/2 h, sa uf si la porte présente cette qu alité

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 33
Dispositions constructives

Remarque
Les éléments porteurs verticaux,
3. Stabilité au feu
situés en façade ou en pignon
des bâtiments, doivent présenter Les éléments porteurs verticaux des habitations et les planchers doivent
ces degrés de stabilité uniquement
présenter les degrés de résistance au f eu stipulés dans le tableau 3.
vis-à-vis d'un feu se développant
depuis /'intérieur du bâtiment dans les
Tableau 3 : Degrés de résistance au feu des éléments porteurs verticaux des habitations
conditions d'un essai prévu par
et les planchers
les textes réglementaires.
Ces dispositions ne s'appliquent pas
aux éléments de charpente Stabilité au feu des éléments Degré coupe-feu
Type de bâtiments
des toitures. porteurs verticaux des planchers111
Concernant les planchers, ces
1'" famille %h % h l21
prescriptions ne s'appliquent pas :
- aux planchers situés au-dessus 2• famille 112 h V2 h
d'un vide sanitaire non accessible ;
3" famille A et B 1h 1h
- aux planchers hauts, aux
faux-planchers ou plafonds 4• famille 1 h 112 1 h V2
du dernier niveau habitable 1. A l'exclusion de ceux établis à
l'intérieur d'un même logement (duplex ou triplex).
lorsque les parois verticales de 2. Il s'agit du plancher haut du sous-sol.
l'enveloppe des logements
sont prolongées jusqu'à
Par ailleurs, les éléments porteurs verticaux des balcons à structures
la couverture du bâtiment.
indépendantes, des coursives, passerelles extérieures et circulations à l'a ir
Remarque
libre dans les bâtiments d'habitati on col lectifs (à l'exclusion des bâtiment s
La résistance au feu des éléments de la 1r• famille) d o ivent justif ier d'un degré de st abilité au feu SF Y2 h (R30).
porteurs verticaux et horizontaux De même, les éléments porteurs horizont aux des coursives, passerel les
des balcons à structures
extérieures et circulations à l'air libre reliant les logements aux escaliers
indépendantes, coursives, passerelles
extérieures et circulations à l'air libre
ou permetta nt de quitter l'immeuble doivent justifier d'un degré de
peut être justifier à par tir des actions p are-flamm e PF 1/4 h (RE1 5) p our les bâtiments d'habitation de la première
thermiqu es aux structures extérieures fam ille et d'un degré pare-flamme PF Yi h (RE30) pour les bâtiments
déterminées selon la norme d'habitation de la seconde à la quatrième fami ll e incluse.
NF EN 1991- 1-2 et son annexe
nationale en s ubstitution
à une justification à partir d'une
sollicitation thermique conventionnelle
(courbe ISO 834).
4. Couverture

a) Les revêt ements de couvertu res classés en catégorie MO à M3 peuvent


être utilisés sa ns restrict ion s'ils sont établis sur un support continu en
m at ériau incombustible ou en panneaux de bois, d'aggloméré de fibres
de bois ou matériau reconnu équivalent par le comité d'étude et de classi-
fication des matériaux et éléments de construction par rapport au danger
d'incendie (CECMl)t1J, pour un indice de propagation 1.

CO
1-
(/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

1. CECMI : Comité d'étude et de classification des matériaux et éléments de construction face au risq ue incendie -
ministère de !'Intérieur. Dans le respect des principes dégagés par la circulaire du 30 novembre 2012, le Premier
ministre n'a pas reconduit le CECMI en 2015.

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
34 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

/Mitoyen ou limite de parcel le

I~·~
~ Sm

CD~Œ>
Indices de propagation
Pas de restriction d'emploi au-delà de 12 m
Figure 5 : Indice de propagation des couvertures combustibles selon l'éloignement

Les couvertures, dont les revêtements sont classés en catégorie MO à M3,


sont assimilées à des couvertures d'indice 1.
Lorsque la distance minimale est mesurée par rapport à la limite de
propriét é, la couverture du bâtiment à implanter ultérieurement sur la
parcelle voisine est considérée fictivement comme étant d' indice 1.
b) Les revêt ements de couverture classés M1 à M4 établis sur un support
discontinu doivent avoir la même classe de pénétration que celle fixée
ci-dessous selon les fami lles des bâtiments :
habitat ion de la 1'• fami lle: T/5 ou T/15 ou T/30;
habitat ion d e la 2° fami lle: T/15 ou T/30 ;
habitation des 3° et 4• familles: T/30.
L'indice de propagatio n d e la co uverture d'un immeuble se détermine Attent ion
selon le tableau 4, en fonction : L'arrêté du 14 février 2003
(JO du 14 mars 2003), concernant
de la d istance qui le sépare, soit d'un immeuble voisin,soit de la limite
les toitures, prend en compte les
de propriété ; euroclasses. Un nouveau classement
de l'indice de propagation de la couverture de l'immeuble voisin . est donc établi par le CECMI et
sera introduit progressivement
dans le Règlement de sécurité.
Tableau 4 : Indice de propagation de la couverture d'un immeuble
Ce classement est le suivant :
Indice au mot Roof (toiture en anglais)
sont associés les lettres B, C et 0
Distance minimale Indice minimal recherché
Indice de l'immeuble voisin pour les désignations Broof, Croof
pour l'habitation et Oroof. Ainsi par exemple,
de 0 à 4 m 1 1 un ancien T30 indice 1 est classé
2 1 Broof (T3). Seuls les laboratoires
CO de 4 à 8 m européens agréés pourront délivrer
I- 1 2
l/) ces classements.
u 3 1 Il faut donc attendre la parution
~ de8à 12m 2 2 de ces nouveaux classements
......
0
1 3 dans le Règlement de sécurité.
N

©
...... Au -delà de 12 m, toute couverture peut être uti lisée sans restriction .
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 35
Dispositions constructives

5. Façades
Les d ispositions retenues ont pour objet de limiter la propagation du feu
par les façades.

5.1 Revêtements des façades


Les dispositions suivantes doivent être respectées (figure 6):
- pour les habitations des 1 re et 2 e familles, les parements extérieurs
des façades (menuiseries, coffrets de branchements, remplissage des
garde-corps et fermetures exclus). doivent être classés en cat égorie M3
au moins ou réa lisés en bois ;
- toutefois pour les habitations individuelles iso lées de la première
famille, il pourra êt re fait except ion à cette règle lorsque la façade, dont
les parties pleines sont revêtues de parements classés en catégorie M4
se trouve à plus de 4 m de la lim it e de propriété;
- dans les habitations de 3e et 4e famill es, si P est la distance minimale
comprise entre les plans des vitrages des immeubles en vis-à-vis ou
entre le plan des vitrages d 'un immeuble et la limite de propriété et
H la hauteur la plus élevée de ces deux immeubles, les parements
extérieurs des façades des étages (menuiseries, coffrets d e branche-
ments, remplissage des garde-corps et fermetures exclus) doivent être
classés en catégorie M2 au moins si P/H est inférieur à 0,8.
Tableau 5 : Dispositions à respecter

Mat éria ux M4 interdits sauf si inclinaiso n à 30 % (couvertures) et


1'" et 2• familles en 1" famille lorsque la façade se trouve à plus de 4 m de la limite
de la propriété

si P/H < 0,8 : M2


3° et 4" familles
si P/H > 0,8 : M3 (à rez-de-cha ussée to ujours M2)

M2

CO
I-
l/) Voir aussi :
u - Arrêt é du 10 septembre 1970
~ M3 ou bois relatif à la classificat ion
......
0
N
si~ 2 0,8 des façades vitrées
par rapport au danger incendie ;
© - Instruction technique n° 249
...... relative aux façades .
~
Ol H
ï::::
>-
a.
0
u

Figure 6 : Revêtement de façades

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
36 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

5.2 Résistance à la propagation verticale


du feu par les façades autres
que les façades d'escaliers

5.2.1 Façades comportant des ouvertures


La règ le dite du « C + D » est applicable (figure 7).
La règle dite du « C + D » concerne la création d'un obstacle au passage
du feu d'un étage à l'autre.
Si l'obstacle est vertical (par exemple: épaisseur du plancher+ allège) c'est
le terme « C » exprimé en mètres qui est concerné.
Si l'obstacle est horizont al (par exemple : balcon) c'est le terme « D »
exprimé en mètres qui est concerné.
Les va leurs C et D sont liées par une des relat ions ci-après en fonction de
la masse combustible mobilisable.

• Habitations de 3e fa mille A
C + D ~ 0,60 m si M ~ 25 MJ/m 2
C+ D ~ 0,80 m si 25 MJ/m 2 < M ~ 80 MJ/m 2
C+ D ~ 1, 10 m si M > 80 MJ/m2

• Habitations de 3e famille B et habitat ions de 4e fam ille


C + D ~ 0,80 m si M ~ 25 MJ/m 2
C + D ~ 1,00 m si 25 M J/m 2 < M ~ 80 M J/m 2
C + D ~ 1,30 m si M > 80 MJ/ m 2
C et D, exprimés en mètres, sont définis so it d ans l'arrêté re latif à la
classification des façades vitrées par rapport au danger d'incendie, soit
dans l' instruction technique relative aux façades .
M, exprimé en MJ/ m 2, est la masse combustible mobilisable, de la façade Remarq ue
à l'exclusion des m enuiseries, fermeture et garde-corps, rap portée au m 2 Pour /'application de la règle du C + D,
de façade, baies comprises. Dans le cas de maçonnerie t radit io nnelle, cette il n'est pas tenu compte des orifices
de ventilation dont la section
masse est nulle. Elle peut dans certains cas êt re déterminée conformé- ne dépasse pas 200 cm 2.
ment aux règl es de l'instruction technique susvisée. Dans le cas contraire,
elle est mesurée par l'essai co nduit dans les condit ions f ixées par l'arrêté
susvisé relatif à la classification des façades vitrées par rapport au danger
d'incendie.

CO
I- 5.2.2 Façades ne comportant pas d'ouvertures
l/)
u Pour les façades ne comportant aucune ouvert ure, à l'exclusion des orifices
~
...... de ventilation lorsque la sect ion de chaque orifice ne dépasse pas 200 cm 2,
0 les d ispositions ci -dessus ne sont pas applicables; cependant, la somme d e
N
la durée coupe-feu du pannea u exposé d e l 'intérieur et ce ll e du panneau
©
...... exposé de l'extérieur doit être au moins égale à 60 min (figure 8) .
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 37
Dispositions constructives

Les durées coupe-feu à prendre en considérat ion pour chacune des faces
exposées sont les durées réel les constatées au cours des essais définis par
l'arrêté relatif à la classificat ion des matériaux et éléments de construction
par catégories et fixant les critères permettant de déterminer le degré de
résist ance au feu des éléments de construction, les méthodes d'essais et le
programme thermique matérialisant l'action des incendies et non les degrés
coupe-feu normalisés en résultant.
Cependant, lorsqu'une façade comportant des ouvertures satisfait aux règles
générales visées en A ci-dessus, la façade de constitution identique, mais ne
comportant pas d'ouverture n'est pas soumise à la règle ci-dessus.

Indice caractéristique
de classe suivant essai
des façades vitrées,
exprimé en mètres ou
hauteur exprimée
rn+-+-~~ en mètres Ventilations
non prises
---o1111+-_,._--; Distance mesurée en compte
0
en mètres si<:; 200 cm2
chacune

Durée réel le CF
_.,,.,....._--1 fa ce exte rne

+
.--i!--tt-- +-t-+--+i Durée réelle CF
face interne

Vent ilations <! 60 minutes


<:; 200 cm2
chacune non prises
en compte
dans le calcul

Figure 7 : Façades comportant des baies Figure 8: Façades ne comportant pas d'ouverture

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
38 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

6. Distribution intérieure

La distribution intérieure des bâtiments doit respecter les dispositions


ci-après.

6.1 Recoupement vertical des bâtiments


Les groupements en bande de maisons individuel les et les bâtiments de
grande longueur doivent être recoupés au moins tous les 45 m par un mur
dont le degré de résistance est le suivant.
Tableau 6 : Résistance au feu du mur de recoupement

Type de bâtiments Résistance au feu du mur de recoupement

1 re famille CF 'li h
2• fam ill e CF 1 h
3• famille A et B CF 1 h 'li
4• famille CF 1 h V2

Remarque
Le mur séparatif peut comporter
des ouvertures munies d'un bloc-porte
avec ferme-porte ou de tout autre
dispositif de franchissement,
CF 1 h pour la 4• famille, CF ~ h
dans les autres cas.

45 m maxi

Figure 9 : Recoupement des bâtiments

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 39
Dispositions constructives

6.2 Parois séparatives des logements


Les parois séparatives des logements doivent présenter les caractéristiques
indiquées dans le tableau 7 (figure 10).
Tableau 7 : Caractéristiques des parois séparatives des logements

Résistance au feu des parois séparatives


Type d'habitations
des logements
Habitations individuelles 1••
et 2• familles jumelées CF% hc11
ou en b ande
2• famille collective CF Vi h
3• famille A et B CF Vi h
4• famille CF 1 h
1. Il s'agit des parois séparatives des habitations.

Résistance au feu des b locs-portes des logements, voir tableau 8.


Tableau 8 : Résistance au feu des blocs-portes des logements

Type d'habitation Résistance des blocs-portes des logements

1'" famille -
2• famille collective PF V. h
3• famille A et B PF V. h
4° famille PF Vi h

Pa rois enveloppe des logements, à l'exclusion des façades :


- parois enveloppe CF
- blocs-portes palières PF

Figure 10: Un des cas de famille avec parois séparatives des logements

6 .3 Les locaux collectifs résidentiels (LCR)


CO Les locaux collectifs résid ent iels de plus de 50 m 2 ét abl is dans
I- les bâtiments d'habitation col lectifs sont assim il és à des ERP au sens du
l/)
u Code de la construction et de l'habitation . Ils doivent donc respecter
~
...... les conditions fixées par le Règlement d e sécurité contre l'incendie
0
N des établissements recevant du public. Ce sont souvent des établissements
© de 5° catégori e.
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
40 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

6.4 Isolation des parois par l'intérieur


Les matériaux et produits d 'isolati on ne doivent p as constituer, compte
tenu éventuellement des mat ériaux de protection dont ils sont revêtu s,
un risque inadmissible pour les occupants au regard des phénomènes
su ivant s :
- diminution du délai d'embrasement général isé du loca l ;
- émissio n de gaz toxiques pendant la période où les occupants sont
encore présents dans le logement où le feu a pris naissance ;
- émission de gaz toxiques et de fumées hors du logement dans lequel le
feu a pris naissance, après l'évacuation du logement sinistré.
Les matériaux d'isolation et leur mise en œuvre sont considérés comme
répondant aux exigences ci-dessus s'ils sont conformes aux ind icat ions
contenues dans le « Guide d e l'isolation t herm ique par l'intérieur d es
b âtiments d'habitation du point de vue des risques en cas d'incendie »,
Cahiers du CSTB 410, juin 2000, cahier 3231.

7. Locaux à risques

Les locaux annexes ou techniques présentant un risque incendie sont :


- les cel liers ou caves ;
- les vide-ordures ;
- les parcs de stationnement.
Ils doivent être protégés des locaux d'habitation.

7 .1 Celliers ou caves
Les ensembles regroupant des cel liers ou caves indépendants des loge-
ments, aménagés en étage, rez-de-chaussée ou sous-sol, doivent être
séparés des autres parties de l'immeuble par des parois CF 1 h en 3•
et 4• familles (figure 11 ).
Les b locs-portes de ces ensembles doivent être CF Yi h, ouvrir dans le sens
de la sortie en venant des cell iers ou des caves, être munis d'un ferme-port e
et ouvrables sans clé de l'intéri eur.
Ils peuvent s'ouvrir:
sur l'extérieu r ou en sous-sol, sur des locaux reliés à l'ext éri eu r à
l'exception des p arcs de stationnem ent;
CO
I- - sur des circu lati ons horizonta les.
l/)
u Ils ne doivent pas s'ouvrir sur les escaliers encloisonnés d esservant les
~
...... logements des bâtiments co llectifs .
0
N Ces blocs-portes ne s'ouvrent sur le parc de stationnement que s'il existe
© un autre accès tel que défini ci-dessus et si cet accès sur le parc se fait par
......
~ l'intermédiaire d'un sas.
Ol
ï:::: Le trajet à parcourir entre la porte du cell ier o u de la cave la p lus é loig née
>-
a.
0 et la porte de sortie de l'ensemble doit être au p lus égal à 20 m.
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 41
Dispositions constructives

Les celliers ou caves et leurs circulations ne doivent pas comporter d'aéra-


tion donnant sur les aut res circu lations de l'immeuble.
Les ensembles doivent êt re recoupés en autant de volumes qu'il y a de
cages d'escalier les desservant, par des parois CF 1 h dont les portes doivent
être PF Y2 h, être munies de ferme-porte et ne pas comporter de dispositif
de condamnation.
Ainsi, chaque volume de cave doit être desservi par un escalier propre, sans
passer par un aut re volume. Une communication est cependant possible
avec le parc de stationnement (figure 11 ).
Enfin, dans toutes les habitations collect ives, les portes d'accès aux
sous-sols ne peuvent être munies de dispositifs de condamnation que si
elles sont ouvrables sans clé depuis l'intérieur.

Logement

Ouverture Paroi: CF 1 h
interdite (art. 8) : CF Y2 h
sur
escalier X ~----~ Bloc-porte :
CF Y, h dont porte :
- ouvrant vers sortie
- ferme-porte
- o uvrable sans clé
de l'intérieur
- ouvrant sur l'extérieur
ou local sur l'extérieur
ou sur circulation
horizontale
- distante de 20 m
au pl us de la porte
de la cave ou du ce llier
la plus éloignée

Communicat ion possible


dans le parc si passage par sas

~-------
llCO Paroi :
- entre caves ou cellier
de chaq ue escal ier
- CF 1 h
CF Y, h (art. 8)
CO ~---1----- Si porte :
I- - avec ferme-porte

===-----====~::::::::::::::--
l/)
u - sans condamnation
~
PF Y, h
......
0
N

©
......
~ ~~-------- Accès sous-sol
Ol
ï:::: condamnable si
>-
a.
ouvrable sans clé
0 de l'intérieur
u

Figure 11 : Caves ou celliers

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
42 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

7.2 Vide-ordures

7.2.1 Installation
L'arrêté du 14 juin 1969 (relatif aux vide-ordures) établit les règles re latives
à l'établ issement de vide-ordures dans les immeubles d'habitation, c'est-
à-dire :
le dimensionnement du conduit;
l'aménagement des vidoirs ou locaux vidoirs (logett es) ou de récept ion
des ordures ;
la ventilation et l'entretien des vide-ordures.

Conduit de chute Les essais de VO réalisés selon


l'arrêté du 21 avril 1983 (annexe 4)
qui envisage un feu à l'intérieur
du conduit amènent à retenir
une paroi CF Yi h, donc :

, . . . . - - - - - - - - - - Coupe-feu
V CFa de t raversée
.... - CFa + CFb
CFb = 60 m inutes

V idoir
dans local commun :
,....------++-- - - vidoir PF
~ - non obligatoire
lY si porte PF

Dans logement :
1+--+--+--+-+--+-- +-- - - conduit C F
, ;J1o--- - - - - - - - "' - - vidoir PF Yi h

Local réceptacle
dans parc de
~ stationnement :
"'------- - paroi CF 2 h
11+-- - - - - - bloc-porte CF 1 h
+ ferme-porte
CO
I-
l/)
u
~
...... ~ A utre emplacement :
0
N "------- - paroi CF 1 h
1+-- - - - - - bloc-porte CF Yi h
© + ferme-porte
......
~ - sauf si porte
Ol
ï:::: en façade :
>-
a. aucune exigence
0
u Figure 12 : Mesures d'isolement des vide-ordures

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 43
Dispositions constructives

7 .2.2 Protection contre l'incendie


L'arrêté du 31 janvier 1986 définit les mesures d'isolement entre les
vide-ordures et différents locaux comme le montre la figu re 12.
Dans les habitations des 3• et 4• familles, les conduits de chute de vide-
ordures doivent assurer un CF de traversée respectivement de degré
30 min et 60 min.
Le vidoir en position fermée doit présenter, vis-à-vis d'un feu venant
de l'intérieur du conduit, une caractéristique de résistance au feu
PF respectivement de degré un 1,4 h et une Y2 h. Si le local dans lequel
est installé le vidoir est équipé d'une porte pare-flammes respectivement
de degré un 1,4 h et une Y2 h, aucune caractéristique pare-flammes n'est
exigée pour le vidoir.
Lorsque les vide-ordures sont situés à l'intérieur des logements, les
conduits de chutes ou les gaines les contenant doivent être CF Y2 h dans
les habitations de la 3e fami lle, CF 1 h dans les habitations de la 4e famille.
Les vidoirs doivent être PF Y2 h.
Remarque Dans les habitations des 3e et 4e famil les, lorsque le local réceptacle des
Il est à noter que ces exigences ordures est sit ué dans les parcs de stationnement, ses parois doivent être
ne visent pas les portes situées CF 2 h et le b loc-porte, équipé d'un ferme-porte, doit êt re CF 1 h. Si ce
en façade du bâtiment.
local est situé à tout autre emplacement, ses parois doivent être CF 1 h et
le bloc-porte, équipé d'un f erme-porte, doit être CF Yz h.

7 .3 Parcs de stationnement
Les parcs de stationnement, qui sont également des volumes à risques,
font l'objet d'un chapitre spécifique.
D'une manière générale ils sont isolés par des parois et planchers CF 2 h.
Les communications s'effectuant par des sas équipés de deux portes
PF Yz h s'ouvrant vers l'intérieur du sas.

8. Conduits et gaines

Toutes les dispositions doivent être prises pour qu'un incendie ne se


propage pas par les conduits et les gaines.
On appelle:

CO
- conduit : un volume fe rmé servant au passage d'un fl uide déterminé ;
I- - gaine : un volume fermé généralement accessible et renfermant un ou
l/)
u plusieurs conduit s ;
~
...... - volet : un dispositif d'obturation placé à l'extrémité d'un conduit, il peut
0
N être ouvert ou fermé en position d'attente, il est à commande automa -
© tique ou manuelle;
......
~ - trappe : un dispositif d'accès, fermé en position normale ;
Ol
ï:::: - coffrage : un habi llage utilisé pour dissimuler un ou plusieurs conduits,
>-
a.
0
dont les parois ne présentent pas de qualité de résistance au feu et qui
u ne relient pas p lusieurs locaux ou niveaux;

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
44 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

coupe-feu de traversée d'une gaine ou d'un conduit : le temps réel,


défini par les essais réglementaires, pendant lequel une gaine ou un
conduit traversant une paroi satisfait au critère coupe-feu exigé entre
ces deux locaux.

8.1 Règles générales


Les principes du tableau 9 doivent être appliqués.
Tableau 9 : Résistance au feu des conduits

Type de bâtiment Dispositions retenues

Bâtiments individuels
Aucune restriction concernant les conduits et gaines
des 1'" et 2• familles

Les conduits et gaines traversant des murs ou des


planchers peuvent altérer les caractéristiques de
résistan ce au feu de ces parois.
Il convient en conséquence
Bâtiments collectifs de prendre les mesures nécessaires pour en rétablir
2•, 3•, et 4• familles les caractéristiques convenables par:
• emploi de conduits ou gaines d'un coupe-feu
de traversée équivalent à celui des parois franchies
avec un maximum de 60 min
• utilisation lorsque ceci est permis de dispositifs
d'obturation (clapets)

''
''
''
CO
I-
--
' ..... ... 1
........... J.......... ..
l/)
u Figu re 13 : Définitions concernant les conduits
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 45
Dispositions constructives

Conduit ou gaine

CF en minutes après paroi


+
CF en minutes avant paroi
= coupe-feu de traversée
(en temps réel exprimé
en min utes)

Figure 14 : le coupe-feu de traversée

8.2 Gaines gaz

8.2.1 Principes
Les ga ines gaz doivent être accessibles et visitables depuis les parties
communes de l'immeuble.
Elles doivent être isolées vis-à-vis des sous-sols mais ventilées dans tout
leur parcours. La section de la ventil ati on ne peut être inférie ure à 100 cm 2
et à 150 cm 2 à son débouché en toiture.
Si la gaine renferme plusieurs conduit s, la partie réservée à la cond uite de
gaz doit être séparée du reste du volum e par une paroi PF Y-1 h, jusqu'à une
distance minimum de 30 cm si la dimension de la gaine est supérieure.
Les caractéristiques de résistance au fe u d es parois, des portes et t rappes
de visite de la gaine sont déterminées dans le tableau 1O.

Tableau 10 : Caractéristiques d e résistance au feu d es parois, d es portes et trappes de visite de la g aine gaz

Situation de la gaine
Famille En cage d'escalier En parties communes autres
Parois Portes et trappes de visite12 1 Parois Portes et trappes de visite'2 '
CO
I- 3' fami lle A PF% h PF % h PF% h PF % h
l/)
u 3' fami lle B Solution interdite'" Soluti on interdite"' CF% h PF % h
~
...... 4' famille Solution interdite"' Solution interdite"' CF 112 h PF V2 h
0
N 1. Celte solution esl admise si l'escalier est • à l'air libre ... Dans ce cas, les prescriplions applicables sont celles des gaines en par ties communes autres.
© 2. Les portes et trappes de visites peuvent c omporter l'orifice indiqué à l'article 53 (3.A.1°b de section > 1OO cm' ).
......
~
Ol
ï ::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
46 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

8.2.2 Positionnement des gaines gaz par rapport


au classement des bâtiments
La gaine gaz peut être soit dans l'escalier, soit dans une autre partie
commune, soit enfin dans un local t echnique.
Les divers posit ionnements sont indiqués sur la figure 15.
À noter que s'il n'y a pas de gaines gaz dans le local technique, la ventila-
t ion de celui-ci est inutile.
Par ailleurs, la traversée par une canalisation de gaz à usage collectif d'un
parc de st ation nement couvert, annexe du bâtiment d'habitation, est
autorisée :
• si les conduites sont placées sous une gaine ventilée de degré CF 2 h;
• si les condu ites répondent aux prescriptions fixées par « l'instruction
interm inistérielle du 24 juil let 1987, en l'absence de dispositions spéci-
fiques de la réglementation portant sur la sécurité des installat ions
intérieures de gaz ».

1er recoupement tota l


à tous les niveaux
2e ventilation du local :
N : naturel le par shunt
ou
M : mécan ique 3e famil les A et B
et 4e famil le
3e venti lation gaine g az :
VB en bas de la cloison
VH en haut sur shunt

4e si parois local : PF 14 h 3e famille A ------~


ou CF 14 h 3e famille B et Yi h 4e famil le
si bloc-porte (avec joint) : PF 14 h 3e familles A
et B et Yi h 4e famille

Y2 h 4e fam ille
Interdit
3e famille B

VB

CO
I- Parois : CF 14 h 3e famille B Nou M Circulation
l/)
et 4e famil le commune
u
~ Portes (avec j oint CF 14 h 3e famille B
...... si circulation CF Yi h 4e famille
0
N protégée)

©
...... a) Dans l'escalier ou dans une autre partie commune b) Dans local technique
~
Ol Figure 15 : Position des gaines gaz p ar rapport au classement des bâtiments
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 47
Dispositions constructives

9. Dégagements

Ils doivent permettre aux occupants, en cas d'incendie, soit de quit ter
l'immeuble sans secours extéri eur, soit de recevoi r un tel secours.

9.1 Escaliers

9.1.1 Parois des cages d'escalier situées en façades


(figure 16)
Dans toutes les habitations collectives, en règle générale, les parois
d'escalier situées en façade doivent être PF 112 h.
Les parties de paroi, baies ou fenêtres qui ne sont pas PF Y2 h doivent être
situées:
- à 2 m au moins des fenêtres de la façade située dans un même plan ou
fo rmant un d ièdre d'angle supérieur à 135° ;
- à 4 m au moins des fenêtres d'une façade en retou r ou formant un dièdre
d'angle compris entre 90° et 135° ;
- à 8 m au moins des fenêtres d'une façade en vis-à-vis ou fo rm ant un
dièdre d'angle inférieur à 90° ;.
Pour les façades situées sur un même p lan ou sur des plans parallèles, la
distance minimale R entre les fenêtres doit être de 2 m.

Parois
en façade :
PF Yi h
j J 4m
mini
1
R
~I
Si partie de paroi
(baie ou fenêtre)
non PF Y2 h R~ 2 m
8m
mini

CO
I-
l/)
u
~
...... b) Cas des façades sur un même plan
0 a) Cas des façades en retour ou en vis-à-vis
N ou sur des plans parallèles
© Figure 16: Distance minimale entre fenêtres pour les parois d'escaliers situées en façade
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
48 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

9.1.2 Parois des cages d'escalier non situées en façade


Les dispositi ons retenues sont données da ns le tablea u 11.
Tableau 11 : Dispositions retenues

Résistance au feu des parois


Résistance au feu
Type d'habitation des cages d'escaliers non situées
des blocs-portes
en façade

2• famille collective CFV2 h 111

PF V> h +
ferme-porte; ouverture
3• fam ill e A et B CF 1 h 121 dans le sens de la
sortie en venant des
logements131

4• fam ill e CF 1 h 121


1. L'existence des portes séparant l'escalier des circulations horizontalesn'est pas ex igée, sauf pour les habitations dont
le plancher bas du logement le plus haut est à plus de 8 m d u sol.
2. À l'exception des impostes ou oculus qui peuvent être PF 1 h.
3. Aucun local ne doit s'ouvrir sur les escaliers.

9.1 .3 Marches, volées et paliers de l'escalier


Les escaliers des habitations des 3• et 4• famil les doivent être réa lisés en
matériaux incombustibles.

9.1.4 Revêtements de la cage d'escalier


Dans les habitations collectives de la 2• famille , les revêtements des parois
vertica les, du rampant et des plafonds de la cage d 'esca lier doivent être
classés en catégorie M2.

Toutefois, l'emploi du bois est autorisé dans les halls d'entrée lorsque
l'escalier desservant les étages débouche directement à l'extérieur du
bâtiment.

Aucune exigence n'est p rescrite pour les revêtements de sols quel que soit
leur mode de pose, ainsi que pour les revêtements collés ou tendus sur la
face supérieure des marches.
Dans les autres habitations collectives, les revêt ements des parois
vertica les, du rampant et des plafonds de la cage d'esca lier doivent être
classés en catégorie MO.
Les revêtements éventuels des marches et contremarches doivent être
CO
I- classés en catégorie M3.
l/)
u Dans t ous les cas, si l'esca lier est à l'air libre, aucune prescriptio n n'est
~
...... imposée pour les revêtements collés à la face supéri eure des marches .
0
N

©
......
~
Ol
·c
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 49
Dispositions constructives

9.1.5 Communication de l'escalier


avec le sous-sol
Dans les habitations collectives des 2-, 3· et 4· fam illes, les escaliers mettant
en communication les sous-sols et le reste du bâtiment doivent comporter
au moins un b loc-porte CF Y2 h dont la porte est munie d'un ferme-porte
et s'ouvre dans le sens de la sortie en venant du sous-sol.
Ces escaliers doivent aboutir, au rez-de-chaussée, dans un hall ou une
circulation horizontale et ne doivent pas aboutir dans les escaliers
desservant les étages (f igure 17).

au moins un bloc-porte CF Y2 h :
- avec ferme-porte
- ouvrant vers la sortie

Figure 17 : Dissociation entre les escaliers du sous-sol et les escaliers des étages

9 .1.6 Dimensions des escaliers


Les dimensions minimales des escaliers dans les bâtiments d'habitation
peuvent se dédu ire de l'exigence de l'article R. 111.5 du Code de la
construction et de l'habitation qu i indique clairement : « On doit pouvoir
CO porter dans un logement ou en fai re sortir une personne couchée sur un
I-
l/) brancard. »
u
~ Sachant que les dimensions du brancard sont normalisées (NF 590-3 11)
...... que sa longueur, poignées dépl iées, est de 1,97 met sa largeur de 0,585 m,
0
N
les d imensions m inimales des escaliers droits ou tournants sont indiquées
© figure 18 .
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
50 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

I• 1,10 m •Il• 1,10 m •I Diamèt re


2,50 cm
0,10 m
Escaliers t o urnant
Escaliers droits Le croquis montre que le diamèt re
Le croquis montre que la position de la cage dépend du diamètre
du brancard la plus contraignante du noyau central, dans l'hypothèse
est située à 45° où le brancard est tangent au noyau
dans l'ang le des paliers. et frôle le mur. En pratique, avec
En prat ique, deux volées un noyau de 25 cm, une volée
de 1, 10 m de largeur permettent de 1, 125 m de largeur donne
le passage du branca rd normalisé. sat isfaction.

Figure 18: Dimensions minimales des escaliers droits et tournan ts pour perme ttre
le passage du brancard

9.1.7 Escaliers protégés Attention


La cage d'escalier doit en temps
Les caractéristiques des escaliers p rotégés doivent être les suivantes (figure 19) :
normal être fermée à sa partie
être desservi à chaque niveau par une circulation horizonta le p rotégée, supérieure et inférieure, ce qui exclut
avec laquelle il ne communique que par un e seule porte ; toute ventilation permanente.
La commande manuelle du dispositif
ne comporter aucune gaine, trémie, canalisation, vide-ordures, accès à d'ouverture doit être située au
des locaux divers, ascenseurs, à l'exception de ses propres canalisations rez-de-chaussée, au niveau d'accès
électriques d'éclairage, d es colonnes sèches, des canalisations d'eau et des sapeurs-pompiers.
chutes d'eau, métalliques, des canalisations de gaz dans les conditions
prévues par le règl e ment ;
comporter un éclairage électrique constitué soit par une dérivation issue
direct ement du tableau principal (sans traverser les sous-so ls) et sélecti-
vement protégée, soit p ar des blocs autonomes de type non permanent
conformes aux normes frança ises les concernant.
CO
I- L'installation des blocs autonomes visés ci-dessus n'est obligatoire que
l/)
u dans les escaliers des habitations de la 4e fami lle.
~
...... Les co nduits é lectriques non encastrés doivent être classés en catégorie C2
0 (canalisat ions ne propageant pas la flamme).
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 51
Dispositions constructives

Communique avec :
- - - - une circulation
horizontale protégée
- à chaque niveau
,------ - par une seule porte
~ ~ Peut comporter seulement :
PP'mll!'-mll~.,.~~_:_----.~ - ses canalisations d'éclairage
- des canalisations métal liques :
- eau
- chutes d'eau
- colonne sèche
O - d es canalisations
de gaz (art. 54)
- des conduits
non encastrés C2
(non propagateurs
de flamme)
Comporte un éclairage
de securité :
~-- - blocs autonomes
non permanents
(NF C71805) ou
~----- - dérivat ion :
- directe
- protégée
- évita nt les sous-sol

Figure 19 : Caractéristiques d'un escalier protégé

9.1.8 Escaliers« à l'abri des fumées»


Les caractérist iqu es des esca liers « à l'abri des fumées » doivent être les
suivantes (figure 20) :
• être fermé sur toutes ses faces par d es parois qui doivent être coupe-feu
de degré une h eure à l'exception des impostes et occulus qui doivent
être pare-flammes de degré une heure ;
• être protégée des circulations protégées par un bloc-po rte pare-flammes
de degré une demi-heure ;
• la porte, d'une largeur de 0,80 mètre au moins, doit être munie d'un
ferme-porte et s'ouvrir dans le sens de la sortie en venant des logements.
En position d'ouverture, elle ne doit pas constituer un obstacl e à la circu-
lation des personnes dans l'escalier et laisse un passage libre minimal de
0,80 m dans l'esca li er. Une inscription sur cette porte indiquera de façon
très lisible la mention « Porte coupe-feu à maintenir fe rm ée ».

,-------Toutes parois = CF 1 h sauf:


CO
I- ~--- - imposte = PF 1 h
l/)
u Pllll!'-""~-mp;;;;;;;~ll-- -oculus= PF 1 h
~
...... Bloc-porte = PF Yi h dont porte :
0
N - largeur 0,80 m mini
© - ferme-porte
...... - ouvrant vers sortie
~ ' - - -- - - ne fa isa nt pas obstacle
Ol si passage ~ 80 m
ï:::: - indication très lisible :
>-
a.
0 PORTE COUPE-FEU
u À MAINTENIR FERMÉE

Figure 20 : Caractéristiques d'un escalier« à l'abri des fumées »

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
52 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

9.1.9 Escaliers à l'air libre


Les caractéristiques des escaliers« à l'air libre» doivent être les suivantes:
• la paroi donnant sur l'extérieur est ouverte sur au moins la moitié de sa
surface sur toute la longueur ;
• répondre aux exigences décrites § 9 .1 .1 .
• être protégée des circulations protégées par un bloc-porte pare-flammes
de degré une demi-h eure.

9 .1.10 Escaliers extérieurs


L'emprise volumétrique (pal iers et volées de l'escalier) des escaliers
« extérieurs » doit être située à :
• deux mètres au moins des baies d'une façade sit uée latéralement ou
formant un dièdre d'angle> 135°;
• quatre mètres au moins des baies d'une façade en retour formant un
dièdre d'angle compris entre 90° et 135° bornes incluses;
• huit mètres au moins des baies d'une façade en vis-à-vis formant un
dièdre d'angle inférieur à 90°.
La mesure s'effectue du nu extérieur au nu extérieur de l'emprise de
l'escalier.
Au rez-de-chaussée, l'escalier doit
aboutir soit à l'extérieur, soit dans 1 m2
un hall ou une circulation horizon-
tale largement ventilée.
Disposit if :

9 .1 .11 Désenfumage -=::,~;----- Lanterneau ou chassis haut


- fermé en temps normal
des escaliers - ouvrable par :

Hormis pour les escal iers exté - I(;~==~~:..:::::::::~~~~,,,__ -- commande


détecteur autono me déclencheur
mécanique
rieurs, le désenfumage doit être ou
conçu de la manière suiva nte : - commande :
> électrique ou
• dans les habitat ions collect ives > pneumatique ou
de la 2• famille et dans les habi- > hydraulique ou
tations de la 3• famil le A, les > électromagnétique ou
> électro-pn eumatique
dispositions su ivantes doivent
(instruct ion t echnique n° 247)
être appliquées (figure 21):
- en partie haute de l'étage
le p lus élevé, la cage
d'escalier doit comporter un
CO
I- dispositif fermé en temps
l/)
u normal permettant, en cas
~ d'incendie, une ouve rture
......
0 de 1 m 2 au moins assurant
N
l'évacuation d es fumées,
©
...... - une commande située
~
Ol au rez -de-chaussée de
ï:::: l' immeuble, à proximité de
>-
a.
0 l'esca li er, doit permettre
+--+!'--- - - Réservé aux :
u l 'o uverture facile par - services de secours
un système élect rique, - personnes habilitées
pneumatiqu e, hydraulique,
électromagnétique ou
Figure 21 : Désenfumage des escaliers
© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 53
Dispositions constructives

électropneumat ique. (Dans le seul cas des habit ations collectives de


la 2• fam ille, cette commande peut également être réalisée par un
système de tringlerie),
- dans tous les cas, l'accès à ce disposit if de commande doit être
réservé aux services d'incendie et de secours et aux personnes
habilitées,
- en outre, dans les habitations de la 3• famil le A, l'ouverture du
d ispositif doit être asservie à un détecteur autonome déclencheur
(DAD);
• dans les habitations des 3• famille B et 4• famille, il doit être réalisé la mise
en place d'un exutoire de 1 m 2 (comme pour un escalier protégé) ou la
mise en surpression dans le cas d'une ouverture supérieure impossible.

9.2 Circulations horizontales protégées


Elles peuvent êt re soit à l'air libre, soit à l'abri des fumées.

9.2.1 À l'air libre


Les circu lations à l'air libre peuvent êt re constituées par des balcons,
coursives ou terrasses praticables en permanence dont la paroi donnant sur
l'extérieur comporte, sur toute sa longueur, des vides au moins égaux à la
moitié de la surface totale de cette paroi . Si des séparat ions la recoupent,
celles-ci doivent être facilement amovibles ou destructibles (figure 22a).
Les disposit ions suivantes sont réalisées :
- les revêtements éventuels des parois verticales et des plafonds doivent
être classés en catégorie M2 ou réal isés en bois ;
- aucune prescription n'est imposée pour les revêtements de sols quel
que soit leur mode de pose;
- la distance à parcourir pour atteindre l'escal ier est de 25 m maximum
(référence 0 96.30.001 - Commission du règlement de construction) ;
- il doit exister 50 % de vide sur toute la longueur.
Par ail leurs, les baies vitrées donnant sur les circulations à l'air libre
comportent une allège d'au moins un mètre de hauteur présentant un
degré coupe-feu suivant :
• une demi-heure (de classement El 30) pour les habitations collectives de
la deuxième et troisième fam ille ;
• une heure (de classement El 60) pour les habitations de la quatrième
fam ille.
CO
I- Sinon, ces baies vitrées sont pare-flammes de degré une demi-heure
l/)
u (de classement E30) et f ixes.
~
...... Pour les circulations horizontales à l'air libre des bâtiments de troisième
0
N
famil le B et de quatrième famil le, la distance maximale à parcourir entre
la porte de logement la plus éloignée et l'accès à l'escal ier doit être de
©
...... 25 mètres .
~
Ol
ï:::: Il est admis de ne pas désenfumer les portions de circulation ne répondant
>-
a. pas à la définition du premier paragraphe ci -dessus lorsqu'el les mesurent
0 moins de dix mètres et qu'elles sont dans la continuité d'une circulation
u
ho rizontale à l'air libre .

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
54 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions constructives

9.2.2 À l'abri des fumées Remarq ue


Au rez-de-chaussée, l'escalier
Pour les circulations à l'abri des fumées, les prescriptions suivantes doivent doit aboutir soit directement à
être respectées (figure 22b) : /'extérieur, soit dans un hall ou une
circulation horizontale largement
- la distance à parcourir pour atteindre l'escalier doit être de 15 m maximum ;
ventilée. Lorsque /'escalier protégé
les revêtements de p lafonds sont M 1 aboutit directement à /'extérieur,
en dehors du hall d'entrée,
- les revêtements des murs sont M 2 ;
l'emploi du bois est autorisé
- les revêtements de sol sont M3. dans ce hall.

'[g
'~~
Su rface vide
T t ...... ::::~...

_[ :.__ ~~~::.
;,,, surface tota le x
' ~ Porte
palière

Revêtements :
- en plafond ou
+++t-------..-t~""'=---+- - verticaux: M2 ou bois

'-----1~ Séparations éventuel les : ML+---IH-t'7-Classement au feu


amovibles ou destructible des revêtements
--"'<-lit-+- Revêtement de sol : libre

a) à « /'air libre » : balcons, coursives, terrasses b) à « l'abri des fumées »

figure 22 : Circulations horizontales protégées

9.2.3 Dégagements protégés associant un escalier


protégé et une circulation horizontale protégée
Ces cas concernent les habitations de la 3• famille B et celles de la 4• famil le.

A. Dégagements protégés des habitations de la 3• famille B


Dans les habitations de la 3• fami lle B les dégagements protégés doivent
comporter:
• un escal ier conforme aux dispositions décrites ci -dessus qu i peut être
soit « à l'a ir libre », soit « à l'abri des fumées ». S'il est réal isé plusieurs
CO escaliers, ils doivent tous être protégés ;
I-
l/) • une circulation horizontale reliant directement chaque logement à un
u escal ier protégé ou à l'extérieur pour les logements du rez-de-chaussée,
~
...... circu lation qui peut être :
0
N - soit désenfumée par deux ouvrants sur des façades opposées asservis
© à la détection des fumées et permettant un balayage efficace des
......
~ fumées; la section minimale de ces ouvrants est précisée en annexe 1
Ol
ï:::: au p résent arrêté,
>-
a. - soit « protégée » conformément aux dispositions décrites ci-dessus.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 55
Dispositions constructives

B. Dégagements protégés de la 4e famille


Les dégagements protégés des habitations de la 4e famille doivent
être t e ls que les fumées et les gaz de combustion produit s dans la
ci rculation sinistrée ne p uissent pénét rer dans l'escalier desserva nt les
logements concernés. Cette exigence peut être satisfaite par l'une
des t rois solution s décrites ci-après et dont le choix appartient aux
const ructeurs du bât iment.

• Solution 1
a) Deux escaliers protégés séparés par une distance inférieure à 10 m.
b) Une circulation horizont ale prot égée.

Logement
/\-

2 esca liers protégés Circu lation horizontale


+ ou à l'abri des fumées
Circulation horizont ale
à l'air libre

<! 10 m

Figure 23 : Dégagement protégé de la 4° famille : solution 1

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
56 https://www.GCAlgerie.com/
Disposit ions co nstructives

• Solution 2
a) Un escal ier p rotégé .
b) Une circu lation horizonta le protégée.
c) Un volume comportant une ouverture de 2 m 2 à l 'air libre entre la cage
et la circulation (figure 24) (non obligatoire si escalier ou circulation à l'air
libre).
Exemple avec :
- volume avec ouverture à l'air libre ~ 2 m 2
Escalier à l'air libre
et
- esca lier à l'abri des fumées Exemple avec :
et - escalier à l'air libre
- circulation horizontale et
~~~~~---1--~

protégée par ext raction - circulation horizonta le


mécanique avec
protégée par :
- amenée d ' air 20 dm 2 - ext raction mécanique
PF Y2 h
à moins de 1 m du sol - amenée d'air 20 dm 2
(évent uel lement sur sas) à moins de 1 m du sol

Logement

Logement Logement
Logement Circulation protégée Logement

Figure 24 : Dégagement protégé de la 4e fam ille : solution 2

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 57
Dispositions constructives

• Solution 3 (figures 25 et 26)


a) Un escalier à l'abri des fumées en surpression 0,8 m 3/seconde.
b) Une circulation horizontale à l'abri des fumées.
c) Un sas venti lé de 3 m 2 environ (comme pour la solution B des immeubles
de grande hauteur) 1,6 m 3/seconde .

Ventilation exclusivem ent


mécanique
Pour:
Escalier: Blocs-portes :
- à l'abri des fumées - PF 1/2h
(art. 27 à 29) - avec ferme-porte
- mis en su rpression - ouvrant sens
pour débit minimal de de la sortie
0,8 m3/seconde avec :
- 2 portes sas ouvertes
à l'ét age et fermées
aux autres
- désenfumage
1
en fonctionnement 2
- ----- - Sas : 3 m
Circulation horizontale : environ
- désenfumée :
- par extract ion mécanique
- par débit minimal :
1,3 fois celui venant
Amenée d'air :
de l'escalier et du
- pression du sas : Conduit :
sas portes ouvertes int erméd iaire entre matériaux incombustibles
Ouverture: esca lier et circulation CF 1 h
20 dm 2 au moins horizonta le a x b ;,,, 20 dm2
augmentée si plusieurs - soufflage mécanique : a/b ~ 2
bouches d'évacuation - par conduit co llectif
- raccordement Bo uches :
dans la circulat ion
horizont al - 20 dm 2 mini dans
Volet: ~ 2m 1/3 supérieur à 1,80 m mini
- PF 1 h - déb it vers circulation - fermées en temps normal
- ouvert en position 1,6 m3/seconde p ar volet s:
mini avec : - incombustibles
normale
. 2 portes sas ouvertes - PF 1 h
- fermé par déclencheur
. désenfumag e - commandés par détecteur
therm ique à 70 °C
1 m maxi en fonctionnement

Figure 25 : Dégage ment protégé de la 4• famille : solution 3 Figure 26 : Dégagement protégé de la 4• famille : détails du sas

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©

~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
58 https://www.GCAlgerie.com/
Disposit ions co nstructives

9.2.4 Halls d'entrée


En l'absence de prescriptions particulières dans l'arrêté du 31 janvier1986,
le classement de réaction au feu des revêtements, bois compris, des parois
des ha lls d'entrée doit respecter les classements du tableau 12 (référence
0 96.23.001 - Commission du règ lement de construction).
Tableau 12 : Classement de réaction au feu

2° famille J• familleA/ B 4° famille

Paroi vert icale M2 M1 MO


Plafond M2 M1 MO
Sol Libre M3 M3
En pose verticale, le vide éventuel entre support et revêtement ne doit pas dépasser 5 cm .

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
DésenfuiYBgê

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 61
Désenfumage

Le désenfumage, c'est-à-dire l'évacuation efficace de la fumée et de la


chaleur, doit êt re réalisé dans les circulations horizontales à l'abri des
fumées:
- soit par tirage naturel ;
- soit par extraction mécanique.

1. Les conduits

Le désenfumage est réalisé au moyen de conduits.


Les conduits peuvent être :
- soit des conduits collectifs ayant éventu el lement des raccordements
horizontaux à chaque étage. Les bouches placées au départ de ces
conduits doivent toujours être fermées en temps normal sauf à mettre
en œuvre les disposition s prévues en cas de ventilation permanente, par
des volets réalisés en matériaux incombustibles et CF 1 h pour l'évacua-
tion des fumées et PF 1 h pour l'amenée d'air (figure 1);
- soit des conduits collecteurs et des raccordements de hauteur d'étage
dits « shunts ». Les bouches placées sur ces conduits peuvent être en
temps normal soit ouvertes, soit fermées par des volets incombustibles.
Si elles sont ouvertes en perm anence, un même conduit collecteur ne
peut desservir que cinq niveaux au plus. Chaque bouche d'évacuation
doit disposer d'une hauteu r minimale de tirage de 4,25 m ; dans le cas
contraire, elle doit être desservie par un conduit «individuel »jusqu'à
son orifice extérieur (figures 2 et 3).
La distance du débouché à l'air libre des conduits de désenfumage par
rapport aux obstacles plus élevés qu'eux doit être au moins éga le à la
hauteur de ces obstacles sans, toutefois, excéder 8 m.
Les conduits et les raccordements d'ét age doivent avoir une section libre
minimale de 20 dm 2 tant pour !'amenée d'air que pour l'évacuation; le
rapport de la plus grande dimension de la section à la plus petite ne doit pas
excéder 2. La longueur des raccordements horizontaux d'étage ne doit pas
excéder 2 m.
Les conduits d'amenée d'air et les conduits d'évacuation doivent être
réalisés en matériaux incombustibles et CF Y2 h dans les habitations de
3' famille et CF 1 h dans les habitations de 4' famille.
Leur construction doit satisfaire aux conditions d'étanchéité requ ises pour
l'usage auquel ils sont destinés. En particulier, les débits de fuite des
CO
I- conduits d'extraction des fumées doivent être inférieurs à la demi-somme
l/)
u des débits exigés aux bouches d'extraction les plus défavorisées.
~
...... Les trois solutions de désenfumage sont les suivantes .
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
62 https://www.GCAlgerie.com/
Désenfumage

• Solution 1 : Conduits collectifs (b o uches fermées) (figure 1)

r-
Si obstacle
Conduits collectifs avec : +haut que le
débouché :
""o'<Jomeoi.
horizontaux D ~ H
H
ou 8 m mini
si H > 8 m
1

-I ::: ~2 m
-bouches:
fermées en
temps norma l (sauf si
ventilat ion permanente)
/
j
j ~
·
'= )

- /
- volets:
incombustibles
PF 1 h
/
~2 ~I
-
- I· CF 1 h

- --·--- - ~-·

Figure 1 : Conduits collectifs

• Solution 2 : Conduits collecteurs avec bouches o uvertes (figure 2) Remarque


Les grilles à lamelles sont admises
uniquement pour le conduit collecteur
s·1 o b sac
t 1e + b as
que le débouché t t de type shunt.
1 1
Conduits collecteurs avec : D
- raccordements shunts
- libre

si, en temps normal


4,25 m
mini I /
- bouches ouvertes :
,. , col lecteu r desservant

-
~
~

5 niveaux au p lus

1
CO

~ J_
I-
l/)
u
~
...... 1
0
N --- ---
© Figure 2 : Conduits collectifs
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 63
Désenfumage

Remarque • Solution 3 : Conduits collect eurs avec bouches fermées (figure 3)


Au-dessus de cinq niveaux,
les volets incombustibles Si obstacle + bas
ou grilles de t ype « autodef " sont que le débouché
admis pour ce même conduit.
Conduits collecteurs avec : D
- raccordements shunts libre

Figure 3 : Conduits collectifs (si plus de 5 niveaux)

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
64 https://www.GCAlgerie.com/
Désenfumage

2. Répartition et emplacement des bouches

Les bouches, d'une section minimale de 20 dm 2 , doivent être réparties de


façon alternée dans les circulations.

Î @ Détecteur
Tiers
supérieur
ïl

?
1 1
1 1
1 1
1 1
e : évacuation

Ïl \ Surface
~ 20 dm 2

~ 1,80 m
1 /
a : amenée d'ai r

s 1m
î !l
: 1
1 1
1 1
?
1 l !~
Figure 4 : Bouches de désenfumage

La porte pal ière d ' un appartement non située entre deux bouches doit être
à 5 m maximum d'une bouche .
Les dist ances entre 2 bouches ne doivent pas excéder :
- 10 men parcours rectiligne;
- 7 m en retour.

e a'
.-------+>I~·---- s 10 m- - - - - >•r<I eE--- - - - - - ,
1
s7m Î Î s7m

CO
lî~-a <""
/1--,
~
Surfaces:
e + e' = a + a'
~ e'-~~- s Sm
I-
l/)
ou minimum = a; a' ~
u
~
......
0
N

©
SS m

l
Logement
-----
......
~ Figure 5 : Répartition et emplacement des bouches de désenfumage
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 65
Désenfumage

3. Désenfumage naturel avec bouches


équipées de grilles ou de volets

Les prescriptions concernant ce type de désenfumage sont les suivantes :


- les bouches d'amenée d'air et les bouches d'évacuation doivent avoir
au moment de l'incendie et dans la circulation sinistrée une section libre
minimale de 20 dm 2 ;
- les bouches d'amenée d'air et les bouches d'évacuation doivent être
réparties de façon alternée dans la circu lation horizontale, la distance
horizont ale entre deux bouches de nature d ifférent e ne devant pas
excéder 10 m dans le cas d'un parcours rectiligne et 7 m dans le cas d'un
parcours non rectiligne (figure 5) ;
- toute porte palière de logement non située entre une bouche d'amenée
et une bouche d'évacuation doit être située à 5 m au plus d'une bouche;
- lorsque les d isposit ions de la circulation conduisent à réaliser p lusieurs
bouches d'évacuation et d'amenée d'air, les surfaces t otales de chacune
de ces catégories de bouches doivent être équivalentes. S'i l n'est
pas possible d'obtenir une telle équivalence les bouches doivent être
ét ablies de manière que la surface totale des bouches d'évacuation soit
comprise entre 0,5 et une fois celle des bouches d'amenée d'air;
- la partie basse de la bouche d'évacuation doit être située à 1,80 m au
moins au-dessus du plancher bas de la circu lation et être située en
totalité dans le tiers supérieur de cel le-ci ; la partie haute de la bouche
d'amenée d'air doit être située à un mètre au plus au-dessus du niveau
du plancher bas de la circulation (figure 4) ;
- !'amenée d'air dans les halls d'entrée peut être réal isée par la porte
donnant sur l'extérieur;
- la manœuvre des volets assurant l'ouverture des bouches d'amenée
d'air et des b ouches d'évacuation à l'étage sinistré est commandée par
l'action de détecteurs sensibles aux fumées et gaz de combustion. Les
détecteurs doivent être conformes aux normes frança ises les concer-
nant;
- le fonctionnement d'un ou plusieurs détecteurs dans la circulation sinis-
trée doit entraîner simultanément le non-fonctionnement automatique
des volets placés dans les circulations non sinistrées des autres étages.
Cette prescription ne s'appl ique pas au cas des shunts ;
- l'ouverture automatique des bouches doit pouvoir être assurée en
permanence ; le d ispositif doit être doublé par une commande manuelle
CO située dans l'escalier à proximité de la porte palière;
I-
l/)
u - les détecteurs doivent être situés dans l'axe de la circulation et en
~ nombre tel que la distance entre un détecteur et une porte palière
......
0 d'appartement n'excède pas 10 m (figure 6).
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
66 https://www.GCAlgerie.com/
Désenfumage

- Sensibles aux fumées et gaz de combust ion


(NF 561950, 561961)
- Déclenchent l'ouverture des bouches de l'étage
- Interdisent l'ouverture dans les autres ét ages (saufs shunts)

Logement V
T Détecteurs ~ .....,.
ç_:_~J:~':~':~?-~
s 10 m s 10 m 1 1

~·- ~_______}_________;I;'__________Î-__J

•Î V com!ande
manuelle
s 10m
_L~_
- - - - - Logement
Figure 6 : Désenfumage naturel avec bouches équipées de grilles ou de volets

4. Désenfumage mécanique

Les spécificités de ce genre de désenfumage sont les suivantes : Remarq ue


3
le déb it d'extraction doit être au minimum de 1 m /seconde par bouche La ventilation permanente des
circulations horizontales peut utiliser
d'extraction avec un débit total au moins égal à n/2 m 3 par seconde (n les installations de désenfumage
étant le nombre de bouches d'amenées d'a ir dans la circulation); visées ci-dessus lorsqu'elles sont
la m ise en marche du (des) venti lat eurs, ainsi que l'ouverture des volets munies de volets. Dans ce cas, des
dispositions particulières doivent être
doit être commandée par l'action des détecteurs;
prises de manière que le système
le désenfumage doit, en outre, pouvoir fonctionner par tirage naturel ne permette pas la propagation
en cas de non-fonctionnement d u vent ilateur. Pour répondre à cette des fumées vers d'autres étages.
disposition, les conduits d'extraction doivent comporter à leur extrémité
supérieure un disposit if permettant leur ouverture sur l'extérieur selon
une section égale à la section du conduit . Cette ouverture doit être
commandée par un défaut de fonctionnement du venti lateur;
la distance du débouché à l'ai r libre des conduits de désenfumage par
rappo rt aux obstacles plus é levés qu'eux doit être au moins égale à la
hauteur de ces obstacles sans, toutefois, excéder 8 m ;
les ventilateurs d'extraction doivent normalement assurer leur fonct ion
pendant une heure avec des fumées à 400 °C ;
l'alimentation électrique des ventilateurs doit trouver son origine avant
l'organe de coupure générale du bât iment et être protégée de façon à
CO
I- ne pas être affectée par un incident survenant sur les autres circuits ; elle
l/)
u ne doit p as traverser sans protection des locaux présentant des risques
~ particuliers d'incendie.
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Règles d'aménage18ên1

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 69
Règles d'aménagement

Remarque Les principales règles d'aménagement concernant les revêtements dans les
Aucune contrainte n'est liée parties com munes son t indiquées d ans le tableau.
au mobilier et aux revêtements des
parois dans les appartements.
Tableau 1 : Règles d'aménagement des revêtements dans les parties communes

2° famille 3° famille 3° famille


Localisation 4° famille Foyers
collectif A B

Circulations
horizontales Parois :
protég ées M2
M2 M2 M2 M2
(parois Plafonds :
verticales M1
et plafonds)

Sol : Sol : Sol : Sol: Sol :


Circulations M3 M3 M3 M3 M3
horizontales Murs: Murs: Murs: Murs: Murs:
à l'abri M2 M2 M2 M2 M2
des fumées Pl afonds: Pl afonds: Plafonds : Plafonds: Plafonds :
M1 M1 M1 M1 M1

Marches,
volées
et pa liers
MO MO MO MO
d'escal iers
réalisés en
mat ériaux

Revêtements
cage
d'escal iers
M2 MO MO MO MO
(parois,
rampants,
plafonds)

Revêtements
marches
M3 M3 M3 M3
et
contremarches

So l :
Locaux M3
d'attente Murs:
pour M1
handi capés Pl afonds :
M1

Sol : Sol : Sol: Sol: So l :


CO libre M3 M3 M3 M3
I- Murs : Murs: Murs: Murs: Murs:
l/)
Hall d'entrée
u M2 M1 M1 MO M1
~
...... Plafond s: Plafonds: Plafonds : Plafonds: Pl afonds:
0 M2 M1 M1 MO M1
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Installations techn?q9êi

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 73
Installations techniques

1. Électricité
Les installations électriques doivent être réalisées conformément aux normes en
vigueu r (NF C14-100 (li et NF C15-100 (2! notamment).

2. Éclairage
Le principe d'un éclairage de sécurité n'est obligatoire que dans les habi-
tations de la 4e famille. Cet éclairage peut être réalisé :
- soit par une d é rivation issue directement du tableau p rincipal (sans
traverser les sous-sols) et sélectivement protégée ;
- soit par des blocs autonomes de type non permanent conformes aux
normes françaises les concernant.
L'insta llation des blocs autonomes vises ci-dessus est obligatoire dans
les escaliers des seules habitations de la 4e famille et dans les parcs de
stationnement.

3. Chauffage - Climatisation - VMC


Les appareils et les locaux destinés au chauffage des locaux
doivent être conformes à la fois aux normes, aux spécifications des
fa b ricants et aux prescriptions des t ext es réglement aires (arrêt é du 23
juin 1978, JO du 21 juillet 1978 relat if aux installations fixes destinées
au chauffage et à l'alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments
d'habitation, les bureaux et les ERP) .
Les disposit ions ci-après doivent en outre être respectées.

3.1 Locaux exclusivement réservés


à l'installation d'appareils à gaz
pour le chauffage et la production
d'eau chaude : alvéoles techniques
Les installations de gaz destinées au chauffage et à la production d'eau
chaude sanitaire contenues dans les alvéoles techniques gaz doivent être
conformes aux dispositions de l'arrêté du 2 août 1977, JO d u 24 août 1977,
CO
fixant les règles techniques et de sécurité applicables aux instal latio ns de
I-
l/)
gaz combustibles ou d'hydrocarbures liquéfiés à l'intérieur des bâtiments
u d'habitation ou de leurs dépendances.
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u
1. NF C14-100, février 2008, Installations de branchement à basse tension.
2. NF C15-100 décembre 2002, Installati ons électriques à basse tension.

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
74 https://www.GCAlgerie.com/
Installations techn iques

3.2 Conduits et circuits de ventilation


Dans les bâtiments collectifs, les installations de ventilation doivent être
réal isées de manière à limit er la transmission des fumées et gaz de combus-
t ion d 'u n local en feu à un autre local et à limiter le refoulement de ces
f umées et gaz par les bouches d'extraction.
Dans tous les cas, tout conduit col lectif d e ventil ation mécanique ou
naturelle doit être réalisé en matériaux incombustibles ; l'ensemble de ce
conduit et de son enveloppe éventuelle (calorifugeage et gaine) doit être
CF Y4 h dans les habitations collectives de la 2• fami ll e, CF Yi h dans les
habitations de la 3• famille, CF 1 h dans les habitations de la 4• famille.

3.3 VMC
Les installations doivent être réalisées de manière à ne pas transmettre des
fumées ou des gaz de combustion d'un local à un autre.
Conduits et enveloppes doivent être :
- C F Y4 h pour les habit ations collectives de la 2• fami lle ;
- CF Y2 h pour les habitations co llectives de la 3• fami lle ;
- C F 1 h pour les habitations collectives de la 4• fam ille.
Il existe trois solutions qui sont expliquées dans les fi gures 1 à 3.

• Solution 1 : alimentation électrique protégée ou secourue

Fonctionnement du ventilateur réputé permanent par :


- l'alimentation électrique ne traversant pas
des locaux à risques d'incendie

- soit~D~ ---1\/V'v---+ LT
p rotegee
r:l
l
.J --JI/V'--- - soit secourue
par groupe
des inc1den~s . électrogène :
sur autres c1rcu1t s .
- asservi
aux coupures
- vérifié tous
les mois

La cat égorie du ventilateur


définie selon annexe Il
- selon la t empérature des gaz
- en fonction d'un taux R de d ilution

Figure 1 : Installation de la VMC 1"' solution


CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 75
Installations techniques

• Solution 2 : clapets PF 14 h pour les habitations de la 2• et 3• familles,


PF r2 h pour les habitations de la 4• famille

À chaque raccordement s ur conduit collecteur :

clapets: clapets:

- contrôlables
et
remplaçables

Figure 2 : Installation de la VMC 2• solution

D Solution 3 : ouverture en partie haute des conduits


Les bouches d'extraction doivent résister aux effets therm iques et le débit
ne doit pas augment er de plus de 25 % si elles sont soumises à une tempé-
rature supérieure à 300 °C.
En cas d'arrêt de la ventil ation, ouvert ure en part ie haute de chaque
cond uit collectif ou du ventil ateur d'une surface li bre au mo ins égale à la
section du (des) conduits (s).
La remise en m arche de la ventilation doit assurer la fermetu re de ces
dispositifs.
La distance du débouché à l'air libre des cond uits doit être au m o ins éga le
à la hauteur des o b stacles plus élevés qu'eux, sans excéder 8 m.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
76 https://www.GCAlgerie.com/
Installations techn iques

a: bouches d 'extraction :

- résistance
à un feu côté local :
- PF: Y.. h
- PF : Yi h
- PF: 1 h

- débit accru
de 25 % maxi
si température - - --l+ ·- -V/17
de 300 °C
dans collectif

+
b1 perte d e charge d'une bouche:
supérieure de 50 pascals à celle
du réseau collectif, ventilation arrêté

pou r chaque
conduit

à chaque
niveau

o u b2 : exutoires sur extérieur :


- s'ouvrant si arrêt ventilation
- se fermant à remise en route

soit b2,2

+
C: dist ance
CO débouchés - obst acles(+ haut):
I-
l/)
D ~ H ou 8 m mini si H > 8 m
u
~
......
0 Idem
N

© Idem
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0 Figure 3 : Installation de la VMC 3" solution
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 77
Installations techniques

3.4 VMC inversée


L'air circu le de haut en bas.
Le ventilateur est p lacé dans un local coupe-feu éga l au degré de stabilité
du b âtiment, la porte d o it être pare-flammes de degré Yi h.
Les clapets sont interdits dans le conduit collectif.

Incompatible avec
la solution 3
mais présentée
au chapitre 3.3
Local exclusivement
pour ventilateur :
si local à l'intérieur :
- CF parois=

r
Clapet interdit
SF bâtiment
- porte : PF Yi h

~1111111111..aa•---•

figure 4 : VMC inversée

3.5 VMC à double flux


Le système d e ventilation à double f lux doit respecter les d ispositions
concern ant les conduits et circuits d e ventilat ion.

Non-transmission des fumées Extraction selon :


exemple : fonctionnement - solution 1 ou
permanent du soufflage - solution 2

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N Réseaux - --==---•_.. .
distincts
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u Figure 5 : VMC à double flux

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
78 https://www.GCAlgerie.com/
Installations techn iques

Toutes dispositions doivent être prises pour que, en cas d'incendie, le


systèm e ne favorise pas la transmission des fumées aux autres niveaux et
qu'il n'y ait pas de communication entre les réseaux d 'air extrait et d'air
insufflé du système.
Ces exigences sont réputées satisfaites dans les deux cas suivants :
• soit la centrale double flux est conçue telle que le fo nction nement des
ventilateurs de soufflage et d' extraction est réputé assuré en perma -
nence; Cette condition est réalisée par la mise en œuvre des disposit ions
décrites à la Figure 1 de la présente partie ;
• soit , dans le cas où le point de f usion du matériau constituant l'échan-
geur t hermique de la centrale double flux est supéri eur à 400 °C ou si le
taux de dilution Rest tel que R > 1,6 alors les conduits d'extraction sont
munis d'u n clapet-bouche ou clapet terminal situ é au droit d u conduit:
- de classement E 15 (o ~ i) S dans les habitations collectives de la
deuxième fam ille et dans les habitation s de la tro isième famille ;
- de classement E 30 (o ~ i) S dans les habitations de la quatrième
famille .
Ce clapet est autocommandé par un dispositif thermique fonctionnant à
70 °C. Il est contrôlable et remplaçable.
Dans le cas où les exigences du paragraphe ci-dessus ne sont pas
satisfaites, les conduits de soufflage et d'extraction de ces systèmes de
ventilat ion double flux sont munis d'un clapet-bouche ou clapet term inal
sit ué au droit du conduit :
• de cl assement E 15 (o ~ i) S dans les bâtiments d'habitation collectifs
de la deuxièm e famille et dans les b âtim ents d' habitation collectifs de la
troisièm e famil le ;
• de classement E 30 (o ~ i) S dans les b âtim ents d'habitati on collectifs de
la quatrième fam il le.
Ce clapet est autocommandé par un dispositif therm iqu e fonctionna nt à
70 °C. Il est contrôlable et rempla çable.

3.6 Conduits spécifiques


Les co nduits de vent ilatio n des locaux d'habitation n e desservent que ces
locaux sauf :
- locaux communs résidentiels (LCR) d ont la superf icie est inférieure à
50 m 2 ;
- o u les locaux destinés aux p rofessions libéra les .
CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 79
Installations techniques

Ventilat ion d'habitation :


exclusive de tout autre usage sauf :
- LCR < 50 m2
- profession libérale

Figure 6 : Conduits spécifiques

4. Ascenseurs

4.1 Dispositions générales


Les ascenseurs ne sont pas considérés comme des moyens d'évacuation
sauf en ce qu i concerne les foyers pour handicapés.
Les ascenseurs doivent être conformes aux normes en vigueur.
Les prescriptions suivantes doivent en outre être respectées (figure 7) :
• les parois des cages d'ascenseurs doivent être :
- CF Y2 h pour les bâtiments de 2• fami lle,
- CF 1 h pour les bâtiments de 3• fam ille A,
- CF 1 h pour les bâtiments de 3• fam ille 8 et de 4• fami lle ;
• à chaque niveau desservi, les ascenseurs doivent toujours être accessibles
depuis les circulations communes ;
• si des aménagements particu liers permettent en out re d'accéder
directement à certains logements sans uti liser les circulations communes,
CO la port e des logements donnant accès directement à l'ascenseur doit
I- avoir le même degré coupe-feu que la paroi dans laquelle elle est
l/)
u aménagée;
~
...... • s'ils desservent des sous-sols comportant des parcs de stationnement de
0
N véhicules automobiles, ou des volumes de caves, ils doivent être isolés
© de ces locaux par des sas d'une surface de 3 m 2 environ et munis de deux
...... portes PF Yz h équipées d'un ferme-porte et s'ouvrant toutes les deux
~
Ol vers l'intérieur du sas.
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
80 https://www.GCAlgerie.com/
Installations techn iques

Parois:
coupe-feu

Accès:
obligatoirement
sur circulations
comm unes
ou si
sur logement s :
CF portes = CF parois

_ ,,__ _ _ Parcs :
sas d'isolement
- 3 m2
- 2 portes PF Yi h
avec ferme-porte

Caves:
sas d'isolement identique

1~~
Appel prioritaire :
~-------- - une cabine au moins
- conforme NF P82-207
- asservi à la détection
- empêcha nt l'arrêt
au niveau sinistré

Figure 7 : Disposit ions retenues pour les ascenseurs

4.2 Ascenseurs prioritaires


Dans les hab itations d e la 4e famille, une cabine au moins pa r b atterie
d'ascenseurs doit comporter un dispositif d'ap pel et de commande p riori-
taire, destiné à mettre cet équ ipeme nt à la d isposit io n des sapeurs-pompiers
d ès leur arrivée sur les lieux. Ce d ispositif d oit être conform e à la no rm e en
vigueur (norme N F P82-207) et asservi à la détecti on; la cabine ne doit pas
p ouvoir s'arrête r au niveau sin istré.
CO
I-
l/) Les autres d isposit ions suivantes doivent être resp ectées :
u
~
le disposit if de commande doit se sit uer au niveau d'accès des sapeurs-pom-
...... piers avec un interrupteur à deux p ositio ns avec carré fem elle de 6 mm,
0
N profondeur 10 m m (clé spéciale des sap eurs-pom p iers);
© il doit exister une liaison phoniq ue entre cabine et le niveau d'ap pe l
......
~
Ol
prioritaire ;
ï::::
>- le dispositif « no n-st op » do it être asservi à la détection .
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 81
Installations techniques

4.3 Ascenseurs destinés aux handicapés circulant


en fauteuil roulant
Cet équ ipement est demandé dans les logements-foyers pour personnes
handicapées ayant le ur autonomie.
En plus des d isposit ions décrites ci-dessus, à chaque niveau, l'accès à
l'ascenseur s'effectue au travers d'un local d'attente (ou local ref uge)
(figure 8) :
Ce loca l doit respecter les prescriptions suivantes :
recueillir la totalité des occupants de l'étage. Dans le cas d'un escalier
central : la moitié, le t ie rs ou le quart des occupants ;
être désenfumé ;
- disposer de deux ascenseurs ;
comporter un éclairage d e sécurit é ;
être équipé d'une li aison phonique .
avoir des revêtements classés: M1 pour les parois verticales et plafonds,
M3 pour le sol.
Au rez-de-chaussée : En outre, les machineries doivent :
évacuation à l'air libre
être situées en partie supérieure ;
A chaque étage : être alimentées par une dérivation située
escalier protégé avant l'o rgane de coupure générale ou par un
Local d 'attente: groupe électrogène.
- à 10 m du logement
le plus éloigné
- situé entre esca lier
et circulat ion horizonta le
protégée
10m
maxi
- désenfumable
- suffisa nt pour conten ir
les ocupants de l'étage :

moitié si bâtiment = c?fil


tiers si bâtiment = ~
quart si bâtiment = ~
- CF pa rois = CF p lanchers
- PF porte = Y2 CF parois
- éclai rage de sécurité
- relié à un gardien
ou à un préposé
CO
I- - revêtu au minimum :
l/)
- murs, plafonds M1
u 10 m - sols M3
~ maxi
...... Ascenseurs :
0 - 2 au moins
N
- sur local d ' attente
© - machinerie en haut
...... - alimentation électrique
~
Ol protégée des sinistres
ï::::
>-
a.
0
u

Figure 8 : Ascenseurs spécifiques pour personnes handicapées


en fauteuil roulant
© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
82 https://www.GCAlgerie.com/
Installations techn iques

5. Présence de gaz

Les s doivent être accessibles et visitables depuis les parties comm unes de
l'immeuble.
Elles doivent être isolées vis-à-vis des sous-sols mais ventilées dans tout
leur parcours.
Les rubriques des paragrap hes 8.1 , 8.2 et la figure 15 du chapitre
« Dispositions constructives » indiquent les différentes prescriptions à
respecter.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Moyens de seêôâ?i

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 85
Moyens de secours

1. Colonnes sèches

Remarque Les habitations de la 3° famille B, comportant au plus sept étages sur


La présence d'une colonne sèche rez-de-chaussée et implantés de telle sorte qu'au rez-de-chaussée, les
par escalier est exigée dans accès au(x) hall(x) d'entrée soient atteints par la voie échell es, et de la
les bâtiments d 'habitation classés
4• famille doivent comporter une colonne sèche de 65 mm par escalier.
en 3e famille B, comportant plus de
sept étages sur rez-de-chaussée, Cette colonne sèche doit être munie d'une prise de 40 mm par niveau
comme il l'est déj à prescrit pour les ou d'une prise double de 40 mm dans le cas de niveau desservant des
bâtiments de 3e famille B « déclassés " logements en duplex.
en 3 e fam ille A sur décision du maire.
Les colonnes sèches doivent être conformes à la norme frança ise en vigueur
et leurs prises placées à l'intérieur des sas lorsqu'il en existe.
Le raccord d ' ali mentation de la colonne sèche doit être situé à 60 m au plus
d'une prise d'eau normalisée et si possible situé à moins de 40 m d'une
voie ouverte à la circulation auto.
Les emplacements des points d'eau doivent être situ és à 5 m au plus du
bord de la chaussée ou de l 'aire de stationnement des engins d'incendie .
Cependant, dans le cas particulier d'un immeuble ne comportant pas
plus de sept étages, mais présentant des difficultés d'accès (distance ou
dén ivelée importantes entre l'entrée du bâtiment et la voie engins),
il conviendra d'examiner la situation au cas par cas avec les services
de secours .
Tableau 1 : Récapitulation pour la mise e n place de colonnes sèches

Classement du bâtiment Présence de colonne sèche


3" B inférieur ou égal à R + 7 Non 111

3" B supérieur à R + 7 Oui


3° B déclassée 3" A i nférieur ou égal à R + 7 Non 111

3° B déclassée 3° A supérieur à R + 7 Oui


1. Sauf difficultés d'accès.

2. Extincteurs

Cet équipement n'est exigible que dans les parcs de stati o nnement
couverts et dans les chaufferies.
Tableau 2 : No mbre et type d'appareils à installer
CO
I- Parc de
l/)
u Emplacement Chaufferi e au fioul Chaufferie au gaz stati onnement
~
couvert
......
0
N Classe 13A
Type d'appareils Classe 34 B Classe 5A/34B
ou 21 B
©
...... 2 appareils
~
Ol par brûleur avec 1 appa reil pour
ï:::: Nombre 1 appa reil
>- un maximum 15 véhicules
a. exig i ble de 4
0
u Mention
Observations " à ne pas utiliser
su r flamme gaz »

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
86 https://www.GCAlgerie.com/
Moyens de secours

3. Moyens favorisant l'action


des sapeurs-pompiers

Il est obligatoire d'afficher dans les halls d'entrée, près des accès aux
escaliers et aux ascenseurs :
- les consignes à respecter en cas d'incendie ;
- les plans des sous-sols et du rez-de-chaussée.

4. Moyens d'alerte

Le numéro d'appel des sapeurs-pompiers doit être inscrit sur les consignes
affichées.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Dispositions particu1'iê?êi
applicables aux
logements-foyers

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 89
Dispositions particulières applicables aux logements-foyers

1. Généralités

Les prescript ions définies ci-après ne concernent que les logements-foyers.


Les prescriptions concernant les logements pour personnes âgées et
personnes handicapées non autonomes sont définies par le t ype J des
établissement s recevant du public.
Il ne sera donc fait mention ici que des mesures concernant les personnes
handicapées circu lant en fauteuil roulant et possédant leur autonomie.

2. Logements-foyers pour étudiants


ou jeunes travailleurs

2.1 Définitions
Les bâtiments des logements-foyers sont constitués :
a) Par des locaux assujettis aux seules dispositions de l'arrêté du
31janvier1986 et comprenant:
des logements ;
des unités de vie assimilées à des
logements, l'unit é de vie étant
l'ensemble des chambres et locaux
d irectement liés à l'hébergement sur
un même niveau ;
des parties com munes, constit uées
par les dégagements (couloirs,
coursives et escaliers) et par des
locaux autres que ceux abritant les
services collectifs ;
des locaux de service tels q ue baga-
gerie, buanderie, lingerie, etc.
services collectifs b ) Par des services collectifs tels que
assujettis sa ll es de réunions, salles de jeux, restau-
au règlement
ERP: rants et leurs dégagements, considérés
restaurants, etc. comme loca ux recevant du public et seuls
Figure 1 : Locaux assujettis au présent arrêté et services collectifs assujettis à la rég lementation des établis-
assujettis au règlement ERP sements recevant du public (souvent de
CO
I- 5e catégorie).
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
90 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions particulières applicables aux logements-foyers

2.2 Les principes de sécurité


Les logements-foyers doivent comporter :
- un escalier au moins lorsqu'ils sont destinés à loger au plus 200 occupants ;
- deux escaliers lorsqu'ils sont destinés à loger de 201 à 400 occupants ;
- et un escalier supplémenta ire par 200 occupants ou fraction de
200 occupants supplémentaires.
a) Ces escaliers corresp ondant entre eux à chaque étage doivent être
judicieusement répartis pour facil iter l'évacuation des occupant s et être
conformes aux dispositions de l'article R. 111-5 du Code de la construction
et de l'habitation (passage du brancard).
Au rez-de-chaussée, ils doivent être isolés des locaux collectifs, sauf s'il y
a moins de 7 m pour gagner la sortie et si le hal l est venti lé (2 m 2 dans le
t iers supérieur).
b) Les murs et cloisons constitua nt l'enceinte d'une unité de vie doivent
être CF Y2 h en 3• fam il le et CF 1 h en 4e famil le.
c) L'accès à chaque unité de vie est équipé d'un bloc-porte PF Y2 h muni
d'un ferme-porte.
d) Dans les logements-foyers de 3e fami lle A, si chaque unité de vie reçoit
p lus de dix personnes et s'il y a plus de 20 personnes par niveau, les déga-
gements doivent respecter les d ispositions prévues pour la 3e fami lle B.
e) Si les services collectifs sont situés dans les étages, le o u les escaliers
qui les desservent peuvent être communs avec ceux desservant les unités
de vie à condition d'en être séparés par des parois CF Y2 h dont les blocs-
port es sont PF Y2 h et munis de fe rme-porte.
f) Les bagageries doivent être traitées comme des celliers.
g) Les logements-foyers doivent en outre comp orter :
- un téléphone rel ié au réseau urbain ;
- un dispositif d'alarme sonore à chaque niveau et dans les unités de vie
s'il y a p lus de 10 personnes.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 91
Dispositions particulières applicables aux logements-foyers

Nombre d'esca liers:

2 +1

pour moins de pour 201 à 400 occupants par fraction de


200 occupants 200 occupants

Hall sur services collectifs

avec ferme-porte

Alarme : à chaque niveau


ou
unité de vie > 10 personnes
commandée depuis
tous les niveaux Téléphone

Figure 2 : Prescriptions pour les logements-foyers

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
92 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions particulières applicables aux logements-foyers

3. Dispositions applicables aux logements-


foyers pour handicapés physiques
ayant leur autonomie

Un foyer pour personnes âgées autonomes est un établissement


accuei llant des personnes âgées dont le niveau de groupe iso-ressources
moyen pondéré (GM P) est inférieur ou égal à 300 et dont le taux de
résidents classés en groupe iso-ressources (GIR) 1 à 2 ne dépasse pas 10 %.
Les établissement s ne répondant pas à cette défin ition sont soumis à
l'arrêté portant règlement de sécurité contre les risques d'incendie et
de pan ique dans les établissements recevant du public (ERP).
Lorsque le bâtiment-foyer pour personnes âgées comporte plus de trois
étages sur rez-de-chaussée (sans pouvoir toutefois d épasser six étages sur
rez-de-chaussée), que ces foyers constituent des bâtiments indépendants
ou qu'ils constituent les premiers niveaux d'un autre bâtiment d'habi-
tation, les d ispositions prévues pour la troisième famille B re latives aux
dégagement s, doivent être appli quées pour la construction de ces foyers
indépendants ou de la partie du bâtiment contenant ces foyers.

Implantation :
- - -++--- - logements
au 6e étage maximum

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
RdC
©
......
~
Ol
ï:::: Figure 3 : Logements-foyers pour handicapé s ayant leur autonomie
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Dispositions applicê?ilêi
aux parcs de stationnement

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 95
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

1. Généralités - Définitions
Remarque Les dispositions contenues dans l'arrêté du 31 janvier 1986 modifié sont
Le texte concernant les parcs applicables aux parcs de stationnement couverts lorsqu'ils ont plus de
de stationnement ne vise que les parcs 100 m2 •
recevant du public (arrêté du 9 mai
2006). Il a été publié au JO du 8 juillet
Au-dessous de la capacité minimale définie ci-dessus, aucune prescription
2006. Il ne concerne donc pas les
parcs liés exclusivemen t
supplémentai re n'est imposée aux locaux du fait de la présence de véhi-
à un bâtiment d 'habitation. cules.

Un parc de stationnement est un emplacement couvert, annexe d'un ou


de plusieurs bâtiments d'habitation qui permet le remisage, en dehors
de la voie publique, des véhicu les automobiles et de leurs remorques,
à l'exclusion de toute autre activité.
Il peut se trouver dans un bâtiment d'habit ation, en super-structure ou en
infrastructure ou sous un immeuble bâti.

Un niveau est un espace vertical séparant les p lates-formes de stationne-


ment.

Si le parc comprend des demi-niveaux, on considérera que deux demi-ni-


veaux consécutifs constituent un seul niveau.

Le niveau de référence est celui de la voirie desservant la construction et


utilisable par les engins des services de secours et de lutte contre l'incendie ;
s'i l y a deux accès par des voies situées à des niveaux différents, le niveau
de référence sera déterminé par la voie la plus basse pour un parc
souterrain ou par la voie la plus haute pour un parc en superstructure.
Si le parc est réalisé de telle manière que le stationnement s'effectue sur
une ou plusieurs rampes hélicoïdales servant également à l'accès et à
la circulation des véhicules, un niveau est constitué par l'espace vertical
déterminé par une révolution de la rampe.
l..'.accès des parcs est interdit aux véhicules de p lus de 3,5 t de poids total
en charge.

2. Éléments porteurs - Planchers - Dalles

Les éléments porteurs du parc doivent être stables au feu.


Tableau 1 : Stabilité au feu des éléments porteurs
CO
I-
l/)
Yi h pour les parcs à simple rez-de-cha ussée et 1 étage au plu s
u
~ pour les parcs ayant au plus 2 niveaux dessus ou dessous
...... 1h
du nivea u de référence
0
N
pour les p arcs de plus de 2 niveaux et jusqu'à 28 m dessu s
1h30
© ou dessous du nivea u de référen ce
......
~
Ol
ï ::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
96 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

3. Isolement

L'isolement d'un parc de stationnement par rapport aux bâtiments d'habi-


tation doit respecter les règles suivantes :
- planchers et parois CF 2 h (1 h pour les bâtiments de la 26 famille (figure 1) ;
- communications protégées par sas CF 2 h à chaque niveau du parc (surface
3 m2 minimum, portes PF % h ouvrant vers l'intérieur du sas, pas de ventilation
du sas) ;
- lorsque le parc se trouve à moins de 8 m d'un bâtiment, les murs et parois ver-
ticales doivent être PF 1 h, les baies éventuelles PF Y2 h.

Habitation Habitation
2• famille 3 • - 4• familles

CF 1 h CF 2 h
Parc de stationnement

Figure 1 : Résistance au feu de la dalle entre parc et habitation

Un sas comporte deux portes. Toutefois, un sas peut comporter trois portes
dans les conditions suivantes :
• la première porte donne sur le parc (ou le volume des caves) ;
• la deuxième sur le pal ier de l'ascenseur;
• la troisième sur l'escalier ou une circulation donnant directement sur
l'extérieur.
Les portes donnant accès aux issues doivent être identifiées.
Cette configuration interdit forme llement que le même sas distribue à la
fois le parc de station nement et le volume des caves .

4. Façades
Dans le cas où le parc comporte plus d'un niveau en superstructure, la règle
du C + D s'applique. (C + D = 1 m, quelle que soit la masse combustible des
façades) .

CO C : caractéristique
I- de classe
l/)
_______________..__....,...,...._...,...___. . du panneau
u
~ ou hauteur
......
0
N

© +
......
~
Ol D : distance ~ 1m
ï::::
>-
a.
0
u

Figure 2 : Règle du C + D concernant /es parcs

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 97
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

5. Cloisonnement

Au-dessus du niveau de référence, la superficie de chaque niveau doit être


recoupée en compartiments inférieurs à 3 000 m>.
Le cloisonnement est réalisé par des parois MO et CF 1 h.
Les ouvertures sont équipées de portes PF 1/2 h à fermeture automa-
tique (détecteurs autonomes déclencheurs NF 561-961 doublés d'une
commande manuelle).
Les box éventuels ne doivent pas comporter plus de deux emplacements
de remisage. « Cloisons pleines maçonnées - Ventilation non perturbée et
ne t raversant pas les box ».

- Sous niveau de référence


- A chaque niveau
- Tous les 3 000 m 2 l
-------------------------,
[
____J __Ji
Mur CF 1 h J
Dispositif d'obturation PF % h
(sauf rampes hélicoïda les) avec:

r1DJ
1

·crco
CO
I-
l/)
"""~---.::===---":;:._t_ _j__J. - 2 places maximum chacun
u
c=.:::::;:;i;;:;::s;a;:r_::;::::;.. --+--+-~ - cloisons pleines maçonnées
~
.-1 - ventilation non perturbée et ne traversant pas les box
0
N

©
......
~
Ol Figure 3 : Cloisonnement des parcs
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
98 https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

6. Couvertures

Lorsque la couverture du parc est dominée par les façades vitrées ou


ouvertes d'immeubles habit és ou occupés, elle doit être PF 1 h sur une
d istance de 8 m .

~-- Façades vitrées


0
ou

Immeuble

habit é

ou 8m
PF 1 h

occupé

Revêt ements de couverture :


c:
0
MO sur support quelconque ·13
M1
sur support continu
·.s
V>
~
M2 incombustible V>
ou panneau bois c:

M3 ou agglos bois "'


V>

0
Q_ c:
E ïii
w (5
E _;:
CO~ _____
w E J

M3 sur supports aut res


que ci-dessus
·-" ·-et)
_Q Vl
0..2 .0
M4 sur su pport quelconque E a..=>
w '"'"

Figure 4 : Protection de /a couverture des parcs

CO
I-
l/)
u
~
.-1
0
N

©
.....
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 99
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

7. Communications intérieures et issues

7 .1 Circulation des véhicules


Hauteur minimale 2 m sous poutre ou tout obst acle (conduit, gaine).

î
2 m minimum
(sauf cas ponctuels)

j
Figure 5 : Hauteur minimale de la hauteur des niveaux

7.2 Circulation des piétons


Les disp osit ions suivantes do ivent être respectées :
- hauteu r libre 2 m de tout obstacle ;
- accès au x issues : 0,90 m minimum ;
- balisage des issues : inscriptions visibles en toutes circonstances, « sans
issue » si non accessib le.

Inscriptions visib les

1 sans issue 1 sortie

L = 0,90 m
H = 2m m inimum
minimum
(sauf cas
p o nctuels) 1 1
CO
I-
l/)
l
u
~
......
0 Figure 6 : Circulation des p iétons
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
100https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

7 .3 Distance maximale à parcourir


pour la circulation des personnes
Cette distance, mesurée sur l'axe de la circu lation et entre les axes des
portes doit être de :
- 40 m s'il y a le choix entre deux issues ;
- 25 m dans le cas contraire (par compartiment et non par niveau).

Si plusieurs issues

25m 40m 40 m

Mesurée sur l'axe de la circulation entre les axes des portes

Si une seule issue

25m 25 m

Figure 7 : Distances maximales à parcourir

7 .4 Escaliers
Leurs caractéristiques doivent être les suivant es :
• largeur minimale : 0,80 m ;
• l'escalier est en matériaux MO et CF 1 h (sauf pour R + 1 où le degré
coupe-feu est d'une Yz h) ;
• pour les parcs de plus de 4 niveaux par rapport au nivea u de référence,
CO les escaliers seront obl igatoirement à volées d roites ;
I-
l/) • l'escalier est p rotégé:
u
~ - par des portes PF Yz h munies de ferme-portes si l'escalier débouche
......
0 à l 'air libre,
N
- par des sas de 3 m 2 au moins d ans les autres cas. Ces sas sont au
© minimum CF 2 h et sont munis de deux port es PF Yz h, mun ies de
......
~
Ol ferme-po rtes et s'ouvrant vers l'intérieur du sas,
ï::::
>- - ils doivent être dissociés au niveau de référence entre ceux
a.
0 desservant les niveaux inférieurs et supérieurs.
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 101
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

8. Conduits et gaines

Ils doivent être protégés contre les chocs des véhicules.

8.1 Conduits dans le parc


Les conduits contenant :
- des liquides inflammables ;
- de la vapeur à une pression supérieure à 0,5 bar ;
- de l'eau surchauffée à une températ ure supérieure à 11 0 °C;
- du gaz combustible
sont inte rdits, ou doivent être p lacés dans des gaines ou répondre à des
dispositions particulières résumées dans le tableau 2.
Tableau 2 : Caractéristiques des gaines pour conduits

Conduits Gaines

• incombustible CF 2 h,
Liquides inflammables
• remplissage du vide par matériaux inertes pulvérulents.

• incombustible CF 2 h,
Vapeur et eau surchauffée
• ouverte aux extrémités.

• gaine ventilée CF 2 h,
Gaz combustible • conduites répondant aux prescriptions fixées par
instruction interministérielle.

8.2 Conduits de ventilation du parc


Les prescriptions suivantes concerna nt les conduits et les gaines doivent
être respectées.

8 .2.1 Dans le parc


Les conduits de ventilation et enveloppe doivent être incombustibles
CF Y2 h ainsi que leurs t rappes et portes de visite.

8.2.2 Dans les autres locaux


Les conduits doivent être incombustibles CF 2 h.

CO Ils sont ind épendants par niveau, par compartiment et par fonction
I- (amenée d'air et extraction). Le système collectif est autorisé si la hauteur
l/)
u de recouvrement est égale au moins à la hauteur d'un niveau (type shunt).
~
...... Le débouché de gaines d'extraction devra être situé à p lus de 8 m des
0
N baies des immeubles ou en toiture.
©
......
~ 8.2.3 Conduits traversant parc et autres locaux
Ol
ï::::
>- Les autres conduits ou gaines mettant en communication le parc et les
a. locaux ou logements voisins doivent être CF de traversée de 120 min au
0
u moins, sauf pour les conduit s d'eau dont le diamètre est ::;; 125 mm au droit
des traversées dans les planchers et parois coupe-feu d'isolement du parc.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
102https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

9. Ventilation

La ventilation est réa lisée de façon à s'opposer efficacement à la stagna-


t ion, même locale, de gaz nocifs ou inflammables, notamment l'oxyde de
carbone.

9 .1 Types de ventilation
La ventilation peut être naturelle (cas particuliers où des ouvertures
périphériques existeraient) ou mécanique (vent ilateurs).
Lorsque le parc comporte plusieurs niveaux, la ventilation est obligatoire-
ment mécanique :
- dans les niveaux situés au-dessous du niveau de référence ;
- dans le niveau de référence et les niveaux supérieurs si la seule ventila-
tion naturelle ne suffit pas ;
- si la ventilation est naturelle, les ouvertures hautes et basses doivent être
au moins égales à 6 dm 2 par véhicule ;
- si la venti lation est mécanique, le débit d'extraction minimum doit être
égal à 600 m 3/h par véhicule.
L'emplacement des bouches d'amenée d 'a ir frais et de ventilation haute
doit permettre un balayage efficace du parc.

9 .2 Ventilateurs
Les ventilateurs doivent resp ect er les dispositions suivantes :
- durée de marche avec fumée à 200 °C pendant 1 h ;
- câbles d'alimentation résistant au feu (CR1 ) ou protégés dans des gaines
CF 2 h;
- branchement d'alimentation en amont du tableau général et sélective-
ment protégé de façon à ne pas être affecté par un incident survenant
sur un aut re circu it ;
- asservis éventuellement à l'utilisation du p arc (surveillance de l'atmos-
phère : t eneur en monoxyde de carbone « CO ») .

9 .3 Commande de ventilation
Des commandes prioritaires manuelles (réservées aux sapeurs-pompiers)
sont prévues pour permett re le désenfumage en cas d'incendie.
Le désenfumage doit se fa ire en extraction .
CO Les commandes manuelles prioritaires, à t ro is positions : marche normale -
I-
l/)
marche priorit aire (débit m aximal) - arrêt, ne devront pas être entravées par
u
~
une manœuvre exécutée en un autre point de l'établissement.
......
0
N
Elles se situeront généralement à l'extérieur en haut de rampe du parc, près
des accès, et signa lées jo ur et nuit.
©
...... Elles seront sélectives par niveau et par compart iment.
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 103
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

1 O. Sols

A chaque niveau, une pente suffisante doit exister pour écoulement


accidentel. Il doit également exister un seuil de 3 cm à chaque rampe.
En outre, les sols doivent :
- être antidérapants avec revêtement M3 minimum ;
- comporter une fosse avec dispositif de séparation.

11. Installations électriques - Éclairage

11.1 Installations électriques


Les canalisations doivent être conformes aux normes NF C14-1 00 -
NF C15-1OO et NF C20-010 (résistance à l'humidité et aux chocs).
Les équipements situés à moins de quat re-vingt-dix centimètres du sol sont
de degré de résistance mécanique IK10 au sens de la norme NF EN 50102.

11.2 Éclairage (naturel ou artificiel)


L'éclairage naturel ou artificiel doit être suffisant pour se déplacer et repérer
les issues.

11.3 Éclairage de sécurité


Il facilite les opérations intéressant la sécurité et l'intervention des secours.
L'éclairage de sécurité est obligatoire, il peut être constitué soit par des
blocs autonomes, soit par des foye rs lumineux alimentés par un groupe
électrogène.
Il permet:
- le repérage des issues ;
- le cheminement vers ces issues par des points lumineux en parties haute
et basse (0,50 m maxi /1,80 m m ini du sol) ;
- l'éclairage des escaliers.
Un couple de foyers lum ineux doit assurer un écla irage d'une pu issance de
0,5 W par m 2 et un flux lumineux émis d'au moins 5 lumens par m 2 .
L'éclairage de sécurité doit pouvoir fonctionne r pendant 1 h.
CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Régleme ntation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
104https://www.GCAlgerie.com/
Dispositions applicables aux parcs de stationnement

12. Moyens de secours

12.1 Détection et alarme

12.1 .1 Un système de détection


automatique doit être installé
- à partir du troisième niveau si le parc comporte quatre ou cinq niveaux
en dessous du niveau de référence ;
- à tous les niveaux s'il comporte au moins six niveaux.
Ce système doit être raccordé à un local gardien ou concierge, dans le hall
s'il n'y a ni gardien ni concierge.
Les systèmes doivent être conformes à la norme 561-950,
L'installation doit être réa lisée par un installateur agréé et doit faire l'objet
d'un contrat d'entretien.

12.1 .2 Un système d'alarme sonore


doit être installé à tous les niveaux
si le parc comporte :
- cinq niveaux ou plus au-dessus du niveau de référence,
- trois niveaux ou plus au-dessous du niveau de référence.
L'alarme doit être reliée au hall de l' immeuble, ou dans la loge du gardien
du parc ou celle du concierge si ces locaux existent.

12.2 Moyens de lutte contre l'incendie Attent ion


Par analogie aux parcs de
stationnement couverts qui sont
12.2.1 Extincteurs soumis à la rubrique 2 935 des
Un extincteur 13 A ou 21 B (en alternance) pour 15 véhicu les ou polyva lents Installations classées pour la protection
de l'environnement, il a été jugé
13 A - 21 B (généra lement extincteurs à poudre de 6 kg).
possible de renoncer à /'installation
d'un réseau d'extinction automatique à
12.2.2 Caisse à sable eau pulvérisée jugée peu adaptée.
Un e caisse à sable de 1001 avec pelle de p rojection par niveau, à proximité La sécurité repose donc sur:
- la détection précoce ;
des rampes.
- l'intervention rendue plus rapide et
plus facile des sapeurs-pompiers.
12.2.3 Colonne sèche
Elle est o b ligatoire à partir :
CO - du 5• étage au-dessus du niveau de référen ce ;
I-
l/)
u - du 4• sous-sol au-dessous du niveau de référence.
~
...... Elle est de diamètre 65 mm avec deux prises de 40 mm et une prise de
0 65mm.
N

© Les prises seront placées à l'intérieur des sas s' il en existe .


......
~
Ol Le demi-raccord d'alimentation doit être situé à moins de 100 m d'un
ï:::: hydrant (BI ou Pl).
>-
a.
0
u 12.3 Moyens d'alerte
Une liaison téléphonique p our appeler les secours doit être insta llée soit
dans la loge du gard ien du p arc ou celle du concierge si ces locaux existent.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
Mise en sécMmfê
dans les bâtiments d'habitation

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 107
Mise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

« Mise en sécurité » ne signifie pas « mise en conformité ». En effet, toute


réglementation évolue et les t extes législatifs qui concernent la sécurité
contre les risques d'incendie dans les immeubles d'habitation n'échappent
pas à cette règle.
Les sinistres importants et les progrès technologiques sont souvent à
l'origine des changements législatifs. On pourrait remonter à l'époque
d'Henry IV pou r t rouver un édit roya l imposant à Paris la protecti on des
poutres, des poteaux et des pans de bois avec du plâtre. Cette mesure
avait permis d'éviter que Paris soit sinistrée comme le fut la vil le de Londres
et d'autres villes d'Europe.
Cette anecdote qui date d'une époque lointaine met en valeur une idée
simple : améliorer les condit ions de sécurité en uti lisant les matéri aux et
matériels de prévention et de protection faci lement disponibles et peu
onéreux.
En fait, la démarche de mise en sécurité est simple ; à partir de l'analyse
du risque qui met en évidence les dangers les plus importants dans cette
catégori e de bâti ment, on déduit une séri e de mesures de prévention dont
l'objectif principal est la sauvegarde des occupants. La synthèse de cette
analyse et les mesures qui en découlent sont précisées dans la circulaire
du 13 décembre 1982 rel ative aux mesures de sécurité lors de travaux
d'amélioration des bâtiments d'habitation.
Pour les constructions p lus récentes, on s'inspi rera des textes applicables à
l'époque de la construction du bâtiment.
Ce chapitre a pour objectif de mettre en évidence les m esures les plus
importantes d'amélioration du niveau de sécurité incendie dans l'habitat
ancien.

1. Dispositions sur lesquelles portera


en général la mise en sécurité

1.1 ~isolement de l'habitation


par rapport aux tiers

1.1.1 Locaux commerciaux des quatre premières


catégories
CO L'habitation constitue un ti ers à risque courant ; en conséquence, il doit
I-
l/) être isolé:
u
~
- par des parois latérales coupe-feu de degré 2 h ou 3 h en fonction du
...... type d'ERP;
0
N
- par des planchers coup e-feu de degré 1 h à 3 h en fonction du type
© d'ERP.
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
108https://www.GCAlgerie.com/
Mise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

1.1.2 Locaux de la secatégorie (ERP petite surface)


L'isolement doit être réalisé par des parois et p lanchers coupe-feu
de degré 1 h.

1.2 La distribution intérieure


Le groupement en bande de maisons individuelles et les bâtiments de
grande longueur doivent être recoupés tous les 45 m par un mur coupe-feu
de degré 1/2 h pour la 1'• famille, 1 h pour la 2• fami lle, 1 h 1/2 pour les 3•et
4• famil les.
La résistance au feu des parois séparatives des logements doit être la
suivante :
• Habitations individuelles :
- 1'• et 2• fam illes= CF 1/2 h.
• Habitations collect ives :
- 2• et 3• familles: parois CF 1/2 h et les portes des logements PF 1/2 h;
- 4• famille : parois CF 1 h et les port es des logements PF 1/2 h.

1.3 Les locaux à risque

1.3.1 Parcs de stationnement


L'isolement doit être réal isé par des parois et p lanchers coupe-feu Remarque
de degré 2 h. Résistance ramenée à CF 1 h pour la
2" famille.
Les communications doivent se faire par des sas équipés de deux portes
pare-flammes de degré 1/2 h s'ouvrant vers l'intérieur du sas.

1.3.2 Caves ou celliers


- les parois doivent être coupe-feu de degré 1 h, portes coupe-feu de Remarque
degré 1/2 h en 3• et 4• famil les; Cette communication n'est pas prise
en compte dans le calcul des sorties
- la distance maximale pour atteindre la sortie est de 20 m ; du parc de stationnement.
- il est interdit de les faire ouvrir sur les esca liers encloisonnés en bâtiment
collectif;
- le volume de caves doit être desservi p ar un escalier propre sans p asser
par un autre volume, mais une communication est possible avec le parc.

1.3.3 Escaliers desservant les sous-sols :


2e - 3e - 4e familles
CO
I- - au rez-de-chaussée, les cages d'escaliers venant du sous-sol doivent être
l/)
u dissociées de celles menant aux étages ;
~
...... - la cage d'escalier doit être munie d'une porte coupe-feu de degré 1/2 h
0 avec ferme-porte (possibilité de fermeture à clé mais avec dispositif
N
d'ouverture sans clé depuis l'intérieur).
©
......
~
Ol
ï::::
1 .4 Les conduits et les gaines
>-
a. Les gaines gaz doivent être accessibles et visitables depuis les parties
0
u communes de l'immeuble .
Elles doivent être isolées vis-à-vis des sous-sols mais ventilées sur tout leur
parcours. La section de la ventilation ne peut être inférieure à 100 cm 2 et
150 cm 2 à son débouché en toiture.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 109
Mise en sécurité dans les bâtiments d 'habitation

Si la gaine renferme plusieurs conduits, la partie réservée à la conduit e gaz


doit être séparée du rest e d u volume par une paroi PF 1/4 d'heure jusqu'à
une distance minimum de 30 cm si la dimension de la gaine est supérieure.
Les instal lations doivent être réalisées de manière à ne pas transmet tre de
fumées ou de gaz de combustion d'un local à un autre.
Les conduits et enveloppes doivent être :
CF 1/4 h pour les habitations collectives de la 2• fami lle;
CF 1/2 h p our les habitations collectives de la 3• fami lle ;
CF 1 h pour les habitations collectives de la 4• famille.

Tableau 3 : Caractéristiques de résistance au feu des parois, des portes et trappes de visite de la gaine

En cage d'escalier En parties communes autres


Famille
Parois Portes et trappes de visite 121 Parois Portes et trappes de visite 121

3e fam ill e A PF 1/4 h PF 1/4 h PF 1/4 h PF 1/4 h


3e fa mille B solut ion interdite 111 solution interdite 111 CF 1/4 h PF 1/4 h
4° fa m ille solution interdite 111 solution interdite 111 CF 1/2 h PF 1/2 h
1. Cette solution est admise si l'escalier est .. à l'air libre "· Dans ce cas, les prescriptions applicables sont celles des gaines en parties communes autres.
2. Si le bloc-porte de la gaine donne dans une circulation horizontale protégée. le bloc-porte comportera une feuillure munie d'un joint destiné à lui assurer une étanchéité
renforcée .

1.5 Les vide-ordures


L'arrêté du 14 juin 1969 ét ablit les règ les relatives à l'établissement de
vide-ordures dans les immeubles d'habitation.
Elles concernent :
le dimensionnement du conduit ;
l'aménagement des vidoirs ou locaux vidoirs (logettes) o u de réceptio n
des ordures ;
la ventilat ion et l'entretien des vide-o rdures.
L'arrêté du 31 janvier 1986 définit les mesures d ' isolement entre les
vide-ordures et différents locaux.

1.6 Les dégagements

1.6.1 Circulation à l'air libre


distance à parcourir: 25 m maximum pour atteindre l'esca lier;
50 % de vide su r toute la longueur ;
CO revêtement s M2 ou en bois (sans restriction pour le sol).
I-
l/)
u
~ 1.6.2 Circulation à l'abri des fumées
.--1
0 distance à parcourir: 15 m pour atteindre l'escalier ;
N

© revêtement plafonds: M 1

~
revêtement murs : M2 ;
Ol
ï:::: revêtement sols : M3.
>-
a.
0
u

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
110https://www.GCAlgerie.com/
Mise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

1.6.3 Halls d'entrée


La réaction au feu des revêtements (bois compris) des parois des halls
d'entrée doit respecter les classements du tableau 2 (référence Q 96.23.001
- Commission du règ lement de construction).
Tableau 1 : Réaction au feu des revêtements (bois compris) des parois des halls d'entrée

2• famille 3• famille A et B 4• famille


Paroi verticale M2 M1 MO
Pl afond M2 M1 MO
Sol Libre M3 M3
Nota : En pose verticale, le vide éventuel entre support et revêtement ne doit pas dépasser 5 cm.

1.7 Les sorties, les portes, les escaliers


Les dimensions m inimales des escaliers dans les bâtiments d'habitati on
peuvent se déduire de l'exigence de l'article R. 111.5 du Code de la construc-
t ion et de l'habit ation, en sachant que les dimensions des brancards sont
normalisées (NF S 95-201 EN 1865 de décembre 1999 - Spécifications des
brancards et équipements d'ambulances pour le t ransport des patients) ;
d imensions hors tout du brancard principal: longueur 1,95 m (+ 0,20 / - 0,50)
largeur 0,55 m (± 0,20).
Les escaliers desservant les étages doivent être dissociés des escaliers
venant du sous-sol.
Les esca liers protégés doivent être desservis à chaque niveau par une ci rcu-
lation horizontale protégée au moyen d'une seu le porte.
L 1.10 . .---1.10
0, 10m
m
J
Aucune gaine o u conduit ne doit déb oucher dans la t rémie sauf l'éclairage
Figure 1 : Escaliers droits
de l'esca lier, la colonne sèche, les chutes d'eau métall iques et les conduites
de gaz, seulem ent si l'escalier est « à l'air libre ».
L'éclairage des escaliers« à l' air libre» ou« à l'abri des fumées» s'effectue:
- par dérivation particu lière hors sous-so ls ;
- par BAES (bloc autonome écla irage sécu rité) (obligatoire en 4e fa mi lle).

1.8 Le désenfumage
Il p eut être naturel ou mécanique .
Les condu its peuvent être collectifs (bouches fermées en temps no rmal), Figure 2 : Escaliers tournants
munis éventuell ement de raccordements horizontaux à chaque étage
(collecteurs) avec raccordements d'étages de «typ e shunt ».
CO
I- Si les b ouches sont ouvertes, cinq nivea ux seront desservis au maximum.
l/)
u Les gri lles à lamelles sont admises uniquement pour le conduit collecteur
~
...... «type shunt ».
0
N Au-dessus d e cinq nivea ux, les volets incombustibles ou des grilles de
© « type autodef » sont admis pour ce même conduit.
Les bouches doivent être réparties de façon alt ernée dans les circulations.
ï::::
>- La porte pal iè re d 'u n appartement non située entre deux bouches doit être
a.
o à 5 m maximum d'une b o uche.
u
Les distances entre deux bouches ne doivent pas excéder 10 m en p arcours
rectiligne et 7 men retour.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 111
Mise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

1.8.1 Bouches équipées de grilles ou de volets


L'ouverture de ces bouches doit être asservie à la détection automatique
d'incendie et être doublée de commandes manuelles sit uées dans la cage
d'escal ier, à chaque niveau.
Dans le cas de conduits collectifs, l'ouvertu re des bouches au niveau
sinistré doit simultanément inhiber l'ouverture automatique des bouches
des autres niveaux.

1.8.2 Détecteurs
Désenfumage mécanique
Les ventilateurs doivent résister à 400 °C pendant 1 h.
Le débit d'extraction doit être au minimum de 1 m 3 /seconde par bouche
avec un débit total au moins égal à :

!!_ m3/seconde
2

(n étant le nombre de bouches d'amenées d'air).


La mise en marche des ventilateurs ainsi que l'ouvert ure des volets doit êt re
commandée par l'action des dét ect eurs.
L'alimentation électrique doit être située avant l'organe de coupure générale.

2. Analyse des risques réels


dans un bâtiment d'habitation

La nature des risques dans l'habitation de type collectif dépend de :


• l'année de construction:
- avant 1960,
- avant 1970,
- avant 1986,
• du type de construction ;
• de la d ensité de la population ;
• des conditions d'entretien et de maintenance des installatio ns et aména-
gements.

CO
I- 2.1 Les dangers d'incendie
l/)
u Les origines des incendies peuvent être les suivantes :
~
...... • dans les p arties privatives :
0
N - fe ux de cuisine (friteuse, court-circuit ... ),
© - feux de chambre (fumeur, imprudence, court-circuit .. .),
......
~
Ol • dans les parties communes :
ï::::
>-
a. - feux de caves et sous-sols (fumeurs, court-circuit, engins à moteur . .. ),
0
u - feux de parc de stationnement (véh icules),
- fe ux de locaux vide-ordures.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
112https://www.GCAlgerie.com/
M ise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

Selon la loca lisation initiale de l'incendie, celui-ci peut s'étendre:


- à l'ensemble de l'appartement;
- à la cage d'escalier;
- aux niveaux superieurs, par l'extérieur et par les communications
verticales (escal iers, gaines diverses, cage d'ascenseur) .

2.2 La conformité des lieux


Dans les bâtim ents construits avant le Règlement de 1970, les mesures de
sécurité étaient limitées. Elles ne portaient pas sur la protection syst éma-
t ique des escaliers (encloisonnement, dissociation, désenfumage).
Bien que ces ab sences soient vect eurs de propagation, elles ne constituent
pas pour autant une « non-conformité ».
L'analyse d u risque devra prendre en compte ces disposit ions architectu -
rales originelles.
Les mesures proposées devront t enir compte des éléments suivants :
- le bâtiment offre-t-il la possibilité de réa liser ces travaux 7
- l'immeuble est-il occupé?
- le coût d'opération est -il « réa liste»?

2.3 Les possibilités d'évacuation


Jusqu'à la mise en application de l'arrêté du 31janvier 1986, les possibilités
d'évacuation reposaient essentie ll ement sur l' intervention des « grandes
échelles des pompiers ».
Le décret du 14 juin 1969, codifié en 1978, prévoyait dans so n article
R. 111.13 que la construction puisse perm ettre aux occupants de quitter
l'immeuble ou de recevoir du secours (mise en sécurité au moyen
d'échelles).
Ces deux objectifs sont concrétisés par :
- la créat ion de dégagements protégés (à l'air libre ou encloisonnés) ;
- la possibilité d'accéder depuis l'extérieur à chaque logement par des
échelles .
Depuis 1986, cette philosophie a évolué : les échel les sont destinées à
l'intervent ion des sapeurs-pompiers et non plus à l'évacuation des
occupa nts. Cette évolution est notamment motivée par les critères de :
- délai d'intervention ;
CO cadence d'évacuation;
I-
l/) - possibilités de circulation ;
u
~
- coût et disponibilité des engins.
......
0
N
Les t ravaux de mise en sécurité, ét ant souvent effectués dans le cadre
d'une redistribution des logements, devront impérativement perm ettre aux
© occupants de quitter leur logement sans recevoir l'assistance d' un service
......
~
Ol public de secours.
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 113
Mise en sécurité dans les bâtiments d 'habitation

2.4 Les moyens de secours existants


Seuls les immeubles classés dans la 4e fam ille sont tenus d'avoir des
moyens de secours fixes : une colonne sèche par escalier.
À la question récurrente : « faut-i l des extincteurs dans les dégagements
des bâtiments d 'habitation 7 », la réponse est négative. Seuls les locaux
techniques : chaufferie, machineries ascenseurs, service é lectrique ... et les
parcs de stationnements couvert s sont tenus de disposer d'extincteurs.
Le propriétaire (syndic) est tenu d'assurer la maintenance et le bon fonc-
tionnement des installations techniques et de sécurité (au sens large).
Il doit tenir un registre de sécurité permettant de le justifier (art. R. 111.13
du Code de la construction et de l'habitation et article 100 de l'arrêté du
31janvier1986) .

3. Étude des solutions techniques


de mise en sécurité

3.1 Mesures basées sur les textes réglementaires

3.1.1 Évacuation
Remarque Les possibilités d'évacuation conditionnent le niveau de sécu rité des
Lorsque des dégradations occupants.
par vandalisme sont à redouter,
un désenfumage statique permanent L'.encloisonnement systématique des cages d'escalier doit être recherché :
peut être admis. 1 bloc-porte PF 1/2 h + FP à tou s les niveaux.
À défaut, 2 accès constitu ant un « palier traversant» peuvent être adm is en
cas d'impossibilité technique.
L'.encloisonnement doit être complété par un exutoire (ouvrant de 1 m 2) en
partie haute avec commande manuelle en pied d'escalier.
La dissociation, c'est-à-dire la cré ation d'un volume distinct entre l'escalier
du sous-sol et des étages doit systématiquement être recherchée.
Lorsqu'i l n'est pas techniquement possible d'encloisonner l'escalier des
étages, le renforcement de la résistan ce au feu des portes (logements)
CF 1/2 h + FP au lieu de PF 1/2 h peut être envisagé en ult ime solution.

3.1.2 Caves
CO
I- Remarque Le regroupement des volumes de caves doit être recherché
l/)
u Le débarras des caves, souvent
- cloison C F 1 h et porte CF 1/2 h + FP.
~ encombrées de détritus divers,
......
0 peut être imposé par le syndic ou Cet isolement peut, par ai lleurs, être pris en compte dans la lutte contre
N l'administration (aprè s un début les effractions.
© d'incendie, par exemple).
...... Le loca l VO ou à conteneurs à ordures est un point sensible .
~
Ol
ï:::: Un incendie dans un loca l VO peut, par la colonne de chute, propager les
>-
a. fumées et l' incendie dans les étages. Le local proprement dit ainsi que les
0
u logettes doivent donc être isolés.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
114https://www.GCAlgerie.com/
M ise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

3.1.3 Matériaux d'aménagement


Les revêtements verticaux des cages d'escalier et des halls d'entrée doivent Remarque
être incombustibles ou classés MO. Dans certains cas particuliers, des
revêtements en bois ont été admis
D'une façon générale, les revêtements pouvant s'enflammer doivent être en 3" famille A conformément
proscrits pour les parties communes. Cette interdiction ne vise pas pour à l'arrêté du 31 janvier 1986.
autant les paillasso ns.

3.1.4 Moyens de secours


Ils sont en nombre limité en habitation.
Les extincteurs existants (chaufferie, parking, machineries ascenseurs)
doivent être vérifiés et entretenus régul ièrement.
Les colonnes sèches, pour les bâtiments qui en sont pourvus, doivent
être vérifiées régulièrement. Les bouchons absents, les colonnes obstru ées
engendrent des risques d 'inondation et/ou retard lors de l'intervention des
secours.

3.2 Recherche de solutions compensatoires Remarque


Dans certains cas particuliers,
En habitation, elles sont relat ivement limitées. Seuls des travaux consé- des systèmes de détection
quents tels que la red istribution de niveaux en supprimant les appartements incendie voire de sprinkleurs peuvent
inaccessibles aux échelles ou la création d'escaliers extéri eurs peu vent être envisagés. Se poseront ensuite
constituer des mesures signifi catives. Elles ne sont pas à proprement pa rler les conditions de financement
et d'entretien.
des « mesures compensatoi res ».

4. Exemples de mise en sécurité

4.2.1 Premier exemple : réhabilitation et restructuration


d'un bâtiment d'habitation
(voir figures 3, 4 et 5)

• Description sommaire du bâtiment


Bâtiment de sept étages sur RDC construit en 1965 . Un appartem ent par
niveau.

• Rappel des principaux textes applicables


- au moment de la construct ion du bâtiment : arrêté du 15 mai 1960;
CO - actuellement : circulaire du 18 décembre 1982.
I-
l/)
u • Classement actuel
~
...... Classement : 3e fam ille A
0
N

© • Historique du b âtiment
......
~ Depuis sa construction, le bâtiment n'a subi aucune modification. Les
Ol
ï:::: t ravaux envisagés imposent de conse rver le même nombre de logements.
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 115
Mise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

• Diagnostic de l'existant (applicat ion du diagnostic simplifié)


- appartements ouvrant d irectement dans la cage d'escalier ;
- escalier non encloisonné ;
- escaliers non désenfumés (absence d'exutoire en partie haute);
- ascenseur privatif.

• Analyse des risq ue s réels


- au moindre incendie dans un appartement, la cage d'escalier deviendrait
impraticable et ne pourrait pas être désenfumée, mettant ainsi en péril
la vie des occupants ;
- la gaine d'ascenseur privat if met en communication l'ensemble des
logements ce qui favoriserait l'embrasement du bât iment.

• Proposition de mise en sécurité


- protection des escaliers ;
- création d'un véritable palier;
- création d'un exutoire en partie haute, avec commande au RDC ;
- isolement de la gaine d'ascenseur ;
- accessibilité de la cabine d'ascenseur à partir des parties communes;
- création de duplex.

4.2.2 Deuxième exemple : réhabilitation


et restructuration d'un bâtiment d'habitation
(voir figures 6 et 7)

• Description sommaire d u bâtim ent


Bâtiment de sept étages sur RDC construit en 1975. Trois ap partements
par niveau.

• Rap pel des principaux textes ap plicables


- au moment de la construction du bâtiment : arrêté du 10 septembre
1970;
- act uel lement : circulaire du 13 décembre 1982 re lative à la sécurité des
personnes en cas de travaux de réhabilitation ou d'améliorat ion des
bâtiments d'habitation existants.

• Classem ent actuel


Classement : 3e famille A.
CO
I-
l/) • Historique du bâtiment
u
~ Depuis sa construction, le bâtiment n'a subi aucune modification . Les
......
0 travaux envisagés consistent à le rehausser de deux niveaux. Le bâtiment
N
serait alors classé en 3e fami lle B.
©
...... • Diagnostic de l'existant (ap plication du diagnostic simplifié)
~
Ol
ï:::: appartements non isolés entre eux en façade ;
>-
a.
0 - circulation horizontale non désenfumée ;
u - escaliers non désenfumés (absence d'exutoire en partie haute).

©CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
116https://www.GCAlgerie.com/
M ise en sécurité dans les bâtiments d'habitation

• Analyse des risques réels


Les travaux envisagés changent le classement du bâtiment. La circu lation
n'est pas désenfumée, ce qui ne favorise pas l'évacuation des occupants.

• Proposition de mise en sé curité


désenfumage des circulat ions horizontales par la création de gaines
(VF -VB);
- réalisation de baies PF en façade ;
- création d'un exutoire en p artie haute, avec commande au RDC.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Copyright © 2016 CSTB.
https://www.GCAlgerie.com/

s:

::u
ID•
(])
IQ
(]) ii"
::> 3
ID
...
(/)
<1>· ::1
()
c
:::!. ~.
ffi, 0
::1
o._
QJ
::>
~
(/)
3
ro
(/)
iiï
ID
0-

..
ID
~ ::1

Porte de l'appartement
3 ID•
Porte de l'ascenseur (]) n
....
::> c
à rendre CF 1 h à rendre CF 1 h (/)

~
...
::!.
ID•
:::,-
QJ :ï
n
[. ID
::1
~ !!:

u
0 ID
::>

..
Cl..
ID
IT
...
Dll


ID

.....
::1

Cl..
-:T
Il>

...2:
Il>
!:!'.
0
::1

Cette solution n'est acceptable que si l'on ne peut fa ire autrement

@
() Figure 3 : Réhabilitation d'un bâtiment d'habitation (3e famille A)
~ Cas d'un appartement ouvrant directement dans la cage d'escalier avec ascenseur privatif (première solution)
CD

_.
https://www.GCAlgerie.com/-..J
_.
_.
Copyright © 2016 CSTB. _.
https://www.GCAlgerie.com/ OO

@
()
(/J
--1
CD

Duplex bas
Mur séparatif d es Duplex bas
2 appartements

;:u
llh
u::i
iD'
3
....
ID
:s

i)'
:s
~
3
iii'
ID

..
ID
:s
:;:
u;· ID•
<1> n
<1>
:J
...c;:;:
V> ID•
<1>-
() :;·
<:; n
ID
~: :s
Q..
o.. ;;·
'":J
Ascenseur
Esca lier encloisonné V>

m ..
Q..
ID

sur palier commun


V>
0-
'"'
r+
..
tT
C»•

~r
- créat ion de 2 duplex
encloisonnement de l'escalier
3
<1>
:J
r+
V>
....
ID
:s
Q..
accès à l'ascenseur par les parties communes o.. -;;.
-:Y- C»
'"0-;:;.·
Figure 4 : Réhabilitation d'un bâtiment d'habitation (3e famille A)
Cas d'un appartement ouvrant directement dans la cage d'escalier avec ascenseur privatif (deuxiéme solution)
~
6
:J
..
tT
;:;:

i)'
:s

https://www.GCAlgerie.com/
Copyright © 2016 CSTB.
https://www.GCAlgerie.com/

s:

::u
ID•
(])
IQ
(]) ii"
::> 3
ID
...
(/)
<1>· ::1
()
c
:::!. ~.
ffi, 0
::1
o._
QJ
::>
~
(/)
3
ro
(/)
iiï
ID
0-

..
ID
~ ::1
3
(])
ID•
n
....
::> c
(/)

~
...
::!.
ID•
:::,-
Mur séparatif des 2 appartements QJ :ï
n
[. ID
/ 1 ~
::1
!!:
~ / Il 0
::>
ID

..
Cl..

~Ll:]f~_./ ~[SJI
~ ~
ID

ll-Q Lp"" a IT
...
Dll

= ~ï
r1l ~
ID

- -f ·11
1
.....
::1

[D lutr"f J, ~Tf:I:::J
0
~
Cl..
-:T
Il>

...2:
Il>

[ !:!'.
0
::1

~
I:==

t ::Bü d
1
~

~1t:f~~: 1 1 . 1 ,l,l ,1, . ,1:,1, i l ,IE='ll, i


1 1 1
1
1
1

@
() Figure 5 : Réhabilitation d'un bâtiment d'habitation (3e famille A)
~ Cas d'un appartement ouvrant directement dans la cage d'escalier avec ascenseur privatif (deuxième solution)
CD

_.
https://www.GCAlgerie.com/
_.

_.
Copyright © 2016 CSTB.
https://www.GCAlgerie.com/ 1\)
0
@
()
(/J
--1
CD

Baies non résist antes au feu

Porte non résistant e au feu

;:u
llh
u::i
iD'
3
....
CD
:s

i)'
:s
~
3
iii'
CD

..
CD
:s
:;:
u;· ID•
<1> n
<1>
:J
...c;:;:
V> ID•
<1>-
() :;·
<:; n
CD
~: :s
Q..
o.. ;;·
'":JV>
m ..
Q..
CD
V>
0-
'"'
r+
..
tT
C»•

~r
Palier non désenfumé
3
<1>
:J
r+
V>
....
CD
:s
Q..
o.. -;;.
-:Y-
Porte non résistante au feu C»
'"0-;:;.·
Figure 6 : Réhabilitation d'un bâtiment d'habitation (3• famille 8)
~
6
:J
..
tT
;:;:

i)'
:s

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 121
Mise en sécurité dans les bâtiments d 'habitation

-------
u.. u..
Cl... Cl...
Q)
t:
0
~
0
Cl... Cl...

êD
~
E
c:
0
·;::;
.
~
C2.
~ c
:J
~ ·2
·c::; ."l
111111rn1 1 :.0
"'
B
Q)
-C
Ol
l:i
"'E c
~ Q)
c: E
Q)
V>
·.;::;
•Q)
0 ""c
..Q

:i
l:i
c
.g
..c:
N
......
u..
Cl...
V>
.!!!
"'
(])
/ 1111111111
~
:.0
"'
-C
•QJ
a:::

"!:'
:i

u..
Cl...
QJ
t:
0
CO Cl...
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

PARTIE
AtiWêXê

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N

©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d 'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 125
Annexe

Annexe : Définitions
Définition de certains termes p ropres aux bâtiments d'habitation qui sont
utilisés dans ce guide.
Ame née d 'air
Dans le cadre du désenfumage, dispositif situé en partie basse (bouche,
par exemple} destiné à l'apport d'air devant servir au balayage de l'espace.

Appareil de grand e ca pacité


Appareil susceptible de projeter, sans déchargement du fi lm et de façon
continue, l'intégra lit é du programme.

Cabine
Local pouvant cont enir un ou plusieurs appareils de projection, ainsi que
des équipements techniques re latifs à l'éclairage ou à la sonorisation.

Cave
Une annexe privative non habitable en sous-sol.

Celli er
Une annexe privative non habitable à rez-de-chaussée ou en étage.

Co lonne sèche
Cana lisation fixe, montante ou descendante permettant de refouler de
l'eau g râce aux engins pompe dans les niveaux du bâtiment.

Cond uit
Volume fe rmé servant au passage d'un fluide déterminé .

Co nduit co llect eur


Conduit servant au désenfumage des circulations dit « conduit shunt »
compte t enu de sa forme spécifique d'un ét age sur l'autre.

Conduit de ch ute
Conduit rel iant le vidoi r situé dans l'appartement ou dans les parties
communes au local vide-o rdures contenant les poubelles.

Désenfumage
Principe de balayage de l'espace par une amenée d'air en partie basse
et une évacuation ou extraction en partie haute permettant d'évacuer les
fumées et les gaz chauds. Le balayage peut être obtenu naturellement
ou mécaniquement .

CO ERP
I-
l/) Établ issement recevant d u publ ic.
u
~
...... Esca lier enclo isonné
0 Escalier qui est p rotégé sur toutes ses faces par des parois coupe-feu d'un
N
degré correspondant à la stabilité au feu du bâtiment, avec une seule porte
©
...... d'accès à chaque niveau .
~
Ol
ï:::: Esca lier protégé
>-
a. Escalier qui est à l'abri des gaz chauds et des fumées, soit par encloisonne-
0
u ment, soit par mise à l'air libre .

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
126https://www.GCAlgerie.com/
Annexe

Gaine
Volume fermé, généralement accessible et renfermant un ou plusieurs
conduits.
Nota: L'autre appellation courante, par exemple gaine de ventilation,
est remp lacée ici par conduit de ventilation.

Gaine gaz
Volume fermé contenant les canalisations de gaz. Il est visitable sur toute
sa hauteur et est venti lé en permanence.

Habitations collectives
Au sens du présent arrêté, il s'agit de bâtiment d'habitation comportant
des logements superposés.

Habitations individuelles
Au sens du présent arrêté, il s'agit de bâtiment d'habitation ne comportant
pas de logements superposés.

Locaux collectifs résidentiels (LCR)


Locaux de plus de 50 m 2 établis dans les bât iments d'habitation collectifs,
destinés aux associations pour des réunions ou des activités diverses.
Ils sont assimilés à des établissements recevant du public (ERP) au sens de
l'article R.123-2 du Code de la construction et de l' habitation et doivent
respecter les conditions fixées par le Règlement de sécurité contre
l'incendie des ERP.

Local de projection
Ensemble constitué par une cabine et un loca l de rebobinage (éventuelle-
ment).

Local de rebobinage
Local spécial, contigu à la cabine, où peuvent s'effectuer les opérations
de rebobinage; il est en communicatio n directe avec la cabine.

Lanterneau
Dispositif situé en toiture et destiné à laisser passer la lumière du jour.
Il peut être fixe ou ouvrable.

Parties communes
Parties du bâtiment qui ne sont pas privatives comme par exemple les
cou loirs, les escal iers, les circu lations des caves et du parc de stationne-
ment.
CO
I- Plancher bas du logement le plus haut
l/)
u Il s'agit, dans le cas coura nt, du p lancher b as du dernier niveau habitable.
~ Dans le cas de logement duplex, ou avec mezzani ne il s'agit du niveau le
......
0
N
plus bas à la double condition :
- que la porte p ali ère du duplex se situe à ce même niveau ;
©
...... - que celui -ci comporte au mo ins une pièce principale .
~
Ol
ï:::: Régie contrôle vidéo
>-
a.
0 Ensemble constit ué par les écrans des télévisions de contrô le et/ou
u ensemble des consoles de t élécommande de la sono risatio n d'ambiance
ou de l'éclairage du bloc sa lle.

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
https://www.GCAlgerie.com/ 127
Annexe

Source de lumière en enceinte étanche


Dispositif produisant de la lumière au moyen d'un arc (ou d'un filament)
dans un ballon étanche sans échange gazeux à l'extérieur.

Vidoir
Le vidoir est le dispositif permettant d'expédier les déchets à travers le
vide-ordure jusqu'au local réceptacle appelé local vide-ordures (local VO).

VMC à double flux


Ventilation mécanique contrôlée réalisée par deux circu its distincts, l'un de
soufflage et l'autre d'extraction.

Voie-échelle
Voie utilisable pour la mise en station des échelles.

Voie-engin
Voie util isable par les engins des services de secours et de lutte contre
l'incendie.

CO
I-
l/)
u
~
......
0
N
©
......
~
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d'habitation
128https://www.GCAlgerie.com/
Annexe

Index

A Escaliers à l'air libre 52 NF S 95-201 110


Escaliers extérieurs 52 Norme NF EN 1991-1-2 33
Activité professionnelle 23 Escaliers protégés 50 Norme NF EN 45011 14
Alarme 14, 90, 104 Euroclasses 34 Norme S61-950 104
Alarme sonore 104
Extincteurs 85, 104
Amenée d'air 61 Extinction automatique 104 0
Ascenseurs 12, 79,80,81 Extraction mécanique 61 Obligations des propriétaires 12
B F p
Blocs autonomes 50, 73, 103 Façades 35, 36,96
Bouches 64 Parcs de
Façades en retrait 31 stationnement 11, 40, 95, 43, 108
c G
Parois 40, 47, 48
Parois séparatives des
Caves 32, 40, 41, 108, 113 Gaines 43, 101, 108 logements 39
C + D 36, 96 Gaines gaz 46, 82 Planchers 33, 95
Celliers 32, 40, 41, 90, 108
GHZ 23
Clapets 44, 75, 77 Groupe électrogène 81, 103 R
Classement des bâtiments 17, 46
Recoupement vertical
Cloisonnement 97 H
des bâtiments 38
Coffrage 43
Colonne sèche 85, 104 Handicapés 69, 79, 81, 92 Registre de sécurité 12, 13, 113
Résistance au feu 16, 33, 38, 39
Conduits 61, 43, 101, 108
Conduits collecteurs 61, 62, 63 Revêtements dans
Conduits collectifs 61, 11 1 IGH 11 , 23, 24 les parties communes 69
Indice de propagation 33, 34 Revêtements de couverture 33, 34
Coupe-feu de traversée 44, 45
Couverture 33, 34, 98 Isolation 40 Revêtements
Isolement 32, 96, 107 de la cage d'escalier 48
D Isolement des vide-ordures 42 Revêtements des façades 35

Dégagements 47, 54, 109 L s


Désenfumage des esca liers 52
Désenfumage mécanique 66, 111 Local d'attente 81 Sas 43, 96, 108
Loca l refuge 81 Shunts 61
Désenfumage naturel 65
Détecteur autonome Loca l technique 46 Stabilité au feu 33
déclencheur 53 Locaux à risques 40 T
Détecteur avertisseur autonome Loca ux collectifs 90
de fumée 13 Locaux collect ifs résidentiels 39 Tiragenaturel 61,66
CO
I- Détection automatique 111 Logements-foyers 11, 15, 89, 90, 92 Trappe 43
l/)
u Distance à parcourir 53, 54, 109 Logements-foyers
V
~ pour handicapés 81, 92
...... E
0 Ventilateurs 66, 77, 102, 111
N N
ERP 11, 23,24,89,92 Ventilation 74, 77, 101, 102
© NF C14-1OO 103 Vide-ordures 42, 43, 109
...... Escaliers 47, 49
~
Ol Esca liers NF C15-100 103 VMC 73, 74, 77
ï:::: « à l'abri d es fumées » 51 NF C20-010 103 Voie échelles 28, 31
>-
a. NF EN 50102 103 Voie engins 27, 28, 31
0
u

© CSTB

https://www.GCAlgerie.com/
https://www.GCAlgerie.com/

Réglementation et mise en sécurité incendie


des bâtiments d'habitation
Ce guide vous propose d'aborder la problématique de la sécurité incendie des bâtiments d'habitation sous
deux angles différents :
- la réglementation avec les principes de sécurité, le classement des bâtiments, les dispositions
constructives. le désenfumage, les installations techniques, les règles d'aménagement et les moyens
de secours;
- la mise en sécurité à travers une méthodologie d'analyse des risques et des exemples de solutions
inspirés de cas réels.

Illustré par de nombreux schémas et tableaux de synthèse, cet ouvrage offre une approche claire et
didactique de la réglementation incendie dans les bâtiments d'habitation, les parcs de stationnement et
les logements-foyers, en mettant raccent sur les points les plus importants dont la compréhension savère
indispensable.
Cette édition intègre les modifications apportées par l'arrêté du 19 juin 2015.

Cet ouvrage sadresse à tous les acteurs participant à la conception, à la construction, à la gestion ou
à la mise en sécurité de bâtiments d'habitation : maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre, bureaux d'étude
et entreprises.

SIHE SDCIAL
84. AVENUE JEAN JAURES 1 CHAMPS-SUR-MARNE 1 77447 MARNE-LA-VALLEE CEDEX 2
TËL. (33) 01 64 68 82 82 1 FAX (33101 60 05 70 37 1 www.cstb.fr
CSTB
le futur en construction

CENTllE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT 1

https://www.GCAlgerie.com/
MARNHA-VALLEE 1 PARIS 1 6RENOBLE 1 NANTES 1 SOPHIA ANTIPOLIS