Vous êtes sur la page 1sur 7

Charles Nachaider

2) Remplacez chaque adjectif souligné par une proposition subordonnée


relative

A. Ce jongleur a une adresse étonnante

Ce jongleur a une adresse qui étonne

B. Je recherche un appartement lumineux

Je recherche un appartement avec de la lumière

C. La vipère est un serpent venimeux

La vipère est un serpent avec du venin

D. Elle a trouvé un placement rentable

Elle a trouvé un emplacement qui rend de l'argent

E. Il a acheté une maison mitoyenne

Il a acheté une maison simple

F. Il est difficile de maitriser un cheval fougueux

Il est difficile de maitriser un cheval qui a de la fougue

G. Les passagers du Titanic croyaient être sur un navire insubmersible

Les passagers du Titanic croyaient être sur un navire qui ne pouvait coulé.

11.

a. Je me moquai de sa frayeur ; il revint sur ses pas

Puisque je me moquai de sa frayeur ; il revint sur ses pas

Je me moquai tellement de sa frayeur qu’il revint sur ses pas


b. Le directeur m’a retenu trop longtemps ; je ne pouvais plus attraper le
train de Strasbourg

Vue que le directeur m’a retenu trop longtemps ; je ne pouvais plus attraper
le train de Strasbourg

Le directeur m’a retenu trop longtemps au point que je ne pouvais plus


attraper le train de Strasbourg

c. Il faisait très sombre dans cette forêt ; on se serait cru en pleine nuit

Vue qu’il faisait très sombre, on se cru en pleine nuit

Il faisait si sombre qu’on se serait cru en pleine nuit

d. Il s’est trompé dans ses calculs ; il devra les refaire

Puisqu’il s’est trompé dans ses calculs ; il devra les refaire

Il s’est tellement trompe dans ses calculs qu’il devra les refaire

e. Ce coureur a fait une chute hier à l’arrivée ; il ne pourra pas poursuivre le


Tour de France

Étant donné que ce coureur a fait une chute hier à l’arrivée ; il ne pourra pas
poursuivre le tour de France

Ce coureur a fait chute hier à l’arrivée à tel point qu’il ne pourra pas
poursuivre le Tour de France

9- a. J’entends chanter les cigales

J‘entends que les cigales chantent

b. On a vu le renard s’enfuir derrière la maison

On a vu le renard qui s’est enfuit


c. J’ai vu le soleil se coucher et les nuages rougeoyer dans le ciel

J’ai vu le soleil qui s’était couché et les nuages qui qui se rougeoyaient
dans le ciel,

d. Nous avons cru entendre un homme marcher à pas feutrés dans le


grenier

Nous avons cru entendre qu’un homme marchait à pas feutrés dans le
grenier.

e. De la jetée, on a vu le voilier partir à la dérive au large

De la jetée, on a vu que le voilier partait à la dérive au large

f. Le chien sentait approcher l’heure du retour de son maitre

Le chien sentait qu’approchait l’heure du retour de son maitre

4- a. Son cocher, qui était ivre, s’assoupit tout à coup

Qui est ivre …………….. Subordonnée explicative

b. Il fallait que le marquis eût parlé du genre d’éducation que Julien avait
reçue

Que le marquis eut parlé……… subordonnée déterminative

Que julien avait reçue ………….. Subordonnée déterminative

c. Jamais je n’oublierai les moments que j’ai passés auprès de vous

Que j’ai passés auprès de vous…………. Subordonnée déterminative


D. Dans le jour sans bornes, qui recommence, éternellement le même, avec
son balancement monotone et puissant, commence à se dessiner la ronde
des jours qui se donnent la main

Qui recommence……………….. Subordonnée explicative

Qui se donnent la main………… subordonnée explicative

E. Ma mère, qui filait sa quenouille de chanvre devant le feu, me faisait


prendre patience à grand-peine en me disant des contes

Qui filait sa quenouille de chanvre devant le feu…………Subordonnée


explicative

5) Relevez-la ou les propositions subordonnées complétives dans


chaque extrait

a- que de regarder

b- que c’était une malheureuse.

Qu’attacher

c- que je parle politique,

d- que notre jeunesse était finie et le bonheur Manqué.

6) Complétez les phrases suivantes avec une proposition subordonnée


complétive

a. Souvent on se dit qu’il valait mieux abandonner

b. François ne croit pas que sa sœur a pu tuer son oncle

c. Nicolas pense que sa maitresse l’aimait


d. Beaucoup de gens s’inquiètent que le cambriolage était causé par son
père

e. J’aimerais que ma copine ne me trompe pas

1)Relevez les propositions subordonnées relatives dans le texte suivant


ainsi que les pronoms relatifs et soulignez leurs antécédents

( ) Pour propositions subordonnées relatives

[ ] Pour pronoms relatifs

J’étais dans une campagne. Une grande campagne triste ([où] il n’y avait pas
d’herbe). Il ne me semblait pas ([qu’il] fît jour)( ni [qu’il] fît nuit]. Je me
promenais avec mon frère, le frère de mes années d’enfance, ce frère
([auquel] je dois dire) ([que] je ne pense jamais) et ([dont] je ne me
souviens presque plus.] Nous causions, et nous rencontrions des passants.
Nous parlions d’une voisine ([que] nous avions eue autrefois), et qui,
(depuis [qu]’elle demeurait sur la rue,] travaillait la fenêtre toujours
ouverte. V. Hugo, Les Misérables

7) Indiquez la fonction des subordonnées complétives dans les phrases


suivantes

a. Le président souhaite que le nombre de sénateurs soit réduit

C.o.d

b. L’avis du président du Sénat est qu’il renonce à ce projet

C.o.i

c. Que nous ayons payé si bien, si vite les milliards de la paix de Francfort,
avait fait plus pour le prestige de la France que n’eût pu une guerre
sanglante ou victorieuse
C.o.d

d. Elle le prévint que la succession appartenait à sa nièce

C.o.d

e. Je suis content, bien content, que nous nous soyons rencontrés

C.o.d

f. Annette avait été effrayée par l’idée que M. de Durantal pouvait ne pas
avoir de foi dieu

C.o.d

3) Indiquez la fonction des propositions subordonnées relatives sans


antécédent dans les phrases suivantes

a. Qui avait de l’argent et de l’or se sentait à l’abri de toutes les crises

Sujet de la phrase

b. Quiconque est à l’écoute du monde se sent concerné par le problème des


gaz à effet de serre

Sujet de la phrase

c. Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails

Sujet de la phrase

d. Le maquis est la patrie des bergers corses et de quiconque s’est brouillé


avec la justice

C.o.d

e. Envoyez chercher qui vous voudrez, je ne paierai pas !

C.o.d

10. Délimitez les propositions subordonnées circonstancielles et identifiez


le terme qui les introduit dans les phrases suivantes.

a. Un jour, il y a très longtemps – alors que les animaux et les hommes se


comprenaient encore – un crocodile imprudent s’était aventuré - assez loin
sur la terre ferme
Il est introduit par alors

b. La scène se troubla, comme le reflet -sur l’eau d’un canal - se dissipe


après les vaguelettes formées par le lent passage d’un lourd chalant

Il est introduit par comme

c. Il faut bien être dénué d’esprit, si l’amour, la malignité, la nécessité n’en


font pas trouver

Il est introduit par si

Vous aimerez peut-être aussi