Vous êtes sur la page 1sur 47

Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

SOMMAIRE

SOMMAIRE  i
DEDICACE............................................................................................................................................v
REMERCIEMENTS.............................................................................................................................vi
AVANT PROPOS................................................................................................................................vii
RESUME............................................................................................................................................viii
ABSTRAT............................................................................................................................................ix
LISTE DES ABBREVIATIONS............................................................................................................x
LISTE DES TABLEAUX.....................................................................................................................xi
LISTE DES FIGURES.........................................................................................................................xii
INTRODUCTION GENERALE............................................................................................................1
PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE ET DEROULEMENT DU STAGE. .2
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE.......................................................................3
I. ENVIRONNEMENT INTERNE................................................................................................3
II. ENVIRONEMENT EXTERNE..................................................................................................6
1. LES FOURNISSEURS ET LA CONCURRENCE....................................................................6
CHAPITRE II : DEROULEMENT DU STAGE..................................................................................10
I- PHASE D’INSERTION...........................................................................................................10
II- ACTIVITES ET PLANNING DU DEROULEMENT DE STAGE..........................................10
III- DIFFICULTES RENCONTREES............................................................................................11
DEUXIEME PARTIE : MISE EN PLACE D’UN SYSTEME INFORMATISE DE TRANSFRT
D’ARGENT INTER-ARGENCES A BAPCCUL................................................................................13
CHAPITRE I : ETUDE DE L’EXISTANT, CRITIQUE, ET SUGGESTION.....................................14
I. ETUDE DE L’EXISTANT.......................................................................................................14
II. CRITIQUE ET SUGGESTION................................................................................................15
CHAPITRE II : MODELISATION DU FUTUR SYSTEME..............................................................17
I. CHOIX DES OUTILS DE MODELISATION.............................................................................17
II. MODELISATION DU SYTEME DE TRANSFERT...............................................................19
III. LES DIFFERENTS DIAGRAMMES DU SYSTEME............................................................21
CHAPITRE III- IMPLEMENTATION DU SYSTEME......................................................................25
I. ETUDE TECHNIQUE DU SYSTEME A METTRE EN PLACE................................................25
II. MESURES DE SECURITES DES INFORMATIONS............................................................29
III. IMPLEMENTATION DE LA BASE DE DONNEE................................................................31
CONCLUSION GENERAL.................................................................................................................34
MEDIAGRAPHIE................................................................................................................................35

i
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

DEDICACE

MA FAMILLE

ii
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

REMERCIEMENTS

La rigueur scientifique et les exigences d'un travail de recherche vont souvent bien au-delà des
seules capacités de l'étudiant. Ceci dit, il serait audacieux pour nous d'entrer dans le vif du
sujet sans remercier ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce modeste
travail.

Je tiens ainsi à remercier :

- Le Seigneur tout puissant de nous avoir procuré la force physique et mentale nécessaire à
la réalisation de ce travail ;
- Mon papa Mr WAMBA Etienne pour ses apports financiers, éducatifs, et matériels ;
- Mr Lucien SIANTOU WANTOU pour le cadre éducatif ;
- Mon encadreur professionnel Mr NGALA Philémon pour sa disponibilité ;
- Mon encadreur académique Dr NGUENANG Louis Bernard pour les différentes
connaissances ;
- Le chef d’agence Madame Blessing NCHANGWI Ade pour sa gentillesse, son accueille et
les différents conseils ;
- Tous les enseignants de la GSI pour les différentes connaissances ;
- Mes camarades de classe pour leurs aides notamment dans les échanges académiques ;

iii
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

AVANT PROPOS

Mis sur pied par Arrêté Ministériel N°90\E\05\MINEDUC du 24 Décembre 1971, le


cycle BTS ou Brevet de Technicien Supérieur est un << Cycle Universitaire Professionnel
>>, actuellement placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur.
C’est dans cet optique que l’Institut Supérieure SIANTOU dans le souci de faire de
ses étudiants des opérateurs répondant aux attentes des entreprises, par le biais des stages
académiques, tient à les préparer à l’insertion dans le monde professionnel afin de se
familiariser avec la réalité de l’entreprise d’une part et d’autre part, de rendre pratique les
connaissances livresques acquises tout au long du cursus académique.
A la fin du stage l’étudiant doit rédiger et présenter un rapport de stage. En ce qui nous
concerne, notre stage s’est déroulé dans la micro finance BAPCCUL situé à l’Ouest dans
la ville de Bafoussam et ce fut un privilège d’apprendre aux côtés de son personnel.
Ce rapport est issu du stage de fin première année académique que nous avons réalisé
dans le cadre du BTS en Gestion des Systèmes d’Informations. Nous ne prétendons pas
avoir fait un parcours sans-fautes dans cette réalisation ; comme toute œuvre humaine, elle
peut contenir des petites erreurs d’implémentations ou d’analyse dont nous nous excusons
déjà auprès de nos lecteurs et utilisateurs.

iv
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

RESUME

Le développement des technologies de l’information et de la communication a permis


une révolution dans la communication entre les hommes ; l’évolution de nouvelles
technologies s’annonce tel que tout système ne peut contourner l’usage des technologies
de l’information et de la communication (TIC).
Dans le cadre de notre passage à BAPCCUL nous nous sommes intéressés à mettre sur
pied une application de gestion permettant le transfert d’argent inter-agence au sein de
l’entreprise. La mise en œuvre de cette application a nécessité une étude préalable afin
d’en déterminer ses contours ; c’est ainsi que l’analyse conceptuelle s’est faite suivant la
méthode UML.
Cette application est conçue avec l’AGL POWER AMC, la base de données est
implémentée avec EASY PHP et le logiciel développé sous l’environnement PHP, HTML.
Notre but principal est de mettre sur pied un système informatisé pouvant répondre en
temps réel et voulu aux demandes de transfert et de retrait d’argent dans une même agence
et ce, dans des villes différentes ou de guichets différents.  

v
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

ABSTRAT

The development of information and communication technologies has enabled a


revolution in communication between people; the evolution of new technologies promises
such that any system can not circumvent the use of information and communication
technology (ICT). As part of our transition to BAPCCUL, we were interested in
developing an application management allowing the transfert of inter-agency money with
in the company. the implementation of this application requires a preliminary study in
order to determine it’s contours; this is how the conceptual analyst is was done using the
UML method.
This application is designed with AGL POWER AMC, the data base is implemented
with EASY PHP and the software developed under the PHP environment, HTML. Our
main goal is to set up a computerized system that can respond in real time and wanted to
transfer and with draw money requests in the same agency but from different city than
from different counter.

vi
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

LISTE DES ABBREVIATIONS

ABBREVIATION SIGNIFICATION
BTS Brevet des Techniciens Supérieurs
S.A Société Anonyme
MERISE Méthode d’Etude et de Réalisation
Informatique pour les Systèmes d’Entreprise
AGL Atelier de Génie Logiciel
SQL Serial Query Language
HTML Hyper text markup language
http Hyper text transfert Protocol
PHP Hyper text preprocessor
CSS Cascading Style Sheets
SGBD Système de gestion d’une base de données
UML Unified modeling language
IHM Interface Homme Machine

vii
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1:fiche signalétique de BAPCCUL...........................................................................................4


Tableau 2: activités et planning............................................................................................................10
Tableau 3: ressource informatique........................................................................................................13
Tableau 4: présentation des acteurs et leurs rôles.................................................................................14
Tableau 5: acteurs des cas d'utilisation.................................................................................................19
Tableau 6: avantages et inconvénients du système Mainframe.............................................................25
Tableau 7: avantages et inconvénients de l'architecture clients serveur................................................26
Tableau 8:description des langages utiles à notre système...................................................................28
Tableau 9:description des intervenants du système..............................................................................31

viii
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

LISTE DES FIGURES

Figure 1: plan de localisation..................................................................................................................4


Figure 2: organigramme de BAPCCUL.................................................................................................6
Figure 3:diagramme de cas d'utilisation..............................................................................................21
Figure 4:Diagramme de séquence cas d'identification..........................................................................21
Figure 5: diagramme de séquence de transfert d'argent........................................................................22
Figure 6: diagramme de séquence cas du retraire.................................................................................22
Figure 7: digramme de classe...............................................................................................................23
Figure 8:site de gestion des comptes....................................................................................................31
Figure 9: formulaire d'inscription.........................................................................................................32

ix
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

INTRODUCTION GENERALE

Les institutions bancaires en général et micro-financières en particulier sont en pleine


mutation socio-économique se caractérisant par une course aux technologies de l'information
et de la communication (TIC). De plus en plus, les banques s'organisent en agences
décentralisées et réparties sur des espaces géographiques distincts. Cet état de fait implique
qu'il y ait des plateformes de communication entre agences afin de mieux coordonner et
d'avoir une vue globale sur l'ensemble de leurs activités. De ce fait, Bamenda Police
Cooperative Credit Union Limited, qui du reste s'intègre pleinement à ce type d'organisation à
savoir, l'existence d'un site central connecté aux différentes agences réparties sur l'ensemble
du territoire national, entend pour sa part exploiter au mieux son réseau national en s'inspirant
des nouvelles perspectives qu'offrent les TIC et ce, pour mieux conduire sa politique
d'innovation et sa stratégie d'intégration sur le marché national en répondant aux besoins
croissants de sa clientèle, et offrir de nouveaux services à son environnement extérieur. C'est
dans cet esprit que nous avons choisi comme mission au sein de l'entreprise d'élaborer le
concept de notre rapport de stage donc le thème est : MISE EN PLACE D’UN SYSTEME
INFORMATISE DE TRANSFERT D’ARGENT INTER-ARGENCE afin de permettre une
exécution plus rapide dans le transfert informatisé d'argent inter-agences et cela à des tarifs
compétitifs. Le développement de notre sujet se fera en deux parties et chaque partir sera
subdiviser en deux chapitres  : une première partie qui porte sur la présentation général de
l’environnement de BAPCCUL et du déroulement du stage ayant pour premier chapitre : la
présentation générale du lieu de stade ; et pour deuxième chapitre le déroulement du stage ; La
deuxième partie portera sur l’étude et la mise en place d’un système informatisé de transfert
d’argent inter-agence ayant pour premier chapitre : Généralités sur le transfert d’argent inter-
agence , et deuxième :exploration approfondie du thème.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE


L’ENTREPRISE ET DEROULEMENT DU
STAGE
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

I. ENVIRONNEMENT INTERNE

1. HISTORIQUE DE L’ENTREPRISE

BAPCCUL est une coopérative de micro finance de première catégorie. Il a été créé le 05
février 1969 par un groupe de coopérative qui était à l’origine une réunion de policiers ayant
le souci de créer, gérer localement, de catalyser et de mobiliser les ressources financières
indigènes sous forme de prêt, d’épargner et de répondre à d’autres besoins particuliers de ses
membres tout en respectant les règles et les principes de la coopérative dans le but de
contribuer à la réduction de la pauvreté et favoriser le développement socioéconomique.

Ayant 22 agences réparties dans le territoire camerounais, la micro finance BAPCCUL a


été enregistrée le 02 février 1994, sous le numéro NW/CD/28/94/100, suite à l’adoption de la
loi numéro 92/2006 du 14 Août1992 relative aux micros finances. Elle a environ 55000
membres avec un capital social évolutif estimé à 200 millions de francs CFA.

2. OBJECTIFS

-Encourager ses membres à faire des économies régulières en leurs offrants la possibilité
d’investir leur argent ;

- Satisfaire les membres par un service de qualité ;

- L’assurance et la sécurité de l’agent économique ;

- définir les méthodes et les principes de conduite des prêts garantis et recouvrements ;

- S’assurer que les prêts sont garantis dans l’intérêt BAPCCUL et ses membres ;

- Accroissement de son capital social en maximisant sa rentabilité ;

- Offrir aux membres des prêts à des fins de prévoyance ou de production, ou des deux ;

- Céder aux membres, les services complémentaires d’épargne, de crédit et finance prévus par
ces règlements ;

- Octroi de crédit aux membres pouvant répondre à leurs besoins respectifs ;


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

- L’amélioration de son image de marque.

3. PLAN DE LOCALISATION DE L’ENTREPRISE

Figure 1: plan de localisation

4. SECTEUR D’ACTIVITE

Du point de vue juridique, BAPCCUL est scrutée comme une société commerciale accoutrant
la forme d’une SARL. Nous avons ci-dessous sa fiche d’identification.

Tableau 1:fiche signalétique de BAPCCUL


SIGLE
SECTEUR D’ACTIVITE Société de micro finance de première catégorie
CAPITAL SOCIAL Capital variable, constitué par les membres et
estimé à environ 200.000.000.
SIEGE SOCIAL Bamenda
ADHESION MINEFI N°00353 DU 27/07/2001
AUTORISATION MINISTERIELLE N°NW/CO/28/94/100 DU 02/02/1994
ADOPTION DE LOI N°92/006 DU 14/08/1992
DATE DE CREATION 05/02/1969
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

BP 392 BAMENDA
EMAIL.PRINCIPAL Bapccul.infos@Yahoo.com
TELEPHONE +233 444 622/ +233 36 29 67/ 677 66 51 51
SITE INTERNET www.bapccul.com
AGENCES 22agences

5. METHODE DE FONCTIONEMENT DE LA SOCIETE

Pour son bon fonctionnement, BAPCCUL a mis sur pied plusieurs moyens de fonctionnement
afin de mieux gérer ses membres à savoir des moyens humains et matériels :

a. MOYENS HUMAINS

BAPCCUL s’est doter d’un personnel hautement qualifié, dynamique et relativement


jeune pour mieux combler ses membres et réaliser ses objectifs. Pour se fait elle
constitue en son sein :
 01 chef d’agence charger de gérer, de contrôler les entrées et sorties des
évènements de liquidité d’argent ;
 01 réceptionniste chargé d’entretenir les membres, d’écouter leurs besoins
respectifs et de les orienter ;
 01 responsable des démarches usuelles de crédit chargé de vérifier et signer les
pièces comptables passées au guichet, vérifier les états de chaque mois, crée
des comptes, fait des rapprochements bancaires etc. ;
 01 responsables des opérations de crédit chargé de fournir les crédits en
suivant la procédure d’octroi de celui-ci, suivre l’amortissement du crédit etc. ;
 Des agents chargés de la collecte journalière ;
 01 agent d’entretien chargé de la propreté des lieux de travail ;
 01 vigile chargé du contrôle et la sécurité du lieu

b. MOYENS MATERIELS

Par le biais des progrès scientifique et technique, et le développement mondial de


la nouvelle technologie de l’informatique il est possible que les entreprises qui se
veulent modernes se contentent d’utiliser les moyens humains pour parvenir à
leurs fins. C’est donc dans cette optique que l’entreprise s’est pourvue de
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

dispositifs tels que : des scanners, d’une photocopieuse, des imprimantes, des
ordinateurs etc.

6. ORGANIGRAMME HIERARCHIQUE DE BAPCCUL BAFOUSSAM

Figure 2: organigramme de BAPCCUL

II. ENVIRONEMENT EXTERNE

C’est l’ensemble des éléments externes qui peuvent impacter positivement ou négativement
sur l’existence de BAPCCUL.

1. LES FOURNISSEURS ET LA CONCURRENCE

a. LES FOURNISSEURS

Ce sont ceux qui fournissent un certain nombre de faveurs à la structure concourant à son
fonctionnement. Nous pouvons citer :

 Les fournisseurs des matériels de bureau ;


 Les fournisseurs de réseau de communication (CAMTEL) ;
 Fournisseur d’eau ;
 Fournisseur d’énergies (ENEO).

b. LA CONCURRENCE

Ici, il s’agit des entreprises qui pratique la même activité et qui sont en compétition avec
BAPCCUL dans le but de gagner le marché de la micro finance. Il s’agit entre autres de :
SCECOC, MC². MUPECI…
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

2. LES PARTENAIRES DE BAPCCUL

BAPCCUL entretient des relations professionnelles avec plusieurs partenaires que sont :

a. LES ENTREPRISES

Une entreprise est une entité économique, financièrement dépendante qui combine les
faveurs de productions afin de produits les biens et services vendus sur un marché dans la
recherche d’un profit. En vue de créer les richesses, BAPCCUL entretient les relations avec
les entreprises pour le contrôle et l’acquisition de ses fonds. Ces entreprises sont :
CAMPOST, CamCCUL, ESSOKA, SECURITY, CNPS…

b. L’ETAT
L’Etat en tant que garant des libertés et notamment de la liberté de circulation des biens,
des services et des personnes, contraint toute entreprise exerçant dans ce secteur d’activité de
s’acquitter de ses obligations fiscales à l’instar de la patente. C’est alors que BAPCCUL
entretient des relations étroites avec l’Etat.

3. LES DIFFERENTS SERVICES DE BAPCCUL

a. LES COMPTES

Un compte est un tableau qui résume l’ensemble des opérateurs ayant affectées un agent
économique pendant une période donnée. Les éléments du compte sont :la colonne du débit,
du crédit, et du solde. Dès lors qu’un client devient membre dans l’agence BAPCCUL, il a
accès aux différents comptes :

- Une photocopie de la carte d’identité nationale (CNI)


- Trois demi-cartes photos 4* 4 ;
- Carnet du membre ;
- Fiche inscription ;
- Fiche individuelle ;

Ouvrir un compte c’est devenir automatiquement actionnaire. Le minimum d’action à


souscrire à l’ouverture du compte est de 22000 FCFA et le maximum de 75000 FCFA. La
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

valeur minimale est de 15000 FCFA. Les parts sociales ne peuvent être retirées qu’à la
fermeture du compte. Néanmoins, les parts sociales peuvent être traitées.

Tout d’abord dans le cas où il s’agit d’un compte d’association ou compte groupe, le
procès-verbal de l’AGE mis sur pied un bureau et un extrait de statut. Ensuite pour le compte
mineur il faut l’acte de naissance de l’enfant. Et enfin le compte individuel proprement dit.
Le membre ayant remplit toutes ces conditions à Accès aux différents produits de la structure
qui se matérialisent dans un carnet subdivisé en trois :

- Compte épargne (Saving) : qui permet au membre de garder de l’argent pour une
période déterminée tout en le multipliant selon un intérêt retenu l’or de l’assemblée
générale. Pour ce qui est du retrait, le membre doit faire un préavis d’un mois avant ;
dans le cas contraire, le membre sera pénalisé par un prélèvement du taux d’intérêt de
2% du montant à retirer plus les frais de l’affiche individuelle ou collective en contre
partie des droits d’assurance verser par CAMCCUL pour ce compte.
- Compte dépôt (dépostes) : c’est un compte courant dans lequel le membre est appelé
à faire des transactions quotidiennes. Contrairement au compte épargne, chaque dépôt
d’argent dans ce compte Nécessite les frais de dépôt qui seront versé respectivement
selon les écarts fixés par la coopérative. En Revenge le retrait ici est fait sans préavis.
- Compte prêt : BAPCCUL dispose de deux types de prêt à savoir : les prêts inferieurs
aux parts sociales c’est – à-dire les prêts inferieurs à l’épargne : ils sont garantis par
les parts sociales et épargnes de leur membre. L’intérêt est de 1,5% du montant à
prêter. Les prêts supérieurs aux épargnes. Ils sont garantis par les parts sociales, les
épargnes d’un membre, et autres garantis comme bien immobilier, les virements, les
avalistes etc.

b. LES TRANSFERTS D’ARGENTS


- Le speed money : Transfer rapide d’argent effectué par BAPCCUL pour maintenir sa
clientèle. Étant membre ou non chacun a la possibilité de transférer de l’argent dans
les différentes agences de BAPCCUL ; c’est un Transfert d’argent inter-agence. C’est-
à-dire qu’on peut être à BAPCCUL Yaoundé et transférer de l’argent dans une autre
agence de BAPCCUL
- Nous avons le transfert à l’international  : le membre peut solliciter les transferts
hors du pays via MONEYGRAM qui offre des services de transfert d’argent à
l’échelle internationale et présent partout dans le monde.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

CHAPITRE II : DEROULEMENT DU STAGE

I- PHASE D’INSERTION
Lors de mon arrivée avec d’autres stagiaires dans l’entreprise le 1er juillet 2019 nous avons
été accueillis par le chef d’agence qui nous a présenté les règles de l’entreprise (l’entreprise
ouvre ses portes à 7h30, le nettoyage des bureaux s’effectue en 30min et les activités
commencent à 8h, chaque mardi et vendredi, une prospection à faire avec le chef d’accueil
dans les marchés, pause à 12H30, etc.) Après cette phase le chef d’agence nous a laissé le
choix de nos encadreurs professionnels ; mon choix a été dirigé vers Mr NGALA
PHILEMON chef du service comptable qui m’a mieux expliqué la structure de l’entreprise et
qui m’a aidé dans mon insertion dans l’entreprise. Le chef d’agence nous a permis de
rencontrer les fondateurs et tous les grands dirigeants de BAPCCUL lors d’une assemblée.

II- ACTIVITES ET PLANNING DU DEROULEMENT DE STAGE

Tableau 2: activités et planning

Périodes Taches effectuées durant le stage Participants


1e semaine -Visite de l’entreprise -chef d’accueil
-Présentation de tout le personnel -stagiaires
de l’entreprise
-Historique de l’entreprise

2e et 3esemaine -Remplissage des bordereaux de retraits et  Chef d’accueil


versement ;  Stagiaires
-Ouverture des comptes des nouveaux  Comptable
membres ;
-Renseigner les nouvelles personnes sur les
conditions à remplir pour ouvrir un
compte ;
4esemaine -Rapprochement bancaire  Comptable
-Faire des virements inter-agence  Stagiaires
-Contrôler et solder le montant de chaque
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

mois de la collecte journalière


-Pointage : consiste à vérifier les opérations
effectuées par la caisse
-Choix du thème
5e et 6esemaines -L’encaissement : c’est une opération qui  Comptable
consiste au versement d’argent (dépôts,  Stagiaires
épargne, remboursement de prêt) fait par un  Caissier
membre au guichet avec son carnet et un
livret remplit où est remis ensuite un reçu
-Le décaissement : il s’agit d’un retrait
d’argent ou d’un prêt fait par le membre.
-Recherche personnel sur l’entreprise et du
thème choisi
7eet 8e semaines -Aider les membres à rédiger leur demande  Chef d’agence
de prêt  Collectrices
-Prospection : elle consiste à aller dans les  Stagiaires
points propices tels que les marchés pour
vanter les différents produits de la structure
et les amener à y ouvrir des comptes.

III- DIFFICULTES RENCONTREES


Lors de l’exécution des différentes tâches qui nous ont été assignées, nous avons eu a
rencontrer plusieurs difficultés notamment:

-La difficulté à communiquer avec la clientèle puisque la majorité est d’expression anglaise ;

-La difficulté avec la langue anglaise puisque tous les documents de l’entreprise sont rédigés
en anglais ;

-L’obtention d’un thème pour la rédaction de notre rapport.


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

DEUXIEME PARTIE : MISE EN PLACE D’UN


SYSTEME INFORMATISE DE TRANSFRT
D’ARGENT INTER-ARGENCES A BAPCCUL
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

CHAPITRE I : ETUDE DE L’EXISTANT, CRITIQUE, ET


SUGGESTION

I. ETUDE DE L’EXISTANT

Dans cette rubrique, nous présenterons les ressources informatiques et la


procédure actuelle de transfert au sein de l’entreprise :

1. LES RESSOURCES INFORMATIQUES


Tableau 3: ressource informatique

Equipements Nombre
Ordinateurs 6
Imprimantes 4
Scanner 2
Routeur wifi 1
Switch 1
Serveur 1
Notons par ailleurs que l’entreprise dispose d’un nombre relativement important
d’application qu’elle exploite.

2. DESCRIPTION DU SYSTEME ACTUEL DE TRANSFERT

Dans cette rubrique, nous présentons la procédure actuelle de transfert au sein de


l'entreprise : Lorsque le client arrive au sein de l'agence, en cas d'envoi de fonds , il remplit un
premier bordereau de versement dans lequel il inscrit le code de l'agence destinatrice qui lui
est communiquée par le responsable du guichet, le montant à transférer, le bénéficiaire qui
représente le nom de l'agence destinatrice ainsi que le nom de celui à qui sont destinés les
fonds et les détails du montant à transférer. Par la suite, l'agence émettrice du transfert envoie
un fax à la direction générale qui se chargera de transférer les informations à l'agence
destinatrice afin de permettre au bénéficiaire de rentrer en possession des fonds.

Dans le cas d'un retrait d'argent, le client présente une photocopie de sa carte d'identité
qui sera envoyée par fax à la direction générale pour vérification. En cas de succès, l'agence
centrale renvoie un fax à l'agence destinatrice qui fait office d'ordre de payement. A ce
moment, il est établi un chèque de retrait à l'endroit du bénéficiaire afin de lui permettre de
rentrer en possession des fonds dus.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Tableau 4: présentation des acteurs et leurs rôles

Acteurs Rôles
Operateur -Reçois le client
-Guide le client dans le remplissage des
formulaires d’envoi ou de retraire d’argent ;
-Vérifie la cohérence des informations
-Assure l’archivage des souches de
bordereau ;
-Interagit avec le système de transfert
d’argent.
Administrateur -assure la configuration et les taches
d’administration du système ;
-Gere l’état de fonctionnement du système.
Chef d’agence Valide les transferts émis par une agence X
pour permettre un retraire dans une agence Y
Caissier Encaisse du montant de la transaction et des
frais de transfert
Expéditeur -Remplir le formulaire d’envoi
-Verse le montant du transfert à la caisse ou
ordonne le retraire dans son compte ;
-Communique les informations
confidentielles au bénéficiaire.
Bénéficiaire -Remplir le formulaire de retraire
-Fournir la réponse à la question test si cela a
été mentionné lors de l’envoi du transfert
Agence Cite où se déroulent les transactions d’argent

II. CRITIQUE ET SUGGESTION

1. CRITIQUE DE L’EXISTANT

Suite à cette étude, nous avons décelé plusieurs problèmes de lenteur et de retard dans
le processus de transfert d'argent. D'où :
 Les plaintes et la perte des clients.
 La possibilité d’erreur dans le remplissage des différents documents
 La recherche difficile sur les registres qui engendre une perte de temps

2. SUGGESTION

Face aux multiples défaillances suscitées, et à fin de remédier aux insuffisances


relevées, notre projet de fin de stage consiste à concevoir un système en l’occurrence
une application offrant des fonctionnalités de base dans le suivi des transferts d’argent
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

inter-agence. Cette solution assurera la rapidité, la fiabilité, et la facilité dans le


transfert.

CHAPITRE II : MODELISATION DU FUTUR SYSTEME


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

I. CHOIX DES OUTILS DE MODELISATION


1. PRESENTATION DE LA METHODE MERISE

Merise est une méthode de conception, de développement et de réalisation de projets


informatiques. Le but de cette méthode est d’arriver à concevoir un système
d’information. La méthode MERISE est basée sur la séparation des données et des
traitements à effectuer en plusieurs modèles conceptuels et physiques. La séparation
des données et des traitements assure une longévité au modèle. En effet, l’agencement
des données n’a pas à être souvent remanié, tandis que les traitements le sont plus
fréquemment.

2. PRESENTATION DE L’UML

UML, Unified Modeling Language ou langage unifié pour la modélisation est un standard de l
OMG pour la modélisation objet. C’est un langage de modélisation non une méthode de
modélisation (UML ne propose pas de processus) même si elle propose un canevas :

 Elle a été pensée pour modéliser les activités de l’entreprise et non les régir
 Elle est fondée sur un méta modèle
 Elle cadre l’analyse en offrant différente vues complémentaires et plusieurs niveaux
d’abstraction permettant de contrôler la complexité. C’est un support de
communication ;

UML possède des points forts ainsi que des faiblesses. Parmi les points forts :

-UML est un langage formel et normalisé ce qui entraine un gain de précision, un gage de
stabilité, encourage l’utilisation d’outils ;

- UML est un support de communication performant, il cadre l’analyse, facilite la


compréhension de représentation abstraite complexe, son caractère polyvalent et sa souplesse
en font un langage universel. Parmi les points faibles :

* La mise en pratique d UML nécessite un apprentissage et passe par une période


d’adaptation.

* Le processus (non couvert par UML) est une clé de la réussite d’un projet.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

3. CHOIX DU LANGAGE DE MODELISATION DE NOTRE


SYSTEME

Merise et UML sont deux grands principes de « traduction » ou modélisation d’un


système d’information. Néanmoins, ils ne sont pas aussi proches qu’on pourrait le penser. Le
choix de l’un ou de l’autre se fait selon trois axes à savoir l’accessibilité, la précision e
l’exploitabilité.

Pour le premier axe (accessibilité) MERISE présente l’intérêt d’avoir des modèles
logiques détaillés facilement compréhensibles. Tandis que qu’UML conçu pour s’adapter à
n’importe quel langage de programmation orienté objet, présente plusieurs modèles
(diagramme) dont leurs compréhensions nécessitent une grande attention.

En ce qui concerne le deuxième critère (précision), MERISE est moins préférable. Malgré
sa clarté, il manque une précision du fait qu’elle est éloignée du langage donc difficile à
implémenter alors qu’UML intègre les éléments communs des différents langages, sa volonté
est d’être fidèle à la réalisation finale. Elle est beaucoup plus complexe avec ses différents
diagrammes.

Pour en finir avec l’exploitabilité, MERISE est une méthode plus généraliste. Elle donne
une vue globale de la solution sans autant entrer dans les petits détails. Contrairement à UML
qui est conçu pour l’implémentation objet avec ses différents détails et sa portabilité (s’adapte
à n’importe quelle plateforme) elle est donc plus exploitable.

L’une ou l’autre présente des avantages et des inconvénients. Il est réservé au concepteur
de choisir la méthode là mieux adaptée pour son cas.

Dans notre cas nous allons utiliser UML pour modélisé notre application

4. PowerAMC
Power AMC est l’un des outils majeurs de modélisation des données et des processus. Il a été

Crée par la société Sybase, mais il est désormais propriété de SAP. Next Decision peut vous
accompagner dans l’achat de licences powerAMC peuvent être incluse (dans certains cas –
nous consulter) dans vos licences SAPB14.

Power AMC est l’un des premiers outils qui permet d’élaborer des modelés de données que
cela soit MERISE, UML ou autre, de manière graphique et de les implémenter quel que soit le
SGBD et ce de manière automatique. L’outil permet de modéliser les processus métiers. Le
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

lien entre la modélisation des données et la modélisation des processus peut être effectué,
offrant ainsi aux entreprises qui possèdent POWER AMC /AMC, l’opportunité de mettre en
œuvre un révérenciel unique des développements et des processus informatisés ou non.

*dans quels cas utiliser POWER AMC ?

- Toute société souhaitant documenter ses flux et ses modèles de données ;


- Pour réaliser une estimation de poids et d’évolutivité d’une future base de données
- Pour une estimation de coût et d’évolutivité d’un processus métier ou industriel ;
- Pour réaliser un audit de l’existant (reverse engineering).

II. MODELISATION DU SYTEME DE TRANSFERT


1. MODELE GLOBAL DU SYSTEME DE TRANSFERT

Un modèle est une abstraction de la réalité, il permet de :

 Faciliter la compréhension du système étudié (c’est-à-dire qu’il réduit la complexité


du système étudié) ;
 Simuler le système étudié.
Pour notre étude, nous sélectionnerons les diagrammes les plus importants et
permettant de mieux exprimer les fonctionnalités du système à modéliser. Ce sont :
diagramme de cas d’utilisation, diagramme de séquence, diagramme de classe.

2. LES INTERVENANTS DANS UNE PROCEDURE DE


TRANSFERT (LES ACTEURS DE CAS D’UTILISATION)

 Les acteurs intervenants sont de deux types :


 Les acteurs actifs : Ce sont ceux appelés à interagir avec le système en vue du
traitement des transferts. (Opérateurs, chef d'agences, administrateurs) ;
 Les acteurs passifs : Ce sont les acteurs autres que ceux suscités. Ils interviennent
dans la procédure de transfert sans avoir une interaction directe avec le système.

Dans la phase conceptuelle du système, seuls les acteurs actifs seront pris en compte pour
l'élaboration des modèles du système d'information. C'est ce que le tableau ci-dessous illustre
de façon détaillée :
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Tableau 5: acteurs des cas d'utilisation

Les acteurs du système Les cas d’utilisation traités


EXPEDITEUR  Identification ;
 Envoyer un transfert ;
 Evaluer les frais de transfert
 Consultations diverses (liste des villes, des commissions de
transfert, liste d’agence) ;
BENEFICIAIRE  Identification
 Recevoir un transfert
 Consultations diverses (liste des villes, des commissions de
transfert, liste d’agence) ;
ADMINISTRATEUR  Identification ;
 Consultations diverses (listes des villes, des commissions de
transfert) ;
 Gérer les utilisateurs
 Edition des rapports d’activité

3. Quelques règles générales à observer dans une procédure de


transfert

- Un transfert d’argent peut être traité dans toutes les agences couvertes du réseau national ;

- Un transfert est émis dès que le numéro de contrôle du transfert est envoyé par le système à
l’opérateur ;

- Un transfert est payable par une agence Y dès que l’opérateur de l’agence X a validé le
transfert ;

- Avant tout envoi de transfert, l’on se rassure que l’expéditeur a bel et bien versé les fonds ;

- Les informations fournies par le bénéficiaire pour un retrait du montant transféré doivent
être conformes aux données du système et doivent rester confidentielles ;

- Insister toujours auprès de l’expéditeur afin de s’assurer qu’il transmette les bonnes
informations au bénéficiaire du transfert.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

III. LES DIFFERENTS DIAGRAMMES DU SYSTEME


1. DIAGRAMME DE CAS D’UTILISATION

Pour élaborer le diagramme des cas d’utilisation, il est nécessaire de cerner la


problématique des besoins des utilisateurs vis-à-vis du système de transfert.

L’étape d’identification des besoins est la première activité dans le cycle de


développement de systèmes logiciels. Durant cette activité, nous cherchons à obtenir une
compréhension (établir en termes de modèles) du futur système logiciel aussi complet et
cohérent que possible, avant le passage aux activités de conception et d’implémentation.

Vue d’ensemble de quelques besoins principaux des acteurs par rapport au système :

 Envoi et réception en temps réel des informations de transfert ;


 Gestion des accès au système de transfert ;
 Génération des rapports d’activités ;
 Consultation diverses (listes des villes, commissions etc.)
 Mise à jour en temps réel des données de transfert par le serveur de base de données ;
 Gérer les utilisateurs.

*Détermination des cas d’utilisation

Avant toute modélisation, il faut d’abord faire une capture des cas d’utilisation du système.
Caractéristiques des cas d’utilisation :

 Ils limitent la modélisation aux préoccupations « réelles » des utilisateurs ;


 Ils ne présentent pas de solution d’implémentation et ne forment pas un inventaire
fonctionnel du système ;
 Ils structurent les besoins des utilisateurs (cités ci-dessus) et les objectifs du système
futur ;
 Ils permettent les fonctionnalités principales du système ;
 Ils centrent surtout l’expression des exigences du système sur ses utilisateurs(acteurs)
ainsi que leurs interactions avec le système.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

effectuer un transfert <i nclude>

<i nclude>
identificati on

expediteur <include>

consultation diverses

<i ncl ude>

beneficiaire Recevoir un transfert

<i nclude>

Gerer les util isateurs


adm ini strateur

<include>

Editi on des rapport d'activités

Figure 3:diagramme de cas d'utilisation

2. DIAGRAMME DE SEQUENCE DU SYSTEME DE TRANSFERT

Les principales informations contenues dans un diagramme de séquence sont des


messages échangés entre les lignes de vie présentée dans un ordre chronologique. Ce
diagramme permet de montrer l’interaction directe entre l’acteur et le système. Pour notre
modélisation nous présenterons les principaux diagrammes de séquence par cas d’utilisation
comme suit :

Figure 4:Diagramme de séquence cas d'identification


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Di agram m eS equence d'i de nti fi cati o n

IHM

Uti l i sateurs( expedi teur;


ad m i ni strateur,
benefi ci ai re) dem an de du form u l ai r d'i de n ti fi cati on

a ffi cher l e form ul ai re d'i denti fi cati on

i dentificatio n réussi r et sauvegarde des


rem pl i ssage des cha m ps et envo i e des i nform a ti ons
donnée s

i d enti fi ca ti on val i dé

Figure 5: diagramme de séquence de transfert d'argent


DiagrammeSequence_de transfert d'argent

IHM

expediteur demande l'ensemble des transfert d'argent Admi ni strateur


de la j ourné

choi sir le menu pour l 'envoi e d'argent

envoi r des transfert journal iere


affi cher le formulai re d'envoi r

rempl issage des champs et envoi e des sauvegarde des données


données
sauvegarde validé

affi cher le formul ai re de veri fication


des données

val idati on

envoie de code de transfert

Figure 6: diagramme de séquence cas du retraire


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Di ag ra m m e Se q ue nce_ca s de retra i re

IHM

B en efi ci ai re a dm i ni strate ur
d em a n de en sem bl e d es retra i re s j o u rn al i e re
d e m a nd e form ul a i re d e retra i re

a ffi cha ge de l 'e nse m b l e d e s re tra i re


j ourn al i e re
a ffi ch a ge d u fo rm u l ai re

rem p l i ssage du fo rm u l ai re p ui s e nvo i e de s ve ri fi cati o n , va l i dati o n et m i se a j o u r


d o nn ée s

retra i re effe ctuer


o p erati o n reu ssi r

Notez que chaque action (envoie ou retraire) d’argent précède celle d’identification

3. DIAGRAMME DE CLASSES DU SYSTEME DE TRANSFERT

Un diagramme de classes est une collection d’élément de modélisation statique


(classes, paquetages, …) qui montre la structure d’un modèle.

Un diagramme de classes fait abstraction des aspects dynamiques et temporels


du système.
transfert
- i d transfert : i nt
- l i bel l é transfert : i nt <conteni r>
1..*
- montant transfert : i nt
- com mi ssi on transfert : i nt
- code secret transfert : i nt
- i d expedi teur : i nt
- i d vi l l e : i nt
- coordonnés benefi ci ai re : i nt
- Attri but_9 : i nt

T ari f
- i d tari f : i nt
0..* 0..* 1..*
- M i n tari f : i nt
- M ax tari f : i nt
<effectuer> - comm i ssi on tari f : i nt

1..1
<opteni r>
Expedi teur Benefici ai re
1..1 1..*
- i d expedi teur : i nt <T ransfere> - i d benefi ci ai re : i nt
1..* - Nom benefi ci ai re : i nt
- Nom expedi teur : i nt
- Prenom expedi teur : i nt <reti rer> - prenom benefi ci ai re : i nt
- T elephone expedi teur : i nt 1..* - tel ephone benefi ci ai re : i nt

1..1
1..*
vi l l e Adm i ni strateur
Agence <effectuer>
1..1 - i d vi l l e : i nt <si eger> - i d admi ni strateur : i nt
- i d agence : i nt 1..* - password addm i ni strateur : i nt
- l i bel l e vi l l e : i nt
- l i bel l e agence : i nt 1..1 - Nom admi ni strateur : i nt
0..* - vi l l e expedi teur : i nt
- nombre agence : i nt - Prenom ad,i ni strateur : i nt
1..* - vi l l e benefi ci ai r : i nt
<apparteni r> - Autori sati on admi ni strateur : i nt

0..*0..1
<sauvegarder
>
Compte
- id com pte : i nt
- Montant compte : i nt
- Moti f com pte : i nt

Figure 7: digramme de classe


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

CHAPITRE III- IMPLEMENTATION DU SYSTEME

I. ETUDE TECHNIQUE DU SYSTEME A METRE EN PLACE

Le choix de la méthode conceptuelle ayant été effectué, nous allons dans cette phase de
l'étude faire une comparaison des solutions techniques pour la mise en place du système de
transfert. Cela nous conduit à décomposer l'analyse et la comparaison des solutions
techniques possibles en termes de :

- Architectures fonctionnelle et matérielle du système ;


- Technologies et outils de développement de l'application de gestion de transferts ;
- Systèmes de gestion de base de données ;
- Plates-formes d'exploitation serveur du système ;
- Niveaux de sécurisation du système.

1. ETUDE COMPARATIVE DES ARCHITECTURES


FONCTIONNELLES ET MATERIELLES

Cette partie présente les performances techniques de solutions envisageables pour le système
de transfert à mettre en place. Deux scénarios d'architectures sont ici étudiés :

-Le premier scénario consiste à voir le système de transfert du point de vue d'une architecture
centralisée dans laquelle les postes clients via lesquels les opérateurs d'agence pourront
exploiter le serveur du système localisé au site central. Les postes clients sont des terminaux
qui se connectent par modem au serveur appelé Mainframe.

-Le deuxième scénario considère l'ensemble du système de transfert comme une architecture
fonctionnant selon le principe client-serveur. Des postes clients sont installés dans le réseau
local de chaque agence et communiquent avec le serveur de transfert au siège par le réseau
global. Dans cette architecture, les postes clients sont autonomes et participent activement à
l'établissement de la communication avec le serveur. Dans les deux cas, l'ensemble du
système doit exploiter le réseau global de communications qui existe dans le fonctionnement
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

De l'institution financière. Le détail de chacun des scénarios est présenté dans les sections qui
suivent :

2. PREMIER SCENARIO : L’ARCHITECTURE D'UN SYSTEME


CENTRALISE

Ce type d'architecture est appelé solution sur site central (Mainframe). Historiquement, les
applications sur site central ont été les premières à proposer un accès multiutilisateur. Dans ce
contexte, les utilisateurs se connectent aux applications exécutées par le serveur central à
l'aide des terminaux se comportant en esclaves. C'est le serveur central qui prend en charge
l'intégralité des traitements y compris l'affichage qui est simplement déporté sur des
terminaux.

Tableau 6: avantages et inconvénients du système Mainframe

Avantages Inconvénients
- Une facilité d'administration due au fait que toutes -Une fragilité du serveur : le serveur est le seul
les couches applicatives sont centralisées uniquement élément actif de cette architecture. Il est donc le
sur un seul nœud (le serveur) ; seul à gérer les différents services.
- L'installation des éléments matériels revient moins - Des postes non autonomes : les postes clients
chère ; se comportent en esclave par rapport au serveur.
- Une maintenance centralisée : toutes les ressources Ils ne disposent d'aucun pouvoir de décision.
logicielles et les données étant mobilisées uniquement - Le coût excessif des logiciels sur mainframe.
sur la machine centrale, un cas de maintenance
applicative ne porte que sur elle.

3. DEUXIEME SCENARIO : L’ARCHITECTURE D'UN


SYSTEME CLIENT-SERVEUR

Dans cet environnement, des machines clientes contactent un serveur, une machine
généralement très puissante en termes de capacités d'entrée-sortie, qui leur fournie des
services divers. Ce modèle met en œuvre une conversation entre deux programmes (un
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

programme serveur et un programme client) que l'on peut opposer à l'échange figé « maître-
esclave » de l'architecture centralisée.

Dans cette architecture, les machines clientes gèrent l'interface utilisateur, la machine serveur
gère les données, le réseau gère le transport des messages.

Tableau 7: avantages et inconvénients de l'architecture clients serveur

Avantages Inconvénients
-Une bonne sécurité : car le nombre de points d'entrée -Un maillon faible : le serveur est le seul
permettant l'accès aux données est moins important. maillon faible de ces systèmes, étant donné
aucune donnée n'est stockée sur le poste client ; que tout le réseau est architecturé autour de
- Un réseau évolutif : grâce à cette architecture, on peut lui ;
supprimer ou rajouter des postes clients sans perturber - Les risques sont croissants dus au fait que les
le fonctionnement du réseau et sans modifications postes clients du système peuvent être
majeures ; facilement infectés par des virus.
- Offre une facilité d'intégration des ressources
existantes et réduit le coût de déploiement des
systèmes ;
-Permet de répartir les traitements sur différents
processeurs et minimiser le trafic sur les réseaux de
communication

Au regard des avantages et inconvénients des deux scénarios présentés, nous retenons le
second scénario (celui d'une architecture client-serveur) pour la mise en œuvre du système de
transfert. Cette solution est techniquement performante et engendre des coûts de déploiement
relativement faibles. C'est une solution qui intègre au maximum l'environnement existant
(matériels et logiciels) en gardant en vue les aspects liés à la performance technique. De façon
générale, ce choix offre des avantages assez intéressants et nous permettra d'atteindre
raisonnablement les objectifs que nous nous sommes fixés dès le début du projet, dont
l'élément principal est la centralisation des traitements sur les données autour d'un serveur
basé au siège social de la banque au vu du caractère temps réel des tâches du système

Trois types de client-serveur existent :

- Architecture un tiers
- Architecture deux-tiers
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

- Architecture trois-tiers

Une analyse des différentes variantes que peut prendre une architecture client-serveur,
nous a permis d'avoir un regard critique en vue de faire un choix objectif et adapté en tenant
compte des avantages et des limites étudiés. Notre choix porte sur le Client-serveur trois tiers
car elle est techniquement plus performante que les variantes 1-tiers et 2-tiers. De plus, elle
dispose d'un nombre assez important de solutions standards dont la mise en œuvre est facile.

Notre choix se justifie également, par le fait que cette variante d'architecture est non
seulement plus récente mais de plus, elle offre une grande sécurité des services du système.
Rappelons que ce choix nous permettra de mettre en place un système de transfert disposant
d'un serveur de base de données d'une part, et d'un serveur d'application d'autre part, cela
garantit une plus grande souplesse dans la disponibilité des composants logiciels du système.
Les postes clients sont pourvus d'un programme client (navigateur) universel et résolvent ainsi
les problèmes de déploiement et de gestion de versions des applications clientes sur ces
postes. Les architectures client-serveur à 3 niveaux, autorisent une montée en charge du
système au fur et à mesure de la croissance du nombre d'utilisateurs par une augmentation du
nombre de machines serveurs.

 La Technologie Web

Les technologies Web apportent des solutions aux problèmes posés par les langages de 3ème
ou de 4ème génération. Par exemple, l'utilisation d'un navigateur (browser) comme client,
fonctionnant sur toutes les plates-formes (Windows, Mac, Unix) et capable de télécharger
dynamiquement des documents HTML, simplifie fortement le développement et fait
disparaître le problème de distribution des applications clientes (ou du moins de simplifier
dans des proportions importantes). Ces clients peuvent interroger une base de données sur un
serveur web distant.

Nous rappelons qu'avec une bonne politique sécuritaire à plusieurs niveaux pour le système
de transfert, la technologie web est une solution rentable et efficace. Cette technologie est
étroitement liée au client-serveur trois tiers.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Tableau 8:description des langages utiles à notre système

LANGAGES DESCRIPTION
/ OUTILS
PHP C’est avant tout un langage de script qui s’exécute coté serveur. il
reste une solution qui conviendra pour interfacer les pages web avec
une base de données.
PHP offre d’énormes avantages que sont :
 La gratuité et la disponibilité du code source
 La simplicité d’écriture du script
 La possibilité d’inclure les scripts au sein des pages HTML
HTML La présentation des interfaces sous format HTML offre de grands
avantages par rapport à la facilité de manipulation de données.
Avec les pages HTML, le système pourra fonctionner sur n’importe
quelle plate-forme disposant d’un navigateur internet
CSS L’un des objectifs majeurs des CSS est de permettre la mise en forme
hors des documents. Il est par exemple possible de ne décrire que la
structure d’un document en HTML, et de décrire toute la présentation
dans une feuille de style CSS séparée.

II. MESURES DE SECURITES DES INFORMATIONS

1. MESURE DE SECURITE DU SYSTEME DE TRANSFERT

Les différentes attaques sur le système de transfert se situent à tous les niveaux de
l'environnement de production du système. Nous pouvons énumérer quelques risques
possibles et les mesures associées, ce sont :
* Vol du mot de passe d'un Utilisateur : changement périodique du mot de passe ;
* Accès aux interfaces de l'application via le cache des navigateurs : une configuration
sera faite au niveau des navigateurs afin d'éviter la conservation des adresses des pages. Ex :
le vidage des caches après une déconnexion. Également, l'opérateur doit pouvoir être
déconnecté automatiquement par le système après 15minutes de non activité sur le système ;
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

* Double paiement d'un transfert : dans l'option « Recevoir » du module « Opérations », il


sera fait de telle sorte que les opérations de recherche d'un transfert pour une opération de
réception ne concernent que ce dont l'état est à « 0 » dans la base de données et que le
transfert ait été validé au préalable par le responsable de l'agence émettrice. Il faudrait que la
base de données soit automatiquement mise à jour en temps réel ; De ce point de vue, il est
donc important pour l'institution que des mesures pour la maintenance régulière des liaisons
de communications inter-agence soient appliquées afin de garantir un meilleur taux de
disponibilité des systèmes informatiques localisés au site central.

2. LA SECURITE DES INFORMATIONS DU SYSTEME DE


TRANSFERT

Pour définir un système d'information sécurisé, nous pouvons nous référer aux 6 points que
l'International Standard Organization (ISO) a fait ressortir dans ses études sur la sécurité des
systèmes d'informations. Ces points sont :
* Le contrôle d'accès : une ressource n'est accessible que par les personnes autorisées ;
* La confidentialité : l'information échangée entre deux correspondants ne peut pas être
consultée par un tiers ;
* L'authentification : les personnes utilisant une ressource correspondent aux personnes
reconnues par le système ;
* La disponibilité : se reflète dans l'information et dans les services offerts par le système de
transfert. Les données ainsi que les ressources du système sont accessibles en permanence par
ceux qui en ont besoin du moment où le serveur est disponible. Le système de transfert se doit
d'être un système disponible en tout temps ;
* L'intégrité : l'information n'est modifiée que par les personnes qui ont le droit ;
* La non-répudiation : permet à l'émetteur ou au récepteur de ne pas refuser les données
électroniques transmises. Donc, quand une donnée est envoyée, le récepteur peut prouver
qu'elle a bien été envoyée par l'émetteur. De même, lorsqu'une donnée est reçue, l'émetteur
peut prouver que le message a bien été reçu par le bon récepteur. Cela se fait à travers
l'émission d'accusé de réception.
Comme autres mesures de sécurisation du système de transfert, nous proposons la technique
de chiffrement offerte par MySQL et PHP qui permet de renforcer la sécurité des
informations traitées tels que le mot de passe d'un utilisateur. De plus, nous préconisons
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

l'utilisation d'un protocole SSL (Socket Secure Layer) qui offre un bon niveau de sécurité
pour la transmission de données dans un environnement client-serveur dont les fonctions
essentielles sont :
· authentifier le serveur auquel l'utilisateur est connecté ,
· assurer la confidentialité des informations transmises par son intermédiaire grâce à
l'utilisation d'algorithmes de chiffrement.

III. IMPLEMENTATION DE LA BASE DE DONNEES

1. CONFIGURATION LOGICIELLE

 Le serveur web

Pour implémenter notre base de données nous aurions besoin d’utiliser EasyPHP qui est
une plate-forme de développement web permettant de faire fonctionner localement (sans se
connecter à un serveur externe) des scripts PH. Ce n’est pas en soi un logiciel mais un
environnement comprenant deux serveurs de base (un serveur web apache et un serveur de
bases de données MYSQL), un interpréteur de script(PHP), ainsi qu’une administration SQL
phpMyAdmin.

Il dispose d’une interface d’administration permettant de gérer les alias (dossiers virtuels
disponibles sous apache) et le démarrage /arrêt des serveurs. Il permet donc d’installer en une
seule fois tous le nécessaire au développement local du PHP. Par défaut, le serveur apache
crée un nom de domaine virtuel (en local) 127.0.0.1 ou local host. Ainsi quand on choisit
« web local » dans le menu d’EasyPHP, le navigateur s’ouvre sur cette URL et affiche la page
indexPHP de ce site qui correspond au contenu du dossier www d’easyPHP.

EasyPHP peut être utilisé comme une application portable, c’est-à-dire lancé sur une clé USB.
Il fut le premier package WAMP à voir le jour en 1999.

 Le système de gestion de base de données (SGBD)

Le système de gestion de base de données retenu pour gérer les données du système est
MySQL. C’est un moteur de base de données éprouvé assez efficace, robuste et rapide.
MySQL est sous licence GPL. Il permet une très bonne définition et répartition des privilèges
et des profils de chaque utilisateur autorisé à accéder aux données qu’il gère ce grâce à
plusieurs niveaux de protection des données de la base. De plus, ce SGBD offre une capacité
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

importante en termes de volume de données à gérer. En effet MYSQL offre une limite


théorique d’environ 8 millions de Téra octets gérable. Ce serveur de données fonctionne en
deux couches. Une couche cliente et une couche serveur.

2. MISE EN PLACE DE LA BASE DE DONNEES DU SYSTEME

Dans un premier temps, après la mise en place de l’environnement de simulation du


système de transfert, la base de données a été nommée « @transfert ».elle se compose 8
tables toutes intervenants dans l’exploitation et l’administration du système. Ce sont :

Tableau 9:description des intervenants du système

Tables Description
Agence -Contient les informations sur les différentes agences
- le total des transferts émis par jour ainsi que le solde initial a l’ouverture
-contient les informations sur les agences ayant fait des envois ou des retraits

Profil Contient les informations sur le profil des différents utilisateurs

Tarification Contient les informations sur la grille tarifaire des transferts

Menu Contient les informations sur les différents menus implémentés au niveau du système

Transfert -Contient des informations sur les transferts effectués ;


-contient les informations sur les codes de transfert, l’identifiant de l’utilisateur, et le
motif du transfert.

Ville Contient les informations sur les villes où se trouvent les différentes agences

Compte Contient les différents numéros de comptes des utilisateurs

3. LES CAPTURES D’ECRAN DE L’APPLICATION DE


TRANSFERT

Figure 8:site de création des comptes


Ce site permet la création des comptes de nouveaux membres
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

Figure 9: formulaire et enregistrement des transactions


Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

CONCLUSION GENERAL

Nous arrivons ainsi au terme de notre rapport de stage, l’étude que nous avons menée
au sein de l’entreprise BAPCCUL a été pour nous une première expérience très enrichissante
aussi bien du point de vue intellectuel, social que professionnel. La prise en main de
l’installation d’une application de transfert d’argent inter-agence pour palier au problème de
communication entre deux (02) agences était un problème important de la structure qu’il
fallait résoudre. Nous espérons que cette application que nous avons installé et implémenté
résoudra le problème et contribuera au développement de l’entreprise. Les conditions dans
lesquelles nous avons effectué notre stage étaient dans l’ensemble satisfaisantes. Il faut
pertinemment souligner que, la réalisation de notre rapport n’a pas été aisée puisque nous
avons rencontré plusieurs difficultés qui heureusement ont trouvés des solutions avec
l’assistance de nos encadreurs académiques et professionnels sans oublier l’apport des
échanges avec nos camarades. Cependant ces différents problèmes rencontrés nous ont permis
d’améliorer nos capacités et d’en acquérir de nouvelles tout en gagnant en expérience. Se
caractérisant par son dynamisme, la science est loin de nous avoir livré tous ses secrets, nous
espérons que notre travail contribuera à ouvrir d’autres horizons en ouvrant d’autres pistes de
recherches. Aussi, qu’il concourra à l’expansion et a une meilleure compatibilité de
l’entreprise dans son domaine et en particulier dans le domaine informatique.
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

MEDIAGRAPHIE
a- Note de cours
[1] - Cours de méthodologie de rédaction de rapport de stage en première année
BTS dispensé par Mr AWOUNPE Maurice durant l’année académique 2018-2019,
non publié.
[2] - Cours d’exploitation d’un schéma de données en première année BTS
dispensé par Mme ATATA durant l’année académique 2018-2019, non publié.
[3] - Cours de programmation objet en première année BTS dispensé par Mme
YEPMOU durant l’année académique 2018-2019, non publié.
[4] - Cour de Conception et Adaptation de Solution Applicatives I en deuxième
années BTS, dispensé par DR. NGUENANG LOUIS BERNARD
[5] - Cour de Conception et Adaptation d’une base de données en deuxième années
BTS dispensé par Mr SADI Juvet durant l’année académique 2018-2019, non
publié.

b- Webographie
. www developpez.com du 5 janvier 2020
. www.fortisnet.fortisbanque.fr/Secure /fr (notes d’information sur les opérations bancaire en
ligne)
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

TABLE DES MATIERES


SOMMAIRE..........................................................................................................................................i
DEDICACE.........................................................................................................................................iii
REMERCIEMENTS...........................................................................................................................iv
AVANT PROPOS................................................................................................................................v
RESUME.............................................................................................................................................vi
ABSTRAT...........................................................................................................................................vii
LISTE DES ABBREVIATIONS......................................................................................................viii
LISTE DES TABLEAUX...................................................................................................................ix
LISTE DES FIGURES.........................................................................................................................x
INTRODUCTION GENERALE.........................................................................................................1
PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE ET DEROULEMENT DU
STAGE..................................................................................................................................................2
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE.................................................................3
I. ENVIRONNEMENT INTERNE.............................................................................................3
1. HISTORIQUE DE L’ENTREPRISE......................................................................................3
2. OBJECTIFS..............................................................................................................................3
3. PLAN DE LOCALISATION DE L’ENTREPRISE..............................................................4
4. SECTEUR D’ACTIVITE........................................................................................................4
5. METHODE DE FONCTIONEMENT DE LA SOCIETE.....................................................5
a. MOYENS HUMAINS..........................................................................................................5
b. MOYENS MATERIELS......................................................................................................5
6. ORGANIGRAMME HIERARCHIQUE DE BAPCCUL BAFOUSSAM............................6
II. ENVIRONEMENT EXTERNE...............................................................................................6
1. LES FOURNISSEURS ET LA CONCURRENCE................................................................6
a. LES FOURNISSEURS.........................................................................................................6
b. LA CONCURRENCE..........................................................................................................7
2. LES PARTENAIRES DE BAPCCUL.....................................................................................7
a. LES ENTREPRISES............................................................................................................7
b. L’ETAT.................................................................................................................................7
3. LES DIFFERENTS SERVICES DE BAPCCUL...................................................................7
a. LES COMPTES....................................................................................................................7
b. LES TRANSFERTS D’ARGENTS.....................................................................................8
CHAPITRE II : DEROULEMENT DU STAGE.............................................................................10
I- PHASE D’INSERTION.........................................................................................................10
II- ACTIVITES ET PLANNING DU DEROULEMENT DE STAGE....................................10
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

III- DIFFICULTES RENCONTREES........................................................................................12


DEUXIEME PARTIE : MISE EN PLACE D’UN SYSTEME INFORMATISE DE TRANSFRT
D’ARGENT INTER-ARGENCES A BAPCCUL............................................................................13
CHAPITRE I : ETUDE DE L’EXISTANT, CRITIQUE, ET SUGGESTION..............................14
I. ETUDE DE L’EXISTANT.....................................................................................................14
1. LES RESSOURCES INFORMATIQUES............................................................................14
2. DESCRIPTION DU SYSTEME ACTUEL DE TRANSFERT...........................................14
II. CRITIQUE ET SUGGESTION.............................................................................................15
1. CRITIQUE DE L’EXISTANT..............................................................................................15
2. SUGGESTION........................................................................................................................16
CHAPITRE II : MODELISATION DU FUTUR SYSTEME.........................................................17
I. CHOIX DES OUTILS DE MODELISATION.........................................................................17
1. PRESENTATION DE LA METHODE MERISE....................................................................17
2. PRESENTATION DE L’UML..................................................................................................17
3. CHOIX DU LANGAGE DE MODELISATION DE NOTRE SYSTEME.............................18
4. PowerAMC.................................................................................................................................18
II. MODELISATION DU SYTEME DE TRANSFERT...........................................................19
1. MODELE GLOBAL DU SYSTEME DE TRANSFERT.........................................................19
2. LES INTERVENANTS DANS UNE PROCEDURE DE TRANSFERT (LES ACTEURS DE
CAS D’UTILISATION).....................................................................................................................19
3. Quelques règles générales à observer dans une procédure de transfert.................................20
III. LES DIFFERENTS DIAGRAMMES DU SYSTEME.........................................................21
1. DIAGRAMME DE CAS D’UTILISATION.............................................................................21
2. DIAGRAMME DE SEQUENCE DU SYSTEME DE TRANSFERT.....................................22
3. DIAGRAMME DE CLASSES DU SYSTEME DE TRANSFERT.........................................24
CHAPITRE III- IMPLEMENTATION DU SYSTEME.................................................................25
I. ETUDE TECHNIQUE DU SYSTEME A METRE EN PLACE.............................................25
1. ETUDE COMPARATIVE DES ARCHITECTURES FONCTIONNELLES ET
MATERIELLES.................................................................................................................................25
2. PREMIER SCENARIO : L’ARCHITECTURE D'UN SYSTEME CENTRALISE.............26
3. DEUXIEME SCENARIO : L’ARCHITECTURE D'UN SYSTEME CLIENT-SERVEUR 26
II. MESURES DE SECURITES DES INFORMATIONS........................................................29
III. IMPLEMENTATION DE LA BASE DE DONNEES..........................................................31
1. CONFIGURATION LOGICIELLE.........................................................................................31
2. MISE EN PLACE DE LA BASE DE DONNEES DU SYSTEME.........................................32
3. LES CAPTURES D’ECRAN DE L’APPLICATION DE TRANSFERT...............................32
CONCLUSION GENERAL..............................................................................................................34
MEDIAGRAPHIE..............................................................................................................................35
Mi Mise en place d’un système informatisé de transfert d’argent inter-agence

a- Note de cours...............................................................................................................................35
b- Webographie...............................................................................................................................35

Vous aimerez peut-être aussi