Vous êtes sur la page 1sur 13

A partir du dessinhumoristiquesuivant,composeun petit diatogue

dansÙequel' tu util,iserascinq pronornsindéfiàis et cinq pronomCnuméraux.

Soutignetous les pronomsinterrogatifs.

Qui peut répondreà toutescesquestions?

A quoijoue cet homme?

Qu'est-cequ'une batte ?

porte-t-ilsur la téte
O_ue

qu'unjoueurvolant?
O_u'est-ce

Qui est le receveur? Qui est-cequi est le plusgrandchampion?

40
2 dans lB texte suivant:
Retrouveet soulignetes pronomsLnterrogatiFs

Ah les vacances!
qlgi-de pluschouette? Pourtant,il y a toujoursdesquestionsà se poser!
partiren vacances,
? Ma copineet moi,c'estcertain.Maisle chien?Allons-nous I'emmener? o-uiest-ce
Toutd,abord,gpr.t en vacances
qui va s'enoccuPer?
ue vais-jemettredansla valise? Jene saisque choisir!
de cesjeansvais-jeprendre? Bermudas d'étéou pullsd'hiver? On n'estjamaisceÉaindu temps'Aidez-moi!
I"rq*1, Au
ffioi A quoi dois-jeencorepenser?Ah oui...la destination! où vais-jepartir?
je vousen supplie...
!.ryIs,
soleilde toute manière.O-uen pensez-vous ?
dernière
eu,est-cequej'ai"n.or;_o-ublié? Lesclésde la maison,fermerlesvolets,couPerle chauffage,nettoyerune
fois...
on oublietoujoursquelquechose'Je
À quoi dois-jeencorefaireattention?3:gidois-je avoirpeur?Detoute fagon,
ne saisplusquoi faire.QuiPeutm'aider?
faire? Jene suispasprèt! Bah...ellevient sansdoutem'aider!
eu,est-cequi se passeencore? Ma copinearrive! O-ue

3 Posedesquestionsen te sefvantdesréponses données. LLxe-t-r+1>lc l) '


pasd'utillsertespronomsinterrogatiFs'
N'oubl.ie
? Jene penseà rien!
? C'estnous,n'aYezPasPeur.
? Unegrandeplaineet un coursd'eauqui la traverse'
.---...........
-'î---' ? JeParlede nosvacances.
...:.. .-? Un euf dur et une Pizza.
...[g.......-.GS,f*J*.'l I Jules césar.
?A maseurJulie.
:S.-*..-t\J.......1......."..........................................-
-
? De la tempèteet de la Pluie.
r$....fg4Ì..:.-....-.? Non,nousnesavonsPas.

soul.ignete pronom relatif utilisé danschacunede ces phrases.


Retie-tepar une ftècheà son antécédent.

Louiset sasceurracontentlesaventuresqui leursont arrivées'


a-t
LucasdiscuteavecTomdesrésultatsdu r équipepréféréea gagné.

de l'avion'
Lespiratesde l'airdont le visageétait recouvertd'unecagouletenaienten joue lespassagers
F--/

Nousavonslouéun DVDau magasinou tu as achetéton lecteurDVD.


A---)

Làoù vousnousemmenez,nousne risquonsplusrien'


ú

c
n'a pasPu nousrenseigner.
llemployéauquelnousnoussommesadressés
A=--

Cettevilla appartientà mon oncle,leguglest à l'étrangerpour I'instant'


R-t-
Cesont desp-romesses je ne croispasbeaucoup.
auxquelles
4
Jene peuxconclurecetteaffaireimportanteaveccespersonnes n'ai reguaucunegarantiede loyauté.
desquellesje
A-J-

2 Dansùesphrasessulvantes,soutlgnete pronom relatlf nominat(sansantécédent).

Je repensesouventjljg/ous m'avezraconté.
,.O_ui
dort dine", dit le proverbe.
Quiconquetrouverala réponseà cettedernièrequestionseradéclarévainqueur.
O-uiquevoussoyez,jene vousouvriraipas.
Nousnousattendionsà ce qu'íl a fait.
Cequi nousétonnale plus,c'estqu'il rapportadestonnesde cadeaux.
Jene me souviensplusde ce dont vousm'aviezparléhier.

3 Complèteles phrasessuivantesen ajoutant[e pronom reÙatifqui convient.

Lesenfantsse débarrassèrent leurcollaitaux bottes.


de la neige......qÀt ù.-.....-
fesdébutantsont du mal à exécuter.
Cesont desexercicesdifficiles........4,-l*-t-.......-
^
fusine dans.[OQ**1 ,llgtravailletmon frèreva bientótfermer.
ll nous montra tous lestrophées p-.1-,fiS,,h.......
il était très fier.
Lejournalisteracontaune histoireinvraisemblable à ..b*qfUl[ je ne peuxcroire.
I
il sevante,personnen'y croit.
Lesexploits.......-CLf*!.......
'aviondevraitatterrirest impraticableà causedu verglas.
Lapistesur

4 Construisdes phrasesdanstesquellestu utitiseras[es pronomsreÙatifssuivants:

O_ui(Sujet):

Dont (Compl.indirectdu Verbe):

Que (Compl.directdu Verbe):

Lequel(précédé :
d'unepréposition)

42
A qui (Compl.indirectdu Verbe)'

Dont(Compl.
du Nom):

Qui (Pronomrelatifnominal):

5 Dansùecourrteùsuivant,souligne2Opronoms.
Recopie-leset préciseUasous-clrasse
à c6té de chacun.

- --Fi€pond.e &D,apear.'r,Liarson',:,-"
i;{Ho*u"u ,sui!ùnr ff€nvoyer/Rccevoir'LDcplÀ(erlccaurf,t'r

IH
lEir

g Salut,Pierre
M
fu ne pourraisjamaisdevinerce qui lous est arrivécettesemaine.Une telleaventurene se
AJ
f,àlse pas tous lesjours. Les óffis@'o], nous étionsdans le grenieren train de fabri{ier les
ll) nouveauxdécorspournotretravailde groupe.Toutmarchaitbien,celamontaità touteallure,
chacunconstruisait sa partieau rythmedes nouveauxmorceauxggpOvenaitde télécharger sur
notreordinat"r. !Jry!! de très que.
chouettes, Nathan avaittrouvés sur un site gratuit.
Quelleambiance, rnonvieux!Tuauraisd0 étrechezmoiau lieude parliren vacances!Et puis?
Un ronflement de moteurincr&ble ! On s est bouchéles oreilles,maisQane servaità rien.Tous
les copainsétaientaffolés,lgg_qnscriaient,les autrestremblaient,incapables de dire un mot.
quelquechosevenaitd'arriver. Mais quoi? que cela pouvaitbien
thacun paniquait, Qg'est-cg
étre?TesjambeseiElon lgus avonsdévaléI'escalierpourdécouvrir, en plein milieudu jardin,
un hélicoptère dontl'hélicetournaitencore. Quelqu'un nous.
venaitd'ensortir.ll étaitaffo_lé,
llavons vu se dirigervers nous en faisant
de grands gestesdésespérés. C'était le Samu qui
étaittrompéd'aàresse ! GÎÎè histoire-limonvieux,on s'en souviendra ! Jespèrete voir

'16
"C[.*""q"*tà.-

Lt. clllÀ--. gd' , Pw- oI'-


2'a"@z ?
B.)'=itn ii(a)CruoLí_
L
Lr.) ' [vr'. Y)
.a I
u rón\: trs-$a'+tL'lusLl
Ctu* : fvr.ohcnÀ
c|'\r< Lt'-czr.a'
,,,., _, , 4)
Peux-turempltr tes<tifférentesctassesdu pronom tlrées du schéma
de ùaSynthèsethéoriqve?

je, me, moi nou5 le mien celui ì tous, un,deux, qui ? que? qui,que,
tu, te, toi vouS (la mienne,...) cern| +ij beaucoup, trois... quoi? quoi
il, le, ils, les, le tien ceux ., quelques- le premiea.. lequel?... dont, où
lui,elle leur le sien uns... combien?... quiconque
-r ser sOi elles le n6tre,-. qui est-cequi? ce qui,
on eux le v6tre,-. ce que,
èh'Y le leur,... ce dont
celuiqui,
que,quoi
lequel
(laquelle...)
duquel
(desquels-.)
auquel
(auxquels-.)

Lesverbes > pp.32-51

Quelssontlestrois groupesde verbes?Trouve6 exemplespourchaque,.or9".& %'A

Etreet avoiîfont-its partie d'une de cescatégories?

(U"ú'- t.sr)

44
4 Comments'appette[e verbe éCrequi entraine un attribut?

,s+,,.J- eyHuJftsaF- :-:)


I/"RrJe"
5 Commentappetùe-t-onùesverbesqui se construisentavecte pronom réftéchi<<se>>?

6 Souligneùesverbesde cesquetquesphrases.

ll lit toujoursdesB.D.dansson lit. Leréveilest doncparfoisdifficile.


ngp.t son pareilpourlglsygI]e sommeil.
Leréveil,appareildétestable,
un conseil:au travailet sanstarder!
Aprèsle déjeuner,
ll faut sî dépensersanscompterpourlglg au dinerque I'ong bien mérité!

Danste texte suivant,souligneles verbespronominaux.

Dès|espremières5econdes,|esspectateur5@!s,ilssesont-g|!p!gg1!.;rourassisteràunfi|mpo|icierouà
unecomédiemusica|e.Maistrèsrapidement,i|s8@que|esdeuxacteur5-{4g:9!t-?eaucoupàse
querellerà chaqueoccasion.
Pourtant,ils g[isent dès le premierregard... contrele
Le gardedu corps.s'insurse
mondesuperficieldu show-business, la chanteuses'extasiedevantla disciplineque s'imposel'hommequ'elleaime.
Vont-ilss'aimer,sgep3jgr ou se marier? C'estla questionque vousvous poserez.
Tout les sépare...

8 Dansles exemptessuivants,souttgnetes verbes étreet avoír.


Précisesi oui ou non, its sont emptoyéscornmeauxitiaires.

Tunlgpas changé! ................................


.,....O..........

C'estun quartier

Pierrea quitté brusquementsontravail: il a été pris d'un ma1aise........................51................


...../............A.

Jen'aipaseu le tempsde répondreà ta lettre. . . ...-O-

E
I Danste texte suivant,repèreles verbessemi-auxitiaireset les verbesimpersonnels.
Place-lesdans [e tablBau.

Dehors, . Sesdevoirsterminés,Théojouait.ll était en train de collerune pièceminusculeà sa maquette,


quandil s'écria: Oups!j"Ji"nt d" me rendrecomptequej'ai oubliéde rendrema rédaction en mèmetempsque les
"
autres je
que vaisavoirune retenue!-(a ne m'étonnepas,lui réponditsa mère,tu devaisencoreètre

sions!ll n rienqui lui échappe...".

-*J .ls.r,a"o-i-k(.tÌlsjdl
"
- il :u,.k"-.$Àl-ér:h

" ,i ent:Jrrl a*

L[sattentivementl€ texte suivant:


AZG.3
Nousnousrisquàmesde nouveauau-dehorsquandleseauxeurentun peu@[g!, embortantencoreavecnous
nosdegxroupies.Cettefois,|asituationffi,ueset]-i"nf,aileee,.denouve||eshuttes
(
s'élevàientun peu partout.JeretroúVaiun peu d'espoir. q p 4^
-
d'abordchez Hanuman pour le riz,dit Nathan,4!gi!i. Legruauque nousineursitonscontientsurtout
"Allonf
A7 ,|t{
>mmencaitàsecontracter. ,o r9
.nlin., duriz,
at$teeuy( lnaffit"vow et.lvEnu,
íffe. j'enfiuste assezpour ma femme et mes enfants.

rotre argent.
.%' ,u"l deux roupies?

a disetteI (...)Je vous en g|91ffi[ deux livresPar Pure


5g ft

'gent.ll ne nous1q!g rienpouracheíer
de quoigfulurilnotre
rssurlesdix qui r.St ru grenier.
MARKANDAYA,Le
Kamala R.Laffont't956.
Rizet la Mousson,éd.

46
CL,asse
lesverbessoutignésselonlBurmode.Inscris-]es
danstescolonnesdu tableausuivant:

8 4r+ ! q5
i ll À6
7g
rg flns
2z fl60
1 ilr 9r L+ il6r

ÉlH
LTiÌtttEfitr'vementt€ texte suivant et soutigne tes ver\
colonnesci-dessousles verbesconjuguésselonqu'its so\
composé.Anatyse-tes (le temps,le mode,ùapersonne).

QuandMaximeLepoivre fut arrivéchezsonami,il sonna.Alorsqu'ílpatientaitsr\


resà l?tage.Soudain, il remarquala porteentrouverte... Bizarre! Quelsétaientcesb'.
ínstantsauparavant ? ll pénétradansla maisonetvit immédiatementque quelqueq
se précípítadansle bureaude sonami...Personne !... \
Vísiblement, quelqu'unavaitfouillétous lestiroirs...AVantentendudu bruit,cettepers\
ment; elleavaitprobablement sautépar la fenètre...
Maximes'exclama: ., Bonsang! Jen'e\
s'est-ilpasséici?Où est passémon ami? Quia ainsisaccagé cettepièce? Foide moi,quand'\i\
individu,iip"rruru unmauvaisquart d'heure!...ll faut quej'en aie le cceurnet ! ,,
ll fallaitqu'il qÉ!"r"tît rapidementcequi s'e1!ai! passli.ll sortit et se renditchezlesvoisins.ll espér. ,oposerait
de quelquesinformatíonsintéressantes quandil lesauraítinterrogés. a"-

-Àon nq. I rh€{. RqJÉ )fn[.b:]


psfs er.Fo;l g
e-r-ftr.,oti F tr
x!mÈr\q.lo.
zt'éYqil grodut cnd, P.0.8. S"-fri,. S.
d l'o.r u-.|- o.l-ho.rttout ltí
fét-L f rs" * fnnr- ot^-. Pe.,.|. È",f
VúI *
P.g.P. 3s- lorrrJ.
a- p€cltto o
À'?t<t[s-rnq r, ?f(-0) h9-. Cn'-$.Y.p^,
Ps-ooí.

6 | r-ndic. m^oLl,Íohhrl

,rr,óroi-}IAJí Lt ó. g. p -g€::F:,)ir'':.., +)
,r CrfnCLl-con.3e lr.S.
-
_2-h-o.-lJ€
3 Lisattentivement
le textesulvant.
Soulignetousùesverbesconjugués et anatyse-les.

ga,c'estga.Plegz-moi la tète dansun buissonde houx.Jelanceà la mèred'Ellíeun regardnoir.Toutest de


.'*f,l.arp.p. @^r-re F'sr1- n,11*P
lq !$"S.
v.€lar' flon$r.r lqr.LoJt
tout doux,là oùje m'installe
celuiausoleil,surle coussin
safaute.Ellegglopoljsehon boutdecanapé.Voussavez,
87p. ,rt_t2.lg_ t^ù'bt -r'cwsls'rer-
r,.ox,ol,>l:se,-
"'fu'
/ioocr 4|? Jftr9'cl.D'v'P
qui
pourregarderpar la fenétre.Justeenfacedesoisillons ggjtten!leurnid pour ì volgt Miam,miam...
apprgndre
cnf: ytú.e*- ^- Tq r(.
t, -l.pF Ìtnv- . t ú . p
P I*
je
Donc, lui lance un regard noir. C'esttout ce qu'elle merite. Ceque je veux,,c'estqu'elle tg!@'|" un peu,que j"jriÍ"

^.x 3 .t#. ;rl!.T,-, -a*'y3!P*t


ai;J,,,,/r'1*r'>'
i rbw
fairela sieste.Nous,leschats,nousavonsbesoindef?ilAla sieste.Sije ne fais pasla sieste,j";{9:
'ffi-":,j,"*":::#'#:^,::Àl#,.f,5 mauvaíspoil.

q .

4 @njuguecesverbesdu premlergroupeaux personnes,modeset ternpsdemandés.

Danser Y3Yias",.rohi-
1*--do.^rseú^."Í-idrQ*t-l}lit 9,r-.....
Ennuyer -..-.
.---9*n.n-ur!.-*.eÀg.a'
Placer
Geler
Ficeler
Envoyer
Remercier k o fìr-?-rr c-rk tOr
Jeter
Appeler
Interpeller .....-.e,......e-DA'J*u.
Essuyer e ,rtthe^leir

5 @njuguecesverbesdu deuxièmegroupeaux personnes,modeset ternpsdemandés.

tro
Finir
HaTr
Cémir
Flétrir
Jaillir
Trahir tt-s-...L."h-e*.............
.-.....!..*..
Blémir

48
lnodeset temps demandés'
Coniuguecesverbesdu troisièmegroupeaux personnes,

Mourir
Dissoudre
...AjlrilrA skrmor.,
Joindre
...-o.tln.ftn.-
luCnf-
Pondre
. u ....-+Xhrdh..
.......-u..............-..-.---"J
Valoir
Vouloir
............u.................-.--\r
.hcjr--oL,*..
--.........r!.........-.......
Tendre
Pendre
Moudre e*h*ean
(-È*J"uliro..4t'^ ..........1.r..--.......-..--.CFAf-Lt
Coudre
Pourvoir
Rire
Partir

Isortir --RIJ-fNA fJJ-.El-J


lCueillir

correspondantà
I Écrtschacunedes quinze formesverbaressuivantesdans I'ensembte
t'infinitif du verbe.

teins-tente-teintons-tintes-tient-tenez-teignons-tintent-tends-tenons-tendons-teintent-teint-

h tth.^
1u-nots tern.|-
tinter teinter

lren-\on5
fefrona t.g9 ternteil-,
ft nle-r

q
composele portrait d'un animat,vu par lui-méme.utitise surtout l.'lndicatifprésent.

Colorleen vert ]es sourisque le chat peut rnanger,en sachantqu'll.ne peut avalerque les
formesde ['lndlcatifirnparfait.

5CI
EnonrL r'r"UaPerr-,*la neÀz/e+
10 conjuguecette sértede verbesà l'infinitif aux person et

Pincer
Rincer
Placer
Croire
4-tu.c"
................î.Jugr
^............
Peindre
Venir
Faire
Avoir
Peigner
Photographier
Cueillir
Plonger
Manger
5'assoir
Percer
'iìÈ*::;ì
Pouvoir
Nettoyer

Composeun horoscopeamusantdansùequel.
tu utiliserasdes futurs simptes.

12 Comptète ùesphrases suivantes en conjuguant ùesverbes entre parenthèses


à I'indicatif conditionnel :

Situ y allais,tu (voir)..............1jRIH.Qr.t-lì paysages.


desuperbes
..-..
Je(souhaiteO ...-rfS.-fs-\rn*.t$t$t^........ vousparleraprès lecours.
s'iln'avaitpasoubliésonappareil,il (photograon'"rl.=[-[r-h aAAIÀd.on O.;t., monuments.
ll étaitsúrquel'ennemi (céder)
.."tr.Ldf-l*OriF....:. ...... %, terrlin.
..........

o
tt prétenditqu'il(courir) (.JD\l.)rJLÀil{ plusvite le lendemain.

E||e nesava it pas qu'iIs (peindre)"...+ITnd/.IJI,i.e./l*J'- son appaÉementen rose.


davantage.
si nous Ie pouvions,nous l'(ennuyer).............CÀIIù-Pit#-gnù..
l e r?
soigneusement.
..-........... .l

M. ce problèmeaussiraPidement.
dès notre arrivée'
SN-15*......

13 Écrlsùesverbesà t'indicatlf aux temps composésdemandés.

(marcher,passécomporé) g.......f.f["C[J-.9I8 tout l'après-midi'


Alexandre
cechàteau, il prit le chemindu retour'
o_uand il (visiter, .......CjJ-lr-............fi/lJ-kg-.. ......
passéantérieur)
antérieur) sestravaux'
Elleira à la piscinequandelle(terminer,futur 'o.I.f,}'tpL "t'gtfnilli"""""""'
ll tui montratetabteauqu'il(peindre, plus-que-parfait) .......g11g$.1' "+*;!Nl''.
quandil (interroger, conditionnel passé) ........s.IJ.z\.lQuù...I.nt-Cf--C.O..Y
il savaitqu,ilen sauraitdavantage
lestémoins.
(partir, compoté)......*4...00Lk-
passé immédiatement.
Elles +Aìilr.li.-...............1
ll (éteindre,plus-que-parfait)
plus ....g.1À$ij..-......t..k;.nk......'......
-.....
cestade,ils pourrontse reposer.
Quandils (atteindre,futur antérieur)
passé)'
'-----\
S'ils(faire,plus-que-parfait).....S.$S.'.O/I*; --j--:; attention'ils (voir'conditionnel
.'- *"4-il--........
- òr-^ : l- i ^ t r.í

TuIui (écrire,passécomposé)..............-4i.............CfruUb une longuelettre.


passécomposé)
il (convaincre, tout le monde'
f-.-.......
........Q........-bgfLL.-V.Sùn.C-t
passé) plus-que-parfait)
l'aidersivousl'(vouloir'
Vous (pouvoir,
Vous(pouvoir,conditionnel ......g1$fi9/.1- ÀL!
t.)l
u el-!.l.r&
re,futur antérieur)
....-...SUXA-...... iO-*[\-kt"s amis,ils partirontensembleen ltalie'
le voir en Provence.
ll se rappelaitque nous(aller,plus-que-parfait)Oh

52