Vous êtes sur la page 1sur 15

Le sujet t t t '

> P'67
t t " " " " t t t t
t t
a a a a a a a a . a a a a a " " " " " " " " " " "
" " " " " " "

soutigneÙe(s)
DanstesPsuivantes, sujet(s).

nuages
Cen,estpasle temps qui,aujourd'hui,allaítremonterle moraldAnna.Pendanttoute la nuit,de lourds
au-dessusde Bruxelles. que ce signal,lesPremières
Commes'ilsn'attendaient sonne-
noirss'étaientrassemblés
Ei", avaientdéclenchéune formidableaverse.Une,,drachenationaleDcommeon disait à
réveille-matin
ffieures,-!.t-p|euvaitsansinterruptionàgrossesgouttes.Etenp|us,Ann?avaitoub|iéson
et deux
de Princess...
bonnet! Ellearrivaà l'écolelescheveuxcomplètementtrempés.Toujoursaucunenouvelle
heuresde math pourcommencerla journée!
Leschiffress'étaientmys-
Leorof de math auraittout aussibien pu parlerétrusqueou écrireen mésopotamien.
térieusementtransformésen hiéroglyphes maÉiens'
vif commeun lapin
AssisdeuxbancsderrièreAnna,Moussen'enmenaitpasbeaucouppluslargef énéralement
il regardaitfíxementle tableauavecdesyeuxd'oursen peluchedevantune banane'
Duracell,
Príncess,
CfaudeSEMAL, juin zooT'
éd.Averbode,coll.7en Poche,

2 soullgnetesverbeset encadre]essuiets'
Danste texteci'dessous,

/4 ,,^
ne entrevu dansI'espritdu voYageu
surfond bleu

foréts profondes,villes a indifféremment

universquotidien.

notrech
;7"ns sesitnagel?Écoùiséiet de compétitions, est sí loin de ce train

Monaco!

raoidede Mona

gement'
desparolesd'encoura
le longdesquaisde
Observebten [a photo, puis comptèteùesphrasessuivantesen ajoutantdes sujets.

.o

l
É
f

est allumée.
jouede la guitare.
portentdeschapeaux.
est un musiciende jazz.
a l'airheureux.
fait un signede la main.
sontau nombrede t3.

.......
!.*!*9.u-1.9.y.:yi.9:.... ........r.r..:
Danste texte suivant,encadretous tesverbes ètteet les verbesanalogues
Soutignetesattributsdu sujetet indiqueen dessousde chacun,s'i[ s'agttd'un GAdjattribut
du sujet,d'un GNattribut du sujetou d'un GNPattribut du sujet.

"rlriú
es-nact6il
unvaste
Dans cettejàunefille
...#:"r"-t.
gu!!gfe,ou Lllj tout philosoPhe
ceque Cringoire, tout poèteironique
scePtique,
let"Ì-Ery!@
OJd,ti.L...o
.....
-.........
ÈXf.tù.shfl.hrvrs....s-n.'srlg,k.,....-.........
ne ns le premiermoment, devantcetteéblouissantevision.
'wa'rt-ladmilatif
W, :-.).GJ:i-..*-H.,ri...bp.f.-ds....#.'tliì.t..::
Elle maisèìfi'
pas-Érangg
.t..1tfu..,. Adj
I +uTs* Àlq.Ír.Sr":-
beaurefletdorédesAndalouses Son
Romaines. p"etit!Èàaussi
sonpe
et dejI Romaines'
devinaitque,lejòur,tttPè;u

120
Autourd'elle,tous les regards
beautépassaitdevantnous,sesgrandsyeux noirsjetaientdeséclairs-
ravissante

a;ffi ; el eff#"fl$[^o ']


toutestesuouche#ta ientJqsve4g
ffiro
"î4ret, :n
Shrud**4t}rì
f : |] :::il
sesépaulesnues,ses
vivecommeune guépE,avecson 'lsageX'or,rn, pli,sirole barioléequi segonflait,avec

@.::.'*.ffi,..$]...'--.----..;;--
jambesfines,sescheveuxnoirs,sesyeuxdeflamme,elle aidunecréaturesurnaturel I

""""".-;#;;;;";;,-;;;;;;,,," ;{:-x1"l,-:=-G-f-*-

Les comptéments essentiel'sdu verb > pp'68-70

1 . ,DanSte texte Suivant,repèretouSteScOmplémentsdu verbe'


,dpd * b i éàijiié,úGJCqtA
*@
b'0
fst, rvtt E
uúnscLúr||.gÀr'JftgÉryd Th*^,;
b$$rF
;9'i46j .ise@
ilsavaient lllr-dgrnierespoir
i',*Tr{'.', pasrenoncermAtoute sonéquipfitavaitfait confiance;
n"jo,t"itp93!ry
Personne Mais ce bolidequi@lobéissaitsi
a" r.rp"tt"t." Cffi.
soudain
biernfrfnarut sL{u
eu{Ilarrivait-il? Lapeurs'infiltraitffr[telle une
redoutable.
serait-il
sournoise'
couleuvre
mainten i u n l o n gr u b a nm o u i l l Éll se
ranablede maitriserjusqu'aubout cet engininfernal?Larouteressemblait
ne@avait-ilpas Promi

ndeFrerrrreffilpuis enunéclair,il
il seressaisit: n sacnancl
I

rrrattacrral'o,@ers|etriomphe.Uncoupd,accélérateur,eti|reprithe|avitesselUnconcurrent
À aucunmoment,il ne cessa se ioncentrersur cette ll négociaitavechabiletélestour-
succédaETTÙÌ?éI
Encore
accélérait. C'esta lorsqu'uneviolentedouleur@
troistourset la victoire@appartiendrait'
nants,rétrogradait,
traversal1 poitrine...

(T) i'nterrogative
Z Ajoute un cDV puts recopie ùaphraseen tul appùtquantta transformation
avecQUIou avecQU€.

3 Ajoute un clv.

''z
Lesoldatcroit

4 Soutignetescomptémentsdu verbeet pronomlnal.ise-Ùes.

mon cousin.
J'aper€ois

,^, J'aitasséle train électriquede Louison.

-.Ì-{o.
Ma seur unP!1I9989- _4._È
[ìo _
[-L tru'
phrase.
5 Appùlqueta transformationpronomlnaleaux GNsouÌignéspuis recopieta

Lecommergantrendla monnaie4u client.


...r.r..................!.r.........-........ÍrD-..'-D,ri......fISJAd...........

trèsfort à sonfrère.
Valentineressemble
ll

Un inconnuvousoffredesfleurs. î\ n
.tj'r .Èt/N,l\.a-
..Ul*......r*.yr.ge-fun-h............$Sxlr-....
As-tuenvoyéune carteà tes parentsT - \ 0

police'
NousavonsdXmandénotrecheminà cet aeentde ) .

Porteg[5

Pdr*--Ir=
122
Vousavezvendu à ma fille.

6 Dansles phrasessuivantes,note si tu trouvesun attribut du sujet, un cDV,un Clv,


du présentatlfet un C du V impersonnel
un cornptérnent

enfants
Quatre danstejardin..
setrouvaient :"-S-.,:.-V.."...CJ.j"^i.j:1".
"l''"''"""""""",
ì e

Lestrois autresparaissaient

||sressemb|ai"nt39g't,t,.:..'....-..-'c."...-E......V-'.............:...'.......=.......']..yl
Leurmèresortitde la maisonet lesappe|a.............e-,...T.
=....Y..,5%.............-e.,....P-....

ll y avaitdel'oragedansl'air..........--Crtnxtl.........O\rr-...-..h.frr..Kn*.t...y-....f.."...................-.............
<Lucas,
ir'rnqr" rnioionl.ionJo.i"[.ffi.il. J*;;. ......"q.-
{#\*.-.J";..... t.J|""ài.V.
Coursvitedansta chambreet prendstqruheÉbl-eu-!
Voi|à@!c*..-dJ*W....e^
+ E/r tffqli n\.eruad! V. v,r.,^1.{4À
Il du Aî\t o,.rrl!\
7 Complèteles phrasessuivantes. "))t)*I o î^rr ! l "+{sjt
l 1"re"'"
[attente fut ............._................
attribut du sujet
De loin,il assista

C du présentatif
Soudain,effrayéet le ceur battant,Antoine estima
attribut du CDV
ll fallait
C du V impersonnel
MaisCermainsemblait
attribut du sujet
ll était
ctv
ll se passait
C du V impersonnel
Encoretrès inquiet,il estimait
CDV attribut du CDV

Soudain,il sesouvint

Voilà
C du présentatif
Aprèsleursoirée,lesparentsde Mariusont trouvé
CDV attribut du CDV

.D
^JL.
ltt
--
-
de ta phrase
circonstanciels
Lescomptéments
de I'ensembte
circonstanciets
lComptéments (GN9t gpl ... >p.7o

ObServeles transfofmationseffectuéesdansÙesphrasessuivantes'

Nathanregarde.
Nathanregardele tableau.
Nathanregardeattentivement.
Attentivement,Nathan Nathanet Toufoutransportentunetoile'
regardele tableau. Nathanet Toufoutransportentunetoile
avecprécaution.
Avecprécaution,Nathan et Toufou
transportentunetoile dansle couloir.
Dansle couloir,Nathanet Toufou
transportentunetoile avecprécaution'

NathancontemPlela toile
blanche. Nathanpeint le Paysage.
Nathancontemplela toile Nathanpeint le Paysage
blanched'un air PerPlexe. pendantlesvacances.
D'unair perplexe,Nathan Pendantlesvacances,
contemplela toile bl Nathanpeintle Paysage
Danssachambre, Nathan sur la fenétre.
contemplela toile blanch Nathanpeint le Paysage
d'un air perplexe. sur la fenétrePendant
lesvacances.

2 Eentlfie tescomptémentscirconstancleLsde Uaphraseet sou[l9ne-[es.


Attention, ne confondspasavectes CDVet ÙesClv'
lalàlútil- c' D'V -l.o-
esorèsdu lit.
- '.ftrCir1'a^4
; ea l a m a l n .
.-
tre.

w
b
h/',r\1a'
nueà leurarrivée.

rfi*rlrtion delabrochure.

'124
3 Compùèteles phrasesavecun GNcomplémentclrconstancieL

il sortitde la salle.
ll part en vacances

4 Comptètetes phrasesavec un compùérnentcirconstancietde ta phraseintroduit par une


péposition.

ll faut observerlesévènements
il mangeaitdesfrites.
il s'avanga.
.........._...,
ll faut pardonnerleserreursdesenfants

il met de l'ordresur son bureau.


...-..........,
n'hésitezpasà me déranger!
...............,
ELNoLF.6s-
5 Danstes phrasessuivantes,distlngue ùescomplémentsdu verbeet tescompléments
'irlo
. circonstanciets Apptiquetescritères;;;"t
detaphrase. ÍrJ \r-lú!'''&^ " sr-[sar,."
Effacement : Dédoublement Cde Pou C du V
ém tet. cI^ Fl*gl.e. Déptacement

Lechevals'arrèta
un instant.
C-,d.u-P.
Victormangede la souPe. C o\nV-
Lematin.il partaità huit
heures.
Jevaisprolongerla soirée.
Jeoarsà Naples.
ll a attenducettejournée.
Messeursjouent
aux échecs.
Jejoue avecmesseurs'
Lesélèvesont réPété
le spectacle.
J'attendscet instant
depuislongtemPs.
Observez la scène!
Tu prètesun livre
à Camille.
J'attendaisce matin.
Nousregardons
la télévision.
Nousnousdirigeons
versle cinéma.
Ne perdezPastroP
de temps. [na -n-$n nn^
ll s'amusesur leschevaux
de bois. rJtJ* 6..u*l ssr-ù
'D
5 Danstes phrasessuivantes,soutignetes complémentsdu verbe(CDVet CIV)
et encadretes compÙéments circonstancielsde phrase.

LeFestivalde Cannesattire FmesToKIl ffi laTéì-ile:-'-rraTdf


regarderf ."t.ft 4St"nÍí,
Allons-nous
"

È#l
cTV
. il veiliaità la sécuritédesemplovés.
llouslesJourl, ctV
|| écoutaLqt:ggllrttl5Tar-aTiil
-\ FfiliraoimYrà

c=v
ffiEtiEfr'Gfil
':::---:-------t écoutaitlesconseilsde l'avocat.
I----.i-------r -
I c-Pv
tu changesfilfil]ggn1g
-.-@
Nousdevons nosamis
sortirdu métroet retrouver
\'-cDV
ffi;triiGf
cDV
7 en (arbre>teSphrasesSuivantes:
Surte modèlesuivant,décOmpose

Cettedamesort sonchientous lesmatins.

Comptéments
GNs GV clrconslanciels
de phrase
v cornptérnentdu
I verbe (CDVou CIV)
I I
I I
cettedame sort sonchien tous lesmatins

a echangé
Antoine decartes
sacollection
-V - Ql}al-ul.
t*1. C .D.V. c. u'Ltc- cù^ ,{Ffu,

?
GV
GN. ìr c . A-o-ù,t'o"À t$P'r^ttt^ò
bnf-rt-q- JJn-!-'"=S\gfusl
So.cd-l,ed\crt
Anki.'e- d-r-toCq-

126
cr-v. c.0.v.
.-.-=-
son annrvgyire, son Pèrelui a offert ul noreu wlo'
folr
-.Í' F. l41t v
t +.-n-+.ot

r!9,n9 a rapportéun beaucrylg3gÉsesParentsdg:on voyageenltalje' t'att''-)


\'- c-Dv
\./ egv ffi

Lesétudiantsde la classede 6."paÉirontegoygla semaineprochaine'


-
1-/ c t-y. c'- a,-l ( lar^r+^l

t:*ff?t'u!-Ele'."t#W
C )r,r'tL1^.) u

phrase'
Observeta photo. Décrista scèneen utltlsant danschaque phrase'
descomptémentsdu verbeet des comptémentscirconstancietsde

", ì\

o
ru
Y
g
(o
IJ
o

111
Lesexpansionsdu nom > P'71 +tu

Lis attentivementles phrasessuivantes.Soul'ignedanschacuned'e[es


t s du nom (chat>. Pécise ensuite à quetlecùasseappartient
expansionsoutignée.Est-ceune épithète (détachée)'
"*prntions
cnaqu'e
un còmplément(détaché)du nom,,uneapposition?
,trtu-6,qort["^ Nhù.,uQ-eL

Lechat penseà un nouveaujeu.


Legroschat penseà un nouveaujeu.

Lechat Minou penseà un nouveaujeu.


:::Sffil^^ -Cncn
Ie-eÀ,okJ
-a;\,* {n* h"oî"n*"ek*-+." t*"i
Fr^"
jeu.
Lechat,animalfacétieux,penseà un nouveau
- " A;+,rrtffi LaN)
Lechatqui observela lampepenseà un nouveaujeu'

nnobr te - du,urt lll


que[e est
Écris,pour chaqueexpansiondu nom encadrée,à quell.ectassee[[e appartientet
sa fionctlonexacte.

toutdoucement dansunsongeF' rgl"glg_t_g pense


' ll estlàet ailleurs.ll à samère'
iTrèrJ-t-p.Arthursombre
pelitectratlgEiEl4tExE--.-9!ielaii
ratuata,iqne
etteavaitadopté aeYenue
Aprèrt, *.tGlon perSl,
@
Lacrainte6lEEe le tenai|lait.
Falbalamiaulaitune,
o-uelquefois,
Falbalade sefaufilersur lesbalcons.
o", gri1"frffimpèchaient
.-----,
plarnteJg:rflg.

Trèsfatigué
Classe: G.o;dg fl.L\-r-hl.f Ii dtla--e}J.L(a"g"'Ug".
Fonctìon:
qui l'engolrrdit ,
àio,,"," : .t-S.n-llj.f.rtrr^} s{l
- Fonctìon
Q2 eÀ*.elÀ"s!ú-..4n-0sh-0f.. "tuSnft(u-n.Às.y-)
de son père
;;;;",,:'-GNfA'.p-...........Fonctìon,.'......Lc.
une petitechatterousseauxyeuxvertsqui était devenueI'objetde sonadoration
Classe:...........C-tJ.... Fonctìon:
L-l
rousse
CIasse:........,

128
auxyeuxverts

serrés
Classe:

3 Dansles phrasessuivantes,trouve [a fonction des groupesou des mots soulignés.

est la capitalede l'Europe.


Lavillede Bruxelles

,r)Toutil|uminée.laGrand-P|ace,gg!@oftreunspectac|emervei||euxauXry@touristesoui
-r----- l5 qul

c a a * rvenus
sont r a n r r cl'admirer
, , , r - , r . r . .le
^ , soir.
r--'T E- @
@

tb*eLa

r'îagnifiouément
Lesfà9ades, sont I'objetde leur admiration.Q
dÉcorées.
:óút}iffir*r.rr*l*'viq'q^*m......O.csn$-[,'-o[:^nrn-[obú)
n,,lsssg*=f,ffi ;;ffiilffi;i""i',""'ou'.
,",r",ro
ff*^y*Affi"..E"'r'$*Po.€hNÈrt\qo c.!iv\la )
Trèssouvent,|estouristescommandentunebière,@\.,vr.,
t- r I
L2 ..lra
---..-........rà...
.u) écoutait
V I E U X maeeécoutait
vieÌíx attentiveme"t|o::.r:i'R:,ffi2
attentivementla discussionfl@E.9gq-alrui.
-e,q"14,={l*-lusrr^
$i
o--.r.NeLL
€.$r-r**- Z,
ff.od4,)""-e gU1[;* [.sr*
d' rnqrf)
à I'intéìeura"laínqr".-
le banditpénétra CcLlushÀ)

erraità traversle1g@
Ihomnìe,triste et mélancolique. couloirsde.lamaisonisolé9.

J'aipréférécet homme à tous cesprofessionnels!l]!éIg5Elh4!@4!.


Lf,hn''r.r*) So c
o-^úprll.*:h
situationé!Eg!g'
Habileà la maneuvre.Ludovicnoussor-tit^d'une r r n

re...hFtp-'lld.oautftIi[..lc.....}'i.Ir*-sh.î}}
tiheurede la réuniònétaitarrivée:la salle,rempliede monde.devenaitinaccessible.

o"h".ùory..@$),:.-|,L.*hM.'dtr..[o-...9oAI$--...
qui vinet heuiesn'étaittoujourspasentréen gare'
Ledernièrtrain était annoncéà

dil,0irr,ffioPe cet homme


il nousregardait:
Perdudanssesréves. intellieentétait devenuindifférgntà tout.
A [ieí^ ù ['trhs"q^ 1-@.,.q
(\-e-t

@
Attentii à tous.il écoutaitparlerlesmalheureuxhabitants4u villaeedévasté.
tr" "[I-:U -o\f-h$ei.ii
4LaÉtète rappela
l'qreillerij.se
-D €'Yv-h.È-Ls
ents@,ll@,.
[ùsl*n-
sqr oreillerdserappela.lesp{lnclpauxfroments@,1!@.
les n r ^ }
t0ch-$a .
*ffiffi",
*ngffi
:::*'
!.r:.-o$rA-lt
rr-ì
ffit -c,lib*ffi-Tll ffi
f) cr"^-t-Ui Vtl^-t rCr. rrrv,..[ rnolcJ]") t W)
4 Enrichischaquenom souligné par une énumérationd'adjectlfséplthètes.

ts

-g
!
AJ
r8
rO
=.9
\CL
su
.so
ùo
Èp
==
vl

130
5 Comptèteles GNà t'aidedesexpansionsdemandées.

David, était vétu d'un pantalon


....._.._.....,
îapposition

îépithète îcompldu nom

d'un pull
îcompldunom îépithète

...il était coífféd'un bonnet*;;ffi;--- et chaussé

îépithète îcompl du nom

îépithète détachée

ll s'étaitassissur un banc
îépithète îapposition

et rèvaità sa victoire,le regard


îépithète îcompldétachédu nom

il affrontait trois concurrents


îépithète

Sonsac était poséà cótéde lui,déjàsa raquette


îcompldunom

était prétepour le tournoi


îépithète îcompldunom

mon chienMalbroukadorait lesfrites.


.................,
îépithète détachée

Gabrielleet Bastien, rendaíentvolontiersserviceà leursvoisins.


îcompl détachédu nom

Lesscouts sont partisdébutjuillet danslesenvironsde Namur,


îépithète îapposition

quenousnoussommesrencontrées,
C'està Paris,.................. .............................,
îappositiondétachée
du
danslescouloirs Opéra.
îépithète

'D
Observeet décriscesdeux scènes.Inslstesur ta descriptiondu site' tes attitudes
p[ace dansÙesGN:
èiùs expresstonso"s animauxde ta fiorét.
. des épithèteset des épithètesdétachées'
. des Cdu nom et des Cdétachésdu nom'
. des apposltlons.

oo
oo
AOr
"=È
os
o(}.o
es
î a ,

sjÍ
-u 9
S
o
*F
:,Y

Èè


vl

aB
'.!
oo
ry?FiW,,^
os
bùs
ss
5{

ò:
*: .sY
ÈÈ
È{
ps
>d
YI

132
ci-dessous'
7 Écrisùesdeux phrasesqut sont à t'origine des phrasescompÙexes

Lesarbustesque nousavonsplantésportentde petitesfleursjaunes'

Pz,...............fh.or.1rr.......9"-\l
r:jarc|j1r noustrouvons 'lllrlplftttt*"

Le.gru!é li;tilp ppartient Dubois'


à n]onsieur

12,.................L5,g
--------'-'- [A^-Qr.t I
t

8 ObservechaquecoupÙede phrasesque tu as trouvé'


uneP2relattve
TrouveLacondittonqutdoit ètreremptiepourquet'onpulsseenchàsser
dans te GN d'une Phrasematrice Pl'
- $l:4--J" rr/-n GJJ ""ssrr,frrrrr/horrn- drue tà/ra-lu""

Enchàssela p2 dansta P1matriceà llalde du pronom retatif qui convient'

p -ourr",@celui familiers'
de moineaux
Pz: tu voiflt-alns la

P matrìce: (-I4fífsea --bnt des moineauxfamiliers'


Pz: fCes re=a@lt construitun nid dansla haie'
::. :t^.3o€ar-.,e
{s oiseaul,}ontdesmoineauxfamiliers'
ililo''t t" nidde@ans la haie'
.t*^ ...*l nàx-'.cfc-nt hr .*rgin-ls...frid .d"sM...
P matrìce:
Pz:

Pmatrtce:
faitesallusionà
Pz: , Vous
L'.îì \o rcrr-r- Q

P matrìce: .lffire-'asttrèsgrand.
Pz:
kl-lilY\n tn\Klld
..lxn-rxn hrl "hid^UL
P matrice:
Pz: foiseauest perch

P matrìce: l@tont descigognes'


Pz: ruEuon, suivileuotaecf6Éla@
. ù-i -#*J:-hiffi-^*r" tht*IÀtnsm{urxl-:-i:
smcrnn
r33