Vous êtes sur la page 1sur 13

Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N.

Gonthier-Besacier

Master CCA
S3 – 2020-21 Fiscalité

N. GONTHIER BESACIER

Première partie – IS et BIC : révisions & approfondissements

Thème 1 - Régime de l’IS

1. Société BRYCE * : cas de révision sur le calcul du résultat fiscal soumis à l’IS (corrigé)
2. Société SOUTY : Abandons de créances à une entreprise en difficultés
3. Société MAURICE * : Régime fiscal des OPCVM (IS)
4. Société NERONOX : Calcul et paiement de l’IS
5. Société VARNER : Report en arrière des déficits
6. Société OSIRIS : cas de synthèse sur le calcul et le paiement de l’IS

Thème 2 - Régime des BIC


7. Monsieur MERCURE : plus- et moins-values sur immobilisations non financières (BIC)
8. Monsieur FISCADOUX : cas de synthèse, résultat imposable BIC
9. Société COSTOR et PALLUX : détermination et imposition du résultat d’une société de
personnes

Cas supplémentaires sur les BIC


10. Entreprise MAXIME : cas de synthèse sur les plus-values BIC
11. Entreprises MURET : synthèse sur les BIC
12. Cas HEQUE : imposition des résultats d’une SNC

1
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

Thème 1 - Régime de l’IS

1. Cas de révision sur le calcul du résultat fiscal soumis à l’IS (cas corrigé)

La SA Bryce vous demande de déterminer son résultat fiscal pour N.

1. La SA a loué les véhicules suivants en N :


- Pendant l’intégralité de l’exercice, un véhicule d’une valeur de 33 000€ TTC, considéré comme
polluant. Le montant mensuel de la location est de 1 000€.
- Pendant un mois, pour 750€, une voiture d’une valeur de 27 500€ TTC. Ce type de véhicule
s’amortit sur 5 ans.
2. TVS comptabilisée en charge pour 3 830€.
3. M. Bryce, président du conseil d’administration, perçoit des allocations forfaitaires pour frais d’un
montant de 640€ par mois. Mme Bryce perçoit, elle, 300€ d’allocations par mois. La société
rembourse les frais engagés pour son compte lorsque les justificatifs sont fournis.
4. Location d’une résidence utilisée pour recevoir certains clients et pour les vacances du couple Bryce
(12 152€).
5. Intérêts versés en rémunération des comptes courants au taux de 3.49% :
- Compte courant de M. Bryce : 320 000€ toute l’année,
- Compte courant de Mme. Bryce : 280 000€ toute l’année,
- Compte courant de Mme Bjork : 80 000€ pendant 6 mois.
6. La SA Bryce perçoit des loyers de garages figurant dans son bilan. Les garages sont amortis et les
loyers sont payés d’avance pour la période allant du 1er avril au 31 mars :
- Loyer pour la période N-1-N = 20 400€,
- Loyer pour la période N-N+1 = 21 200€.
7. 4 400€ de dotations aux amortissements pour une résidence inscrite au bilan et destinée à accueillir
les enfants des salariés pour des colonies de vacances.
8. La SA a abandonné une créance de 49 000€ qu’elle détenait sur une société, avec laquelle elle
n’avait aucun lien financier, mais dont la disparition provoquerait de grandes difficultés pour la SA
Bryce. L’actif réel de cette société est 240 000€ et son passif réel de 280 000€.
9. Bryce détient diverses participations :
- 3% dans une société espagnole dont elle a perçu 4 250€ de dividendes qui ont subi un
prélèvement à la source de 15%,
- 18% dans la SA Rina (5 000 actions au total à 100€) qui a distribué un dividende de 4,40€ par
action.
10.La SA a réalisé un gain de change de 500€. La créance était à l’origine d’un gain latent de change de
150€ à la clôture de l’exercice N-1.

La SA a opté pour le régime des sociétés mères et filiales.


Le capital (3 200 actions à 100€) est entièrement libéré et se réparti ainsi :
- M. Bryce, PCA, possède 10% des actions,
- Mme Bryce possède 60% des actions et n’exerce aucune activité dans la société,
- Mme Bjork possède 15% des actions,
- Les 15% restants sont répartis entre 5 autres actionnaires.

2
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

La SA Bryce a réalisé un chiffre d’affaires de 700 000€ HT et 57 400€ de bénéfice. Le taux de


déductibilité des comptes-courants d’associés en fixé à 1.32% au titre de l’exercice N. L
L’exercice comptable coïncide avec l’année civile.

Travail à faire
Déterminez le bénéfice imposable à l’IS au titre de N.

CORRIGE

Déduction Réintégration
Bénéfice comptable 57 400
1. Loyers déductibles dans les mêmes limites de l’amortissement
déductible si l’entreprise en était propriétaire (si location de plus de
3 mois). 4 620
(33 000 – 9 900) x 20% 3 830
2. TVS non déductible
3. M. Bryce dirigeant salarié allocations déductibles 3 600
Mme Bryce n’exerce pas dans la SA les sommes ne sont pas 12 152
déductibles
4. Charges somptuaires 13 888
5. Intérêts versés = (320 000 + 280 000 + 80 000 x 6/12) x 3,49% = 22
336
Intérêts déductibles = (320 000 + 280 000 + 80 000 x 6/12) x 1,32%
= 8 448
6. Produits constatés d’avance pas de régularisation
7. Amortissement normalement déductible
8. Abandon à caractère commercial, déductible pour celle qui consent
l’abandon et imposable chez la bénéficiaire.
9. Bryce n’est pas la société mère de la société espagnole. Les
dividendes sont imposables et donnent lieu à un crédit d’impôt.
10.SA Rina = régime des sociétés mères et filiales, dividendes
déductibles sauf quote-part de frais et charges de 5%
Dividendes à déduire : 5 000 x 18% x 4,4 = 3 960 3 960
Quote-part à réintégrer : 3 960 x 5% = 198 198
11.Gain de change latent extourné en N-1 à prendre en compte dans 150
le résultat fiscal
Résultat fiscal = 91 578

IS brut = 91 578 * 28% = 25 642 €


CI sur dividendes espagnols = (4 250 / 0,85 x 15%) x (100-28)% = 540
IS à payer = 25 102 €

2. Abandons de créances à une entreprise en difficultés

3
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

La société anonyme Souty, placée en redressement judiciaire, est filiale de deux autres sociétés :
– la société anonyme Arnoux qui détient 65 % des actions ;
– la société Ridart qui détient 20 % des actions.

La SA ARNOUX détient une créance de 100 000 € sur cette filiale, la SA RIDART détient quant à elle
une créance de 20 000 € sur cette même société.
La situation nette de la filiale Souty est négative de 70 000 € ; c’est la raison pour laquelle la SA Arnoux
et la SA Ridart décident d’abandonner leurs créances.

Aucune augmentation de capital n’est prévue. Aucune relation commerciale n’existe entre les
sociétés mères et leurs filiales.

Déterminer le montant fiscalement déductible pour les sociétés Arnoux et Ridart.

3. Régime fiscal des OPCVM (IS)

Déterminer le traitement fiscal applicable aux OPCVM détenus par la société MAURICE et à leur
cession (société soumise à l’IS) :

Date Nombre Prix Dépréciation Date de Nombre Prix de


acquisition de titres d’acquisition cession de titres cession
acquis cédés
07/10/N-3 900 100
06/02/N-2 1 250 105 4 100
16/06/N-1 350 109 - 4100 15/04/N 2 200 110

Valeur liquidative des titres W


31/12/N-3 102 €
31/12/N-2 101 €
31/12/N-1 111 €
31/12/N 113 €

Travail à faire
Déterminez l’influence de ces cessions sur le résultat imposable de l’entreprise, en précisant le
régime fiscal applicable.

4. Calcul et paiement d’IS

4
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

La SA NERONOX a réalisé les bénéfices fiscaux suivants :

Imposables au taux normal d’IS


• 2017 : 2 828 100 €
• 2018 : 3 811 000 €
• 2019 : 4 422 000 €

Résultats nets sur concessions de brevets


• 2017 : 14 000 €
• 2018 : 17 000 €
• 2019 : 18 000 €
L’exercice comptable coïncide avec l’année civile. Le chiffre d’affaires de l’année 2019 est égal à
300 000 000 €.
Par hypothèse le taux d’IS est de 28% sur la totalité du résultat fiscal et pour toutes les années.

Présenter dans l’ordre chronologique toutes les opérations concernant l’impôt sur les sociétés et la
contribution de l’exercice 2019.

5. Report en arrière des déficits

La société anonyme Varner commercialise des produits textiles. Cette entreprise connaît des
difficultés importantes ; de ce fait elle a dégagé une perte fiscale d’un montant de 97 000 € pour
l’exercice clos le 31.12.2019. Cette entreprise ne bénéficie pas du régime d’imposition réduite réservé
aux PME.
Informations relatives à l’exercice 2018 :
Résultat Dividendes Résultat fiscal Taux d’IS Crédit d’impôt
comptable distribués (1) recherche
140 000 83 600 148 000 33 1/3% 5 000
(1) Ces dividendes sont distribués au cours du premier semestre de l’exercice suivant.
Afin de réduire son déficit, l’entreprise décide de reporter dans un premier temps le maximum de déficit en
arrière.

1. Calculer le montant de la créance reportée en arrière.


2. Qu’adviendra-t-il du solde du déficit qui n’aurait pas pu être reporté en arrière ?

6. Cas de synthèse sur le calcul et le paiement de l’IS

Dans le cadre du contrôle des comptes de la société anonyme OSIRIS pour l’exercice clos le 31-12-
2019, vous êtes chargé par votre chef de mission de vérifier la situation de la société en ce qui concerne
l’IS.

A. Les résultats fiscaux des exercices antérieurs à 2019 ont été les suivants :
- Exercice 2014, bénéfice 120 000 €;
- Exercice 2015, bénéfice 90 000 €;

5
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

- Exercice 2016, bénéfice 201 000 € ; une plus-value à court terme de 24 000 € résultant de
l’indemnisation d’un sinistre a été étalée, le matériel détruit ayant été amorti durant 5 années;
une provision pour impôt a été dotée pour 24 000 x 33 1/3 % soit 8 000 €.
- Exercice 2017, déficit 216 000 € avant report en arrière, compte tenu notamment:
o d’une dotation aux amortissements d’immobilisations corporelles pour un montant de
25 600 € dont 2 000 € d’amortissement non déductible sur véhicule ;
o de la reprise pour 1 600 € de la provision pour impôt différé sur indemnisation ;
o d’une moins-value à long terme de 2 000 € résultant de la cession de titres de
participation.
- Exercice 2018, déficit 75 600 €, compte tenu notamment:
o d’une dotation aux amortissements d’immobilisations corporelles pour un montant de
22 900 € dont 1 800 € d’amortissement non déductible sur véhicule;
o d’une dotation pour dépréciation de comptes clients pour 2 000 €;
o de la reprise pour 1 600 € de la provision pour l’impôt différé sur indemnisation.

Jusqu’en 2019, aucun dividende n’a été encaissé par la société. Par contre, elle a distribué à
ses actionnaires:
- en 2015, des dividendes 2014 pour 50 000 €;
- en 2016, des dividendes 2015 pour 40 000 €;
- en 2017, des dividendes 2016 pour 30 000 €.

Lorsque cela a été possible, la société a opté pour le report en arrière de ses déficits. La société ne
peut bénéficier du taux réduit d’imposition des PME. Le taux d’IS est par hypothèse à 33 1/3% sur
toute la période d’étude.

B. Au 1 -01-2019 :
- le compte «444 - État Impôts sur les bénéfices » était débiteur de 57 000 €;
- le compte «155 - Provision pour impôt différé sur plus-value d’indemnisation du sinistre» était
créditeur de 4 800 €.

C. Au 31-12-2019, l’impôt sur les bénéfices a été calculé compte tenu :


- d’un bénéfice comptable provisoire égal à 338 545 € ;
- de plus-values à long terme sur des cessions de titres de participation pour 12 000 € ;
- d’un produit net de 16 000 € entrant dans le régime spécial des concessions de brevet.
- de dividendes perçus de sociétés filiales françaises (10 000 €) et de sociétés non filiales françaises
(36 000 €);
- de la taxe sur un véhicule de société pour 7 320 €;
- de la contribution sociale de solidarité s’élevant, pour l’exercice, à 14 650 € ; le montant de
l’exercice précédent ayant été payé pour 13 325 €;
- de l’amortissement de trois véhicules de tourisme pour un montant excédant de 12 480 € le
maximum déductible;
- de jetons de présence s’élevant à 13 000 € mais déductibles pour 8 500 €;
- de la reprise, pour 1 600 €, de la provision pour imposition différée de la plus-value sur
indemnisation ;
- des résultats antérieurs.

1. Analyser la situation fiscale de la société au 1-01-2019 au regard de l’IS.


2. Calculer pour l’exercice 2019:
- le résultat fiscal;
- l’impôt sur les bénéfices;
- le résultat net.

6
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

3. Présenter le tableau fiscal 2058 A (détermination du résultat fiscal) sur le formulaire


fourni en annexe.
4. Indiquer les dates et montants des paiements relatifs à l’IS à effectuer par la société
durant le premier semestre 2020.

Thème 2 - Régime des BIC

7. Plus-values et moins-values sur immobilisations non financières (BIC)


Dans le cadre d’une réorganisation de l’activité de son entreprise, M. MERCURE cède plusieurs
immobilisations le 1er octobre 2020. Les informations les concernant sont récapitulées dans le tableau
suivant.

Éléments cédés Da te Provisions


Prix de
Prix d’achat d’achat ou amortissements comptabilisés
cession
(2)
HT (1)
Droit de bail 180 000 190 000 08-04-2017 Dépréciation: 16 000 € dotée en 2017
Terrain 64 000 40 000 15-09-2014
Construction 156 000 120 000 01-04-2015 Amortissement sur 20 ans
Installation 16 000 48 000 02-07-2016 Amortissement linéaire sur 10 ans
Matériel M. 8 800 16 000 01-04-2017 Amort. linéaire sur 5 ans, mais l’annuité 2019
a été omise
Outillage O. 14 400 24 000 01-10-2016 Amort. linéaire sur 10 ans, l’annuité
2018omise a été rattrapée en 2019
Camion C. 24 000 60 000 19-02-2018
Amort. fiscal dégressif sur 5 ans (taux 35%),
mais l’amort. économique est linéaire
Véhic. tourisme 17 000 36 000 01-07-2018 Amortissement linéaire sur 5 ans (non
polluant limite fiscale 18 300 € TTC)
(1). Les cessions sont faites à d’autres entreprises.
(2). Sauf pour le véhicule de tourisme cédé sans option pour la TVA, ce prix d’achat est HT.
Pour l’immeuble, la TVA a été calculée au taux de 19,60% (taux applicable par hypothèse
au jour de l’achat)
L’exercice comptable coïncide avec l’année civile et les immobilisations sont amorties jusqu’à la date
de leur cession.

1. Analyser les plus-values et moins-values de l’exercice.


2. Présenter le tableau de détermination des plus-values et moins-values.

8. Cas de synthèse résultat imposable BIC

Monsieur Fiscadoux exploite un commerce de vêtements. Imposable selon le régime simplifié, il a opté
pour le régime réel normal et adhéré à un centre de gestion agréé.

Pour l’exercice clos le 31.12.N, son expert-comptable a calculé son bénéfice comptable, 25 070 €,
après avoir relevé les éléments suivants dans la comptabilité tenue par Mme Fiscadoux :

7
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

- Monsieur Fiscadoux a perçu une rémunération mensuelle brute de 2 000 € et Madame Fiscadoux
une rémunération mensuelle de 1 900 €.
- Ont été également comptabilisés :
o en « Produits financiers » : des dividendes de 840 € sur des actions inscrites au bilan.
o dans le compte « Pénalités et amendes » :
 une pénalité de 900 € pour retard de paiement des cotisations de Sécurité sociale,
 et une amende de 3 120 € pour défaut d’affichage de prix ;
o dans le compte « Dotations de l’exercice » :
 une provision de 4 500 € pour engagement de retraite, la première vendeuse
devant quitter l’entreprise dans un an, après 41 ans d’activité ;
 un amortissement de 8 400 € pour le véhicule de tourisme utilisé par M. Fiscadoux
pour ses déplacements professionnels et qui, acheté 42 000 € TTC l’année
précédente, est amorti sur 5 ans. Il n’est pas particulièrement jugé polluant.
o dans le compte « Reprises sur provisions » une somme de 5 000 € qui avait été dotée
l’année précédente compte tenu du risque de condamnation de l’entreprise pour défaut
d’affichage des prix.
- L’expert-comptable a également analysé deux cessions réalisées durant l’exercice :
o la cession d’un brevet a dégagé une plus-value à long terme de 2 300 €.
o la cession d’une machine à coudre électronique acquise il y a 3 ans et amortie selon le
système dégressif a dégagé une plus-value à court terme de 1 560 €.
- Il a relevé que l’année précédente M. Fiscadoux avait déclaré :
o une plus-value nette à court terme de 1 980 € dont l’imposition a alors été étalée ;
o une moins-value nette à long terme de 500 € qui n’a pas été imputée.

1. Présenter le tableau de détermination du résultat fiscal (imprimé 2058 A) inclus dans la


liasse fiscale à joindre à la déclaration
2. Calculer le montant des BIC imposables de M. Fiscadoux.

9. Détermination et imposition du résultat d’une société de personnes

La société COSTOR et PALLUX a été constituée il y a quelques années. M. COSTOR détient 2 000 parts sociales de
10 euros et M. PALLUX 1 000 parts de 10 euros.

À la clôture de l’exercice N, un résultat comptable égal à 156 700 € a été dégagé, compte tenu, notamment, des
éléments suivants :
- Des titres de placement ont produit des dividendes s’élevant à 600 €.
- M. COSTOR, gérant, a perçu une rémunération mensuelle de 5 000 €, la société acquittant de plus ses
cotisations sociales:
o régime général: 10 800 € ;
o assurance vieillesse et retraite obligatoires : 1 800 €
o retraite facultative : 1 700 € (montant inférieur au plafond)
o prévoyance complémentaire : 1300 € (montant inférieur au plafond).
- Une amende de 500 € a été payée pour infraction au Code de la route.
- Les deux associés ont, durant tout l’exercice, laissé des avances en compte courant, rémunérées au taux
de 6 %. Les intérêts comptabilisés en charges s’élèvent:
o pour M. COSTOR à 24 000 € pour une avance de 400 000 €;
o pour M. PALLUX à 9 000 € pour une avance de 150 000 €.
Le taux moyen des prêts à taux variable (maximum de déductibilité des intérêts) est supposé égal à 5 % durant
l’exercice.

8
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

- L’amortissement d’un véhicule de tourisme a été calculé au taux de 20 % pour tout l’exercice, la
valeur d’achat du véhicule excédant de 6 000 € la base maximale d’amortissement fiscal.
- La société a cédé, en septembre, un local professionnel, dégageant ainsi:
o une plus-value à long terme de 21 000 €;
o une plus-value à court terme de 45 000 €.
Aucune PV ou MV antérieure n’est en instance d’imposition ou d’imputation.

La société adhère à un centre de gestion agréé.

1. Déterminer le résultat fiscal déclaré par la société.


2. Déterminer les bénéfices industriels et commerciaux et les revenus mobiliers à déclarer et
imposables pour chacun des associés.

Cas supplémentaires sur les BIC

10. Cas MAXIME : cas de synthèse sur les PV BIC

L’entreprise Maxine vend des meubles designs. Elle a réalisé les opérations suivantes en N.
Date Date de Prix Amortissement Prix de
d’acquisition cession d’acquisition cession
Brevet 01/04/N-3 01/10/N 40 200 Linéaire sur 5 ans 16 000 HT
d’invention
Immeuble 01/07/N-7 01/07/N 740 000€ HT Linéaire sur 20 ans 1 100 000
(non soumis
à TVA)
Actions A
500 titres 01/09/N-4 15/09/N 90 l’unité 110€ l’unité
400 titres 05/08/N-2 vente de 115 l’unité
200 titres 06/09/N-1 1 000 125 l’unité
titres
Voiture de 01/07/N-1 01/07/N 25 000TTC Linéaire sur 4 ans 11 700€
tourisme
cédée à une
entreprise
Matériel 05/04/N-2 02/04/N 56 000 Amortissements 23 328€ HT
industriel comptabilisés et
cédée à une déductibles
entreprise fiscalement à la date
de cession = 31 504€
Construction 300 000 4 années Montant de
Détruite lors d’amortissement lors l’indemnité
d’un incendie du sinistre = 410 000
Amortissements à la
date du sinistre = 60
000
Machine 60 000 3 années Montant de

9
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

détruite lors d’amortissement lors l’indemnité


de l’incendie du sinistre = 40 000
Amortissements à la
date du sinistre = 36
000

L’entreprise Maxine a réalisé, en N, un bénéfice avant impôt de 1 300 000€.


Une moins-value long-terme de 20 000€ doit encore être imputée.
L’entreprise utilise la méthode PEPS pour valoriser les sorties de titres de participation.

Travail à faire :
1. Déterminez les plus ou moins-values nettes de l’exercice N.
2. Calculez le bénéfice imposable.
3. Calculez l’impôt dû au titre des plus-values à long terme.

11. Cas MURET : synthèse BIC

Informations relatives à l’entreprise Muret


Le résultat comptable (01/01/N – 31/12/N) est de 165 700€.
Le chiffre d’affaires de l’exercice est de 800 000€.
Les options fiscales les plus avantageuses sont à retenir.
L’entreprise compte 5 salariés et un apprenti. Mme Muret (mariage sous le régime de la communauté)
occupe le poste de secrétaire. Tous les salariés ont pris leurs congés au cours de l’année.
M. Muret est affilié à un centre de gestion agréé.
L’entreprise est soumise à TVA au taux normal sur la totalité du chiffre d’affaires.

a) Un prélèvement de 13 000€ concernant M. Muret a été enregistré en compte 644. Le compte 108
fait apparaître des prélèvements pour 14 000€.
b) Les cotisations sociales de M. Muret (toutes déductibles fiscalement):
• Régime obligatoire de base (15 000€),
• Régime facultatif complémentaire prévoyance (3 000€),
• Régime complémentaire obligatoire d’assurance vieillesse (3 500€)
c) Mme Muret a perçu une rémunération de 16 000€ et une indemnité de congés payés de 1 400€.
Les charges sociales correspondantes sont de 6 000€.
d) La provision pour congés payés enregistrée en N est de 8 000€. Elle était de 6 000€ en N-1. La
société a conservé le régime antérieur à 1987.
e) L’entreprise a mis à disposition de son apprenti un studio de 30 mètres carrés. Celui-ci n’a pas
donné lieu au calcul d’un usage en nature mais l’apprenti verse 200€ de loyer par mois.
f) L’entreprise a déposé deux brevets rapportant des redevances annuelles totales pour 4 500€ HT.
Les frais y afférents sont négligeables.

10
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

g) Un utilitaire Mercedes a été acheté le 01/09/N-2 pour 35 060€ HT (linéaire sur 8 ans), endommagé
durant l’année, l’assurance a versé une indemnité de 800€.
h) Un véhicule de tourisme a été acheté le 01/02/N-1 pour 19 050€ HT et amorti en linéaire sur 5 ans.
i) Les cessions suivantes ont été réalisées :

Cession Prix d’achat Date d’achat Amortissement Date de Prix de cession


cession

Immeuble 118 950€ HT 01/01/N-6 15 ans linéaire 01/07/N 215 000€ (non
(TVA soumis à TVA)
19,60%)
Titres A 30,50 01/06/N-3 : 01/06/N(20 37
(OPCVM) 10 unités titres)
39 01/03/N-1 :
30 unités

Valeur liquidative des titres A : N-3 : 31,50 ; N-2 : 33 ; N-1 : 40 et N : 37

L’immeuble d’exploitation dans lequel est installé l’atelier de production est inscrit à l’actif de
l’entreprise pour 300 000€ HT. Il est amorti en mode linéaire sur 15 ans. 5 500€ de charges se
rapportant à cet immeuble ont été enregistrées en N. Sa surface est de 300 mètres carrés dont 30
correspondent au studio mentionné plus haut.

A la clôture N-1, les éléments suivants ont été constatés :


- Un résultat fiscal de 125 000€.
- Une moins-value nette à long terme de 500€.
- Une plus-value nette à court terme de 3 000€ étalée conformément aux règles applicables aux
plus ou moins-value du régime général.

Travail à faire
1. Déterminez le montant des plus ou moins-values nettes de l’exercice clos au 31/12/N.
2. Déterminez le montant du résultat fiscal de l’exercice clos le 31/12/N.

12. Cas HEQUE : imposition des résultats d’une SNC

Albert Héque, John Fausse et Sam Longue exploitent, depuis N-8, dans le sud de la France, une SNC,
au capital de 5 000€ libéré de moitié, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de
produits régionaux.
M. Héque est le gérant de la société. Le capital se répartit de la manière suivante :
- M. Héque  35%,
- M. Fausse  35%
- Mme Longue  30%
Le chiffre d’affaires moyen annuel de la société, en constante progression, s’élève à 1 200 000€ HT.
Au cours de l’exercice, la société a dégagé un bénéfice comptable de 142 692€.

11
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

1- Charges de personnel
a) La rémunération de M. Héque, comptabilisée en compte 641, s’élève à 36 588€.
b) La rémunération de son épouse, salariée à plein temps dans l’entreprise, a été comptabilisée pour
un montant de 18 500€.
c) Parmi les charges sociales comptabilisées :
- 26 526€ concernent les cotisations obligatoires des associés au régime social des
travailleurs non-salariés (Héque : 9 452€ ; Fausse : 8 842€ ; Longue : 9 232€)
- 15 000€ concernent des cotisations facultatives de Mme Longue dont 2 000€ ne sont pas
déductibles
- 4 573€ les cotisations sociales de Mme Héque, mariée à M. Hèque sous le régime de la
communauté.

2- Frais généraux
Il a été comptabilisé une somme de 1 829€ correspondant à la cotisation annuelle versée à la société
de chasse. Elle concerne des zones de chasse que la société met à disposition de ses plus gros clients.

3- Pénalités et taxes
Ont été comptabilisées dans les comptes de l’entreprise :
a) Une pénalité d’assiette de la contribution économique territoriale pour 178€.
b) Une majoration de retard de paiement de taxe d’apprentissage pour 76€.
c) Une amende pour infraction à la législation du travail pour 46€.

4- Charges financières
Les trois associés ont apporté, chacun, en compte courant une somme de 10 000€ rémunérée au
taux de 5,03%.

5- Amortissements
La société a pris en crédit-bail un véhicule de tourisme neuf d’une valeur de 24 400€ TTC. La
redevance annuelle comptabilisée s’élève à 5 793€ TTC (durée normale d’utilisation de 5 ans selon le
mode linéaire, base fiscale d’amortissement de 18 300€ TTC).

6- Provisions
a) 4 406€ de provisions pour licenciement économique ont été comptabilisés.
b) En début d’exercice comptable, l’entreprise a procédé à une reprise de provision pour perte de
change constituée en N-1 pour 762€.
c) En décembre N, une provision pour perte de change de 236€ a été dotée.

7- Divers
a) A la suite d’une opération réalisée avec l’étranger, l’entreprise a réalisé un gain de change de 133€.
b) A la fin de l’exercice comptable, un écart de conversion actif de 236 € a été comptabilisé.
c) Au titre de l’exercice précédent, la SNC avait enregistré un écart de conversion actif de 762 €.

8- Plus et moins-values professionnelles


a) L’entreprise a réalisé en N-2 une plus-value nette à court terme de 4 116 €.
b) L’entreprise a mis au rebut une machine-outil d’une valeur nette comptable de 3 506 € pour
laquelle elle a procédé à un amortissement complémentaire.
c) L’entreprise a cédé 5 336 € un camion totalement amorti acquis 90 000 €.
d) L’entreprise a cédé 8 842 € de valeurs mobilières de placement qu’elle détenait en portefeuille
depuis N-5 et inscrites dans la comptabilité pour un montant de 8 385 €.

12
Master 2 CCA, 20-21 Semestre 3 – Fiscalité approfondie N. Gonthier-Besacier

e) Durant l’exercice, différentes autres cessions de biens immobilisés ont généré une plus-value à
court-terme de 4 267 €.

On vous signale, par ailleurs, que :


- Concernant les plus-values, l’entreprise souhaite bénéficier des possibilités d’étalement
maximales.
- L’année comptable coïncide avec l’année civile.
- La SNC est soumise au régime BIC réel normal.
- L’entreprise n’adhère pas à un centre de gestion agrée.
- Le taux moyen des prêts à taux variable est de 1,32%.

Travail à faire :
1. Calculer les plus-ou moins values de l’exercice N
2. Calculer le résultat fiscal de la SNC pour l’exercice N.
3. Déterminer le résultat fiscal que chaque associé devra déclarer à l’impôt sur le revenu

13

Vous aimerez peut-être aussi