Vous êtes sur la page 1sur 14

CHAPITRE 1

CONNAISSANCE DE L'ENTREPRISE

Définition de l’Entreprise :
L’Entreprise est une unité de production composée de moyens humains et matériels dans le
but de produire des biens et des services pour les vendre sur le marché afin de réaliser des
bénéfices.
1)- Le rôle de l’entreprise :

L’Entreprise assure deux principaux rôles :

o Rôle économique : satisfaction des besoins du consommateur (l’entreprise est une unité
de production).

o Rôle social : Création d’un emploi de distribution de revenu (l’entreprise est une unité de
répartition).

Elle exerce deux fonctions principales :

 L’Entreprise est une unité de production :

L’Entreprise est une organisation composée de différents moyens (humaines, matériels,


financiers). Ces moyens sont réunis en vue de produire des biens et des services destinés à la
vente pour réaliser des bénéfices.

 L’Entreprise est une unité de répartition :

La richesse créée par l’entreprise (valeur ajoutée et répartie entre les différents acteurs qui
ont participé à la réalisation.

2) Classification des entreprises :

Les entreprises peuvent être classifiées suivant plusieurs critères :

→ En fonction de leur activité :

- Entreprise artisanale : Elle vend une activité manuelle.


- Entreprise commerciale : Elle achète des biens qu’elle revend sans transformations.
- Entreprise industrielles : Elle transforme la matière première et vend des produits finis (ou
semi-finis).
- Société de services : Elle revend un travail sans fabrication d’objet physique.

→ En fonction de leur secteur économique (déterminé par leur activité principale) :

 Secteur primaire (agriculture, pêche et mines)


 Secteur secondaire (industrie)
 Secteur tertiaire (services)

→ En fonction de leur taille et de leur impact économique :

- TPE (très petite entreprise) : englobe une personne.


- PME (petite et moyenne entreprise) : englobe 2 à 500 personnes.
- Grande entreprise : comporte plus de 500 personnes.
- Groupe d’entreprises : comporte une société mère et des filiales.

→ En fonction de leur statut juridique :

Dans cette classification on prend en considération la nature de la personne qui détient le


capital. On distingue trois sortes d’entreprise : entreprise publique, entreprise semi-publique
et entreprise privée.

1- L’entreprise publique :
Les entreprises publiques sont les entreprises dont le capital est totalement détenu par l’état.
Elles ont pour but de satisfaire l’intérêt général. L’état détient le capital de pouvoir de gestion de
décision.

2- L’entreprise semi-publique :
Le capital de ce type d’entreprise est partagé entre le secteur privé et le secteur public.

3- Les entreprises privées :


Sont les entreprises dont les propriétaires sont des personnes physiques ou des personnes
morales. On distingue deux types : entreprise industrielle et entreprise sociétaire.
a) Entreprise individuelle :

C’est une entreprise dont le capital appartient à une seule personne (personne physique)
appelées « exploitant ». Ce dernier apporte le capital nécessaire et il est responsable de tous les
risques financier de l’entreprise (épicier, artisan, avocat).

b) Entreprise sociétaire :

La société résulte d’un contrat pour lequel deux personnes ou plusieurs conviennent à pour se
faire confiance.

Mettre en commun leur bien ou leur travail en vue de partager le bénéfice. On distingue :

 Les sociétés de personnes :


Les sociétés de personnes regroupent un petit nombre d’individu qui doivent se connaître pour
se faire confiance.

a) Les sociétés en nom collectif : (S.N.C) :


Les associés sont des commerçants. Ils sont tous responsables de la gestion de l’entreprise et aussi
responsable des dettes en cas de faillite. La responsabilité des associés est illimitée.

b)Les sociétés en commandité simple : (S.C.S) :


On distingue :
Les commanditaires : Ils apportent une partie du capital et ils reçoivent une part de bénéfice
en fonction de leur apport. En cas de faillite, ils se sont responsables que dans la limite de
leur apport.
- les commandités : ils gèrent l’entreprise.
* les sociétés de capitaux :
On distingue :
- la société anonyme : (SA)
C’est la société des capitaux par excellence, le capital d’une SA est divisé en titre appelé
action.
- société en commandité par actions : (SCA)
Est une société ou le capital de la société est divisé en actions.
* La S.A.R.L :
Une société mixte liée à la fois aux sociétés de personnes et de capitaux.

4) L’entreprise comme système :

L’entreprise est un système dans la mesure où elle est constituée d’un ensemble d’éléments
(employeurs, cadres, ...) (ordre exécution) à la recherche d’une finalité (production, profit,
rendement, …).

 L’entreprise est un système organisé :

L’entreprise est un système complexe dont l’activité résulte de la combinaison d’un certain
nombre de moyen (ressources naturelles, financières, technologiques, …). On distingue les
fonctions suivantes :

Fonctio Activités correspondantes


ns
Technique Production, fabrication et transformation
Commerciale Achats et ventes
Comptable Enregistrement des opérations commerciales et financières
Sécurité Production des biens et des personnes
Financière Recherche de gestion des capitaux
Administratif Organiser, prévoir, coordonner, ordonner, commander
 L’entreprise d’un système finalisé :

L’objectif principal de l’entreprise c’est la maximation au profit.

L’entreprise a d’autre finalité : assurer une croissance, un pouvoir, une indépendance,


satisfaction du personnel.

 L’entreprise est un système ouvert :

Aucune entreprise ne peut vivre d’une manière isolée. Elle a besoin de son environnement.
Autrement dit, l’entreprise est en relation avec son environnement (économique ou fiscal) par
des flux d’entrée et des flux de sorties.

¤ Flux d’entrée :
Facteurs de production

- Facteurs de production (main d’œuvre, matière première).


-Financiers (capitaux).

-Informations (nouvelle technologie, législation, étude de marché).

¤ Flux de sortie :
Production de services.

¤ Notions de flux :
On appelle flux économique, un mouvement de valeur qui peut porter des biens de services ou
de moyens de paiement.

Les structures de l’entreprise :

Les structures de l’entreprise sont :


- La structure hiérarchique.
- La structure fonctionnelle.
- La structure hiérarchico – fonctionnelle.
- La structure matricielle.
- La structure divisionnelle.
CHAPITRE 2 :
LES ETAPES DE LA CREATION D’UNE ENTREPRISE

Etape 1 : Certificat négatif.

Certificat négatif indispensable pour l’identification et l’enregistrement de toutes les


entreprises sauf les entreprises individuelles.

- Passé le délai d’un mois, les certificats négatifs non retirés seront annulés.
- La demande de certificat négatif se fait à l’office marocain de la propriété industrielle
et commerciale représenté au sein de centre régional d’investissement.
Etape 2 : Etablissement des statuts.

- Cet acte notarié est indispensable pour déterminer les délais techniques de ladite
entreprise.
- Ces renseignements sont définis avec le cabinet juridique chargé du dossier de la
création.
- Les organes concernés de l’entreprise et des sociétés sont : les cabinets juridiques –
fiduciaires - notaires – avocats – experts comptables – les conseillers juridiques.

Etape 3 : Etablissement des bulletins de souscription.

L’établissement des bulletins de souscription ou des actes d’apport - -document concernant


les sociétés commerciales.

- Cette mission est à confier aux : cabinets juridiques – fiduciaires - notaires – avocats
– experts comptables – les conseillers juridiques.

→ Il s’agit des bulletins de souscription signés par les souscripteurs.

Etape 4 : Blocage du montant de capital libéré.

Le dépôt doit être effectué dans un délai de 8 jours à compter de la réception de fonds par la
société.

- Une attestation de blocage du capital libéré est délivrée par la banque.


- L’entreprise concernée : société commerciale particulièrement les SA, société par
actions simplifiées, société en commandité par actions.
Etape 5 : Etablissement des déclarations souscription / versement.

- Concernant SA, SAS, SCA + chargé par fiduciaires - notaires – avocats – experts
comptables.
- Pièces justificatives : les bulletins établis par le notaire / attestation de blocage du
capital libéré de la banque.
Etape 6 : Dépôts des actes de création et formalités d’enregistrement.

- Les dossiers de création sont traités au niveau du centre régional d’investissement


du lieu d’implantation par n par les représentants des différentes administrations
concernées par la création.
- Le dépôt des actes se fait à la direction régionale des impôts représentée au sein
du centre régional d’investissement.

Etape 7 : Inscription à la patente et l’identifiant fiscal.

- Concerne toutes les sociétés.


- L’enregistrement se fait à la direction régionale des impôts représentée au sein
du centre régional d’investissement.
- Pour la patente des impôts représentée au sein du centre régional
d’investissement. il faut délivrer les documents suivant :

+ Agrément ou diplôme pour les activités réglementaires

+ Accord de principe pour les établissements classés.

+ Le contrat de bail ou l’acte d’acquisition ou attestation de domiciliation


par une personne morale.
Etape 8 : Immatriculation au registre de commerce.

- Toutes les sociétés, sauf les sociétés de participation.


- Le dépôt de la demande d’immatriculation au registre de commerce se fait au
niveau du tribunal de commerce représenté au sein du centre régional
d’investissement.
Etape 9 : Affiliation à la CNSS.

Toutes les sociétés commerciales doivent s’affilier à la Caisse Nationale de la Sécurité


Sociale représentée au sein du centre régional d’investissement.

Etape 10 : Publications officielles.

- Concernant toutes les sociétés commerciales.


Se fait uniquement sur le bulletin officiel et aux journaux d’annonces légales.
CHIPTRE 3 :
.
CULTURE D’ENTREPRENARIAT

1) Que signifie entreprendre ?

La définition du mot entreprendre c’est se lancer dans une décision ou bien prendre
la résolution d’engager une action.
E n effet c’est engager une action, mais c’est aussi prendre des risques et des
responsabilités, sacrifier une partie de son temps, de sa vie. Ne pas compter les heures
de travail et surtout investir.

Investir toute son énergie, sa patience son envie, son argent. Il faut savoir développer,
se dépasser et faire de son petit poussin un monstre qui puisse réaliser avec la réalité du
marché.

2) A quoi sert l’esprit d’entreprise ?

Un entrepreneur est une personne qui crée un projet à partir d’une vision et de
ressources qu’elle a en sa possession. Si chaque entrepreneur est différent de sa part son
histoire, ses expériences, ses valeurs, sa vision. Ces personnes ont toutes en commun un
même état d’esprit : l’esprit d’entreprendre.
Avoir l’esprit d’entreprise c’est se projeter dans l’avenir à un horizon plus ou moins
éloigné en prenant des risques calculés.

Ainsi l’aventure entrepreneuriale réussie repose principalement sur les ressources


internes des entrepreneurs et notamment 4 piliers indispensables :

Vision : Ce pilier permet de se fixer un objectif clair et de guider ses choix et ses actions
vers cet objectif, d’être créatif et de trouver de nouvelles manières de faire pour innover.
La vision repose sur l’intuition et l’intention.

Motivation : C’est le véritable carburant de l’action en comprenant le sens de ce que l’on


fait et l’intérêt de l’objectif à atteindre, même si la tâche est pénible on va la réaliser.
La résilience : Continuer d’avancer malgré les difficultés d’où l’importance de travailler sa
capacité à encaisser un problème et de rebondir, un entrepreneur sait s’adapter et c’est
ce qui fait sa force.

Connexion : Savoir s’entourer pour mieux avancer un entrepreneur est un connecteur ; il


met les gens en relation ce qui aura un impact positif sur lui et sur son entreprise à travers
sa capacité à communiquer sa pensée systémique et son empathie.

3) Quel est le profil d’un entrepreneur ?

On reconnaît un entrepreneur lorsqu’un profil est composé des caractéristiques suivantes :

√ Etre déterminé
√ Ne pas avoir peur de manger d’argent

√ Etre organisé et savoir planifier

√ Avoir un goût de la liberté prononcée

√ Etre discipliné

√ Avoir confiance en soi et en son projet

√ Etre sociable et ouvert d’esprit

√ Etre créatif

√ Etre passionné

√ Etre tolérant face à l’échec

√ Etre optimiste

√ La formation

√ Savoir prendre des décisions

√ Savoir déléguer

√ Etre prêt à faire des concessions

4) Comment devient-on entrepreneur ?

Etre entrepreneur est une position risquée qui peut également se révéler très
profitable. Vous risquez de connaître des situations très stressantes mais vous aurez
également la sensation de vous accomplir professionnellement.

√ Analyser sa responsabilité

 Analyser vos priorités


 Déterminez si vous avez la personnalité d’un entrepreneur
 Faites la liste de vos forces
 Soyez déterminer à réussir

√ Poser les fondations

 Trouver une bonne idée


 Faites des recherches sur votre marché
 Parle à vos potentiels (consommateurs / clients)
 Déterminer les risques que vous courez
 Comprenez l’idée de perte acceptable
 Engagez – vous à atteindre un objectif et non à suivre un plan

√ Rédiger son plan d’affaires

 Créer votre plan d’affaires


 Ecrire une description de votre entreprise
 Présenter votre étude de marché
 Ajouter une section pour l’organisation et la gestion de votre entreprise
 Donner des informations sur votre service ou produit
 Décrire votre stratégie de marketing et de vente
 Présenter votre projection financière
 Présenter une demande d’investissement
 Rédiger votre résumé analytique (vision d’ensemble de l’entreprise)

√ Préparer sa présentation orale

√ Présenter ses idées aux autres

 Faites-vous un réseau
 Développer une bonne image de marque
 Demander à vos contacts de vous présenter des investisseurs
 Trouver des investisseurs

5) Comment trouver une bonne idée d’affaire ?


 Etre attentif à son environnement, repérer un manque et le combler
 S’inspirer d’un concept qui cartonne à l’étranger
 Faire des recherches dans la presse spécialisée
 Trouver une idée business dans sa propre passion
 S’associer avec un porteur de projet
6) Comment lancer une entreprise ?

Souvent lorsqu’un débutant en entreprenariat à décider de créer sa première entreprise, il


sait qu’il a un désir brûlant de le faire mais n’a pas forcément d’idée précise, ni de
connaissance des étapes à franchir pour réussir à la créer.

Etape 1 : trouver l’idée à partir d’une de vos passions, de vos compétences, trouver une
idée d’entreprise innovante.

Etape 2 : faire l’étude de marché qui va vous permettre notamment de déterminer le type de
votre marché, qui votre produit ou votre service intéresse et quel sont vos concurrents ?

Etape 3 : créer le dossier de votre entreprise en indiquant :

 Le nom envisagé de votre entreprise, ainsi que celui de votre


produit phare si vous en avez un.
 Son secteur.
 En quelques lignes, le but de votre entreprise, et ce qui la différenciera
des autres, si possible résumé dans votre slogan.
 Les résultats de votre étude de marché :

-La taille globale du marché si vous l’avez.

-Les résultats qualitatifs et quantitatifs des recherches que vous avez


menées auprès des clients de ce secteur.

-Les résultats qualitatifs et quantitatifs des recherches que vous avez


menées auprès des compétiteurs de ce secteur.

-Une estimation, même vague, du CA envisagé lors de la 1 ère année est


éventuellement des 3 premières (l’organisme d’accompagnement vous aidera à faire un
véritable business plan ensuite).

-Ce dont vous avez besoin en termes d’accompagnement et de


financement.

Etape 4 : rencontrer les organismes d’accompagnement : Quel que soit le type de projet
envisagé, il est un point très important pour se donner les meilleures chances de succès : ne
pas rester isolé ! Un certain nombre de réseaux se tiennent à votre disposition pour vous.
accueillir, vous informer, vous orienter si nécessaire et vous accompagner dans vos
démarches. Le Centre Région&al d’Investissement (CRI) est le principal interlocuteur du
créateur d’entreprise au Maroc :

- centralise toutes les formalités administratives via un formulaire unique.


- constitue l’interface avec les institutions publiques.

Etape 5 : créer le business plan :

Le business plan c’est le dossier complet qui détaillera votre projet, les résultats de l’étude
de marché, et la prévision de l’ensemble des recettes et des dépenses, poste par poste et
mois par mois. L’autre investisseur – organismes, banques, votre personnalité et votre
capacité à convaincre jouera bien sûr un grand rôle, mais c’est sur le business plan qu’ils
s’appuieront pour déterminer s’ils croient suffisamment en votre projet pour y risquer de
l’argent.
Etape 6 : rencontrer, choisir et convaincre les investisseurs : Votre organisme d’accompagnement saura
vous donner une liste des investisseurs à constater dans votre région – peut-être lui-même pourra-t-il
vous financer – et la meilleure stratégie à adopte

7) Comment faire fonctionner une entreprise ?

√ Etude de marché, analyse des capacités de production et des besoins en nouvelles


machines.
√ Analyse des besoins de formation ou de recrutement.

√ Analyse des coûts de mise en place du projet et de moyens de financement.

√ Décision d’investie dans le projet

√ Réalisation d’un prototype

√ Dépôt de brevets et de marques.

√ Commande des matières premières.

√ Mise en place des formations et des recrutements nécessaires.

√ Développement des moyens informatiques, de télécommunication et d’information.

√ Réalisation et contrôle de la qualité des produits.

√ Stockage des produits.

√ Faire connaître la marque et le produit.

√Présentation du produit auprès de distributeurs et de clients

√ Gestion des factures.

8) Quelles sont les étapes à suivre pour devenir entrepreneur ?

Être un entrepreneur c’est un état d’esprit et un mode de vie. Pour se lancer dans ce métier,
il faut être rigoureux et avoir une bonne méthode. Voici les clés pour bien réussir :

√ La motivation et la passion : soyez votre propre allié, et faites de votre motivation et de


votre passion les moteurs principaux de votre entreprise. Ces deux facteurs clés vont
vous donner du tonus qui va vous permettre d’une manière autonome de vous ouvrir la voie
vers le succès.

√ Le travail : devenir entrepreneur ne relève pas seulement de la passion. En effet, il y a


du travail à faire, des efforts à fournir. Difficile pour un entrepreneur d’avoir un moment de
répit. Le boulot d’entrepreneur n’est pas facile, il faut être subtil et savoir gérer son emploi
du temps. Pertinent dans la prise dans la prise de décision, un bon entrepreneur évalue la
situation avant d’arborer une action.

√ L’expertise : Gérer une entreprise, c’est tout un art. Vous devez avoir une parfaite
maîtrise aussi bien théorique que pratique en entreprenariat, pour avoir une bonne gérance.
Toutefois, pour ne pas stagner, il est indispensable d’effectuer un apprentissage continu.
Entreprendre est une chose, mais mettre en marche son business en est une autre.
Entourez-vous d’experts, pour avoir plusieurs cordes à votre arc.

√ La créativité : Adoptez un esprit créatif et trouvez des points à la fois pertinents et


novateurs. Un entrepreneur doit être réaliste, même si la créativité est bénéfique pour la
société, il faut trouver une bonne stratégie à adopter.

√ Les relations : Croire en soi peut conduire à une bonne gestion, mais pour avoir plus
d’assurance, il faut multiplier ses ressources. Faites de votre société un havre de paix, pour que
vos employés soient plus détenus et moins stressés au travail. Restez proche des sociétés
concurrentes, pour votre image, mais également, pour les dépasser.

√ Savoir se surpasser : Espérer n’apporte rien, il faut avoir de l’éthique et être sceptique pour
réussir. Apportez des vraies valeurs à votre société, en dépassant vos limites pour pouvoir en
récolter les fruits. Il faut être consciencieux pour ouvrir une entreprise. Mesurez vos limites et
adoptez un caractère de gagnant ?A yez de l’audace et soyez une harmonie avec vous-même
pour affiner votre dynamisme. Toutefois, prenez de temps en temps une pause pour vous
ressourcer.

9) Comment élaborer son propre plan d’affaires ?

Le plan d’affaires décrit la façon selon laquelle l’entreprise fonctionnera. Il décrit les buts et
objectifs d’affaires et fait état des étapes qui seront entreprises pour atteindre ces buts et
objectifs.

Même si les plans d’affaires peuvent varier en longueur et en étendue, tous les plans
d’affaires efficaces renferment des éléments communs. Tous les plans d’affaires doivent
inclure les points suivants :

Résumé (description de l’entreprise): Le résumé donne un aperçu des principaux points de


votre plan d’affaires et est souvent considéré comme la section la plus importante. Placé au
début du plan, le résumé est habituellement la première section lue par un prêteur ou un
investisseur éventuel. Le résumé doit :

 Comprendre les principaux points de chacune des autres sections de façon à


expliquer les éléments fondamentaux de vos activités.
 Être suffisamment intéressant pour inciter le lecteur à poursuivre la lecture de
votre plan d’affaires.
 Être bref et concis, ne pas avoir plus de deux pages.

Description de votre projet d’entreprise : dans cette section de votre plan d’affaires, vous devez
décrire en quoi consiste votre entreprise, c’est-à-dire ses produits et/ou services et vos plans pour
l’entreprise.

Stratégie de marketing et de vente d’un plan d’affaires : Un plan d’affaires efficace comprend une
section qui décrit les activités particulières qui vous serviront à promouvoir et à vendre votre produit ou
service.
Votre équipe : Ne sous-estimez pas l’importance de cette section de votre plan. Les investisseurs ont
besoin de savoir que vous et votre personnel possédez un juste équilibre de compétences, de motivation
et d’expérience qui mènera au succès de votre entreprise. Cette section décrit aussi les personnes qui
travaillent au sein de votre entreprise et comment vous prévoyez gérer vos activités.

Fonctionnement : Cette section de votre plan d’affaires décrit vos besoins opérationnels, y compris vos
besoins quotidiens, vos besoins en installations, vos besoins en matières de systèmes informatiques de
gestion et de technologies de l’information, ainsi que tout projet d’amélioration prévu.

Prévisions financières d’un plan d’affaires : Vos prévisions financières transforment votre plan en
chiffres, comme dans tout plan d’affaires efficace, vous devrez fournir des projections financières
concernant votre entreprise. Vos prévisions doivent couvrir les trois à cinq prochaines années.
Cependant, les prévisions des 12 premiers mois doivent être plus détaillées et comporte des
hypothèses en ce qui concerne les coûts et les revenues pour que les investisseurs puissent
comprendre clairement votre stratégie.

Vous aimerez peut-être aussi