Vous êtes sur la page 1sur 19

TECHNICIEN SPÉCIALISÉ EN GESTION DES

ENTREPRISES

RAPPORT DE STAGE DE FIN D’ETUDES

Réalisé par Radouane dilaai


Filière  TSGE
La durée du stage Du le 08-02-21 au 21-03-21
Lieu de stage Province de youssoufia
Formateur encadrant Profe habiba wakas
Soutenu le juin 2021.

1
Sommaire :
Dedicases ……………… 1
Remerciement …………………..… 2
Introduction ……………..…………………3
Partie 1 :Vision général sur les collectivités territoriales au Royaume
et La province urbaine de youssoufia
Section I-II :Vision général sur les collectivités au Royaume….4
Section III :Aperçu sur les organes de la province…..5
Partie 2 : SERVICE DES MARCHES.
Section I : les marches publices….. 6-8
SectionII:Les cahiers des prescriptions spéciales « CPS »9-15
Partie 3 : Taches effectueés et Valeur ajouteé
Taches effectueés
Valeur ajouteé ………………………. 16
Conclusion ……...…………………… 17
DEDICASES:

Je dédie ce modeste travail :


A mes parents qui ,avec beeaucoup d’affection, m’ont
assistés moralement et financièrment depuis mon
enfance et que rien au monde ne pourra compenser
tous les sacrifices qu’ils ont consentis pour mon
éducation et mon bien être ,afin que je puisse me
consacrer pleinement à mes études !
A ma famille,
A mes amis,
A mes enseignants.

Page 1
REMERCIEMENTS
J'adresse mes remerciements à La province urbaine de youssoufia
pour m'avoir permis d'effectuer mon stage au sein de leur
établissement.
Mes profonds reconnaissances et remerciements à Mr. kouchi de la
delegation de la promotion nationale et marchés publics au province
urbaine de youssoufia pour ses conseils, sont encadrement, et ses
informations les plus précieuses et judicieuses.

J’exprime également ma gratitude à l’égard de l’ensemble des


fonctionnaires pour leurs précieuses aides ainsi que leur sympathie qui
ont favorisé mon intégration dans la commune et qui ont concouru à
rendre ce passage agréable.

Pour finir, j’adresse mes grands remerciements à toutes les


personnes qui m’ont aidé de près ou de loin dans l'accomplissement de
ce travail, ainsi l’institut specialise de techologie appliquee cite l’air el
jadida qui nous a permis d’avoir une bonne formation gestion des
entreprises.

Page 2
Introduction Le présent rapport est le
fruit d'un stage pratique effectué à la lumière de la formation que nous
offre L’ofppt dans le cadre d'un cycle de formation Technicien
specialise «Gestion des entreprises ». Il couronne une période d’an
durant laquelle nous avons tiré profit de la qualité des connaissances
théoriques offertes par ses enseignants. Le stage
effectué avait pour but, permettre de tester les capacités personnelles
et établir un premier pas vers le monde du travail.Les connaissances
théoriques ne suffisent pas dans le monde du travail. Certes, ce sont
des acquis nécessaires et fondamentaux, mais tout ce qui manque
c’est de savoir les adapter et les concrétisés aux besoins de la
réalité.Bref, le stage de formation est l’un des meilleurs moyens qui
permet de surmonter les grandes difficultés qui entravent le passage au
monde du travail et d’affranchir le premier pas vers plus des acquis sur
le plan professionnel. Il nous a permis de concrétiser les compétences
acquises afin de perfectionner nos capacités et nos connaissances
théoriques et humaines au sein d’une organisation publique voire une
collectivité locale.

Page 3
Partie I :Vision général sur les collectivités
territoriales au Royaume et La province urbaine de
youssoufia

I : Vision général sur les collectivités territoriales au Royaume


La province est une collectivité territoriale de droit public dotée de la
personnalité morale et de l’autonomie financière. On en distingue : province
urbaine et commune rurale. Elle est créée et peut être supprimée par décret.La
province marocaine moderne est l’héritière d’une tradition d’autonomie des
groupements de base qui plonge profondément ses racines dans le passé.Pour
étayer ce propos, il importe de parcourir l’histoire de province à travers les
principales étapes de l’organisation communale, avant et sous le protectorat et
après l’indépendance où on a assisté à la genèse de la première charte
communale. 1- Les collectivités
territoriales au Maroc Les collectivités locales au
Maroc reposent sur un système complexe dans lequel les régions et les
préfectures ou provinces — respectivement à dominante urbaine ou rurale —
concernent aussi bien la décentralisation que la déconcentration ; elles
constituent donc des « niveaux de dédoublement fonctionnel »1.
II : La province urbaine de youssoufia La
province urbaine de youssoufia est gérée par un conseil municipal qui est
composé de 39 élus présidés par et Abderrahmane Addi 9 vices président.Il se
réunit quatre fois en séances ouvertes au public, pour prend toutes les décisions
concernant la vie de la commune suivant un ordre du jour désigné par le bureau
et préparé par les commissions concernées conformément à la charte
communale.La province urbain de youssoufia se compose de plusieurs divisions
et services (voir organigramme 1), qui sont sous l’autorité du président, et la
cordonnée du secrétaire général.

Page 4
III :Aperçu sur les organes de la province :
Le président : Le président est élu parmi les
membres du conseil avec les vices président, il est l’autorité exécutive du
conseil, il exerce également des pouvoirs qui lui sont attribués par la loi
notamment le domaine de la police administrative, il est également officier
d’état civil le président en conséquence l’autorité centrale de la commune, il
gère ses affaires. Secrétariat général :
En application des articles 16 et 17 du décret N° : 2-77-738 du 27 septembre
1977 le secrétariat général coordonne les travaux de tous les services de la
commune et assure l’exécution des décisions du Président de la commune et
s’occupe de créer une dynamique dans le travail de l’administration. Celui-ci est
nommé parmi les fonctionnaires de l’état ou de la commune par décision du
président éprouvée par le ministre de l’intérieur.
Secrétariat du conseil : Le conseil communal élié
parmi ses membres sachant lire et écrire en dehors du bureau (vice-président) en
scrutin secret et à la majorité relative des membres en exercice, un secrétaire
chargé de la réduction et de la conservation des procès-verbaux. Le conseil élit
également adjoint qui remplacera le secrétaire en cas d’absence ou
empêchement.Le président désigne en accord avec le conseil parmi les
fonctionnaires de la commune un secrétaire en cas de nécessité chargé des
mêmes fonctionnaires sous la responsabilité du membre titulaire.Le conseil se
réunie en quatre sessions ordinaires chaque année (février, avril, juillet,
octobre) comme il peut se réunir en cas urgent en session extraordinaire. Le
service secrétariat conseil est chargé de la rédaction,conservation des P.V
concernant les délibérations du conseil, des commissions et des activités du
conseil en général. Bureau d’ordre :
Le bureau est le centre moteur de l’administration. La tâche dont s’occupe le
bureau d’ordre, il envoie toutes les correspondances données par les services
c’est ce qu’on appelle le Courier départ. Ce Courier départ, de même que le
Courier arrivé doit être enregistré numéroté et daté. La police
administrative : Police administrative c’est
l’ensemble des actions de l’administration qui ont pour but d’assurer le maintien
de l’ordre public pour une réglementation des activités des individus, le
président des collectivités local exerce en effet, leurs attributions (article 50 de la
charte communal) sous le contrôle de l’autorité supérieure par voie d’arrêtés
réglementaires et par des mesures individuelles : (injonction, dépenses,
autorisations).les arrêtés réglementaires sont soumis au visa du ministère de
l’intérieur ou de son délégué. Ce contrôle la tutelle permettra de résoudre les
conflits qui n’auraient pu l’être localement et d’homogénéiser l’application
pratique de l’article de la charte communal.

Page 5
2EME PARTIE : SERVICE DES
MARCHES

1. Marché :
Le marché public est un monde où se rencontrent un maître d’ouvrage et
une personne soit physique ou morale ayant pour objectif l’exécution des
travaux ou la livraison des fournitures.

Tout marché doit avoir des délais pour l’exécution des travaux, ces
délais sont de plusieurs types et doivent avoir une optimisation pour
que le marché soit bien réalisé.
Alors c’est quoi un marché et quels sont ses types ? Et quels sont
les types des délais d’exécution de ces marchés ? Et quels sont les
facteurs qui empêchent l’optimisation des marchés publics ?

I. Définition et formes des marchés publics


Marché: contrat à titres onéreux conclu entre, d'une part, un
maître d'ouvrage et, d'autre part, une personne physique ou
morale appelée entrepreneur, fournisseur ou prestataire de
services ayant pour objet l'exécution de travaux, la livraison de
fournitures ou la réalisation de prestations de services.
Les marchés sont des contrats écrits dont les cahiers des charges
précisent les conditions de leur passation et de leur exécution.
Les cahiers des charges comprennent les cahiers des clauses
administratives générales (CCAG), les cahiers des prescriptions
communes (CPC) et les cahiers des prescriptions spéciales (CPS).
Source :Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics

II. Typologie des marchés publics


A.Marchés de travaux :
Contrats ayant pour objet l'exécution de travaux relatifs notamment à
la construction, à la reconstruction, à la démolition, à la
réparation ou à la rénovation, à l’aménagement et à l’entretien
d'un bâtiment, d'un ouvrage ou d'une structure ainsi que les
travaux de reboisements.
Source :Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics

B.Marchés de fournitures :
Contrats ayant pour objet l'achat ou la location avec option d’achat de
produits ou de matériels. Ces marchés englobent également à titre
accessoire des travaux de pose et d'installation nécessaires à la
réalisation de la prestation. La notion de marchés de fournitures
recouvre notamment :
Les marchés de fournitures courantes ayant pour objet l'acquisition
par le maître d'ouvrage de produits existant dans le commerce et
qui ne sont pas fabriqués sur spécifications techniques particulières
exigées par le maître d’ouvrage.
Les marchés de fournitures non courantes qui ont pour objet
principal l'achat de produits qui ne se trouvent pas dans le
commerce et que le titulaire doit réaliser sur spécifications
techniques propres au maître d'ouvrage
Les marchés de location avec option d’achat qui ont pour objet la
location de biens d’équipement, de matériel ou d’outillage qui, donne
au locataire la possibilité d’acquérir, à une date préalablement fixée,
tout ou partie des biens loués, moyennant un prix convenu tenant
compte, au moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers,
La notion de marchés de fournitures ne recouvre pas l’acquisition et la
location avec option d’achat relatives à des biens immobiliers.
Source :Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics

C.Marchés de services :
Contrats ayant pour objet la réalisation de prestations de services qui
ne peuvent être qualifiés ni de travaux ni de fournitures. La
notion de marché de services recouvre notamment :
Les marchés de prestations d'études et de maîtrise d'œuvre qui
comportent le cas échéant, des obligations spécifiques liées à la notion
de propriété intellectuelle.
Les marchés de services courants qui ont pour objet la réalisation de
services pouvant être fournis sans spécifications techniques
particulières exigées par le maître d'ouvrage.
Les marchés de location, sans option d’achat, notamment, la location
d’équipements, de matériels, de logiciels, de mobiliers, de
véhicules et d’engins. La notion de marchés de location ne recouvre
pas la location de biens immobiliers.
Les marchés portant sur les prestations d'entretien et de maintenance
des équipements, des installations et de matériel, de nettoyage et de
gardiennage des locaux administratifs et des prestations de jardinage .
Les marchés portant sur les prestations d’assistance au maître d’ouvrage
;
Les marchés portant sur les prestations de formation ;
Les marchés de prestations de laboratoires de bâtiment et travaux
publics relatives aux essais, contrôles de qualité des matériaux et essais
géotechniques ; - Les contrats portant sur les prestations architecturales.
Source :Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics

2. Les cahiers des prescriptions


spéciales « CPS » :
Fixent les clauses propres à chaque marché et comportent la
référence aux textes généraux applicables et l'indication des
articles des cahiers des prescriptions communes et, le cas échéant,
de ceux des cahiers des clauses administratives générales auxquels
il est éventuellement dérogé en vertu des dispositions desdits
cahiers.

2.1. L’avis d’appel d’ofre :

Précise des informations concernant le marché :

• Le numéro de l’appel d’offre

• L’objet et le lieu du marché

• Date ouverture des plis

• Cautionnement provisoire (fixé à 1,5 % du montant global du


marché)

• Les documents des deux dossiers administratif et technique.

Les avis d’appel d’offre doivent être rédigés en arabe et en


français

2.2. Acte d’engagement :

Acte par lequel le concurrent s'engage à réaliser les prestations


objet du marché conformément aux conditions prévues aux cahiers
des charges et moyennant un prix qu'il propose. Il est établi en un
seul exemplaire sur ou d'après un imprimé dont le modèle est fixé
par décision du Premier ministre pris après avis de la commission
des marchés.

2.3. Sous détail des prix :

Document qui fait apparaître, pour chacun des prix du bordereau,


ou seulement pour ceux d'entre eux désignés dans le cahier
des prescriptions spéciales, les quantités et le montant des
matériaux et fournitures, de la main-d’œuvre, des frais de
fonctionnement du matériel, des frais généraux, taxes et marges ;
ce document n'a pas de valeur contractuelle sauf disposition
contraire prévue dans le marché ;

2.4. Prestations :

Travaux, fournitures ou services.

2.5. Détail estimatif :

Document qui, pour un marché à prix unitaires, contient une


décomposition des prestations à exécuter par poste et indique, pour
chaque poste, la quantité présumée et le prix unitaire correspondant
du bordereau des prix

3.les tâches du service marché :

3.1. Vérification du cahier des prescriptions spéciales


(CPS)

3.2.1. Réception du CPS :

Après expression des besoins en investissement, la division des


équipements élabore le CPS et l’envoie au service des marchés.

3.2.2. Vérification du CPS :

La vérification du CPS porte sur :

• Montant des crédits et leur disponibilité

• Clauses juridiques et techniques


3.2.3. Elaboration du règlement de consultation

Le règlement de consultation est un document qui regroupe des


articles définissant les conditions requises des concurrents et les
informant sur les pièces à fournir.

3.2. Envoi du CPS à la trésorerie communale

3.2.1. Transmission du CPS à la trésorerie communale

Le service des marchés transmet le dossier du marché à la


Trésorerie Communale qui s’assure de la régularité de :

 Forme : des documents du dossier, et des clauses


administratives du marché.

 Fond : la disponibilité du crédit destiné au financement du dit


marché et son imputation budgétaire.

3.2.2. Réception du CPS :

La trésorerie transmet le dossier du marché accompagné d’une


note d’observations contenant les rectifications à faire.
3.3. Préparation de l’appel d’ofre :
3.3.1. Rédaction des avis des appels d’ofre

L’appel d’offre peut être soit restreint, soit ouvert, mais le plus
courant et l’ouvert.

L’avis d’appel d’offre précise des informations concernant le


marché :

a. Le numéro de l’appel d’offre

b. L’objet et le lieu du marché

c. Date ouverture des plis


d. Cautionnement provisoire (fixé à 1,5 % du montant global du
marché)
e. Les documents des deux dossiers administratif et technique.

Les avis d’appel d’offre doivent être rédigés en arabe et en


français.

3.3.2. Publication des avis d’appel d’ofre

La publication doit se faire sur, au moins, deux journaux à


diffusion nationale (un arabe, et un autre français) et sur le portail
des marchés publics (l’avis et le CPS). Il est à préciser que les avis
doivent être publiés 21 jours fermes avant la séance d’ouverture
des plis.

Il est à noter que si la publication ne respecte pas le délai de 21


jours avant l’ouverture des plis, l’appel d’offre s’annule en
attendant de relancer un nouvel appel d’offre.

3.4.Préparation de l’ouverture des plis

3.4.1. Mise à disposition des CPS aux concurrents


Les concurrents se présentent au service des marchés pour récupérer une copie du CPS.

3.4.2. Elaboration de la décision de nomination des


membres

La décision de nomination est l’acte de désignation des membres


de la commission :

• Président de la commission qui est le représentant du maître


d’ouvrage assisté par deux représentants du maître d’ouvrage :
(leur désignation fait objet d’un tirage au sort au début de la séance
de l’ouverture des plis)

• Un représentant du service des marchés


• Représentant de la trésorerie préfectorale.

Et toute autre personne, dont la participation est jugée utile.

3.4.3. Elaboration des convocations des membres

Communication des convocations et avis d’appel d’offre et tout


autre document nécessaire aux membres de la commission au
moins sept jours, avant l’ouverture des plis. 3.4.4.
Réception des plis des concurrents Le service des
marchés reçoit les plis des concurrents soit :

• Déposés contre récépissé au service des marchés

• Envoyés par courrier recommandé avec accusé de réception

• Remis séance tenante au président de la commission

3.5.Ouverture des plis

3.5.1. Rempli de la fiche de dépouillement

La fiche de dépouillement illustre la liste des concurrents, avec les


pièces fournies, ainsi que le montant de l’acte d’engagement et les
observations de la commission.

3.5.2. Ouverture des plis des concurrents

Le président de la commission remet aux membres un


support écrit sur l’estimation du coût du marché. La
commission examine d’abord les dossiers administratifs et
techniques et écarte les concurrents qui n’ont pas présenté
le cautionnement provisoire et les références techniques.
Elle procède par la suite à l’examen des dossiers
financiers. Les plis comprennent : un dossier administratif
(déclaration sur l’honneur, attestation fiscale, attestation
CNSS, registre de commerce, statut, cautionnement
provisoire), dossier technique (moyens humains et
matériels, références techniques en plus de l’attestation de
la classification au cas où le montant du marché est
supérieur à 2 millions de dirhams).

3.5.3. Attribution du marché

La commission attribue le marché provisoirement au concurrent le


moins disant. Dans le cas de l’absence de certaines pièces,
déterminées par la loi, dans le dossier de l’attributaire provisoire
du marché, la commission retient son offre sous réserve de la
production des dites pièces dans un délai de 5 jours, le lendemain
de la séance de l’ouverture des plis.

3.5.4. Rédaction du procès-verbal

Le procès-verbal reflétant:

• les observations ou protestations présentées au cours des opérations


d’examen des offres ;

• Les motifs d’élimination des concurrents écartés ;

• Les raisons d’admission de l’offre jugée la plus avantageuse.


3.6. Saisi des prix et évaluation des ofres des
concurrents
3.6.1. Saisi des prix proposés par chaque concurrent et
l’évaluation des ofres

Le service des marchés saisi les prix des offres des concurrents sur
l’application qui fait apparaître des prix excessifs et prix bas.

L’application trie les prix et distingue ceux bas (inférieur à 25%


de la moyenne arithmétique de l’estimation du maître d’ouvrage)
de ceux excessifs (supérieur à 25% de la moyenne arithmétique de
l’estimation du maître d’ouvrage).

3.6.2. Justification des prix des concurrents

Le service des marchés demande à l’attributaire un justificatif de


ses prix inférieurs à 25% de la moyenne. L’attributaire et/ou les
concurrents doivent communiquer leurs justifications au plus tard 5
jours du lendemain de la séance de la date de la séance.

Au cas où l’attributaire provisoire ne réponds pas dans les délais


impartis, la commission écarte son offre, retient sa caution
provisoire, et retient l’offre qu’elle juge la plus avantageuse après
celle du premier attributaire provisoire. Ainsi, la commission
rédige un deuxième procès-verbal.

3eme partie : Taches effectueés et


Valeur ajouteé
1-Taches effectueés :
1. Saisir les lettre de consultation des fournisseurs

2. Les bons de commande


3. Vérification des devis et bons de livraison
4. Consultation des registres arrivé et depart
5. Les C.P.S
6. Les attachements
7. Les décomptes
8. Le registre inventaire
9. Le P.V de récéption
2-Valeur ajouteé :
A)pour le stagaire
Le stage constitue souvent une premier expérience
professionnelle cette étape est importante dans le parcoure de
formation la mise en œuvre des compétences acquises en
formation et utilisees en situation professionnelle valorisé la
curriculum vitae de l’étudiant le stage est une opportunité de
developper son réseau professionnel . le stage permet de
constituer un tremplin vers l’emploi.
B)pour l’administration :
1. Un meilleure connaissance de l’ administration et de ses
taches
2. Une contribution à une communication sur ses critéres de
recrutement
3. Une meilleur connaissance des formations.

CONCLUSION :
Généralement, le stage au sein de la province de youssoufia
m’a enseigné plusieurs concepts et plusieurs notions
concernant les marchés publics et leurs délais.
J’ai aussi réalisé qu’il y’avait des facteurs qui causent
théoriquement les retards d’exécution des marchés publics ;
alors il reste à connaitre quels sont les facteurs réels de ce
retard.

Ce stage a été très enrichissant pour moi, car il m’a permis de


découvrir le monde de l administration, ses acteurs et ses
contraintes. Il m’a permis de participer concrètement à ses
enjeux au travers mes missions en management de projet, et
organisation d’événements. Ce stage m’a aussi fait comprendre
que les missions administratives aussi tres important pour mon
profil . Je préfère ainsi m’orienter vers un poste lié à
ladministration

Cette expérience m’a permis de répondre aux questionnements


que j’avais en ce qui concerne les moyens utilisés par les
administration pour s’adapter au changement de leur
environnement.

Ce stage m'a également permis de rencontrer des gens de


différentes disciplines, et de nouer des contacts avec des
personnes , et surtout de faire la différence entre les études
théoriques et les réalités du terrain qui est le monde de
l'emploi, tout en étant à jour avec l'information.

Vous aimerez peut-être aussi