Vous êtes sur la page 1sur 75

Le WDM

Avant-propos

 Avec le développement des télécommunications,

les exigences de la capacité de transmission; les

catégories de services sont de plus en plus

gourmands en ressources, en vertu de ce contexte,

la technologie WDM a émergé et est en pleine


expansion.

Page2
Objectifs du cours

À l'issue de ce cours, vous serez en mesure de:

1. Décrire les concepts, les modes de


transmission et la structure du WDM;

2. Classifier les différents types et caractéristiques


de la fibre;

3. Décrire les éléments clés de la technologie


WDM.
Page3
Contenu

1. Apercu du WDM

2. Support de transmission

3. Eléments clés de la technologie.

Page4
Comment accroitre la capacité d’un réseau de
télécommeunications

 WDM

 Economical & Mature &


 TDM Quick
 STM-16→ STM-64
 Solution 1
 Cost & Complication
 Ajout des fibres et équipements

 Temps & coût

Solution pour ajout de capacité

Page5
• Solution 1: augmentation de capacité par ajout des
fibres et d’équipements de transmission.
• TDM garde le même support de transmission, mais
augmente le débit binaire. L'équipement est de plus en
plus compliqué et coûteux. En outre, le maximum de
capacité de transport sur une paire de fibres est de
l'ordre de 10 Gbit / s seulement.
• Le moyen d’accoitre la capacité de transport est la
technologie WDM. Cette technologie utilise la même
fibre optique, le même débit mais utilise plusieurs
couleurs pour accroitre la capacité de transmission.
• WDM est largement utilisé dans les réseaux et
backbone nationaux et internationaux .

Page6
C’est quoi le WDM?

Station de gaz

Free Way

Voiture de contrôle

Page7
• Legend:
– Freeway: Fibre optique
– Voiture de contrôle: Signal de supervision
– Station de gaz: relais optique
– Voiture grise: Service
– Voiture colorées: Service dans different canaux (longueur
d’onde)
– Driveway: Optical Wavelength

• Wave Division Multiplexing est une technologie qui


utilise les propriétés de refraction de la lumière pour
associer et séparer les signaux optiques en fonction de
leur longueur d’onde comprises dans le spectre
optique. Page8
Concept du WDM

• Differents signaux avec des longeurs d’ondes


spécifiques sont multipléxés à l’intérieur de
la fibre pour être transmis.

λ1 λ1 λ2 λn

SDH signal

IP package λ
λ2 ┉
ATM cells

λn

Page9
Architecture du système
• La structure d’un système WDM à N trajets de longeur d’onde est
représenté comme ci dessous:
– Optical Transponder Unit (OTU)
– Optical Multiplexer Unit / Optical De-multiplexer Unit (OMU/ODU)
– Optical Amplifier (OA)
– Supervisory Channel (OSC/ESC)

OTU OTU

O O
OTU M OA OA OA D OTU
U U

OTU OTU

OSC OSC OSC

Page10
• OTU: Accéde au service et adapte la longeur
d’onde conforme aux normes de l'UIT.
• OMU: Multiplexe plusieurs services avec des
longueurs d'onde différentes en un seul signal
principal.
• ODU: Demultiplexe le signal principal en plusieurs
signaux individuels.
• OA: Amplifie le signal optique.
• OLA: Optical Line Amplifier
• OSC: Optical Supervisory Channel
• ESC: Electrical Supervisory Channel
Page11
Modes de transmission

 transmission unidirectionnelle sur fibre unique

MUX DMUX

M
O 4 O
0
T 0 T
U 4 U
M

Le WDM Unidirectionnel utilise deux fibres optiques. Une pour la


transmission de signaux dans un sens tandis que l'autre met en
œuvre la transmission des signaux dans le sens opposé.
Page12
Modes de transmission
 Fibre unique sur transmission bidirectionnelle

MUX/DMUX DMUX/MUX

M
O 4 O
0
T 0 T
U 4 U
M

Le system WDM Bi-directionel utilise une seule fibre optique. Cette


derniere transmet les signaux simultanéement dans 2 directions. Les
signaux de directions différentes utilisent différentes longeurs d’ondes.

Page13
Modes d’Application

 Système ouvert

MUX DMUX

M
O 4 O
0
T 0 T
U 4 U
M

Client
Client

Un système ouvert est un système n’ayant pas de spécifications


particulières pour le multiplexage des interfaces optiques, seulement les
interfaces doivent être conforme aux standard de l’ UIT.
Page14
Modes d’Application
 Système intégré
MUX DMUX

M
4
0
0
4
M

Client Client

Un Système intégré n’adopte pas la technologie de conversion de longueurs d'onde,


au contraire, il exige que la longueur d'onde des signaux optiques du terminal de
multiplexage soit conforme aux spécifications du système WDM.
L'interface optique dans l'équipement client qui pourraient fournir les longueurs
d'onde standard est appelée interface colorée.

Page15
Avantages du WDM
- Ultra haute capacité.
- Transparence des données transmises.
- Transmission longue distance.
- Compatible avec les fibres optiques existantes
- Haute performance / coût
- Mise en réseau à haute flexibilité, économique et fiable
- Expansion souple

Actuellement la capacité atteinte est de 1920Gbps.


Data Transparency Transmission: WDM ne change pas la structure des bytes d’une
trame d’un signal client.
Transmission longue distance: 5000km sans REG / 230km par bond.
Expansion souple : modularisation et aucune incidence sur les services existants..

Page16
CWDM vs. DWDM

 CWDM: Coarse wavelength division


multiplexing
 Espace entre 2 longeur d’onde
adjacentes : 20 nm

 DWDM: dense wavelength division multiplexing


 Espace entre 2 longeur d’onde adjacentes : 25 GHz

ITU-T G.694.1 192 wavelengths at the extended C band with 25 GHz channel spacing
160 wavelengths at C band
32 extended wavelengths

196.05THz 192.125THz 192.05THz 191.275THz

Page17
Repartition des longueurs d’onde d’optiques.

• La fréquence centrale nominale fait reférence à la


longueur d’onde centrale correspondant à chaque
canal WDM.

• Les canaux frequentiels permit dans la reférence


G.692 sont basés sur les fréquences et
l’espacement entre les series de frequences dont la
reférence est 193.1THz et l’espacement minimal
100GHz, 50GHz ou 25 GHz.

Page18
Questions

• Qu’est ce que le WDM, DWDM and CWDM?


• Quelles différences faites vous entre les 2
modes de transmission.
• Quelles différences faites vous entre les 2
modes d’applications.
• Quelle est la structure d’un système WDM.

Page19
• Fill in the blanks:
1.WDM System includes:________, _________,
_________ and __________;
2.CWDM system could use optical amplifiers (True
or False) __________;
3.ESC means________________________________.
Need additional wavelength to transmit in the
fiber (True or False) _________.
4.Single fiber bidirectional transmission (can or can
not )_________ use the same wavelength for
transmitting and receiving.

Page20
Résumé

• Concepts de base et propriétés du WDM,


DWDM et CWDM;
• Structure d’un système WDM;
• Mode de transmission et d’application d’un
système WDM.

Page21
Contents

1. Apercu du WDM

2. Support de transmission

3. Eléments clés de la technologie.

Page22
Structure de la fibre optique.
 Elle consiste en un cylindre de verre constituant le coeur de fibre, une gaine en verre et
couche de protection en plastique.

Refraction

n2 Cladding
θ

Reflection n1 Core

Coating

Page23
• Une fibre optique consiste en 2 types de verre: le coeur
et la gaine. Ces verres sont mélangés avec certains
éléments spécifiques pour ajuster leur indice de
refraction.la différence d’indice de refraction des 2
milieux permet d’ajuster la lumière de telle en sorte
qu’elle se refléchit uniquement à l’intérieur du coeur.
L’angle de reflexion total est respecté en contrôlant
l’angle d’incidence de la lumière dans la fibre. 2 ou
plusieurs couches protectrices permettent à la gaine
d’être protégé et facilite la manipulation de la fibre
optique sans l’endommager.
• N1 et N2, lequel est le plus grand?
Page24
Caractéristiques de la fibre

• Pertes

• Dispersion

• Non-linearité

Page25
Caractéristiques de la fibre

• Les pertes dans la fibre sont classifiés en:


– Pertes d’absorption
– Pertes dues à l’éparpillement
– Pertes de courbure.

• Les pertes dans la fibre peuvent être calculées


suivant la formule ci dessous:

– Fiber loss (dB) = fiber length (km) x fiber loss coefficient (dB/km)

Page26
Attenuation
dB/km

Multi-mode (
5
O E S C L U
4 band

3
850~900nm OH-
2

1
nm
900 1200 1300 1400 1500 1600 1700

 L’atténuation varie en fonction des longueurs d’onde.


 L’attenuation au tour de 380 nm augmente rapidement du fait de l’absorbtion par les
ions hydroxil .
 Comme nous pouvons le voir l’absorbtion dans les bandes C et L sont minimales.
Page27
Bande de longueur d’ondes dans le WDM

Band Description Range (nm) Bandwidth (nm)

O band Original 1260–1360 100

E band Extension 1360–1460 100

S band Short 1460–1525 65

C band Normal 1525–1565 40

L band Long 1565–1625 60

U band Ultra-long 1625–1675 50

Dans un système DWDM, les bandes C et L sont utilisées parce que


l'atténuation dans ces deux bandes est le plus faible.

Dans un système CWDM, des bandes multiples sont utilisées, allant de


1311 à 1611 nm, parce que l'atténuation n'est pas un facteur restrictif dans
la transmission restrictives à courte distance.
Page28
Caractéristiques de dispersion de la fibre

• Les dispersions dans la fibre peuvent être classées en:


- dispersion de mode
- La dispersion chromatique
- Dispersion modale de polarisation

Dispersion: un phénomène physique de distorsion du signal


causé lorsque différents modes de transport d'énergie du
signal ou différentes fréquences du signal ont différentes
vitesses de groupe et se séparent l’une de l’autre durant la
propagation.

Page29
Dispersion Chromatique

 Dispersion Chromatique:
 élargissement des impulsions, provoquant des interférences entre symboles

Power
Optical pulses

Transmitting Transmitting
L1 (km) L2 (km)

Time
 La dispersion chromatique peut être calculée selon la formule
suivante:

 CD (ps/nm) = fiber length (km) x CD coefficient (ps/km.nm)


Page30
Dispersion modale de polarisation

 DMP survient lorsque les signaux optiques de 2 polarisations


orthogonales se déplacent à de différentes vitesses dans la fibre optique.
 DMP est l’un des parametres critiques relatifs à aux fibres optiques.
 DMP survient de façon aléatoire. C’est de ce fait une variable aléatoire.
 DMP a le même impact que la DC a: creation de l’eparpillement des
impulsions
Page31
G.652/G.653/G.655 Single-Mode Optical Fibers
According to ITU-T, three types of single-mode optical fibers are defined in G.652, G.653, and G.655
respectively. The differences between them are shown in the following table:

Type Definition Scope Main Specifications

The standard single-mode fiber (SMF) refers to Used in both SDH system and Attenuation: The attenuation value of the 1310 nm band is 0.3––0.4 dB/km and the typical
the fiber whose zero-dispersion point (the zero- DWDM system value is 0.35 dB/km. The attenuation value of the 1550 nm band is 0.17––0.25 dB/km and
G.652 dispersion wavelength) is near to 1310 nm. the typical value is 0.20 dB/km.
Dispersion: The allowed value of the zero-dispersion wavelength is 1300––1324 nm. The
dispersion coefficient of the 1550 nm band is positive and the typical value of the
dispersion coefficient D is 17 ps/(nm.km). The maximum value is not more than 20
ps/(nm.km).

Dispersion-shifted fiber (DSF) refers to the Used in the SDH system but Attenuation: The attenuation value of the 1310 nm band is less than 0.55 dB/km and the
fiber whose zero-dispersion point is near to not in the DWDM system typical value has not been confirmed. The attenuation value of the 1550 nm band is less
G.653 1550 nm. Compared with G.652 SMF, the zero- than 0.35 dB/km and the typical value is 0.19––0.25 dB/km.
dispersion point of G.653 DSF shifts. Dispersion: The wavelengths in the G.653 DSF are near to 1550 nm, usually 1525––1575
nm. The maximum dispersion coefficient is 3.5 ps/(nm.km). The dispersion coefficient in
the DSF is too small or may be 0 for 1550 nm bands, especially C band.

Non-zero dispersion-shifted fiber (NZDSF) Used in both SDH system and Attenuation: The attenuation value of the 1310 nm band is not specified in ITU-T. The
refers to the fiber whose zero-dispersion point DWDM system, but more attenuation value of the 1550 nm band is less than 0.35 dB/km, usually 0.19––0.25 dB/km.
G.655 is shifted away from 1550 nm and not within applicable to the DWDM Dispersion: If 1530 nm < λ < 1565 nm, 0.1 ps/(nm.km) < |D(λ)| < 6.0 ps/(nm.km). The
the DWDM operating wavelength range near to system typical value of the dispersion coefficient of the G.655 NZDSF varies with vendors and
1550 nm. needs to be confirmed based on actual situations, usually 4.5 ps/(nm.km) and 6
ps/(nm.km).

Page32
Dispersion
G.652: largement utilisée, necessite une G.653: aucune dispersion
compensation de la dispersion pour les Dans la fenêtre de 1550nm.
transmissions haut débit

Dispersion
coefficient

17ps/nm.km G.655

¦ Ë
1310nm
1550nm

G.655: faible dispersion


pour eviter le FWM

Page33
G.652 est une fibre monomode largement utilisée, aussi appelé fibre à
dispersion non décalée.

G.653 est appelée fibre à dispersion décalée ou fibre 1550nm à propriété


optimale.

En concevant la section transversale d’indice de réfraction, le point zéro de


dispersion de ce type de fibre est déplacé vers la fenêtre 1550nm pour
correspondre à la fenêtre atténuation minimale.

Cela permet de mettre en œuvre de ultra haut débit et des transmissions


optiques ultra longue distance.

La fibre G.655, possède une dispersion non nulle décalé; fibre optique
monomode, elle est similaire à la fibre G.653 et préserve certaine dispersion
près de 1550 nm pour éviter le phénomène de mélange à quatre ondes dans
la transmission DWDM. Il est adapté pour les applications du système DWDM.
Page34
Effets non-linéaires de fibres optiques mono-mode

• Les effèts non linéaire sur les fibres peuvent être classés
comme suit:
– Eparpillement non stimulé: Eparpillement de Raman:
(stimulated Raman scattering (SRS)) et Eparpillement de
Brillouin (stimulated Brillouin scattering (SBS))
– Kerr-effect: self-phase modulation (SPM), cross-phase
modulation (XPM) et four wave mixing (FWM)

Page35
SRS
Courte longueur d'onde, pompe
et grande longueur d'onde

P P
Impacts sur le system:
Puissance non equilibrée
dans le canal.
Diaphonie sur Inter-canal l l
Raman
Input Output

Prendre les mesures suivantes pour réduire le SRS:


• Reduire la largeur du canal.
• Maintenir la puissance émise en dessous du seuil SRS.
• Introduire certaines dispersions.
Page36
SBS
• Phénomène non-linéaire provoquant une transformation du signal direct de forte
puissance en un signal arrière lorsque la puissance du signal optique dépasse le seuil de
SBS.
• Seuil de puissance du SBS: 9 dBm pour une longueur d’onde unique.

Impacts sur le système:


Lorsque la valeur dépasse le seuil, un signal arrière de forte intensité est crée ce dernier
accroit l’intensité du bruit .

Prendre les mesures suivantes afin de réduire SBS:


Garder la puissance mono canal en dessous du seuil de SBS.
Etendre la largeur de la source optique à plus de 100 MHz (0,1 nm).
Adopter une modulation de phase.

Page37
XPM/SPM

Self-Phase Modulation (SPM)


La phase varie avec la force de la lumière et se transforme en distorsion
de l'onde.
L'impact varie directement avec la puissance incidente dans le canal et
est accumulée le long des sections de transmission et de fibre.

Cross-Phase Modulation (XPM)


La modulation de phase est affectée par d'autres canaux et le
changement de phase due aux dispersions de la fibres provoquant
l’accroissement de l’intensité du bruit.
Augmenter l’espacement des canaux afin de supprimer le XPM.

Page38
FWM
Definition: Deux ou trois ondes lumineuses de longueur d'onde
différente interagissent les unes avec les autres, ce qui provoque de
nouvelles ondes lumineuses d’autres longueurs d'onde ou causent de
nouvelles longueur d'onde optiques qui affecte la bande latérale.

Fibre

f f
f1 f3 f2 f1fFWMf3 f2

Impacts: Lorsque la nouvelle fréquence générée par le FWM est


dans le largeur de bande du canal, la force du canal peut fluctuer
et créer une diaphonie entre canaux.
Facteurs: dispersion, numéro de canal, espacement des canaux, et
puissance du signal
Page39
Note!
• L’effet de non linearité ne peut être élimine ni
compensé. Pour cela, il doit être restreint
aussi possible que faire se peut!

Page40
Questions
 Quelle est la différence entre les indices de refraction du coeur et de la gaine?

 Quels sont les propriétés des fibres G.652, G.653 et G.655?

 Quels sont les problèmes qui surviennent lorsque le signal optique est transmis sur

fibre optique mono-mode

Copyright © 2006 Huawei Technologies Co., Ltd. All rights reserved. Page41
Résumé

• Structure de la fibre optique

• Types de fibre optique

• Characteristiques de la fibre optique

Page42
Contenu

1. Apercu du WDM

2. Support de transmission

3. Eléments clés de la technologie


technologie.

Page43
Système WDM: éléments de la Technologie

 Source / récepteur optique  Multiplexeur et


Demultiplexer

Tech. clés du WDM

 Technologie de supervision/
 Amplificateur Optique codage

Page44
Exigences de la Source optique

1 Une plus grande valeur de tolérance de dispersion

2 longueur d'onde standard et stable

Page45
Technologie de Modulation

La technologie conventionnelle Nouvelle technologie de


… …
de modulation (NRZ)) modulation
• Simple, peu coûteux, et matures.  Reduire la tolérance du OSNR.
• NRZ pour les éléments de code de  Ajout de tolérance de dispersion et tolerance
transition, sensibles aux dommages
PMD.
de transport, et inapplicable à
grande vitesse de transmission  Suppression des impulsions de distortion
DWDM ultra-long-courriers causées par les effets non linéaire de la fibre.
• Généralement appliquée au  Appliqué au système de transmission DWDM
système de transmission DWDM long couriers
mi-et à court-courriers

 CRZ, DRZ, ODB, DQPSK……

Page46
Comparaison des techniques de codages à 40 Gbit/s

Coding Technology Advantage Disadvantage Application

Narrow spectral width Low ability to prevent non- Applied to the system with
Simple structure of modulation linear effects 10 Gbit/s or lower rate and
NRZ
and demodulation High OSNR tolerance to short-and-medium
Low cost Low dispersion tolerance distance transmission
Wide spectrum bandwidth
Great ability to prevent non-
Does not support 25 GHz system Applied to the system with
linear effects
SuperCRZ Low dispersion tolerance 10 Gbit/s and to long-
Lower OSNR tolerance than that
Does not support wavelength distance transmission
of NRZ
adjustable
Narrow spectrum bandwidth
Supports 25 GHz system
High dispersion tolerance Applied to the system with
SuperDRZ Great ability to prevent non- 10 Gbit/s and to long-
linear effects distance transmission
Supports wavelength adjustable
Cost effective
If the optical power of signals that
are just transmitted into the optical
High dispersion tolerance
fiber is great, the transmission
Great ability to prevent non- Applied to 10 Gbit/s
ODB distance decreases because of
linear effects metropolitan area network
dispersion limited. The ODB is
Supports wavelength adjustable
not applied to long-distance
transmission.

Page47
Comparaison des techniques de codages à 40 Gbit/s

Éléments de comparaison NRZ ODB DRZ(HW) NRZ-DPSK RZ-DQPSK DP-QPSK

OSNR ★ ★ ★★ ★★★ ★★★ ★★★★

CD tolerance ★★ ★★★ ★★ ★★ ★★★ ★★ ★★

PMD tolerance ★ ★★ ★★ ★★ ★★★ ★★ ★★

$$ ★★★★ ★★★★ ★★★ ★★ ★★ ★

50GHz × √ × × √ √

Non-linear tolerance ★★ ★★ ★★★ ★★★ ★★ ★

Page48
Recepteur

Faible sensibilité (environ -20 dBm) et le point supérieur de surcharge


PIN (habituellement d'environ 0 dBm); applicables à la transmission à
courte distance

une sensibilité plus élevée (généralement environ -28 dBm) et le point


APD de surcharge faible (habituellement environ -9 dBm); applicables à la
transmission à longue distance

Page49
Exemples d’équipements de transmission WDM

HUAWEI OSN 550

o Large Capacity: 60G Packet / 20G TDM universal switch, 8 service slots,
o 2U height with 19 inch
o Any service access: supporting full rate from 2Mbit/s to 10Gbit/s
o High operating temperature: up to 65ºC

Page50
HUAWEI OSN 3500

OAM= Operation and


Maintenance

oMPLS-TP based Transformer for Metro Aggregation & Core


oLarge Capacity: 200G TDM / 100G Packet universal switch, 15 service
oprocessing slots and 16 service interface slots.
oPerfect Evolution Capability: 100% TDM to 100% Packet evolution
obased one platform.
oPowerful OAM: TP-Assist, MPLS-TP OAM, MPLS OAM, Ethernet OAM, etc. Page51
HUAWEI OSN6800
Page52
The OSN6800 can support ASON
(automatically switched optical networks )
Auto-discovery of network topologies and
devices (for example, nodes and fibers)
• Automatic creation of end-to-end optical
paths
• Optical- or electrical-layer SLA
• Easy network design/planning/simulation
system
Page53
• The OptiX OSN 6800 is intended for provincial backbones,
metropolitan core layers, and metropolitan convergence
layers of networks in the broadcasting and TV industry and
power industry.

• The OptiX OSN uses a new architecture and therefore


supports dynamic service grooming at the optical layer and
flexible service grooming at the electrical layer. In addition,
the OptiX OSN 6800 features high integration and reliability
and supports multi-service transmission.

Page54
• OSN 7500 Page55
Autres équipements

Le tiroir optique Jarretière optique

http://www.socamont.com/page-guide-choix-jarretier,fr,8,266.cfm
Page56
épissure optique
Les fibres sont raccordées mécaniquement par épissure. Plus
exactement, les deux brins de fibres sont très exactement positionnés
l’un en face de l’autre, puis immobilisées dans cette position par
emprisonnement au sein d’un boîtier plastique. Cette épissure est
réalisée à l’aide d’appareils pré calibrés.

Page57
Le reflectometre
Un réflectomètre temporel ou TDR (Time Domain
Reflectometer en anglais) est un instrument de mesure
électronique utilisé pour caractériser et localiser des défauts
dans les câbles métalliques (paire torsadée, câble coaxial, etc.)
et, dans le domaine optique, les fibres optiques. Il peut
également être utilisé pour localiser des discontinuités dans
un connecteur, un circuit imprimé (PCB), ou n'importe quel
circuit électrique. Le dispositif équivalent pour la fibre optique
est un réflectomètre optique temporel.
On parle souvent de OTDR pour Optical Time Domain
Reflectometer

Page58
OTDR : Optical Time Domain Reflectometer

Page59
Optical Power meter
Un power meter optique (OPM) est un dispositif utilisé pour mesurer la
puissance d’ un signal optique. Le terme se réfère généralement à un dispositif
pour tester la puissance moyenne dans des systèmes à fibre optique.

D'autres appareils de mesure de la


puissance lumineuse à usage général
sont habituellement appelés radiomètres,
photomètres, compteurs de puissance
laser (peuvent être des capteurs de
photodiode ou thermopile), des
compteurs de lumière ou des lux mètres.

Page60
Bilan de liaison

• Lors du bilan de liaison sur les fibres optiques,


on prend en compte un ensemble de pertes
qui apparaissent entre l’émission et la
réception du signal, nous avons:

- Atténuation linéique (due à la distance)


- Pertes dues à la fusion
- Pertes dues aux connecteurs.
Selon la norme ISO 11801
- Atténuation due à une épissure mécanique : 0,30 dB
Rien sur les épissures par fusion
- La perte due aux connectiques est de 0,5 dB

Affaiblissement linéique

Type de fibre Longueur d’onde Affaiblissement linéique


Multimode 125-850nm <3.50 dB/km
1300nm <1.50dB/km
Monomode 125-1310nm <0.40dB/km
1550nm <0.28dB/km
Sur une ligne, on peut avoir plusieurs connecteurs et plusieurs
épissures. A cet effet, le calcul de l’atténuation sur la ligne est
donné par la relation suivante

Connecteurs Epissures

Bilan de liaison

A = L.Al + Nep.Pmax + Ncn.Pcn


Pr = Pt - A
Avec
L = Longueur de la liaison
Al = atténuation de la fibre en dB/km
Nep = Nombre d’épissures
Pmax = perte maximun pour une épissure en dB
Ncn = Nombre de connecteurs
Pcn = Perte maximun pour un connecteurs en dBa
Puissance d’émission

Dans la plus part des cas, la puissance émise sur les cartes
des ADM est de l’ordre de 0dB

Seuil de réception

Pour les équipements HUAWEI, notamment les OSN nous avons


les seuils de réception ci-dessous présents sur les cartes
d’interface et ce en fonction des débits à transmettre

Pour les cartes des OSN HUAWEI compatibles STM16(2.5 G) le


seuil de réception varie de -12 dBm -28 dBm

Pour les cartes des OSN HUAWEI compatibles 10Gbps le seuil


de réception varie de -1dBm à -14dBm
Page64
Exemple de relevé fait sur le site de mokolo sapeur et au CTN

Mokolo Sapeur
Longueurs d’ondes Puissances émises
980nm -8,98dBm
1300nm --11,94dBm
1310nm -11,92dBm
1490nm -12,44dBm
1550nm -12,68dBm
Relevés mokolo sapeur vers CTN

Mokolo Sapeur
Longueurs d’ondes Puissances émises
1310nm -0,86dBm
1550nm -1,14dBm
Relevés de CTN vers mokolo sapeur
D=2,193Km

Hotel Royal-Elig essono


Longueurs d’ondes Puissances émises
13.10nm -6,06dBm
15.50nm -6,66dBm

Puissances
Relevées sur le site d’élig-essono et Hotel royal

Elig essono- Hotel royal


Longueurs d’ondes Puissances Reçues
13.10nm -14,60dBm
14.90nm -15,09dBm
15.50nm -14,29dBm
Bilan de la liaison Elig essono- Hotel royal

Longueurs Puissances Puissances Pertes


d’ondes émises Reçues
13.10nm -6,06dBm -14,60dBm -8,54 dBm
15.50nm -6,66dBm -14,29dBm -7,63 dBm

Les pertes totales sont évalué soit en faisant la différence des


puissance reçue et émise, soit en sommant toute les pertes sur la ligne
Mesure des atténuations sur une fibre

1 2 3 4 5 6 7

1. longueur d'onde
2. impulsion
3. calibrage en dist max
4. Longueur d'une impulsion
5. temps de mesure
6. Indice de réfraction
7. Pertes de la réflexion totale

Bilan = pertes sur la distance de


mesure
ORL= Optical return Loss: seuil <=40dB

Page68
Mesure des atténuations sur une fibre

Page69
Mesure des atténuations sur une fibre

Page70
Exemple de déploiement

Page71
Topologie de déploiement des réseaux en fibre
optique

• 3 types de topologies
– Le Bus
– L’étoile
– La boucle

Bus: Yaoundé->Mbalmayo->Sangmelima

Etoile: Jamot->Bastos, Jamot->Messassi, Jamot->CTN

Boucle: La metro de yaoundé: Jamot->Nkomo->Biyem


Assi->Nkolbisson->Yaoundé Centre->Jamot
Page72
Exercice d’application
On considère une liaison en fibre optique Jamot vers Messassi.
La puissance d’émission est de 0dB sur l’ADM de Jamot, on désire connaitre la
puissance reçu à Messassi. Sur la liaison, nous avons 8 connecteurs, 6 épissures,
les sites sont distants de 5.5km. La figure ci-dessous illustre la position des 2 sites.
La longueur d’onde du signal est supérieur à 1300nm pour une fibre multi mode de
type 1, l’atténuation linéique est de 1,50 dB/km
Pour une fibre multi mode de type 2 elle est de 1,20 dB/km
Pour une fibre monomode, elle est de 0,28 dB/km.
1. Quelle type de fibre choisirez vous ?
2. Calculer la perte globale entre Jamot et Messassi.
3. Calculer la puissance du signal reçu à Messassi.
4. On suppose qu’il ya N épissures entre les 2 sites, déterminer la valeur limite de N
à partir de laquelle on ne pourra plus démoduler le signal à Messassi pour un
seuil de réception de -10dB.
5. Que faut il faire pour résoudre ce problème d’atténuation si on a plus de N+1
épissures ?

Page73
Page74
MERCI

Page75

Vous aimerez peut-être aussi