Vous êtes sur la page 1sur 31

COURS DE TRADING

SUR LE FOREX

1
SOMMAIRE

I. LES BASES DU FOREX ............................................................................................................. 4


1. Le Forex ...................................................................................................................................... 4
2. Acheter et vendre ....................................................................................................................... 4
3. Les pips et les lots ....................................................................................................................... 4
4. Les chandeliers japonais ............................................................................................................. 5
5. Le support, la résistance et la trendline ...................................................................................... 5
6. Le pull back et le throwback ....................................................................................................... 6
7. Les types d’ordres ....................................................................................................................... 7
8. Le Stop Loss ................................................................................................................................ 7
9. Les 3 types d’analyses ................................................................................................................. 8
II. L’INTERMEDIAIRE DU FOREX ................................................................................................. 9
10. L’analyse comportementale ................................................................................................... 9
11. Les bandes de Bollinger .......................................................................................................... 9
12. Le calendrier économique ..................................................................................................... 10
13. L’indicateur Alligator ............................................................................................................ 10
14. L’indicateur TDI ..................................................................................................................... 11
15. L’indicateur Zig-Zag .............................................................................................................. 11
16. Plan de trading ..................................................................................................................... 12
17. Le rejet du prix ...................................................................................................................... 12
18. Indicateur Stochastique ........................................................................................................ 12
19. Money management ............................................................................................................ 13
20. Confirmer un breakout ......................................................................................................... 13
21. Kumo breakout ..................................................................................................................... 14
22. Confirmer le retour de tendance ........................................................................................... 15
23. Analyser une zone d’hésitation ............................................................................................. 15
III. LES CHANDELIERS JAPONAIS................................................................................................ 16
24. Le pendu et le marteau ......................................................................................................... 16
25. Le marteau inversé et l’étoile filante .................................................................................... 16
26. L’Harami ............................................................................................................................... 17
27. Le doji ................................................................................................................................... 17
28. La bougie avalement (=Engulfing) ........................................................................................ 17
29. Le marubozu ......................................................................................................................... 18
30. L’étoile du matin et l’étoile du soir ....................................................................................... 18

2
IV. LES FIGURES DE RETOURNEMENT CHARTISTES ..................................................................... 20
31. L’épaule-tête-épaule ............................................................................................................. 20
32. L’épaule-tête-épaule inversé ................................................................................................ 20
33. Le double top ........................................................................................................................ 21
34. Le triple top........................................................................................................................... 21
35. Le double bottom .................................................................................................................. 22
36. Le triple bottom .................................................................................................................... 22
37. Le biseau ascendant ............................................................................................................. 23
38. Le biseau descendant............................................................................................................ 23
V. LES FIGURES DE CONTINUATIONS CHARTISTES ..................................................................... 24
39. Le triangle ascendant ........................................................................................................... 24
40. Le triangle descendant ......................................................................................................... 24
41. Le triangle symétrique de sommet ....................................................................................... 25
42. Le triangle symétrique de creux ............................................................................................ 25
43. Le rounding bottom .............................................................................................................. 26
44. Le rounding top..................................................................................................................... 26
45. Le diamant ............................................................................................................................ 26
46. Le drapeau ............................................................................................................................ 27
VI. FIBONACCI .........................................................................................................................288

3
1. Le Forex

Il s’agit du marché des devises (Foreign Exchange). Sur ce marché, les banques, les gouvernements,
les institutions financières, les particuliers achètent et vendent des paires de devises. Prenons
l’exemple de l’EURUSD. L’euro sera la devise de base tandis que le dollar représentera l’offre.
Autrement dit, interprété de façon plus méthodique, on aura : « Combien me faut-il de dollars pour
arriver à 1 euro ? ». C’est ce qu’on va appeler plus techniquement le taux de change. Pour participer
à ce marché, il y a des brokers qui vont jouer le rôle d’intermédiaire entre l’investisseur et le marché :

BROKER

2. Acheter et vendre

Dans le monde, nous avons 4 sessions de marchés :


- Tokyo : de 00h à 9h pour le JPY
- Sydney : de 22h à 7h pour le NZD et l’AUD
- Londres : de 8h à 17h pour le GPB, l’EUR et le CHF
- New-York : de 13h à 22h pour l’USD et le CAD

+ : Trader le mardi, mercredi et jeudi


- : Trader le lundi (ouverture) et le vendredi (fermeture)

Une tendance bullish est un mouvement haussier tandis qu’une tendance bearish est un
mouvement baissier.

3. Les pips et les lots

a) Les pips

Le pips est l’unité de mesure des marchés. Autrement dit, c'est une unité couramment utilisée pour
parler de l’amplitude des mouvements des cours et des gains qu’on sera capable de réaliser.
Explication ci-dessous :

1€ = 1,3752 $ 1€ = 1,3874 $
+1 pips +200 pips
1€ = 1,3753 $ 1€ = 1,4074 $

b) Les lots et l’effet de levier


Un lot correspond à une « mise d’investissement » permettant de multiplier l’investissement qui
sera donc plus ou moins important.

L’effet de levier consiste, quant à lui, à accroitre l’investissement grâce à un emprunt fictif auprès
d’un broker pour augmenter le retour sur investissement :

Investissement : 1 000€
100 000/1000 = levier de 100
Prêt du broker : 99 000€

4
ATTENTION ! Il est bon de savoir que l’argent lors du prêt chez le broker ne vas pas être remboursé
par la suite car c’est un prêt « virtuel » !!

Le breakeven n’est surtout pas à négliger ! Ce principe permet de modifier la position du Stop Loss
(seuil maximale de perte) vers les Take profit (seuil des objectifs) pour diminuer le risque de perte.
C’est un moyen de sécurité. Les traders utilisent cette technique afin de maximiser leurs gains. Le
breakeven parfait est à 0, c’est-à-dire que le Stop Loss devra être positionné au prix d’entrée et
lorsque le marché le touchera, le trader n’aura eu ni perte ni gain.

4. Les chandeliers japonais

Les chandeliers japonais (ou bougies)


donnent des indications sur les
marchés financiers en fonction de
l’unité de temps utilisée (1min, 5min,
15min, 30min, 1h, 4h, 1 jour,1 semaine,
1 mois). Il en existe plusieurs types (cf
page 16).
.

5. Le support, la résistance et la trendline

Un support est un niveau de cours horizontal sur lequel les prix ont tendance à buter à la baisse.
C’est-à-dire que dans une baisse, si le marché rencontre un support, il aura tendance à stopper sa
baisse et à rebondir à la hausse. Ils sont identifiables grâce aux mèches des chandeliers et que plus
les support sont dans des unités de temps élevées, plus il faudra les prendre en compte lorsque le
cours s’en approchera. Bien sûr, les supports sont des ZONES et non pas des points prédéfinis.
Afin de mieux s’y retrouver, il est préférable de mettre en place un code couleurs pour les supports
en fonction des unités de temps. Un support se trace minimum en H1 pour qu’il soit « solide ».

Une résistance est un niveau de cours sur lequel les prix ont tendance à buter à la hausse. C’est-à-
dire que dans une hausse, si le marché rencontre une résistance, il aura tendance à stopper sa
hausse et à replonger à la baisse. Elles sont identifiables grâce aux mèches des chandeliers et que
plus les résistances sont dans des unités de temps élevées, plus il faudra les prendre en compte
lorsque le cours s’en approchera. Bien sûr, les résistances sont des ZONES et non pas des points
prédéfinis.
Afin de mieux s’y retrouver, il est préférable de mettre en place un code couleurs pour les résistances
en fonction des unités de temps. Une résistance se trace minimum en H1 pour qu’elle soit « solide ».

La trendline est une ligne que l’on trace afin d’évaluer la tendance du marché. Elle relie au moins 3
mèches/ombres de bougies et est généralement étendue vers l'avant pour identifier les zones
inclinées de support et de résistance. On utilise généralement les mèches mais on peut aussi prendre
en compte les corps bien que ceux-ci donnent une moins bonne confirmation. Comme pour les

5
supports et les résistances, plus les trendlines sont dans des unités de temps élevées, plus il faudra
les prendre en compte lorsque le cours s’en approchera.
Afin de mieux s’y retrouver, il est aussi préférable de mettre en place un code couleurs pour les
supports en fonction des unités de temps. Une trendline se trace minimum en H1 pour qu’elle soit
« solide ».

6. Le pull back et le throwback

Le pull back est une correction du marché. Celui-ci va casser le support pour ensuite revenir sur ce
dernier qui sera devenu résistance pour ensuite repartir à la baisse. A l’inverse, lorsque le marché
casse une résistance pour ensuite revenir sur cette dernière devenue support pour repartir à la
hausse, on a ce qu’on appelle un throwback.

6
7. Les types d’ordres

Il existe 3 types d’ordres :

- L’exécution sur le marché : Achat et vente immédiate.


- Buy stop & sell stop : Un ordre Buy Stop est un ordre d’achat placé au-dessus du prix du
marché. Ce type d’ordre est placé dans l’anticipation que le prix de la devise, ayant atteint un
certain niveau, va poursuivre à la hausse.
Un Sell Stop est un ordre de vente placé en-dessous du prix du marché. Ce type d’ordre est
habituellement placé dans l’anticipation que le prix de la devise, ayant atteint un certain
niveau, va continuer à la baisse.

- Buy limit & sell limit : Un ordre Buy limit est un ordre d’achat placé en dessous du prix du
marché. Ce type d’ordre est habituellement placé dans l’anticipation que le prix de la devise,
après avoir chuté, va repartir à la hausse.
Un ordre Sell Limit est un ordre de vente placé au-dessus du prix du marché. Ce type d’ordre
est habituellement placé dans l’anticipation que le prix de la devise, après avoir augmenté,
va repartir à la baisse.

8. Le Stop Loss

C’est la sécurité du trader sur les marchés financiers. Il correspond au niveau de prix auquel
l’investisseur préfèrera solder sa position en cas de perte. Il est utilisé pour minimiser les pertes si le
prix de la devise a commencé à se déplacer dans une direction non souhaitée. Si le prix de la paire
atteint ce niveau, la position sera fermée automatiquement. Il s’agit du seuil maximum de perte !

7
9. Les 3 types d’analyses

- Analyse technique : Elle constitue une étape incontournable dans toute activité de trading.
Elle permet avant tout de rassembler des informations stratégiques, concernant entre autres
le niveau d'évaluation d'un actif et ses perspectives d'évolution. L'analyse technique se divise
en deux sciences distinctes, l'analyse chartiste/graphique et l'analyse mathématique.

- Analyse fondamentale : Elle s’attache à étudier les fondamentaux économiques du Forex,


c’est-à-dire, la situation économique des différents pays en question. Pour cela, on se base
sur plusieurs facteurs : taux d’intérêt des banques, statistiques économiques, conflits
diplomatiques…
- Analyse sentimentale : L’analyse du sentiment de marché est un outil souvent négligé mais
particulièrement utile lorsqu’elle est utilisée avec pertinence. Le trading est une affaire de
psychologie de masse. Lorsque l’analyse du sentiment concorde avec l’analyse technique et
l’analyse fondamentale, c’est un signal fortement positif.

8
10. L’analyse comportementale

Cette analyse est associée au price action (ou l’action du prix), qu’il faut analyser en fonction du
comportement du marché, ses mouvements par rapport à certains niveaux psychologiques
importants. Les rejets du prix sont importants à analyser car ils indiquent un « refus de cassage »
grâce à la mèche des chandeliers japonais qui va taper rapidement la zone de rejet du marché pour
se diriger par la suite en contre tendance. C’est ce qu’on appelle le rejet du prix.

11. Les bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger est un indicateur graphique utilisé pour mesurer la volatilité du marché. Cet
outil indique si le marché est calme ou agité, haussier ou baissier. On peut distinguer 4 phases :

- Phase 1 : Faible volatilité où les bandes de Bollinger sont resserrées.


- Phase 2 : Rupture de la volatilité où les bandes de Bollinger divergent.
- Phase 3 : En phase de tendance, les bandes de Bollinger sont parallèles.
- Phase 4 : La volatilité n’alimente plus le mouvement, les bandes se resserrent pour repasser
en phase 1.

9
12. Le calendrier économique

Le calendrier économique est très important car il doit être consulté avant toutes prises de
positions sur les marchés financiers !! Il regroupe les statistiques économiques des pays.
Logiquement, plus la statistique est puissante et importante, plus elle aura un impact sur le marché.

NB : Pour visualiser le calendrier économique, installer Investing.com qui est totalement gratuit.
Choisir la langue française naturellement.
Ensuite, aller sur l’onglet « Calendrier » pour avoir le planning des annonces qu’il y aura dans la
journée et les jours à suivre. On peut aussi se rendre sur l’onglet « Actualités » pour tout compléments
d’informations.

Interprétation :
Description de l’annonce où vous
Heure de La devise/pays L’importance pourrez cliquer dessus pour
l’annonce en question de l’annonce comprendre de quoi il s‘agit

13. L’indicateur Alligator

Cet indicateur boursier identifie l’absence de tendance et indique aussi les moments où une
tendance peut se former. Il a une forme courbée où les variations indiqueront potentiellement un
retour du marché.
L'idée est que l'absence d'une tendance sur le marché – période range - est similaire à un alligator
endormi. Plus l'alligator a dormi, plus l'alligator est affamé à son réveil. En termes financiers, plus la
tendance sera prononcée. Les 3 courbes sont alors éloignées les unes des autres.

10
14. L’indicateur TDI

L’indicateur TDI, très complet, va donner des signaux et des points de sortie sur un marché grâce à
ses bandes de Bollinger (lignes violettes), son RSI (lignes bleues et rouge) et sa Moyenne Mobile (en
jaune). Ayez recours à cet indicateur sur le court termes, en H1 grand maximum afin de bénéficier de
bons points d’entrée.
Tout d’abord, les bandes de Bollinger entourent un « nuage » qui comprend le RSI et la Moyenne
Mobile. Les pointillés verts et rouges indiquent respectivement les zone de surachat (70%) et de
survente (30%), c’est-à-dire les zones où le marché a du mal à passer.
Son utilisation et la pertinence de cet indicateur apparaissent lorsque le RSI sortira des bandes de
Bollinger pour qu’on puisse avoir des points d’entrées intéressants.

ATTENTION ! Toujours garder un œil à la ligne des 50% qui fait office de support et de résistance.

Dans cet exemple, on remarque que


le RSI est sorti des bandes Bollinger
dans une tendance haussière. Une
fois qu’il est de nouveau rentré dans
le nuage, un retournement à la
baisse s’est effectué.

Un peu plus loin, venu d’une


tendance baissière, le RSI est sorti du
nuage pour ensuite faire un
retournement de tendance à la
hausse.

15. L’indicateur Zig-Zag

L’indicateur Zig-Zag, qui offre une grande flexibilité en matière d’analyse, est employé pour illustrer
des lignes de tendance sans tenir compte des retracements intermédiaires. Il est intéressant de
l’utiliser avec l’indicateur Fibonacci ou pour tracer des supports, résistances et trendlines.
Il permet en quelque sorte d’aller à l’essentiel en donnant une vision simplifiée des tendances et de
l’évolution des prix pour ainsi se positionner et déboucher vers des positions aux moments
opportuns.

11
16. Plan de trading

Un plan de trading avancé permet d’une part, de connaitre son Risk/Reward (combien on est disposé
à risquer par rapport à combien on prévoit de gagner en termes de profits), et d’autre part, à avoir
une évolution constante sur la connaissance des marchés et leurs mouvements.
Pour confirmer une prise de position, il faut minimum 3 confirmations.
En trading, on se doit de toujours viser deux fois plus de bénéfices que de pertes. Si on espère
perdre 10€ sur un trade, il faut qu’on vise un objectif de 20€ de gains. En d’autres termes, si on
perdait de 2 trades avec un objectif de perte de 10€, il nous faudrait évidemment gagner 1 trade
avec un objectif de 20€ pour amortir la perte.

Il est très important de bien fixer les Take Profit (en général, il s’agit des supports et des résistances
suivantes) ainsi que le Stop Loss, en fonction du money management (cf page11).

17. Le rejet du prix

Un rejet du prix signifie que le prix essaye de pousser le marché dans une direction mais que, du fait
d’un prix psychologique important, le marché n’arrive pas à franchir cet endroit. Une autre option
apparait, l’entrée en jeu de nouveaux investisseurs qui bloque la continuité du marché dans la
direction initiale.

18. Indicateur Stochastique

Cet indicateur technique a été conçu pour analyser les renversements de tendances à travers le
marché. On a les zones de surachat (au-dessus des 80%) et les zones de survente (en dessous des
20%) qui permettent de placer plus facilement les supports et résistances. Les retournements de
tendances ont lieu lorsque les moyennes mobiles du Stochastique se croisent et permettent d’avoir
de bons points d’entrée pour prendre des positions.

Quand le trait vert passe AU DESSUS


du trait rouge, on arrive dans un
retournement haussier. Quand le trait
rouge est AU DESSUS du trait vert, on
arrive dans un retournement baissier.

12
19. Money management

Le money management permet de gérer son capital en appliquant une gestion du risque serrée,
proche à son capital et de déterminer des objectifs de gains journaliers et mensuels. Il s’agit d’un
passage O-BLI-GA-TOIRE pour réussir à visualiser dans le temps. Un money management non
respecté entrainera une perte rapide du capital. Analysons avec les lots :

Lots de 1.00 = 10€/pips


Lots de 0.10 = 1€/pips
Lots de 0.01 = 0,10€/pips

Pour un capital de 200€ il faut faire des lots de MAXIMUM 0.05 (5 trades a 0.01 soit 3 trades de 0.01
et un de 0.02 soit 2 trades de 0.01 et un trade de 0.03 etc…) mais il faut toujours que la somme des
lots des trades en cours soit égale à 0.05. On mettra des Stop Loss à 20 pips (soit 10€ de perte) qui
représentera 5% du capital.

20. Confirmer un breakout

Le breakout représente la cassure d’un support ou d’une résistance et affiche des opportunités
faciles d’achats/ventes et sont multipliées par le fait qu’elles peuvent intervenir sur toutes les unités
de temps. Nous avons 2 méthodes pour confirmer un breakout :

- A la cassure : Une fois que la bougie a cassé le support/résistance et clôture EN DESSOUS/AU


DESSUS du niveau, on peut prendre position. Pour que cela soit confirmé, le corps de la
bougie doit être imposant et doit s’afficher tel un grand chandelier plein.

- Sur le pull back/throwback : Cela correspond à un retour sur la ligne support/résistance qui
vient d’être cassé. Il arrive que le pull back/throwback poursuive sa route au-delà de la zone
de cassure, donc il est préférable d’attendre une nouvelle confirmation ou une clôture de la
bougie suivante en dessous/au-dessus de la zone de cassure. Par la suite, le cours va
reprendre sa trajectoire initiale pour se diriger vers un support/résistance suivant.

13
21. Kumo breakout

Le Kumo est le nuage de l’indicateur Ichimoku. Ce nuage va indiquer la tendance actuelle ainsi que le
volume. Il est très simple à analyser car lorsque le prix est en dessous du nuage, il est préférable de
vendre. Inversement lorsque le prix est au-dessus du nuage. Pour confirmer un Kumo break out, il
faut attendre qu’un chandelier sorte du nuage. Ensuite, on placera un support/résistance puis on
attendra que la bougie break out cette ligne horizontale pour prendre une position.

14
22. Confirmer le retour de tendance

Pour confirmer le retournement par la cassure d’une ligne de tendance, il va falloir casser la trendline
mais aussi casser le dernier plus haut/bas qui fait office de résistance/support. Il faut absolument
que 3 points de touches MINIMUM apparaissent.

23. Analyser une zone d’hésitation

Lors d’une phase d’hésitation du marché, le mieux est de ne prendre aucune position. Cela dit, il est
judicieux de tracer les supports des creux les plus bas et les résistances des sommets les plus haut
que créé le range. Une fois que le marché aura cassé une des 2 lignes horizontales, on pourra
prendre une position.

15
24. Le pendu et le marteau

Le chandelier japonais pendu annonce un signal baissier qui apparait UNIQUEMENT à la fin d’une
tendance haussière court terme et a une mèche vers le bas qui fait 2x la taille du corps de la bougie.
Il est préférable que le corps soit suivi d’une bougie de couleur opposée. Une clôture sous le corps du
pendu viendra confirmer le retournement à la baisse.

Le chandelier japonais marteau annonce un signal haussier qui apparait UNIQUEMENT à la fin d’une
tendance baissière court termes et a une mèche vers le bas qui fait 2x la taille du corps de la bougie.
Il est préférable que le corps soit suivi d'une bougie de couleur opposée. La clôture au-dessus du
corps du marteau confirmera le retournement à la hausse.

25. Le marteau inversé et l’étoile filante

Le marteau inversé annonce un signal haussier qui apparait UNIQUEMENT à la fin d’une tendance
baissière court terme et a une mèche vers le haut qui fait 2x la taille du corps de la bougie. Le cours
de clôture du chandelier suivant doit être supérieur au chandelier précédent pour confirmer une
tendance haussière.

L'étoile filante annonce un signal baissier qui apparait UNIQUEMENT à la fin d’une tendance
haussière court terme et a une mèche vers le haut qui fait aussi 2x la taille du corps de la bougie. Le
cours de clôture du chandelier suivant doit être inférieur au chandelier précédent pour confirmer
une tendance baissière.

16
26. L’Harami

Pour qualifier un Harami, il est préférable que la première bougie reflète la tendance en cours (rouge
en cas de marché baissier, verte dans un marché haussier). La seconde bougie doit être de couleur
opposée à la première et doit être ABSOLUMENT incluse dans la première. Ce type de bougie va
provoquer un élan sur le marché. On sera en tendance haussière si le dernier corps est vert et nous
serons en tendance baissière si le dernier corps est rouge.

27. Le doji

Le doji est un chandelier japonais qui ne possède pas de corps et qui signifie que les cours
d’ouverture et de clôture sont les mêmes. Cette forme envoie un signal de retournement baissier ou
haussier car le marché hésite et que les investisseurs ne savent sur quel pied danser. On peut
interpréter ça comme un essoufflement du marché.

28. La bougie avalement (=Engulfing)

Ce chandelier, composé de 2 bougies, représente une figure de renversement de tendance. Il est


haussier/baissier quand un petit chandelier rouge/vert est avalé par un chandelier vert/rouge
plus grand. Le cours de clôture et d’ouverture du précédent chandelier est compris dans ce
chandelier. Ce type de bougie peut être particulièrement visible et intéressant sur du « Daily ».

17
29. Le marubozu

Un marubozu est un chandelier japonais plein qui n’a quasiment pas de mèche/ombre. Il donne un
fort signal de tendance dû à sa grandeur qui aura un fort impact sur le marché. En effet, ce type de
chandelier définit un seuil important de support et de résistance. Si un marubozu venant d’une
tendance baissière est de couleur vert, nous aurons une tendance haussière. Si un marubozu venant
d’une tendance haussière est de couleur rouge, nous aurons une tendance baissière. On dit que les
chandeliers sont « chauves ».

30. L’étoile du matin et l’étoile du soir

L’étoile du matin est composée d’une longue bougie rouge suivie d’une petite bougie (couleur
indifférente) dont l’ouverture se fait préférentiellement en gap baissier. Le troisième jour est marqué
par une longue bougie de hausse. Dans le scénario idéal, la bougie du milieu est séparée par deux
gaps successifs. Dans le cas d’une étoile du soir, la bougie centrale ouvre obligatoirement en gap
haussier. Sa couleur n’a pas d’importance mais il est préférable qu’elle soit de tendance baissière.

18
19
31. L’épaule-tête-épaule

L’épaule-tête-épaule est une figure chartiste de retournement de tendance à la baisse. Il est bon de
savoir que l’espace entre chaque sommet ainsi que la hauteur des épaules doivent être SIMILAIRES.
De plus, le support doit être horizontal pour être premièrement validé. La figure est définitivement
validée à la cassure du support ainsi qu’après son pull back.

32. L’épaule-tête-épaule inversé

L’épaule-tête-épaule inversée est une figure chartiste de retournement de tendance à la hausse. Il est
bon de savoir que l’espace entre chaque sommet ainsi que la hauteur des épaules doivent être
SIMILAIRES. De plus, la résistance doit être horizontale pour être premièrement validée. La figure est
définitivement validée à la cassure de la résistance ainsi qu’après son throwback.

20
33. Le double top

Il s’agit d’une figure chartiste de retournement à tendance baissière. Le cours effectue deux sommets
successifs exprimant ainsi l’importance de la résistance. À la validation de la figure, il est fréquent
que le cours effectue un pull back.
D’ailleurs, plus le mouvement haussier ayant précédé la formation de la figure est important, plus le
mouvement baissier à la cassure du support sera puissant.
La figure n’est validée qu’à la cassure baissière du support !

34. Le triple top

Le triple top est une figure chartiste de retournement à la baisse. L’apparition de trois sommets
successifs démontre l’importance des investisseurs et rend compte de la volonté des traders qu’un
retournement ait lieu.
La zone de résistance va entraîner une correction par 3 fois. Le support de la figure sera formé par le
plus bas des deux pics baissiers. Il peut arriver que le premier sommet soit plus haut que les deux
suivants venant renforcer la validité de la figure puisqu’elle démontre un essoufflement du marché.
C’est la troisième correction qui va entraîner la validité du retournement à la baisse avec la cassure
du support et le pull back.

21
35. Le double bottom

Le double Bottom est une figure chartiste haussière ayant la forme d'un "W". La zone de résistance
va entraîner une seule touche. Le support de la figure sera formé par le plus bas des deux pics
baissiers. Il peut arriver que le premier sommet soit plus bas que le suivant venant renforcer la
validité de la figure puisqu’elle démontre un essoufflement du marché.
C’est la troisième correction, le throwback, entraînant la cassure de la résistance qui va valider le
retournement haussier.

36. Le triple bottom

Le triple bottom est une figure de retournement haussière. L’importance de la résistance de la figure
se démontre par les trois creux successifs et par le plus haut des deux pics haussiers. Un premier
rebond va donc intervenir puis, par la suite, le cours va revenir taper la résistance pour ensuite la
casser. Il est possible qu’un pull back intervienne une fois le support cassé. Mais aucune
inquiétude, le cours repartira à la hausse.

22
37. Le biseau ascendant

Le biseau ascendant est une figure chartiste de retournement à la baisse. Elle est formée par deux
trendlines. Un biseau ascendant marque l’essoufflement du courant acheteur. La trendline informe
que les cours continuent à augmenter avec des mouvements d’amplitude de moins en moins hauts.
La validité de la figure est déterminée si le cours touche au moins trois fois le support ou la
résistance. La cassure de la droite de support valide définitivement la figure. Cette cassure est
généralement accompagnée de forts volumes.

38. Le biseau descendant

Le biseau descendant est une figure chartiste de retournement à la hausse. Elle est formée par deux
trendlines. La trendline informe que les cours continuent à baisser avec des mouvements
d’amplitude de moins en moins forts. La validité de la figure est déterminée si le cours touche au
moins trois fois le support ou la résistance. La cassure de la résistance et le throwback vont valider
cette figure. Cette cassure est généralement accompagnée de forts volumes.

23
39. Le triangle ascendant

Le triangle ascendant est composé d’une ligne de résistance horizontale et d’une trendline
en support haussier assez fort. Les droites composant le triangle doivent être confirmées par trois
touches au minimum. D’autant plus que pour confirmer cette figure, il faut que le marché soit en
tendance haussière et qu’il y ai une cassure de la résistance.

40. Le triangle descendant

Le triangle descendant fonctionne à l’inverse de l’ascendant : il est composé d’une trendline


résistance baissière et d’un support horizontal. Comme pour le triangle ascendant, chaque droite
doit être touchée au moins trois fois pour être validée. Il faut prendre une position de vente au
moment de la cassure du support ou une position d’achat à la cassure de la résistance.

24
41. Le triangle symétrique de sommet

Le triangle symétrique de sommet est une figure de continuation avec une implication haussière. La
figure est formée par deux trendlines dont la première ligne est une oblique baissière, la résistance.
La deuxième ligne est une oblique haussière, le support. Ces 2 trendlines vont créer une zone de
compression du marché. Une fois cette zone de compression « cassée », la figure est validée si la
tendance repart à la hausse. Chacune de ces droites doit avoir été touchée au minimum trois
fois pour valider la figure.

42. Le triangle symétrique de creux

Le triangle symétrique de creux est une figure de continuation avec une implication baissière. La
figure est formée par deux trendlines dont la première ligne est une oblique baissière, la résistance.
La deuxième ligne est une oblique haussière, le support. Chacune de ces droites doit avoir été
touchée au minimum trois fois pour valider la figure. Une fois cette zone de compression « cassée »,
la figure est validée si la tendance repart à la baisse.

25
43. Le rounding bottom

Le rounding bottom est une représentation symbolisée par un creux en forme de U. Il s’agit le plus
souvent d’une tendance de continuation haussière. Cela dit, elle peut aussi avoir une structure
de continuation baissière. Attention donc à bien exercer votre analyse technique ! Afin de confirmer
cette continuation à la hausse et de valider ainsi la figure, il faut que le marché « casse » la zone de
résistance.

44. Le rounding top

Le rounding top est en forme de U inversé. Cette figure chartiste peut être une figure de
continuation haussière mais également de continuation baissière. Attention donc à bien exercer
votre analyse technique ! Afin de confirmer cette continuation à la baisse et de valider ainsi la figure,
il faut que le marché « casse » la zone de support.

45. Le diamant

Un diamant de sommet/creux indique un retournement de tendance. Il est simplement composé


d’un losange. Les diamants de sommet/de creux sont précédés d'une tendance haussière/baissière.
Pour un diamant de sommet/de creux, il est préférable de prendre position A LA VENTE/A L’ACHAT
au moment de la cassure du support/résistance de la forme du diamant.

26
46. Le drapeau

Le drapeau ascendant/ descendant se distingue des autres figures par le fait qu’il soit valable
uniquement à court terme. Le drapeau ascendant/descendant est formé par deux droites
haussières/baissières parallèles qui sont orientées dans le sens inverse de la tendance qu’il
consolide. Cette figure marque le besoin des vendeurs/acheteurs de faire une pause. Sa formation
intervient dans une tendance baissière/haussière.

27
Pour la petite histoire, Leonardo Fibonacci était autrefois un mathématicien italien. Cette personne a
étudié les chiffres jusqu’à ce qu’il trouve une fois un lien entre eux. Il a alors additionné les chiffres
par leur précédant de tel sorte que :

- 0+1 = 1 ; 1+2= 3 ; 3+2= 5 ; 5+3= 8 ; 8+5= 13 ; 13+8 = 21 ; 21+13 = 34 ; 34+21= 55…

Il s’est alors rendu compte que lorsqu’on divisait le précédant par son suivant, on trouvait toujours
approximativement le même ratio d’or, 0.618 (13/21 = 0,619 ; 21/34 = 0,618 ; 34/55 = 0,618…). De
plus, si vous multipliez le précédant par l’inverse du ratio d’or, soit 1,618, vous trouverez
approximativement le résultat de la suite suivante (13x1,618 = 21,034 ; 21x1,618 = 33,978 ; 34x1,618
= 55,012…).

Il est bon à savoir que cette découverte ne fut pas directement dédiée aux marchés financiers, mais
plus pour l’architecture, les calculs géométriques, l’arithmétique…

D’un point vue trading, la suite de Fibonacci permet de trouver des zones de retournements qu’il
faudra TOUJOURS appliquer sur une tendance directe. Cependant, il va falloir dans un premier temps
identifier le creux et le sommet de la tendance.
Elle indique donc des prévisions sur des supports ou des résistances contre lesquels le marché aura
tendance à buter dû à un changement de tendance. Il est évident que cet indicateur doit être
appliqué correctement et qu’il donne bien sûr des INDICATIONS !! Un indicateur ne sera jamais
précis et sûr à 100%. Il est préférable de le compléter avec une analyse technique.

OU LE TROUVER SUR LE GRAPHIQUE ?

28
COMMENT LE LIRE ?

En maintenant dessus et lorsque vous glisserez la souris, des lignes horizontales vont apparaitre ainsi
que des ratios à gauche (ou à droite selon vos préférences). Ce qui nous intéressera ici seront ces
ratios ainsi que leurs barres horizontales respectives. Les données à côté des parenthèses
correspondent à des pourcentages de retracements qui seront plus ou moins important en fonction
de l’interprétation :

COMMENT LE TRACER ?

Tout d’abord, nous allons chercher le point le plus bas et le plus haut d’une tendance directe
haussière ou baissière. Une fois ces 2 points trouver, nous allons tracer le retracement de Fibonacci
en rejoignant le plus haut de la tendance avec le plus bas :

29
L’INTERPRETATION ?

Arrivé au sommet (le point le plus haut), un retournement a lieu. Autrement dit, un changement de
tendance va apparaitre. Cela dit, plusieurs scénarios peuvent intervenir quant à ce retournement :

Comme on peut le constater sur cet exemple, nous sommes bien évidemment en tendance
haussière. Lorsque le marché est AU DESSUS ou AU NIVEAU DES 50% de la Fibonacci, nous aurons
une nouvelle tendance haussière qui sera assez importante.
Cependant, une fois que le marché sera au niveau des 61,8% de la Fibonacci, il y a aura un
retournement haussier mais qui sera cette fois-ci beaucoup moins important. Et pour finir, au-delà
des 61,8% de la Fibonacci, nous serons en contre tendance. En l’occurrence, en tendance baissière
ici.
Il est aussi d’autant plus évident que lorsque nous sommes en tendance baissière, les données et les
interprétations sont inversées au niveau du retournement !
Ici, étant en tendance baissière, lorsque le marché sera EN DESSOUS ou AU NIVEAU DES 50% de la
Fibonacci, nous aurons une nouvelle tendance baissière assez importante.
Cependant, une fois que le marché sera au niveau des 61,8% de la Fibonacci, il y a aura un
retournement baissier mais qui sera cette fois-ci beaucoup moins important. Et pour finir, au-delà
des 61,8% de la Fibonacci, nous serons en contre tendance. En l’occurrence, en tendance haussière.

30
Il est important de savoir que le retracement de Fibonacci ne peut être utilisé lors d’une tendance
qui est en cours de formation. Le plus intéressant sera de tracer le retracement dans le passé, durant
une tendance antérieure non loin de la tendance en cours pour qu’on puisse émettre des hypothèses
sur ce que le marché va faire.

Rédigé et réalisé par Tom Bauer,


Membre PNV

31

Vous aimerez peut-être aussi